La souffrance est elle une nécessité ?

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La souffrance est elle une nécessité ?

Message par L'Olivier le Ven 18 Mar 2011, 09:17

La souffrance ....
Je crois que sans souffrance nous n'évoluons pas.
La souffrance est cette brisure qui s'installe dans nos vies, nos corps, nos âmes.
Elle vient directement du fait que le destin a travaillé pour nous.
Il nous offre des expériences de vie traumatisantes, déchirantes, de souffrance.
Ce qui ne nous tue pas, nous grandit.
L'évolution est la réparation, la cicatrisation, la guérison.
Être "fort" ne signifie pas être sans cesse sur une voie progressante.
Cela signifie que quand vous touchez "le fond", vous rebondissez, vous vous relevez !
Seul celui qui a été "faible" sais ce que signifie réellement "être fort".
et
ce que signifie ..................... "souffrir"

Il faut toujours tout vivre pour tout comprendre.

L'Olivier

L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 3005
Date d'inscription: 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par Invité le Ven 18 Mar 2011, 11:12

Parfois on doit souffrir pour que certaines choses deviennent acquises. La souffrance est une douleur qui nous ronge avec le temps. La douleur part plus vite mais elle nous montre ce qui fait mal. Comme un enfant qui tombe grâce à elle on apprend de nos erreurs.

Ce qui fait mal n'est pas un chemin à suivre. Comme le feu qui brûle la souffrance se propage à l'intérieur. Elle rend plus fort si on arrive à la surmonter. Sinon c'est la dépression qui nous tend les bras. La souffrance est le martyre de l'homme.

Elle est utile sauf quand elle est mise entre de mauvaises mains. Certains s'amusent à faire souffrir les autres, pour se faire du bien. Si elle ne serait pas là, on ne pourrait pas distingué ce qui est bon et mauvais.

Elle nous rappelle qu'on est des êtres vivants. Et nous ramènent sur terre. La vie est éphémère.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par ElBilqîs le Ven 18 Mar 2011, 11:28

Difficile d'accepter la souffrance!
Bizarrement, je dirais, surtout celle des autres!
Celle qui nous laisse dans le coeur un goût amer, parce que nous n'y pouvons rien... sauf compatir.
Souffrir soi-même, c'est plus facile à accepter (on a tous un côté maso!)
je vous livre ici un poème écrit pour quelqu'un que j'aime beaucoup et qui se bat pour survivre

Faut-il mourir ou vivre?

Je marche dans la rue perdue dans les ténèbres
Sans penser un instant où conduisent mes pas,
Autour de moi s’étirent mille pensées funèbres
De celles qui me font penser à mon trépas.

Je souffre dans mon corps, je souffre dans mon âme
Et les doigts de la mort s’agrippent tout puissants
À mes reins, à mon sang, à mon cœur qui s’enflamme ;
Grimaçant de douleur, j’avance en trébuchant.

Progressant lentement sur le chemin de ronde
Je cherche des raisons de vivre encore un jour
Dois-je encore me battre, chaque heure, chaque seconde ?
Ou dire « J’ai atteint le point de non-retour » ?

Vaincre la maladie ou fermer les paupières
Et attendre la mort qui viendra me chercher
Ma raison ne sait plus ni l’art ni la manière
De sortir de la vie ou de m’y accrocher.

Au pied de la statue de Gérard de Nerval
Je m’assieds un instant, je suis si fatiguée !
Tu me rejoins enfin, sortant de l’hôpital,
Je crierais de bonheur si je n’étais droguée.

Doucement tu me parles et tu me réconfortes
Les résultats sont bons…Espoir de guérison.
J’oublie tout. Avec toi, je serai la plus forte
Rentrons si tu veux bien, ensemble à la maison.

ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages: 4072
Localisation: là haut dans les étoiles
Identité métaphysique: qu'importe
Humeur: douce et calme
Date d'inscription: 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par _La plume le Ven 18 Mar 2011, 11:37

Il y en a qui souffrent beaucoup plus que d'autres, est-ce que cela veut dire qu'ils évoluent , où qu'ils sont en train d'apprendre une leçon, où qu'ils purgent un karma ? Et comme nous sommes tous reliés, peut-on être heureux quand d'autres souffrent ?

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 5987
Localisation: au sud du sud
Identité métaphysique: hérétique
Humeur: c'est selon avec qui
Date d'inscription: 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par L'Olivier le Ven 18 Mar 2011, 11:43

La souffrance est une étape.
Après la pluie, le beau temps.
Après la souffrance, le bien-être.

L'Olivier

L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 3005
Date d'inscription: 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par _Varuna le Ven 18 Mar 2011, 12:34

Très bon sujet.
Merci L'Olivier.
Je me permet de mettre un petit proverbe :
"Plus sombre est la nuit, plus proche est l'éveil"
Amicalement

_Varuna
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages: 576
Date d'inscription: 08/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par L'Olivier le Ven 18 Mar 2011, 12:55

La plume a écrit:Il y en a qui souffrent beaucoup plus que d'autres, est-ce que cela veut dire qu'ils évoluent , où qu'ils sont en train d'apprendre une leçon, où qu'ils purgent un karma ? Et comme nous sommes tous reliés, peut-on être heureux quand d'autres souffrent ?
Est ce que les raisons de la souffrance sont identifiées ?
Beaucoup de gens continuent à vivre leur souffrance uniquement parce qu'ils n'arrivent pas à vivre autrement, à penser autrement.

L'empathie ...
La souffrance des autres doit elle nous pénétrer ?
Jusqu'où ne devons nous pas laisser l'autre vivre ses souffrances ?
Jusqu'à la compréhension de l'objet de la souffrance ?

L'Olivier

L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 3005
Date d'inscription: 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par ElBilqîs le Ven 18 Mar 2011, 13:45

Qu'on le veuille ou non, si nous ne sommes pas renfermés sur nous-mêmes, sur notre ego, notre nombril, notre bien-être, la souffrance des autres nous touche ... d'autant plus que ces autres nous sont proches, ou d'autant plus que leur détresse est grande.
L'olivier, là, je ne parle pas du problème de l'euthanasie, de ce que nous devons, voulons, ou voudrions faire pour abréger les souffrances létales, mais seulement de celles que vivent les gens qui s'accrochent malgré tout à la vie et voudraient qu'elle soit douce.

Choisir de continuer à vivre en se faisant greffer un poumon, ou un rein, demande plus qu'un simple attachement à la vie...
Et voir ensuite son enfant victime d'un cancer n'est pas fait pour arranger les choses... Le moral joue beaucoup sur l'état de santé.
Alors, la compassion, l'amitié, l'amour des proches sont primordiaux.

ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages: 4072
Localisation: là haut dans les étoiles
Identité métaphysique: qu'importe
Humeur: douce et calme
Date d'inscription: 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par L'Olivier le Ven 18 Mar 2011, 13:50

Oui ... il faut distinguer les cas.
Le destin .... n'arrange rien.
Nous préparons tout à l'avance.
Souvent, on s'y prend des (dizaines) années à l'avance.
La Compréhension est un acte difficile.
La souffrance est l'acceptation d'une réalité.
Autant en profiter pour "bien" comprendre.
C'est mon avis, je ne voudrai pas mourir c.....
Et recommencer systématiquement les mêmes erreurs.

L'Olivier

L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 3005
Date d'inscription: 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par le lynx le Ven 18 Mar 2011, 17:26

La souffrance atteint tout le monde ! ! !

Nos fausses croyances, notre véritable appréciation peuvent nous amener à penser que Dieu est indifférent à la souffrance ou qu’il n’existe pas.
Je vous cite ceci :
" Je souffre, j'ai mal, je me sens seule, il n'y a plus d'espoir... alors concrètement comment faire ? "

De biens belles paroles me direz-vous, facile à dire lorsque tout va bien.

Oui ! C'est exact et je le reconnais, rester humble, chercher Dieu ou un dieu voir aucun, avoir de la patience, fortifier son espérance n'est pas facile lorsque tout va très mal.

Néanmoins quelle que soit notre souffrance, il est important de ne pas rester seule, de ne pas culpabiliser par rapport aux sentiments qui peuvent nous envahir.
OSEZ crier à Dieu, Hurler à un ami(e), cherchez l'aide de personnes compétentes qui pourront alors vous accompagner vers un rétablissement.

Priver le monde de souffrance est une impossibilité qui ne nous appartiens pas, Cependant c'est le priver de la moitié de sa saveur... non pas qu'il faille nécessairement en causer, mais si je dis à quelqu’un ce que je pense de lui, il peut bien en souffrir, mais cette souffrance est constructrice et remplie d’honnêteté.

En faits, les esclaves de la souffrance sont ceux qui refusent la douleur sous quelques formes et, du même coup, le plaisir !

Ils sont inconscients, identifiés et complexés par conséquent, ils ne savent pas ce qu’il fond. Ils calomnient tout, n'importe quoi, n'importe qui parce qu'ils ne comprennent pas entre autre qui sont les maîtres, et sont donc incapables de les comprendre tant qu'ils n'entrent pas dans une démarche logique avec l'inconscient, de tensions des opposés, de la souffrance.
Du coup et ,cela n'engage que moi sous cette configuration, les esclaves sont les hommes de l’animosité, de la perfidie, de la rancœur, incapables de comprendre leur malheur autant que leur bonheur.
Ils ne se savent ni malheureux ni bienheureux...
ils sont grégaires soumis à l'inconscient collectif et tendent vers n'importe qu'elle solution apportée par l'homme. Bêtise ! ?

Pour terminer mon commentaire, je vous mentionnerais Nietzsche philosophe Allemand souvent mal peint, du coup fatalement incompris parce qu’il nous apprend que c'est la joie qui importe le plus. Parce que la joie, c'est le bonheur pleinement conscient du malheur et de la souffrance.
La joie, de ce fait, est un élan profondément créateur de conscience, en tension contre nos rivaux.
Bien à vous
Le lynx



le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages: 755
Localisation: Landes
Identité métaphysique: Croyant
Humeur: Variable
Date d'inscription: 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par democrite le Ven 18 Mar 2011, 19:13

"La souffrance est créatrice elle donne naissance a quelque chose de bon et de positif "
Je sais plus ? mais Bob Marley si je me souviens bien ?

democrite
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1837
Localisation: Pas loin.........
Identité métaphysique: athée en attendant ...
Humeur: Réciproque
Date d'inscription: 17/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par Lila le Ven 18 Mar 2011, 19:22

la souffrance peut nous faire "grandir", à une condition: c'est qu'on en tire des leçons, sinon, c'est en pure perte !
Il est vrai que c'est souvent une épreuve qui nous fait prendre conscience de certaines choses, notamment qu'on a pris un mauvais chemin, mais il est parfaitement possible de "progresser" sans souffrance: elle n'est donc pas nécessaire.

En déduire qu'il faut souffrir pour progresser est donc à mon avis une erreur, qui est très dangereuse: on viendrait au masochisme, ce qui est anti-survie.

La souffrance est un mal qu'il faut supprimer, en remédiant à ses causes et en soulageant la personne qui souffre. Il n'y a pas d'exception à cette règle.


C'est d'ailleurs le premier but du bouddhisme: supprimer la souffrance de "tous les êtres" (humains, animaux, végétaux etc).
Vaste programme et gros boulot en perspective !


Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 6327
Localisation: .
Identité métaphysique: .
Humeur: .
Date d'inscription: 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par Nailsmith le Ven 18 Mar 2011, 19:40

ElBilqîs a écrit:Difficile d'accepter la souffrance!
Bizarrement, je dirais, surtout celle des autres!
Celle qui nous laisse dans le coeur un goût amer, parce que nous n'y pouvons rien... sauf compatir.
Souffrir soi-même, c'est plus facile à accepter (on a tous un côté maso!)
je vous livre ici un poème écrit pour quelqu'un que j'aime beaucoup et qui se bat pour survivre
En effet il arrive parfois que la compassion est plus dure que la passion particulièrement quand cela arrive à ceux qu'on aime.
Je crois que la souffrance est plus supportable quand il y a de l'amour autour de nous.

Nailsmith
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages: 962
Localisation: Québec,Canada
Identité métaphysique: Chrétien lucide
Humeur: Égale
Date d'inscription: 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par _Varuna le Ven 18 Mar 2011, 20:20

Souffrance et Plaisir, tien... dualité
Pour trouver la stabilité, physique ou psychique, je ne crois pas qu'il faut etre forcement dans le plaisir. Comme notre ami Nesta Robert le disait :
"La souffrance est créatrice elle donne naissance a quelque chose de bon et de positif "
On considère l'équanimité comme acquis souvent, mais ca pratique est très difficile en autre époque. Le plaisir a l'image du désir ne peut pas etre comblé d'une manière permanente.
Ce plaisir est un pure fantasme selon moi. Vivre dans un rêve.
La souffrance est quand a elle un travail d'endurance, qui permet de comprendre/accepté la réalité.(comme L'Olivier l'a dit)
Cette dualité est souvent reprise dans les différentes traditions. Et dans toute les religions d'ailleur. Dans notre société de consommation, le plaisir est favorisé, au point qu'une simple gène devienne un problème. La dépendance au désir existe.
La souffrance, bien qu'etant douloureuse, est graine d'espoir. Je suis absolument d'accord avec L'Olivier.

_Varuna
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages: 576
Date d'inscription: 08/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par Invité le Ven 18 Mar 2011, 20:28

Varuna a écrit: Dans notre société de consommation, le plaisir est favorisé, au point qu'une simple gène devienne un problème. La dépendance au désir existe.
bravo bravo bravo

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par _Varuna le Ven 18 Mar 2011, 20:39

Je médite la dessus :
L'Olivier : Seul celui qui a été "faible" sais ce que signifie réellement "être fort".

_Varuna
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages: 576
Date d'inscription: 08/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par ElBilqîs le Ven 18 Mar 2011, 20:48

Nailsmith a écrit:
Je crois que la souffrance est plus supportable quand il y a de l'amour autour de nous.
Oui, c'est sûr! Pourtant, on voit souvent disparaître les "amis" quand on est très malade, que ce soit physiquement ou moralement.
En particulier dans les cas de dépression nerveuse.
"Ça va 5 minutes, mais il (elle) commence à nous agacer à se plaindre sans arrêt"
" Nous aussi on a nos problèmes, nos souffrances"....
Qui n'a jamais pensé ou dit ça?

Et ça arrive aussi pour certaines maladies plus physiques... malheureusement

ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages: 4072
Localisation: là haut dans les étoiles
Identité métaphysique: qu'importe
Humeur: douce et calme
Date d'inscription: 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par democrite le Ven 18 Mar 2011, 20:58

Je me régale a vous lire !
Super sujet très intéressant en fait ! merci
Continuez SVP !
Épicure en aurait pensée quoi, lui ? de souffrance nécessaire ?

democrite
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1837
Localisation: Pas loin.........
Identité métaphysique: athée en attendant ...
Humeur: Réciproque
Date d'inscription: 17/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par Magnus le Ven 18 Mar 2011, 21:03

Il y a souffrances et souffrances.
Certaines souffrances, loin de nous grandir, nous diminuent... .

Certaines épreuves peuvent aiguiser notre empathie et nous permettre de mieux comprendre autrui, d'autres nous font vomir la terre entière.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil.

Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages: 20862
Localisation: Wallonie
Identité métaphysique: Atypique
Humeur: Lunatique
Date d'inscription: 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance est elle une nécessité ?

Message par _La plume le Ven 18 Mar 2011, 21:35

Lila
C'est d'ailleurs le premier but du bouddhisme:

Oui il est bon de rappeler que c'est la première des 4 nobles vérités du bouddhisme, le constat que tout est souffrance. C'est le premier pas de la vie spirituelle.
"la naissance est une souffrance, la vieillesse est une souffrance, la maladie est une souffrance, la mort est une souffrance, être uni à ce que l'on n'aime pas est une souffrance, être séparé de ce que l'on aime est une souffrance"

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 5987
Localisation: au sud du sud
Identité métaphysique: hérétique
Humeur: c'est selon avec qui
Date d'inscription: 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum