Le fardeau de la preuve

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le fardeau de la preuve

Message par JO le Lun 23 Mai 2011 - 11:16

Instable, plus que fragile : un vrai désir ne s'éteint qu'avec son assouvissement .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22245
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fardeau de la preuve

Message par tango le Lun 23 Mai 2011 - 11:18

JO a écrit:la preuve introuvable est juste le point vers lequel tend le désir de Dieu .

Je veux connaître les pensées de Dieu ; tout le reste n'est que détail.
[Albert Einstein]
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fardeau de la preuve

Message par Escape le Lun 23 Mai 2011 - 11:25

.

Une telle preuve, prouve pour qui ?

Celui qui travaille à prouver prouve pour soi --- et s'il en ressort grandi, c'est à titre de sous-produit de son activité

Il y aura donc une construction de soi par l'élaboration de cette << œuvre d'art >> / mais assouvissement ? elle n'est jamais terminée !

.
avatar
Escape
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 187
Localisation : Région Parisienne, France
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : posant la Question
Date d'inscription : 17/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fardeau de la preuve

Message par Opaline le Lun 23 Mai 2011 - 11:32

Elle n'est jamais terminée , ce qui signifie qu'elle aura toujours besoin de preuves ou de recherche de preuves.
La faire exister comme hypothèse et chercher constamment tout en sachant que la preuve irréfutable n'est pas pour tout de suite.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fardeau de la preuve

Message par Escape le Lun 23 Mai 2011 - 11:35

.

Même non terminée, une tour est une tour, dès qu'elle atteint un certain stade

De quoi est-ce que je parle ? D'une œuvre qui est sans cesse retravaillée, rendue plus parfaite, avec amour

Elle n'est pas achevée face à l'Absolu (rien ne l'est), mais au cours de la vie elle peut mener vers un plus grand accomplissement

.
avatar
Escape
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 187
Localisation : Région Parisienne, France
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : posant la Question
Date d'inscription : 17/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fardeau de la preuve

Message par Opaline le Lun 23 Mai 2011 - 11:52

Tu veux la mener comme une recherche scientifique, élément de preuve par élément de preuve , étape par étape et monter l'édifice en sachant qu'il ne sera jamais (ou pas prêt d'être) abouti ?
Le titre du fil s'exprime extraordinairement bien dans cette recherche.
C'est une épreuve vu que la preuve ne se laisse pas séduire facilement !
A moins de considérer la recherche comme l'élément essentiel de la quête !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fardeau de la preuve

Message par tango le Lun 23 Mai 2011 - 11:57

Le chemin est le but, et, le but est le chemin.

-Dis papa, c'est loin l' Amérique ?
-Tais-toi et nage !
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fardeau de la preuve

Message par Escape le Lun 23 Mai 2011 - 12:08

.

Effectivement, c'est une cathédrale qu'on n'a jamais fini d'améliorer --- mais quelle joie !

La preuve consiste à nager jusqu'en Amérique, mais que fait-on une fois l'Amérique atteinte ?

On nage de nouveau --- pour une autre Amérique...!

.
avatar
Escape
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 187
Localisation : Région Parisienne, France
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : posant la Question
Date d'inscription : 17/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fardeau de la preuve

Message par Millenium le Lun 23 Mai 2011 - 16:33

Notre identité de conscience libre implique que la preuve se trouve dans l'enseignement du monde des idées(les relations humaines),chercher une preuve en dehors de cet enseignement est un non sens.

Des lors ,la question est ,la vie a elle un sens ?,la vie possède elle un enseignement universelle?

Pour moi il n'y a pas de doute ,le monde des idées découlant directement de l'évolution montre une volonté (dans la connaissance,la sagesse...)d'harmonie.
avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Age : 38
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fardeau de la preuve

Message par Opaline le Lun 23 Mai 2011 - 16:40

Escape a écrit:.
Effectivement, c'est une cathédrale qu'on n'a jamais fini d'améliorer --- mais quelle joie !
La preuve consiste à nager jusqu'en Amérique, mais que fait-on une fois l'Amérique atteinte ?
On nage de nouveau --- pour une autre Amérique...!.
La religion a été , pendant des millénaires, l'Amérique : animisme, polythéisme, monothéisme.
A-t-elle atteint ses limites ?
Il semble que oui !
Tant nous paraissent archaïques les conditionnements dans lesquels elle confine les fidèles et tant est inatteignable, la preuve de Dieu !

Nous ne sommes pas démunis pour autant et la science, celle de l'univers et celle de la vie renferment tellement de mystères , accessibles, eux, que nous sommes largement comblés, aujourd'hui.
Gros avantage : impossible de laisser la science stagner dans des dogmes établis définitivement . Il y en a mais ils vont sauter !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fardeau de la preuve

Message par Moiraine le Ven 15 Juil 2011 - 22:07

Je ne comprends pas comment on peut contredire ça:
Non c'est tout-à-fait logique, il me semble.
Celui qui affirme l'existence de quelque chose se fonde forcément sur une preuve de l'existence de cette chose. Du moins en règle générale. J'affirme la présence de mon voisin en allant sonner chez lui pour prouver qu'il est bien là. En revanche, comment affirmer l'inexistence de mon voisin ? Je ne peux pas. Je peux prouver qu'il est absent, pas qu'il n'existe pas. Il n'y a pas de preuve de non-existence.
Si je dis : la liberté n'existe pas, je ne peux pas prouver qu'elle n'existe pas. Je dois prouver qu'il existe autre chose, un déterminisme. Car si la liberté n'existe pas, elle ne peut pas laisser de preuves, puisqu'elle n'est rien. Or, on ne prouve pas le rien. Il faut donc décider soit de laisser ceux qui estiment que la liberté existent fournir des preuves, soit prouver qu'autre chose, qui exclut la liberté, existe.

La seule façon de prouver le rien, c'est de montrer que quelque chose d'autre existe. Point. Idem pour tout.
Exemple: Tu dois prouver à ton avocat que tu n'as pas envoyé de lettre à ton cousin.
C'est impossible.
avatar
Moiraine
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 82
Localisation : en voyage...
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Pensive
Date d'inscription : 12/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum