Michel Onfray

Page 4 sur 26 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 15 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par Bulle le Lun 30 Mai 2011 - 14:25

MrSonge a écrit:
Bulle a écrit : Encore une fois il n'est JAMAIS question en philosophie de devoir adhérer à un homme mais d'adhérer ou non, de se reconnaître dans des idées, dans certaines de ses idées.
Non, ça ce n'est pas «être nietzschéen», je suis désolé. Être aristotélicien, c'était adopter la vision du monde d'Aristote sur à peu près tout, à tel point que pendant des siècles, on était terrorisés à l'idée de contredire le Philosophe.
C'est très exactement ce qu'il ne faut pas faire car la philosophie devient alors tout à fait contraire à l'évolution de la pensée.
Se prétendre «influencé par Nietzsche», je ne vois pas le problème, là, ça entrerait tout-à-fait dans ta définition de se reconnaître dans «certaines de ses idées», mais lui se prétend nietzschéen, c'est-à-dire, littéralement, un disciple de Nietzsche. Ce qu'il n'est évidemment pas plus que moi je suis onfraysque...
Ce n'est absolument pas ce qu'il dit. Il définit très précisément en quoi il se sent nietzchéen, et ce qu'il entend par être nietzschéen.
"Mais sur le terrain philosophique, le père de Zarathoustra a raison : avant et après Par-delà le bien et le mal et l'Antéchrist, ça n'est plus le même monde idéologique : Nietzsche ouvre une brèche dans l'édifice judéo-chrétien. Sans accomplir toue la tâche athéologique à lui seul, il la rend enfin possible. D'où l'utilité d'être nietzschéen. A savoir ? Etre nietzschéen -ce qui ne veut pas dire être Nietzsche comme le croient les imbéciles...- exclut de reprendre à son compte les thèses majeures du philosophe au serpent : le ressentiment, l'éternel retour, le surhomme, la volonté de puissance, la physiologie de l'art et autres grands moments du système philosophique. Nul besoin -quel intérêt ?- de se prendre pour lui, de se croire Nietzsche, et de dev oir endosser, puis assumer toute sa pensée. Seuls les esprits courts imaginent cela...
Etre nietzschéen suppose penser à partir de lui, là même où le chantier de la philosophie a été transfiguré par son passage. Il appelait à des disciples infidèles qui, par leur seule trahison, prouveraient leur fidélité, il voulait des gens qui lui obéissent en suiuvant eux seuls et personne d'autrre, pas même lui. Surtout pas lui. Le chameau, le lion et l'enfant d'Ainsi parlait Zarathoustra enseignent une dialectique et une poétique à pratiquer : le conserver et le dépasser, se souvenir de son oeuvre, certes, mais surtout s'appuyer sur elle comme on prend appui sur un formidable levier pour déplacer les montagnes philosophiques.
D'où un chantier nouveau et supérieur pour l'athéisme : Meslier a nié toute divinité, d'Holbarch a démonté le christianisme, Feuerbach a déconstruit Dieu, Nietzsche révèle la transvaluation : l'athéisme ne doit pas fonctionner comme une fin seulement. Supprimer Dieu, certes, mais pour quoi faire ? Une autre morale, une nouvelle ethique, des valeurs inédites, impensées car impensables, voilà ce que permettent la réalisation et le dépassement de l'athéisme. Une tâche redoutable et à venir."
(Traité d'athéologie - pp 64-65)

C'est clair, net et précis et incontestablement une bonne analyse du chantier philosophique nietzchéen à partir de l'oeuvre.
Nulle part dans ce que j'ai lu (mais je n'ai lu que la contre histoire, le traité d'athéologie et son "Crépuscule d'une idole") Onfray a prétendu autre chose, appliquant d'ailleurs ladite définition à Georges Palante théoricien du bovarysme (je n'ai pas lu ce livre mais le lirai probablement)
Autrement dit la définition que tu donnes ne correspond absolument pas à ce qu'il défini.
Et compte tenu des trois acceptions données du mot par le dictionnaire il est parfaitement libre de ne pas se limiter à la tienne, il suffit qu'il le précise quel point l'influence et quel point il développe, ce qu'il n'a pas manqué de faire.
C'est un minimum quand on prétend écrire un livre : éviter de laisser libre cours à sa prose de lycéen attardé...
Tss tss...
Et non, on ne se fiche pas non plus qu'il n'ait mis à jour aucun concept original ! C'est la définition même de philosophe.

Absolument pas. Il a un projet philosophique avéré et incontestable clairement énoncé lui aussi. Ce n'est pas un concept original, mais c'est bel et bien un projet philosophique. " la formulation d'une théorie de l'hédonisme à la fois éthique, esthétique, politique et épistémologique."
Je ne juge pas ce le résultat (faute de l'avoir lu, et pour cause), je juge le projet.
Et j'estime que c'est bel et bien un projet philosophique.
Donc il est [cl]philosophe[/cl] à plus d'un titre...
Qui l'oblige à écrire, surtout ?
Qui l'oblige à se croire persécuté ?
Qui l'oblige à imaginer qu'il est la bête noir des monothéismes actuels ?
Qui l'oblige à ne pas se contenter de ses petits cours tranquilles de Province ?
Oulah !
Il suffit de lire les dernières pages de son Traité d'athéologie pour s’apercevoir que Maître Onfray rêve jour et nuit de faire enfermer tous les croyants et de les torturer jusqu'à ce qu'ils se convertissent au joyeux onfrisme rayonnant et solaire.
Tu parles de sa conclusion sous-titrée "Vers Nietzsche" ? J'en garde le souvenir d'un excellent moment pédagogique... Mais je la relirai et si tu précises ta pensée, ne manquerai pas de te donner mon avis.

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39572
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par MrSonge le Lun 30 Mai 2011 - 17:30

Etre nietzschéen suppose penser à partir de lui, là même où le chantier de la philosophie a été transfiguré par son passage.
D'où un gros problème.
Maître Onfray ne pense pas.
Mais là n'est pas la question. Surtout : il ne pense pas à partir de Nietzsche. Il pense à partir d'une seule idée de Nietzsche – et encore, une idée maltraitée –, celle qui sous-tend un seul bouquin de Nietzsche : L'Antéchrist. Je n’appelle pas cela penser à partir de Nietzsche mais à partir d'une miette qui n'est même pas philosophique mais purement méthodologique. En gros, ce que Maître Onfray retient de Nietzsche c'est : «Dieu est mort. Judéo-Christianisme : pas bien. Transvaluation !»
L'art de la synthèse du Maître sans doute... Il doit avoir le dont d'extraire d'une des pensées les plus complexes de l'occident la quintessence, le suc ultime, le nectar, la fine fleure du «chantier» de Nietzsche. Disons que j'ai déjà lu des choses plus pénétrantes et subtiles à propos de Nietzsche mais bon, après tout, parfois, faire de le simpliste, c'est sans doute bien aussi, ça permet d'attirer les lecteurs.

Être nietzschéen serait-donc être le balayeur de rue conceptuelle qui passe après un grand monstre sacré pour «penser à partir» des déchets qu'il a laissé ? Pourquoi pas, mais j'avoue que ça ne le fait pas remonter dans mon estime...
Passer de crapaud hédoniste à technicien de surface, c'est déjà bien mais on peut faire mieux comme promotion. L'ennui, blague à part, avec sa définition, c'est que dans ce cas là, absolument tous les philosophes français (entre autre) du XXème siècle peuvent être considérés comme nietzschéens. Même les penseurs chrétiens, car ils pensent tous pour ou contre Nietzsche, à partir de ses travaux, en prenant tous, à un moment ou à un autre, position sur le terrain de sa pensée. C'est un peu flou, comme acceptation, non ?

(d'ailleurs, on sent que lui-même n'est pas très à l'aise avec ses raisonnements argutiques. Page 66, il prétend qu'être nietzschéen, c'est proposer «d'autres hypothèses, nouvelles, post-nietzschéennes»... Être nietzschéen, c'est donc être post-nietzschéen. C'est une pensée profonde. Être platonicien, je présume, c'est donc être néoplatonicien... Et être cartésien, c'est être post-cartésien. Je comprends pourquoi Maître Onfray ne s'aventure pas à créer de nouveaux concepts, étant donné qu'il ne maîtrise déjà pas très bien ceux qu'il manie sans grâce !)

Absolument pas. Il a un projet philosophique avéré et incontestable clairement énoncé lui aussi. Ce n'est pas un concept original, mais c'est bel et bien un projet philosophique. " la formulation d'une théorie de l'hédonisme à la fois éthique, esthétique, politique et épistémologique."
Non. Sans concept, pas de philosophe et pas de projet philosophique. Maître Onfray propose, à la rigueur, une «sagesse pratique», un peu comme les magazines Psycho. Mais pas de projet philosophique.
Un projet philosophique passe par une vision du monde neuve et originale.
Une vision du monde neuve et originale passe par la création de concepts neufs et originaux afin de penser le réel en termes neufs et originaux. Il n'y a donc pas de philosophe sans nouveauté, sans originalité, sans concepts et sans pensée.
Maître Onfray n'a rien de tout cela, il n'est donc pas un philosophe. Ou alors, tous les philosophes occidentaux qui l'ont précédés n'en sont pas.
Je préfère la première solution.

Tu parles de sa conclusion sous-titrée "Vers Nietzsche" ? J'en garde le souvenir d'un excellent moment pédagogique... Mais je la relirai et si tu précises ta pensée, ne manquerai pas de te donner mon avis.
Non du dernier micro-chapitre de la dernière partie : «Théocratie», sous-titré Pour une laïcité post-chrétienne où il appelle clairement à l'inégalité de considération entre croyants et incroyants, refus de la neutralité. Pas d'égalité, pas de neutralité. En gros, l'onfrisme propose le mépris des croyants (ils valent moins qu'un incroyant joyeux, lucide, hédoniste, athée, militant et résolu) et la guerre ouverte contre ces sous-hommes qui ont le culot de ne pas penser comme Maître Onfray. Autrement dit, un programme inquisitorial en bonne et due forme. La lutte du Père Onfraiy contre les hérésies religieuso-magico-totalitairo-obscuranto-judéo-chrétienno-musulmano-indadmissibles qui viennent mordre les mollets royaux de son «positivisme matérialiste».

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par bernard1933 le Lun 30 Mai 2011 - 17:56

maya a écrit:Je persiste et signe après votre "combat" que j'aime Michel Onfray, ce qui n'était pas très explicite dans mon post précédent. J'ai lu à peu près tous ses livres et comme Démocrite j'apprécie son travail à l'Université de Caen.

Je dois etre basse de plafond comme dit Mr Songe, mais je crois qu'il est possible d'aimer Onfray, Cioran, Debray ou Heidegger et bien d'autres et les considerer comme de chouettes rencontres personnelles vous apportant des réponses pour vos réflexions, ce qui est mon cas. tire langue
maya, je partage tout à fait ton avis . Je porte Onfray en haute estime . Lui travaille la pâte, il s'implique dans ce qu'il dit et ce qu' il fait, contrairement à d' autres philosophes qui se contentent de "tchatcher".
Son non-désir d' enfant ? Tout simplement peut-être parce qu' en lui sont gravés les souvenirs d'une enfance malheureuse.Ce n'est pas de l'égoïsme, son activité au service des autres le prouve.
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par maya le Lun 30 Mai 2011 - 18:10

J'ai vu l'émission de Guillaume Durand l'autre soir. Michel Onfray a dit, à peu près, si je m'en souviens bien qu'il n'avais pas envie de descendance qui le prolonge, non pas parce qu'il n'aimait pas les enfants mais parce son choix de vie le portait vers d'autres buts...

Je connais des hommes , mais aussi de plus en plus de femmes qui déclarent ne pas désirer d'enfants et bien que j'en ai deux moi-mème, je les comprends....et quelquefois, mème si tout va bien, il m'est arrivé de penser à la liberté mentale...de ceux qui n'en ont pas. blabla
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par democrite le Lun 30 Mai 2011 - 19:57

Merci Bulle !
Pour ton texte et ton extrait du traité d'athéologie ! (good job)
Mais pour certains (grands intellectuels en commérages) c'est peine perdu ! La prétention et la haine empêchent d'avoir les idées claires !

Oui Bernard !
Mettre les mains a la pâte et s'impliquer plutôt que de tchatcher sans résultats concrets !
Et il en faudrait un peu plus des "Onfray" !

democrite
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1837
Localisation : Pas loin.........
Identité métaphysique : athée en attendant ...
Humeur : Réciproque
Date d'inscription : 17/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par Bulle le Lun 30 Mai 2011 - 20:18

MrSonge a écrit:
Etre nietzschéen suppose penser à partir de lui, là même où le chantier de la philosophie a été transfiguré par son passage.
D'où un gros problème.
Le gros, le très gros problème est que tu ne comprends pas l'essentiel de la citation. Qui peut s'appliquer à n'importe quel point de vue philosophique puisqu'il n'est pas question de l'objet en soi, mais de l'utilisation que l'on en fait.
"là même où le chantier de la philosophie a été transfiguré par son passage. Il appelait à des disciples infidèles qui, par leur seule trahison, prouveraient leur fidélité, il voulait des gens qui lui obéissent en suivant eux seuls et personne d'autre, pas même lui. Surtout pas lui. Le chameau, le lion et l'enfant d'Ainsi parlait Zarathoustra enseignent une dialectique et une poétique à pratiquer : le conserver et le dépasser, se souvenir de son oeuvre, certes, mais surtout s'appuyer sur elle comme on prend appui sur un formidable levier pour déplacer les montagnes philosophiques."
Je n’appelle pas cela penser à partir de Nietzsche mais à partir d'une miette qui n'est même pas philosophique mais purement méthodologique. En gros, ce que Maître Onfray retient de Nietzsche c'est : «Dieu est mort. Judéo-Christianisme : pas bien. Transvaluation !»
Mais tu peux penser ce que tu veux, considérer telle chose comme une miette et une autre comme une montagne. Le problème n'est pas là, Onfray voit différemment et je ne vois aucun argument te donnant le droit de penser qu'être Nietzschéen exclut non pas la méthodologie, comme une vision raccourcie peut permettre de l'affirmer, mais l'objet de celle ci c'est à dire, les conséquences positives que l'on peut tirer d'une telle démarche.
Nietzsche tue le père, au sens freudien du terme ,et dans "ainsi parlait" il montre un mode de raisonnement, applicable au fond sur n'importe quel courants philosophiques ancien, le christianisme y compris. Il tue Socrate parce qu'il a tué les présocratiques et le rend responsable de la mort de la tragédie grecque. Il tue donc la culture libre, jubilatoire. La même recette, il l'applique au christianisme : ennemi du corps, ennemi de la pensée libre etc
Il doit avoir le dont d'extraire d'une des pensées les plus complexes de l'occident la quintessence, le suc ultime, le nectar, la fine fleure du «chantier» de Nietzsche.
Il fait ce qu'il veut du chantier Nietzsche et pour cause : il applique à celui qu'il admire exactement la méthode que l'intéressé conseille et recommande. Et en ce sens il est parfaitement nietzschéen. Que cela t'agrée ou non.
Disons que j'ai déjà lu des choses plus pénétrantes et subtiles à propos de Nietzsche mais bon, après tout, parfois, faire de le simpliste, c'est sans doute bien aussi, ça permet d'attirer les lecteurs.
Ce qui est essentiel en effet. Et pour deux raisons, la première étant qu'il me semble tout à fait légitime de gagner sa vie, surtout en travaillant ; et la seconde parce que lire la contre histoire d'Onfray est une approche philosophique générale fort positive, autrement intéressante, grâce à ce style que tu exècres, que les sentiers battus des terminales, même littéraires. Je ne connais pas une personne qui ait lu Onfray sans ensuite acquérir une partie (celle disponible) des oeuvres citées ou sans avoir consulté le reste à la BU ou à la BN.
Être nietzschéen serait-donc être le balayeur de rue conceptuelle qui passe après un grand monstre sacré pour «penser à partir» des déchets qu'il a laissé ? Pourquoi pas, mais j'avoue que ça ne le fait pas remonter dans mon estime...
Je me demande bien pourquoi ton estime serait-elle un critère de qualité ?
L'ennui, blague à part, avec sa définition, c'est que dans ce cas là, absolument tous les philosophes français (entre autre) du XXème siècle peuvent être considérés comme nietzschéens.
Alors tout va bien ! Nietzsche a fait du bon travail !
Même les penseurs chrétiens, car ils pensent tous pour ou contre Nietzsche, à partir de ses travaux, en prenant tous, à un moment ou à un autre, position sur le terrain de sa pensée. C'est un peu flou, comme acceptation, non ?
Il ne s'agit surtout pas de se limiter à une pensée, je crois que tu devrais relire Niezstche...
Être nietzschéen, c'est donc être post-nietzschéen.
Tout à fait.
Être platonicien, je présume, c'est donc être néoplatonicien...
Pur sophisme. Mais bon si l'essentiel est de parler, c'est... suffisant.
Un projet philosophique passe par une vision du monde neuve et originale.
Si l'on veut taire le but premier de la philosophie ; une vision du monde neuve et originale tss tss... Penses-tu vraiment qu'il faille faire de la philosophie pour faire de la philosophie ? Tu confonds avec les romans je pense.
Prendre un point de vue philosophique et l'appliquer à la vie quotidienne pour en tirer un bienfait est très exactement ce que les présocratiques appelaient la philosophie. Le projet d'Onfray est clair et je le trouve absolument légitime en tant que projet philosophique, surtout si on connait un peu l'histoire et les fluctuations du concept hédoniste (préchrétien puis totalement dénaturé).
Il est trop modeste à tes yeux, possible. Mais certaines personnes préfèrent peut-être ne pas péter plus haut qu'elles ont le cul. Peut-on leur en vouloir...
Maître Onfray n'a rien de tout cela, il n'est donc pas un philosophe.
... décréta Supermaître MrSonge lol!
Ou alors, tous les philosophes occidentaux qui l'ont précédés n'en sont pas.
Je préfère la première solution.
Pur sophisme. Ils peuvent tout simplement avoir choisi une autre aspect du rôle du philosophie.
«Théocratie», sous-titré Pour une laïcité post-chrétienne où il appelle clairement à l'inégalité de considération entre croyants et incroyants, refus de la neutralité. Pas d'égalité, pas de neutralité. En gros, l'onfrisme propose le mépris des croyants
Tiens donc !
"Car en mettant à égalité toutes les religions et leur négation, comme y invite la laïcité qui triomphe aujourd'hui, on avalise le relativisme : égalité entre la pensée magique et la pensée rationnelle, entre la fable, le mythe et le discours argumenté, entre le discours thaumaturgique et la pensée scientifique, entre la Torah et le Discours de la méthode, le Nouveau Testament et la Critique de la raison pure, le Coran et la Généalogie de la morale. Moïse vaus Descartes, Jésus, Kant et Mahomet, Nietzsche..."
Je ne trouve absolument rien à dire à cette critique. Bien au contraire.
Plus loin c'est vrai qu'avec un peu de mauvaise volonté, on peut tirer la conclusion que tu tires ; je ne cite que la fin parce que c'est au niveau de la dernière phrase que se niche la lecture trop rapide ou la phrase oubliée en vue d'une exploitation spécieuse du texte :
"Egalité dans entre le musulman persuadé que boire du beaujolais et mange un rôti de porc lui interdit définitivement l'accès au paradis quand l'assassinat d'un infidèle, en revanche, lui en ouvre grandes les portes - et l'analyste scrupuleux qui, sur le principe positiviste et empririque, démontre que la croyance monothéiste vaut celle de l'animiste dogon croyant que l'esprit de ses ancêtres revient sous forme d'un renard ? Si oui, alors cessons de penser...
Redésolée, personnellement je ne trouve strictement rien à redire à cela. Bien au contraire.
La malhonnêteté intellectuelle est de dire qu'Onfray "propose le mépris des croyants" là où ce sont les croyances et leurs conséquences qu'il met au ban.
D'autant qu'il précise tout à fait sa démarche (ibid p.23)
"Nulle part je n'ai méprisé celui qui croyait aux esprits, à l'âme immortelle, au souffle des dieux, à la présence des anges, aux effets de la prière, à l'efficacité du rituel, au bien-fondé des incantations,(...)Nulle part. Mais partout j'ai constaté combien les hommes fabulent pour éviter de regarder le réel en face. La création d'arrière-mondes ne serait pas bien grave si elle ne se payait du prix fort : l'oubli du réel, donc la coupable négligence du seul monde qui soit. Quand la croyance fâche avec l'immanence, donc soi, l'athéisme réconcilie avec la terre, lautre nom de la vie"

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39572
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par Opaline le Lun 30 Mai 2011 - 20:28

democrite a écrit:Mais pour certains (grands intellectuels en commérages) c'est peine perdu ! La prétention et la haine empêchent d'avoir les idées claires !
Oui Bernard !Mettre les mains a la pâte et s'impliquer plutôt que de tchatcher sans résultats concrets !Et il en faudrait un peu plus des "Onfray" !
Le moins qu'on puisse dire c'est que tu n'es pas convaincant , toi !
Quand on lit ta prose haineuse sur tout ce qui touche aux religions, tu es mal placé pour reprocher aux autres de l'être !
Il me semble qu'on est libre de ne pas aimer M. Onfray s'il n'apporte rien à ceux qui ont déjà bien réfléchi et surtout, quand on sait lire entre les lignes , ce que tout le monde ne sait pas faire ou est aveuglé pour pouvoir le faire !
Car il y a une multitude de façons de lire un texte: En fonction de ce que l'on sait de l'auteur par exemple, de sa personnalité, de son époque ......
Mettre les mains à la pâte et s'impliquer plutôt que de tchatcher sans résultats concrets
Jugement hatif car on peut très bien développer sa pensée et partager son savoir pour le plus grand bien de tous.
De toutes façons , la pensée théorique mène à la pratique, soit directement, soit indirectement !
Je me sens très petite face à la hauteur de réflexion de MrSonge et j'apprécie de le lire ;
ça m'apporte toujours énormément, comme quand je lis d'autres, aussi.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par MrSonge le Lun 30 Mai 2011 - 20:52

Nietzsche tue le père, au sens freudien du terme ,et dans "ainsi parlait" il montre un mode de raisonnement, applicable au fond sur n'importe quel courants philosophiques ancien, le christianisme y compris. Il tue Socrate parce qu'il a tué les présocratiques et le rend responsable de la mort de la tragédie grecque. Il tue donc la culture libre, jubilatoire. La même recette, il l'applique au christianisme : ennemi du corps, ennemi de la pensée libre etc
Oui, merci, je connais la pensée de Nietzsche. lol!
Sauf que dans tout cela, je ne vois pas du tout la nouveauté de Maître Onfray. Le pauvre homme passe son temps à répéter les miettes qu'il a récupérées chez Nietzsche dont j'ai donné un aperçu assez exhaustif : «Dieu est mort. Christianisme pas bien. Transvaluation !» Je demande donc : où est la pensée ? Maître Onfray reprend la méthodologie nietzschéenne en la simplifiant à l'extrême, afin d'arriver aux mêmes conclusion que Nietzsche... il y a plus d'un siècle ! Aucun intérêt, donc, puisqu'il suffit de lire Nietzsche pour retrouver en mieux écrit tout ce que Maître Onfray pompe dans son œuvre. Toutes les critiques consensuelles et plates que Maître Onfray adresse au christianisme... c'est souvent mot pour mot celles de Nietzsche. Je demande donc : où est la «nouvelle proposition» ? Maître Onfray parle, parle, parle, mais concrètement, ne propose absolument aucune réflexion neuve, la preuve : quand il dit quelque chose d'intéressant, c'est piqué chez un autre. Nietzsche en priorité, bien sûr.
Je veux donc bien croire Maître Onfray quand il affirme qu'il vient jouer du marteau piqueur sur le chantier laissé par Nietzsche, mais je refuse de le croire sur parole. Je veux des preuves philosophiques, je veux qu'on me montre en quoi les concepts outils de Maître Onfray ne sont pas exactement ceux de Nietzsche. J'ai beaucoup lu Maître Onfray... j'attends toujours de découvrir quelque chose qui soit de lui.

Il fait ce qu'il veut du chantier Nietzsche et pour cause : il applique à celui qu'il admire exactement la méthode que l'intéressé conseille et recommande.
Nietzsche serait, j'en suis sûr, le premier à vomir Maître Onfray par tous les poils de sa moustache.
Nietzsche recommande la nouveauté, la création. Pas le pompage, caché ou pas.
Nietzsche recommande une vision neuve et personnelle du monde, pas qu'on applique, plus de cent ans après sa mort, ses propres méthodes pour arriver, mot à mot, à ses propres conclusions.

Pur sophisme. Mais bon si l'essentiel est de parler, c'est... suffisant.
De même que : «Être nietzschéen c'est être post-nietzschéen»
Entre sophistes, on devrait se comprendre, pourtant Maître Onfray m'échappe parfois...

Prendre un point de vue philosophique et l'appliquer à la vie quotidienne pour en tirer un bienfait est très exactement ce que les présocratiques appelaient la philosophie. Le projet d'Onfray est clair et je le trouve absolument légitime en tant que projet philosophique, surtout si on connait un peu l'histoire et les fluctuations du concept hédoniste (préchrétien puis totalement dénaturé).
Non, non, non, ça c'est juste proposer, comme les présocratiques, en effet, une sagesse de vie. Un Manuel d'Epictète, remis au goût du jour. Mais Maître Onfray semble oublier qu'en 2000 ans d'Histoire, la conception de la philosophie a évolué. Aujourd'hui, il ne suffit plus de proposer une sagesse applicable à la vie quotidienne pour se prétendre philosophe. Pour se prétendre philosophe, il faut égaler ses illustres prédécesseurs qui, eux, désolé, ont tous mis sur la table une vision du monde qui leur était propre, et tout un tas de concepts passionnant qui trottaient derrière.

La malhonnêteté intellectuelle est de dire qu'Onfray "propose le mépris des croyants" là où ce sont les croyances et leurs conséquences qu'il met au ban.
Pure rhétorique de sa part.
Maître Onfray parle bien d'égalité entre «le croyant» et quelqu'un d'autre. Pas entre une croyance et autre chose. C'est écrit textuellement. Il refuse de considérer comme égaux «le musulman qui [...]» et «l'analyste» qui... Il ne parle pas des «croyances du», mais bien du «musulman» (par exemple). Mais on lui pardonne tout, à Maître Onfray. Car après tout, en lutte contre l'intolérance, il est vrai que la tentation de se battre sur le terrain qu'on a en commun avec l'ennemi de paille est très présente !

«"Egalité dans entre le musulman persuadé que boire du beaujolais et mange un rôti de porc lui interdit définitivement l'accès au paradis quand l'assassinat d'un infidèle, en revanche, lui en ouvre grandes les portes - et l'analyste scrupuleux qui, sur le principe positiviste et empirique, démontre que la croyance monothéiste vaut celle de l'animiste dogon croyant que l'esprit de ses ancêtres revient sous forme d'un renard ? Si oui, alors cessons de penser...»

Quant à la dernière phrase... je la trouve assez cocasse venant d'un type qui a dû cesser de penser une fois qu'il a obtenu son agrégation de philosophie. xD

Il est trop modeste à tes yeux, possible. Mais certaines personnes préfèrent peut-être ne pas péter plus haut qu'elles ont le cul. Peut-on leur en vouloir...
Oui, quand leur cul se situe plus bas que mon nez, et donc que les odeurs remontent...

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par democrite le Lun 30 Mai 2011 - 21:35

Mr prétention Songe
""Oui, quand leur cul se situe plus bas que mon nez, et donc que les odeurs remontent...""
Oui c facile vu la grandeur de ta connerie, de ton orgueil, de ta mauvaise foi, de ta pathologie du perroquet, de commère, .....................................................................!
Et de ton complexe d’Œdipe qui te fait bander sur le cul de ta mère............................! croule de rire
Je vous emm...................! Royalement !

democrite
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1837
Localisation : Pas loin.........
Identité métaphysique : athée en attendant ...
Humeur : Réciproque
Date d'inscription : 17/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par MrSonge le Lun 30 Mai 2011 - 21:40

democrite a écrit : de ta pathologie du perroquet
Et c'est un admirateur de Maître Onfray-Coco qui me traite de perroquet. lol!

Au surplus, je vous l'avoue, j'estime qu'il vaut mieux bander sur le cul de sa mère que sur la bave de Maître Onfray. Mais après tout, c'est une question de goût sans doute. Et d'ailleurs, personnellement, je la trouvais très bien ma réplique. On aurait dit du Flaubert, de loin, non ?


Dernière édition par MrSonge le Lun 30 Mai 2011 - 21:42, édité 1 fois

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par democrite le Lun 30 Mai 2011 - 21:42

MrSonge a écrit:
democrite a écrit : de ta pathologie du perroquet
Et c'est un admirateur de Maître Onfray qui me traite de perroquet. lol!
Allons, allons, soyons sérieux.

Au surplus, je vous l'avoue, j'estime qu'il vaut mieux bander sur le cul de sa mère que sur la bave de Maître Onfray. Mais après tout, c'est une question de goût sans doute.

Non vu la tête de ta mère !
C partit ! La haine engendre la haine ! Je te l'avais dit pourtant ! pauvre .............!

democrite
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1837
Localisation : Pas loin.........
Identité métaphysique : athée en attendant ...
Humeur : Réciproque
Date d'inscription : 17/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par MrSonge le Lun 30 Mai 2011 - 21:44

Non vu la tête de ta mère !
... que vous n'avez jamais vue, mais je peux vous assurer qu'elle est mieux bâtie que la prose de Maître Onfray. Chez certain, la haine prélude à l'illogisme.

Cela dit, moi, je ne suis pas dans la haine, mais dans l'humour. Je n'ai jamais été aussi détendu et je m'amuse beaucoup. Mais je comprends que pour quelqu'un qui trouve Maître Onfray très drôle, ce soit difficile de faire la différence...

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par MrSonge le Lun 30 Mai 2011 - 21:45



harpe

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par _Bib le Lun 30 Mai 2011 - 21:48

Onfray est 1 pd refoulé comme le Démoncrite sans aucun doute !

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par democrite le Lun 30 Mai 2011 - 21:53

MrSonge a écrit:
Non vu la tête de ta mère !
... que vous n'avez jamais vue, mais je peux vous assurer qu'elle est mieux bâtie que la prose de Maître Onfray. Chez certain, la haine prélude à l'illogisme.

Cela dit, moi, je ne suis pas dans la haine, mais dans l'humour. Je n'ai jamais été aussi détendu et je m'amuse beaucoup. Mais je comprends que pour quelqu'un qui trouve Maître Onfray très drôle, ce soit difficile de faire la différence...

La méchanceté, la bêtise, la prétention de se croire au dessus des techniciens de surfasse, des gens de la Province, de croire avoir tout compris de chez soi et ne rien faire a part critiquer, l’orgueil de se croire plus intelligent, de se croire seul éveillé ........................................................ !
mdr

La haine quoi !
Ben, tu la maintenant !
C partit !


democrite
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1837
Localisation : Pas loin.........
Identité métaphysique : athée en attendant ...
Humeur : Réciproque
Date d'inscription : 17/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par democrite le Lun 30 Mai 2011 - 21:54

Bib a écrit:Onfray est 1 pd refoulé comme le Démoncrite sans aucun doute !
Brillant

democrite
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1837
Localisation : Pas loin.........
Identité métaphysique : athée en attendant ...
Humeur : Réciproque
Date d'inscription : 17/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par _Bib le Lun 30 Mai 2011 - 21:55

Tu attaques j'attaque-
Mr Songe l'intello- et toi le sous-intello hargneux qui plus est-
Ben j'ai choisi mon camp ..


Dernière édition par Bib le Lun 30 Mai 2011 - 21:58, édité 1 fois

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par MrSonge le Lun 30 Mai 2011 - 21:56

La méchanceté, la bêtise, la prétention de se croire au dessus des techniciens de surfasse, des gens de la Province, de croire avoir tout compris de chez soi et ne rien faire a part critiquer, l’orgueil de se croire plus intelligent, de se croire seul éveillé ........................................................ !
D'abord, relisez la définition de «haine», elle ne correspond à rien de tout cela. Le dictionnaire, parfois, est très utile, surtout quand on est visiblement égaré par la bile qui nous agite.
La méchanceté n'est pas haine. La bêtise non plus, la prétention encore moins, l'orgeuil pareil etc... Mais j'ai la flemme d'ouvrir mon Petit Robert, je vous laisse découvrir ce qu'est la haine.

(Petite précision, j'ai parlé d'un «technicien de surface» de la «rue conceptuelle». Il va sans dire que je n'ai rien contre les vrais balayeurs des vraies rues, que j'estime autant que la propreté des villes)


Dernière édition par MrSonge le Lun 30 Mai 2011 - 21:59, édité 1 fois

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par democrite le Lun 30 Mai 2011 - 21:58

Bib a écrit:Tu attaques j'attaque-

Non, je n'attaque surtout pas ! Jamais !
Relis tout !
Je ne supporte pas l’orgueil B.C.B.G, la prétention, les insultes sans raison ...................bref la bêtise !
Relis Bib, mais tout, avec attention et tu jugeras !

democrite
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1837
Localisation : Pas loin.........
Identité métaphysique : athée en attendant ...
Humeur : Réciproque
Date d'inscription : 17/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par _Bib le Lun 30 Mai 2011 - 22:00

Non tu as commencé à insulter Mr songe le 1er-
Et comme nous avons le même avis concernant Mister Onfray et sa tronche de fraise pas mûre-
Je me range du côté de Mister Songe -
Ceci dit pour apaiser ton esprit- Je ne déteste pas les débats échaffourrés -
Il a voulu porter atteinte à Freud -c'est rédhibitoire -
Le problème avec nos sociétés médiatiques c'est qu'on arrive à encenser même les médiocres -
Nous verrons si le temps immortalise la perennité d'Onfray-
Il tombera dans l'oubli- Freud jamais !


Dernière édition par Bib le Lun 30 Mai 2011 - 22:24, édité 6 fois

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par democrite le Lun 30 Mai 2011 - 22:01

MrSonge a écrit:
(Petite précision, j'ai parlé d'un «technicien de surface» de la «rue conceptuelle». Il va sans dire que je n'ai rien contre les vrais balayeurs des vraies rues, que j'estime autant que la propreté des villes)

Bahhh !
T décidément plus intelligent que moi, que tous !
Je t'avais prévenus !
Désoler !

democrite
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1837
Localisation : Pas loin.........
Identité métaphysique : athée en attendant ...
Humeur : Réciproque
Date d'inscription : 17/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par MrSonge le Lun 30 Mai 2011 - 22:01

les insultes sans raison
croule de rire Dois-je donc supposer que ma mère vous fût désagréable en une quelconque occasion pour que vous lui tombiez dessus de la sorte... avec raison ?

T décidément plus intelligent que moi, que tous !
Que vous... Si vous le dites, je veux bien vous croire.
Que tous, je ne l'ai jamais prétendu. Pas encore. Mais si vous continuez à m'y pousser, on pourrait finir par y arriver. Rien que pour vous faire plaisir.

(Bib, là tu es méchante !
Onfray n'est pas très beau, mais de là à le faire régresser jusqu'au végétal. Moi je suis plus gentil, je me contente de comparaisons animales. pette de rire)

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par democrite le Lun 30 Mai 2011 - 22:05

MrSonge a écrit:
les insultes sans raison
croule de rire Dois-je donc supposer que ma mère vous fût désagréable en une quelconque occasion pour que vous lui tombiez dessus de la sorte... avec raison ?

T décidément plus intelligent que moi, que tous !
Que vous... Si vous le dites, je veux bien vous croire.
Que tous, je ne l'ai jamais prétendu. Pas encore. Mais si vous continuez à m'y pousser, on pourrait finir par y arriver. Rien que pour vous faire plaisir.

C bien de prendre un air de sage !
Tu vois ?
Alors respecte un peu les autres !
Relis tes messages (sur le sujet ) et demande toi ?
Ta maman je la respecte grandement ! ( ça choque, ça fait réagir )

Bulle, je suis désolé ! mais ...................trop c trop !


Dernière édition par democrite le Lun 30 Mai 2011 - 22:12, édité 1 fois

democrite
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1837
Localisation : Pas loin.........
Identité métaphysique : athée en attendant ...
Humeur : Réciproque
Date d'inscription : 17/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par MrSonge le Lun 30 Mai 2011 - 22:12

Moi, je veux bien respecter les autres... quand ils le méritent ! Mais pas quand ils font tout pour être détestables et méprisables, justement. On dirait que ça leur fait plaisir, parfois, à ces gens, d'être méprisable : les BHL, les Onfray, les Soral etc...

D'autant plus que ce n'est pas comme si je m'attaquais à un pauvre jeune homme sans défense et sans ressource, non plus. Maître Maître Onfray a tout le loisir d'ignorer jusqu'à l'existence des critiques infondées et injustes que le misérable vermisseau que je suis se permet de lui faire sur ce forum et ailleurs... Autant dire que je ne lui porte pas un grand préjudice et que ce n'est pas mes considérations géographiques sur son cul et mon nez qui font le faire tomber en disgrâce publique dans la demi-heure. Non, il continuera à passer à la télévision, à enseigner, à écrire des bouquins et à s'acheter des chemises noires.
Aucune importance, donc, puisque tout continuera donc à aller pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Et puis moi, rassurez-vous, je n'enseigne pas. Je n'ai donc aucune possibilité d'influencer de mes opinions stupides et orgueilleuses la prochaine génération potentielle de mini-Onfray. lol!

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray

Message par _Bib le Lun 30 Mai 2011 - 22:20

http://www.scriptoblog.com/index.php?option=com_content&view=article&id=581:le-crepuscule-dune-idole-m-onfray&catid=52:philosophie&Itemid=55

Voici 1 lien fort intéressant sur le parcours de ce cher Onfray qui a malheureusement commencé sa vie sexuel dans 1 orphelinat avec prêtre pédophile (dixit l'article) ..
S'en prendre à Freud à l'âge adulte méritait il donc cette pulsion / aversion du père de la psychanalyse ? -
1 vengeance compulsive et haineuse tout comme tu as pu nous le démontrer ce soir Démocrite -

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 26 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 15 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum