L'enfer

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'enfer

Message par Escape le Mar 24 Mai - 17:47

.

Voilà comment je comprends ce que nous dit Bradou :

L'Être, en son degré de réalité le plus accompli, est entièrement causal,

le hasard n'est qu'une façon défective dont cet Être causal se manifeste, quand on se frotte à lui de notre manière déficiente

.
avatar
Escape
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 187
Localisation : Région Parisienne, France
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : posant la Question
Date d'inscription : 17/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par Bulle le Mar 24 Mai - 18:19

Escape a écrit:.
Voilà comment je comprends ce que nous dit Bradou :
L'Être, en son degré de réalité le plus accompli, est entièrement causal,
le hasard n'est qu'une façon défective dont cet Être causal se manifeste, quand on se frotte à lui de notre manière déficiente
.
Mais si notre manière est reconnue comme déficiente on ne peut pas dire que le fait d'être ait pour origine une cause une "intelligence" plus qu'un hasard (dans le sens philosophique du terme, si ?
Et comment expliquer l'Etre de cette cause/intelligence ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 janvier 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40537
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par Escape le Mar 24 Mai - 19:16

.

Tout se passe comme si l'Être était calme et reposé, et dans cet état, causal

mais que, parce que nous l'approchons de manière pressée, il se manifeste dans le << bris >> du hasard

Dans un tel schéma, le hasard ni la causalité ne sont le fruit de l'Intelligence, mais juste un sous-produit de cette "brisure"

.
avatar
Escape
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 187
Localisation : Région Parisienne, France
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : posant la Question
Date d'inscription : 17/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par Bulle le Mar 24 Mai - 20:09

Aïe je crois que sur l'"être" nous n'étions pas sur la même acception du terme. rire
Je parlais du verbe pas du substantif... Et il n'avait une majuscule (maladroite puisque la confusion vient probablement de là) que pour indiquer un processus commun à tout l'existant, donc son emploi abstrait, le sens fort du terme.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 janvier 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40537
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par _bradou le Mer 25 Mai - 1:43

Poursuivons, nous finirons par débusquer Dieu.
rire
Avions-nous vraiment besoin de la pièce de monnaie ? Il y a bien un réel que nous percevons, indépendant de notre perception, même s’il en subit l’influence, un réel dont on a une image, pas fidèle, mais stable, identique à elle-même. De sorte que hier comme aujourd’hui et demain je me sens me trouver toujours dans le même monde. Preuve qu’il y a bien une Cause Unique, la même, produisant le même effet, le même réel. Si tout était soumis au hasard, nous serions chaque jour dans un monde nouveau où nous percevrons un réel chaque fois différent, où les formes et les couleurs d’aujourd’hui ne seraient pas celles de demain, où la même expérience chimique faite hier en un lieu ne donnerait pas le même résultat aujourd’hui 100 km plus loin.

L’illusion du hasard nous vient du fait que nous ne faisons pas l’expérience entière de la Cause. L’observateur que nous sommes est territorialement limité dans l’espace et dans le temps de sorte qu’il ne perçoit qu’une tranche du phénomène et non sa Totalité. Et c’est bien ce que formule je crois Escape de 2 ou 3 façons différentes.
Cause unique donc engendrant les mêmes effets.

Mais une Cause dont les effets deviennent des causes à leur tour produit-elle à la fin les mêmes effets ? Elle produit les mêmes effets (puisqu’il y a la même Cause unique initiale) mais modulés par les effets des causes secondes. Et ce sont les effets de ces causes secondes des causes secondes, etc, toujours différents des précédents qui font qu’il y a évolution. Mais une évolution toujours amplement influencée, encadrée, guidée par la cause première à laquelle elle ne peut échapper, car la cause dernière dont elle semble émaner est elle-même émanation de la Cause Initiale.
Cet enchaînement explique à son tour que l’évolution (des espèces animales par exemple) soit douce, résultat d’effets finals, atténués, en fin de course, comme l’extrémité des poils d’un pinceau.

Cette Cause Unique Initiale est-elle mécanique ? Non, pour la raison qui suit : si l’on admet que ce qui est (effet de la cause, le monde, l’univers, la création) est intelligemment organisé, cette organisation intelligente nous ne pouvons l’imputer qu’à une Cause intelligente, sachant que le hasard n’existe pas. Une organisation intelligente ne peut être que le fait d’une intelligence.
Il y a donc bien une Cause Unique et Intelligente.

avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par Opaline le Mer 25 Mai - 2:36

Escape a écrit:.Tout se passe comme si l'Être était calme et reposé, et dans cet état, causal
mais que, parce que nous l'approchons de manière pressée, il se manifeste dans le << bris >> du hasard
Dans un tel schéma, le hasard ni la causalité ne sont le fruit de l'Intelligence, mais juste un sous-produit de cette "brisure".
Je pense que tu as raison !
Il nous manque une vue d'ensemble même si on a bien progressé depuis Darwin.
Cette création se passe sur des milliards d'années et nous n'avons ni le départ, ni le but, s'il y en a un.
Tout semble se passer dans le plus grand des hasards vu les nombreuses tentatives , réussies ou pas, pour permettre à l'organisme de survivre dans son milieu.
On ne peut pas nier que la nature "tente" d'innombrables modifications qui deviennent succès ou ratés mais nous , nous n'avons , la plupart du temps, que le succès pour juger, c'est pourquoi cette impression de dessein ou d'intelligence.
On ne peut nier que la nature possède des moyens phénoménaux pour répondre aux besoins de la vie
et c'est cela qui est le plus étonnant.
J'ai l'impression qu'elle a réponse à tout mais que la difficulté est de comprendre quelle serait la meilleure solution pour une bonne adaptation et que ça, elle ne sait pas faire d'où les multitudes de formes , couleurs, matières, organes....
Nous sommes dans un vivier d'expérimentations : un gène se modifie là, un autre disparait ailleurs.....
et tout cela dans un temps infiniment long.
La nature a mis autant de soin à fabriquer une abeille qu'un Homme, je ne vois pas de préférence manifeste !
Il y a aussi les nombreuses disparitions d'espèces dont l'exemple devrait nous rendre plus sages , plus attentifs et critiques quant à nos actions.
Cette "création" en constante évolution est manifestement livrée à elle-même !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par tango le Mer 25 Mai - 13:06

bradou a écrit:Bon, laissons de côté cette histoire d’enfer et d’âme immortelle ou mortelle.
Occupons-nous du hasard, c’est un peu plus concret.
Je fais une démonstration très simple pour montrer qu’il n’y a pas de hasard.
-Je lance une pièce de monnaie 10 fois, j’obtiens 8 piles et 2 faces, ce qui est tout à fait possible. Disons hasard.
-Je lance ma pièce 1 million de fois, cette fois-ci, j’obtiens obligatoirement, à quelques petites unités près, autant de faces que de piles. Disons encore hasard.
-Je répète encore 1000 fois l’expérience précédente d’1 millions de lancer, et à chaque fois j’obtiens le même résultat que précédemment.
Et à chaque fois la pièce retombe parterre... Tu as devant ton nez, la preuve qu'il n' y a pas de hasard. rire
Curieux de voir qu'on néglige l'essentiel...
ces forces intangibles comme la gravité, qui prédéterminent le fonctionnement de toutes les manifestations tangibles.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par _bradou le Mer 25 Mai - 13:18

tango a écrit:
Et à chaque fois la pièce retombe parterre... Tu as devant ton nez, la preuve qu'il n' y a pas de hasard. rire
Bravo! Ce qui me fera dire que si l'on ne voit pas la Cause, ce n'est pas parce qu'elle est éloignée, mais c'est parce qu'on l'a tout, trop près, en plein dans les yeux.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par Tenzin Dorje le Mer 25 Mai - 16:22

bradou a écrit:
tango a écrit:
Et à chaque fois la pièce retombe parterre... Tu as devant ton nez, la preuve qu'il n' y a pas de hasard. rire
Bravo! Ce qui me fera dire que si l'on ne voit pas la Cause, ce n'est pas parce qu'elle est éloignée, mais c'est parce qu'on l'a tout, trop près, en plein dans les yeux.

La tache aveugle ?
avatar
Tenzin Dorje
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 34
Localisation : LTWA, Dharamshala, H.P., India
Identité métaphysique : Mahayana (Tibetan) Buddhism
Humeur : At sea level
Date d'inscription : 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par maya le Mer 25 Mai - 19:47

ces forces intangibles comme la gravité, qui prédéterminent le fonctionnement de toutes les manifestations tangibles
a dit TANGO....

Que fais-tu de la mécanique quantique ?





lol!
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par tango le Mer 25 Mai - 20:06

maya a écrit:ces forces intangibles comme la gravité, qui prédéterminent le fonctionnement de toutes les manifestations tangibles
a dit TANGO....

Que fais-tu de la mécanique quantique ?
Mécanique quantique ? secret
pas la peine d'en parler, les scientifiques se chamaillent trop pour retenir leurs théories comme des réalités...
Il n'en reste pas moins qu'on découvrira toujours des lois intangibles qui soutiendront la manifestation de tous les évènements qu'on observera.
Sans ces lois rien ne pourrait nous être compréhensible, et, rien ne pourrait se prédire.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par Bulle le Mer 25 Mai - 20:36

bradou a écrit:
tango a écrit:
Et à chaque fois la pièce retombe parterre... Tu as devant ton nez, la preuve qu'il n' y a pas de hasard. rire
Bravo! Ce qui me fera dire que si l'on ne voit pas la Cause, ce n'est pas parce qu'elle est éloignée, mais c'est parce qu'on l'a tout, trop près, en plein dans les yeux.
Ah la fameuse preuve physico-théologique qui faisait dire à Voltaire "L'univers m'embarrasse, et je ne puis songer
Que cette horloge existe et n'ait point d'horloger"
C'est l'argument de Ciceron aussi dans De natura deorum.
Seulement c'est faire fi de la complexité de l'univers qui impose un auteur intelligent et volontaire. Un Dieu quoi rire
Et dans ce cas il faut fermer les yeux, occulter tous les dysfonctionnements de l'univers.
On ne peut pas donner un modèle mécanique à l'univers (dé ou horloge) : ça c'est de la physique du XVIII ème siècle.
Alors oki, il y a de l'ordre, de la complexité, du sens mais il ne faut pas oublier que cette néguentropie du vivant n'est que locale (la terre) et provisoire (plus de soleil= plus de vivant).
Comme plan providentiel d'un intelligent créateur il y a mieux tout de même !
Bon remarque je ne serai plus là pour vous dire un truc comme "vous voyez bien que c'est foireux votre hypothèse du dessein intelligent" croule de rire

_________________
Hello Invité ! Le du 01 janvier 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40537
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par _Bib le Mer 25 Mai - 21:40

Ne peut-on revenir sur le sujet de l'enfer ?
Vos délires pathologiques (le pari- le fric) déviant sont d'1 ennui ...
Merci-

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par _Bib le Mer 25 Mai - 21:43

Tiens Bulle, à propos de Voltaire, voici 1 lien intéressant :

http://www.ciel-et-enfer.net/histoire-d-un-bon-bramin-830.texte

Le site ciel et enfer est d'ailleurs diablement bien conçu -

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par _bradou le Mer 25 Mai - 22:28

Bulle a écrit:
bradou a écrit:
tango a écrit:
Et à chaque fois la pièce retombe parterre... Tu as devant ton nez, la preuve qu'il n' y a pas de hasard. rire
Bravo! Ce qui me fera dire que si l'on ne voit pas la Cause, ce n'est pas parce qu'elle est éloignée, mais c'est parce qu'on l'a tout, trop près, en plein dans les yeux.
Ah la fameuse preuve physico-théologique qui faisait dire à Voltaire "L'univers m'embarrasse, et je ne puis songer
Que cette horloge existe et n'ait point d'horloger"
C'est l'argument de Ciceron aussi dans De natura deorum.
Seulement c'est faire fi de la complexité de l'univers qui impose un auteur intelligent et volontaire. Un Dieu quoi rire
Et dans ce cas il faut fermer les yeux, occulter tous les dysfonctionnements de l'univers.
On ne peut pas donner un modèle mécanique à l'univers (dé ou horloge) : ça c'est de la physique du XVIII ème siècle.
Alors oki, il y a de l'ordre, de la complexité, du sens mais il ne faut pas oublier que cette néguentropie du vivant n'est que locale (la terre) et provisoire (plus de soleil= plus de vivant).
Comme plan providentiel d'un intelligent créateur il y a mieux tout de même !
Bon remarque je ne serai plus là pour vous dire un truc comme "vous voyez bien que c'est foireux votre hypothèse du dessein intelligent" croule de rire
Nous n'avons avancé ni preuve physico-théologique, ni connaissances de la physique du 18° siècle, ni ignoré les hypothèse de la physique quantique. Il ne faut pas se focaliser sur la dernière phrase "de la Cause trop proche etc " phrase qui n'est qu'une note poétique couronnant les démonstrations précédentes qui, elles, sont d'un autre style et dont la conclusion peut être résumée ainsi:
-Il y a une Cause, une seule, Unique, cela est indéniable.Voir les arguments donnés qui, eux, ne sont pas de la tarte physico-théologique.
-Il existe des structures (ou systèmes, ou organismes), bref, moi, un arbre, qui, non seulement sont en équilibre dynamique interne, doués de vie, tels que la modification d'un seul élément les composant perturberait l'ensemble et vice versa, donc intelligemment conçus, mais qui, en plus, sont eux-mêmes capables d'intelligence. Qu'on veuille voir du désordre partout ailleurs n'a aucune importance. Il me suffit de constater qu'il y a une seule structure intelligemment organisée pour conclure qu'elle ne peut être que l'oeuvre d'une intelligence(une fois le hasard exclu comme déjà démontré).
Conclusion générale donc: il y a une Cause Unique Intelligente.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par bernard1933 le Mer 25 Mai - 22:36

Bib, tu as raison . On s' égare et on ne voit pas le précipice qui s' ouvre sous le pied du mécréant ! Avant de vous endormir, imaginez-vous accompagnant St Françoise Romaine, guidée par l' archange Raphaël et visitant ce terrible lieu...
" Dans cet abîme effroyable, vivait un immense dragon qui en occupait toute la longueur : il avait sa queue dans l'enfer inférieur, son corps dans l’enfer intermédiaire et sa tête dans l'enfer supérieur. Sa gueule était béante dans l'ouverture de la porte qu'il remplissait tout entière ; sa langue sortait d'une longueur démesurée ; ses yeux et ses oreilles lançaient des flammes sans clarté, mais d'une chaleur insupportable ; sa gorge vomissait une lave brûlante et d'une odeur empestée. Françoise entendit dans cet abîme un bruit effroyable : c'étaient des cris, des hurlements, des blasphèmes, des lamentations déchirantes, et tout cela mêlé à une chaleur étouffante, et à une odeur insoutenable, lui faisait un tel mal, qu'elle crut que sa vie allait s'anéantir ; cependant son guide invisible la rassura par ses inspirations, et lui rendit un peu de courage : elle en avait besoin pour soutenir la vision dont nous allons parler.
Elle aperçut Satan sous la forme la plus terrifiante qu'il soit possible d'imaginer. Il était assis sur un siège qui ressemblait à une longue poutre, dans l'enfer du milieu, et cependant sa tête atteignait le haut de l'abîme, et ses pieds descendaient jusqu'au fond ; il tenait ses jambes écartées, et ses bras étendus, mais non en forme de croix. Une de ses mains menaçait le ciel, et l'autre semblait indiquer le fond du précipice. Deux immenses cornes de cerf couronnaient son front; elles étaient fort rameuses, et les innombrables petites cornes qui en sortaient, comme autant de rameaux, semblaient autant de cheminées par où s'échappaient des colonnes de flammes et de fumée. Son visage était d'une laideur repoussante et d'un aspect terrible. Sa bouche, comme celle du dragon, vomissait un fleuve de feu très ardent ; mais sans clarté et d'une puanteur affreuse. Il portait au cou un carcan de fer rouge. Une chaîne brûlante le liait par le milieu du corps, et ses pieds et ses mains étaient également enchaînés. Les fers de ses mains étaient fortement cramponnés dans la voûte de l'abîme ; ceux de ses pieds tenaient à un anneau fixé au fond du gouffre, et la chaîne qui lui liait les reins, liait aussi le dragon dont nous avons parlé."
Aussi terrifiant que dans la chambre 2108 du Sofitel...

Bon, pour moi, il en faut plus...
" Pour troubler le repos où mon âme était mise,
Et pour la déranger du rocher de cristal
Où, calme et solitaire, elle s'était assise." ( Baudelaire )
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par _Bib le Mer 25 Mai - 22:48

Très cher Bernard, euh...hormis votre présence sur le forum ..vous lisez quoi ? vous buvez quoi ? vous regardez quoi ?
Ces infâmes infos pour 'des culs bancaux' à la morale étriquée ? société défroquée
maux infernaux
le point de rupture ouvrant sur l'enfer n'est pas si loin ..et puisque mes pensées restent fixées sur Lui ..Même Voltaire croyait à l'enfer :

'Un jour, un homme écrivait à Voltaire qu'il avait découvert la preuve métaphysique de la non-existence de l'Enfer.'

” Vous êtes bien heureux, lui répondit Voltaire, moi je suis bien loin d'en être là.”





Dernière édition par Bib le Mer 25 Mai - 23:00, édité 1 fois

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par _La plume le Mer 25 Mai - 22:53

C'est vrai Bernard, l'enfer Satan l'habite ! croule de rire

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par _Bib le Mer 25 Mai - 22:57

Ben La plume si ça vous démange à cette l'eurre avancée - Direction le Bistrot-
Sujet sérieux l'enfer-

(L'habite en feu ? fallait il répondre ? pensait elle dubitative ..)


_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfer

Message par casimir le Mer 25 Mai - 23:44


Du moyen français imbécille,
repris au XVe siècle du latin imbecillus (« faible »),
mot d'origine douteuse : Julius Pokorny [1] l'apparente à bacillum (« bâtonnet ») avec le suffixe privatif in- : « sans bâton, sans support » (peut-être « désarmé » à une haute époque où le gourdin était une arme) d'où « faible ».
Interprétation : qui marche sans bâton, qui apprend à marcher sans béquille au risque de faire des erreurs et de tomber. L'imbécile au sens étymologique serait donc celui qui n'a pas d'expérience et avance au risque de commettre des erreurs qui pourront le faire progresser.



quelquefois l'enfer me ment, et puis l'enfer dément.
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum