UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par dan 26 le Mer 2 Mar 2011 - 22:25

patanjali a écrit:C'est le libre penseur qui n'a rien inventé;
Respecte la chronologie!

Pensée bouddhistes , couchées sur le papier entre le 5 eme et le 3 eme siècle avant JC.
L'un des premier libre penseur est un dénommé Thalès né à Milet un des septs sages de la Grèce Antique. Il s'exprimait déjà sur ce sujet VI siècle avant JC!!! Démocrite apres etc etc ....
Voilà la chronologie .
Le terme libre penseur est apparu bien apres les premiers libres penseurs
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par NICOLAS ROUSSELOT le Mer 2 Mar 2011 - 22:26

"GERARDMENVUSSA" a écrit

Ne sommes-pas toutes et tous, finalement, et en Réalité, "des Âmes, étincelles Divines en Union ineffable et permanente avec « la Source? »
il soit assez difficile de chercher, en l'occurence, et en quelque sorte, « d’exprimer l’inexprimable ?! »
" purifier le mental, et de le débarrasser de toutes les « scories » qui l’encombrent inutilement (Pensées diverses, sentiments, impressions, souvenirs, etc.) ; ainsi, mentalement, je me dis : « J’ai conscience de telle ou telle pensée, qui s’attache à mon corps et à mon mental, et qui quelquefois l’envahissent; Je suscite ensuite mes pensées ; c'est-à-dire que je les "sélectionne", toujours en poursuivant cette « technique du témoin! »
De la sorte, je cesse de m’identifier à tout ce qui n’est pas « moi » ; à mes pensées, à mes sentiments, à mes impressions, etc.
… Après avoir « résumé », et m’être bien dit que « je n’étais pas cela, pas cela, etc. » que nous sommes toutes et tous, non pas, "des corps qui pensons", mais "des Âmes Eternelles, Immortelles et Infinies, qui vivons dans des corps" ; nous admettons également (Au début, à titre d'hypothèse!) que l’Âme que nous sommes, (donc !), a "des qualités Eternelles" (L’Immortalité, l’éternité, l’incorruptibilité, la Perfection, etc.) ; ainsi que des "Qualités Eternelles", (qui sont "la Paix, l’Amour, le Bonheur, la Béatitude, la Félicité, etc.) ; en ma qualité « d’Âme », (Et sachant bienque nous sommes TOUJOURS ce que nous pensons: C'EST UNE LOI SPIRITUELLE, et MENTALE ABSOLUE"!) je pense alors, simplement, à toutes mes qualités éternelles ("Je suis une Âme éternelle : Je n’ai pas de commencement, je n’aurai jamais de fin", etc.) ; et à toutes mes qualités originelles. ("Je suis la Paix, je suis la Béatitude, je suis la Félicité, je suis l’Amour", etc.) ; c’est ce que j’appelle « purifier mon mental », en le débarrassant de tout ce qui est étranger à ma Méditation.
… Un mental purifié ne peut être générateur que de bonnes pensées; des pensées belles et positives, pour soi et pour autrui, puisqu’il a alors compris « qu’autrui » n’est rien d’autre que « soi », son propre « miroir »!

… Il est des Lois que notre faible mental si limité ne pourra jamais connaître, ni, souvent, comprendre!

Oui si nous voulons les connaître et les comprendre uniquement avec les yeux du mental et pas avec les yeux de l'âme


« Dieu, puisqu’il est bon, n’est pas la cause de tout : « Il ne l’est que d’une petite partie de ce qui arrive aux hommes, et ne l’est pas de la plus grande, car nos biens sont beaucoup moins nombreux que nos maux, et ne doivent être attribués qu’à Lui seul », tandis qu’à nos maux ? IL faut chercher une autre cause, mais non point Dieu. Dieu n’est pas la cause de tout,

Je pense que la notion de bon ou mauvais est purement humaine et DIEU selon ma conception n'est ni bon, ni mauvais, seul le non respect des lois établies par lui conduit à ce que l'on appelle le mal.

Si je crée une machine à qui je donne le libre arbitre, et que cette machine fait des dégats, quel serait ma part de responsabilité? DIEU est la cause de tout mais, mais tout à un but divin même le mal.


Mais nous ne devons jamais perdre de vue que les religions ne sont que de simples moyens, pour nous aider à découvrir notre Être Réel ; et leurs dogmes et écritures, des « supports » dans nos Prières !

Je ne suis pas religieux et je ne prie jamais DIEU ce qui ne m'empêche pas d'avoir une spiritualité très épanouie, et qui me satisfait à 100%. Et finalement m'apporte une connaissance qui conduit à une paix intérieur véritable.

"…Pour expliquer qu'un enfant naisse au monde dans la misère, la maladie etc? et qu'un autre le contraire? je me posais ces questions »
... La réincarnation est LA réponse à ta question !


Il est indéniable, par exemple, que les Saints et les Martyrs n’ont plus à se réincarner, ayant atteint pendant leur dernière existence, le bout du sentier… La Maturité Spirituelle suffisante pour ne plus avoir à subir le malheur d’une nouvelle incarnation dans ce monde!

« J'aimerais quand même que tu me précises une chose; A la fin de notre évolution, quand on arrive à l'éveil, les Bouddhistes parlent d'une fusion avec la source, l'énergie ou la conscience première, dans que but? c'est tout? toute ce travail d'évolution pour juste une béatitude éternelle passive? »

La difficulté actuelle, c'est que l'homme s'imagine qu'il est l'auteur de ses actes. C'est une erreur ! C'est la Puissance supérieure qui fait toute chose; l'homme n'est qu'un instrument ! » S'il accepte cette position, il se libère de tous ses troubles; sinon, il les favorise.
Ce qui veut dire que je suis un esprit immortel !

Excellente journée, à toi, à toutes et à tous!

[/quote]

Je te remercie pour ta réponse.Tu as très bien répondu à mes questions et je constate que tu conçois parfaitement ta doctrine je partage le point de vue des bouddhistes sur la réincarnation et le karma mais pour le reste je le trouve trop subjectif, trop passif et l'action se situe trop au niveau du mental, et j'y vois un genre d'auto suggestion qui ferais de l'homme un être trop parfait comme un peu ces films de science fiction où l'individu n'existe pas où ils y a une pensée unique de perfection et enlève toute couleurs toutes beauté qui découlent de nos différences, éteindre notre égo oui mais plutôt cette partie de notre égo qui nous pousse à nuire aux autres et à nous même, mais pour le reste je pense qu'on peut évoluer dans le chemin de la connaissance sans passé autant de temp à vider notre mental de toutes pensées.

Mais nous sommes là pas pour nous convaincre l'autre de changer de religion, mais juste pour échanger dans le respect et l'amour de l'autre. Je vais donc si tu le permet t'exposer ma philosophie que tu pourras trouver dans ce message que j'avais écrit dont le lien est ci-dessous
http://www.forum-metaphysique.com/t6519-dieu-en-question-mon-experience
et qui résume assez bien ma philosophie et ce serait pour moi un véritable plaisir que tu me donnes ton avis, mais seulement si tu le veux bien.

NICOLAS ROUSSELOT
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par dan 26 le Mer 2 Mar 2011 - 22:48

[quote]
GERARDMENVUSSA a écrit:
La Foi est un Don "gratuit" de Dieu, (qui la dispense quand Il veut, à qui Il le veut bien, dans Ses "Desseins impénétrables"!), puisqu'elle provient du coeur; et non à la croyance qui, par opposition, provient d'un raisonnement... De cette partie de notre mental qu'on appelle "l'intellect"!
Si Dieu attribue cette fameuse foi à qui il veut, (la fameuse grâce), il fait de le discrimination. comment peux tu expliquer cela, lui qui aime "tous "les hommes ?
Pour ce qui de la NDE je rappelle que ce phénomène a été fort bien expliqué par les neurologues . Excuse moi .
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par _GERARDMENVUSSA le Jeu 3 Mar 2011 - 2:33

[quote]Si Dieu attribue cette fameuse foi à qui il veut, (la fameuse grâce), il fait de le discrimination. comment peux tu expliquer cela, lui qui aime "tous "les hommes ?

Dieu ne fait pas de discrimination! Ce serait absurde, bien évidemment! Quand on dit que "la Foi est un Don de Dieu", cela signifie tout simplement (Il faut peut-être essayer de "voir" au-delà des mots, et de leur sens "littéral"!), que la Foi, chacun de nous indistinctement, l'a, tout au fond de son coeur, et que c'est à chacun de nous qu'il appartient de l'y trouver!

La Foi est donc bien "un Don" que Dieu a mis dans le coeur de toutes et de tous, comme il y a mis également l'Amour, la Bonté, la Charité, ainsi-que tous les sentiments positifs dont chacun peut faire l’expèrience, (A un moment ou à un autre de son existence ?!), que nous savons exister en nous, mais que, comme la Foi, nous ne pourrons jamais expliquer, (« Si l’homme est matière, ainsi que tout ce qu’il y a en lui, qu’est ce qui a donné au monde une autre idée que celle de la matière ? », disait Pascal.), du fait qu’ils dépassent la raison, et notre mental bien limité!

Ainsi, il suffit simplement de prendre conscience de cette Foi qui est bien en chacun de nous: Tout comme nous prenons facilement conscience de l'Amour, de la Bonté, de la Charité, qui y rayonnent!

Quand à ta réflexion sur les NDE, elle est très juste ; il est vrai que bon nombre de personnes « mentalement déficientes » ont racontées tellement « d’histoires », plus ou moins « saugrenues » là-dessus : Qu'il est parfaitement normal, et logique, que les neurologues s’y soient interessés, s’employant, avec l’aide des psychiatres, à soigner leur patient!
… N’ont-ils pas pour mission, en effet, de soigner, puis, (si possible ?!), de guérir, les maladies mentales, ainsi-que les troubles comportementaux qui affectent leurs patients, en les perturbant, parfois dangereusement?

Toutefois, et contrairement à ce que tu penses, il n'y a pas QUE des personnes « mentalement déficientes » qui ont vécues une telle expèrience de NDE! Heureusement! Si c’était le cas, il est bien certain qu’aucun scientifique, psychologue, philosophe, etc. ne se serait penché sur ce phénomène, comme c'est de plus en plus le cas aujourd’hui!

Ainsi, je trouve que ton « raccourci » (Pardonne-moi, toi aussi!), sur les NDE, quand tu affirmes, "Pour ce qui de la NDE je rappelle que ce phénomène a été fort bien expliqué par les neurologues .", bien légère, et disons-le... Bien simpliste ; elle témoigne surtout de bien peu « d’ouverture d’esprit » de ta part : Car je me permets de te rappeler aussi que jusqu’à maintenant, beaucoup de personnes avaient, comme toi, l’esprit (pardonne-moi encore !) tellement « borné », que la plupart des gens ayant vécu une telle expèrience VRAIMENT extraordinaire, restaient dans l’ombre, n’osant pas se manifester par peur des moqueries!!!

Mais… Grâce à Dieu, ce temps est révolu : L’humanité évoluant à grands pas, et les esprits « étroits » ne se rencontrant que de moins en moins, tant chez les scientifiques, et les philosophes…Que chez les personnes « bloquées », ou limitées, par des préjugés de l’âge de pierre ! « L’évolutionnisme de l’homme est la seule chose vraie ! » Affirmait avec raison TEILHARD De CHARDAIN.

Il faut éviter autant que possible, vois-tu, (Excues-moi encore!), de prendre, comme tu le fais sans vergogne, "un cas, pour une généralité!"

De toute manière, j'ai vécu une NDE mais, (comme toutes celles et ceux, sèrieux et honnêtes qui en ont vécu une !): Je m’abstiens le plus possible d'en parler, tant je sais bien qu'un nombre incalculable de gens raisonnent, hélas, encore comme toi, en ne voyant pas plus loin, comme on dit, que « le bout de leur nez ! »

(Peut-être pourrais-tu faire simplement preuve d’un peu plus d’ouverture d'esprit" ?)

Amicalement!

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par _GERARDMENVUSSA le Jeu 3 Mar 2011 - 2:44

NB à l'attantion de Lila: "J'ai utilisé la fonction "citer" dans mon dernier post; mais... Il me semble qu'elle n'a pas bien maché?!"

... Donc, ne m'en veut pas si elle n'a pas fonctionné, bien que j'ai bien clické sur la figurine correspondante!

Merci!

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par _L'Olivier le Jeu 3 Mar 2011 - 3:15

Comment placer le code phpBB
Code:
Citation, commande de texte , etc ....

Clique la photo

L'Olivier a écrit:FAQ utilisation des balises dans les forums phpBB - clique ici
Clique sur "Citer" et tu retrouves tout ce que j'ai utilisé pour ce faire ce post.

Edit : La seule chose à savoir, "Où chercher". Le découvreur découvre.

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

La fonction de la figurine "citer"

Message par _GERARDMENVUSSA le Jeu 3 Mar 2011 - 3:55

Lolivier a écrit:
Comment placer le code phpBB
Code:
Citation, commande de texte , etc ....

Clique la photo

L'Olivier a écrit:FAQ utilisation des balises dans les forums phpBB - clique ici
Clique sur "Citer" et tu retrouves tout ce que j'ai utilisé pour ce faire ce post.

Edit : La seule chose à savoir, "Où chercher". Le découvreur découvre.

Bonjour!
Je te remercie?! En fait, il suffit, quand tu veux citer une phrase de quelqu'un du forum, de cliquer sur la figurine "citer", et l'inscription (quote) s'affichant, tu "colles" cette phrase à côté?! (Si j'ai bien compris?!)
... Et... Agit-on de même quand on veut insérer une photo, une vidéo, un PPS? Ou bien l'on n'utilise ce "quote" (citer) que pour une phrase "récupérée" dans le forum, pour y "réfléchir dessus?"

Merci à nouveau par avance !

GG

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par _L'Olivier le Jeu 3 Mar 2011 - 8:10

Je détraque la mise en page en insérant des *(étoiles) aux endroits stratégiques.

[*quote]Comment placer le code phpBB[/quote]
[*code]Citation, commande de texte , etc ....[/code]
[*url=http://bientot.bebe.free.fr/FOETUS/index-05.php][*center][*img]http://bientot.bebe.free.fr/AA_IMG/FOETUS_detail-05.jpg[/img]
Clique la photo[/center][/url]
[*quote="L'Olivier"][*i][*b][*color=olive]FAQ utilisation des balises dans les forums phpBB - clique ici[/color][/b]
[/i][/quote]Clique sur "Citer" et tu retrouves tout ce que j'ai utilisé pour ce faire ce post.

Edit : La seule chose à savoir, "Où chercher". Le découvreur découvre.[/quote]

Tu peux insérer toi même des balises, si tu les connais.
Mais va quand même lire la FAQ. S'il te plait.

L'Olivier*
Edit : Souvent il suffit de demander autour de nous .

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par Bulle le Jeu 3 Mar 2011 - 8:39

Oui mais si vous pouviez avoir l'amabilité de faire ça au bon endroit cela m'éviterait de déplacer rire
[cl]Cest ici[/cl]

Et je rappelle également qu'il y a [cl]tutoriel ici[/cl]

PS : et n'oubliez pas que vous avez désormais le liens automatiques en balisant le bbcode "lien" [*cl]texte[*/cl] (sans les étoiles bien entendu)

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42589
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par Invité le Jeu 3 Mar 2011 - 8:45

Opaline a écrit:
patanjali a écrit:
L'Univers dans toutes ses formes de manifestations est un hologramme matière-énergie-information. L'esprit en est un aspect immanent car l'univers évolue par auto-organisation comme la vie.
Patanjali, je m'attache à tes pas !
Je vois que tu sais tout,
et moi, je ne sais rien !
Comme je crois aux vases communiquants.... !
Mais tu as tout compris par les vases communiquants : l'inconscient collectif! merci soutenir
lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par _L'Olivier le Jeu 3 Mar 2011 - 8:46

Merci, Madame le CEO du forum.
Je ne connaissais pas cette balise.

L'Olivier

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par _GERARDMENVUSSA le Jeu 3 Mar 2011 - 9:14

Bonjour, Bulle,

Je l'ignorais également! A mon tour de te remercier pour cette information interessante! J'espère que je saurais l'utiliser à bon escient!
... Ceci dit, je souhaiterais te demander quelque chose :

"Est-il possible, par une "Manip" particulière, de copier un fichier Word "perso", dans notre PC: Et de le "coller" dans le Forum?"

Merci par avance pour ta réponse!

Cordialement,

GG


_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par Ilibade le Jeu 3 Mar 2011 - 13:22

GerardMenvussa a écrit:Les relations avec autrui devraient être basées sur des qualités telles que le respect, la dignité et la confiance.
Autrement dit, aucune relation avec autrui ne devrait se définir sur la base de critères quantitatifs. Le problème, c'est que la vie physique est aussi quantitative.

Patanjali a écrit:La compassion qui exige respect, dignité et confiance est une fonction rationnelle plus évoluée qui se situe au niveau des hémisphères cérébraux.
Pourquoi en faire une fonction rationnelle ? Ne serait-il pas tout aussi rationnel de ne pas respecter, de traiter de façon indigne ou de se méfier d'autrui ? En d'autres termes, est-ce que cette qualité relationnelle peut se raisonner ? N'est-elle pas plutôt un état de l'âme indépendant de tout calcul et de tout désir ? Ou encore selon une autre terminologie, est-ce que cette compassion est naturelle (que l'on peut avoir sans se faire violence) ou bien est-ce quelque chose de "surnaturel" (que l'on acquiert seulement en se faisant violence) ?

SkyD a écrit:Je trouve qu'il a de drôle de conceptions votre lama!
Ce lama est aussi le vôtre, puisqu'il est unique à un instant donné. Il n'y en a donc qu'un seul pour tous !

Alice a écrit:Si on prône l'absence (ou le refus ?) de l'attachement, cela veut-il dire qu'on prône le "détachement" ?
Oui, on prône le détachement des choses auxquelles on est attaché. C'est ce que le christianisme a appelé renoncement. Cela commence par le détachement de nos habitudes. L'habitude porte bien son nom : il s'agit d'une sorte d'habit et, de même que nous nous habillons de la même façon sans y réfléchir tous les jours, les habitudes bloquent la spontanéité de l'attention aux choses qui nous entourent. Or la compassion des bouddhistes ou l'agapé des chrétiens demande au contraire une attention très exercée.


Gérardmenvussa a écrit:Être "détaché": C'est simplement avoir la Maîtrise Absolue de notre Mental, et, par là-même, de nos pensées.
Oui, mais maîtrisez le mental, c'est d'abord comprendre comment cela fonctionne. (Je vais y revenir par la suite, dans un autre post)

Être "détaché", c'est cesser enfin de confondre l'illusoire qui passe, avec le Réel qui est éternel; ce n'est, en fait, pas autre chose "qu'Être Réalisé"
Qu'entendez-vous par "être réalisé" ? Et par "Réel" ? Avant de me répondre, il faut se souvenir qu'on oppose généralement le Réel et l'Imaginaire. Or, pour ma part, j'aurais plutôt tendance à opposer le réalisé et l'imaginaire. Donc tout dépend de ce qu'on place dans ces mots. Est-ce qu'on n'a pas ici une triade Imaginaire-Réel-réalisé ? L'illusoire serait alors l'erreur de considérer seulement comme réalité le réalisé. Ce serait ignorer le poids immense de l'imaginaire. Quand au réel, il ne peut être que le réalisé confronté à l'imaginaire.


« Pour un homme réalisé », (celui qui demeure toujours dans le Soi), la destruction d'une seule vie, de plusieurs vies ou de toutes les vies dans ce monde ici-bas ou dans les trois mondes, ne présente aucune différence.
Je crois saisir dans vos propos que vous entendez par "homme" la représentation de l'être sous diverses formes (corps physique, corps émotionnel, etc.). Et donc, "l'homme réalisé (dans le Soi)" n'est pas affecté par ses formes de représentations (ses différents moi(s)), que ceux-ci soient simultanés ou successifs (j'anticipe ici la réincarnation que ce thème aborde plus loin). Est-ce cela ?

Celui qui est délivré du sens de l'ego, dont l'intellect n'est pas conditionné: Celui-là, même s'il détruit les mondes, ne tue pas, pas plus qu'il n'est enchaîné par les conséquences de ses actes » (Bhagavad-Gitâ, XVIII, 17)
Il y a donc deux modalités du mental humain (je traduis vos propos dans ma propre vision tout en analysant) :
1- le mental conditionné
2- le mental inconditionné.

Quels sont les critères de ce conditionnement ? Quel en est le mécanisme ?


"Cultivons l’Amour et la Compassion, ces deux choses qui donnent véritablement un sens à la vie.
Ici, le terme important est "Cultivons". La religion est une affaire de culture ou de cultivation. Dans la Bible, Adam est mis dans le jardin "pour le cultiver". Dans l'évangile de Thomas, le royaume des cieux apparaît comme la plus petite des graines qui donne le plus grand des arbres "si on la plante dans une terre travaillée".

Patanjali a écrit:L'amour affectif est une relation qui se réfère principalement au Moi et il se transforme en jalousie ou haine si le Moi s'estime lésé. Ce n'est pas l'objet aimé qui suscite l'amour, c'est le sujet aimant qui tisse cette relation d'attachement ambiguë: amour-haine.
Il faut donc travailler sur le moi pour qu'il ne se sente plus lésé, même lorsqu'il l'est objectivement. Si on te frappe sur la joue droite, tends la joue gauche et dit : "Merci" ! Voilà une saine doctrine très opposée à celle de la LICRA qui ne doit pas connaître grand-chose au bouddhisme du Dalaï-Lama.



Patanjali a écrit:L'enseignement du Bouddha, l'abhidarma, aussi appelé "ontologie bouddhiste" (quoiqu'à mon sens c'est plutôt une psychologie qu'une cosmologie), est fondé sur l'idée que notre perception du monde est formée de skandas, de catégories d'agrégats qui se construisent progressivement en niveaux successifs autour de l'idée erronnée de l'existence indépendante et permanente du Moi.
Il faut s'entendre sur les mots employés. Tantôt on parle pour certains d'un Soi (avec lettre capitale), d'autres évoquent un Moi (avec lettre capitale) ou moi (sans LC). Selon le schéma métaphysique biblique, il y a quelque chose de permanent qui est le lien entre un Etre sans représentation (sans image) et un Etre représenté à travers une Création formelle et verbale. On a donc un schéma triadique :
1- le Sans-image, intemporel et immuable
2- L'image, temporelle et évolutive
3- le lien éternel entre les deux, indéfectible.

Selon ce que je sais du bouddhisme, l'illumination résulte d'une sorte de vacuité consciente (la mort de l'âme de Jean de la Croix), vacuité qui évoque soit le Sans-Image, soit la triade elle-même, cette triade n'étant pas directement représentée dans l'image, mais suffisamment "suggérée" pour pouvoir être trouvée par une conscience attentive. Or je pense que le Sans-Image ne peut pas être atteint, puisqu'il est intemporel et immuable. Par contre, la triade, qui est éternelle peut en effet s'envisager et même devenir une expérience consciente, si l'on vient à éliminer (même une fraction de seconde) la vision de l'Image. C'est un état où l'être en pleine confusion de sa conscience, n'a plus conscience d'aucune représentation, même mentale, et c'est cela que Jean de la Croix appelle la mort de l'âme et que le Testament des chrétiens décrit comme la mort de Jésus. Mais cette conscience est alors relancée l'instant qui suit, renouvelée qu'elle est par cette expérience extinctive de la vie mentale. Cette résurrection du mental apparaît comme l'illumination bouddhique ou l'Eveil, et Jean de la Croix parle de la petite lumière qui revient, et donc de la conscience qui redémarre.

Mais si on veut placer cette expérience de l'illumination comme ce qui résulte de l'extinction de l'image, alors n'est-ce pas équivalent à la révélation du sans-image ? Au fond, c'est un peu comme au cinéma. tant que le film est projeté, on ne voit pas l'écran, bien qu'on le regarde fixement. On ne voit que l'image qui est projetée. Mais si le projecteur tombe en panne, alors apparaît l'écran qui devient l'image alors même que plus rien n'est réellement projeté. Si l'humain est conscience à la façon d'un miroir, on ne voit le miroir que si l'on cesse de voir (de porter attention à) l'image qu'il reçoit et renvoie .




Sauf que rien ne se construit sur rien. J'estime, comme expliqué avant, qu'il existe des principes ontologiques et épistémologiques communs à tout ce qui existe, sur lesquels se construit l'idée du moi lui-même en tant que système; et, bien sûr, chacun a hérité d'un code génétique qui module individuellement l'auto-organisation constructive selon ces principes.
Oui, mais d'où provient le code génétique ? Est-ce que ces principes ontologiques et épistémologiques ne sont pas la résultante d'une volonté ? Pour que se construise comme un système, la notion du moi dans une entité vivante comme l'humain, il a fallu construire tous les matériaux et tous les composants. Donc, le niveau d'auto-organisation de chaque moi individuel est une conséquence du niveau d'auto-organisation d'un "moi premier", un premier moi qui n'est pas peut-être pas si "erroné" du moins en apparence. Or, je peux peut-être corriger mon propre moi individuel par la cultivation, mais comment corriger ce premier moi, qui, parce qu'il est apparu en premier est aussi universel ? Que dois-je faire pour y parvenir ? (dans le christianisme, le moi premier meurt sur la Croix). Ce moi premier, nous en avons tous un, et comme il n'y a qu'un seul dalaï-lama pour tous, il y a aussi un seul moi premier pour tous.


Cela se comprend pour celui qui réalise que la nature du Moi et de tous les êtres est fondée sur les mêmes principes cosmiques universels permanents et non pas sur l'individualité impermanente
Ce qui est un principe permanent, c'est que si ce Moi universel disparaît, il réapparaît ou ressuscite l'instant d'après. Cela est vraisemblablement expérimenté par ceux qui ont pu atteindre l'extinction individuelle de leur conscience. Mais est-ce que cet état est réellement encore un état individuel? Est-ce que le fait d'être conscient de rien n'est pas justement la seule façon pour l'être individuel de se placer dans l'universel, même pour une expérience aussi pénible pour le mental individuel ?

Je précise que la réalisation de l'impermanence et insignifiance du moi libère non seulement de la souffrance psychique mais aussi de la peur de la mort. Je considère qu'il y a contradiction avec la doctrine des réincarnations.
Si le Moi universel peut mourir et se régénérer, pourquoi les multiples moi individuels ne le pourraient pas ? Si le grand mystique peut ainsi faire mourir son mental et le voir se régénérer, la mort affecte généralement peu un homme qui a déjà vécu cette expérience. La mort affecte par contre tous ceux qui ne l'ont pas vécue, en leur faisant vivre exactement la même chose de façon forcée. Une conscience individuelle dépourvue de corps, de sensibilité, de désir, de volonté, de pensées, d'émotions n'en est pas moins une conscience qui demeure, même si elle n'est plus consciente de rien du domaine de la représentation mentale, psychique ou physique. Une conscience dans ce cas, n'est-elle pas régénérée, tout comme l'est celle du mystique ? Si le projecteur s'éteint, est-ce que l'écran n'est plus apte alors à recevoir une autre projection ? C'est difficile de croire cela.


Dernière édition par Ilibade le Jeu 3 Mar 2011 - 13:30, édité 1 fois

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par Ilibade le Jeu 3 Mar 2011 - 13:24

Gerardmenvussa a écrit:Comment une faible nature pourrait-elle devenir parfaite en une seule vie?
Voilà, le thème aborde à partir de là la question de la réincarnation. La réincarnation est une constante dans les traditions, y compris la Bible, puisque nous trouvons que le Dieu IHVH est le Seigneur de génération en génération, ce qu'il faut comprendre comme d'incarnation en incarnation. Si ce Dieu est le moi premier, alors il est lui-même imparfait, même si sa nature est moins faible que celle des moi(s) individuels.

Dans l'évolution ontologique, on voit le passage de l'homme universel vers l'homme individuel à travers les étapes qui partent d'Adam jusqu'à Noé. Toutes ces étapes sont éternelles et c'est seulement à partir de Noé que se produit l'incarnation dans un individu physique, Noé étant le point de départ de l'être néonatal. Mais si l'on suit toutes les étapes jusqu'à l'apocalypse (la mort de l'être individuel, physique et psychique), on voit que Noé revient, et qu'il est en fait le point d'ancrage de la vie individuelle temporelle et de la vie "au-delà des cycles". C'est pourquoi, pour chaque être individuel, on peut décrire une boucle de Noé à Noé, boucle qui n'affecte pas l'existence des étapes antérieures, qui demeurent le lien avec l'universel.

Par l'expérience mystique de la mort (qui est une prise de conscience de ce qui est au-delà de l'individualité sensible et rationnelle, Jésus passe de l'individuel à l'universel. Il ne s'agit donc pas seulement de vivre une réincarnation, mais d'explorer les étages antérieurs à Noé, jusqu'à Adam, qui est l'Humain universel par excellence. L'expérience du Samadhi régénère le moi premier lui-même.

En d'autres termes, le moi premier peut être régénéré par l'expérience de l'individu. Pour cela, l'individu doit atteindre un degré de conscience universelle, par l'abandon de toute attention individuelle (la mort mystique). Seulement alors, il y a illumination ou résurrection (relevage). Comme cela dure un bref instant, la conscience individuelle redémarre, mais cette fois-ci en conservant sa connaissance du niveau universel premier.


Patanjali a écrit:Je n'ai pas la prétention de devenir un "Etre réalisé", bien au contraire.
Sur le plan purement logique, ce qui est réalisé n'a pas besoin de devenir. C'est bien de ne pas avoir une telle prétention. De toute façon, ce serait très dur !

j'ai renoncé une fois pour toutes à vouloir être autre chose que ce que je suis: un être rationnel.
Mais vous êtes aussi un être irrationnel. Par exemple, n'y a-t-il rien d'irrationnel en vous ? L'être humain n'est-il pas une âme, c'est-à-dire un combiné de choses rationnelles et irrationnelles ?

Gerardmenvussa a écrit:Séparez, avec esprit de suite et persévérance, le "JE SUIS", de "ceci et cela", et essayez de sentir ce que signifie "ÊTRE", simplement, "ÊTRE"... Sans être "ceci ou cela"!

AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHIIIOOOUUU !

ENFIN DE LA METAPHYSIQUE SUR CE SITE !

Quel bonheur ! Je suis tout ému ! Si Si !

C'est exactement cela ! Il faut penser "JE SUIS" et non "JE SUIS Ceci" ou "JE SUIS cela". Le texte biblique dit "JE SUIS ceux-ci de ceux-là". L'expression "ceux-ci de ceux-là", une détermination partielle de ce qui est une indétermination, se dit ELOHIM. JE se dit YAH, et comme JE SUIS ne peut l'être que par une formule verbale, YAH a besoin d'une forme d'expression qui est HVH (Eve achevée) ou la conscience formelle d'être.

L'expression totale IHVH-ELOHIM signifie donc "JE SUIS dans une expres​sion(HVH) temporaire et éphémère une représentation de CEUX-CI Pris dans CEUX-LA. Je suis ceux-ci maintenant et je serais d'autres ceux-là ultérieurement. Ce qui est constant, c'est que je suis. Ce qui est inconstant, c'est CE que je suis. Là se trouve la différence entre éternel et temporel.

Au départ, Il n'y a que l'Imaginaire pur, dans lequel rien ne peut être distingué. Dans cet imaginaire, chacune des possibilités de représentation (chaque idée, chaque principe) est strictement neutralisée par la possibilité qui lui est contraire. Et ce Tout infini est réduit à demeurer dans un état sans aucune représentation possible, inexprimable et inexprimé. La bible l'appelle EL (cela). C'est quelque chose d'intemporel, et l'Imaginaire pur n'a pas de raison de cesser.

Mais dans une perspective de représentation, à la façon d'un traitement préprocesseur, les possibilités infinies contenues dans EL se préorganisent en ELOHIM. Certaines possibilités doivent être réalisées de façon "logiquement antérieure" aux autres. Certaines possibilités seront même impossibles à réaliser ou à représenter, dès lors qu'on aura fait un choix de commencer la Création ou la Représentation par certaines possibilités. C'est pourquoi la volonté de représenter la lumière, même dans un traitement conceptuel pur, prétraitement d'une phase proprement réalisatrice, revient à l'opposer à son contraire, les ténèbres. Même si Elohim est le Tout universel, il participe déjà d'une utilisation de la logique, pour assurer la conception de la représentation. C'est comme un cinéaste qui prépare le scénario, en sélectionnant la succession et la hiérarchisation des concepts. Dans cet objectif, Adam est le moyen ultime. C'est pourquoi, il est conceptuellement placé en dernier, parce que c'est le résultat de la phase d'étude préalable, objet du chapitre 1. Pour faire la représentation, Elohim en vient à concevoir l'humain comme moyen de cette représentation.

La réalisation proprement dite ne sera plus un pré-traitement, mais le processus lui-même (chapitre 2), qui commence par la mise en place du moyen (Adam), et ce processus étant verbal, il va manipuler des formules à la façon d'un processeur informatique. L'homme est un processeur mental, qui traite pensée sur pensée, instruction logique sur instruction logique et il enchaîne tout cela, de résultat en opérande pour de nouveaux résultats. Comme au début, il doit se constituer un langage, il a besoin de représenter en tout premier lieu les opérateurs de son fonctionnement, et le principal opérateur logique qui lui apparaît le plus performant est le Serpent, principe du discernement et de la formule, l'opérateur qui lui permet de séparer les contraires de l'Imaginaire afin d'en représenter un des aspects au détriment de l'Autre. Sans le Serpent, on ne pourrait rien affirmer. Il est la lumière intellectuelle qui éclaire.

Alors, lorsque ces opérateurs deviennent actifs et qu'un langage de processeur est finalisé, commence de façon effective la représentation verbale, la formule et EVE devient opérante pour produire Caïn. Abel, son contraire est éliminé, afin de pouvoir représenter Caïn. L'affirmation de A est la négation de Non-A et Caïn = Non-(Non-Caïn) = Non-Abel.

Au fur et à mesure se construisent des réalités au sein de la Représentation, des simples composants jusqu'aux organismes les plus complexes, et comme la quantité d'informations à traiter augmente au fur et à mesure de cette construction, le processeur a besoin de plusieurs coeurs et l'âme universelle évolue vers une multiplicité d'âmes, le processeur devient un ensemble de processeurs, chacun étant co-processeur des autres, tout en étant capable d'autonomie fonctionnelle. De la même façon, il est nécessaire d'envisager plusieurs langages et plusieurs domaines de représentation. C'est que l'Imaginaire est infini et inépuisable. Chaque petit processeur individuel cherche à refaire le monde, et pour cela il est doté de fonctions sensibles branchées sur des données (mémoire) ou des structures capteurs (organes périphériques-corps physique-psychisme). A partir d'Abraham, les processeurs deviennent sensibles d'eux-mêmes. Ils sont des consciences conscientes d'elles-mêmes et c'est cela qui permet leur multiplication, à travers une identification précise de chacun d'entre eux. C'est l'étape Abraham, principe de la multiplication (multitude) des processeurs et en même temps de l'identification de chacun. Le JE SUIS universel devient une armée de "je suis" individuels. On est ici en plein dans Matrix.

Comme le nombre de tous les êtres s'agrandit de façon vertigineuse, le langage qui doit identifier chaque être a besoin d'un codage plus fort. Partant de deux bits 0 et 1, on atteint des codages à 8, 16, 32, 64, 128, .... un grand nombre. On comprend alors la nécessité du code génétique, qui n'est qu'une carte d'identité et de fonctionnalité de chaque être. La mémoire telle une matrice extensible est de plus en plus volumineuse. Les multiples traitements qui s'effectuent à chaque instant, sont organisés en couches successives, couches logicielles dont les plus élevées sont celles les plus proches du fonctionnement du processeur (cieux), et les plus élaborées (mais aussi les plus lentes), celles qui sont les plus proches de la complexité périphérique (terre). C'est que, cette complexité est voulue par le processeur universel. Et plus on complique, et moins il est facile d'éclairer le contrôle fin de tout cela. Ce qui était le Serpent lumineux est devenu une lumière aveuglante stérile. Alors, il y a de temps en temps des plantages, plus ou moins étendus selon le niveau ou la couche où ils se produisent.

Dans ce schéma allégorique, nous vivons présentement comme un programme utilisateur, cherchant comment le maîtriser ou cherchant comment le quitter. C'est comme une session Word qu'on lance et qu'on quitte. Mais on peut la quitter par plantage de façon non voulue, ou par choix de faire "Quitter". La voie spirituelle consiste dans la deuxième possibilité, choix conscient de quitter la complexité pour explorer des étages antérieurs, des couches précédentes et ce, jusqu'à prendre conscience du processeur universel.

Bref, la spiritualité est un travail d'informaticien, de linguiste, de logicien, d'ingénieur. Démonter la matrice demande beaucoup d'efforts et ceux qui réussissent meurent sur la Croix ou s'éteignent en Samadhi. Ils reviennent à la lumière éclairante et perdent leur aveuglement.S'ils reviennent en session, c'est parce qu'ils le choisissent. Les autres, ceux qui n'ont pas réussi à démonter cette matrice et qui plantent, sont relancés inconsciemment par la couche de lancement et c'est cela qu'on appelle la réincarnation. Un processus qui plante peut être relancé. Comme cela se fait automatiquement, on parle de démon (dans Linux, un démon est un processus système). Déjouer la matrice et trouver la fonction Exit du programme, c'est déjouer le démon système qui lance la session. Déjouer le démon ? Tout un programme !

C'est mon millième post ! Allez ! Champagne ! Merci Gerardmenvussa.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par Opaline le Jeu 3 Mar 2011 - 13:47

Au secours ! SOS ! Please !
Vous faites des textes d'une longueur décourageante !
Vous ne pourriez pas être plus concis ?
Spoiler:
(Respect pour le temps de chacun )
Merci quand-même, pour tout ce que vous nous apprenez !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par _L'Olivier le Jeu 3 Mar 2011 - 13:57

Opaline a écrit:Au secours ! SOS ! Please !
Vous faites des textes d'une longueur décourageante !
Vous ne pourriez pas être plus concis ?
[cl](Respect pour le temps de chacun )
Merci quand-même, pour tout ce que vous nous apprenez ![/cl]

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par Ilibade le Jeu 3 Mar 2011 - 14:03

Opaline pressée a écrit:Vous faites des textes d'une longueur décourageante !
Vous n'êtes pas ici sur un site de tchat. Un forum est un lieu de discussion et en plus, dans le cadre de la métaphysique, il est nécessaire de mettre du contenu et de ne pas se limiter à une conjonction d'onomatopées émotionnelles sans intérêt.

Vous ne pourriez pas être plus concis ?
Montrez-moi comment vous dites la même chose que moi de façon plus concise ! Moi, on ne m'a jamais appris. J'ai étudié tout seul.

(Respect pour le temps de chacun )
Le temps n'a aucune importance en métaphysique.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par _GERARDMENVUSSA le Jeu 3 Mar 2011 - 14:15

J'avoue avoir été enchanté de lire toutes vos Merveilleuses Réflexions! Très sincèrement, et du fond du coeur: UN GRAND MERCI A TOUTES ET A TOUS POUR CETTE EXTRAORDINAIRE PARTICIPATION, que je n'aurais même pas pu supposer!

Ce Forum est, en définitive, vraiment FORMIDABLE, tant par la qualité, que par l'intelligence profonde et indéniable de ses participants!

Je serais vraiment heureux de continuer cette discussion: Mais... Il est déjà tard au Vietnam, et je commence à "fatiguer"!
En vous remerciant ànouveau mille fois, je vous donne rendez-vous demain... Si vous le voulez bien!
Excellente fin de journée à toutes et à tous!

Quand à moi...

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par Jipé le Jeu 3 Mar 2011 - 14:19

Opaline a écrit:Au secours ! SOS ! Please !
Vous faites des textes d'une longueur décourageante !
Vous ne pourriez pas être plus concis ?
Spoiler:
(Respect pour le temps de chacun )
Merci quand-même, pour tout ce que vous nous apprenez !
Opaline,
je te comprends, le gargarisme scripturaire d'ilibade est long et fastidieux, autant que pédant...lorsqu'il n'est pas qu'un simple copié/collé sans citer ses sources.
Donc très ennuyeux....
minidodo

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26349
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par Ilibade le Jeu 3 Mar 2011 - 14:36

le gargarisme scripturaire d'ilibade est long et fastidieux
Il est vrai que vos maigres productions sont beaucoup plus faciles à sauter.

Foutez-nous la paix ! Rien ne vous oblige à rien.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par Jipé le Jeu 3 Mar 2011 - 14:43

Ilibade a écrit:
le gargarisme scripturaire d'ilibade est long et fastidieux
Il est vrai que vos maigres productions sont beaucoup plus faciles à sauter.
Foutez-nous la paix ! Rien ne vous oblige à rien.
maigres...sans doute, mais au moins elles sont de moi Wink
Quant à te foutre la paix...je pourrai, mais rien ne m'oblige à le faire, c'est selon mon bon vouloir !

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26349
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par _GERARDMENVUSSA le Jeu 3 Mar 2011 - 14:46

Ilibade a écrit:
le gargarisme scripturaire d'ilibade est long et fastidieux
Il est vrai que vos maigres productions sont beaucoup plus faciles à sauter.

Foutez-nous la paix ! Rien ne vous oblige à rien.

Ne t'énerve pas, ILIBADE! Car:
"La haine ne peut annihiler la haine, mais l'amour le peut et le fait; pas ce sentiment faible et négatif qui en porte le nom et qui déforme l'émotion, mais l'amour qui souffre toute chose, qui est douceur, qui accepte les responsabilités, qui va en avant, l'amour qui saigne et meurt pour une grande cause mais qui se relève ensuite"!
(Auteur inconnu?!)

... J'ai personnellement vivement aimé,et apprécié les Magnifiques réflexions que tu as eu la gentillesse de nous proposer! (Et que je relirai plus en détail, avec grand plaisir, demain, car il commence chez moi à se faire tard!)

... Mais il importe que tu gardes ton calme, ta Paix, et ton sang-froid, car, vois-tu, nous n'avons pas tous le même "parcours", ni, non plus, la même "Maturité Spirituelle"!

... Ainsi, l'indulgence, autant que la tolérance s'imposent-t-elle: Et il est bon d'accueillir avec douceur, et Amour, les réflexions de chacun, même s'ils ne partagent pas notre "vécu", nos idées, ou notre Foi!
... Gardons toujours bien vivant, en notre esprit, cet enseignement des Sages:
"L'ignorance a un commencement, mais elle a une fin; tandis-que la Connaissance a un commencement... Mais elle n'a jamais de fin!"

Excellente fin de journée à toi, à toutes et à tous!

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par Ilibade le Jeu 3 Mar 2011 - 14:57

Ne t'énerve pas, ILIBADE!
Je ne m'énerve jamais, mais l'absence de modération de ce site permet à des gens d'éluder et de saboter les discussions au profit d'un sport moderne qui est d'atteindre la dignité des membres, et notamment de ceux qui sont le plus instruits du domaine métaphysique. Je ne comprends pas comment Magnus peut tôlérer que beaucoup de membres aient déserté ce forum qui avait été si prometteur il y a deux ans.

Ainsi, l'indulgence, autant que la tolérance s'impose-t-elle: Et il est bon d'accueillir avec douceur, et Amour, les réflexions de chacun, même s'ils ne partagent pas notre "vécu"!
Oui, mais uniquement dans un cadre normatif que les membres ont choisi de suivre lors de leur inscription. L'attaque des personnes est donc une stratégie contreproductive qui tient de certaines propagandes modernes. Il est dommage qu'on ne force pas davantage la discipline par une réelle modération. La suppression de plus de 40 posts où l'on m'insulte s'imposait pourtant.


Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par Opaline le Jeu 3 Mar 2011 - 16:08

Ilibade a écrit:
Opaline pressée a écrit:Vous faites des textes d'une longueur décourageante !
Vous n'êtes pas ici sur un site de tchat. Un forum est un lieu de discussion et en plus, dans le cadre de la métaphysique, il est nécessaire de mettre du contenu et de ne pas se limiter à une conjonction d'onomatopées émotionnelles sans intérêt.
Te fache pas, mon mignon ! je ne te visais pas particulièrement !
Justement, c'est parce que vous êtes plusieurs à développer longuement.
Je n'aime pas plus que toi les émoticones ( sauf pour dédramatiser un propos ).


Vous ne pourriez pas être plus concis ?
Montrez-moi comment vous dites la même chose que moi de façon plus concise ! Moi, on ne m'a jamais appris. J'ai étudié tout seul.
Je n'ai pas à vous donner de leçon.
Ce qui se conçoit bien , s'énonce clairement !
Si vous délayez c'est parce que vous vous cherchez et non parce que vous cherchez .
C'est votre droit le plus strict !


(Respect pour le temps de chacun )
Le temps n'a aucune importance en métaphysique.
Alors, considère que je n'ai rien dit !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PENSEE DU DALAÏ LAMA ! :

Message par Jipé le Jeu 3 Mar 2011 - 16:15

Ilibade, l'antisémite, plagiaire jouant les vierges effarouchées rire
Tu n'as pas de figure, vraiment !!
Peut-être tu arrives encore à luire devant quelques personnes ne connaissant pas tes écrits les plus sordides et vils, mais tu ne peux berner ce qui ton déjà vu à l'oeuvre...
Grattons un peu la dorure et on y verra apparaître le bois pourri.
Ilibade, le John Galliano de Métaphysique

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26349
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum