le monde est une grande bouffe

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le monde est une grande bouffe

Message par Geveil le Jeu 26 Mai 2011 - 18:57

Dans ce forum, entre autres, j'apprends, certains d'entre vous me font voir le monde sous un nouvel angle, m'apportent des informations, etc, donc me permettent d'élargir mon champ de conscience.

Pour élargir le vôtre, permettez-moi de vous posez la question suivante:
Êtes vous conscient de l'horreur de la manducation? Certains cinéastes en sont bien conscients puisque dans des films gores, on voit tantôt un alien, tantôt un tyranosaure dévorer une autre bête ou un humain.
Mais inutile d'aller voir des films gores, par exemple, messieurs, vous êtes assis au restaurant en face d'une jolie femme, dotée d'une dentition splendide. Si elle est bien élevée, elle mastique sans ouvrir la bouche, mais il le faut bien, de temps en temps, pour introduire un morceau de poulet avec une fourchette; c'est alors que vous voyez des débris de nourriture dans sa bouche, sa langue visqueuse et la salive qui fait des fils. Ou encore, observez la nature et voyez un lion déchiquetant une antiloppe, un oiseau avalant une sauterelle qui agite désespérement les pattes avant de disparaître dans le gouffre du gésier, ou encore une mante religieuse dégustant son mâle, etc, etc,
L'horreur dans toute sa splendeur, la beauté esthétique, certes, mais l'horreur.

Si vous ne le voyez pas, c'est par habitude. Mais maintenant que vous avez lu ce message ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Lila le Jeu 26 Mai 2011 - 19:21

c'est évidemment une "horreur" qui n'est que dans la tête, en soi, il n'y a rien de laid dans le fait de voir les débris de nourriture.

Pourtant, on éprouve une véritable répulsion, ainsi qu'aux bruits associés. Dans certaines sociétés, au contraire, on manifeste son plaisir de manger en faisant le plus de bruit possible, bouche ouverte, mains trempant dans le plat, les sauces, etc.

Rien à faire, je ne m'y habitue pas.

Autre exemple de dégoût difficilement justifiable.
Prenez un verre d'eau et crachez dedans. Puis: buvez le.
Faites faire le test autour de vous: beaucoup n'aimeront pas, ou même refuseront (chacun avec sa propre salive, évidemment).
Il n'y a pas d'explication rationnelle.

Des animaux nourrissent leur petits avec de la nourriture régurgitée, et certaines peuplades aussi.

Alors, pourquoi cette répulsion ? dubitatif

Manger, est ce si laid ? Oui, si l'animal ingurgité est vivant, on imagine sa souffrance par projection, on s'imagine à sa place.
Mais la chenille grignotant la feuille de choux ?
C'est donc "dans la tête" qu'on a décidé que c'était laid, on pourrait aussi décider de le trouver beau.

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Geveil le Ven 27 Mai 2011 - 7:25

Oui, si on a une mentalité de prédateur
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Lila le Ven 27 Mai 2011 - 7:48

Gereve
tu donne l'exemple des morceaux de légume qui restent collés aux dents. La répulsion que cela te donne, tu l'attribues au fait que tu as perdu ton instinct de prédateur ?

Il y a quelque chose qui m'échappe... tu veux en arriver où ? dubitatif

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par _La plume le Ven 27 Mai 2011 - 8:46

Oui le corps humain vu sous cet angle n'est pas très attirant, on dirait l’œuvre d'un bricoleur en plomberie. Je vais plus loin quand je vois une belle femme, je l'imagine assise sur la cuvette des toilettes avec une bonne gastro ...et là, je suis guéri de l'illusion de la beauté. rire

Alors qu'est-ce qui fait que notre mental classe les choses en agréables ou désagréables, à la vue, à l'odeur, au toucher, au goût ???

Un cadavre bleu déjà bouffé par les asticots, certains pourraient-ils s'émerveiller de cette vie qui nait de la putréfaction ? Ce n'est finalement qu'une vue du mental.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Geveil le Sam 28 Mai 2011 - 14:34

Lila a écrit:Gereve
tu donne l'exemple des morceaux de légume qui restent collés aux dents. La répulsion que cela te donne, tu l'attribues au fait que tu as perdu ton instinct de prédateur ?

Oui, peut-être.
Il y a quelque chose qui m'échappe...
Peut-$etre as-tu perdu ta sensibilité ?

Mais puisque tu trouves qu'une bouche ouverte en train de mastiquer peut-être belle, que ça dépend de ce qu'on a dans la tête, fais nous donc un vitrail de bouche ouverte.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Lila le Sam 28 Mai 2011 - 14:40

Gereve, j'ai dit que la notion de beauté est dans la tête, mais que je n'arrive pas à m'habituer au spectacle de ceux qui mangent bruyamment la bouche ouverte. Wink

Je m'interroge sur l'origine de cette répulsion.

Et je ne vois pas le rapport avec "ma sensibilité" que j'aurais perdue dubitatif Je ne comprends pas où tu veux en venir.

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par JO le Sam 28 Mai 2011 - 19:11

j'évite de regarder la bouche des gens qui mangent autour de moi . Mais la manducation me parait mériter d'être silencieuse,consciente, lente et reconnaissante , à ces vies animales et végétales sacrifiées pour devenir notre être même . J'ai aimé les réfectoires bouddhistes , où on mastique de cette façon .
Mais j'adore les repas/copains où on échange de la chaleur , avec la nourriture et le vin : entre mammifères humains . On regarde les yeux, pas les bouches .Et il y a de vilaines dents qu'on aime bien, pusqu'on en aime les propriétaires . Par contre , je crains les gens qui mangent salement , goulument .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22439
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Opaline le Sam 28 Mai 2011 - 20:36

Si vous ne le voyez pas, c'est par habitude. Mais maintenant que vous avez lu ce message ?
Gereve, tu me fais penser à Zaza (pas toi mais ton histoire! Wink ) de la cage aux folles qui apprend
à manger une biscotte sans la casser.
"elle" est tordante dans le repas avec les parents de sa future belle-fille.
Tu vois que cela peut être drôle !

Tu sais, je n'ai pas oublié que j'ai été une cromagnonne : viande crue, salsifis filiformes,
bouillie de glands les jours de festin ...et je t'assure , qu'à l'époque, on n'avait pas encore
inventé le petit doigt dressé !

Donc non, ça ne me dérange pas trop de voir de la victuaille orner un sourire .
Je me dis : "c'est c..., je lui dis ? "
Mais comme le dis JO, ce sont les yeux qui m'attirent, surtout quand ils regardent ailleurs !
alors je dévore des yeux !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par _La plume le Sam 28 Mai 2011 - 21:32

Lila a écrit:Gereve, j'ai dit que la notion de beauté est dans la tête, mais que je n'arrive pas à m'habituer au spectacle de ceux qui mangent bruyamment la bouche ouverte. Wink

Je m'interroge sur l'origine de cette répulsion.

Et je ne vois pas le rapport avec "ma sensibilité" que j'aurais perdue dubitatif Je ne comprends pas où tu veux en venir.

Je ne crois pas que la notion de beauté soit seulement dans la tête. Je crois que la beauté existe réellement.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Geveil le Dim 29 Mai 2011 - 16:52

Lila a écrit:Gereve, j'ai dit que la notion de beauté est dans la tête, mais que je n'arrive pas à m'habituer au spectacle de ceux qui mangent bruyamment la bouche ouverte. Wink

Je m'interroge sur l'origine de cette répulsion.

Et je ne vois pas le rapport avec "ma sensibilité" que j'aurais perdue dubitatif Je ne comprends pas où tu en venir.
Mais parce que le fait même d'être obligé de manger est une horreur, il implique violence, mort, déchirures, attaque et dissolution par des acides.
Ce monde est certes d'un point de vue esthétique une merveille, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, mais pour subsister, il implique une violence digne des films d'horreur à l'américaine les plus gores, non ?
C'est ce que ma sensibilité a du mal à supporter, pas la tienne ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Geveil le Dim 29 Mai 2011 - 16:57

JO a écrit:j'évite de regarder la bouche des gens qui mangent autour de moi . Mais la manducation me parait mériter d'être silencieuse,consciente, lente et reconnaissante , à ces vies animales et végétales sacrifiées pour devenir notre être même .
Je comprends très bien ce point de vue, et je m'en inspire aussi.
Mais ce n'est pas tant la grossièreté d'une bouche ouverte qui me dérange,c'est, d'un point de vue philosophique, le fait même de manger qui me dérange, je dis bien " d'un point de vue philo", car j'adore manger. Voir ma réponse à Lila.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Jipé le Dim 29 Mai 2011 - 17:42

Gereve a écrit:
JO a écrit:j'évite de regarder la bouche des gens qui mangent autour de moi . Mais la manducation me parait mériter d'être silencieuse,consciente, lente et reconnaissante , à ces vies animales et végétales sacrifiées pour devenir notre être même .
Je comprends très bien ce point de vue, et je m'en inspire aussi.
Mais ce n'est pas tant la grossièreté d'une bouche ouverte qui me dérange,c'est, d'un point de vue philosophique, le fait même de manger qui me dérange, je dis bien " d'un point de vue philo", car j'adore manger. Voir ma réponse à Lila.
D'un point de vue philosophique, passer l'aspirateur m'est insupportable !! Tuer ces petites bêtes comme les acariens, par exemple, est une horreur ! J'en ai la chair de poule rien qu'à l'idée de ce véritable génocide... affraid

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25842
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Lila le Dim 29 Mai 2011 - 18:29

Gereve a écrit:[Mais parce que le fait même d'être obligé de manger est une horreur, il implique violence, mort, déchirures, attaque et dissolution par des acides.
Ce monde est certes d'un point de vue esthétique une merveille, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, mais pour subsister, il implique une violence digne des films d'horreur à l'américaine les plus gores, non ?
C'est ce que ma sensibilité a du mal à supporter, pas la tienne ?
Ne me dis pas que tu découvres cela seulement maintenant ???*
Enfin, mieux vaut tard que jamais...

C'était pendant mon adolescence... depuis, j'ai eu le temps de dépasser cela, de l'intégrer comme une des lois de laVie, et de voir plus loin Wink


* ce n'est pas une critique: il y a 1000 choses où tu es sûrement 100 ans plus évolué que moi Wink


Comme dit JO, quand on a pris conscience que nos aliments se sont "sacrifiés" pour nous nourrir, on acquière une reconnaissance envers eux, notre rapport à la nourriture change complètement, notre façon de manger devient consciente, presque sacrée, il n'est plus question de gaspiller, et on ne pense plus à l'esthétique...

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Invité le Dim 29 Mai 2011 - 21:34

Je pense que Gereve met l’accent sur le fait que la vie se nourrit de la vie, en une autophagie universelle. C’est cela qui le choque, enfin je crois, il me corrigera si je fais erreur.

Je partage quelque part ce sentiment et bien que cela nous semble naturel et faisant partie de l’ordre des choses, c’est une interrogation légitime que de se demander si un autre scénario eut été possible. Si la vie aurait pu éviter l’Ouroboros cosmique en adoptant une autre stratégie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par _La plume le Dim 29 Mai 2011 - 22:20

Rendons au passage hommage aux jains qui mettent un voile devant la bouche et marche avec un balai pour ne tuer aucune créature ou avaler un insecte malencontreusement.

Et vous mesdames avez-vous déjà entendu le cri d'un spermatozoïde ? Cool

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Opaline le Dim 29 Mai 2011 - 22:40

Hitori a écrit:
Je partage quelque part ce sentiment et bien que cela nous semble naturel et faisant partie de l’ordre des choses, c’est une interrogation légitime que de se demander si un autre scénario eut été possible. Si la vie aurait pu éviter l’Ouroboros cosmique en adoptant une autre stratégie.
De toutes façons, notre nature nous contraint à manger du vivant !
On peut toujours chercher si on peut s'alimenter autrement mais il faudrait sacrifier des animaux de labos pour les expériences.

Tu crois qu'on peut se sortir par le haut, c-à-d , l'éthique ?

C'est vrai qu'en s'alimentant, de céréales pour les fibres et les glucides, de lentilles, pos cassés , haricots, qui sont des protéines végétales, les oléagineux pour les lipides, avec le lait, les fromages et les oeufs, on couvre (mal) les protéines animales et les fruits, légumes....On aurait un panel assez complet des éléments essentiels pour l'équilibre.
Mais tout le monde n'a pas le même souci dans une famille et c'est difficile d'amerner les autres à nos choix.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Opaline le Dim 29 Mai 2011 - 22:49

La plume a écrit:Rendons au passage hommage aux jains qui mettent un voile devant la bouche et marche avec un balai pour ne tuer aucune créature ou avaler un insecte malencontreusement.

Oui, j'admire mais je nous vois mal nous mettre, tous, à faire pareil !
Notre petit confort en prendrait un sacré coup !

Et vous mesdames avez-vous déjà entendu le cri d'un spermatozoïde ? Cool
rire non, c'est le monde du silence !
Cousteau le connaissait bien !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Invité le Dim 29 Mai 2011 - 23:10

Opaline :
Tu crois qu'on peut se sortir par le haut, c-à-d , l'éthique ?

Tout être humain (digne de ce nom) ne peut que compatir de cet état de fait et va chercher à un moment ou un autre le moyen d’avoir le moins d’impact possible sur la souffrance engendrée par une nécessité qui nous est imposée.

J’ai pour ma part, comme beaucoup d’autres, adopté à un moment de ma vie, une démarche drastique en adaptant mon alimentation en conséquence (végétarisme et jeunes réguliers). Jusqu’au jour où des problèmes de carences m’ont fait comprendre que notre incarnation nous imposait ses dictats et qu’aller contre notre nature n’était pas la solution.

Il faut l’accepter, ce qui ne veut pas dire de se comporter comme des porcs sans retenue ni discernement, mais agir en toute connaissance et conscience, en ne prélevant que le strict nécessaire à nos besoins, dans le respect de la vie.

Car c’est en acceptant notre condition et en l’assumant que l’on peut trouver un équilibre propice à une certaine sérénité de l’esprit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Opaline le Dim 29 Mai 2011 - 23:26

C'est plus facile aujourd'hui, on n'a pas l'impression de manger de la viande : elle n'a pas de goût et on l'achète en barquette.
Depuis ma plus tendre enfance , je refuse de manger des animaux plus petits qu'un poulet pour avoir vu mon père revenir de la campagne avec des petits oiseaux mort qu'il avait chassé.
Ma mère râlait comme diable parce qu'elle devait les nettoyer et ça prenait beaucoup de temps !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Geveil le Lun 30 Mai 2011 - 20:36

Hitori a écrit:Je pense que Gereve met l’accent sur le fait que la vie se nourrit de la vie, en une autophagie universelle. C’est cela qui le choque, enfin je crois, il me corrigera si je fais erreur.

Je partage quelque part ce sentiment et bien que cela nous semble naturel et faisant partie de l’ordre des choses, c’est une interrogation légitime que de se demander si un autre scénario eut été possible. Si la vie aurait pu éviter l’Ouroboros cosmique en adoptant une autre stratégie.
Oui, Hitori, tu as parfaitement compris mon interrogation, ce n'est d'ailleurs pas la première fois.

Et oui, Lila, j'ai quelques années de retard sur toi en ce qui concerne la prise de conscience de ce que je considère comme une horreur.
Toi, tu es comme ces soldats qui ont du mal à tuer la première fois et puis qui s'habituent et mettent leur sensibilité dans la poche et le mouchoir par dessus. La sagesse serait peut-être que j'en fasse autant et continue à participer à cet univers de violence.
Mais, diras-tu peut-être, il n'y a pas que de la violence, il y a aussi de la douceur, de l'amour, des câlins, de la tendresse.
Certes, et pour cette raison, je continue à vivre, mais d'être conscient des horreurs qui se passent dans l'arrière cuisine, et cette lucidité me gâche un peu le plaisir, il faut le dire.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Lila le Lun 30 Mai 2011 - 21:05

ben alors deviens végétarien, ou même végétalien...
(Je suis sérieuse).

Que la vie ait un côté sordide et cruel, c'est vrai, c'ets comme cela que les bouddhistes la présentent quand il faut expliquer son côté vain et passager. Elle a un autre côté merveilleux, comme tu le dis: ce sont les deux faces de la pièce d'or, impossible de les séparer, parce que nous sommes dans un monde de dualité. Il faut accepter les deux côtés.

(Je rappelle que j'ai dû recommencer à manger de la viande pour des raisons de santé, et que cela m'a été très difficile)

J'ai donc adopté un profond respect pour tout ce que je mange, essayé de ne pas manger trop (le surplus est un "crime", parce qu'on peut justifier le fait de tuer pour vivre, mais pas plus), et aussi veiller à ce que les animaux que je mange aient été heureux et soient morts pratiquement sans douleur et sans stress.

J'étais aussi choquée par la dureté de la nature, quand j'ai vu une de mes poules mangée vivante de l'intérieur par des centaines d'asticots de la "mouche tueuse". De l'extérieur, on ne voyait rien. Trois jours d'agonie. C'est la souffrance qui m'est insupportable, pas la mort.

J'ai éduqué mes enfants à savoir ce qu'il y a dans leur assiette, comment la nourriture est arrivée là: la production, la récolte, l'élevage et l'abattage, la transformation, les gens qui y travaillent: certains comme esclaves, les élevages industriels...
Ils ont appris à ne pas gaspiller, à se soucier de l'origine des aliments, et de les manger avec respect et reconnaissance.

La prière des croyants a un sens: sanctifier la nourriture, faire des repas des moments sacrés. Manger est un acte sacré, il y a toujours une vie qui se sacrifie pour une autre.

Chez les rosicruciens, il y a une théorie qui dit que les animaux d'élevage sont "faits" pour être mangés, et qu'en les mangeant, on permet aux cellules de leur corps d'accéder au niveau de conscience supérieur. Je trouve cela un peu tiré par les cheveux, mais c'est pour dire que selon les approches et le point de vue, on peut arriver à des résultats différents.

S'il faut mener un combat contre la violence, je commencerait par la violence faite aux humains, aux enfants, aux vieillards, à ceux qui ont un travail abrutissant. Cela n'empêche pas le respect des animaux et végétaux, mais c'est une question de priorité.

Que "vaut" la mort d'un poisson contre la santé d'un enfant, ou même de la mienne ? Pourquoi s'émouvoir du sort d'un poulet quand on massacre des enfants, on ouvre le ventre des femmes enceintes, on bombarde des civils, on tue sans état d'âme pour des fausses raisons ? Le poulet (élevé naturellement) est plus heureux que la majorité des humains vivants sur cette terre. Combien d'entre eux lui envieraient sa mort rapide et douce ?


Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Invité le Lun 30 Mai 2011 - 23:04

Lilas a écrit:Que "vaut" la mort d'un poisson contre la santé d'un enfant, ou même de la mienne ? Pourquoi s'émouvoir du sort d'un poulet quand on massacre des enfants, on ouvre le ventre des femmes enceintes, on bombarde des civils, on tue sans état d'âme pour des fausses raisons ? Le poulet (élevé naturellement) est plus heureux que la majorité des humains vivants sur cette terre. Combien d'entre eux lui envieraient sa mort rapide et douce ?
love you
Oui le monde est une grande bouffe. Un buffet où l'Homme à la place du maître.
Par contre si manger est une horreur alors que dire du reste! De l'Homme qui tue, blesse et fait souffrir par plaisir! Tous les animaux se mangent entre eux. Les plus petits se font manger par les plus gros et les plus gros une fois morts se feront manger par les plus petits (asticots) et ainsi de suite c'est le cycle de la vie. La mort d'un être permet la survie d'un autre. SAUF que l'Homme dégénéré ne tourne plus dans cette logique et tue plus par intérêts que pour se nourrir!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Geveil le Mar 31 Mai 2011 - 17:22

Hitori, Lila, Marine, vous reconnaissez que le monde est une grande bouffe. Mais pour atténuer l'horreur de ce fait, vous invoquez les atrocités commises par l'homme.
Est-ce que ça l'atténue ou la renforce, car enfin, l'homme est de ce monde, c'est l'univers qui l'a engendré, non ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le monde est une grande bouffe

Message par Lila le Mar 31 Mai 2011 - 17:51

j'accepte les deux aspects, comme expliqué plus haut, et j'essaie de relativiser.

On ne peut pas vivre dans le dégoût, c'est destructif, donc on n'a pas le choix.

Mon Dieu, donne moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d’accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux.
Marc Aurèle

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum