Le féminisme puritain

Page 19 sur 21 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21  Suivant

Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par Satieme le Dim 3 Juil 2011 - 15:40

JO a écrit:la flûte est peut-être enchantée , mais pour être enchanteresse, elle a besoin d'une réceptivité à sa mesure . Autrement, elle fait couac .

Non, non tkt^^ La réceptivité est en générale, bonne Twisted Evil Pas de couac Wink
avatar
Satieme
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 267
Localisation : Paris
Identité métaphysique : athée
Humeur : calme
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par Tibouc le Lun 3 Oct 2011 - 14:38

En ce moment, des "féministes" s'opposent au retour sur scène de Bertrand Cantat sous prétexte que ce serait "insultant" pour la mémoire de Marie Trintignant dont il a commis l'homicide en 2003.
Cet homme a purgé sa peine. Considérer qu'il ne doit pas remonter sur scène (c'est à dire reprendre son métier), revient à le condamner à perpétuité. Le système judiciaire est (et doit être) basé sur la repentance et la réinsertion. S'acharner sur cet homme, alors qu'il a payé sa dette à la société, au nom de la défense des femmes battues, donne encore une fois une mauvaise image du féminisme.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par lagaillette le Lun 3 Oct 2011 - 19:06

C''est dommage que l'extrémisme de certain(e)s féministes en vienne, finalement, à desservir la cause du combat contre les violences faites aux femmes.

lagaillette
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 813
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : socratique
Humeur : sereine
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par Africain2 le Mar 4 Oct 2011 - 13:31

Est-ce-que l'un d'entre vous pourra-t-il vraiment m'expliquer pourquoi les féministes veulent supprimer l'usage de"MADEMOISELLE" dans les documents admnistratif(ou officiel) ?
En supprimant MADEMOISELLE:
-Qu'est-ce-qu'on y gagnera ?
-Qu'est-ce-qui va changer sur la situation de la femme et de son émancipation ?
Je commence vraiment à douté des féministes.
Je pense que ces femmes(féministes)ont vraiment un problème très serieux du point de vue mental et qu'elles souffrent...
Pour moi ces féministes detestent le fait d'etre FEMME,parce que elles ne savent pas apprécier la FEMINITE...
avatar
Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 952
Localisation : Ici et Ailleurs
Identité métaphysique : Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur : Observateur-Observer
Date d'inscription : 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par Tibouc le Mar 4 Oct 2011 - 17:52

Africain, j'ai répondu à ta question sur l'autre fil.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par gaston21 le Mar 4 Oct 2011 - 18:42

Les mauvaises langues font dériver mademoiselle de "ma... oiselle" .Le mot oiselle a une consonance négative , l'oie blanche . Ma foi, ça pourrait se justifier . Il est vrai que, parfois, on ne sait pas trop quoi dire, devant la demoiselle usée par le service à la sacristie ou la toute jeune dame ravissante. Mais les usages ont la vie dure.
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par Africain2 le Jeu 6 Oct 2011 - 16:02

gaston21 a écrit:Les mauvaises langues font dériver mademoiselle de "ma... oiselle" .Le mot oiselle a une consonance négative , l'oie blanche . Ma foi, ça pourrait se justifier . Il est vrai que, parfois, on ne sait pas trop quoi dire, devant la demoiselle usée par le service à la sacristie ou la toute jeune dame ravissante. Mais les usages ont la vie dure.
Si on part dans ce sens Gaston21 alors j'ai dirais que personnellement en tant qu'étranger je trouve vraiment c'est qui est à JUSTIFIER,c'est qui est DISCRIMINATOIRE dans la langue et que les femmes doivent réclamaient.C'est lorsque j'avais appris à l'école une regle basique de la langue française.
Regle qui nous dit ceci:LE MASCULIN DOMINE TOUJOURS LE FEMININ.
Il suffit qu'un homme:Enfant,Jeune,ou Adulte du sexe masculin soit dans un groupe composé des femmes,pour que ces derniers perdent leurs"personnalité"ou leur"nature féminine".
Ce qui fait que s'il y a un groupe composait que des femmes.On dira d'eux:ELLES...ELLES SONT EN TRAIN DE FAIRE CECI OU CELA...
Mais si un seul homme(COQ) se trouve dans cette assemblée...
Nous n'allons plus utilisé:"ELLE",mais le:"IL"...
Nous dirons de ces femmes qui sont majoritaire:ILS SONT EN TRAIN DE FAIRE CECI OU CELA...
Le masculin gomme automatiquement la personnalité de ces femmes.Je trouve dans cette regle de la langue française une forme d'autorité ou de superiorité ancestrale vieux ,que les ancêtres blancs avaient accordaient aux hommmes.
En pensant à tous ceci:J'ai rigole vraiment croule de rire lorsque je sais que les féministes qui ont des enfants(fille ou garçon),pour que ces enfants s'expriment très bien en français.Elles sont obliger de leurs enseignaient que le Masculin(l'homme) domine toujours le Féminin(la femme)...Tandis qu'ailleurs elles crient pour supprimer par exemple l'usage du mot Mademoiselle qui d'après eux est une forme de discrimination.
Bon !
avatar
Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 952
Localisation : Ici et Ailleurs
Identité métaphysique : Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur : Observateur-Observer
Date d'inscription : 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par lagaillette le Ven 7 Oct 2011 - 16:28

Il y a des langues où on emploie un "duel", c'est-à-dire une forme grammaticale qui n'est ni masculin ni féminin et qui peut englober les deux.

C'est vrai que la règle qui, en grammaire, fait dominer le masculin sur le féminin n'est pas innocente.

lagaillette
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 813
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : socratique
Humeur : sereine
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par zizanie le Ven 7 Oct 2011 - 17:09

gaston21 a écrit:Les mauvaises langues font dériver mademoiselle de "ma... oiselle" .Le mot oiselle a une consonance négative , l'oie blanche . Ma foi, ça pourrait se justifier . Il est vrai que, parfois, on ne sait pas trop quoi dire, devant la demoiselle usée par le service à la sacristie ou la toute jeune dame ravissante. Mais les usages ont la vie dure.
Demoiselle >> Damoiselle (jeune fille noble au moyen-âge) >> Dame Oiselle
qui existait aussi au masculin:
Damoiseau (titre du jeune gentilhomme avant qu'il ne devienne chevalier.) >> Dame Oiseau ???
Serait-ce l'oiseau de sa Dame. lol!
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par MrSonge le Ven 7 Oct 2011 - 17:17

Plus sérieusement « demoiselle » n'a rien de ridicule puisqu'il vient du latin vulgaire domnicella, terme lui-même dérivé de domina : la maîtresse. Wink
Alors franchement, je ne vois pas ce que mesdemoiselles peuvent bien trouver à redire là-dedans, surtout que « damoisel », qui était l'équivalent tiré de dominus (le maître) n'existe plus et que les hommes se contentent d'être des "sieurs" et non plus des maîtres, tandis que les femmes ont la chances de pouvoir continuer à être des « maîtresses » !

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par zizanie le Ven 7 Oct 2011 - 17:50

Domina a donné Dame et Domnicela a donné Damoiselle qui est devenue Demoiselle. La maitresse reste donc la Dame comme il se doit.

Concernant Damoiseau ou Damoisel il vient de Domnicellus et Dominus a donné Dam qui était employé en ancien français.(dam Dieu pour seigneur Dieu).

Quant à Monsieur, c'était le frère cadet du Roy et l'appellation de certains nobles qu'on ne pouvait appeler Monseigneur.
Monsieur a aussi été employé avant Monseigneur pour désigner un évêque.
Monsieur vient de monsor (1297) «titre donné par déférence, civilité à un homme d'une condition un peu élevée; celui à qui l'on donne ce titre»
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par MrSonge le Ven 7 Oct 2011 - 17:55

zizanie a écrit : La maitresse reste donc la Dame comme il se doit.
Oui mais « madame » signifie donc « ma » maîtresse, et non plus « maîtresse » dans un sens général, ce qui est déjà très réducteur, au niveau du prestige. Ce qui est logique puisque lorsqu'on est demoiselle, on est potentiellement la maîtresse de tous les hommes, et lorsqu'on est mariée, on est celle d'un seul. Sauf si on a des amants, mais alors là, on change de registre sémantique.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par Africain2 le Sam 8 Oct 2011 - 11:29

lagaillette a écrit:Il y a des langues où on emploie un "duel", c'est-à-dire une forme grammaticale qui n'est ni masculin ni féminin et qui peut englober les deux.

C'est vrai que la règle qui, en grammaire, fait dominer le masculin sur le féminin n'est pas innocente.
Exact lagaillette,
Il y a une forme de"discrimination culturelle"dans cette regle grammaticale qui nous vient d'un passé lointain où l'homme dominé la femme.Or,nous savons tous que la transmission de la langue maternelle est une forme"d'initiation"pour l'insconscient collectif des personnes qui pratiquent la dite langue.Je pense que les féministes si elles veulent vraiment faire une révolution dans le vrai sens du terme pour l'égalité.Elle doivent se concentrer sur cette aspect de la lingua et faire adopté une loi(à l'academie française par exemple)qui va bannir dans le futur ce genre de discrimination que nous avons tous hérité en tant que francophone.Car n'oublions pas que les langues aussi évoluent avec les peuples.Et ceci sera vraiment une grande REVOLUTION.Une deuxième grande révolution dans l'histoire de ce pays et surtout pour la cause féminine.
avatar
Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 952
Localisation : Ici et Ailleurs
Identité métaphysique : Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur : Observateur-Observer
Date d'inscription : 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par gaston21 le Sam 8 Oct 2011 - 17:37

Je sors peut-être un peu du sujet, mais tant pis .C'est un fait-divers récent qui m'incite à le faire, l'attaque d'un contrôleur de train par un déséquilibré, dans un train Strasbourg-Lyon . Cet incident grave a provoqué une grève immédiate du personnel de contrôle, ce que je condamne, car c'est inadmissible . Les voyageurs n'ont pas à supporter les conséquences de cet acte barbare . Mais les contrôleurs sont souvent devant des gens menaçants, sans billet, et prêts à la confrontation . Mieux vaut être un homme dans ce cas, même si le danger est toujours là . Au nom de la parité, l'emploi est ouvert à tous et à toutes . Pourtant, ce n'est manifestement pas un emploi pour les dames . Beaucoup d'ailleurs renoncent après quelques expériences douloureuses . Beaucoup d'autres évitent soigneusement les contrôles qui pourraient présenter un danger . D'autres filières présentent des
particularités semblables . J'ai eu de rares collègues qui ont toutes abandonnées au bout de très peu d'années . Se retouver tout seul , en pleine nuit, le long d'une voie ferrée, à chercher la cause d'un incident, la dame n'aime pas...Et puis, une maternité suffit parfois à ne plus être "dans le coup". A trop vouloir nier les spécificités d'un métier en fonction du sexe, on arrive à des absurdités. Il n'y a guère que les déménageurs qui peuvent être tranquilles...Pourtant, mesdames, tant de métiers vous vont si bien ! Une infirmière accorte, c'est quand même mieux que l'infirmier rebondi...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par lagaillette le Lun 10 Oct 2011 - 14:46

gaston21 a écrit: mesdames, tant de métiers vous vont si bien ! Une infirmière accorte, c'est quand même mieux que l'infirmier rebondi...
Je ne vois pas que ce soit sortir du sujet de dire ça.
C'est bien vrai qu'il y a, en général, des différences physiques entre hommes et femmes, bien qu'il y ait des femmes physiquement plus costaudes que certains hommes.
C'est vrai aussi qu'il y a, en général aussi, des différences psychologiques, qui font que, par exemple, on aime bien se faire materner par une charmante infirmière, encore qu'il y ait aussi des infirmiers charmants.
C'est vrai aussi qu'il y a des discriminations, qui sont imposées par une certaine "culture", et contre lesquelles il faut lutter.
L'extrémisme, qu'il soit "macho" ou "féminisme" est toujours mauvais conseiller.

lagaillette
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 813
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : socratique
Humeur : sereine
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par Tibouc le Lun 10 Oct 2011 - 15:39

Gaston, quand on tombe sur un psychopathe dans un train, je ne pense pas que le fait d'être un homme ou une femme change grand chose à l'affaire...
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par gaston21 le Lun 10 Oct 2011 - 17:52

De par mes anciennes fonctions et mes très nombreux voyages en train, je connais assez bien le milieu des contrôleurs . Qu'on le veuille ou non, un homme en impose plus qu'une dame . On les agresse moins et on les insulte moins. Quand elle voit dans son train un individu pas très "net", la p'tite dame a intérêt à faire semblant de ne rien voir et à passer son chemin . J'ai surtout connu ça dans le Midi; je ne parle pas de la région parisienne . Le contrôleur est très souvent seul dans son train .Il semble que dans le Strasbourg-Lyon, ils étaient trois. ( dont peut-être un ou deux qui allaient prendre leur service).
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par _miamol le Jeu 2 Fév 2012 - 8:16

Je vais me permettre de donner sincèrement mon avis, alors je m'excuse d'avance si mes propos heurtent un peu. J'ai lu beaucoup de choses "provocantes" dans tous les sens du terme dans ce sujet et très très peu de choses tempérées et justes à mon goût.

Alors déjà, mon pti coeur a subit beaucoup de remous en lisant les propos de Tibouc et Mr Songe en particulier, et ouf un certain Uldin qui s'est présenté en défenseur de la dignité humaine et en particulier celle de la femme a su me rassurer.

Voilà ce qui découle de ce que j'ai lu;
Féminisme et puritanisme ne sont pas forcément contradictoires de mon point de vue.
Puritanisme et phallocratisme (ou domination patriarcale) ne vont pas forcément de paire.
Le puritanisme a une connotation négative, or moi j'y vois le mot pur, donc déjà je pense que l'on peut être féministe et puritain.
La libération est une quête qui prend sa source bien au delà ou en deçà de la libération sociale ou sexuelle, elle est un désir de liberté identitaire. En ce sens cela rejoint les revendications des gender studies.
Vouloir choisir est un désir naturel et devrait être un droit mais choisir en toute connaissance de cause est une autre affaire. En aucun cas une prostituée choisit en toute connaissance de cause de rendre son corps à l'image d'un objet dont l'usage reviendrait à qui paierait le plus cher.
C'est d'une violence extrême envers soi même que d'en arriver là et bien sûr je ne cautionnerai jamais la prostitution pour assouvir les pulsions de ces messieurs.
En tant que lesbienne, j'ai un point de vue tout à fait interessant car je comprends très bien qu'une femme puisse ressentir la drague ou la séduction comme une "pression malsaine" induite par un désir biasé (pour pas dire déviant).
Les hommes devraient se mettre dans la peau d'une lesbienne pour comprendre ça et comprendre qu'une femme hétéro n'est pas forcément flattée d'être "draguée" par une autre femme.(Je recommande le film Tootsie).
Cela peut être perçue comme une agression et je le comprends. Alors on m'objectera que c'est normal, une femme hétéro veut être séduite par un homme, je dirais que la source de ce désir n'est pas la séduction mais la recherche de reconnaissance et que cela dans un premier temps n'a rien à voir avec la sexualité.
Bien sûr cette source inconsciente n'est pas accessible à tout le monde et beaucoup de femmes alimentent ce systême de séductions.
En ce qui me concerne, je pense comme il l'a été dit par Tibouc, qu'en un sens la séduction est un mensonge car on tente de se traverstir pour plaire. Acte qui prend sa source également dans l'inconscient.
(Je vais tenter de ne pas trop faire intervenir l'inconscient dans mes propos pour ne pas trop m'étendre mais j'ai bien du mal.)

La source de tout être "normalement" constitué, à mon sens, est la recherche d'amour, et la séduction est ce qui en ressort passée sous le filtre de l'ego. Le haut degré de narcissisme egotique que j'ai perçu dans ce sujet était très incommandant et à ce titre je comprends tout à fait la réaction d'une certaine Marine, sa réaction démesurée n'a eu d'égal que l'ego démesuré de ces messieurs pas forcément dans ce sujet ou ce forum mais de manière générale, en majorité.
Je n'attaque personne évidemment, je généralise certes, mais cette "réalité" est dans l'air du temps, ça se sent à qui sait ouvrir son ressenti et faire preuve de bonne foi.
En sorte que chaque regard peut être perçu comme une agression, car la généralisation est un phénomène naturel et social je pense, en ce sens qu'on est conditionné à considérer tout le monde à égalité, tout comme on tend naturellement à regarder d'un même oeil, d'une même perception "la réalité" de ma part sa subjectivité.
Le comportement contradictoire de Marine s'explique, je pense, par cette confusion dans la recherche de reconnaissance d'autrui. Par ailleurs, elle a réagit de force égale et opposée par une autre forme de provocation (verbale).

Pour préciser en ce qui me concerne, je suis féministe non pas forcément parce que je suis une femme, non pas forcément parce que je suis homosexuelle, mais forcément par ce que je tends à un équilibre, en sorte que j'ai toujours tendance à être du côté du plus faible, du plus discriminé ou de celui qui est le plus en souffrance. Et dans ce sujet, il ne fait aucun doute à mes yeux que c'est la prostituée.

Etant moi même parfois sujette à des regards ou comportements, on ne peut plus explicites, je confirme que cela me dérange, tant de la part d'un homme que d'une lesbienne par exemple.
Je suis davantage attirée par celui ou celle qui me regarde comme un être humain et c'est un regard que je sens instantanément.
Par exemple, un soir à un repas avec des footballeurs où j'étais l'une des deux seules femmes - situation difficile à gérer tellement le taux de testostérone étaient élévé, heureusement pour moi je sais "jouer" de l'attitude séductrice de ces messieurs, mais je le fais par défaut pour me protéger, certainement pas parce que j'aime ça - il se trouve que j'ai tout de suite repéré celui qui m'inspirait confiance, je me suis donc installée à côté de lui ne connaissant personne excepté l'autre fille. Cet homme d'une trentaine d'année dégageait quelque chose de très respectueux et en aucun cas son attitude lorsqu'il essayait de calmer les ardeurs des "bourrins" alentours (pour reprendre une expression de Tibouc), ne m'a parue machiste. Au contraire, je me sentais rassurée et en sécurité à ses côtés!
Je savais que je n'avais rien à craindre des autres, aucun n'était véritablement mal intentionné mais je n'ai pas du tout sentie leurs remarques ou flatteries comme un hommage, j'étais juste mal à l'aise. (Pour être totalement honnête, sur le coup ça flattait mon ego, mais je déteste flatter mon ego car je sens par la suite que je triche, j'ai une impression de vice.)
Le seul en vérité, qui aurait eu une chance d'obtenir quelque chose de "sexuel" avec moi était celui qui me protègeait car jamais il n'a essayé de me dominer, de m'intimider, de me déstabiliser ou de me flatter. Il était digne de confiance, il ne mentait pas, il était d'une bonne foi et était presque chevaleresque. Et en ce qui me concerne ce sont ces qualités qui m'attirent chez une personne, en principe une femme a plus de chance de m'attirer mais je n'ai jamais fermé la porte aux hommes. Je n'aime pas les jeux de dupes et pour moi la séduction est de cet ordre, et à ce titre elle peut potentiellement être ressentie comme une forme d'agression ou de manipulation.
Que ces messieurs et/ou mesdames quels que soient leur orientation sexuelle, souhaitent préserver coûte que coûte la libération sexuelle et son exacerbation en tout genre, dans le seul but de trouver un purgatoire à leur pulsion n'autorise en rien à s'approprier à leur bonne convenance, la notion de libération qui a davantage à voir avec un besoin d'amour qu'avec un besoin de plaisir qui sonne comme un plaisir narcissique, ne nous voilons pas la face. (Je ne jette la pierre à personne, je suis moi même tombée dedans à un époque).
L'amour, le vrai est un plaisir infiniment plus comblant, satisfaisant et énergisant que n'importe quel plaisir "facile".
Il n'y a aucune vraie libération à s'adonner sans aucune responsabilité et respect envers soi-même et autrui aux plaisirs de la chair.
Ce n'est pas le discours d'une femme religieuse moralisatrice et puritaine que je tiens ici mais celui d'une femme qui a fait l'expérience de toutes les manières possibles de ces plaisirs soit disant "bons pour la santé".... Mais ce qui est bon pour la santé c'est d'aimer et d'être aimé de façon respectueuse et de faire l'amour en conséquence mais sans amour c'est de la baise et la baise n'a rien de "bon pour la santé", elle est juste bonne à gonfler son ego, je crois que c'est une évidence qui mérite d'être montrée du doigt.

Je m'excuse de cet élan passionné envers la défense de la dignité humaine et féminine mais j'aime le genre humain, même s'il tente de s'auto-détruire alors je ne me tais pas, je ne me tairai jamais, je dénoncerai toujours d'une manière ou d'une autre les injustices, au nom de l'équilibre et de l'amour bien sûr. sourire

Voilà commentaire en réponse à ceci en particulier qui m'a parut être un des rares questionnements judicieux et sincères dans ce sujet:
Jipé a écrit:Je ne comprends pas pourquoi des femmes prêtent des intentions malsaines, lubriques aux hommes qui les regardent ?
Quel est le fonctionnement émotionnel qui puisse permettre de déduire qu'un regard, même insistant est obligatoirement avec une mauvaise pensée ?
Est-ce l'éducation ou des expériences négatives qui en créer ces déductions ?

Il y a encore beaucoup d'autres explications inconscientes et très profondes évidemment. sourire

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par Bulle le Jeu 2 Fév 2012 - 9:10

Bonne analyse amha...
miamol a écrit:La source de tout être "normalement" constitué, à mon sens, est la recherche d'amour, et la séduction est ce qui en ressort passée sous le filtre de l'ego.
La séduction est présente dans le monde animal. Ce qui me, (désolée,je sais c'est moins romantique sourire ) me pousse à souligner que la recherche d'amour n'est pas obligatoire. Le besoin de séduire chez l'humain , peut aussi n'être qu'un simple besoin de plaire, pas forcément lié à l'égo, mais à un ancestral besoin d'être choisi pour la reproduction.

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42905
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par Tibouc le Jeu 2 Fév 2012 - 18:11

Vouloir choisir est un désir naturel et devrait être un droit mais choisir en toute connaissance de cause est une autre affaire. En aucun cas une prostituée choisit en toute connaissance de cause de rendre son corps à l'image d'un objet dont l'usage reviendrait à qui paierait le plus cher.
C'est un peu condescendant de dire qu'aucune prostituée ne choisit de se prostituer, non ? Qu'est-ce que t'en sais finalement ?

Pour préciser en ce qui me concerne, je suis féministe non pas forcément parce que je suis une femme, non pas forcément parce que je suis homosexuelle, mais forcément par ce que je tends à un équilibre, en sorte que j'ai toujours tendance à être du côté du plus faible, du plus discriminé ou de celui qui est le plus en souffrance. Et dans ce sujet, il ne fait aucun doute à mes yeux que c'est la prostituée.
Moi aussi je défends ceux qui souffrent. Et pour moi les clients de prostitués en sont. J'ai de l'empathie pour celui qui va chercher chez une prostituée la tendresse qu'il ne trouve pas ailleurs. C'est pourquoi le fait qu'on le criminalise m'insupporte.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par gaston21 le Jeu 2 Fév 2012 - 18:37

miamol, on ne peut qu'être d'accord avec toi . Tu vois, les " bourrins" n'ont pas tellement 'bourré"...Et pourtant les footballeurs passent pour des gens " portés sur la chose ". Il ne faut donc pas voir les hommes sous le jour qu'on leur donne parfois...Bien sûr que l'important, c'est l' amour, la tendresse, la compréhension, l'attachement . Je pense que la plupart des hommes pensent comme moi .Question prostituée, mon regard est différent mais toujours très respectueux envers ces dames.
Je ne parle pas des malheureuses qui sont jetées en pâture par des macs de l'Est ou d'ailleurs . Il existe aussi des filles qui ont préféré ce métier à d'autres plus pénibles et surtout moins rémunérées . Forcées par la nécessité de se loger et de se nourrir ? Sans doute, mais les autres aussi . Elles travaillent simplement avec d'autres moyens...Je me souviens trop des filles qui étripaient les poulets à la main , en plein été, sous le quai couvert de la gare de Louhans en 1968 , ou de celles qui travaillaient à Auxonne, vers 1960 chez Royco , et qui puaient l'oignon... Quitte à faire , et dans les conditions où elles vivaient, mon choix de métier aurait vite été fait...Les confidences de ces dames qui travaillent en Hollande ou en Belgique n'ont pas l'air si tragique ; et celles que j'ai pu entendre parfois sur l'oreiller me donnent à penser que leur vie n'est pas si terrible; le seul risque est que l'argent tombe très vite dans la poche et que d'autres plaisirs, autrement plus dangereux, sont à portée de mains . Et parfois un homme fortuné , conquis par votre charme, vous ravit pour une vie de Cendrillon... J'ai un exemple bien précis dans ma tête .
Et je répète que ce sont des filles bien et qu'il faut respecter.
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par _miamol le Jeu 2 Fév 2012 - 19:56

Tibouc a écrit:
Vouloir choisir est un désir naturel et devrait être un droit mais choisir en toute connaissance de cause est une autre affaire. En aucun cas une prostituée choisit en toute connaissance de cause de rendre son corps à l'image d'un objet dont l'usage reviendrait à qui paierait le plus cher.
C'est un peu condescendant de dire qu'aucune prostituée ne choisit de se prostituer, non ? Qu'est-ce que t'en sais finalement ?
En fait je ne parle pas forcément que de la prostituée, c'est vrai que j'affirme assez haut et fort, la bienséance veut donc que je m'explique.^^
Voilà ce que j'en dit, tout acte répond à une intention mais toute intention n'est forcément de l'ordre de la conscience. Il y a un certain déterminisme dans notre comportement, comme l'a dit Bulle dans le sujet "Pourquoi l'ésotérisme", nos émotions nous poussent parfois à certains actes non réellement souhaités, de même que je ne jette pas la pierre aux plusions sexuelles puisqu'elles aussi résultent d'une cause non connues et non reconnues donc en dehors de toute connaissance de cause, je n'incrimine pas les hommes qui se laissent dominer par leurs émotions car elles ne sont pas forcément comprises mais ce que je ne cautionne pas c'est la mauvaise foi qui veut que l'on fasse passer cela pour normal, autant du côté de la prostituée qui clame qu'elle le veut bien que de l'homme qui clame que c'est bon pour la santé.
Ces mécanismes inconscients sont très difficiles à mettre au grand jour (je t'invite à lire ce que j'en ai dit du rapport raison/emotion dans le sujet sur l'ésotérisme.)
Pour préciser en ce qui me concerne, je suis féministe non pas forcément parce que je suis une femme, non pas forcément parce que je suis homosexuelle, mais forcément par ce que je tends à un équilibre, en sorte que j'ai toujours tendance à être du côté du plus faible, du plus discriminé ou de celui qui est le plus en souffrance. Et dans ce sujet, il ne fait aucun doute à mes yeux que c'est la prostituée.
Moi aussi je défends ceux qui souffrent. Et pour moi les clients de prostitués en sont. J'ai de l'empathie pour celui qui va chercher chez une prostituée la tendresse qu'il ne trouve pas ailleurs. C'est pourquoi le fait qu'on le criminalise m'insupporte.
Oui je comprends, c'est pour ça que je ne jette la pierre à personne, qu'on soit victime de soi même c'est quelque chose que je comprends très bien, mais qu'on reconnaisse cet état de chose plutôt que de jouer l'hypocrisie en affirmant que c'est son vrai désir...
Je crois que la mauvaise foi a pour origine, la négation de la cupabilité que l'on ressent à ne pas réussir à se contrôler ou à s'aimer tout simplement voire même à aimer la vie.
Il n'y a aucune honte à cela mais tant qu'on tait sa culpabilité et sa souffrance, cela nourrit son ego.

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par _miamol le Jeu 2 Fév 2012 - 20:22

gaston21 a écrit:miamol, on ne peut qu'être d'accord avec toi . Tu vois, les " bourrins" n'ont pas tellement 'bourré"...Et pourtant les footballeurs passent pour des gens " portés sur la chose ". Il ne faut donc pas voir les hommes sous le jour qu'on leur donne parfois...Bien sûr que l'important, c'est l' amour, la tendresse, la compréhension, l'attachement . Je pense que la plupart des hommes pensent comme moi .Question prostituée, mon regard est différent mais toujours très respectueux envers ces dames.
Je ne parle pas des malheureuses qui sont jetées en pâture par des macs de l'Est ou d'ailleurs . Il existe aussi des filles qui ont préféré ce métier à d'autres plus pénibles et surtout moins rémunérées . Forcées par la nécessité de se loger et de se nourrir ? Sans doute, mais les autres aussi . Elles travaillent simplement avec d'autres moyens...Je me souviens trop des filles qui étripaient les poulets à la main , en plein été, sous le quai couvert de la gare de Louhans en 1968 , ou de celles qui travaillaient à Auxonne, vers 1960 chez Royco , et qui puaient l'oignon... Quitte à faire , et dans les conditions où elles vivaient, mon choix de métier aurait vite été fait...Les confidences de ces dames qui travaillent en Hollande ou en Belgique n'ont pas l'air si tragique ; et celles que j'ai pu entendre parfois sur l'oreiller me donnent à penser que leur vie n'est pas si terrible; le seul risque est que l'argent tombe très vite dans la poche et que d'autres plaisirs, autrement plus dangereux, sont à portée de mains . Et parfois un homme fortuné , conquis par votre charme, vous ravit pour une vie de Cendrillon... J'ai un exemple bien précis dans ma tête .
Et je répète que ce sont des filles bien et qu'il faut respecter.
Oui c'est vrai, il y a autant de cas différent qu'il y a de "raisons" ,je crois que le respect et à fortiori le respect envers soi est une notion très subjective et manipulée.
Je ne juge personne véritablement, c'est la mauvaise foi qui m'insupporte, j'en conviens que parfois on n'a pas forcément non plus conscience de faire preuve de mauvaise foi. C'est là, la source de tout problème à mon sens.
Par contre je suis choquée que l'on puisse mettre sur le même plan le travail à l'usine que la prostitution, je crois que c'est une comparaison qui a été faite par JO, j'ai moi même déjà travaillé en 3x8 et je peux dire que certes il y quelque chose d'usant dans le rythme de travail mais ça n'est en rien comparable à la prostitution. Dans l'un on s'evertue de façon difficile certes, à s'adapter au monde social innocemment et respectueusement, dans l'autre on préfère sacrifier son intimité pour la facilité, il n'y a rien de respectueux et d'innocent dans ce deuxième cas de figure à mon sens. Dans le premier cas c'est la société qui se montre irrespectueuse en abusant de nos forces, dans l'autre la prostituée (je parle de celles qui le font bien volontiers, pas de celles qui sont sous l'emprise d'un mac évidemment) est elle-même son propre bourreau, il n'y a rien de noble la dedans, alors que travailler à l'usine bien qu'étant potentiellement source d'irrespect envers soi même quand on s'acharne à y travailelr à contre coeur peut s'avérer si l'on continue d'y travailler à contre coeur, inspire une certaine humilité.
Tous les deux peuvent être violents, mais la prostitution même si cela reste inconscient symbolise une intimité "directement" négligée.
On peut très bien travailler à l'usine et trouver cela épanouissant tant que son intimité justement n'est pas mise à rude épreuve mais je ne crois pas que la prostitution puisse être d'une quelconque façon épanouissante... C'est juste plus facile.
La facilité n'est pas forcément synonyme de respect ou d'épanouissement et encore moins de bonheur.
Choisir par dépit ou défaut n'est pas un vrai choix, c'est même deux mouvements contraires.

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par _miamol le Jeu 2 Fév 2012 - 20:30

Bulle a écrit:Bonne analyse amha...
miamol a écrit:La source de tout être "normalement" constitué, à mon sens, est la recherche d'amour, et la séduction est ce qui en ressort passée sous le filtre de l'ego.
La séduction est présente dans le monde animal. Ce qui me, (désolée,je sais c'est moins romantique sourire ) me pousse à souligner que la recherche d'amour n'est pas obligatoire. Le besoin de séduire chez l'humain , peut aussi n'être qu'un simple besoin de plaire, pas forcément lié à l'égo, mais à un ancestral besoin d'être choisi pour la reproduction.

En effet pas très romantique et je dirais même déshumanisant.^^ Cette vision pragmatique et objective me fait penser à un film qui s'appelle "l'invention du mensonge" que j'ai trouvé extrêmement révélateur de la pensée scientifique, matérialiste et objective (et discursive aussi). Quand on regarde ce film on s'aperçoit ce que le mot "vérité" signifie pour un tel regard.
Personnellement je ne crois pas que cette vision de la vérité soit très humaniste et soit très "vraie" pour le coup. Il y a vraiment de quoi se poser des questions sur ce qui est sensé ou non. Je te le suggère si ça t'intéresse. ^^ (à toi Jipé, Dan et zizanie et tous les autres aussi évidemment.^^) sourire

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le féminisme puritain

Message par Tibouc le Jeu 2 Fév 2012 - 20:44

Voilà ce que j'en dit, tout acte répond à une intention mais toute intention n'est forcément de l'ordre de la conscience. Il y a un certain déterminisme dans notre comportement, comme l'a dit Bulle dans le sujet "Pourquoi l'ésotérisme", nos émotions nous poussent parfois à certains actes non réellement souhaités, de même que je ne jette pas la pierre aux plusions sexuelles puisqu'elles aussi résultent d'une cause non connues et non reconnues donc en dehors de toute connaissance de cause, je n'incrimine pas les hommes qui se laissent dominer par leurs émotions car elles ne sont pas forcément comprises mais ce que je ne cautionne pas c'est la mauvaise foi qui veut que l'on fasse passer cela pour normal, autant du côté de la prostituée qui clame qu'elle le veut bien que de l'homme qui clame que c'est bon pour la santé.
Je ne vois pas bien où est la mauvaise foi...
J'affirme qu'on peut faire ça par choix, comme le dit gaston c'est pas plus humiliant que certains autres travaux, et donc je comprends que certaines (et même certains d'ailleurs) choisisse cette voie là.
Je ne vois pas bien ce qui t'autorise à dire que ce n'est pas un choix conscient en connaissance de cause, désolé.

Oui je comprends, c'est pour ça que je ne jette la pierre à personne, qu'on soit victime de soi même c'est quelque chose que je comprends très bien, mais qu'on reconnaisse cet état de chose plutôt que de jouer l'hypocrisie en affirmant que c'est son vrai désir...
Je crois que la mauvaise foi a pour origine, la négation de la cupabilité que l'on ressent à ne pas réussir à se contrôler ou à s'aimer tout simplement voire même à aimer la vie.
Il n'y a aucune honte à cela mais tant qu'on tait sa culpabilité et sa souffrance, cela nourrit son ego.
Là pareil, je ne comprends pas bien pourquoi tu parles d'hypocrisie ?!
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 21 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum