Bouddhisme en occident

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bouddhisme en occident

Message par Invité le Mar 25 Mar 2008 - 10:04

L'idée que le bouddhisme pratiqué en occident n'est pas celui pratiqué en Asie revient très souvent !

Mais les gens qui disent ça ne précisent jamais à quoi c'est dut,selon quel point de vue ou autre. dubitatif

On dirait qu'il y aun véritable taboo quelque chose d'incorrecte à préciser de quoi on parle.

Moi je pense que c'est très simple,le bouddhisme reste une culture qui sort du polythéisme indou et qui c'est étendu vers l'extrême orient encore animiste !

Les Japonais qui amènent leur façon d'appréhender le monde doivent être saisit d'incompréhension avec ces apprentit bouddha qui philosophent.

J'avais vu un doc sur des tibétains en exil et il y avait un jeune moine qui demandait à son maitre si cette chenille qu'ils voyaient pouvait connaitre l'éveil.

Et le maitre répondait:"Mais oui tout à fait !"
Dans un film japonais à un moment une femme prenait un papillon pour son père mort qui ce serait réincarné comme ça !

L'idée que des français puissent recherché un enseignement auprès de gens avec ce type de croyance c'est saisissant.
En fait l'enseignement de base du bouddhisme est surement interressant(j'y comprend strictement rien)mais à vivre comme une vrai religion qui donne une vision du monde ça doit poser de grave problêmes aux européens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme en occident

Message par _Spin le Mar 25 Mar 2008 - 18:12

Bonjour,

Qwatybaal a écrit:L'idée que le bouddhisme pratiqué en occident n'est pas celui pratiqué en Asie revient très souvent !
Heu, quel Bouddhisme ? Parce qu'au-delà des références culturelles, entre le Zen, le Theravada, le Jodo, l'Amidisme, le Vajrayana, pour n'en citer que quatre, qu'on peut d'ailleurs encore subdiviser, il faut chercher les points communs. Il y a bien plus de différences entre les différents Bouddhismes qu'entre les différents Monothéismes...

A part ça, ça fait partie du discours catholique standard contre le Bouddhisme et la réincarnation d'insinuer que les Occidentaux qui s'intéressent au Bouddhisme ou à la réincarnation (en général les deux) n'ont pas compris. Sauf qu'il n'y a pas qu'une doctrine...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme en occident

Message par Soulfly le Mer 4 Juin 2008 - 20:43

Bonjour,
C'est sur il n'y a pas qu'une doctrine, il ne faut pas oublier que l'enseignement de base, n'a rien de religieux, il n'est que le développement d'une réflexion sur la façon de vivre dans ce monde.
C'est le développement du éthique, compatible avec les convictions
de chacun, croyant ou non croyant.
De plus dans les centres bouddhiste où j'ai était, j'ai rencontrai
des catholiques, des protestants qui pratiquer la méditation sans pour autant se revendiquer bouddhiste. D'ailleurs lors de ma première rencontre avec le bouddhisme le Lama, à dis clairement qu'il n'était pas là pour faire des bouddhiste. Alors que venait faire ses gens
qui ne voulait pas forcement bouddhiste, simplement apprendre les base de la pacification mentale, calmer le mental, pour la plus part,
la pratique de Chiné. la méditation de l'apaisement de l'esprit.
D'ailleurs il y a des retraites par exemple à Chimay, des moines bouddhiste et des moines chrétiens pratique la méditation.

Avant d'être une brasserie l'abbaye est une communauté d'une trentaine de moines qui tentent de vivre l'Evangile suivant le modèle que propose la règle de Saint Benoît: des journées où alternent la prière (personnelle ou chorale), le travail (champs, brasserie ou intellectuel) et le repos. La solitude (monacus) est choisie pour être mieux remplie de la présence de Dieu. Les moines se retrouvent ensemble 5 ou 6 fois par jour dans leur abbatiale pour chanter l'office divin et célébrer l'eucharistie, vivent dans un silence permanent qui n'empêche pas des rencontres personnelles (pas de temps de récréation fixe) et donnent une place importante (comme le demande St Benoit) à l'accueil des hôtes. Scourmont a une hôtellerie où viennent se ressourcer spirituellement des groupes de jeunes, de prêtres et d'autres en recherche de sens dans leur vie. L'hôtellerie ne vend ni fromage ni bière!

Les moines dirigent également une revue d'histoire et spiritualité cistercienne, les Collectanea Cisterciensia et publie des livres les Cahiers Scourmontois. Certains moines sont également engagés dans le dialogue inter-monastique, en particulier avec des moines de tradition orientale bouddhiste et tibétaine. (Moines bouddhiste du centre Yeunten Ling à Huy).

Soulfly
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 43
Localisation : Tournai, Belgique
Identité métaphysique : sans
Humeur : bonne
Date d'inscription : 01/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme en occident

Message par Invité le Mer 4 Juin 2008 - 23:19

J'ai juste entendu dire plusieurs fois par des asiatiques que le bouddhisme pratiqué par les occidentaux n'était pas un bouddhisme authentique.

Alors c'est peut être une légende ou autre.

Vous pouvez me dire que vous n'avez jamais entendu dire ça...

Est ce que dans beaucoup de pays on apporte pas de la nourriture (qui pourrit)devant une statue du bouddha ?

Comme à un vulgaire Dieu de la prospérité ?

Soulfly tu parles de gens qui n'offrent ni produits laitiers ni bière aux bouddhistes ?

Ca correspond à quoi ? Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme en occident

Message par Soulfly le Jeu 5 Juin 2008 - 11:51

Je parlerai de ma propre experience, j'ai une affinité particulière pour l'enseignemnt du Bouddha. Je ne me considére pas comme un bouddhiste, je ne suis pas non plus un ritualiste, bien que je respecter la pratique de quiconque quel que soit leurs appartenance religieusie, spirituel, philosophique. Et je ne me permattrai pas de critiquer quel que chose dont je n'est pas saisie le sens profond. (sauf peut être les actes de violences)
Je crois que en se qui concerne les offrandes c'est à considérer comme un acte de devotion. Et je ne crois pas non plus qu'il faut considérer que parce que il y a une offrande de nourriture (qui pourrit) qu'il considére cette acte comme une vulgarité à un Dieu de la prospérité.
"Du point de vue individuel, les prières et offrandes sont d’abord une manière de communiquer avec Dieu, de lui témoigner du respect ou de l’amour. L’homme ne peut que parler à Dieu avec le langage des hommes. Nécessairement, il entre en contact avec Dieu comme il le fait avec les hommes, par des cadeaux. Dieu accueille ces gestes comme des témoignages de respect et d’amour, même s’il y a de la projection, de l’illusion, de l’intérêt caché. Pour prendre une image qui a ses limites, et faire de l’anthropomorphisme : si une maman accepte le dessin de son enfant alors que celui-ci espère une récompense, si elle n’est pas dupe mais reconnait qu’il y a aussi de l’amour et pas seulement de l’intérêt, Dieu est certainement aussi capable d’accueillir nos présents d’amour et d’intérêt en distinguant le bon grain de l’ivraie… Sans développer ce qui fait l’objet de la spiritualité, il faut noter que les renoncements personnels, sont une épreuve qui nous permettent de mieux connaître notre coeur, de prendre conscience de nos faiblesses, de nos limites. Les sacrifices sont pédagogiques, ils permettent de nous faire grandir spirituellement, moralement, psychiquement."

Je suis d'accord avec le fait de dire que beaucoup d'occidentaux ne pratique pas le bouddhisme religieux avec la même ferveur qu'un bouddhiste asiatique, car il y a une différence de culture et de croyance, et qu'il est trés dur de passé d'une culture à une autre, d'en saisir le sens profond. je ne dis pas que c'est impossible. Il faudrai peut être attendre l'arriver sur le forum d'un pratiquant bouddhiste religieux, mais aussi avec des occidentaux, qui sont passer à l'hindouisme, où à une quelconque religions qui n'a pas ses source dans le judéo-christianisme, qui fait partie de nos racines culturel.
Mais je ne crois pas qu'il faut nécessairement renier notre culture pour pratiquer une religion, il y a l'exemple de certaine personne qui sont
par exemple de souche hindouiste, mais qui ont aussi pratiquer, ou on assimiler dans leur recherche de rapprochement à Dieu, le christianisme,
l'islam et autre spiritualité, philosophie.
Se n'est toujours que mon point de vue, que ma perception des choses. Je n'est pas la science infuse lol. C'est pour ce que j'essaye de garder un esprit ouvert, et que tout les point de vue sont les bien venue. Wink

Soulfly
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 43
Localisation : Tournai, Belgique
Identité métaphysique : sans
Humeur : bonne
Date d'inscription : 01/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme en occident

Message par Invité le Mar 10 Fév 2009 - 13:03

La lecture de ce post m’inspire des réflexions que je livre ici en vrac. J’apprécie beaucoup les réponses qui ont été faites à la question initiale.

- le bouddhisme n’étant pas structuré de façon rigide: chacun en fait ce qu’il veut, et il est donc normal qu’il soit différent en Occident qu’en Orient. L’occidental veut tout, tout de suite, et a une approche très intellectuelle. C'est comme en arts martiaux: les orientaux pratiqueront le même kata pendant des années avant de passer au suivant : c'est la pratique qui le but, tandis que les occidentaux veulent apprendre tous les katas qui existent et leur but est l'acquisition de la ceinture noire.

- les offrandes en nourriture sont partagées entre les participants aux rituels, elles ne « pourrissent » donc pas, du moins dans la demi-douzaine de temples où j’ai été.

PS. je pratique le bouddhisme depuis plus de 20 ans, mais de façon « light » : je ne collectionne pas les stages, bouquins ou initiations : j’essaie surtout de pratiquer au quotidien les principes que je trouve utiles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum