Le Shabat et Jesus

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Alice le Ven 25 Fév 2011 - 13:43

JO a écrit:je copie ce commentaire d'Alice, dans son dialogue privé avec Sebi :
Ce ne sont pas les tables qui portaient l'écriture, c'est l'écriture qui portait et maintenait les tables.
De même que l'écriture du témoignage divin n'est pas dépendante de la matière (...), de même les hommes qui accueillent en eux l'esprit de cette Loi en deviennent les porteurs : ils sont élevés, portés, maintenus par cet esprit au-dessus de la nécesité aveugle inhérente à la matière, autrement dit, ils deviennent libres." (commentaires du Rav Hirsch)

sublime! A opposer à tout fondamentalisme .

Merci Jo, c'est effectivement à propos.

Je précise que les commentaires du Rav Hirsch sont étudiés et respectés par tout juif ultra-orthodoxe qui se respecte... son enseignement est bien connu et transmis au sein de ceux que certains mettent dans la catégorie "juif fondamentaliste obscurantiste", simplement parce qu'ils ont le malheur de porter la barbe et l'habit noir...

Alice
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1018
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Juive orthopraxe
Humeur : têtue
Date d'inscription : 21/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par libremax le Ven 25 Fév 2011 - 19:07

Alice a écrit:En fait, le noeud du problème est peut-être là : les Chrétiens lisent l'enseignement de Jésus de manière allégorique, en ne prenant pas en compte le fait que celui-ci s'adressait à des congénères juifs dans le cadre de discussions halakhiques, telles qu'elles ont toujours eu cours et continuent de le faire dans les maisons d'étude juives... Le christianisme a préféré substituer l'allégorie pure à la Loi. Il a remplacé la Justice par la Compassion. Avec toutes les dérives que cela peut impliquer, car quand on signifie à l'Homme que la Loi est "optionnelle", on lui permet encore plus de se laisser à juger le monde et l'Autre à l'aune de son propre ego.
D'où le prosélytisme effrené et tout ce qui en découle pour "le bien de l'autre" (même si c'est à son dépend et à son corps défendant), ce qui représente l'antithèse de la Compassion et de l'Amour que le christianisme a pourtant érigé en étendard absolu.

Cherchez l'erreur.


Le christianisme occidental s'est largement déconnecté de ses racines juives, et c'est un drame. Nombre de chrétiens ne se rendent pas du tout compte du contexte juif dans lequel se déroulent les faits racontés dans les textes. Au mieux, ils en ont une connaissance très partielle, tronquée et dénaturée.
Les Evangiles avaient été écrits pour des juifs, ou du moins pour des "craignant-Dieu", qui étaient formés et initiés dans le culte juif. Les chrétiens ont fini par délaisser la richesse des enseignements de ce qu'ils ont appelé l'Ancienne alliance. D'où certaines différences de perceptions que vous avez de telle ou telle parole de Jésus avec un chrétien, c'est vrai.

Néanmoins, conclure pour autant que le christianisme aurait substitué l'allégorie à la Loi et la compassion à la justice, c'est un raccourci bien rapide. Toute loi n'a pas fondu comme neige au soleil dans le christianisme, au contraire ! Les Evangiles font constamment référence, en creux, à la Loi Juive, et rien de la Torah n'a été retiré du canon des Ecritures chrétiennes.
Il s'agit ni plus ni moins pour le chrétien de ne faire plus qu'un avec la Loi : non pas à soumettre celle-ci à l'Ego, ce qui est évidemment un non-sens, mais à tendre à ce que disait l'Ecriture : "Je mettrai ma Parole dans leur coeur". Il s'agit d'intégrer la Loi et ce qui la fonde au plus profond de soi. Or, quelle justice pourrait s'exercer sans miséricorde? La Justice de Dieu est-elle donc établie hors du projet de Dieu de donner vie à l'Homme ?

Vous semblez condamner l'idéal chrétien de compassion, mais vous le dites vous-même : c'est déjà le cas dans le judaïsme! La seule différence que vous voyez avec le christianisme serait une quête à l'honneur, au mérite personnel, à la grandeur! D'où tirez-vous donc ceci ? Au fait que certains chrétiens de votre connaissance cherchent à tout prix à être parfaits?
Pour ma part, je peux vous certifier qu'il y a des juifs qui considèrent comme un grand mérite et un grand honneur que d'accomplir leur devoir de juif.

La Loi n'a rien d'optionnel en christianisme. Elle a juste quitté son caractère écrit, ce qui, il est vrai, peut porter à risque. Elle s'exprime de manières diverses selon les époques et les horizons, avec pour repère central l'amour de Dieu et du prochain, et, quoi qu'on en dise, la référence à la Torah. L'ego n'a donc aucune autorité en matière de loi religieuse en christianisme. Celle-ci se définit en communauté, réunie et concertant autour de sa Tradition, exactement comme les juifs.
avatar
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par JO le Sam 26 Fév 2011 - 7:00

J'interprète ces considérations sur la loi, comme une invitation à la liberté responsable, au sein même de la loi . Il existe un "devoir de désobéissance" .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22498
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Geveil le Sam 26 Fév 2011 - 10:30

Le problème est que dans la vie est apparue un plaisir tellement intense, le plaisir sexuel, qu'il conduit à toutes les perversions. Pas plus tard que ce matin, j'entendais un homme dire qu'il a vu de la zoophilie, beurk !
Ne parlons pas de la prostitution, de la pédophilie, des partouzes, etc, etc.
C'est peut-être pour éviter cela qu'une loi dite "divine" est nécessaire ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par JO le Sam 26 Fév 2011 - 11:26

je crois que la transgression suit la loi et ne la précède donc pas . La sexualité est innocente en soi .Là où il y a loi, la liberté apparait vraiment: celle de dire : non, je choisis de refuser ce penchant, pour que ma vie soit conforme à mon ideal et pas à mon instinct. Ou : oui, je cède à mon désir , malgré l'interdiction et j'en assume les conséquences . Ce dernier point est souvent négligé .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22498
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Geveil le Sam 26 Fév 2011 - 11:54

Je n'ai rien compris.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par libremax le Sam 26 Fév 2011 - 12:04

( il me semble que Jo veut dire que la loi a l'avantage de rendre l'être humain libre par rapport à la perversion : libre d'y succomber, ou non...)
avatar
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Opaline le Sam 26 Fév 2011 - 12:10

Gereve a écrit:Le problème est que dans la vie est apparue un plaisir tellement intense, le plaisir sexuel, qu'il conduit à toutes les perversions. Pas plus tard que ce matin, j'entendais un homme dire qu'il a vu de la zoophilie, beurk !
Ne parlons pas de la prostitution, de la pédophilie, des partouzes, etc, etc.
C'est peut-être pour éviter cela qu'une loi dite "divine" est nécessaire ?
Les bonobos, qui n'ont pas de loi "divine" s'adonnent à ces délices en toute innocence comme au bon temps de l'éden !

pourquoi Dieu a-t-il chassé l'homme et la femme ?
Ca remet en question tout l'ancien testament, non ?
A réexaminer de toute urgence !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par libremax le Sam 26 Fév 2011 - 12:14

Dieu ne chasse pas l'Homme de l'Eden à cause de la sexualité...

Le problème de l'être humain est peut-être d'être incapable de s' "adonner à ces délices" sans en faire une perversion de l'âme.
avatar
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Opaline le Sam 26 Fév 2011 - 12:17

libremax a écrit:Dieu ne chasse pas l'Homme de l'Eden à cause de la sexualité...

Le problème de l'être humain est peut-être d'être incapable de s' "adonner à ces délices" sans en faire une perversion de l'âme.
Alors pourquoi les religieux tiennent-ils en aversion le sexuel au point de l'éliminer de leur vie et de considérer la femme comme un démon de la tentation ?

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par libremax le Sam 26 Fév 2011 - 12:26

Opaline a écrit:
Alors pourquoi les religieux tiennent-ils en aversion le sexuel au point de l'éliminer de leur vie et de considérer la femme comme un démon de la tentation ?

Chère Opaline,
Les "religieux" ne tiennent pas en aversion "le sexuel". Ils ne l'éliminent pas vraiment de leur vie, tout psychologue vous dirait que c'est un non-sens. Ils font voeu de célibat, c'est très différent, et pas parce que le sexe serait considéré comme néfaste, mais par don de soi à Dieu (le sexe étant considéré par les chrétiens comme un autre don de soi, mais au conjoint, et certainement pas comme une abomination).

D'autre part, tous les religieux ne sont pas des hommes, et la femme n'est envisagée comme "démon de tentation" que si elle se comporte comme telle, et que dans la mesure où elle tendrait à tenter un religieux de se détourner de son voeu.
avatar
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par JO le Sam 26 Fév 2011 - 18:28

le voeu de célibat s'accompagnant de l'interdiction de ne copuler qu'en mariage seulement, oblige les prêtres à une quasi chasteté, rarement pratiquée, ce qui est normal .
Gerève, je voulais dire que la transgression suppose une loi préalable . Une loi contraire à un penchant humain naturel et expression d'amour du prochain, est un contresens et, pire, est certaine d'être transgressée . La faute retombe sur le législateur , pas sur le désigné "pécheur"
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22498
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Athéna le Sam 26 Fév 2011 - 23:40

Alice a écrit:La circoncision rituelle n'a rien à voir avec l'hygiène corporelle (où alors seulement avec une "hygiène spirituelle").

C'est clair que si l'on cherche l'utilité de ce rituel dans une raison pratico-matérielle, on sera vite à court d'arguments.
Il s'agit d'un acte "culturel" en lien avec la spiritualité de l'individu... c'est ça qui doit choquer les non-croyants

« si l'on cherche l'utilité de ce rituel dans une raison pratico-matérielle », on ne sera pas vite à court d'arguments, à moins de considérer le phimosis et le paraphimosis comme des broutilles. Que l’acte ait été ritualisé par la suite, pour devenir culturel c’était quand même le meilleur moyen de le faire adopter par la population. (Idem pour les préceptes Hallal et Kasher, idéal pour éviter la trichinose et la lèpre et devenus des tabous tribaux). Après, ça peu toujours devenir « un acte "culturel" en lien avec la spiritualité de l'individu » pourquoi pas ? La fin justifie les moyens, et on met sa spiritualité dans ce qu’on veut…
Ou alors, peut-être que les hébreux on ramené la circoncision dans leurs valises comme souvenir d’Egypte, histoire de perpétuer un rite païen et le mettre à leur sauce. rire

Gereve a écrit:Le problème est que dans la vie est apparue un plaisir tellement intense, le plaisir sexuel, qu'il conduit à toutes les perversions. Pas plus tard que ce matin, j'entendais un homme dire qu'il a vu de la zoophilie, beurk !
Ne parlons pas de la prostitution, de la pédophilie, des partouzes, etc, etc.
C'est peut-être pour éviter cela qu'une loi dite "divine" est nécessaire ?
Je ferais quelques restrictions à ton énumération ; la prostitution (si elle n’est pas imposée) et les partouzes.
La loi c’est « Ta liberté s’arrête ou commence celle des autres », elle est humaine, comme toutes les lois, et dans un sens, c’est peut-être dommage qu’à notre époque on n’arriverait plus à la faire passer pour une loi divine, elle serait peut-être mieux respectée.


Libremax a écrit:Les "religieux" ne tiennent pas en aversion "le sexuel". Ils ne l'éliminent pas vraiment de leur vie, tout psychologue vous dirait que c'est un non-sens. Ils font voeu de célibat, c'est très différent, et pas parce que le sexe serait considéré comme néfaste, mais par don de soi à Dieu (le sexe étant considéré par les chrétiens comme un autre don de soi, mais au conjoint, et certainement pas comme une abomination).
Tu veux rire j’espère ?
Il suffit d'ouvrir les textes chrétiens pour s'apercevoir que le sexe a toujours été considéré comme une abomination des plus néfaste. C'est une réalité historique.

Qu’est-ce que tu entends par religieux ?
Si ce sont les prêtres, soit il n’y a que les catholiques capables d’un « don de soi à Dieu » exit les pasteurs, les imams (pour qui c’est une recommandation et un bienfait de Dieu), les rabbins, etc…
Soit le célibat est la condition sans laquelle un prêtre catholique n’est pas capable d’un « don de soi à Dieu ».
Pour ce qui est des moines, passer par cette castration de carnaval pour accéder à un état de spiritualité supérieur, c’est du chichitage de frustré, les mystiques l’ont bien compris.



Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Alice le Lun 28 Fév 2011 - 10:45

Bonjour Athéna,

« si l'on cherche l'utilité de ce rituel dans une raison pratico-matérielle », on ne sera pas vite à court d'arguments, à moins de considérer le phimosis et le paraphimosis comme des broutilles. Que l’acte ait été ritualisé par la suite, pour devenir culturel c’était quand même le meilleur moyen de le faire adopter par la population. (Idem pour les préceptes Hallal et Kasher, idéal pour éviter la trichinose et la lèpre et devenus des tabous tribaux). Après, ça peu toujours devenir « un acte "culturel" en lien avec la spiritualité de l'individu » pourquoi pas ? La fin justifie les moyens, et on met sa spiritualité dans ce qu’on veut…
Ou alors, peut-être que les hébreux on ramené la circoncision dans leurs valises comme souvenir d’Egypte, histoire de perpétuer un rite païen et le mettre à leur sauce.


Thoutmosis souffrait-il de phimosis ? lol!
Quel pourcentage de la population masculine souffre de phimosis ou de paraphimosis ? Une minorité (d'après ce qu'on m'a dit, dans les cas de phimosis pathologique sévère, ça tourne aux environs de 1% de la population masculine).

Dès lors, voir l'origine du rituel de la circoncision dans un acte médical est pour le moins incongru...

Quant aux Egyptiens, si ceux-ci effectuaient la circoncision, elle n'était pas une obligation, visait des enfants pré-pubères ou de jeunes adultes et non des nourrissons et s'effectuaient suivant une technique apparemment différente. ça fait beaucoup de différences en même temps et selon moi, cela rend quand même difficile d'y voir une transposition de rituel d'une culture à une autre.
En général, quand il y a transposition d'un rite, d'un mythe, d'une croyance d'une culture à une autre, la culture "réceptrice" soit reprend quasiment mot-pour-mot l'argumentaire de la culture d'origine, soit invente un nouvel argumentaire dont la caractéristique est d'être relativement simpliste, en tout cas peu approfondi, voire parfois assez incohérent avec le reste des croyances prônées (normal, si l'on y réfléchit...).
Or, si l'on analyse toute la centralité et la symbolique complexe qui tourne autour de la circoncision dans le judaisme, on remarque qu'on est très loin d'un rite argumenté superficiellement, au contraire.

Donc, si l'hypothèse d'un "emprunt" de la circoncision aux égyptiens est possible, elle me semble peu probable.

Par rapport aux lois de Kasherouth : l'argument de la trichinose (et de la lèpre ???) ne tient pas la route non plus, car les interdits de consommation ne touchent pas que le porc, contrairement aux lois hallal.
Sont aussi interdits à la consommation : le lapin, le cheval (tu me diras que dans ce cas-ci, la trichinose intervient aussi), le chameau, les crustacés, certains oiseaux et poissons, la plupart des insectes, etc...

De deux choses l'une : si ces interdits étaient dus à des considérations médico-hygiénistes, le rédacteur de la Torah en connaissait bien plus sur la médecine humaine, la biologie, la physiologie, etc... que tous les médecins réunis dans les 3 millénaires qui suivirent... ce qui me semble peu probable.

Voir dans ces rituels des justifications culturelles a posteriori de pratiques à visée médico-hygiéniste est selon moi un anachronisme.

Mais bon, on peu toujours en discuter. Mais moi en tant que croyante-pratiquante, je m'élève contre les pratiquants "traditionnalistes" (entendre "pratiquant à la carte") qui cherchent des justifications rationnelles à des commandements divins qui - par définition - sont "irrationnels". Ils s'agit de décrets divins dont la raison "réelle" est hors de portée de l'entendement humain : le respect de ces commandements ne doit pas trouver sa source dans des considérations d'hygiène mais dans une obéissance volontaire, "parce que Dieu nous l'a prescrit".
Je sais, certains diront que cet "aveuglement" est horrible. Moi j'appelle cela "confiance". Question de point de vue. Wink

Alice
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1018
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Juive orthopraxe
Humeur : têtue
Date d'inscription : 21/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par libremax le Lun 28 Fév 2011 - 11:16

Athéna a écrit:
Tu veux rire j’espère ?
Il suffit d'ouvrir les textes chrétiens pour s'apercevoir que le sexe a toujours été considéré comme une abomination des plus néfaste. C'est une réalité historique.

Qu’est-ce que tu entends par religieux ?
Si ce sont les prêtres, soit il n’y a que les catholiques capables d’un « don de soi à Dieu » exit les pasteurs, les imams (pour qui c’est une recommandation et un bienfait de Dieu), les rabbins, etc…
Soit le célibat est la condition sans laquelle un prêtre catholique n’est pas capable d’un « don de soi à Dieu ».
Pour ce qui est des moines, passer par cette castration de carnaval pour accéder à un état de spiritualité supérieur, c’est du chichitage de frustré, les mystiques l’ont bien compris.

Chère Athéna, si vous voulez me montrer les textes en question , je veux bien en parler avec vous.
Qui sait, peut-être que je me trompe.
Cependant, je parlais avec Opaline de la situation des religieux d'aujourd'hui, dont il était question, et non pas ceux du passé, dont certain ont bien pu avoir un discours qui n'est plus audible aujourd'hui.
En ce qui concerne notre époque en revanche, je confirme, l'Eglise a une doctrine précise en matière de sexualité, et elle n'exprime pas une aversion pour la sexualité, pour reprendre les mots d'Opaline.

Quand j'ai parlé des "religieux", je répondais là encore à sa question, qui demandait pourquoi ils "l'éliminaient de leur vie". Il m'a semblé qu'elle désignait par là, directement, le seul clergé catholique, et c'est donc des religieux catholiques dont je parlais. J'entendais donc par "religieux" les prêtres, moines, frères et soeurs de congrégations.

Je ne voulais pas dire que les catholiques étaient les seuls capables de se donner à Dieu, ni les seuls célibataires.
J'ai voulu dire que si les religieux catholiques choisissaient le célibat, c'était, pour eux, le sens d'un don total de soi, à Dieu. Ca ne veut pas dire que le don total de soi à Dieu passe forcément par le seul célibat.
Pour les catholiques mariés, la vie de couple est aussi un don de soi à Dieu.

Les autres chrétiens ont choisi d'autres voies. Très bien ! C'est celle qu'ont choisi les catholiques.

Votre avis sur les moines n'engage que vous. Ma foi, je pense que ça les regarde. En ce qui concerne les mystiques, je suppose que vous avez votre propre compréhension de ce mot. Il me semble que beaucoup de mystiques chrétiens étaient moines, et qu'ils n'ont pas voulu révoquer leurs voeux, mais bon! Vous avez peut-être des exemples.
avatar
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par JO le Lun 28 Fév 2011 - 15:33

et bon nombre de mystiques non chrétiens pratiquent le jeûne sexuel.
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22498
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Geveil le Lun 28 Fév 2011 - 15:51

La pratique du jeûne sexuel ne risque-t-elle pas de déboucher ( Sans jeu de mots ) sur la pratique sexuelle du jeune ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Geveil le Lun 28 Fév 2011 - 15:54

Athéna a écrit:
C'est peut-être pour éviter cela qu'une loi dite "divine" est nécessaire ?
[/quote]C'est ce que je voulais dire .
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par libremax le Lun 28 Fév 2011 - 15:55

Gereve a écrit:La pratique du jeûne sexuel ne risque-t-elle pas de déboucher ( Sans jeu de mots ) sur la pratique sexuelle du jeune ?

Non.
Pas plus que les couples qui s'y livrent sans pour autant avoir fait voeu d'abstinence sexuelle.
avatar
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Geveil le Lun 28 Fév 2011 - 16:07

Bonjour Alice
Alice a écrit:Quel pourcentage de la population masculine souffre de phimosis ou de paraphimosis ? Une minorité (d'après ce qu'on m'a dit, dans les cas de phimosis pathologique sévère, ça tourne aux environs de 1% de la population masculine).
Dès lors, voir l'origine du rituel de la circoncision dans un acte médical est pour le moins incongru...
Et la propension de l'homme à généraliser, tu connais ?

Quant aux Egyptiens, si ceux-ci effectuaient la circoncision, elle n'était pas une obligation, visait des enfants pré-pubères ou de jeunes adultes et non des nourrissons et s'effectuaient suivant une technique apparemment différente. ça fait beaucoup de différences en même temps et selon moi, cela rend quand même difficile d'y voir une transposition de rituel d'une culture à une autre.
Et le désir d'être original, tu connais ?
En général, quand il y a transposition d'un rite, d'un mythe, d'une croyance d'une culture à une autre, la culture "réceptrice" soit reprend quasiment mot-pour-mot l'argumentaire de la culture d'origine, soit invente un nouvel argumentaire dont la caractéristique est d'être relativement simpliste, en tout cas peu approfondi, voire parfois assez incohérent avec le reste des croyances prônées (normal, si l'on y réfléchit...).
Je ne suis pas assez cultivé en anthropologie ni en histoire pour juger de cet argument. Et toi, peux-tu écrire " en général" en connaissance de cause ?
Or, si l'on analyse toute la centralité et la symbolique complexe qui tourne autour de la circoncision dans le judaisme, on remarque qu'on est très loin d'un rite argumenté superficiellement, au contraire.
Pour ça, je te fais confiance.

Donc, si l'hypothèse d'un "emprunt" de la circoncision aux égyptiens est possible, elle me semble peu probable.
Possible que ce soit peu probable ! Mais pas sûr.

Sont aussi interdits à la consommation : le lapin, le cheval (tu me diras que dans ce cas-ci, la trichinose intervient aussi), le chameau, les crustacés, certains oiseaux et poissons, la plupart des insectes, etc...
Ces animaux avaient peut-être des maladies, ou transmettaient des maladies qui n'existent plus de nos jours. A examiner.

De deux choses l'une : si ces interdits étaient dus à des considérations médico-hygiénistes, le rédacteur de la Torah en connaissait bien plus sur la médecine humaine, la biologie, la physiologie, etc... que tous les médecins réunis dans les 3 millénaires qui suivirent... ce qui me semble peu probable.
Ce ne sont peut-être pas que des considérations médicales qui sont à l'origine de ces interdits, mais aussi des superstitions, non ?

Voir dans ces rituels des justifications culturelles a posteriori de pratiques à visée médico-hygiéniste est selon moi un anachronisme.
Voir ci-dessus.

Mais bon, on peu toujours en discuter.
C'est ce que je viens de faire.

avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Geveil le Lun 28 Fév 2011 - 16:10

libremax a écrit:
Gereve a écrit:La pratique du jeûne sexuel ne risque-t-elle pas de déboucher ( Sans jeu de mots ) sur la pratique sexuelle du jeune ?

Non.
Pas plus que les couples qui s'y livrent sans pour autant avoir fait voeu d'abstinence sexuelle.
Je voulais juste faire le malin , avoir l'air spirituel ( Normal, sur ce forum ) Twisted Evil
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Opaline le Lun 28 Fév 2011 - 16:10

Gereve a écrit:La pratique du jeûne sexuel ne risque-t-elle pas de déboucher ( Sans jeu de mots ) sur la pratique sexuelle du jeune ?
On pourrait le penser !
Hélas, ce n'est pas la seule raison puisqu'on trouve cette pratique dans toute la société.
Pour revenir à l'abstinence sexuelle,
l'église s'y accroche parce qu'elle pense que cela fait partie de son identité.
Je veux bien qu'on lui consacre des moments de sa vie,
Mais faire le voeu de chasteté pour toute la vie, c'est une connerie !
C'est ridicule de mélanger la sexualité et la foi ! ça n'a rien à voir !
Ou alors , qu'on m'explique !

Surtout, surtout, pour les religieux qui sont dans le monde, ils devraient pouvoir avoir la même vie que ceux du monde.
Je propose un nouveau concile,
Qu'en dis-tu, Benoit ?

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par libremax le Lun 28 Fév 2011 - 16:24

Opaline a écrit:
Pour revenir à l'abstinence sexuelle,
l'église s'y accroche parce qu'elle pense que cela fait partie de son identité.
Je veux bien qu'on lui consacre des moments de sa vie,
Mais faire le voeu de chasteté pour toute la vie, c'est une connerie !
C'est ridicule de mélanger la sexualité et la foi ! ça n'a rien à voir !
Ou alors , qu'on m'explique !

Surtout, surtout, pour les religieux qui sont dans le monde, ils devraient pouvoir avoir la même vie que ceux du monde.
Je propose un nouveau concile,
Qu'en dis-tu, Benoit ?

L'Eglise ne s'accroche pas à l'abstinence sexuelle uniquement parce qu'elle pense que ça fait partie de son identité ! Elle s'y attache parce qu'elle est convaincue que c'est la meilleure voie pour celui ou celle qui veut consacrer toute sa vie au Christ.
Sexualité et foi ont tout à voir, au contraire : la foi chrétienne concerne tous les aspects de la vie humaine, toutes les facettes de la personne humaine. A quoi rimerait une foi qu'on mettrait dans un casier pour la sortir uniquement aux moments consacrés, et qu'on rangerait au moment de passer à autre chose? Dans la foi, c'est chaque instant qu'on engage, ou bien c'est une foi de bas étage.
Or, la sexualité n'est pas rejetée ni niée de la vie spirituelle chrétienne, quoi que vous en disiez : elle a un sens, un rôle à jouer. Et c'est à cause de ce rôle que certaines et certains choisissent de s'en priver.

Il y a déjà des "religieux dans le monde" qui ne vivent pas l'abstinence sexuelle : il y a les diacres, il y a les communautés nouvelles, il y a les oblats. Pour les autres, le fait même d'être parmi les autres donne encore plus de sens à leur célibat : pour les uns, être célibataire consacré dans le monde est un témoignage, pour d'autre, une disponibilité accrue aux autres, pour d'autre encore l'épreuve donnée à leur engagement, etc.
avatar
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Geveil le Lun 28 Fév 2011 - 16:24

Je voulais juste faire le malin , avoir l'air spirituel ( Normal, sur ce forum ) Twisted Evil
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Shabat et Jesus

Message par Geveil le Lun 28 Fév 2011 - 16:26

Le Christ tient-il vraiment à ce qu'on lui consacre toute sa vie?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum