La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par Invité le Mer 8 Juin 2011 - 21:52

Je caricature pas je vais au bout des choses. Baiser sans entraves, c'est ne plus avoir de barrière tout autorisé. Je mets donc en lumière les mauvais côtés. En aucun cas je te traite de violeur, de pédophile ou de mec qui commet l'inceste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par bernard1933 le Mer 8 Juin 2011 - 22:00

Une chose vraiment curieuse . A l'heure où le sexe semble se libéraliser dans les films, la littérature ou Internet, j'ai l'impression que la société est de plus en plus "coincée" .La télévision n'oserait plus faire tel genre d' émission qu'elle faisait il y a 20 ou 30 ans.
Par contre, ce soir, sur France 2, un reportage sur le moyen de soigner l' addiction au sexe ! "Docteur, je suis malade, je ne pense qu'à ça!"
"La bassine d' eau glacée, mon ami!", me répond le docteur Opaline...
A mon avis, marine reflète assez bien la mentalité actuelle . J'ai l'impression que la jeunesse est assez déroutée sur la question.
Il y a tant de signaux contradictoires . Les dames étaient fières de se montrer seins nus sur les plages ( je me souviens de mon fils, âgé de 12 ou 13 ans, statufié devant une dame d'un âge certain, les seins nus, la peau cuivrée par le soleil, sur la plage du Mourillon, à Toulon...) . Maintenant, pour un peu, on mettrait le voile...
Je condamne absolument la pédophilie. Mais que ferait-on maintenant de Gide ou de Montherlant? Et puis, on fréquentait le Panier Fleuri ou le Chabanais ; on faisait déniaiser le p'tiot chez Mme Hortense !
Maintenant, ces braves dames, on les chasse au flashball !

bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages: 10079
Localisation: Dijon
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: serein
Date d'inscription: 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par maya le Mer 8 Juin 2011 - 23:04

Je trouve que Marine est restée bloquée sur quelque chose (mais quoi?;le sait-elle) de négatif concernant le sexe.
Je suis d'accord avec Bernard, je condamne la pédophilie, le viol, l'inceste évidemment mais la pruderie...la peur du corps, tout cela est une régression bien triste.
Lorsqu'une femme ne voit l'homme que comme un prédateur près à lui sauter dessus...ou l'homme ne voit une femme que pour l'imaginer dominée sous sa coupe...c'est la fin des relations possibles et il faudra envisager sérieusement de vivre séparés par des barbelés...
C'est bien triste stop

maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 3020
Localisation: à l'ouest
Identité métaphysique: bouddhiste et yogas
Humeur: sereine
Date d'inscription: 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par Invité le Mer 8 Juin 2011 - 23:28

Barnard c'était quoi les anciennes émissions qu'on ose plus faire aujourd'hui"hui?
Bernard a écrit:Les dames étaient fières de se montrer seins nus sur les plages
Il y a toujours des boîtes à lolo à l'air sur la plage, c'est devenu banale comme les strings d'ailleurs ça choc plus et on ne va pas s'en plaindre!
Maya a écrit:Je trouve que Marine est restée bloquée sur quelque chose (mais quoi?;le sait-elle) de négatif concernant le sexe.
????
Maya a écrit:la pruderie...la peur du corps, tout cela est une régression bien triste.
Je trouve pas qu'on vis dans une société pudique au contraire, les vêtements sont de plus en plus courts. Alors la pruderie non je vois pas! Surtout quand je regarde les médias c'est la débandade du Q partout. Pas étonnant qu'on fasse des émissions comme tu l'as cité Bernard sur l'addiction au sexe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par Jipé le Jeu 9 Juin 2011 - 11:25

marine2010 a écrit:Je caricature pas je vais au bout des choses. Baiser sans entraves, c'est ne plus avoir de barrière tout autorisé. Je mets donc en lumière les mauvais côtés. En aucun cas je te traite de violeur, de pédophile ou de mec qui commet l'inceste.
Il faut peut-être faire la différence de tout autoriser entre adultes consentants et adultes ou autres personnes (pas majeures) non consentantes.
Quels seraient les mauvais côtés sexuels entre adultes consentants ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés
Cervantes

Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages: 21374
Localisation: sud est
Identité métaphysique: Athée, Anticlérical et pour 2014 ; "Le mourant dit qu'il va aller compter les étoiles et qu'il reviendra quand il les aura toutes comptées" Proverbe tahitien
Humeur: Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription: 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par Magnus le Jeu 9 Juin 2011 - 11:31

Pour faire écho au post de Bernard et aux interrogatins de Marine (merci de lire jusqu'au bout).

Il y a en effet eu, dans les années 1969 à 1980, un souffle érotique assez puissant. Le cinéma français, même dans ses films non-érotiques, n'hésitait pas à
faire se dénuder ses actrices pour un oui ou pour un non. En plein après-midi, la télévision française, au milieu d'un spectacle de divertissement familial, offrait un strip-tease en entracte.


La télévision belge avait pris l'habitude de montrer une courte séquence régulière montrant des toiles de grands peintres, comme l'Angélus, par exemple, oui, l'Angélus, auxquelles succédaient des retouches montrant les personnages de ces toiles nus.
Dans les émissions sur le cinéma de Sélim Sasson, vers 22h, l'on n'hésitait pas à montrer des séquences chaudes, parfois torrides, sans --ce qui est un exploit-- le moindre rapport sexuel.

C'était l'époque où on savait encore faire de l'érotisme, du vrai. Les films pornos étaient réservés aux salles "X", sauf les premiers films consacrés à la masturbation féminine puis, un peu plus tard, à la fellation.

Dans les toute premières sex-shops, si la plupart des projections ressemblaient hélas surtout à des productions de gynécologie, les revues, elles, parcouraient tous les sujets avec un peu plus de talent, y compris la nudité des moins de 16 ans. (Sans actes sexuels, juste des pauses, tantôt seulement artistiques, tantôt légèrement provocantes).

Dans les bureaux, même ceux où travaillaient des femmes, les employés épinglaient au mur des photos de "Lui" ou de "PlayBoy".

La mini et la micro-jupe se portait, chez la plupart des jeunes, un peu partout : en rue, dans les transports en commun, dans les fêtes, sur les lieux de travail.
Les publicités à la télé étaient vingt fois plus érotiques qu'aujourd'hui.
Les affiches publicitaires dans les rues, aussi.

Il ne faut pas oublier que la Révolution Sexuelle de Copenhague, en 69 année-érotique comme le chantait Gainsbourg, venait de brasser des cars entiers de touristes (parmi lesquels des prêtes soucieux d'aller étudier l'événement) et dans lesquels les hôtesses étaient les seins nus.

Il était, ici et là, conseillé aux parents de ne plus avoir honte de leur nudité et de prendre leur bain avec leurs enfants.

Certes, les BD pour adultes ne se trouvaient pas encore dans tous les rayons, la Belgique n'avait encore qu'une seule sex-shop, à Bruxelles, sans enseigne, et beaucoup de belges se rendaient alors en Hollande et en Allemagne. En revanche, Histoire d'O, interdite à Paris, envoyait les français dans les cinémas belges. Inversément, pour la mode des seins nus sur les plages, les belges devaient bouder la Mer du Nord et s'en aller jusqu'à Nice.

Je me souviens de l'étonnement suscité par les premiers sexes féminins dans les revues "pour hommes", qui, jusque là, privilégiaient les poitrines et les postérieurs, ce qui ne pouvait que faire le bonheur de certains fétichistes.
Pasolini, et ceux qui le plagiaient, faisait fureux. (NdM : sauf dans son film consacré à la Vie de Jésus, Pasolini était un grand amateur de fesses féminines mais aussi masculines. Fellini de son côté était fasciné par les grosses poitrines. Et quel talent, en plus !
Vous en voyez encore beaucoup des Fellini et des Pasolini sur le petit écran, dites-moi ?)

La pub à la télé, en ces années-là, avant de parier sur les sentiments, sur la famille, sur les bébés, jouait à fond la carte du charme.

Les femmes de moins de quarante ans dévoilaient largement ou hautement leurs cuisses jusque dans des fêtes comme les Communions Solennelles.
J'ai un jour montré à un jeune des photos de ces fêtes, il en était ébahi, il m'a dit :
- C'était une Communion solennelle ou une réunion de putes ?!

La réaction à la pudibonderie judéo-chrétienne des années 1950-1960 a été foudroyante !

Et s'il était encore officiellement de bon ton d'arriver "vierge au mariage", et de ne pas faire l'amour sous le toit parental, ce n'était déjà plus qu'un principe sur le point d'être abandonné, Roméo et Juliette savaient où se rencontrer, ne vous en faites pas.

Nous vivions alors entre jeunes un érotisme audacieux mais bon enfant, plus ludique que pervers, une sexualité déculpabilisée, une libido joyeuse. Il n'y avait pratiquement aucun viol, les femmes mariées étaient à l'abri, le "constat d'adultère" existant toujours. Il n'était guère agréable de voir les flics se pointer dans votre chambre à coucher à six heures du matin.
Aujourd'hui, nous allons plus loin, plus hard, plus fort, plus crado, cependant que les belles adolescentes d'Hamilton, aux hanches fines, quoique parfaitement innocentes, sont devenues suspectes.

Je me souviens d'une scène de nudité dans un vieux film français dont l'action se situe pendant la guerre. Vu le casting impressionnant et la qualité du film, il a été au programme télévisé il y a deux ou trois ans. Sur deux chaînes différentes.
A un moment donné, un des acteurs savonne, de ses mains, une fillette de 9 ou 10 ans, nue debout dans une bassine à l'ancienne.
Quand il a fini, il lui donne une amicale tape sur les fesses, auparavant filmées en gros plan.
Sur l'une des deux chaînes, cette séquence a été supprimée, on passe directement à la séquence où la fille vient de prendre son bain, ce qui n'empêche pas de comprendre le film, heureusement. D'autres anciens films, mettant pourtant en scène des adultes, ont subi à la télé aujourd'hui le même traitement.
Par contre, les séries débiles, qui n'existaient pas à l'époque, envahissent aujourd'hui notre sainte télé quotidienne. A ce mauvais goût-là, on n'y retrouve rien à redire. Mais ma voisine, Madame Dupneu, s'offense devant un pub suggestive de Martini, elle n'avait sans doute pas encore la télé dans les années 70... .

Hier, nous parlions d'érotisme de qualité, aujourd'hui nous parlons de pornographie de bas-étage.
Il est vrai qu'entre les tout premiers films X où, dans une partouze on ne distinguait plus à qui appartenaient les bras et les jambes, et les caméras tremblotantes d'aujourd'hui, il y a une certaine similitude dans l'idiotie.
Nous avons connu le juste milieu, mais les artistes ont laissé la place aux marchands.

Nous parlions hier d'attirances, nous parlons aujourd'hui d'obsessions... .

Nous parlions hier d'insouciance sexuelle, nous parlons aujourd'hui d'addiction sexuelle... .

Je pense que la Révolutions sexuelle d'hier a échoué, et que la libéralisation sexuelle d'aujourd'hui a tout autant échoué...

La libido joyeuse, la jouissance insouciante, ludique, nous a quittés, peut-être assassinée par le Sida.

Les éblouissements charnels du passé ne sont plus que souvenirs.
Notre libido de maintenant, quoique en apparence pleinement libérée, se cherche ou se re-cherche, à tâtons, dans l'obscurité, entre une séquence de médiocrité, une séance de culpabilité, une tournante de viol collectif, un épisode de pieuse pédophilie, un procès au tribunal, une protestation de la ligue des familles, une série de fouilles malsaines dans notre vie privée, une vague d'hoquets indignés ---d'ici à quelques années il nous faudra tout réinventer, jusqu'à ce qu'un jour nous puissions enfin baiser en adultes apaisés.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil.

Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages: 21586
Localisation: Wallonie
Identité métaphysique: Atypique
Humeur: Lunatique
Date d'inscription: 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par maya le Jeu 9 Juin 2011 - 11:55

Magnus , tout est dit.

bravo

maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 3020
Localisation: à l'ouest
Identité métaphysique: bouddhiste et yogas
Humeur: sereine
Date d'inscription: 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par Tibouc le Jeu 9 Juin 2011 - 17:10

Jipé a écrit:
marine2010 a écrit:Je caricature pas je vais au bout des choses. Baiser sans entraves, c'est ne plus avoir de barrière tout autorisé. Je mets donc en lumière les mauvais côtés. En aucun cas je te traite de violeur, de pédophile ou de mec qui commet l'inceste.
Il faut peut-être faire la différence de tout autoriser entre adultes consentants et adultes ou autres personnes (pas majeures) non consentantes.
Quels seraient les mauvais côtés sexuels entre adultes consentants ?
Exactement. Tout au long de la conversation, je n'ai parlé que du sexe entre adultes consentants. Je n'ai donc fait l'éloge ni de la pédophilie, ni du viol.
Or, je considère que la sexualité entre adultes consentants n'est pas libérée. Car dans l'expression "libération sexuelle", le mot "libération" n'est pas à comprendre simplement d'un point de vue légal, mais aussi au niveau des moeurs. Certes l'homosexualité, le libertinage, l'échangisme, la sexualité de groupe, ou même le SM sont autorisés par la loi. Mais on ne peut pas dire qu'ils soient considérés comme des sexualités normales. La sexualité au sein d'un couple hétéro jouït d'une plus grande valorisation sociale.
Il n'y a donc pas libération, mais juste une certaines tolérance de la loi vis-à-vis de pratiques soit-disant perverses.

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par Invité le Jeu 9 Juin 2011 - 19:39

Tien le retour de tic et tac! Le docteur Tutute et son acolyte blondinet à cape. Pour répondre à mes deux casse noisette préféré.

Des adultes consentant qui baise il y en a des milliards et je vois pas le problème. C'est bien pour ça que j'en pale pas. Par contre là où votre délire à une faille c'est sur la libération des pulsions. C'est ça que j'ai voulu mettre en avant. Car tout le monde n'a pas les mêmes désirs. Donc si tout le monde doit baiser sans entrave ne plus être frustré. Il est donc normal que des gens qui éprouvent un désir pour un enfant soulagent leur pulsion sexuelle avec. Tout comme avec un membre de leur famille etc...

Ensuite il y a un truc que je pige pas. Tibouc tu voudrais quoi au juste que tout le monde aime le libertinage, le SM et l'homosexualité? Regarde-toi non plus tu n'es pas libre sexuellement car tu n'approuves pas de coucher avec une personne que t'aime. Chacun ses goûts, chacun ses pratiques pour moi on est libre sexuellement. Certains aiment les fesser d'autres pas. Je vois pas pourquoi tout le monde devrait les aimés! Surtout que c'est la grande mode d'être Sado même Rihanna le met en avant dans un de ces clips :


Comme l'as dit Magnus l'érotisme s'est fait sucré sa place par le porno. On aime choquer, alors on va de plus en plus loin. Quelle sera l'étape suivante?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par MrSonge le Jeu 9 Juin 2011 - 19:43

Quelle sera l'étape suivante?
Pour moi, elle est très claire. Levée de l'interdit de l'inceste.
Dans le fond, c'est cela que tout le monde veut. Et même si ce n'est pas le cas, dans 100 ans, on nous aura persuadé que ça l'est.


Dernière édition par MrSonge le Jeu 9 Juin 2011 - 19:51, édité 1 fois

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 3369
Localisation: Suisse
Identité métaphysique: En chemin
Humeur: Humaine, trop humaine
Date d'inscription: 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par Invité le Jeu 9 Juin 2011 - 19:49

Levé le tabou de l'inceste c'est-à-dire en parler? Que certains avouent l'avoir déjà fait? Mais doit-on l'autoriser?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par MrSonge le Jeu 9 Juin 2011 - 19:51

Non je voulais dire levée de l'interdit de l'inceste, désolé. Mes doigts ont fourchés. ^^

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 3369
Localisation: Suisse
Identité métaphysique: En chemin
Humeur: Humaine, trop humaine
Date d'inscription: 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par Invité le Jeu 9 Juin 2011 - 19:52

ah ok!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par Tibouc le Jeu 9 Juin 2011 - 20:49

MrSonge, ne dis pas ça ! Tu vas choquer marine ! affraid

Même si en fait tu as raison...

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par bernard1933 le Jeu 9 Juin 2011 - 21:57

Pour compléter l'excellent texte de Magnus , personne n'était choqué de voir des enfants nus sur les plages, petits garçons et petites filles . Ils étaient simplement mignons . Aucune idée malsaine ne nous venait à l' esprit.
Et combien de bébés tout nus sur les photos de l'époque , bien dodus et tout souriants ?
De nos jours, on n'y verrait que perversité et pédophilie ! Sur ce sujet, je pense qu' on devient "dingue" !

bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages: 10079
Localisation: Dijon
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: serein
Date d'inscription: 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par lagaillette le Jeu 9 Juin 2011 - 22:26

Magnus a écrit:
Hier, nous parlions d'érotisme de qualité, aujourd'hui nous parlons de pornographie de bas-étage.

Nous avons connu le juste milieu, mais les artistes ont laissé la place aux marchands.

Oui.

lagaillette
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages: 813
Localisation: Bretagne
Identité métaphysique: socratique
Humeur: sereine
Date d'inscription: 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par Invité le Ven 10 Juin 2011 - 8:28

Euh.....Des bébés à poil sur les plages il y en a pas mal, c'est clair que sur les bords de la Seine j'en croise pas trop et que Q nu en pleine ville c'est moins mondain!! Mais en vacances oui beaucoup de bébés jouent dans l'eau et le sable les fesses à l'air!! Et tout le monde sourit!! "Oh un petit vers nu!!"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par alterego le Ven 10 Juin 2011 - 9:08

oui des bébés à poil on en voit toujours à la mer, mais bon c'est pas fort conseillé ces temps-ci!!

alterego
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages: 1723
Age: 28
Localisation: ici
Identité métaphysique: IM
Humeur: à l'ouest
Date d'inscription: 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par Magnus le Ven 10 Juin 2011 - 9:54

Sur je ne sais plus quel site, une grand-mère avait posté une photo de son petit-fils tout nu, je précise qu'il n'avait que quelques mois.
Elle a été retirée (la photo, pas la grand-mère). Mamy a eu beau protester, on lui a dit que dans le cadre de la lutte contre la pédophilie.... .
Plutôt comique, cet excès de zèle.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil.

Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages: 21586
Localisation: Wallonie
Identité métaphysique: Atypique
Humeur: Lunatique
Date d'inscription: 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération sexuelle et la morale judéo-chrétienne

Message par alterego le Ven 10 Juin 2011 - 10:20

comique?
je dirais nécessaire!
il faut prendre des mesures extrêmes pour lutter contre la pédophilie.

j'ai vu par hasard la vidéo d'une petite fille (quelques mois), on la voyait dans différents contextes y compris le bain, le souci c'est qu'on voyait le sexe de la petite, je n'ai pas signalé la vidéo car je l'ai visionné sur la télé, mais sinon je trouve les parents inconscients d'exposer ainsi leur enfant!

avant les pédophiles étaient obligés de sortir dehors pour se rincer l’œil, aujourd'hui tout est disponible sur un petit écran.

alterego
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages: 1723
Age: 28
Localisation: ici
Identité métaphysique: IM
Humeur: à l'ouest
Date d'inscription: 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum