La maison vide.

Page 6 sur 26 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 16 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par tango le Sam 25 Juin 2011 - 13:38

orthon7 a écrit:
je boude, avaient vous une explication à cet état de fait....!
merci
Je pense que tu peux trouver une explication dans le message adressé à Marine, ci-dessus.

Oui quand tu boudes, c'est la manifestation de ta confusion entre le souvenir d'un "moi" d'un instant passé, et le "moi" de l'instant présent.

Par exemple, tes fautes d'orthographe... à un moment il t'a été plus important de les négliger pour laisser s'écouler ce que tu avais à dire... et à un autre moment tu constates des maladresses, alors que tu pensais avoir approché la perfection.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par tango le Sam 25 Juin 2011 - 13:55

bradou a écrit:Tango, faire rimer les vers n'est pas être poète.
Connais-tu le Grand Secret?
Un dose d'oxygène, trois d'hydrogène, une pincée de gypse, deux de calcaire, une filet d'azote, trois grammes de carbonate de soude, un verre de vinaigre et hop !
Oui ces recettes magiques, sont des carottes que l'on tend à l'élève pour lui faire accepter l'idée d'avancer peu à peu vers ce vide au fond duquel se trouve le trésor indescriptible.
Mais dis-moi encore Tango,
Comme il n'y a pas de graine des graines, c'est qu'il n'y a pas de graineS, n'est-ce pas?
S'il n'y a pas de graines, il n'y a pas de grains, n'est-ce pas, et les silos pleins de grains sont bien vides.
Mais alors Tango, de quoi sont pleins les silos vides?
Ah, la bonne question: de quoi sont pleins les silos vides !!!!
Oui Bradou, au fond de ce vide se trouve un trésor... mais comment pourrais-je le décrire ?... il est d'une toute autre substance que tous les trésors que tu pourrais imaginer... cette substance, Bradou, est le divin en toi que je souhaite un jour te voir découvrir.
Tu verras alors que tous les trésors tangibles qui jadis auraient pu t'émouvoir, te deviendront dorénavant les plus futiles.

Vois-tu la différence qu'il puisse y avoir, quand tu te retrouves en plein milieu du désert, et que assoiffé, tu aurais à choisir entre 1 m3 d'or, et, une gourde d'eau bien fraiche ?
Vois-tu, le trésor enfoui au fond de toi, est celui qui te permet de te foutre de toutes sortes d'avidités tangibles.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par _bradou le Sam 25 Juin 2011 - 14:19

tango a écrit:
Ce "moi" , d'instant à instant, change d' identification pour se manifester.
Tu veux dire que ce que je suis maintenant n'est pas celui que j'étais il y a 5mn qui n'est pas non plus celui d'il y a 10 mn.
Que ce qu'il y a de stable, c'est ce "moi" vide, en réalité pas vide, un trésor qu'il faut découvrir. Et qu'une fois découvert, il relègue au dernier plan toutes ces manifestations épisodiques sans intéret.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par tango le Sam 25 Juin 2011 - 14:29

bradou a écrit:
tango a écrit:
Ce "moi" , d'instant à instant, change d' identification pour se manifester.
Tu veux dire que ce que je suis maintenant n'est pas celui que j'étais il y a 5mn qui n'est pas non plus celui d'il y a 10 mn.
Que ce qu'il y a de stable, c'est ce "moi" vide, en réalité pas vide, un trésor qu'il faut découvrir. Et qu'une fois découvert, il relègue au dernier plan toutes ces manifestations épisodiques sans intéret.
C'est cela même.
C'est comme si d'instant à instant il y avait une complète renaissance... Que ce moi surgissait de ce vide, et dans un affolement s'identifiait à l'un ou a l'autre de tous les autres moi auquel tu t'étais identifié dans le passé.
Tu n'es que cette présence, pure vacuité... cette présence qui suit le déroulement du présent.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par Invité le Sam 25 Juin 2011 - 16:05

bradou a écrit:Tango, faire rimer les vers n'est pas être poète.
Connais-tu le Grand Secret?
Un dose d'oxygène, trois d'hydrogène, une pincée de gypse, deux de calcaire, une filet d'azote, trois grammes de carbonate de soude, un verre de vinaigre et hop !
En clair sa donne? Que tout est chimique effectivement je ne t'apprends rien, tu me l'as même dit dans un autre fil que les mâles attiraient les femelles à l'odeur donc aux particules voire hormone qui se balade dans l'air. C'est bien chimique tout ça. Où est l'esprit, le divin là-dedans? Mais pour parler de la chimie des vers. Tango affirme que c'est l'âme qui le produit. Pour moi c'est la connexion entre mes neurones. Si c'est véritablement l'âme qu'on m'explique alors comment l'âme qui ne change pas. Faits pour écrire des poésies différentes qui sont ses émotions qu'elle matérialise à l'écrit? Ça voudrait dire que l'âme change aussi comme elle n'a pas à chaque fois les mêmes émotions, les mêmes pensés?
tango a écrit:
marine2010 a écrit:Non justement, c'est bien de moi qu'ils surgissent. Car ce sont mes émotions et mes pensées du moment que j'insuffle à chacun de mes vers! C'est ça la recette, écrire ce que je ressens, sans jamais mentir car c'est ça qui fait que les mots glissent dans l'oreille sans jamais l'écorcher.
Ta recette est bonne... sincérité + humilité + fluidité.
Mais vois-tu, tu t'appropries cette énergie qui a circulé en toi... en toi, telle que tu étais à un instant... instant qui n'est plus... en toi, telle que tu n'es plus...
Ainsi quand tu dis que c'est de toi que les poèmes surgissent, il serait plus juste de bien voir que lorsque tu lis tes poèmes, tu n'es plus la même que quand tu les a écrits...
Ce "moi" , d'instant à instant, change d' identification pour se manifester.
En gros on n'est pas des êtres humains mais des émotions? Car le "moi" dont tu parles n'est autres que mon état émotionnel qui change. Et c'est normal il s'adapte à la situation. Tout comme le reste. Bien sûre que je ne suis pas la même qu'il y a 5 minutes, physiquement : je ne suis pas figé telle une image, je bouge donc change de posture, de démarche, d'apparence etc. Et mentalement : je ne pense pas à chaque fois à la même chose, mes pensées, mes émotions sont différentes et changeantes. Sinon je penserais en boucle à la même chose peut importe ce que je vis, ce que je regarde, ce que je ressens. Car encore une fois je suis vivante, donc un être faisant partie du présent. Et que fait le présent? Il change à chaque instant et pourquoi? Car s'il ne le fait pas il est le passé. Le passé qui est quoi? Ce qui ne change plus ou pas, donc ce qu'il y a de mort. Car la mort est ce qu'il y a de non vivant.
Tango a écrit:Vois-tu la différence qu'il puisse y avoir, quand tu te retrouves en plein milieu du désert, et que assoiffé, tu aurais à choisir entre 1 m3 d'or, et, une gourde d'eau bien fraiche ?
Vois-tu, le trésor enfoui au fond de toi, est celui qui te permet de te foutre de toutes sortes d'avidités tangibles
Préférer la gourde d'eau bien fraiche (la vie) à l'or (l'argent) J'appelle ça la richesse de coeur. Je vois pas ce que le divin à avoir la dedans!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par tango le Sam 25 Juin 2011 - 16:52

marine2010 a écrit:[justify]
En clair sa donne? Que tout est chimique effectivement je ne t'apprends rien, tu me l'as même dit dans un autre fil que les mâles attiraient les femelles à l'odeur donc aux particules voire hormone qui se balade dans l'air. C'est bien chimique tout ça. Où est l'esprit, le divin là-dedans?
N'as-tu jamais rêvé à un prince charmant ?... un prince sans odeur ?...
Mais pour parler de la chimie des vers. Tango affirme que c'est l'âme qui le produit. Pour moi c'est la connexion entre mes neurones.
La connexion entre les neurones est la limite entre le tangible et l'intangible... La science qui ne considère que ce qu'il y a de tangible, se limite à dire que ce sont les connexions qui sont à l'origine... Mais bien sur, le regard que je te propose d'adopter, est celui qui regarde au delà de la science.
Si c'est véritablement l'âme qu'on m'explique alors comment l'âme qui ne change pas. Faits pour écrire des poésies différentes qui sont ses émotions qu'elle matérialise à l'écrit? Ça voudrait dire que l'âme change aussi comme elle n'a pas à chaque fois les mêmes émotions, les mêmes pensés?
L' âme, ou l'esprit, ou notre vraie nature, nous est intangible, et le trésor qu'elle contient est un potentiel infini... L'âme en elle-même ne change pas, ce qui nous donne l'impression qu'elle change, n' est que la fluctuation des identifications qu'elle prend... ainsi ton "moi" se modifie en fonction de l'identification adoptée par ta vraie nature.
En ce qui concerne l'acte créatif qui échappe à la compréhension scientifique, c'est lorsque tu fluidifies le plus possible ton identification, que ta vraie nature peut le réaliser. Et cet acte te semble être "autre" que toi-même, parce que dans l'instant où il s'est produit, ton "moi" était pratiquement effacé pour laisser s'exprimer ta vraie nature.

Préférer la gourde d'eau bien fraiche (la vie) à l'or (l'argent) J'appelle ça la richesse de coeur. Je vois pas ce que le divin à avoir la dedans!
C' était une image pour montrer que ce qu'il y a de plus précieux n'est pas toujours ce qu'on croit.

Le divin est le potentiel qui est contenu au fin fond du vide de notre vraie nature. La notion de sacré apparaît pour désigner la difficulté à l'atteindre... comme si cette source était d'une fragilité extrême, et que le moindre faux pas bloquerait son écoulement.
Vois-tu , le terme sacrilège pour désigner ce faux pas, est tout à fait exact.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par orthon7 le Sam 25 Juin 2011 - 18:01

Mais bien sur, le regard que je te propose d'adopter, est celui qui regarde au delà de la science.

E T Maison ..........!

c'est ça tango ?

dépêche toi de nous transmettre ton savoir
avant de partir vide dans le vide de l’univers .....! cyclops
avatar
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4570
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par maya le Sam 25 Juin 2011 - 18:11

Je viens de finir le livre d'Eric-Emmanuel Schmitt, "l'Evangile selon Pilate" que Democrite m'avait conseillé. J'ai beaucoup aimé.
Voici ce qu'il dit sur l'inspiration de l'écrivain. C'EST SUPER!!!

"Chaque jour, la prise de plume exige une préparation étrange, entre la méditation et la prière, les mains à plat sur la table, la nuque cassée sous le poids de la tète, les yeux fermés pour mieux entendre, comme si j'allais m'enrouler, descendre au fond de moi pour y trouver le meilleur. Dans le silence et les effluves d'une bougie à la lavande, je m'éloigne du monde, de ses pollutions, tente de me transformer en grande oreille....

Au fond de moi il y a autre chose que moi. M'y attendent des sentiments, des pensées, des états qui n'appartiennent pa à l'ordinaire de ma personnalité. D'où nait cette surprise qu'on appelle l'inspiration? Des expériences accumulées, d'un coeur plus large que l'esprit, d'un inconscient plus riche que la conscience ?
Des autres, vivants ou morts qui s'emparent de mon imagination pour s'exprimer ? Est-ce une mémoire génétique, celle de l'humanité, devenue accessible ? Est-ce l'entrée dans un état de résonance avec le monde, une sorte de sixième sens que la science ignore encore? Est-ce saisir un murmure divin ? Je crois toutes ces hypothèses probables.

Lorsque j'écris, je fais l'espérience d'une altérité. Je suis autant scribe qui écoute qu'écrivain qui crée.
J'aborde un infini, un univers sans bornes...Seules les lilites m'appartiennent en propre."

Je crois qu'il y a dans ce texte des réponses etrange
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par Invité le Sam 25 Juin 2011 - 18:46

Tango a écrit:N'as-tu jamais rêvé à un prince charmant ?... un prince sans odeur ?...
Ouais quand j'étais môme à cause de disney et de ses conneries. Tu sais comment sont les enfants, ils gobent tout ce qu'on leur dit. Mais la vie ma ramener à la raison très brutalement avec une réalité glacée qui est là pour casser l'illusion, en l'occurrence celle de croire que les hommes sont des princes. Dans les rêves oui, mais quand est-il de la réalité? Je n'ai vu que des crapauds déguiser en prince qui pour avoir le privilège d'entrée dans le château de la princesse, lui ont menti sur leur véritable intention. Quelle tristesse! Il y en a quand même qui sorte du lot mais ce ne sont pas des princes mais des superman! Heureusement qu'ils sont là! On les reconnaît à leur coeur, pas à l'odeur je te l'accorde!
Tango a écrit:La connexion entre les neurones est la limite entre le tangible et l'intangible... La science qui ne considère que ce qu'il y a de tangible, se limite à dire que ce sont les connexions qui sont à l'origine... Mais bien sur, le regard que je te propose d'adopter, est celui qui regarde au delà de la science.
Apporte-moi des preuves et non du rêve ou de l'imaginaire. J'ai l'esprit ouvert mais avec la réalité je ne blague pas. chaque chose en son temps, il y a le rêve (l'abstrait) et le concret (la réalité). Mais allé spéculons à la quête aux preuves. On sait jamais peut-être qu'on va enfin prouver que l'âme existe. Donc en fait les neurones n'ont rien à voir, tout est dû à l'âme. Ce qui veut dire que quand on a un trou de mémoire ou des problèmes neurologiques voire psychiatriques ce n'est pas un dysfonctionnement du cerveau mais de l'âme! Intéressant! Une autre question quand on a une maladie mentale, l'âme est elle une âme malade? Ou puni par Dieu pour avoir fait la merde dans une vie précédente?
Tango a écrit:L' âme, ou l'esprit, ou notre vraie nature, nous est intangible, et le trésor qu'elle contient est un potentiel infini... L'âme en elle-même ne change pas, ce qui nous donne l'impression qu'elle change, n' est que la fluctuation des identifications qu'elle prend... ainsi ton "moi" se modifie en fonction de l'identification adoptée par ta vraie nature.
En ce qui concerne l'acte créatif qui échappe à la compréhension scientifique, c'est lorsque tu fluidifies le plus possible ton identification, que ta vraie nature peut le réaliser. Et cet acte te semble être "autre" que toi-même, parce que dans l'instant où il s'est produit, ton "moi" était pratiquement effacé pour laisser s'exprimer ta vraie nature.
D'accord donc en fait l'âme et le point fixe qui ne change pas mais qui s'adapte à la situation. Tout comme l'eau qui devient solide à une certaine température, ou liquide comme vapeur. Dans tous ses états ça reste de l'eau. Tout comme l'âme qui dans tous ses états émotionnelle reste l'âme, si j'ai bien compris. Au faite quelle est la vraie nature de l'eau? Sa vraie forme? Tout comme quel est le vrai nature de l'âme?
Tango a écrit:Le divin est le potentiel qui est contenu au fin fond du vide de notre vraie nature. La notion de sacré apparaît pour désigner la difficulté à l'atteindre... comme si cette source était d'une fragilité extrême, et que le moindre faux pas bloquerait son écoulement.
Vois-tu , le terme sacrilège pour désigner ce faux pas, est tout à fait exact.
Et que faut-il faire pour atteindre cette vraie nature? Est-ce qu'atteindre sa vraie nature c'est atteindre une stabilité? Que l'âme reste elle-même sans s'identifier à différentes facettes émotionnelles? Si c'est le cas atteindre le divin c'est être insensible. C'est cool beaucoup l'on atteint, peu importe la situation, il reste des loques humaines, qu'un proche meurt ou qu'un évènement est censé les rendre heureux il reste neutre peut importe la situation!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par tango le Sam 25 Juin 2011 - 20:13

orthon7 a écrit:
dépêche toi de nous transmettre ton savoir
avant de partir vide dans le vide de l’univers .....! cyclops
Le savoir ne m'appartient pas... il est comme un fluide qui sortirait de la source et prendrait les formes que lui imposeraient les galets... une forme qui tantôt cascade, tantôt tourbillon laisse parfois apercevoir les reflets de la lumière éternelle.
Bien sur cette lumière ne deviendra sensible qu'aux yeux qui se seraient aiguisés pour en être récepteurs....
maya a écrit:Je crois qu'il y a dans ce texte des réponses etrange
Non, ce n'est pas étrange, tous les grands artistes, parlent de cet "autre".
Comme s'il fallait qu'il s'effacent pour que cet "autre" se manifeste.
Marine a écrit:On les reconnaît à leur coeur, pas à l'odeur je te l'accorde!
Tu vois bien que tu accordes une ascendance à l' amour spirituel sur l'amour physique. Et pourtant cet amour spirituel n' a rien de tangible... seules ses manifestations le sont... en ne t'accrochant qu'à ses manifestations tu t'exposes à te laisser escroquer par les pervers qui en sont démunis... Vois-tu là comment l'esprit prime sur le corps ?
On sait jamais peut-être qu'on va enfin prouver que l'âme existe.
Qu' entends tu par preuves ?... si tu attends des preuves tangibles, ça me semble compromis.
Ce qui veut dire que quand on a un trou de mémoire ou des problèmes neurologiques voire psychiatriques ce n'est pas un dysfonctionnement du cerveau mais de l'âme! Intéressant!
La science ferait bien d'aborder cette approche, mais accepterait-elle qu'un esprit intangible agisse sur le tangible ?... Sa démarche habituelle est d' aller du bas vers le haut, de la terre vers le ciel, du certain à l'incertain, du connu à l'inconnu... je ne la vois pas aller dans l'autre sens... ce serait contraire à ses principes.
Une autre question quand on a une maladie mentale, l'âme est elle une âme malade?
Non l'âme n'est pas malade, elle est un principe permanent qui cherche à se manifester à travers nous-même. Ce pourrait-être notre conscience ou nos souvenirs qui bloqueraient la circulation de sa manifestation. Ce blocage pourrait bien se manifester ensuite par des troubles ou des symptomes psy comme physiques.
Au faite quelle est la vraie nature de l'eau? Sa vraie forme? Tout comme quel est le vrai nature de l'âme?
Cette vraie nature ou âme, nous est intangible, ainsi elle n'a ni forme ni substance que l'on pourrait concevoir... et dans le coran il est écrit: "toutes les âmes sont une", je trouve cette image tout à fait juste... comme les gouttes d'eau de pluie font la mer.
Et que faut-il faire pour atteindre cette vraie nature?
Chacun a son propre chemin pour l'atteindre... certains obstacles seront gigantesques pour les uns et inéxistants pour les autres...
Est-ce qu'atteindre sa vraie nature c'est atteindre une stabilité?
Il n' y a rien de plus stable que cette vraie nature... Mais quand tu poses la question je présume que c'est de ta conscience dont tu parles... Je dirais qu'une fois que tu sais que tu n'es pas les identifications qu' utilise ta vraie nature, tu as alors un certain recul, et une grande sérénité s'installe, tu deviens en permanence le spectateur de toi-même.
Si c'est le cas atteindre le divin c'est être insensible.
Bien au contraire... disons qu'en retrouvant le divin au fond de ton vide intérieur, tu te ressources pour affronter dans la plus grande sérénité toutes les situations... Quand tu es sensibilisé par une situation tu n'as alors plus d'hésitation pour t'y investir... Il y a comme un acte juste qui sortirait de toi ou de l'au delà...
C'est cool beaucoup l'on atteint, peu importe la situation, il reste des loques humaines, qu'un proche meurt ou qu'un évènement est censé les rendre heureux il reste neutre peut importe la situation!
Oui, tu fais bien de mettre le doigt là dessus, il y a beaucoup d'aventuriers qui se sont cassé la gueule... C'est pourquoi je recommande à ceux qui voudraient s'y aventurer, de trouver un guide de confiance...
Il me semble que chaque doctrine possède un certain nombre de guides... c'est à chacun de choisir...
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par bernard1933 le Sam 25 Juin 2011 - 21:48

tango, tu sais que je partage beaucoup de tes idées sur ce mystère qu'on pourrait appeler l'esprit . L'esprit, la conscience, je le vois partout, mais je pense qu'on ne peut pas lui donner , au moins en ce qui concerne les êtres , une existence indépendante . Je le vois dans l'atome et son organisation fantastique.
Il est partie intégrante et substantielle de tout. Par contre, je pense que plus un être se complexifie, se développe, plus cette conscience se développe,pour atteindre son niveau maximum chez les animaux supérieurs, homme inclus ! Mais, à la mort, elle se dissout pour rejoindre la Grande Conscience qui est la substance même du Tout. J'ai vraiment de la peine à concevoir une âme qui se balade toute seule, , itinérante, puis qui replonge dans le corps du quidam ou du papillon...
Vraiment dommage que tu sois si discret sur l'expérience que tu as vécue et qui t'a si foncièrement transformé...
Et comme j'ai de l'intuition - on me l'a souvent dit - je vois le joli papillon marine se faire piéger tout doucement dans les filets tressés par deux énormes mygales...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par tango le Sam 25 Juin 2011 - 23:07

bernard1933 a écrit:tango, tu sais que je partage beaucoup de tes idées sur ce mystère qu'on pourrait appeler l'esprit . L'esprit, la conscience, je le vois partout, mais je pense qu'on ne peut pas lui donner , au moins en ce qui concerne les êtres , une existence indépendante . Je le vois dans l'atome et son organisation fantastique.
Il est partie intégrante et substantielle de tout.
Il n'y a aucun doute, là on se rejoint.
Par contre, je pense que plus un être se complexifie, se développe, plus cette conscience se développe,pour atteindre son niveau maximum chez les animaux supérieurs, homme inclus !
Là tu admets qu'il puisse y avoir une progression. Mais peut-être ne voudrais-tu parler que de la Grande Conscience qui prendrait de l'amplitude avec son déploiement.
Mais, à la mort, elle se dissout pour rejoindre la Grande Conscience qui est la substance même du Tout. J'ai vraiment de la peine à concevoir une âme qui se balade toute seule, , itinérante, puis qui replonge dans le corps du quidam ou du papillon...
Je ne pourrais pas te dire si ta vision est juste. Mais il me semble plus probable que la Grande Conscience se soit manifestée dans de multiples petites consciences qui auraient un parcours à effectuer jusqu'à atteindre la perfection pour rejoindre la Grande Conscience.
En effet comment cette perfection qu'est la Grande Conscience pourrait accepter de contenir des imperfections ?
Vraiment dommage que tu sois si discret sur l'expérience que tu as vécue et qui t'a si foncièrement transformé...
Cette situation est complètement dingue... J'ai vraiment la sensation de n'avoir rien à dire, et pour le dire je ne cesse d'en parler... et je vois que j'ai beau le dire dans tous les sens avec de multiples images pour arriver à le décrire, et on m' en demande toujours plus.
Et comme j'ai de l'intuition - on me l'a souvent dit - je vois le joli papillon marine se faire piéger tout doucement dans les filets tressés par deux énormes mygales...
Ah Bernard, si jeunesse savait et si vieillesse pouvait !
Et penses-tu vraiment que les Bras Doux seraient ceux d'une Mygale ?
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par Invité le Sam 25 Juin 2011 - 23:23

Tango a écrit:Tu vois bien que tu accordes une ascendance à l' amour spirituel sur l'amour physique
ERREUR L'amour n'est jamais physique mais spirituel ce que tu appelles amour physique est en fait le désir.
Et pourtant cet amour spirituel n' a rien de tangible... seules ses manifestations le sont... en ne t'accrochant qu'à ses manifestations tu t'exposes à te laisser escroquer par les pervers qui en sont démunis...
C'est surtout le fait de croire que les crapauds courent aussi après l'amour (le spirituel) alors que c'est après le corps qu'il court (matériel).
Vois-tu là comment l'esprit prime sur le corps ?
Non pas pour tout le monde, justement certain préfère le corps à l'esprit. C'est donc leurs pulsions et non leurs sentiments qui priment.
Qu' entends tu par preuves ?... si tu attends des preuves tangibles, ça me semble compromis.
Si l'intangible ne peut être censé alors oui ça reste compromis. Pour le moment je ne vois pas la logique. C'est comme si tu me montrais les aiguilles d'une montre qui tournent sans me dire pourquoi elles tournent et par quel mécanisme tout ce système s'emboite. Mais je peux imaginer pour mieux comprendre.
La science ferait bien d'aborder cette approche, mais accepterait-elle qu'un esprit intangible agisse sur le tangible ?... Sa démarche habituelle est d' aller du bas vers le haut, de la terre vers le ciel, du certain à l'incertain, du connu à l'inconnu... je ne la vois pas aller dans l'autre sens... ce serait contraire à ses principes.
Si la science ne va jamais vers l'inconnu comment arrive-t-elle à faire des découvertes?
Surtout que les religieux ne vont pas dans le sens inconnu/connu car c'est à cause de l'endoctrinement qu'ils ont connu qu'ils croient à l'intangible. Tu vois c'est finalement la même chose aucun enfant ne naitra et dira haut et fort sans avoir était influencé avant que Dieu existe. Tout le monde né sans connaitre Dieu, sans croire en lui, car dieu n'existe pas tant qu'on nous a pas parlés de lui.

Non l'âme n'est pas malade, elle est un principe permanent qui cherche à se manifester à travers nous-même. Ce pourrait-être notre conscience ou nos souvenirs qui bloqueraient la circulation de sa manifestation. Ce blocage pourrait bien se manifester ensuite par des troubles ou des symptomes psy comme physiques.
Donc si l'âme essaye de se manifester à travers nous-mêmes c'est qu'elle n'est pas nous. Donc quand on va mourir ont disparaîtra et seule l'âme qui elle durant toute notre vie a essayé de taper l'incruste sera encore en vie. Sur ce coup là je suis d'accord, sa prouve qu'on est pas éternelle mais l'âme oui.
Cette vraie nature ou âme, nous est intangible, ainsi elle n'a ni forme ni substance que l'on pourrait concevoir... et dans le coran il est écrit: "toutes les âmes sont une", je trouve cette image tout à fait juste... comme les gouttes d'eau de pluie font la mer.
Donc toutes les âmes sont de une et même personne DIEU!! Comme les gouttes qui provienne du même endroit la mer. C'est bien ça?
Chacun a son propre chemin pour l'atteindre... certains obstacles seront gigantesques pour les uns et inéxistants pour les autres...
Atteindre sa vrai nature c'est ne faire plus qu'un avec les autres âmes donc retrouver Dieu. Si c'est le cas, je risque de faire demi tour.
Il n' y a rien de plus stable que cette vraie nature... Mais quand tu poses la question je présume que c'est de ta conscience dont tu parles... Je dirais qu'une fois que tu sais que tu n'es pas les identifications qu' utilise ta vraie nature, tu as alors un certain recul, et une grande sérénité s'installe, tu deviens en permanence le spectateur de toi-même.
Quelles personnes s'identifient à ses émotions? Je n'ai pas encore rencontré des gens dire "tiens je suis la colère". Et le lendemain "ah je suis la joie." croule de rire on le sait qu'on est spectateur de nous-même. Spectateur des conséquences qu'engendrent nos actions.
Bien au contraire... disons qu'en retrouvant le divin au fond de ton vide intérieur, tu te ressources pour affronter dans la plus grande sérénité toutes les situations... Quand tu es sensibilisé par une situation tu n'as alors plus d'hésitation pour t'y investir... Il y a comme un acte juste qui sortirait de toi ou de l'au delà...
Bah justement si on reste serein à une situation dramatique qui est censé nous alarmer on s'investira pas autant dedans.
Oui, tu fais bien de mettre le doigt là dessus, il y a beaucoup d'aventuriers qui se sont cassé la gueule... C'est pourquoi je recommande à ceux qui voudraient s'y aventurer, de trouver un guide de confiance...
Il me semble que chaque doctrine possède un certain nombre de guides... c'est à chacun de choisir...
Voilà pour moi c'est ça rester serein, être toujours le même donc en l'occurrence bien, même dans une situation qui devrait nous faire réagir. Dans certaine situation oui, c'est d'ailleurs sage de l'être mais dans d'autre c'est inhumain.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par tango le Dim 26 Juin 2011 - 0:11

Marine
Tu vois bien qu'il y a une distinction entre l'amour physique et l'amour spirituel... demandes-toi pourquoi, si nous n'avions qu'une nature physique, nous aurions ce questionnement.
Peut-être y verras-tu le logique ou le censé, dans la probable existence d'une âme... une âme qui quelque part s'opposerait à nos instincts physiques.
Si la science ne va jamais vers l'inconnu comment arrive-t-elle à faire des découvertes?
Elle va vers l'inconnu peu à peu, mais elle s'appuie sur les connaissances connues et vérifiées. Je ne la vois pas accepter de s'appuyer sur l'existence de l'âme pour étudier ses manifestations. L'âme n'étant pour la science qu'une illusion parce qu'intangible.
Tout le monde né sans connaitre Dieu, sans croire en lui, car dieu n'existe pas tant qu'on nous a pas parlés de lui.
Ben, vois-tu avant mon expérience, j'étais un teigneux matérialiste raisonnable athée... et après mon expérience j'ai été mis devant l'évidence de balayer tous ces postulats...
Donc si l'âme essaye de se manifester à travers nous-mêmes c'est qu'elle n'est pas nous. Donc quand on va mourir ont disparaîtra et seule l'âme qui elle durant toute notre vie a essayé de taper l'incruste sera encore en vie. Sur ce coup là je suis d'accord, sa prouve qu'on est pas éternelle mais l'âme oui.
Elle est nous pour se manifester, mais c'est notre conscience qui lui permet de le faire... il est fort probable que notre conscience en s'élevant puisse atteindre une dimension qui la ferait échapper à sa disparition... quand à te dire ce qu'il en adviendra dépasse ma connaissance... les doctrines qui en parlent sont très contradictoires, mais il est possible que l'inconcevable existe.
Donc toutes les âmes sont de une et même personne DIEU!! Comme les gouttes qui provienne du même endroit la mer. C'est bien ça?
Je n'ai pas dit Dieu... disons que les âmes auraient à se purifier pour atteindre la perfection pour rejoindre Dieu.
Atteindre sa vrai nature c'est ne faire plus qu'un avec les autres âmes donc retrouver Dieu. Si c'est le cas, je risque de faire demi tour.
Non atteindre sa vraie nature, c'est apporter notre conscience auprès d'elle. Une fois que la conscience a touché cette vraie nature, elle ne fait plus qu'un avec elle. Mais le chemin continue.
Quelles personnes s'identifient à ses émotions? Je n'ai pas encore rencontré des gens dire "tiens je suis la colère". Et le lendemain "ah je suis la joie." croule de rire on le sait qu'on est spectateur de nous-même. Spectateur des conséquences qu'engendrent nos actions.
On ne s'identifie pas aux émotions. là tu extrapoles... à moins que tu lises trop vite...

@+
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par _bradou le Dim 26 Juin 2011 - 1:18

Marine....un torrent en furie. Très intelligente, certes, mais encore verte No de colère. Une sacrée mécréante, mais je dois reconnaitre (malgré moi) que je la préfère aux sacrées saintes à l'insondable stupidité.
Je ne pourrais même pas renier ce qu'elle dit puisque l'ayant moi-même dit.
Mais malgré nos ressemblances quasi parfaites, je ne l'aime pas.
Elle manie la poésie comme elle manie la rhétorique et la rhétorique comme la poésie avec beaucoup d'adresse mais...sans âme. Cela me fait froid dans le dos. Elle y a quelque chose de formel, de mécanique, d'inhumain, de terrifiant, dans cette façon de faire qui me remplit de frayeur. Je ne l'aime pas, c'est tout.
Cela dit:
-La science fournit beaucoup d'explications, mais elle n'a jamais nié qu'il y a autre chose qui échappe à la science. La psy explique, mais elle n'a jamais nié qu'au-delà de son champ d'investigation, il y a une zone d'ombre qui lui restera toujours inaccessible. S'en tenir donc au savoir scientifique, c'est adopter une position bornée....non scientifique.
- dans ce champ hors science pullule tout un monde, des charlatans, des tarés, des fous, des clercs escrocs, des prêtres menteurs, mais aussi des gens qui tout simplement ont pris conscience qu'il y a un fabuleux et prodigieux Mystère qui transcende les connexions neuronales et les réactions chimiques. Dans ce champ certains font du tort aux autres, mais ce n'est pas une raison pour nier la réalité spirituelle.
-le manifeste et le superficiel nous aveuglent. Nous identifier à nos reflets, colères, joies, ennuis, et nous limiter à dire, pour les expliquer, qu'ils sont reflets de notre réflecteur, sans s'interroger sur ce réflecteur ou se borner à dire "ce réflecteur c'est moi" sans pousser plus loin, c'est tout simplement se fermer, refuser de comprendre.
-Appréhender la réalité spirituelle n'oblige personne à adopter un mode de vie, une religion ou un comportement particulier. Il ne faut pas confondre systématiquement ceux qui méditent sur ces questions avec des popes.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par _bradou le Dim 26 Juin 2011 - 2:07

tango a écrit:Donc si ...... Donc quand
@+
Il ne faut pas argumenter, car en argumentant tu actives chez l'autre la réaction de ce qui, justement, ne permet pas de percevoir cette réalité que tu veux faire toucher du doigt et qui se trouve dans les profondeurs des tréfonds de l'être humain. C'est à chacun d'aller l'y puiser. Tout ce que tu peux faire, c'est en parler comme dans un monologue.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par Invité le Dim 26 Juin 2011 - 4:51

Tango a écrit:Marine
Tu vois bien qu'il y a une distinction entre l'amour physique et l'amour spirituel... demandes-toi pourquoi, si nous n'avions qu'une nature physique, nous aurions ce questionnement.
Peut-être y verras-tu le logique ou le censé, dans la probable existence d'une âme... une âme qui quelque part s'opposerait à nos instincts physiques.
Mais nous n'avons pas qu'une nature physique, puisque la pensée est immatériel. Et que pour se matérialiser elle devient l'idée ou le projet. Sans la pensé, la matière n'agit pas. Et on serait tous des objets. Pour qu'un objet soit vivant il lui faut une énergie et cette énergie c'est l'immatériel l'intelligence. Chez l'Homme ce sont les neurones qui créaient cette énergie.
Elle va vers l'inconnu peu à peu, mais elle s'appuie sur les connaissances connues et vérifiées. Je ne la vois pas accepter de s'appuyer sur l'existence de l'âme pour étudier ses manifestations. L'âme n'étant pour la science qu'une illusion parce qu'intangible.
Comment veux-tu que la science qui est censé apporter du concret s'appuie sur l'âme alors qu'il est difficile même pour les croyants de montrer les différences entre l'âme, la conscience, la pensée?
Ben, vois-tu avant mon expérience, j'étais un teigneux matérialiste raisonnable athée... et après mon expérience j'ai été mis devant l'évidence de balayer tous ces postulats...
Ton expérience a été la preuve que Dieu existait. Par ton expérience tu arrives à voir la lune mais comment veux-tu qu'un aveugle la vois cette lune sans subir une opération ( avoir une expérience).
Je n'ai pas dit Dieu... disons que les âmes auraient à se purifier pour atteindre la perfection pour rejoindre Dieu.
La perfection existerait, mais qu'est-ce que la perfection?
Non atteindre sa vraie nature, c'est apporter notre conscience auprès d'elle. Une fois que la conscience a touché cette vraie nature, elle ne fait plus qu'un avec elle. Mais le chemin continue.
Et tout ça pour finalement être serein devant n'importe quel situation!!
On ne s'identifie pas aux émotions. là tu extrapoles... à moins que tu lises trop vite...
Désolée j'ai du mal à comprendre, je croyais que les différentes identifications de l'âme étaient les différentes émotions qu'elle endosser selon les situations.
Bradou a écrit:Elle y a quelque chose de formel, de mécanique, d'inhumain, de terrifiant, dans cette façon de faire qui me remplit de frayeur.
croule de rirecroule de rire Manqué plus que ça, que le maître est peur de l'élève! J'avoue tout est mécanique car je marche à la logique. Malheureusement ça risque de me perdre un jour. Je suis comme ce robot qui n'a pas de programme pour contourner les cailloux et qui ne peut plus avancer car il but justement contre un caillou. Qu'il voit, il est sous son pif, mais sa logique ne lui permet pas de l'analyser. Ouais, c'est dure d'être Robocop, l'âme apporte l'intelligence d'apprendre seul finalement! Ce qu'un robot ne peut faire. Car il est dépendant de son programme. croule de rirecroule de rire Tango tu vois là toute ma difficulté à croire en Dieu, je ne connais pas se programme. Brad étant mon guide il faudra que tu me le fournisses. Une mise à jour s'impose!! pette de rirepette de rire
Bradou a écrit:Je ne l'aime pas
Un maître n'est pas censé aimé son élève mais lui apprendre ce qu'il sait!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par JO le Dim 26 Juin 2011 - 8:08

On a changé Bradou : allelluiah!
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22371
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par tango le Dim 26 Juin 2011 - 10:30

bradou a écrit:
tango a écrit:Donc si ...... Donc quand
@+
Il ne faut pas argumenter, car en argumentant tu actives chez l'autre la réaction de ce qui, justement, ne permet pas de percevoir cette réalité que tu veux faire toucher du doigt et qui se trouve dans les profondeurs des tréfonds de l'être humain. C'est à chacun d'aller l'y puiser. Tout ce que tu peux faire, c'est en parler comme dans un monologue.
Merci pour me révéler une forme de stratégie... Mais sais-tu combien est grande la difficulté de dire l'indicible ?... les maîtres zen ont développé toutes sortes de "moyens habiles"... il faut parfois plusieurs années de feintes pour qu'une étape soit franchie par l'élève.

Comprends-tu que le meilleur enseignement, est de laisser croire à l'élève que c'est lui qui a découvert ce que tu veux lui enseigner ?... mais la difficulté, ici, c'est que ce qu'il y a à découvrir, est complètement vide... comment veux-tu faire pour inciter l'élève à aller vers ce vide, alors que son désir est d'apprendre quelque chose ?...

En effet un élève est sensé, apprendre quelque chose, accumuler certaines connaissances, or ici le rôle de l'enseignant est d'inciter l'élève à désapprendre... Ainsi quand l'élève manifestera une joie d'avoir appris quelque chose, le guide devra s'en inquiéter... cette joie pourrait bien être le signe d'une régression.
JO a écrit:On a changé Bradou : allelluiah!
T'as remarqué aussi, que Bradou, fait des énormes progrès...
Je le vois presque arriver au seuil du plus rien à dire... ça va devenir fantastique quand ce ne sera plus lui qui écrit.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par tango le Dim 26 Juin 2011 - 10:41

marine2010 a écrit:
Bradou a écrit:Je ne l'aime pas
Un maître n'est pas censé aimé son élève mais lui apprendre ce qu'il sait!!
Marine, comprends-tu qu'un maître est imprégné de l'Amour Absolu Universel...
Il lui sera impossible de ne pas éprouver de la compassion pour son élève...
Aussi quand Bradou dit "je ne l'aime pas", il ne dit pas ce qu'il éprouve, il se préoccupe plus de ton sort que du sien... et comme son souci est que tu abandonnes toutes sortes de béquilles, il sacrifie l'image que tu pourrais avoir de lui.
Comprends-tu qu'après avoir tendu son doigt pour orienter ton regard, il le retire pour que tu vois ce qu'il voulait te montrer. Il serait absurde que le doigt cache la lune.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par maya le Dim 26 Juin 2011 - 11:19

tango a écrit:
marine2010 a écrit:
Bradou a écrit:Je ne l'aime pas
Un maître n'est pas censé aimé son élève mais lui apprendre ce qu'il sait!!
Marine, comprends-tu qu'un maître est imprégné de l'Amour Absolu Universel...
Il lui sera impossible de ne pas éprouver de la compassion pour son élève...
Aussi quand Bradou dit "je ne l'aime pas", il ne dit pas ce qu'il éprouve, il se préoccupe plus de ton sort que du sien... et comme son souci est que tu abandonnes toutes sortes de béquilles, il sacrifie l'image que tu pourrais avoir de lui.
Comprends-tu qu'après avoir tendu son doigt pour orienter ton regard, il le retire pour que tu vois ce qu'il voulait te montrer. Il serait absurde que le doigt cache la lune.


Exactement ce que je disais plus haut de celui que l'on choisit comme maitre. Il ne nous lachera pas, alternant amour, compassion et un semblant d'indifférence ou de réflexions sèches...pour que l'élève devienne libre et découvre par-lui-mème ce que le Maitre a trouvé.
Mais Bradou qu'as-tu trouvé ? Tu avances, c'est indéniable... secret
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par _bradou le Dim 26 Juin 2011 - 11:25

tango a écrit:
Comprends-tu que le meilleur enseignement, est de laisser croire à l'élève que c'est lui qui a découvert ce que tu veux lui enseigner ?... mais la difficulté, ici, c'est que ce qu'il y a à découvrir, est complètement vide... comment veux-tu faire pour inciter l'élève à aller vers ce vide, alors que son désir est d'apprendre quelque chose
Oui, c'est au disciple de découvrir, il ne faut rien lui apprendre, juste créer les conditions et même conditionner.
Tu sais, on est toujours scandalisés quand on entend parler de conditionnement. Or, c’est une erreur, même l’école laïque conditionne pour enseigner. Quand l’enseignement n’est pas d’ordre rationnel, comme c’est le cas ici, le seul moyen de transmettre est le conditionnement. J’entends mettre en condition, répéter inlassablement, créer l’ambiance, déplacer et faire tourner le disciple lentement jusqu’à lui donner la bonne orientation, qui lui permette de regarder là où il doit regarder. Le conditionnement n’a rien de répréhensible quand il est pratiqué pour le bien et dans l’intérêt du disciple, à condition qu’il ne se fasse pas à son insu et laisse toute latitude au disciple de se soumettre à l’expérience. Ainsi le libre-arbitre du disciple est préservé et c’est lui-même qui chemine, car tout comme personne ne peut naître ou mourir à la place d’un autre, nul ne peut rencontrer ou parler à Dieu par procuration d’un tiers.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par bernard1933 le Dim 26 Juin 2011 - 11:37

bradou, pardonne-moi pour la comparaison que je fais ; l'épagneul n'est pas tenu en haute considération de par chez vous...Mais quand tu dis que tu n'aimes pas notre marine, tu me fais penser à mon toutou quand je mets un gâteau sec à 40 cm de son museau, sur sa couette . Il a un désir furieux de le manger, mais il reste immobile, des minutes dutant; il feint l'indifférence, , le détachement...
Ah, marine, la mygale te guette, l'oeil absent...mais détrompe-toi ! Elle a une envie furieuse de t'avaler !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par _bradou le Dim 26 Juin 2011 - 11:45

maya a écrit:
Mais Bradou qu'as-tu trouvé ? Tu avances, c'est indéniable... secret
JO a dit que j'ai changé, non?
Tiens, je vais te faire une confidence qui va te faire dire à toi et à Tango que j'ai pris le mauvais chemin, mais je te fais quand même la confidence.
Ce matin en me réveillant, je me suis dit mais qui est ce Bradou que je vois, à qui je parle, que je crois connaître, qui fait ceci et cela, qui est-il vraiment? Je braque aussitôt toute mon attention vers mon intérieur pour me sonder (je sais, je sais, ce n'est pas ça la méditation). Je m'observe donc toujours allongé dans mon lit. Tout ce qui est autour de moi s'éclipse. Et que vois-je? Une image, sérieux, oui, une image. Je me vois, oui c'est moi, je me vois debout, les jambes écartés, les bras levés, plus grand qu'un géant, pétant la forme, gonflé à bloc, piaffant et impatient de marcher sur la ville en grand conquérant. Je sais, cela n'a rien à voir avec ce sujet....mais bizarre quand même.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison vide.

Message par tango le Dim 26 Juin 2011 - 11:45

Le conditionnement n’a rien de répréhensible quand il est pratiqué pour le bien et dans l’intérêt du disciple, à condition qu’il ne se fasse pas à son insu et laisse toute latitude au disciple de se soumettre à l’expérience.
Oui, c'est ça Bradou, mais le danger pour un élève est dans le choix du maître.
Effectivement si le maître est parvenu à la véritable libération, il poussera son élève jusqu'à la véritable libération.
Mais ce qu'on observe souvent, c'est que certains maîtres ne sont pas arrivés jusqu'à la véritable libération, et cela créé comme un effet de ruche... avec une reine entretenue par les abeilles qui lui gonflent l'ego par leurs louanges, et qui en même temps la protège des agressions extérieures.
Aussi l'élève doit rester vigilant à ce que son propre maître continue à cheminer.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 26 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 16 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum