La logique bouddhique.

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _Coeur de Loi le Dim 5 Juin 2011 - 19:13

Il y a toujours eu qu'un seul véhicule, c'est le Bouddha qui l'a divisé en 3 pour être accessible à tous les êtres.

Seulement durant la période de la fin, seul le véhicule unique est efficace, l'unique réalité = l'unique vérité.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par Lila le Dim 5 Juin 2011 - 19:33

bouddha n'a pas créé "plusieurs véhicules"... des centaines d'années après sa mort, voyons !
lol!
Il a donné un enseignement, c'est tout.

Les humains ont l'art de diviser (pour tirer la couverture à soi et expliquer qu'on est meilleur que l'autre ?)
Les sages unifient, réunissent.

Lire ici

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _bradou le Dim 5 Juin 2011 - 23:50

Lila a écrit:Wink
le problème est que pratiquer est autrement plus dur que d'étudier, lire, puis jouer au sage sur un forum, se prendre pour un "éveillé" et se sentir "en mission pour sauver le monde".
Pratiquer, dans l'humilité des gestes quotidiens, se remettre sans cesse en question, essayer de comprendre en profondeur, ce n'est pas valorisant pour l'ego, et pour cela il faut accepter de marcher sur un sol mouvant, de perdre ses repères rassurants...
Pas facile...
C'est la définition et l'image même d'un fanatique.
C'est exactement le discours que tiennent les prêtres des religions monothéistes que tu fustiges par ailleurs. Suivez-nous, faites-nous confiance, nous nous chargeons de penser à votre place et de vous guider. Dieu a parlé aux prophètes et nous savons ce qu'il leur a dit.
Je trouve même les prêtres des religions mono moins tyranniques puisqu'ils font appel relativement à l'esprit critique et n'excluent pas totalement la réflexion personnelle de leurs ouailles.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _bradou le Lun 6 Juin 2011 - 0:16

Petrus a écrit:
7 - Conditionné par la sensation se produit le désir.

8 - Conditionné par le désir se produit l’attachement.

9 - Conditionné par l’attachement se produit le processus du re-devenir.

10 - Conditionnée par le processus du re-devenir se produit la naissance.

On voit que le désir (ou la "soif") n'apparaît qu'en 7. C'est l'illusion qui est -parmi d'autres causes, première dans cette chaine.
Ton texte est très intéressant.
Mais pourquoi écris-tu: "le désir n'apparait qu'en 7" ?
Alors qu'en lisant ton texte, il ressort nettement qu'il s'agit d'un cycle où il n'y a ni point 1 ni point 2 ni point 5. Un cycle qui selon le bouddhisme, doit être brisé.
Or dans ces points 7;8;9 et 10, je lis bien que c'est en définitive la soif d'assouvir des désirs qui produit la renaissance (je ne dis pas naissance car pour le bouddhisme, il n'y a peut-être que des renaissances----une autre question encore!)
Le désir est bien le centre autour duquel tout le reste gravite.
Remarque que moi, je ne défends aucun point de vue, je pose seulement le problème.
Mais ton "le désir n'apparait qu'en 7" me parait être plus une esquive qu'une réponse.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par Lila le Lun 6 Juin 2011 - 5:31

bradou a écrit:
Lila a écrit:Wink
le problème est que pratiquer est autrement plus dur que d'étudier, lire, puis jouer au sage sur un forum, se prendre pour un "éveillé" et se sentir "en mission pour sauver le monde".
Pratiquer, dans l'humilité des gestes quotidiens, se remettre sans cesse en question, essayer de comprendre en profondeur, ce n'est pas valorisant pour l'ego, et pour cela il faut accepter de marcher sur un sol mouvant, de perdre ses repères rassurants...
Pas facile...
C'est la définition et l'image même d'un fanatique.
C'est exactement le discours que tiennent les prêtres des religions monothéistes que tu fustiges par ailleurs. Suivez-nous, faites-nous confiance, nous nous chargeons de penser à votre place et de vous guider. Dieu a parlé aux prophètes et nous savons ce qu'il leur a dit.
Je trouve même les prêtres des religions mono moins tyranniques puisqu'ils font appel relativement à l'esprit critique et n'excluent pas totalement la réflexion personnelle de leurs ouailles.
je ne comprends pas... Le fanatique est donc pour toi celui qui ne s'attache pas aux textes, qui n'essaie pas de convaincre les autres qu'il est "en mission pour sauver le monde", qui ne croit pas ce qu'on lui dit (vérifie et réfléchit par lui même d'abord), ... et que viennent faire Dieu et les prophètes dans le bouddhisme ?

Mais bon, je pense qu'il vaut mieux que je ne cherche pas à comprendre ... Je sais que tu va me reprocher de ne plus argumenter, après m'avoir reproché de réagir de façon hystérique, agressive, susceptible, mais tant pis, j'assumerai !
La parabole de la paille et de la poutre, tu connais ? wistle

Je ne comprends pas ton but... Si c'est de t'informer, j'essaierai de répondre, si c'est de critiquer le bouddhisme, je te dirai que tu as le droit d'avoir l'opinion que tu veux, et si ton but est de critiquer les personnes, alors je te laisse, parce que je dois t'avouer que j'ai mieux à faire que de discutailler avec des forumeurs haineux qui viennent simplement se défouler ici de leurs problèmes personnels ou frustrations... J'ai déjà dépassé ma dose ces jours ci avec Bulle, Jipé et Pateke... croule de rire

En matière de religion ou philosophie, pour moi aucune voie ne vaut mieux que l'autre (même l'athéisme, d'ailleurs je suis moi même athée selon sa définition "light": "ne crois pas au dieu des religions"), et donc je ne m'échinerai pas à défendre une plus que l'autre: chacun choisi celle qu'il est la meilleure pour lui, épicétout.
(Je parle d'une Voie intérieure, pas d'une "religion" extérieure, qui est juste une béquille et peut devenir une nuisance qu'en effet, je combats)

La Vie est si belle, et je préfère en profiter que de la gâcher en compagnie de râleurs invétérés ! supercontent

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _bradou le Lun 6 Juin 2011 - 11:52

Lila a écrit:
(Je parle d'une Voie intérieure, pas d'une "religion" extérieure, qui est juste une béquille et peut devenir une nuisance qu'en effet, je combats)
C'est strictement la même chose. Il y en a qui, poussés par une voie (ou une voix) intérieure pratiquent des rites extérieurs pour nourrir la voie (voix) intérieure et ceux qui font l'inverse qui n'est même pas l'inverse, c'est à dire pratiquent des rites extérieurs pour nourrir une voie(voix) intérieure et s'en forger une.
Seulement chacun dit que l'autre s'appuie sur une béquille.
Quand je vous dis que vous manquez de lucidité, vous dites que je suis agressif, haineux, frustrés. Eh bien voilà, vous êtes beaux, intelligents, avez choisi la meilleure voie de toutes.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par maya le Lun 6 Juin 2011 - 12:08

Une journée absente et j'ai comme lecture dans ce post des questions réponses pas très cool...

Pour répondre à Petrus sur le site bouddhiste qu'il avait cité (celui aux statues) je l'avais bien vu mais le trouvais tellement "basique" et à la limite du publicititaire que je pensais qu'il n'aiderait pas beaucoup ceux qui débutaient à avoir des réponses.

Bradou, je crois que tu cherches des réponses plus "sensées" à tes mutiples questions de fond sur cette philosophie et logique bouddhiste.
Je n'ai pas le temps mais je vais relire tes posts et essayer, dès que possible, sur le désir de vie , de te dire ce que j'ai compris de mon Maitre à ce sujet. Je l'aurais au téléphone et lui poserais la question.

D'autre part, je suis d'accord sur une chose dont parlait Lila : la pratique...la pratique...l'analyse "analytique" de ce que l'on a lu, écouté dans les enseignements ou entendu de la bouche de celui que l'on a choisi, pour un petit ou long parcours comme Maitre...mais aussi surtout le bon sens...pour savoir remettre le tableau tout net d'un coup d'éponge si l'on déduit que l'on ne peut croire et appliquer "ce truc là" dans sa vie de tous les jours.
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _bradou le Lun 6 Juin 2011 - 12:33

maya a écrit:
Je n'ai pas le temps mais je vais relire tes posts et essayer, dès que possible, sur le désir de vie , de te dire ce que j'ai compris de mon Maitre à ce sujet. Je l'aurais au téléphone et lui poserais la question.
Je sais d'avance ce que te diras ce maître. Ce maître n'est ni plus ni moins qu'un exégète, et comme tous les exégètes, il polira, supprimera les aspérités, et évitera de mettre au jour tout ce qui pourrait noircir son idole. C'est ce que font tous les prêtres de toutes les obédiences.
Par la même occasion, tu essayeras de nous dire, si ce n'est pas trop te demander, pourquoi il faut aller chercher dans le bouddhisme brut pour en extraire difficilement, au prix de mille peines et d'erreurs, ce qui de toute évidence a été depuis longtemps, si tant qu'il y ait quelque chose d'intéressant, intégré par les autres disciplines psy modernes, raffiné, nettoyé, stérilisé, conditionné, mis en boîte, livré à la consommation, prêt à l'emploi, sans aucun risque de mauvaise interprétation ou d'empoisonnement.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _Coeur de Loi le Lun 6 Juin 2011 - 12:46

Un maitre nous motive et nous aide à comprendre le Dharma, il explique la doctrine mais c'est à nous de travailler pour :

1 - La comprendre
2 - La pratiquer
3 - La réaliser

Tout est à vérifier dans le Bouddhisme, c'est une philosophie religieuse.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _bradou le Lun 6 Juin 2011 - 13:30

Coeur de Loi a écrit:Un maitre nous motive et nous aide à comprendre le Dharma, il explique la doctrine mais c'est à nous de travailler pour :
1 - La comprendre
2 - La pratiquer
3 - La réaliser
Tout est à vérifier dans le Bouddhisme, c'est une philosophie religieuse.
Je suis tout à fait d'accord et ne suis pas contre. Bouddha, je l'aime bien, mais je n'aime pas les couleuvres. Qu'on ne vienne donc pas me dire que ce n'est pas une religion, qu'il n'y a pas de dogmes et que Bouddha n'est pas un prophète.
Bouddha prétend bien connaître, savoir et voir ce qui échappe au commun des mortels, ce qui se trouve hors de ce monde, se situe au-delà de la connaissance humaine, et guider l’humanité sur la bonne voie. Rien, en ce sens, ne les distingue des prophètes, qu’il se dise ou pas envoyé de Dieu, ce n’est qu’une question de forme, et ce n’est pas cela qui le différencierait des autres prophètes.
Le bouddhisme trace bien une ligne de conduite et préconise des méthodes extra-ordinaires dont le but se situe au-delà des préoccupations quotidiennes terrestres de ce monde. C’est bien une religion ou je casse mon clavier.
On répète que le bouddhisme veut qu'on ne croie en rien et qu'on vérifie tout par soi-même, mais dire, dans le cadre de cette religion, que le désir est cause ou effet de ceci ou cela ou qu’il y a des renaissances et comment elles s’opèrent, ce sont bien des dogmes. Et les dogmes, c'est ce qui manque le moins dans le bouddhisme

avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _Coeur de Loi le Lun 6 Juin 2011 - 13:41

Le Bouddha a atteint l'Éveil suprême, on fait confiance en ses enseignements pour nous aussi progresser et s'éveiller à la Loi universelle qu'il a découverte.

Si on ne croit pas que le Bouddha est parfaitement et complètement Éveillé à la vérité ultime, alors pourquoi l'écouter ?

Cherche ailleurs la vérité ultime et viens me corriger si tu trouves la Loi éternelle autre que le Dharma du Bouddha.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _bradou le Lun 6 Juin 2011 - 14:07

Coeur de Loi a écrit:Le Bouddha a atteint l'Éveil suprême, on fait confiance en ses enseignements pour nous aussi progresser et s'éveiller à la Loi universelle qu'il a découverte.
Si on ne croit pas que le Bouddha est parfaitement et complètement Éveillé à la vérité ultime, alors pourquoi l'écouter ?
Cherche ailleurs la vérité ultime et viens me corriger si tu trouves la Loi éternelle autre que le Dharma du Bouddha.
Je n'ai rien contre Bouddha, c'est même un grand sage, et sa doctrine peut séduire. Mais qu'on ne vienne pas me dire que ce n'est pas une religion, que ce n'est pas un prophète, qu'il n'y a pas de dogmes, qu'il ne fait pas miroiter un paradis aussi merveilleux que celui des autres religions et que ce n'est que des gellules contre les maux de tête.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par freefox le Lun 6 Juin 2011 - 14:55

C'est bien ça des gellules contre les maux de tête, ainsi ensuite on peut réfléchir plus calmement. Wink
avatar
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par maya le Lun 6 Juin 2011 - 17:12

Bradou, tourne toi vers les formules psy de ton choix puisque tu sembles penser qu'elles ont trouvé toutes les formules possibles pour avoir des réponses...à ton mal de tète.

Le but, je m'en moque...c'est le chemin qui m'intéresse et ce que j'y trouve. Pour moi, Bouddha reste un humain comme moi, ce qu'il a trouvé et expérimenté et transmis. Il n'y a pas de dogmes dans le bouddhisme. blabla
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par Petrus le Lun 6 Juin 2011 - 17:52

bradou a écrit:
Ton texte est très intéressant.
Mais pourquoi écris-tu: "le désir n'apparait qu'en 7" ?
Alors qu'en lisant ton texte, il ressort nettement qu'il s'agit d'un cycle où il n'y a ni point 1 ni point 2 ni point 5. Un cycle qui selon le bouddhisme, doit être brisé.
Or dans ces points 7;8;9 et 10, je lis bien que c'est en définitive la soif d'assouvir des désirs qui produit la renaissance (je ne dis pas naissance car pour le bouddhisme, il n'y a peut-être que des renaissances----une autre question encore!)
Le désir est bien le centre autour duquel tout le reste gravite.
Remarque que moi, je ne défends aucun point de vue, je pose seulement le problème.
Mais ton "le désir n'apparait qu'en 7" me parait être plus une esquive qu'une réponse.

Si je dis qu'il apparaît en 7 c'est parce que c'est un fait.
Cela n'enlève pas le fait que le désir soir central (pour tous).
Mais en effet certaines techniques de méditation s'incrustent dans ce cycle au niveau des sensations, pour en observer et en désactiver si possible le processus de soif, ceci à l'aide d'une loupe (: la concentration profonde), et du fameux Vipassana. Processus qui habituellement se déroule ainsi : Il y a contact avec un objet des 6 sens (les 5 sens plus le mental); il y a une sensation qui découle de ce contact, et il y a une réaction soit de rejet, soit d'attirance, soit d'indifférence face à cela. C'est à ce niveau que le yogi s'exerce (par exemple dans la méthode Goenka), avant le désir... (la passiônnne...)
Cela peut déjà se faire temporairement à défaut de le faire en permanence, et c'est je pense un moyen utile de prendre de recul sur notre condition.

Il est facile de voir comment on peut se saisir d'un désir et en faire un caprice.
Il est facile de voir combien nous avons du mal a rester seul sans sollicitation intellectuelle ou sensuelle.
Il est facile de constater (quoi que...) que nous allons du lit au frigo, du frigo à l'ordi (ou à la télé), de l'ordi à la chaine Hifi, de la chaine à l'affection de nos proches, etc., et cela toute notre vie.
Il s'agit de contentement, de modération intelligente, juste cela!

Maintenant j'observe que ta critique du Bouddhisme a changé.
Je ne sais pas si tu es sensible au fait que le Bouddhisme n'a pas grand chose a voir avec ce qu'a enseigné Bouddha. Les écoles sont un cadre nécessaire jusqu'où ?
Parfois Magga est assez étroit.
La "pratique", et ce "changement de démarche" peut provoquer des troubles : Assèchement du cœur (alors que la compassion est essentielle), création d'un égrégore théorique qui handicape dans les relations, enfermement dans une doctrine idéale (qu'elle soit vrai ou non), négligence du "soi".

Alors que Bouddha via le Dhammapada dit :
"Si l'on sait que le moi est cher à soi-même, l'on doit bien protéger le moi.
Pendant chacune des trois veilles, le sage doit rester vigilant. "
Dhp. V.157

Allez, un petit texte de quelqu'un qui est sensé avoir moins soif, pour ceux qui veulent plus de "moins soif" lol! :


Afin de ne pas perdre de temps et de faciliter votre compréhension, nous allons vous donner un principe simple pour la compréhension du bonheur. Le bonheur ordinaire que le commun des mortels recherche est celui qui est ressenti lorsqu'une soif particulière ou une envie est satisfaite. C'est la signification ordinairement donnée au mot « bonheur ». Dans le sens du Dhamma, cependant, le bonheur est présent quand il n'y a aucune soif, aucun désir du tout, quand nous sommes totalement libres de toute soif, de tout désir et de toute envie. Pour bien saisir cette notion, faites bien attention à la distinction suivante : le bonheur lié à la satisfaction d'une soif et le bonheur lié à l'absence de soif. Pouvez-vous voir la différence ? Pouvez-vous sentir la distinction entre le bonheur lié à la soif et le bonheur lié à l'absence de soif ?
(...)

Revenons un peu en arrière et regardons d'un peu plus près ce que nous nommons « la soif ». Nous devons savoir qu'il y a deux types de soif. En premier, il y a la soif physique, matérielle, qui est un processus naturel de la vie. Le corps ressent instinctivement des soifs concernant les besoins naturels : vêtements, nourriture, logement, remèdes, exercice. Cette forme de soif n'est pas un problème. Elle n'entraîne pas de dukkha et peut être satisfaite sans causer de dukkha. Puis, il y a la seconde sorte de soif, que nous appelons « la soif mentale ». C'est la soif des pensées nées de l'attachement. La soif physique n'a pas d'importance et ne cause pas de problème. Même les animaux ressentent cette soif physique, et ils essaient de l'apaiser en fonction de ce qu'ils trouvent pour se désaltérer. La soif mentale, cependant, qui est inexorablement liée à l'ignorance (avijja) et à l'attachement (upadanna), détruit la sérénité et le calme de l'esprit - qui sont le vrai bonheur et la paix - en apportant dukkha.
(...)

Il est nécessaire de comprendre cette connexion entre la fin de la soif et la cessation de l'illusion du « soi ». Dans toutes les situations mondaines, il y a toujours un soi, un « je » qui a soif et qui tente d'étancher sa soif. Même si ce « soi » est au niveau céleste le plus élevé où la soif est la plus subtile qui soit, il y a cependant un soi assoiffé cherchant à satisfaire sa soif. La soif persiste tant qu'un soi cherche à satisfaire ses désirs sans jamais y parvenir vraiment. En examinant tous ces niveaux de désirs et de bonheur, nous voyons que le problème de la soif est insoluble. Pourquoi ? Parce que le « soi » n'est pas solutionné.
(...)

Buddhadasa Bhikkhu -
Texte complet

Petrus
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 288
Localisation : Sud-est
Identité métaphysique : Hey
Humeur : Nuage sur le ciel
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par Lila le Lun 6 Juin 2011 - 18:01

Et les dogmes, c'est ce qui manque le moins dans le bouddhisme
non, ce ne sont que des "propositions", même si Bradou pense le contraire. Libre à chacun d'y croire, ou non. Libre à chacun de faire de Bouddha un dieu, ou le laisser humain, ou le considérer comme un personnage mythique, ou de lui envoyer un coup de pied au derrière (un koan zen très connu dit "TUEZ BOUDDHA"). Libre à chacun d'ériger les enseignements en croyances, ou de les prendre avec des pincettes, ou de les renier. Libre à chacun de se prosterner devant une statue, ou devant les qualités qu'elle représente.

Le dogme est une croyance "obligatoire", qui définirait le fait qu'on soit bouddhiste ou non, comme le "credo" défini un catholique, la cha'ada est le "credo" indispensable pour se déclarer musulman. Pas de cela en bouddhisme, même pour les principes de base enseignés, même pour le nirvana, même pour les 4 nobles Vérités, même pour l'Octuple sentier: ce ne sont que des sujets d'étude à expérimenter, rejeter ou accepter. L'enseignant est juste un doigt qui montre la lune: l'élève regarde dans sa direction, le sot regarde le doigt".

Bradou peut penser ce qu'il veut, CdL peut interpréter les sutras très tardifs comme il veut, cela ne change rien à ce qui est.
mon second credo (après le poème sur l'Amour de Ibn el Arabi):
le Kalama suttra :
le Bouddha dit aux habitants du village de Kalama :
Ne croyez pas sur la foi des traditions quoiqu’elles soient en honneur depuis de nombreuses générations et en beaucoup d’endroits ;
ne croyez pas une chose parce que beaucoup en parlent ;
ne croyez pas sur la foi des sages des temps passés ;
ne croyez pas ce que vous vous êtes imaginé, pensant qu’un dieu vous l’a inspiré.
Ne croyez rien sur la seule autorité de vos maîtres ou des prêtres.
Après examen, croyez ce que vous-même aurez expérimenté et reconnu raisonnable, qui sera conforme à votre bien et à celui des autres.”



Dernière édition par Lila le Lun 6 Juin 2011 - 18:12, édité 2 fois

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _Varuna le Lun 6 Juin 2011 - 18:07

bradou a écrit:
Je n'ai rien contre Bouddha, c'est même un grand sage, et sa doctrine peut séduire. Mais qu'on ne vienne pas me dire que ce n'est pas une religion, que ce n'est pas un prophète, qu'il n'y a pas de dogmes, ...
Selon ce que je sais, aucun bouddha n'a demandé a etre adoré. Comme en occident ceux sont les hommes qui ont créé les cultes religieux. Le bouddhisme est une religion, qui est considéré a tord en occident comme une philosophie. Si on regarde la definition de dogme; forcement le bouddhisme, comme toutes institutions(religieuse ou non) est dogmatique, chacune defendant ces idées avec un language et des codes différents souvent maitrisé que par les initiés. En même temps la politique bancaire internationalle est bien plus dogmatique entre nous ! ; Le dogme c'est quand une idée est établi, sans même etre verifié, comme une vérité. Tout ca par le conditionnement, et c'est pour ca que en occident on ne vit pas beaucoups le bouddhisme comme une religion dogmatique. Notre conditionnement ici est tout autre. L'occident ne vit donc pas le dogmatisme du bouddisme d'une manière générale.
Amicalement

_Varuna
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 576
Date d'inscription : 08/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par Lila le Lun 6 Juin 2011 - 18:19

Le bouddhisme est une religion, qui est considéré a tord en occident comme une philosophie.
Tu trouveras aussi bien l'affirmation inverse, tu sais
Dans ces pays là, ils n'ont pas la même notion que nous de ce qu'est une religion: toutes sont fluctuantes, variables, se mélangent à d'autres. Il n'y a pas de "livre" de base, pas d'autorité pour dire "cela est correct, cela non".
C'est donc une interrogation typiquement occidentale, qu'ils ne comprendraient pas: ce besoin qu'on a de mettre des étiquettes et des barrières à tout. Wink

La discussion "est-ce une religion ou non" ne dépend que de la définition que l'on prend de "religion".
Si religion = lien avec Dieu, ce n'en n'est pas une.
Si religion = lien entre des humains qui cherchent à progresser en suivant un enseignement spirituel, alors oui, le bouddhisme est une religion.

Avec Siva (=Babylon5), nous avions eu cette discussion: http://www.forum-metaphysique.com/t3158-dialogue-leela-siva-le-bouddhisme-est-il-une-religion#top
Par après, elle a changé d'avis et admis que ce n'était pas une religion (mais je ne suis pas sûre qu'elle soit restée sur cette opinion.)
Moi je m'en fiche, ce ne sont que des mots. Wink

Là où tu as raison, c'est que la version "européanisée" est en général dépouillée de tous ses ornements, colifichets et superstitions qui encombrent les traditions locales d'Extrême Orient, et c'est bien évidemment à celle là que j'adhère. Les maîtres qui viennent enseigner nous présentent la version purifiée, plus proche de l'originale.



Dernière édition par Lila le Lun 6 Juin 2011 - 18:48, édité 1 fois

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par bernard1933 le Lun 6 Juin 2011 - 18:40

JO a écrit:moi je l'avais plutôt compris , comme : apprends à ne pas faire de tes envies des besoins et tu en seras libéré .
JO, on dit que la vérité sort de la bouche des enfants . On devrait ajouter " et de la bouche des vieux !" Mais il est vrai que les extrêmes se touchent...
On n'a pas besoin du bouddhisme pour savoir que pour profiter au maximum de la vie et souffrir le moins possible, il faut savoir se tempérer, et ceci dans tous les domaines ! Pas plus d'un litre par jour, se dit le bourguignon...
Allez, bradou, un petit sourire à notre charmante Lila ! Moi aussi,
j'aime bien parfois la taquiner, mais c'est toujours par sympathie et affection !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par Lila le Lun 6 Juin 2011 - 18:51

Bernard tu sais que c'est réciproque, même si je t'ai traité de macho, je sais que jamais tu ne le serais "en vrai", tu es bon comme le pain.... heu comme le vin.


Bradou est en tempête, il doit avoir des problèmes d'hémorroïdes, il suffit d'attendre l'accalmie: tu le connais. Wink

Je vais le soigner, tu vas voir cela

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par maya le Lun 6 Juin 2011 - 19:34

http://www.centrebouddhisteparis.org/Bouddha/Le_Dharma_du_Bouddha/les_douze_maillons.html

La chaine des origines conditionnées (PRATITYA SAMUTPADA en sanscrit) est au nombre de 12 et la 8ème est le désir ou soif...Cela vaut la peine de lire le texte ci-dessus pour ce que cela intéresse. C'est une des bases de la réflexion pour la méditation.

Bernard et Lila, je lève mon verre à votre santé !!!! Offrez en aux autres aussi...cela soigne la tristesse ambiante (avec modération)


lol!
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _bradou le Lun 6 Juin 2011 - 22:23

Petrus a écrit:
bradou a écrit:
Ton texte est très intéressant.
Mais pourquoi écris-tu: "le désir n'apparait qu'en 7" ?
Alors qu'en lisant ton texte, il ressort nettement qu'il s'agit d'un cycle où il n'y a ni point 1 ni point 2 ni point 5. Un cycle qui selon le bouddhisme, doit être brisé.
Or dans ces points 7;8;9 et 10, je lis bien que c'est en définitive la soif d'assouvir des désirs qui produit la renaissance (je ne dis pas naissance car pour le bouddhisme, il n'y a peut-être que des renaissances----une autre question encore!)
Le désir est bien le centre autour duquel tout le reste gravite.
Remarque que moi, je ne défends aucun point de vue, je pose seulement le problème.
Mais ton "le désir n'apparait qu'en 7" me parait être plus une esquive qu'une réponse.

Si je dis qu'il apparaît en 7 c'est parce que c'est un fait.
Les points 1, 2, 3, 4,..........apparaissent aussi en 1,2,3,4 et c'est un fait, pourquoi ne l'as-tu pas dit?
Eh puis tu n'as pas dit: "il apparait en 7", tu as dit " il n'apparait qu'en 7", c'est très différent et très significatif.
J'ai maintenant la preuve que pour toi aussi l'hypothèse que j'ai avancée dans le post d'ouverture est juste, mais tu préfères faire plaisir aux autres quitte à les tromper.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _bradou le Lun 6 Juin 2011 - 22:49

bernard1933 a écrit:
Allez, bradou, un petit sourire à notre charmante Lila ! Moi aussi,
j'aime bien parfois la taquiner,
Non, je ne la taquine pas. Moi, j’ai parlé de Bouddhisme, c’est tout, tu n’as qu’à lire mon post d’ouverture. Et le fait seulement d’en parler a suffi pour mettre en émoi toute la voletaille de cette basse-cour qui s’est mise à soulever des nuages de poussière pour cacher son Bouddha à la vue du monde et pour personnaliser le problème en me conseillant de choisir la psy qui me convient.
Je te laisse apprécier le niveau des débats !!!!!!!!!!!
Ils oublient que ce sont eux qui sont malades et cherchent des méthodes thérapeutiques dans le bouddhisme, ne se doutant pas que pour quiconque ne jouit pas d’un solide bon sens, le bouddhisme est très dangereux. Il en est parmi eux qui sont déjà carrément fous. Toi-même ne les as-tu pas vu chercher des analogies entre âme, esprit ou je ne sais quoi et matière baronique et non baronique. Cela te parait-il normal ? Si un psychiatre ne reconnait pas une fou à ce signe là, à quel autre signe peut-il reconnaitre un fou, je te pose la question ?
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par _bradou le Lun 6 Juin 2011 - 23:16

Ils soutenaient tous mordicus que le Bouddhisme n'est pas une religion que Bouddah n'est pas un prophète et qu'il n'y a pas de dogmes.
Maintenant que j'ai démontré le contraire, qu'ils ont compris que leur position n'est pas défendable, ils se mettent à relativiser ou à slalomer sur les mots comme lila qui encore une fois nous apprend qu'elle ne connait meme pas ce qu'est un dogme.
Elle croyait la partie facile, maintenant, même aidée par ses troupes de gourous elle peine à s'en sortir., ça lui apprendra à savoir à qui s'attaquer.
Quant à Bouddha, je n'ai pas fini de le révéler.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La logique bouddhique.

Message par Lila le Mar 7 Juin 2011 - 3:25

Bradou, dis moi à quoi il te sert, pour développer tes arguments, d'y ajouter des considérations méprisantes envers tes interlocuteurs. Ne te rends-tu pas compte à quel point tu te décrédibilises ? C'est pour cela d'ailleurs que je le pardonne plus facilement qu'aux langues de vipères qui emploient des méthodes plus hypocrites et insidieuses... Toi au moins, quand tu jettes ta merde, elle est si épaisse qu'elle ne va pas loin et qu'elle te retombe directement sur la tête... rire

J'en ai marre de tes hémorroïdes, de celles d'un nombre croissant de forumeurs (qui s'en auto-congratulent): ils commencent à être trop nombreux sur ce forum, ce qui est normal quand cette attitude pitoyable est non seulement tolérée, mais encouragée par l'exemple venant "d'en haut".

Beaucoup de membres désertent le forum à cause de ces attaques personnelles qui pourrissent les sujets, et vous finirez par vous retrouver entre vous... Il ne restera plus qu'à vous bouffer le nez les uns les autres pour vous défouler de toutes vos frustrations...
J'ai de la pitié pour vous parce que cette attitude révèle de fameux problèmes personnels (le ridicule atteint des sommets quand, en outre, on se prétend thérapeute).

Et vous feriez bien d'aller relire de temps en temps l'article 2 de la Charte qui interdit les attaques personnelles. Les idées des posteurs peuvent être attaquées, pas les posteurs.

Défoule toi sur le bouddhisme, Bouddha ou les religions en général ou n'importe quoi, mais si tu le fais sur tes interlocuteurs, tu mérites juste la fessée

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum