Vestiges du plus vieux navire du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vestiges du plus vieux navire du monde

Message par dorcas le Ven 9 Mai 2008 - 0:10

Vestiges du plus vieux navire du monde



Le texte biblique rapporte qu'après le Déluge, l'Arche de Noé s'échoua sur les flancs du mont Ararat (Genèse 8,4). Cette haute montagne qui culmine à 5160 m dans l'est de la Turquie, est proche de la frontière avec l'Arménie et l'Irak.

Le mont Ararat vu de la plaine.
image :


Depuis l'Antiquité, de nombreux explorateurs rêvant de retrouver l'Arche de Noé, ont tour à tour gravi les pentes de ces montagnes. Il existe d'anciens récits de voyageurs, qui ont déclaré avoir vu les vestiges du fameux navire de Noé. Leurs témoignages décrivent, sur les pentes de la montagne, les restes de structures de bois en forme de grand vaisseau. Au Moyen-Age, les croisés aussi y auraient fait une excursion. Plus tard, des explorateurs contemporains ont aussi fait part affirmativement de leurs observations. Parmi eux, on peut citer les noms de James Brice (1876), de Gascoyne (1883), de l'archidiacre Nourri (1887), de Fernand Navarra (1952 à 1969) et de Ron Wyatt (1977 à 1991) [1].

Entre 1952 et 1969, le Français Fernand Navarra a conduit plusieurs expéditions au mont Ararat. Sur les flancs du sommet, à une haute altitude, il trouva dans une crevasse une étrange masse sombre, dont il tira un morceau de bois sculpté. De retour en Europe, Navarra fit analyser ses échantillons au carbone 14 en laboratoire. Les résultats annoncés sont contradictoires, ne donnant pas une ancienneté suffisante [1],[2]. Depuis lors, d'autres prospections ont été menées, en particulier sous le patronnage de l'association ArcImaging [3],[4].

Par ailleurs, l'Américain Ron Wyatt explora un nouveau site à partir de 1977. A 22 km au sud du sommet de l'Ararat, il étudia une langue de terrain en forme de navire. Il en fit une étude approfondie. Les résultats sont stupéfiants ... Qu'on en juge : la coque renferme des montants de bois fossilisé, dont on a extrait des rivets de métal. Un sondage effectué au radar donne la structure interne de la partie enterrée, qui contendrait de nombreuses cloisons. Une ancre de pierre percée d'un trou a été exhumée en 1991, lors d'un forage profond creusé dans le côté du navire. Plus bas dans la vallée on connaît d'autres ancres de ce type, portant des graffiti en forme de croix, sans doute gravés lors du passage des croisés. Enfin, un forage effectué à travers l'épave aurait permis d'identifier des traces de vie animale tels que des poils d'animaux [5] !



Photos du site étudié par l'équipe de Ron Wyatt : vue générale ; repérage des rivets sur le pont ; rivet métallique ; ancre de pierre.

Ce site a également intéressé le gouvernement turc, puisqu'il a dépêché sur place sa propre équipe d'archéologues. Le lieu est désormais classé parc national, officiellement reconnu comme site de l'Arche de Noé ...

dorcas
Aka La Batelière

Féminin Nombre de messages : 816
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vestiges du plus vieux navire du monde

Message par Skipp le Sam 28 Juin 2008 - 2:29

dorcas a écrit:Le lieu est désormais classé parc national, officiellement reconnu comme site de l'Arche de Noé ...
Reconnu... par qui ? Par les archéologues et historiens sérieux ? Certainement pas... Le déluge serait plutôt un mythe influencé par l'événement du cataclysme de la mer noire qui vit l'isthme séparant la méditerranée de la mer noire (qui n'était alors qu'un grand lac) céder... Lorsque ce "barrage" (isthme) céda cela entraîna une formidable inondation de la mer noire avec un grand relèvement de son niveau pour arriver au niveau de la méditerranée. C'était il y'a 7500 ans... et ce cataclysme marqua probablement tant les esprits que l'on en retrouve encore la trace dans les mythologies d'Eurasie. Il y'a également probablement la recherche d'une explication du fait que l'on trouve de nombreux coquillages et ce même sur les hautes montages... à l'époque l'on n'avait pas d'explications pour les fossiles... l'on trouva donc l'explication que si l'on avait des coquillages sur les montagnes c'est donc que le niveau de la mer devait y arriver (l'on sait aujourd'hui que par les mouvements de l'écorce terrestre des terres peuvent remonter et former des montagnes et c'est ainsi que des terres imergées il y'a des centaines de millions d'années peuvent aujourd'hui être des montages)... Il est donc aussi illusoire de recherche l'arche de noé que de vouloir prouver l'existence du père noél... La Bible ne doit pas se lire comme un ouvrage historique... mais bien plus comme un livre recélant des métaphores, des paraboles... La punition divine du déluge est ainsi la menace d'un dieu voulant laver de ses péchés une humanité décadente...

A propos de cette catastrophe de la mer noire voici un plan montrant la topographie du site avant et après l'inondation:

En bleu foncé: la Mer Noire avant le contact avec la Mer Méditerranée
En bleu clair: la Mer Noire telle que nous la connaissons actuellement

Et pour finir... un petit article démontrant que ce site prétendu de l'arche de noé n'est rien d'autre qu'une formation géologique banale...
L'arche de Noé retrouvée ?

Des créationnistes américains ont prétendu un jour qu'ils avaient retrouvé la fameuse arche de Noé dans les Monts Arara, en Turquie, dans la même région que cite la Bible. Ils ont trouvé une étrange formation qui a la forme d'une coque de bateau et les mêmes dimensions que celles que Dieu a dicté à Noé lorsqu'il dut construire l'arche. Ces créationnistes se sont alors rendus sur place et ont commencé à étudier la composition souterraine du site en question à l'aide de détecteurs à métaux. Résultats : il y a en effet du métal dans cet amas de terre. Serait-ce des clous, des éléments de la coque ? Pour mieux se rendre compte de la disposition de ces éléments métalliques, ils ont déroulé des bandes sur les lignes où il semble y avoir du métal. Les formes qui sont représentées sont troublantes : les bandes forment un quadrillage sur la surface de la prétendue arche. Les créationnistes en déduisent que ce sont les cages où Noé installait les couples d'animaux que Dieu lui ordonna d'emporter.

La nouvelle engendre des grandes satisfactions dans le milieu chrétien. Mais un géologue australien de l'université de Melbourne n'en est pas autant convaincu. L'altitude à laquelle se trouve la présumée arche est trop élevée pour que la mer ou tout autre effet hydrique puisse la déposer à cet endroit.

Ce géologue australien se rend néanmoins sur le site en question avec les créationnistes. Il effectue des carottes, creuse, étudie la topographie et ne découvre qu'une chose : ce qui constitue cette présumée arche n'est rien d'autre que de la boue. Il n'y a pas la moindre trace de bois ou d'autres matériaux pouvant servir à la construction de l'arche de Noé. Ce n'est qu'une coulée de boue qui a pris place à cet endroit et qui, sous l'effet de l'érosion, a prit la forme d'une coque, mais cela n'est qu'un pur hasard.

Cette affaire de la découverte de l'arche de Noé s'est terminée au tribunal de Sydney, le géologue de Melbourne ayant déposé plainte contre les créationnistes pour avoir répandu des propos erronés et troublants dans le grand public. Les créationnistes ont perdu…

Skipp
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 69
Localisation : Durocortorum
Identité métaphysique : Athé à tendance agnostico-panthéïsto-sympatisant-bouddhiste
Date d'inscription : 28/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vestiges du plus vieux navire du monde

Message par dan 26 le Mer 2 Juil 2008 - 23:06

Skipp a écrit:
dorcas a écrit:Le lieu est désormais classé parc national, officiellement reconnu comme site de l'Arche de Noé ...
Reconnu... par qui ? Par les archéologues et historiens sérieux ? Certainement pas... Le déluge serait plutôt un mythe influencé par l'événement du cataclysme de la mer noire qui vit l'isthme séparant la méditerranée de la mer noire (qui n'était alors qu'un grand lac) céder... Lorsque ce "barrage" (isthme) céda cela entraîna une formidable inondation de la mer noire avec un grand relèvement de son niveau pour arriver au niveau de la méditerranée. C'était il y'a 7500 ans... et ce cataclysme marqua probablement tant les esprits que l'on en retrouve encore la trace dans les mythologies d'Eurasie. Il y'a également probablement la recherche d'une explication du fait que l'on trouve de nombreux coquillages et ce même sur les hautes montages... à l'époque l'on n'avait pas d'explications pour les fossiles... l'on trouva donc l'explication que si l'on avait des coquillages sur les montagnes c'est donc que le niveau de la mer devait y arriver (l'on sait aujourd'hui que par les mouvements de l'écorce terrestre des terres peuvent remonter et former des montagnes et c'est ainsi que des terres imergées il y'a des centaines de millions d'années peuvent aujourd'hui être des montages)... Il est donc aussi illusoire de recherche l'arche de noé que de vouloir prouver l'existence du père noél... La Bible ne doit pas se lire comme un ouvrage historique... mais bien plus comme un livre recélant des métaphores, des paraboles... La punition divine du déluge est ainsi la menace d'un dieu voulant laver de ses péchés une humanité décadente...

A propos de cette catastrophe de la mer noire voici un plan montrant la topographie du site avant et après l'inondation:

En bleu foncé: la Mer Noire avant le contact avec la Mer Méditerranée
En bleu clair: la Mer Noire telle que nous la connaissons actuellement

Et pour finir... un petit article démontrant que ce site prétendu de l'arche de noé n'est rien d'autre qu'une formation géologique banale...
L'arche de Noé retrouvée ?

Des créationnistes américains ont prétendu un jour qu'ils avaient retrouvé la fameuse arche de Noé dans les Monts Arara, en Turquie, dans la même région que cite la Bible. Ils ont trouvé une étrange formation qui a la forme d'une coque de bateau et les mêmes dimensions que celles que Dieu a dicté à Noé lorsqu'il dut construire l'arche. Ces créationnistes se sont alors rendus sur place et ont commencé à étudier la composition souterraine du site en question à l'aide de détecteurs à métaux. Résultats : il y a en effet du métal dans cet amas de terre. Serait-ce des clous, des éléments de la coque ? Pour mieux se rendre compte de la disposition de ces éléments métalliques, ils ont déroulé des bandes sur les lignes où il semble y avoir du métal. Les formes qui sont représentées sont troublantes : les bandes forment un quadrillage sur la surface de la prétendue arche. Les créationnistes en déduisent que ce sont les cages où Noé installait les couples d'animaux que Dieu lui ordonna d'emporter.

La nouvelle engendre des grandes satisfactions dans le milieu chrétien. Mais un géologue australien de l'université de Melbourne n'en est pas autant convaincu. L'altitude à laquelle se trouve la présumée arche est trop élevée pour que la mer ou tout autre effet hydrique puisse la déposer à cet endroit.

Ce géologue australien se rend néanmoins sur le site en question avec les créationnistes. Il effectue des carottes, creuse, étudie la topographie et ne découvre qu'une chose : ce qui constitue cette présumée arche n'est rien d'autre que de la boue. Il n'y a pas la moindre trace de bois ou d'autres matériaux pouvant servir à la construction de l'arche de Noé. Ce n'est qu'une coulée de boue qui a pris place à cet endroit et qui, sous l'effet de l'érosion, a prit la forme d'une coque, mais cela n'est qu'un pur hasard.

Cette affaire de la découverte de l'arche de Noé s'est terminée au tribunal de Sydney, le géologue de Melbourne ayant déposé plainte contre les créationnistes pour avoir répandu des propos erronés et troublants dans le grand public. Les créationnistes ont perdu…
C'est tellement évident que je n'arriver pas a comprendre qu'il y ai encore des pauvres gens qui croient encore ce type d'histoire. C'est effrayant de maintenir tant de personnes dans un obscurantisme d'un autre aqe. nous somems au 21 meme siècle vous vous rendez compte

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vestiges du plus vieux navire du monde

Message par _bradou le Jeu 3 Juil 2008 - 11:50

On ne sait plus à qui nous fier. Avec tous les moyens dont nous disposons depuis plusieurs siècles, on n'est meme pas sur aujourd'hui de ce qui s'est passé il y a à peine 50 ans. Chacun rapporte les faits à sa manière, en oublie et en invente. Il y a quelques années à peine on nous a bourré le crane avec ces histoires d'OVNI qui auraient été vus en Amérique, en Europe, en Australie.....vus, photographiés, attestés par des analyses en labo par des scientifiques etc, ça a duré des decennies. Où sont-ils ces OVNI? Avec tout ça on nous dit aujourd'hui que tel prophète a fait telle chose et prononcé telles paroles il y a de cela des millénaires et on nous demande d'y croire. Alors qu'on n'est meme pas sur que ces bonhommes ont réellement existé. On n'arrive meme pas à en retrouver la trace. Pour tout brouiller certains ont memes préféré prendre la voie des airs comme jésus
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vestiges du plus vieux navire du monde

Message par Skipp le Ven 4 Juil 2008 - 23:49

bradou a écrit:On ne sait plus à qui nous fier. Avec tous les moyens dont nous disposons depuis plusieurs siècles, on n'est meme pas sur aujourd'hui de ce qui s'est passé il y a à peine 50 ans. Chacun rapporte les faits à sa manière, en oublie et en invente.
A nous de trier l'informations et de trier le farfelu du vraissemblable...

Skipp
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 69
Localisation : Durocortorum
Identité métaphysique : Athé à tendance agnostico-panthéïsto-sympatisant-bouddhiste
Date d'inscription : 28/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vestiges du plus vieux navire du monde

Message par ElBilqîs le Sam 5 Juil 2008 - 0:22

le déluge, mythe ou réalité, c'est tout de même une affaire qui marche!
sauf qu'il n'y aurait pas eu un seul déluge mais sans doute plusieurs, rapportés par de nombreuses civilisations avec des fins un peu différentes mais toutes relevant du même symbolisme
après la fin d'un monde il reste à reconstruire le monde
j'ai lu beaucoup de livres sur l'arche de Noé et le mont Ararat, et je ne pense pas que l'Arche soit encore là si toute fois elle y a atterri!

mais l'Histoire fourmille de faux témoignages que l'on prend pour argent comptant jusqu'à ce qu'on ait prouvé le contraire
Alors, si je ne crois pas au père Noël inventé par coca-cola,
je crois que Noé est un personnage plus ou moins historique dont la vie fourmille de messages divins
voilà,
et vous avez le droit de me traiter de pauvre naïve,
pourtant, je ne le suis pas tant que ça, ....
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vestiges du plus vieux navire du monde

Message par Fabule le Mar 19 Aoû 2008 - 17:15

Skipp je ne sais pas si c'est l'arche mais dans ta contestation, tu appuies toute ta thèse repose sur ce déluge du à l'isthme séparant la Méditerranée à la mer noire ce qui est un fait avéré il y a environ 7500 ans, cependant pour être allé en Amérique latine, les déserts de sels gigantesques aux alentours de 3000m d'altitude qui serait du à un raz de marée gigantesque ne peuvent en aucun cas être expliqués par cet événement de la mer Noire. De plus les datations bibliques ne sont pas fiables tout comme les modernes car ces dernières ne tiennent pas compte de possibles accélérations ou ralentissement de la rotation terrestre possiblement dues à un astéroïde pharamineux... entre autres.

j'ai vu un reportage TV sur cette recherche où ils expliquent que si c'est bien l'arche, elle n'est pas à son emplacement d'échouage mais qu'elle est descendue par des glissement de terrains (donc de boue).

Enfin bref moi je sais pas ce qu'est cette trouvaille ! Troublant simplement le fait de trouver ce phénomène à cet endroit !

Fabule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1023
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : syncrétique concordiste
Humeur : Oui bien sûr, plusieurs et en plus tout le temps !
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum