Don d'organes

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etes-vous pour ou contre le don d'organes

76% 76% 
[ 13 ]
6% 6% 
[ 1 ]
18% 18% 
[ 3 ]
 
Total des votes : 17

Re: Don d'organes

Message par Ladysan le Mar 5 Juil 2011 - 21:37

De mon vivant, si nécessaire, je suis prête à partager mes organes vitaux avec ma fille ou ma petite fille, car elles sont mon bien le plus précieux.

A mon décès, et avant incinération, je suis pour le don de mon corps, si mes restes peuvent êtres utiles à quelqu'un.

Mais je ne souhaite pas être reçeveuse à mon tour. Surtout s'il s'agit de greffe du poumon.
Je suis fumeuse depuis de nombreuses années et j'en assume ou en assumerai toutes les conséquences.

Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 4132
Age: 64
Localisation: Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique: Electron libre
Humeur: De toutes les couleurs
Date d'inscription: 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don d'organes

Message par Ladysan le Mar 5 Juil 2011 - 21:58

Elbi :
En revanche, parler du don d'organe avec vos petits-enfants, s'ils sont assez grands pour comprendre, oui, je crois que c'est bien...

Nous en avons parlés avec notre petite fille de 14 ans, lors d'un drame survenu à une famille de notre connaissance, dont l'enfant est décédé de mort violente. Les parents étaient donneurs. Elle a très bien compris qu'en cas d'accident grave, on pouvait encore être utile àprès la mort. Mais nous n'avons pas osés lui poser la question.

Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 4132
Age: 64
Localisation: Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique: Electron libre
Humeur: De toutes les couleurs
Date d'inscription: 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don d'organes

Message par Pénélope le Mer 6 Juil 2011 - 10:29

Ladysan a écrit:
Elbi :
En revanche, parler du don d'organe avec vos petits-enfants, s'ils sont assez grands pour comprendre, oui, je crois que c'est bien...

Nous en avons parlés avec notre petite fille de 14 ans, lors d'un drame survenu à une famille de notre connaissance, dont l'enfant est décédé de mort violente. Les parents étaient donneurs. Elle a très bien compris qu'en cas d'accident grave, on pouvait encore être utile àprès la mort. Mais nous n'avons pas osés lui poser la question.
Que voulez-vous dire?

Je me suis probablement mal exprimée plus haut: mais c'est la question de savoir si le coeur de leur papa est encore en vie (ce décès date d'il y a plus de 23 ans) que je n'ose aborder avec eux! Est-ce aussi une question pour eux? Ou bien ont-ils tourné cette page? Il y a déjà eu tellement de souffrance que je ne veux pas en rajouter!

Pénélope
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages: 13
Localisation: où il fait beau
Identité métaphysique: j'apprends toujours et encore !
Humeur: il en faut dans la vie !
Date d'inscription: 20/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don d'organes

Message par ElBilqîs le Mer 6 Juil 2011 - 15:43

Il me semble à vous lire que c'est surtout vous qui n'arrivez pas à faire le deuil de votre fils!
23 ans après, je ne sais si le muscle cardiaque qui animait autrefois votre fils est encore en train de battre quelque part,(ça m'étonnerait) mais de toute façon, ça n'est qu'un greffon, pas son coeur au sens dans lequel vous ne pouvez vous empêcher de penser.
Pourquoi voulez-vous reparler de ça avec vos petits-enfants? Ça n'a aucun intérêt! (pardon d'être franche) parlez de lui vivant, de leurs souvenirs, des vôtres, mais pas de ce muscle , de ce greffon... pourquoi faire? les sentiments n'ont pas été greffés, eux, soyez en certaine.
Si je puis me permettre, tournez vous plutôt vers l'avenir et vos éventuels arrière-petits enfants présents ou futur.

ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages: 4073
Localisation: là haut dans les étoiles
Identité métaphysique: qu'importe
Humeur: douce et calme
Date d'inscription: 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don d'organes

Message par bernard1933 le Mer 6 Juil 2011 - 21:14

Ladysan a écrit:De mon vivant, si nécessaire, je suis prête à partager mes organes vitaux avec ma fille ou ma petite fille, car elles sont mon bien le plus précieux.

A mon décès, et avant incinération, je suis pour le don de mon corps, si mes restes peuvent êtres utiles à quelqu'un.

Mais je ne souhaite pas être reçeveuse à mon tour. Surtout s'il s'agit de greffe du poumon.
Je suis fumeuse depuis de nombreuses années et j'en assume ou en assumerai toutes les conséquences.
Ladysan , qu' ouïs-je ? Voilà une phrase à laquelle je suis très habitué. C'est ce que mon épouse me répond quand je lui dis que le tabac tue ! Un semi-siècle de "fumaillerie" ...Elle fait encore ses 20 km à pied par jour . Mais elle doit passer une radio des poumons fin Juillet et je t'assure qu'elle "balise"...J' ai renoncé à lui faire la leçon... Elle m'apprend le stoïcisme à l'insu de mon plein gré...Je passe mon temps à râler, en vain...

bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages: 10079
Localisation: Dijon
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: serein
Date d'inscription: 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don d'organes

Message par Ladysan le Mer 6 Juil 2011 - 21:36

Pénélope a écrit:
Ladysan a écrit:
Elbi :
En revanche, parler du don d'organe avec vos petits-enfants, s'ils sont assez grands pour comprendre, oui, je crois que c'est bien...

Nous en avons parlés avec notre petite fille de 14 ans, lors d'un drame survenu à une famille de notre connaissance, dont l'enfant est décédé de mort violente. Les parents étaient donneurs. Elle a très bien compris qu'en cas d'accident grave, on pouvait encore être utile àprès la mort. Mais nous n'avons pas osés lui poser la question.
Que voulez-vous dire?

Je me suis probablement mal exprimée plus haut: mais c'est la question de savoir si le coeur de leur papa est encore en vie (ce décès date d'il y a plus de 23 ans) que je n'ose aborder avec eux! Est-ce aussi une question pour eux? Ou bien ont-ils tourné cette page? Il y a déjà eu tellement de souffrance que je ne veux pas en rajouter!


Tu t'es très bien exprimée Pénélope, Je n'ai fait que répondre à Elby quand elle a mentionné les petits enfants.
Je suis actuellement sur mon PC de dépannage et le curseur à peine à avancer ou à reculer.
Je n'avais simplement pas vu ton message.

Quand je dis que nous n'avons pas osés lui poser la question, c'est parce que ce n'est pas évident de parler avec sa petite fille de l'éventualité de sa mort. Nous n'avons abordé cette question que parce qu'elle nous a dit que finalement, quand on est mort c'est pour toujours et que chacun devraient accepter de donner ses organes si cela pouvait sauver une vie.
Je n'allais quand-même pas lui demander son accord si un jour elle venait à décéder...
J'aurais dù développer ma pensée, mais bon.
Quant à tes petits enfants, j'estimes qu'il faut leur expliquer que le coeur de leur frère maintient ou a maintenu en vie une autre personne, et qu'un coeur n'est qu'une pompe de chair et de sang . Je suis d'accord avec Elbi, quand elle te dit que c'est toi qui n'a pas encore fait le deuil de ton fils. J'ajouterai que tu refuse peut-être inconsciemment d'en faire le deuil, dans le fol espoir que quelques pensées de ton fils soit resté dans son coeur. Parfois, les illusions sont plus cruelles que le fait d'accepter une triste réalité.

Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 4132
Age: 64
Localisation: Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique: Electron libre
Humeur: De toutes les couleurs
Date d'inscription: 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don d'organes

Message par Ladysan le Mer 6 Juil 2011 - 22:03

Bernard :
Ladysan , qu' ouïs-je ? Voilà une phrase à laquelle je suis très habitué. C'est ce que mon épouse me répond quand je lui dis que le tabac tue ! Un semi-siècle de "fumaillerie" ...Elle fait encore ses 20 km à pied par jour . Mais elle doit passer une radio des poumons fin Juillet et je t'assure qu'elle "balise"...J' ai renoncé à lui faire la leçon... Elle m'apprend le stoïcisme à l'insu de mon plein gré...Je passe mon temps à râler, en vain...

Je ne m'exprimes ainsi qu'entre adultes, car j'ai honte de dire à un enfant ou à un adolescent que je fumes. Surtout depuis le début de la campagne anti-tabac. Mais je m'arrange toujours pour leur dire que je raccourcis ma vie de 10 ans etc.
(Je connais la chanson aussi bien que toi) lol!
Tu devrais arrêter de harceler ton épouse, car tu risques de t'époumoner à force de râler, car "râlage" aussi ça peut tuer


Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 4132
Age: 64
Localisation: Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique: Electron libre
Humeur: De toutes les couleurs
Date d'inscription: 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don d'organes

Message par Anagram_Underscore le Jeu 7 Juil 2011 - 0:13

Bien que je doute que mes organes soient d'un grand secours vu leur état, je suis pour le don d'organes.
Dans la vie j'ai le sentiment que l'on ne donne jamais assez aux autres, alors si on peut donner à sa mort une chose qui puisse permettre à l'autre de vivre, je dis banco !

Anagram_Underscore
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages: 10
Localisation: Ici.
Identité métaphysique: Wiccane.
Humeur: Wesh!
Date d'inscription: 04/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don d'organes

Message par Pénélope le Jeu 7 Juil 2011 - 8:18

ElBilqîs a écrit:Il me semble à vous lire que c'est surtout vous qui n'arrivez pas à faire le deuil de votre fils!
23 ans après, je ne sais si le muscle cardiaque qui animait autrefois votre fils est encore en train de battre quelque part,(ça m'étonnerait) mais de toute façon, ça n'est qu'un greffon, pas son coeur au sens dans lequel vous ne pouvez vous empêcher de penser.
Pourquoi voulez-vous reparler de ça avec vos petits-enfants? Ça n'a aucun intérêt! (pardon d'être franche) parlez de lui vivant, de leurs souvenirs, des vôtres, mais pas de ce muscle , de ce greffon... pourquoi faire? les sentiments n'ont pas été greffés, eux, soyez en certaine.
Si je puis me permettre, tournez vous plutôt vers l'avenir et vos éventuels arrière-petits enfants présents ou futur.
Merci de cette franchise, mais c'est bien ça qui se passe... j'ai, encore et toujours de la peine à tourner la page. Mais c'est aussi parce que mon petit-fils qui n'a pas connu son père a fait une grave dépression il y a 3 ans et il avait écrit un poème qui m'a déchiré le coeur!

Pénélope
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages: 13
Localisation: où il fait beau
Identité métaphysique: j'apprends toujours et encore !
Humeur: il en faut dans la vie !
Date d'inscription: 20/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum