Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par Curbud le Sam 25 Juin 2011 - 14:28

Petite vidéo d'environ 5 min montrant les avantages et les dérives possibles des interfaces cerveau-machine.


Curbud
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 189
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Révolté
Date d'inscription : 22/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par JO le Sam 3 Jan 2015 - 9:34

Mais c'était passionnant, ça, et ça n'a pas eu d'écho; Un autre territoire passionnant du site vient du sujet proposé en tête du site, bien qu'en incitation secondaire, sur le cerveau . Il pourrait fournir des sujets qui renouvelleraient le menu en attirant plus de philosophes scientifiques et des chercheurs scientifiques philosophes . Edouard LH, si tu me lis !!
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par noureddine2 le Lun 19 Jan 2015 - 17:20

salut , on va commencer d'abord avec les handicapés ,
mais après avec la prolifération des robots , on va vouloir les commander directement par le cerveau , et chacun va commander ces robots esclaves par la pensée .
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par M'enfin le Lun 19 Jan 2015 - 19:00

Quand on crée du nouveau, il y a toujours la possibilité que ce que l'on crée serve à autre chose que prévu, et parfois cela va à l'encontre de ce qu'on avait prévu. Les choses se développent toutes seules, et avoir l'impression de les contrôler n'y change rien. Pas plus d'ailleurs que d'avoir l'impression de contrôler ce que l'on pense nous permet de le contrôler. Le contrôle est une illusion, ce qui ne l'est pas, c'est ce que nous percevons.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par Bean le Lun 19 Jan 2015 - 20:07

M'enfin a écrit:Le contrôle est une illusion, ce qui ne l'est pas, c'est ce que nous percevons.
Au contraire, rien n'est plus sujet à illusion que nos perceptions. Si ce n'était pas le cas, les illusionnistes ne feraient pas recette. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5743
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par M'enfin le Mar 20 Jan 2015 - 15:29

Nos perceptions sont réelles, c'est l'interprétation que le cerveau en fait qui ne l'est pas. Notre cerveau anticipe toujours ses gestes: soit quand il exécute ses automatismes, soit quand il essaie du nouveau. Ce qu'il prévoit alors est une illusion, qui se concrétise la plupart du temps quand il s'agit d'un automatisme, mais qui demande beaucoup d'essais avant de se concrétiser quand il s'agit de nouveau. Voici un exemple de nos anticipations automatisées:

"Nos pntpeoirces snot réeells, c'est l'iprtenrétiaton que le cevreau en fiat qui ne l'est pas. Nrtoe ceevaru atcniipe tojruous ses gsetes: siot qaund il exéctue ses aoiutammetss, siot qanud il eassie du nevouau. Ce qu'il préviot aorls est une isliolun, qui se ccnorétsie la ppulrat du tpems qnaud il s'aigt d'un aaistmotmue, mias qui dmnaede buoaecup d'eisass anvat de se cconréteisr qnuad il s'aigt de nvaeuou."

Pour un exemple d'anticipations qui ne sont pas encore automatisées, voir ma thèse sur le mouvement.  je sors
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par Bean le Mar 20 Jan 2015 - 15:57

Nous percevons une infime part de la réalité, le cerveau compense avec ses automatismes acquis par l'expérience.
Certaines perceptions sont trompeuses comme par exemple le cas du membre fantôme pour une personne amputée.
Du fait de ses rayures noires et blanches, un moustique ne perçoit pas un zèbre. Cet exemple de camouflage monte que nos perceptions n'ont pas la capacité à appréhender seules le réel.


Dernière édition par Bean le Mar 20 Jan 2015 - 17:26, édité 1 fois
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5743
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par Jean Cérien le Mar 20 Jan 2015 - 16:16

Bean a écrit:Certaines perceptions sont trompeuses comme par exemple le cas du membre fantôme pour une personne amputée.
Les fantômes existent donc ?
Bean a écrit:Du fait de ses rayures noires et blanches, un moustique ne perçoit pas un zèbre.
Quel est le soucis pour le zèbre ?
Bean a écrit:Cet exemple de camouflage monte que nos perceptions n'ont pas la capacité à appréhender seules le réel.
interroge
avatar
Jean Cérien
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1498
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Jean Cérien
Humeur : liquide
Date d'inscription : 06/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par dedale le Lun 26 Jan 2015 - 9:02

noureddine2 a écrit:salut , on va commencer d'abord avec les handicapés ,
mais après avec la prolifération des  robots , on va vouloir les commander directement par le cerveau , et chacun va commander ces robots esclaves par la pensée .

le cerveau est une machine, une sorte d'unité centrale qui donne accès au contrôle d'extensions.
Ces extensions peuvent être nos propres membres, mais le progrès fait que cela soit aussi d'autres machines, artificiellement conçues, qui sont des extensions.

Que le contrôle soit manuel ou cybernétique, ne change pas grand chose, sinon d'avoir accès à plus de possibilités.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4040
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par dedale le Lun 26 Jan 2015 - 9:21

Bean a écrit:Nous percevons une infime part de la réalité, le cerveau compense avec ses automatismes acquis par l'expérience.

La perception est la faculté de traiter l'information.
L'information perçue est relative à des référentiels, des circonstances, des situations, des limites, des capacités et facultés sensorielles.
La réalité, c'est ce qui est discerné comme une qualité propre de ce qui est perçu.

- Quand on perçoit par exemple, un coucher de soleil, où est la part de réalité?
- Ce coucher de soleil est-il une illusion? - En langage philosophie peut être. Dans les sciences, la réalité est que ce phénomène est optique, et qu'il relève de l'angle d'observation sous lequel on perçoit les mouvements de corps célestes.
Dès l'instant où l'on comprend la mécanique objective du phénomène, sa réalité propre, il n'y a pas d'illusion.



avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4040
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par dedale le Lun 26 Jan 2015 - 9:25

M'enfin a écrit:Nos perceptions sont réelles

Platon ou Aristote en leur temps, en doutaient déjà.
Les perceptions ne sont pas des outils de raisonnement mais d'adaptation.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4040
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par M'enfin le Lun 26 Jan 2015 - 15:56

Effectivement, et j'ajoute que, fondamentalement, c'est au changement qu'elles servent à nous adapter, et ce, plus rapidement que les plantes. Même s'il est vivant, un arbre ne peut pas se pencher pour éviter la hache, nous, si!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par dedale le Ven 12 Aoû 2016 - 2:46

ha bon? Tu l'évites pas par hasard, la hache?
Selon ta propre théorie : Tu gesticules au pif et tu finis par avoir la chance de ne pas te la prendre.

T'as eu un éclair de lucidité ou quoi? sourire
Ou alors peut être baragouinais-tu au pif et tu as fini par former une phrase à peu près valide dans un coup de chance inespéré?
Si c'est juste de la chance, alors ça n'a aucune validité; c'est du hasard, tu n'y es pour rien. Tu ne pourras jamais nous la refaire : La preuve est que tu dis tout le contraire dans d'autres post.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4040
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par JO le Ven 12 Aoû 2016 - 9:21

Expérience actuelle fascinante: des tétraplégiques réapprennent à commander de marcher à leurs jambes privées de commandes neurologiques !
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par stana le Ven 12 Aoû 2016 - 10:45

JO a écrit:Expérience actuelle fascinante: des tétraplégiques réapprennent à commander de marcher à leurs jambes privées de commandes neurologiques !
Oui j'ai lu des articles là-dessus. C'est vrai que de ce poiint de vue ce sont de magnifiques progrès, et qui vont certainement être encore creuser. C'est une chance incroyable pour des personnes lourdement handicapées, qui n'auraient même pas osé en rêver il y a encore peu de temps. Les progrès bien dirigées peuvent être très bénéfiques.
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7138
Age : 42
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par M'enfin le Ven 12 Aoû 2016 - 14:19

dedale a écrit:ha bon? Tu l'évites pas par hasard, la hache?
Éviter un accident est un réflexe, un de nos automatismes les plus rapides. Parfois ça marche, souvent ça ne marche pas, mais on peut apprendre à éviter un accident particulier en développant l'automatisme adéquat. Apprendre à aller à vélo, c'est apprendre à garder son équilibre pour ne pas se blesser, donc pour ne pas faire d'accident, et il faut procéder par essai et erreur pour y arriver. C'est très facile puisqu'il n'y a jamais d'erreur dans ce processus. C'est juste pour faire joli que les linguistes ont ajouté le mot erreur! qvt
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par dedale le Ven 12 Aoû 2016 - 18:20

M'enfin a écrit:
dedale a écrit:ha bon? Tu l'évites pas par hasard, la hache?
Éviter un accident est un réflexe, un de nos automatismes les plus rapides. Parfois ça marche, souvent ça ne marche pas, mais on peut apprendre à éviter un accident particulier en développant l'automatisme adéquat. Apprendre à aller à vélo, c'est apprendre à garder son équilibre pour ne pas se blesser, donc pour ne pas faire d'accident, et il faut procéder par essai et erreur pour y arriver. C'est très facile puisqu'il n'y a jamais d'erreur dans ce processus. C'est juste pour faire joli que les linguistes ont ajouté le mot erreur! qvt

Apprendre ça évite de procéder au pif et de répéter les mêmes erreurs, voire d'en perpétrer de nouvelles pour rien.
Je vois pas le rapport avec les linguistes.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4040
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par mirage le Jeu 18 Aoû 2016 - 1:41

Si nous sommes en interaction avec les machines, notre psychisme en sera modifié.
Une IA et un cerveau humain, quelle magnifique opportunité pour l'homme !
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4127
Age : 35
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par coyotte le Ven 19 Aoû 2016 - 11:26

mirage a écrit:Si  nous sommes en interaction avec les machines, notre psychisme en sera modifié.
Une IA et un  cerveau humain, quelle magnifique opportunité pour l'homme !

je suis bien d'accord ! quelle magnifique opportunité.
Le Hic, c'est que l'humain et sa manière très personnelle de détourner le bon en horrible risque encore une fois d'y trouver matière à massacrer, exploiter, et que sais-je encore ... pale
Mon couteau me sert à éplucher ma pomme et même si certains s'en servent pour égorger, je trouve cette invention bien utile. Wink
avatar
coyotte
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 237
Localisation : sud west
Identité métaphysique : athée
Humeur : vagabonde
Date d'inscription : 29/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par stana le Ven 19 Aoû 2016 - 13:01

Oui voilà qvt c'est un exemple qui peux s'appliquer à beaucoup de choses-à toutes même, je crois bien-je dis toujours: un couteau peux servir à couper son pain (sa pomme si tu veux) comme il peux servir à tuer. Tout est à double tranchant, au sens propre ou figuré, d'une manière ou d'une autre. Les premiers hommes avaient compris qu'apprendre à contrôler le feu leur permettrait d'éloigner les prédateurs, de se tenir chaud en hiver, de rendre leurs aliments plus tendres et plus savoureux, moins vite périssables...ils ne pouvaient pas ignorer que les risques d'incendies, de mort atroce n'étaient pas négligeables, mais que les immenses bienfaits de ce progrès passaient avant les inconvénients, parfois tragiques, inévitables. Avec la meilleure maîtrise possible :ce qui leur a permis de devenir plus créatifs, plus astucieux, plus prudents aussi: on apprends de ses erreurs, et même si des incidents ou accidents sont inévitables de temps à autre, l'expèrience permet de les limiter si on a un tans sois peu de sagacité. Ils en ont déduit qu'avec ladite maîtrise, les avantages étaient sur le long terme supérieur aux inconvénients-lesquels dépendent parfois d'inévitables probabilités, d'autres fois de négligence humaine, laquelle dépend également de probabilités. Mais il est plus que probable qu'avec la maîtrise, si la plupart des gens font preuve de prudence, le feu ai bien plus d'avantages.
Comme pour ce qui est des objets tranchants de plus en plus perfectionnés: ils ont servis à couper les aliments, à dépecer les animaux morts pour obtenir nourriture et vêtements, à tailler d'autres objets utiles, à chasser etc comme pour ce qui est du couteau de notre exemple, personne ne pouvait ignorer qu'ils constituaient un danger potentiel, mais le jeu en valait la chandelle qvt
Si on vas par là on peux aussi tuer à mains nues: on ne vas pas couper les mains des gens potentiellement dangereux LOL c'est bien utile au quotidien, des mains croule de rire
Tout comporte un danger ET une utilité possibles. Même les champignons vénéneux, les venins, les poisons divers peuvent servir d'antidotes, de vaccins, de remèdes...s'ils sont savament dosés. Avec tous les accidents qui vont avec durant les essais, mais les hommes savaient que ça en valait la peine sur le long terme.
Il n'y a eu aucun progrès technique, médical, scientifique...sans courage et sacrifices.
Même les sentiments les plus nobles comme l'amour, l'amitié, l'affection contiennent un danger potentiel: souffrances diverses, meurtres, suicides lorsqu'ils sont vécus de manière outrée et/ou mal dirigée. Le meilleur peux conduire au pire et inversement (comme le venin qui contient son propre antidote; bien sûr que non qu'il n'y a aucun hasard lol!).
Il faut savoir faire preuve d'audace pour pouvoir inover qvt les progrès dont il est question-particulièrement concernant les paraplégiques-peuvent être très bénéfiques. La nature humaine étant ce qu'elle est-sans compter les probabilités-les risques ne sont pas négligeables, mais les futurs bénéfices (dont nous avions déjà les prémices) me paraissent...en valoir le coup.
Il n'y a que pour le nucléaire que j'ai un doute important: les risques me paraissent être plus importants que les futurs bénéfices, beaucoup plus, du moins pour le moment.
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7138
Age : 42
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par coyotte le Ven 19 Aoû 2016 - 13:47

stana a écrit:
 Il n'y a que pour le nucléaire que j'ai un doute important: les risques me paraissent être plus importants que les futurs bénéfices, beaucoup plus, du moins pour le moment.
Et encore ... aurions nous accès à ces progrès sans l'énergie fournie par le nucléaire? dubitatif  Je chipote...Je chipote... lol
Mais je suis assez d'accord avec toi, le risque me parait plus grand que le bénéfice pour le nucléaire.
avatar
coyotte
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 237
Localisation : sud west
Identité métaphysique : athée
Humeur : vagabonde
Date d'inscription : 29/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interfaces cerveau-machine : progrès ou danger?

Message par stana le Ven 19 Aoû 2016 - 14:50

Contrairement au feu: même le pire incendie imaginable ne produit pas autant de dégâts qu'une catastrophe nucléaire, et n'a pas de conséquences génétiques qui peuvent se transmettre très longtemps, sans compter toutes les répercutions sur l'environnements. Et on ne peux pas arrêté les éléments nocifs déployés par la catastrophe nucléaire comme on arrête le feu...
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7138
Age : 42
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum