Pardonner l'impardonnable

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pardonner l'impardonnable

Message par Étudiant de l'Univers le Mar 19 Juil 2011 - 5:50

Voici les principales caractéristiques des offenses considérées comme impardonnables selon Lewis B. Smedes :

1- Offenses provenant d’un événement particulier qui indique une trahison

2- Offenses initiées par quelqu’un d’intime que nous aimons ou avons confiance pas des étrangers

3- Ce sont des blessures morales qui ébranlent nos conceptions de la moralité

4- Offenses qui attaquent notre système fondamental de croyances.

5- Offenses profondément personnelles de personne blessée à personne blessée.
Du point de vue humain, sans cheminement spirituel et surtout sans l’ aide de l’ Esprit-Saint, il est quasiment impossible de pardonner. C’est pourquoi, les gens pardonnent mais n’oublient pas. Pourquoi pardonner est-il si dur ? Les gens refoulent dans leur inconscience les blessures du passé. Cela implique un travail conscient du pardon afin de faire remonter à la surface ces blessures pour être nettoyées et guéries par la lumière christique . Il ne faut pas oublier que le temps ne guérit pas les blessures du cœur pas plus qu’il ne répare les meubles brisés.

Voici l’histoire de Corrie Ten Boom qui illustre le puissant processus du pardon pour une personne qui n’arrive pas à pardonner consciemment. Dans son livre The Hiding Place, Corrie nous raconte son histoire tragique et celle de sa famille qui étaient très croyantes. Durant la seconde guerre mondiale , Corrie, sa sœur Betsy et le reste de la famille aidèrent par amour les juifs au Pays Bas . Elles les abritaient, les nourrissaient et les soignaient ,mais les nazis finirent par découvrir la place secrète et envoyèrent toute la famile pendant des années dans les camps de concentration. Sa famille vécut dans des conditions atroces, son père et sa sœur moururent dans les camps. Corrie survécut et malgré le passé d’horreur continue à enseigner le message d’ amour et de foi de Dieu.

Un jour , pendant une messe à Munich , elle aperçut le SS qui montait la garde à la porte de la salle des douches de traitement des détenus à Ravensbrûck . C’était la première fois qu’elle croisait l’un de ses anciens geôliers . Alors tout son passé revint dans sa tête : la pièce remplie d’hommes qui riaient d’elles , les vêtements empilés, le visage de sa sœur Betsy , pâle de douleur….

L’homme venait vers elle pendant que l’église se vidait. Il la salua d’un grand sourire en disant : ‘ Je vous suis extraordinairement reconnaissant de votre message , fraulein. Je comprends maintenant qu’ Il m’ a comme vous dites ,lavé de mes péchés!
Il lui tendait la main , et elle qui avait si souvent prêché l’importance du pardon aux gens de Bloemendaal , elle était incapable de serrer cette main,
Les pensées violentes de haine et de vengeance bouillonnaient en elle. Elle comprenait parfaitement cela . Jésus –Christ était mort pour cet homme . Que pouvait-elle réclamer de plus ? Alors en elle monta une prière : ‘ Mon Seigneur Jésus, pardonne-moi et aide –moi à lui pardonner.’

Elle essaya de sourire et fit un effort pour tendre la main. Impossible, elle ne sentait rien . Pas la moindre étincelle de chaleur ou de charité. Une fois de plus , elle murmura silencieusement une prière : ‘ Jésus, je ne peux pas lui pardonner . Donne moi Ton Pardon !’

Enfin, elle put serrer la main tendue vers elle , alors il se produisit une chose incroyable. Elle sentit de son épaule à sa main , tout le long de son bras un courant d’énergie s’élancer et enlacer ‘son ennemi’ , tandis que dans son cœur surgissait un Amour presque étourdissant pour cet étranger !

C’est ainsi qu’elle découvrit que sa guérison et celle du monde ne dépendent pas plus de son pardon que de sa bonté. Elles dépendent en réalité de Son Pardon et de Sa Bonté.

Cette histoire comme bien d’autres vraies histoires du pardon montrent que pour guérir et ne plus souffrir le processus suivant du pardon s’applique :

1- Reconnaître que nous avons un ou des problèmes de relations du passé qui nous font souffrir.
2- Nous avons de la colère, de la haine, du ressentiment , de la culpabilité et de la peur.
3- Nous voulons nous libérer de ce passé càd pardonner, mais nous ne savons pas quoi faire.
4- Nous admettons que nous ne pourrions rien faire par nous mêmes et reconnaître notre ignorance du pardon.
5- Nous demandons l’ aide de l’ Esprit-Saint ( Le Christ en nous, le Guide ou le maître intérieur,…)
6- Nous laissons le problème dans les Mains de l’ Esprit-Saint.

7- Nous prions ,méditons et nous sommes guéris.

Le Pardon c’est la santé intérieure : Il épargne la dépense de la colère, le coût de la haine et la perte d’énergie dû au ressentiment !

Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par la-hija le Mer 20 Juil 2011 - 16:50

je suis toujours incapable de pardonner car le temps avance... pas de recul.

la-hija
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par _Bib le Jeu 21 Juil 2011 - 10:43

@ à ma princesse lointaine : je suis toujours incapable de pardonner car le temps avance... pas de recul.

Il ne faut pas reculer ..il faudrait oublier à défaut du pardon -
Sans mettre 1 P majuscule à pardon-
Sans mettre 1 D majuscule à dieu
Sans parjurer - ni mettre 1 P majuscule à parjurer -

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Étudiant de l'Univers le Mar 26 Juil 2011 - 20:23

fille-du-hasard a écrit:je suis toujours incapable de pardonner car le temps avance... pas de recul.

Bonjour Fille du hasard,
Lorsqu'on est blessée profondément par quelqu'un, on a de la misère à accepter cela et on souffre intérieurement. Plus le temps avance , plus la blessure est là et la moindre pensée ou allusion à cela fait remonter à la surface l'évènement du passé. Cela signifie que ta blessure n'est pas guérie à cause du poison émotionnel secrété. Le temps ne change pas ta blessure ni enlever ce poison émotionnel de la colère, hostilité , haine ou ressentiment ...Pour guérir il est nécessaire de faire un travail de pardon , un travail de deuil ou de lâcher prise sur soi . L'important c'est apprendre à percevoir le pardon autrement que voir le pardon sous l'angle de la conscience collective qui réclame vengeance - oeil pour oeil - dent-pour dent-. C'est apprendre à voir combien le pardon peut guérir nos blessures intérieures , nous libérer d'un passé de souffrances, nous libérer de nos propres perceptions et jugements sur nous-mêmes et ne plus recycler les pensées de colère , de blâme et de haine.
Il est important de vouloir avant toute chose d'apprendre à pardonner , je dis bien apprendre à pardonner car on sait beaucoup de choses sur les faux pardons mais le Vrai Pardon on est complètement ignorant. Le vrai pardon amène la paix intérieure et la blessure est cicatrisée et elle ne nous fait plus mal.
On ne peut pardonner vraiment qu'avec notre Maître intérieur , notre Soi spirituel intérieur. Cependant , il existe d'excellents thérapeutes professionnels du pardon , des très bons livres sur le pardon qui peuvent t'aider à apprendre à pardonner.
Et tant qu'on a pas pardonné on ne peut vraiment aimer véritablement car Aimer et Pardonner sont une seule et même chose dans l' amour véritable.

Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Ling le Mar 26 Juil 2011 - 21:55

Comment pardonner si l'offenseur ne reconnaît pas sa faute?
Trop facile, l'offenseur s'en sort à bon compte: la fruit de son offence et le pardon de sa victime. Où est la Justice, dans tout cela?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Tibouc le Mar 26 Juil 2011 - 22:07

Stirica n'a pas tord. Il me semble que Jésus a dit "s'il vient disant : Je me repends. Tu lui pardonneras".
Il n'a pas dit de pardonner gratuitement.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Étudiant de l'Univers le Jeu 28 Juil 2011 - 21:30

Stirica a écrit:Comment pardonner si l'offenseur ne reconnaît pas sa faute?
Trop facile, l'offenseur s'en sort à bon compte: la fruit de son offence et le pardon de sa victime. Où est la Justice, dans tout cela?

Tu es à l'étape du marchandage : Je ne pardonne qu'à certaines conditions : S'il reconnaît ses erreurs , s'il vient me demander pardon pour m'avoir blessé , offensé ...S'il montre du remords... etc...s'il est puni par la justice etc...

Le Chemin qui mène au vrai pardon est long , il faut apprendre...




Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par la-hija le Ven 29 Juil 2011 - 15:49

Étudiant de l'Univers a écrit:
fille-du-hasard a écrit:je suis toujours incapable de pardonner car le temps avance... pas de recul.

Bonjour Fille du hasard,
Lorsqu'on est blessée profondément par quelqu'un, on a de la misère à accepter cela et on souffre intérieurement. Plus le temps avance , plus la blessure est là et la moindre pensée ou allusion à cela fait remonter à la surface l'évènement du passé. Cela signifie que ta blessure n'est pas guérie à cause du poison émotionnel secrété. Le temps ne change pas ta blessure ni enlever ce poison émotionnel de la colère, hostilité , haine ou ressentiment ...Pour guérir il est nécessaire de faire un travail de pardon , un travail de deuil ou de lâcher prise sur soi . L'important c'est apprendre à percevoir le pardon autrement que voir le pardon sous l'angle de la conscience collective qui réclame vengeance - oeil pour oeil - dent-pour dent-. C'est apprendre à voir combien le pardon peut guérir nos blessures intérieures , nous libérer d'un passé de souffrances, nous libérer de nos propres perceptions et jugements sur nous-mêmes et ne plus recycler les pensées de colère , de blâme et de haine.
Il est important de vouloir avant toute chose d'apprendre à pardonner , je dis bien apprendre à pardonner car on sait beaucoup de choses sur les faux pardons mais le Vrai Pardon on est complètement ignorant. Le vrai pardon amène la paix intérieure et la blessure est cicatrisée et elle ne nous fait plus mal.
On ne peut pardonner vraiment qu'avec notre Maître intérieur , notre Soi spirituel intérieur. Cependant , il existe d'excellents thérapeutes professionnels du pardon , des très bons livres sur le pardon qui peuvent t'aider à apprendre à pardonner.
Et tant qu'on a pas pardonné on ne peut vraiment aimer véritablement car Aimer et Pardonner sont une seule et même chose dans l' amour véritable.

C'est facile quand même de parler, j'ai essayé de pardonner, d'oublier tout, mais les gens en profitent bien, rien ne les changent, ils refont le même acte, vaut mieux s'éloigner, je vais bien comme ça, seule ça me va trop trop bien, je ne cherche ni de venger ni regarder à l'arrière, j'ai une vie à vivre, je suis occupée !
je ne me blâme pas, il n'y a rien à réparer sauf cas d'un miracle,

@Chère Bib: la croyance est là pour camoufler c'est tout !

la-hija
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Ling le Sam 30 Juil 2011 - 12:57

Étudiant de l'Univers a écrit:
Stirica a écrit:Comment pardonner si l'offenseur ne reconnaît pas sa faute?
Trop facile, l'offenseur s'en sort à bon compte: la fruit de son offence et le pardon de sa victime. Où est la Justice, dans tout cela?

Tu es à l'étape du marchandage : Je ne pardonne qu'à certaines conditions : S'il reconnaît ses erreurs , s'il vient me demander pardon pour m'avoir blessé , offensé ...S'il montre du remords... etc...s'il est puni par la justice etc...

Le Chemin qui mène au vrai pardon est long , il faut apprendre...




La voie de la simplicité.
Ex: Je me fais violer. Dois je pardonner le violeur? Marchandage? J'oppose la Justice à votre "spiritualisme". Votre discours ne tend qu'à culpabiliser la victime (Méchant qui ne pardonne pas) et à victimiser l'offenseur. Le monde à l'envers?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par zizanie le Sam 30 Juil 2011 - 13:29

Rien n'est impardonnable, il faut pardonner, même gratuitement, même si l'autre ne reconnait pas sa faute ou son crime. Car le pardon, c'est pour soi qu'on le pratique, pour sa santé mentale, pour sa propre intégrité physique, pour éviter de sombrer dans la haine ou dans la folie.

Mais attention! Pardonner ne veut pas dire excuser ni même abandonner tout recours envers le criminel.

Ici, nul besoin d'une quelconque divinité pour pardonner même si la béquille de la foi peut aider certains.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par _Bib le Sam 30 Juil 2011 - 16:21

@ Princesse lointaine du hasard 'je ne cherche ni de venger ni regarder à l'arrière, j'ai une vie à vivre, je suis occupée !
'

Voilà ma belle comment je peux fonctionner de même -

@Etudiant de l'Univers (unis vers l'uni ?

Et dieu que dit-il de l'indifférence ou d'ignorer l'impardonné ? -

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par gaston21 le Sam 30 Juil 2011 - 18:36

Du sermon...L'Esprit-Saint ? Qu'est-ce-qu'il vient faire là-dedans ?
Je n'ai pas besoin de lui pour pardonner. Inspirait-il les bourreaux de
l' Inquisition ou les oustachis avec Stepinac et Pie XII ?
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par JO le Sam 30 Juil 2011 - 18:39

le fait de garder rancoeur empoisonne celui qui l'éprouve, pas le coupable .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Ling le Sam 30 Juil 2011 - 19:39

Le non-pardon n'entraîne pas la rancoeur.
La rancoeur n'amène pas le soulagement.
La vengeance peut amener un certain soulagement.
La Justisce apporte toujours un soulagement.

Dans quel monde vivons-nous? Que sont les Juges devenus?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par _Bib le Dim 31 Juil 2011 - 7:15

Appelons dieu à la barre !
M'sieur le Juge est parti en congés..

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Cochonfucius le Dim 31 Juil 2011 - 16:45

Que peut-il faire ?


Il nous veut libres.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23633
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Étudiant de l'Univers le Dim 31 Juil 2011 - 17:05

[quote="Stirica"]
Étudiant de l'Univers a écrit:
Stirica a écrit:Comment pardonner si l'offenseur ne reconnaît pas sa faute?
Trop facile, l'offenseur s'en sort à bon compte: la fruit de son offence et le pardon de sa victime. Où est la Justice, dans tout cela?


La voie de la simplicité.
Ex: Je me fais violer. Dois je pardonner le violeur? Marchandage? J'oppose la Justice à votre "spiritualisme". Votre discours ne tend qu'à culpabiliser la victime (Méchant qui ne pardonne pas) et à victimiser l'offenseur. Le monde à l'envers?

Bonjour Stirica,
Vous vous méprenez sur le sens du pardon véritable car c'est apprenant à pardonner qu'on pardonne. La justice humaine est imparfaite et même si vous avez gagné devant le juge , il vous reste le traumatisme d'être violée et la haine contre le violeur pendant des années , haine et traumatisme qui ne disparaissent pas automatiquement avec le temps mais qui demande un travail de pardon , de deuil et lâcher prise...Cette haine vous lie à l'agresseur pendant des années dans les pensées et dans les émotions à moins que vous entreprenez un travail de pardon à l'intérieur de vous afin de couper définitivement le lien d'énergie toxique ' invisible ' qui vous lie à l'agresseur.

C'est ce qu'a compris une thérapeute du pardon Mme R. Casarjian qui a témoigné dans son histoire : ' J'ai également dù vivre des évènements traumatisants qui m'ont mise au défi de pardonner. L'une des expériences les plus pénibles s'est déroulée lorsque j'étais étudiante . J'avais 21 ans lorsque j'ai été violée . Je me souviens du violeur qui était menaçant . hostile et qui me dominait largement par sa taille. J'ai vécu cet acte comme une atteinte à ma liberté personnelle , une violation de mon corps et de mes émotions. Au début , j'ai surtout ressenti de la colère mêlée à la peur . Mais avec le temps , j'ai fini par pardonner. En pardonnant , on ne ferme pas les yeux sur un comportement inacceptable ou violent.. Je ne pourrai jamais fermer les yeux sur ce qui m'est arrivé. Pourtant , il est indubitable qu'aujourd'hui , j'ai pardonné . Et parce que j'ai choisi de pardonner , le moment que j'ai vécu n'a pas endurci mon coeur à jamais.. En pardonnant , je me suis libérée pour jouir pleinement de ma vie d'aujourd'hui.
J'ai parfois trouvé facile de pardonner. À d'autres occasions , le pardon m'est apparu comme un choix très audacieux. Dans tous les cas , j'en suis sortie avec un coeur plus paisible. Je me suis sentie plus heureuse , plus libre de nouer d'autres relations plus saines avec autrui comme avec moi-même. ...
Lorsque j'ai donné des ateliers sur le pardon , j'ai vu des visages paralysés par la douleur et l'impuissance du désespoir .Puis j'ai vu ces mêmes visages se transformer , s'ouvrir au pardon.. J'ai senti l'angoisse des mères qui se sentent coupables d'abandonner leurs enfants à leur sort. Puis j'ai vu ces femmes commencer à se libérer de leur fardeau de honte et le transformer en pardon et en acceptation de soi.
J'ai vu des couples bloqués dans l'impasse de leur manque de communication , luttant ensemble dans leur isolement mutuel . Puis j'ai vu ces couples apprendre grâce au pardon à laisser émerger une relation ouverte affectueuse.
Je ne crois pas que quelqu'un puisse désirer vivre dans la colère , le ressentiment , la honte et le sentiment de culpabilité. Pourtant , il est indubitable que très peu d'entre nous considèrent le pardon comme une option. Car on ne nous a pas appris à pardonner qu'il s'agisse de nous pardonner ou de pardonner aux autres.'





Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Jipé le Dim 31 Juil 2011 - 17:15

Suffit-il de pardonner pour tourner la page, ou peut-on tourner la page sans pour cela pardonner ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Étudiant de l'Univers le Dim 31 Juil 2011 - 19:06

Jipé a écrit:Suffit-il de pardonner pour tourner la page, ou peut-on tourner la page sans pour cela pardonner ?
Bonjour Jipé,
On peut tourner la page temporairement sans pour cela pardonner lorsqu'on n' a pas encore pris la décision de pardonner ou parce que c'est trop dur de le faire. C'est correct pour pouvoir vivre sinon le choc psychologique est trop dur et nous empêche de vivre. Il faut être prêt intérieurement , alors on prend la décision définitive de pardonner cela dépend de chaque personne et de son passé. L'important surtout n'est pas de se culpabiliser lorsqu'on n'a pas pris la décision de pardonner. C'est une leçon de vie.

Suffit-il de pardonner pour tourner la page ? Oui et non car c'est un long processus . On décide de pardonner la personne ou la situation ou l'évènement , après vient l'étape de revoir le passé ou plutôt visualiser le passé , en faire sortir les émotions négatives et transformer la perception négative du passé par une perception positive. Évidemment , on peut le faire soit avec un thérapeute ou on peut le faire avec des exercices de pardon selon les croyances des gens.
Quand on a pardonné vraiment, on coupe les liens du passé et le passé quand on en parle il ne nous fait plus mal car la blessure est guérie. Pardonner c'est guérir et guérir c'est rendre léger.

Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Jipé le Dim 31 Juil 2011 - 19:50

Etudiant:
(...) en faire sortir les émotions négatives et transformer la perception négative du passé par une perception positive.
Si je prends l'exemple d'une femme battue et violée, il est bien évident qu'elle aura pendant des années des émotions négatives à la "mémorisation" de ce qu'elle a subit. Je ne vois pas ce qui pourrait lui donner, à ces évènements douloureux et personnels, une perception positive, même si elle pardonne à son agresseur.
Autrement dit, qu'est-ce qui pourrait lui permettre de transformer un fait si marquant négatif, en perception positive ?
Qu'elle tourne la page pour pouvoir essayer de vivre à peu près normalement ok!, mais qu'elle en tire qq chose de "positif" (d'un viol), je ne suis pas convaincu de ce que tu dis...
Il y a des circonstances où on refoule très profondément, on vit avec bon gré, malgré et on s'en accommode, mais delà à penser que c'est positif à sa vie...je n'y crois pas.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Étudiant de l'Univers le Lun 1 Aoû 2011 - 6:09

Jipé a écrit:Etudiant:
(...) en faire sortir les émotions négatives et transformer la perception négative du passé par une perception positive.
Si je prends l'exemple d'une femme battue et violée, il est bien évident qu'elle aura pendant des années des émotions négatives à la "mémorisation" de ce qu'elle a subit. Je ne vois pas ce qui pourrait lui donner, à ces évènements douloureux et personnels, une perception positive, même si elle pardonne à son agresseur.
Autrement dit, qu'est-ce qui pourrait lui permettre de transformer un fait si marquant négatif, en perception positive ?
Qu'elle tourne la page pour pouvoir essayer de vivre à peu près normalement ok!, mais qu'elle en tire qq chose de "positif" (d'un viol), je ne suis pas convaincu de ce que tu dis...
Il y a des circonstances où on refoule très profondément, on vit avec bon gré, malgré et on s'en accommode, mais delà à penser que c'est positif à sa vie...je n'y crois pas.

L'important n'est pas de croire ou de ne pas croire dans le pardon . L'important c'est de se libérer de la souffrance. Il y a toujours quelque chose de positif dans une épreuve comme la thérapeute Mme Casarjian qui a du travailler sur elle pour apprendre à pardonner. Elle a par la suite aider les autres à pardonner grâce à son expérience de première main. Chaque personne est responsable de ses pensées et ses émotions. Donc pour arriver à un changement de perception , la personne doit apprendre à pardonner en utilisant les outils adéquats. L'aide d'un thérapeute professionnel est requise.C'est une question d'ordre pratique et non théorique.

Sans pardon , tôt ou tard on va développer une maladie car on ne peut pas vivre normalement. Pardonner c'est une question de santé physique , morale et psychique car le pardon c'est pour soi d'abord pour son propre bien-etre intérieur.



Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Jipé le Lun 1 Aoû 2011 - 8:12

Etudiant:
Chaque personne est responsable de ses pensées et ses émotions.
Oui et non ! Nous avons de nombreuses émotions émises par notre système limbique, notre cerveau reptilien et ses émotions nous ne pouvons pas les empêcher. Nous pouvons, une fois apparues, essayer de les contrôler, de les analyser...
Mais tu ne m'as pas répondu à mon exemple...comment d'un viol on tire des perceptions positives ??

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par troubaadour le Lun 1 Aoû 2011 - 9:14

Étudiant de l'Univers a écrit:

L'important n'est pas de croire ou de ne pas croire dans le pardon . L'important c'est de se libérer de la souffrance. Il y a toujours quelque chose de positif dans une épreuve comme la thérapeute Mme Casarjian qui a du travailler sur elle pour apprendre à pardonner. Elle a par la suite aider les autres à pardonner grâce à son expérience de première main. Chaque personne est responsable de ses pensées et ses émotions. Donc pour arriver à un changement de perception , la personne doit apprendre à pardonner en utilisant les outils adéquats. L'aide d'un thérapeute professionnel est requise.C'est une question d'ordre pratique et non théorique.

Sans pardon , tôt ou tard on va développer une maladie car on ne peut pas vivre normalement. Pardonner c'est une question de santé physique , morale et psychique car le pardon c'est pour soi d'abord pour son propre bien-etre intérieur.

Je ne suis pas d'accord mais alors pas du tout. "il m'a coupé le bras, je lui pardonne, mais ne risque t il pas alors de me couper le deuxième ?".

Pour moi pardonner c'est rendre le coupable innocent. Il peut redevenir innocent si le coupable travaille sur lui, fait son introspection, comprend ses erreurs pour ne pas les recommencer. Je ne demande pas la repentance. Mais, au minimum, la reconnaissance de l'acte afin que celui ci ne se répète pas.

J'ai beaucoup pardonner à mes parents, toujours depuis toujours, jusqu'au jour où ma femme fut victime de l'acte de mes parents. Parce qu'à pardonner gratuitement, sans contrepartie, l'agresseur ne comprend pas, ne comprend pas l’étendue de son acte, ne se remet pas en question, voir même peut trouver le comportement ou l'acte normal alors l'agresseur poursuivra son cheminement intellectuel jusqu'à reproduire son agression. Combien de femmes battues et rebattues ont pardonné gratuitement à leur mari ?

Aujourd'hui pour protéger mes enfants de mes parents, je ne pardonne pas à mes parents, tant que ceux ci seront dans le dénie.

Pardonner gratuitement c'est top confortable pour l'agresseur, c'est lui donner un blanc-sain c'est réconforter dans son comportement, et se mettre sois-même en position de faiblesse et d'infériorité.

Je ne parle pas de vengeance ni de rancœur, mais de se protéger. Voila ce que la vie m'a appris.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Age : 53
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par maya le Lun 1 Aoû 2011 - 22:08

troubaadour a écrit:
Étudiant de l'Univers a écrit:

L'important n'est pas de croire ou de ne pas croire dans le pardon . L'important c'est de se libérer de la souffrance. Il y a toujours quelque chose de positif dans une épreuve comme la thérapeute Mme Casarjian qui a du travailler sur elle pour apprendre à pardonner. Elle a par la suite aider les autres à pardonner grâce à son expérience de première main. Chaque personne est responsable de ses pensées et ses émotions. Donc pour arriver à un changement de perception , la personne doit apprendre à pardonner en utilisant les outils adéquats. L'aide d'un thérapeute professionnel est requise.C'est une question d'ordre pratique et non théorique.

Sans pardon , tôt ou tard on va développer une maladie car on ne peut pas vivre normalement. Pardonner c'est une question de santé physique , morale et psychique car le pardon c'est pour soi d'abord pour son propre bien-etre intérieur.

Je ne suis pas d'accord mais alors pas du tout. "il m'a coupé le bras, je lui pardonne, mais ne risque t il pas alors de me couper le deuxième ?".

Pour moi pardonner c'est rendre le coupable innocent. Il peut redevenir innocent si le coupable travaille sur lui, fait son introspection, comprend ses erreurs pour ne pas les recommencer. Je ne demande pas la repentance. Mais, au minimum, la reconnaissance de l'acte afin que celui ci ne se répète pas.

J'ai beaucoup pardonner à mes parents, toujours depuis toujours, jusqu'au jour où ma femme fut victime de l'acte de mes parents. Parce qu'à pardonner gratuitement, sans contrepartie, l'agresseur ne comprend pas, ne comprend pas l’étendue de son acte, ne se remet pas en question, voir même peut trouver le comportement ou l'acte normal alors l'agresseur poursuivra son cheminement intellectuel jusqu'à reproduire son agression. Combien de femmes battues et rebattues ont pardonné gratuitement à leur mari ?

Aujourd'hui pour protéger mes enfants de mes parents, je ne pardonne pas à mes parents, tant que ceux ci seront dans le dénie.

Pardonner gratuitement c'est top confortable pour l'agresseur, c'est lui donner un blanc-sain c'est réconforter dans son comportement, et se mettre sois-même en position de faiblesse et d'infériorité.

Je ne parle pas de vengeance ni de rancœur, mais de se protéger. Voila ce que la vie m'a appris.

C'est aussi ce que je pense.
Pardonner lorsque l'agresseur en actes ou en parole fait amende honorable, d'accord.
Sinon, apprendre l'indifférence...c'est une solution avec un lacher-prise...
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Étudiant de l'Univers le Mar 2 Aoû 2011 - 19:12

Jipé a écrit:Etudiant:
Chaque personne est responsable de ses pensées et ses émotions.
Oui et non ! Nous avons de nombreuses émotions émises par notre système limbique, notre cerveau reptilien et ses émotions nous ne pouvons pas les empêcher. Nous pouvons, une fois apparues, essayer de les contrôler, de les analyser...
Mais tu ne m'as pas répondu à mon exemple...comment d'un viol on tire des perceptions positives ??

Il est sûr que l'égo humain ne peut pas changer une perception négative en perception positive, l'égo humain va toujours justifier sa défense , son besoin de se venger de l'autre , de le punir Cela prend un cheminement spirituel pour pouvoir la changer. Cette dernière étape est faite avec le Maître intérieur , on peut appeler cela le miracle du changement de perception. Seul ceux et celles qui ont pardonné vraiment peuvent comprendre ce que je dis ici.
Pour le moment , les gens sont encore à l'étape de la colère et de la haine et peut être lorsqu'ils ont assez souffert de leurs propres pensées de haine et de vengeance qu'ils vont enfin consentir à apprendre vraiment à pardonner. Il y en a qui ont attendu jusqu'à leur lit de mort pour pardonner. Et c'est terrible comme expérience !
Lorsqu'on ne pardonne pas , on creuse 2 tombes : celle de l'agresseur et la notre.

Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum