la fin de la métaphysique?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

la fin de la métaphysique?

Message par falsafa le Mer 2 Mar 2011 - 19:57


merci à tous, je crois comprendre la vision du forum, si ce n'est pas un congrès des philosophes " cybernétisés", la cacophonie quantitative mérite le titre de seigneur de la métaphysique. et plus, il faut coucher avec le Boss. diable au fouet
par contre je n'ai pas encore trouvé un "blableur" de taille qui peut m'expliquer la différence entre métaphysique et religion et quels sont les objets et méthode de chaque domaine de recherche dans le cas ou je dois rédiger une thèse dans l"un ou l'autre domaine merci donc les neurosciences font partie de la métaphysique et de là il y a une grave confusion épistémologique entre le socle épistémologique de la logique de pensée et le paradigme cognitif des neurosciences.mmmmm faut revoir tout ça

et pour religion on est pas sorti de l'auberge

Il n'existe pas aujourd'hui de définition qui convienne à tout ce que l'usage permet d'appeler religion, ↑ Clack Beverley propose de reprendre un problème identifié par Wittgenstein pour expliquer la possibilité de désigner une multitude de choses comme une seule alors qu'il est impossible de donner une définition commune qui convienne a chacune des ces choses prises séparément. L'image employée par Wittgenstein est celle du jeu. Il existe toutes sortes de jeux, des jeux de mots, de mains, de société, d'enfants, d'argent, des jeux olympiques, etc. Cependant, aucune définition du jeu, aussi brève soit-elle, ne correspond à tout ce qui s'appelle « jeu ». Pour la religion, c'est la même chose. Cf Berverlez Clarck, The philosophy of religion : a critical introduction, Polity Press, Cambridge, 2008, p.1-7. (ISBN 9780745638683). (éd. 2008 revue et corrigée, 1re




falsafa
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 36
Localisation : soukelkhemis
Identité métaphysique : ignorant
Humeur : absent
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par _L'Olivier le Mer 2 Mar 2011 - 20:01

Après vérification, j'aime vraiment bien le terme ...
Holisme
En plus, ya oli dedans ... raison de plus
merci
L'Olivier

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par Invité le Mer 2 Mar 2011 - 20:56

La métaphysique est en effet un domaine de la réalité et de la connaissance qui se situe entre les sciences expérimentales et la mystique des religions. C'est le domaine de l'épistémologie, de la systémique et de la transdisciplinarité.
J'ai essayé d'expliquer cela dans les trois fils suivants (à lire si possible dans cet ordre)
La connaissance et ses niveaux
La complémentarité des contraires
L'épistémologie
Vers une épistémologie transdisciplinaire
Si ces conceptions peuvent te servir, tu peux trouver plus de précisions sur mon site

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par Nailsmith le Mer 2 Mar 2011 - 21:05

falsafa a écrit:
je n'ai pas encore trouvé un "blableur" de taille qui peut m'expliquer la différence entre métaphysique et religion et quels sont les objets et méthode de chaque domaine de recherche dans le cas ou je dois rédiger une thèse dans l"un ou l'autre domaine merci donc les neurosciences font partie de la métaphysique et de là il y a une grave confusion épistémologique entre le socle épistémologique de la logique de pensée et le paradigme cognitif des neurosciences.mmmmm faut revoir tout ça
Je fais probablement fausse route, pour expliquer une différence entre deux choses, il faut qu'elles soient comparable. La métaphysique est une branche de la philosophie. Donc nous pouvons la comparer avec la théologie. Du plus nous pouvons faire de la métaphysique, de la philosophie et de la théologie seul. On ne peut pas être dans une religion ou la pratiquer seul. Il faut être au moins deux, comme dans tous les jeux.
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1133
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par falsafa le Mer 2 Mar 2011 - 23:01

mais peut on pratiquer la métaphysique comme on pratique une religion?
si la métaphysique ne peut définir son objet et se confond avec la philosophie, l'ontologie ou la théologie, c'est que épistémologiquement, ce n'est pas une science dans le sens actionnel et pragmatique du terme, la psychologie, si elle a pu se redéfinir c'est que son étymon Psyché (âme) a été remplacé par l'étude du comportement. j'en conclu que si la métaphysique moderne ne définit pas son objet réel, elle sera reléguée à la mythologie dans le sens où la connaissance sans action est un mythe (à débattre)

falsafa
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 36
Localisation : soukelkhemis
Identité métaphysique : ignorant
Humeur : absent
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par _L'Olivier le Mer 2 Mar 2011 - 23:17

Dieu : "T'as vu Olivier !"
Olivier : "Hein ?"
Dieu : "Est ce que tu as vu ce que les petits jeunes arrivent à faire ?"
Olivier : "Hein ?"
Dieu : "NomDeMoi ! Mais tu ouvres tes yeux ou quoi !!"
Olivier : "Hein ?"
Dieu : "Et bien ! Eux ! Ils arrivent à faire des phrases super compliquées !"
Olivier : "Hein ?"
Dieu : "T'es nul"
Olivier : "Hein ?"
Dieu : "Pour la peine prends en 10 !!!!!"
Olivier : "Hein ?"
diable au fouet
L'Olivier

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par falsafa le Mer 2 Mar 2011 - 23:36

Dieu: hein?
Olivier: hein?
Dieu: hein?
(mais qui aura le dernier mot se demande Poirot?) etrange

falsafa
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 36
Localisation : soukelkhemis
Identité métaphysique : ignorant
Humeur : absent
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par _L'Olivier le Jeu 3 Mar 2011 - 0:00

Tu fais des jolies phrases mais ça manque de rythme pour faire une chanson.

L'Olivier
Edit: Comprendre est difficile, alors que c'est si simple à faire.

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par Nailsmith le Jeu 3 Mar 2011 - 2:00

falsafa a écrit:mais peut on pratiquer la métaphysique comme on pratique une religion?
si la métaphysique ne peut définir son objet et se confond avec la philosophie, l'ontologie ou la théologie, c'est que épistémologiquement, ce n'est pas une science dans le sens actionnel et pragmatique du terme, la psychologie, si elle a pu se redéfinir c'est que son étymon Psyché (âme) a été remplacé par l'étude du comportement. j'en conclu que si la métaphysique moderne ne définit pas son objet réel, elle sera reléguée à la mythologie dans le sens où la connaissance sans action est un mythe (à débattre)
C'est un raisonnement qui se tient.
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1133
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par Invité le Jeu 3 Mar 2011 - 8:30

falsafa a écrit:mais peut on pratiquer la métaphysique comme on pratique une religion?
si la métaphysique ne peut définir son objet et se confond avec la philosophie, l'ontologie ou la théologie, c'est que épistémologiquement, ce n'est pas une science dans le sens actionnel et pragmatique du terme, la psychologie, si elle a pu se redéfinir c'est que son étymon Psyché (âme) a été remplacé par l'étude du comportement. j'en conclu que si la métaphysique moderne ne définit pas son objet réel, elle sera reléguée à la mythologie dans le sens où la connaissance sans action est un mythe (à débattre)
Faudrait peut-être d'abord que tu mettes en ordre tes propres définitions.

L'objet d'une science est-il la connaissance ou la pratique utilitaire?
Si c'est une pratique utilitaire comme l'étude du comportement que tu cites, sur quoi se réfère-t-elle si ce n'est sur la connaissance de la psyché, conscience ou connaissance?
L'épistémologie elle-même a deux définitions selon Wikipedia:
  • l'acception francophone stricte selon laquelle elle est l'étude critique de la manière d'appliquer les principes logiques de la méthode scientifique
  • l'acception anglophone plus large où elle se confond avec la théorie de la connaissance, et ne porte donc pas spécifiquement sur la connaissance scientifique.
La première considère la "méthode scientifique" comme le nec plus ultra de la connaissance qui ne peut pas être mis en doute. Cette méthode scientifique est devenue une croyance, une foi, une religion avec ses temples universitaires, son clergé professoral, ses saints au prix Nobel et ses dieux comme Einstein. Si tu dois faire une thèse, tu as en effet tout intérêt à te conformer à cette pensée "mainstream" de la "communauté scientifique".
La seconde acception par contre, la théorie de la connaissance, se fonde sur les neurosciences, certes, mais au-delà de celles-ci sur les théories d'auto-organisation en réseau de systèmes chaotiques, ce qui conduit aux théories de la physique quantique. Celle-ci remet en cause certains principes mêmes de ce qu'on appelle "méthode scientifique" dans le sens classique: le déterminisme, le réductionnisme et le matérialisme.

La physique théorique est à la physique expérimentale ce que la métaphysique (ou épistémologie dans le second sens) est par rapport aux sciences naturelles en général.
La métaphysique en tant que science cognitive n'est pas la fin mais le début et fondement de toute science.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par JO le Jeu 3 Mar 2011 - 9:51

pour ceux qui veulent lire simple :
la meta-physique commence où la science finit . L'ennui , c'est que la science quantique débouche sur une membrane qui résonne métaphysiquement .
Alors, c'est peut-être la fin du magique religieux et le début d'une relation avec... ce qui dépasse et la science et la religion ...on peut pas vous l'xpliquer , parcequ'on en est là ! tire langue
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22495
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par Invité le Jeu 3 Mar 2011 - 10:09

JO a écrit:la meta-physique commence où la science finit.
Je dirais plutôt que la métaphysique est comme théorie de la connaissance à l'origine et comme spiritualité à la fin de la science.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par JO le Jeu 3 Mar 2011 - 10:16

sub-conscient et sur-conscient, comme la gamme qui se répète, d'octave en octave, comme les couleurs, dont nous ne voyons qu'entre infrarouge et ultraviolet... La meta-physique est outrephysique. On la cantonne abusivement dans l'outre tombe : on baigne dedans, comme dans les franges extra sensorielles, pourtant scien-ti-fiques .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22495
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par Invité le Jeu 3 Mar 2011 - 10:45

en un mot: hologramme
ou bon-sens (selon Descartes)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par Lila le Jeu 3 Mar 2011 - 11:27

falsafa

Je ne pense pas qu'on puisse comparer métaphysique et religion, ni qu'on peut "pratiquer" la métaphysique comme un religion, parce que dans "religion", il y a des dogmes, parfois un Livre, des autorités, toute une structure rigide, des rituels, initiations (sacrements, rites), etc....

Il y a certes des points communs: recherche des causes premières, etc, mais là aussi, je vois une différence fondamentale: (grosso-modo) les métaphysiciens sont en recherche, alors que les religions proposent des croyances, qui empêchent justement la recherche. Bien sûr, il y a des croyants qui sont aussi en recherche, mais leur camp de recherche est limité, puisqu'ils ont déjà la réponse à LA question fondamentale: la cause première, le sens de la vie,...

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par falsafa le Jeu 3 Mar 2011 - 13:24

je suis d'accord pour le paradigme épistémologique: science-connaissance-conscience-spiritualité??. mais quelqu'un peut il me définir exactement l'objet des sciences métaphysiques de leur point de vue heuristique et pragmatique ?

falsafa
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 36
Localisation : soukelkhemis
Identité métaphysique : ignorant
Humeur : absent
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par Nailsmith le Jeu 3 Mar 2011 - 14:18

JO a écrit:sub-conscient et sur-conscient, comme la gamme qui se répète, d'octave en octave, comme les couleurs, dont nous ne voyons qu'entre infrarouge et ultraviolet... La meta-physique est outrephysique. On la cantonne abusivement dans l'outre tombe : on baigne dedans, comme dans les franges extra sensorielles, pourtant scien-ti-fiques .
Merci! JO
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1133
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par falsafa le Jeu 3 Mar 2011 - 14:24

[quote="patanjali"]
falsafa a écrit:mais peut on pratiquer la métaphysique comme on pratique une religion?

La métaphysique en tant que science cognitive n'est pas la fin mais le début et fondement de toute science.

donc dans la nouvelle métaphysique cognitive, la connaissance devient cybernétique et camputationnelle. ce qui rend le système fermé dans une sorte de boucle numérique. et donc je n'avais pas tort en disant que Dieu, l'Univers et l'Homme ne forment qu'un seul système fermé (cybernétique)

falsafa
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 36
Localisation : soukelkhemis
Identité métaphysique : ignorant
Humeur : absent
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par Lila le Jeu 3 Mar 2011 - 14:31

falsafa a écrit:donc dans la nouvelle métaphysique cognitive, la connaissance devient cybernétique et camputationnelle. ce qui rend le système fermé dans une sorte de boucle numérique. et donc je n'avais pas tort en disant que Dieu, l'Univers et l'Homme ne forment qu'un seul système fermé (cybernétique)

J'ai rien compris

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par Nailsmith le Jeu 3 Mar 2011 - 14:33

falsafa a écrit:je suis d'accord pour le paradigme épistémologique: science-connaissance-conscience-spiritualité??. mais quelqu'un peut il me définir exactement l'objet des sciences métaphysiques de leur point de vue heuristique et pragmatique ?
Je suis d'accord avec JO. La métaphysique est au-delà de la science physique. Elle est au-delà des équations mathématiques. À mesure que la science physique avance d'un pas la métaphysique avance d'un pas aussi. C'est comme le chien qui court pour attraper sa queue. Je suis un vieux "baby Boomer". Quand j'étais jeune je pensais que la métaphysique était un happening d'idées, de connaissances. Il y avait accidentellement de la fumée illicite qui augmentait le "happening". Wink
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1133
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par falsafa le Jeu 3 Mar 2011 - 15:35

Nailsmith a écrit:
Je suis d'accord avec JO. La métaphysique est au-delà de la science physique. Elle est au-delà des équations mathématiques. À mesure que la science physique avance d'un pas la métaphysique avance d'un pas aussi.
sur le plan scientifique je considère votre conclusion comme une simple hypothèse, reste à vérifier, argumenter et illustrer.....évitons les "apriori"

falsafa
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 36
Localisation : soukelkhemis
Identité métaphysique : ignorant
Humeur : absent
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par Opaline le Jeu 3 Mar 2011 - 16:23

Nailsmith a écrit:
falsafa a écrit:je suis d'accord pour le paradigme épistémologique: science-connaissance-conscience-spiritualité??. mais quelqu'un peut il me définir exactement l'objet des sciences métaphysiques de leur point de vue heuristique et pragmatique ?
Je suis d'accord avec JO. La métaphysique est au-delà de la science physique. Elle est au-delà des équations mathématiques.
Je dirais que la métaphysique n'est pas au-delà mais a la chaleur que les sciences n'ont pas !
La métaphysique devrait aider à rendre accessible au commun, les sciences.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par falsafa le Jeu 3 Mar 2011 - 17:03

Opaline a écrit:
Nailsmith a écrit:
falsafa a écrit:je suis d'accord pour le paradigme épistémologique: science-connaissance-conscience-spiritualité??. mais quelqu'un peut il me définir exactement l'objet des sciences métaphysiques de leur point de vue heuristique et pragmatique ?
Je suis d'accord avec JO. La métaphysique est au-delà de la science physique. Elle est au-delà des équations mathématiques.
Je dirais que la métaphysique n'est pas au-delà mais a la chaleur que les sciences n'ont pas !
La métaphysique devrait aider à rendre accessible au commun, les sciences.

La métaphysique devrait aider à rendre accessible, au commun les sciences, mais dans quel but?

falsafa
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 36
Localisation : soukelkhemis
Identité métaphysique : ignorant
Humeur : absent
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par Opaline le Jeu 3 Mar 2011 - 20:52

falsafa a écrit:
Opaline a écrit:
Nailsmith a écrit:
falsafa a écrit:je suis d'accord pour le paradigme épistémologique: science-connaissance-conscience-spiritualité??. mais quelqu'un peut il me définir exactement l'objet des sciences métaphysiques de leur point de vue heuristique et pragmatique ?
Je suis d'accord avec JO. La métaphysique est au-delà de la science physique. Elle est au-delà des équations mathématiques.
Je dirais que la métaphysique n'est pas au-delà mais a la chaleur que les sciences n'ont pas !
La métaphysique devrait aider à rendre accessible au commun, les sciences.
La métaphysique devrait aider à rendre accessible, au commun les sciences, mais dans quel but?
La métaphysique, en se débarrassant de ce qui n'est pas indispensable à la conscience, et la science pourraient très bien travailler ensemble pour le bien du vivant et de la planète.
Les sciences sont souvent difficiles d'accès du fait d'un vocabulaire très technique, on peut même dire "ésotérique" pour le profane.
La métaphysique, intégrant les progrès de la connaissance, ne pourrait-elle pas rendre plus accessibles et plus concrètes les découvertes scientifiques ?
Je ne les vois pas s'opposer toujours !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la fin de la métaphysique?

Message par falsafa le Sam 5 Mar 2011 - 20:43

Lila a écrit:
falsafa a écrit:donc dans la nouvelle métaphysique cognitive, la connaissance devient cybernétique et camputationnelle. ce qui rend le système fermé dans une sorte de boucle numérique. et donc je n'avais pas tort en disant que Dieu, l'Univers et l'Homme ne forment qu'un seul système fermé (cybernétique)

J'ai rien compris
ne rien comprendre c'est déjà comprendre, autrement dit la métaphysique traditionnelle a servi à alimenter l'imaginaire de l'Homme pour affronter la mort, la métaphysique moderne scrute le visible à fond pour atteindre l'invisible

falsafa
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 36
Localisation : soukelkhemis
Identité métaphysique : ignorant
Humeur : absent
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum