Pardonner l'impardonnable

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Étudiant de l'Univers le Mar 2 Aoû 2011 - 19:20

Étudiant de l'Univers a écrit:
Jipé a écrit:Etudiant:
Chaque personne est responsable de ses pensées et ses émotions.
Oui et non ! Nous avons de nombreuses émotions émises par notre système limbique, notre cerveau reptilien et ses émotions nous ne pouvons pas les empêcher. Nous pouvons, une fois apparues, essayer de les contrôler, de les analyser...
Mais tu ne m'as pas répondu à mon exemple...comment d'un viol on tire des perceptions positives ??

Il est sûr que l'égo humain ne peut pas changer une perception négative en perception positive, l'égo humain va toujours justifier sa défense , son besoin de se venger de l'autre , de le punir Cela prend un cheminement spirituel pour pouvoir la changer. Cette dernière étape est faite avec le Maître intérieur , on peut appeler cela le miracle du changement de perception. Seul ceux et celles qui ont pardonné vraiment peuvent comprendre ce que je dis ici.
Pour le moment , les gens sont encore à l'étape de la colère et de la haine et peut être lorsqu'ils ont assez souffert de leurs propres pensées de haine et de vengeance qu'ils vont enfin consentir à apprendre vraiment à pardonner. Il y en a qui ont attendu jusqu'à leur lit de mort pour pardonner. Et c'est terrible comme expérience !
Lorsqu'on ne pardonne pas , on creuse 2 tombes : celle de l'agresseur et la notre.



Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par la-hija le Mar 2 Aoû 2011 - 23:21

Je peux pardonner le mal qu'on m'a fait mais celui qu'a subi ceux que j'aime, c'est une trahison, Que faut-t-il faire alors Etudiant de l'Univers ?

la-hija
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Étudiant de l'Univers le Mer 3 Aoû 2011 - 17:33

fille-du-hasard a écrit:Je peux pardonner le mal qu'on m'a fait mais celui qu'a subi ceux que j'aime, c'est une trahison, Que faut-t-il faire alors Etudiant de l'Univers ?

Nous vivons dans un monde imparfait et pollué par la conscience de la chute, la conscience de la dualité, alors il y a des gens qui interfèrent avec notre libre arbitre en faisant le mal. Pardonner ne signifie pas qu'on approuve les gestes destructeurs ou malveillants, pardonner ne veut pas dire qu'on reste là passivement à rien faire. Par exemple lorsqu'un enfant subit une violence de la part d'un adulte et qu'on est là sur son chemin , alors on doit intervenir pour protéger l'enfant. On doit discerner chaque situation.

Tu peux pardonner le mal qu'on t'a fait c'est excellent mais tu considères comme une trahison lorsqu'on fait du mal à ceux que tu aimes. Car on peut accepter notre propre souffrance et c'est difficile d'accepter la souffrance chez ceux ou celles qu'on aime. Voir ceux et celles qu'on aime souffrir des fois c'est intolérable car cela vient chercher profondément nos propres émotions actuelles et du passé . Cela nous empêche de discerner et d'agir efficacement.
L'important est de maitriser nos pensées de révolte et d'attaque pour ne pas être manipulé par nos émotions discordantes. Les émotions n'ont pas de direction et suivent automatiquement les pensées.




Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par orthon7 le Ven 5 Aoû 2011 - 13:01

Pardonner Oui

l'impardonnable diable au fouet NON.
avatar
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4676
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Étudiant de l'Univers le Sam 6 Aoû 2011 - 4:33

Voici une histoire de pardon à méditer dans le coeur.
Dans son livre Sunflower, Simon Wiesenthal racontait l’histoire suivante alors jeune architecte juif il était pris dans les griffes des nazis. Il fut emmené dans un camp de concentration polonais osant espérer seulement survivre à l’holocauste.
Un après midi, il était assigné pour ramasser et nettoyer les déchets dans un hôpital que les allemands avaient improvisé pour soigner les soldats blessés venant du front de l’est. Une infirmière marchait vers lui, le prenait par les bras et lui donna l’ordre de venir avec elle.Elle le laissait en haut de l’escalier le long d’une rangée de blessés qui puaient, à côté d’un lit où gisait un jeune soldat.
Ce soldat SS âgé d’environ 22 ans dont la tête enveloppée dans des bandages jaunes pleins de pus, était entrain de mourir. Le soldat nommé Karl tendait sa main pour s’agripper à la main de Simon, la tenant serré comme s’il avait peur que Simon se sauvait.
Il disait à Simon qu’il avait à parler à un juif. Il avait besoin de confesser les choses terribles qu’il avait faites afin qu’il puisse être pardonné. Sinon, il ne pourrait pas mourir en paix.
Mais qu’avait-il fait de si terrible ? Alors qu’il combattait dans un village russe où était rassemblé une centaine de juifs, son groupe d’assaut avait reçu l’ordre de planquer des bidons pleins d’essence dans une maison. Puis ils faisaient marcher environ deux cent personnes dans la maison où ils les entassaient jusqu’à ce que les prisonniers ne pouvaient plus bouger.
Après, ils lançaient des grenades à travers les fenêtres pour mettre le feu à la maison. Les SS avaient reçu l’ordre de tirer sur toute personne qui essayait de s’enfuir.
Karl se rappelait la scène suivante : ‘ Derrière la fenêtre du second plancher, je voyais un homme avec un petit enfant dans ses bras. Ses vêtements étaient en feu. À ses côtés se tenait une femme, sans doute la mère de l’enfant. Avec sa main libre, il couvrit les yeux de l’enfant, puis il sauta dans la rue, suivi quelques secondes plus tard par sa femme. Nous tirons, tirons , les balles de mitraillettes crépitaient partout …..Oh Mon Dieu…je n’oublierai jamais cette scène – elle me hante…..’
Le jeune soldat prit une pause et disait ensuite : ‘ Je sais ce que je vous ai dit est terrible. Je me suis retenu longtemps à parler de cela à un juif et lui demander son pardon. Je sais ce que je demande est trop. Mais sans votre réponse, je ne peux pas mourir en paix.’
Simon se leva, regarda dans la direction de Karl, à ses mains pliés, se composa un visage et sans un mot quitta la chambre.
Quelques minutes après, Karl mourut. Il était venu à Dieu mais non pardonné par l’homme.
Simon survivait au camp de concentration, mais il ne pouvait oublier le soldat SS. Pendant longtemps, il se demanda troublé s’il devrait pardonner au soldat. Il raconta son histoire dans son livre et la termina par cette terrible question pour chaque lecteur : ‘ Qu’auriez vous fait ????’….

Conclusion : Comme lui, nous n'aurions rien pu faire et certainement comme lui,pendant longtemps , nous resterions troublés et marqués par cette expérience traumatique avec des sentiments de souffrance, d'injustice , de révolte , de haine et de vengeance contre cet allemand pendant de nombreuses années. Notre nature humaine alimentée par l'égo est faible et pleine de contradictions et de peur . Et c'est pourquoi, nous avons tant besoin de cheminer afin de nous libérer d'un passé de souffrance.

C'est dans la prière et la méditation que nous trouvons la vraie force d'aimer et de pardonner. Padre Pio avait dit un jour : "on peut chercher Dieu par l'étude et dans les livres, mais c'est en méditant qu'on Le trouve.' Oui c'est dans la méditation que nous trouvons l' Amour véritable càd Dieu et Dieu nous donne la Force de Pardonner avec la Vision du Christ càd le Maître Intérieur personnel en chacun de nous.

Sans la Vision du Christ , il nous sera impossible de pardonner l'impardonnable. Alors à chaque fois que nous avons de la difficulté à pardonner à nous-mêmes et aux autres, entrons dans la Voie royale de la méditation contemplative et laissons notre coeur s'unir avec le Christ dans cette belle prière : ' Aujourd'hui, nous laissons la Vision du Christ Intérieur regarder pour nous toutes choses, toutes souffrances non guéries sans les juger. Et à leur place nous donnons à chaque chose que nous voyons le Miracle de l' Amour'.


Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par gaston21 le Sam 6 Aoû 2011 - 16:27

De belles paroles, un gentil sermon, mais rien de plus . Il y a une limite au pardon; tout n'est pas pardonnable; des circonstances atténuantes, certainement, mais ne soyons pas ingénus . Oeil pour oeil, dent pour dent , disent les religions . Même Jésus a envoyé Judas se faire pendre...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Étudiant de l'Univers le Sam 6 Aoû 2011 - 17:47

gaston21 a écrit:De belles paroles, un gentil sermon, mais rien de plus . Il y a une limite au pardon; tout n'est pas pardonnable; des circonstances atténuantes, certainement, mais ne soyons pas ingénus . Oeil pour oeil, dent pour dent , disent les religions . Même Jésus a envoyé Judas se faire pendre...

Tu as raison mon ami , c'est un bon encouragement à ceux et celles qui ont ouvert leur coeur non dualiste . Mais les personnes qui voient une limite au pardon sont piégés dans le raisonnement noir et blanc de l'égo : je pardonne certains actes - d'autres actes sont si horribles que je ne peux pas pardonner.
La chose importante à savoir c'est qu'on ne peut pas pardonner avec la conscience dualiste qui a créé le problème , la conscience qui voit des limites. Il faut s'élever au dessus de cette conscience dualiste pour pouvoir pardonner càd atteindre la conscience non-dualiste , la conscience du Juste Milieu , la conscience qui n'est pas entre les 2 extrêmes ,la conscience du Christ ou du Bouddha. C'est pourquoi lorsqu'on est dans la conscience de dualité où l'égo règne en maitre , on est dans l'ignorance même si on connaît beaucoup de choses. On appelle cela l'ignorance sophistiquée.

Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par JO le Dim 7 Aoû 2011 - 9:23

pour moi, le problême n'est pas pardonner, mais être pardonné .Parceque l'un concerne les autres et que je n'y peux rien, tandis qu'être pardonnée me concerne , moi .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pardonner l'impardonnable

Message par Étudiant de l'Univers le Dim 7 Aoû 2011 - 21:45

JO a écrit:pour moi, le problême n'est pas pardonner, mais être pardonné .Parceque l'un concerne les autres et que je n'y peux rien, tandis qu'être pardonnée me concerne , moi .

BonjourJO,

Pardonner ou être pardonné sont les 2 faces d'une même médaille. C'est quand on pardonne qu'on est pardonné. Cela signifie que quand on prend conscience des pensées , des émotions et des actes qui ont amené à blesser quelqu'un d'autre ou blesser soi-même , alors on abandonne ou on lâche prise à cette conscience inférieure . Cela signifie qu'on ne veut plus répéter cette expérience souffrante , on se repent intérieurement et on demande pardon ....On s'est pardonné soi-même
Cependant comme notre nature humaine est faible , alors on peut refaire les mêmes erreurs bien des fois et on souffre à chaque fois, on appelle cela l'école des coups durs. On a le choix passif de rester là à se blâmer et à se culpabiliser ou faire un choix actif de changer sa conscience càd de changer nos pensées-émotions et actions .

Lorsqu'on change intérieurement , l'extérieur change aussi car nos perceptions ont changé et on ne voit plus les choses comme avant tel qu'attaque et défense , action et réaction, jugement et condamnation ...On voit qu'on est entrain d'apprendre des leçons pour grandir et évoluer, les autres personnes aussi...
Si on ne change pas soi-même pour notre bien et le bien des autres , qui alors va changer pour nous ?
Personne ne peut se réveiller à notre place.


Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum