La dépression est-elle une forme de paresse ?

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Ven 22 Juil 2011 - 16:15

Ce titre peut sembler un brin provocateur. Pour affiner le terme "paresse", je rajouterais "démission", "lâcheté morale", "facilité de l'âme", "fuite devant la difficulté de vivre", "refus d'assumer le réel", manque de courage. Bien sûr, on dit que c'est une maladie... maladie de la volonté ?

Qu'en pensez-vous ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par JO le Ven 22 Juil 2011 - 16:27

non : c'est une maladie, qui se soigne . C'est aussi, quand elle est chronique, une vulnérabilité constitutive qui n'a rien à voir avec la morale ou le courage . Comme le diabète ou la myopie .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par MrSonge le Ven 22 Juil 2011 - 16:34

Il y a sans doute des dépressions qui sont de la simple mollesse, du ramollissement de sa volonté, surtout depuis que ce terme est très à la mode et qu'il est assez « in » d'avoir fait une ou deux dépressions dans sa vie, histoire de poser sa personnalité. Mais lorsque ce vocable est correctement appliqué, je suis de l'avis de JO, la dépression est une maladie psychique qui se soigne et qui, bien que dépendant comme toute maladie psychique dans une certaine mesure des dispositions morales du patient, n'a pas grand chose à voir avec une démission volontaire et consciente.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par _La plume le Ven 22 Juil 2011 - 16:42

Je ne pense pas, car quand c'est au dessus de tes forces, de ta volonté, ça ne peut pas être qualifié de démission, de lâcheté. Pour la science, c'est bien une maladie soit neurologique soit mentale (encore difficilement reconnue dans le milieu du travail) qui se caractérise par l'absence de volonté, de désirs, d'envie de vivre. Que faut-il de plus ?
Si le dépressif souffre de ne pas agir, ce n'est pas de la paresse, il me semble que la paresse n'est pas vécue comme une souffrance ?

Maintenant sur le plan spirituel, ça peut être interprété inversement.


_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Magnus le Ven 22 Juil 2011 - 16:51

LaPlume a écrit:Si le dépressif souffre de ne pas agir, ce n'est pas de la paresse, il me semble que la paresse n'est pas vécue comme une souffrance ?
La vraie paresse entraîne une satisfaction, une sorte de bonheur d'être paresseux. Ce n'est pas le cas dans la dépression.
Donc, la dépression n'a rien à voir avec la paresse.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Ven 22 Juil 2011 - 17:51

Un médecin avec qui je parlais de la dépression me disait que cette maladie est liée à notre mode de vie. le mode de vie moderne, d'un côté hyper-protégé, de l'autre hyper-stressant. Il me donnait un exemple : quand on n'avait pas le confort moderne et qu'il fallait aller couper du bois pour se chauffer, on n'avait pas le temps d'être dépressif. De plus, on se frottait vraiment à la réalité, nos sens étaient constamment sollicités. Aujourd'hui, notre mode de vie favorise la dépression.

Pour répondre à la Plume : oui, je pensais à l'aspect spirituel. pas forcément au sens religieux d'ailleurs. C'est comme si on manquait d'une colonne vertébrale. Telle personne devant les difficultés de la vie, devant le deuil, la maladie, va réagir, se redresser. telle autre, non.

Je ne pense pas que c'est une maladie comme les autres. D'abord, elle a souvent des causes multiples, elle peut être réactionnelle, environnementale même. Et elle se soigne très mal.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Jipé le Ven 22 Juil 2011 - 18:27

Ne pas confondre déprime et dépression...
Une dépression est pathologique, c'est vrai, mais il faut savoir que des personnes inconsciemment l'entretiennent en espérant en tirer des bénéfices secondaires. Dans certaines dépressions, c'est tout un mécanisme de défense qui est mis en place et qui, paradoxalement, entraîne dans une spirale autodestructrice.
On est dépressif parce qu'on est mal et être mal amène à demander de l'attention sur soi. Mais si on est mieux, l'attention des autres (famille, amis proches, psys...) diminue ou disparaît et à nouveau on se sent seul, délaissé et on est à nouveau mal etc...C'est souvent le serpent qui se mord la queue...


_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par _La plume le Ven 22 Juil 2011 - 18:58

On entend parfois le discours que la dépression est le signe d'une évolution spirituelle qui se fait, franchement je n'en sais rien. Mais c'est une souffrance de l'âme, le blues, le spleen Baudelairien, la mélancolie du paradis perdu ... dans laquelle on peut se complaire.

Est-ce que les bouddhistes qui n'ont plus aucun désir, qui on éteint toute soif de vivre sont des dépressifs ? Non, s'ils n'en souffrent pas.

Autrefois les autistes, les épileptiques, et autres cas psy, étaient considérés comme vivant dans un autre monde un peu sacré, la frontière est mince. dubitatif


_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Ven 22 Juil 2011 - 19:01

Jipé a écrit:
On est dépressif parce qu'on est mal et être mal amène à demander de l'attention sur soi. Mais si on est mieux, l'attention des autres (famille, amis proches, psys...) diminue ou disparaît et à nouveau on se sent seul, délaissé et on est à nouveau mal etc...C'est souvent le serpent qui se mord la queue...
Oui, sans doute. Il y a sans doute des réflexes inconscients issus de la petite enfance. le bébé qui pleure pour que sa mère s'occupe de lui. Deux cas de figure : soit ça marchait, et le réflexe "je montre que je vais mal" est gratifiant, soit ça ne marchait pas du tout -et même pourquoi pas allant jusqu'à la négligence parentale, et là, le côté dépression ne présente aucun bénéfice secondaire. A mon avis dans ce cas là, la dépression sera vraiment plus grave. cela mériterait un autre sujet, d'ailleurs : comment guérir des blessures inguérissables ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Ven 22 Juil 2011 - 19:03

La plume a écrit:On entend parfois le discours que la dépression est le signe d'une évolution spirituelle qui se fait, franchement je n'en sais rien. Mais c'est une souffrance de l'âme, le blues, le spleen Baudelairien, la mélancolie du paradis perdu ... dans laquelle on peut se complaire.
La dépression est intimement liée à la conscience de la mort (enfin, je parle de mon cas). On ne peut pas s'y complaire. Ca n'est pas une "pose" poétique en tout cas.
Tiens, j'image les choses ainsi : je suis tellement sidérée par la vision de la mort qui est là à chaque instant, que je voudrais ne plus vivre pour échapper à cet état.

avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par _La plume le Ven 22 Juil 2011 - 19:28

Babylon5 a écrit:
La plume a écrit:On entend parfois le discours que la dépression est le signe d'une évolution spirituelle qui se fait, franchement je n'en sais rien. Mais c'est une souffrance de l'âme, le blues, le spleen Baudelairien, la mélancolie du paradis perdu ... dans laquelle on peut se complaire.
La dépression est intimement liée à la conscience de la mort (enfin, je parle de mon cas). On ne peut pas s'y complaire. Ca n'est pas une "pose" poétique en tout cas.
Tiens, j'image les choses ainsi :


il y a tellement de troubles différents répertoriés liées à la dépression. Il y a les anxieux, les paranoiaques, les cyclothymiques, les asthéniques, les maniaques, etc...

C'est vrai aussi que souvent les créateurs, les écrivains, les peintres, les musiciens, puisent leur génie dans une souffrance intérieure mais c'est peut être pas un stade aigu de la dépression qu'ils peuvent utiliser pour se transcender dans une sorte de catharsie.

je suis tellement sidérée par la vision de la mort qui est là à chaque instant, que je voudrais ne plus vivre pour échapper à cet état.

Est-ce que ça veut dire que tu as peur plutôt de ta mort ou de celle des autres ? que tu as une conscience aiguë de l'impermanence de choses ?

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Ven 22 Juil 2011 - 19:36

J'ai une conscience aiguë de l'impermanence des choses. De l'absurdité de cette vie -la mienne je veux dire, peut-être d'autres vivent cette vie autrement. Je me soucie peu des autres : tout cela est très égoïste au fond et bien peu spirituel.

Je confirme, il n'y a pas de possibilité de se transcender dans l'art quand on est vraiment dans la dépression aiguë. On en devient presque idiot -le terme "sidération" convient très bien.

Spoiler:
mais, qui sait, cette discussion m'inspirera peut-être un poème...
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par _La plume le Ven 22 Juil 2011 - 19:46

est-ce que la dépression peut être héréditaire ? ou peut elle se déclencher à un certaine période de la vie seulement ? la retraite pour certains qui étaient très actifs, ou le départ de enfants, le décès de son compagnon ou sa compagne... des facteurs qui font qu'on se sent devenir inutile, qu'on s'ennuie ou qu'on n'a pas le courage de recommencer sa vie ?

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Ven 22 Juil 2011 - 21:05

Non, je ne pense que ce soit héréditaire. Par contre, il y a un milieu. Si tu as eu autour de toi des parents déprimés, ou qui t'ont fait subir toute ton enfance le poids de leur propres névroses, de leur manque d'allant, de simple joie de vivre, d'amour -incapables qu'ils ont été de le montrer.

Comment s'en sortir. Facile de "lever le front" et de dire : je vais vivre pleinement malgré tout. C'est un effort constant, de tous les jours. Il est plus simple de se laisser aller. Les difficultés semblent tellement insurmontables. C'est là que je dis qu'il y a à un moment donné une forme de "démission". Oui, on n'a pas eu une enfance heureuse, non, on n'a pas bénéficié de tout l'amour qu'on méritait, oui on vit avec l'angoisse de mort. Mais n'est-ce pas le cas de nombre d'entre nous ? les gens qui ont un cancer se battent contre leur maladie. le paradoxe de la dépression, c'est ça : on n'a plus envie de se battre.... Et pourtant, on sent qu'il suffirait d'un rien, juste arriver à percevoir autrement.

Oui, dans mon cas, il y a eu le départ de mon fils.

Car au bout du compte : il faut bien vivre, non ? On est bien là pour ça, non ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par casimir le Ven 22 Juil 2011 - 22:53

Je rejoins Babylone5 dans sa description.

La dépression est la perte de sens consécutive à des contradictions devenues ingérables.
Celle ci révèle l'incohérence, l'absurdité de la situation, qui ne laisse plus de place au devenir, à l'inconnu, au non-savoir.
La conscience du moi, l'ego, est alors absorbé dans sa propre projection, dans une certitude d'anéantissement, qui est sa fixation.

Le contact, même si il ne tient qu'à un fil est toujours là, et c'est alors ce qu'on ne voit pas qui soutient notre regard. Alors juste fermer les yeux peut ouvrir ce regard.

Je pense que dans ce genre d'épreuve il plus question d'arriver à se détendre que d'arriver a se battre.

avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par _La plume le Sam 23 Juil 2011 - 9:24

Je ne voudrais surtout pas généraliser mais dans les maladies psy l'auto suggestion peut jouer un rôle important. Une personne frustrée pour se décharger de ses responsabilités peut se penser "ce n'est pas de ma faute, je suis déprimée" et glisser ainsi vers une vraie dépression. L'esprit humain est un domaine tellement complexe et encore mal connu. D'où je pense la nécessité de pratiquer une forme de pensée positive en se disant que tout a un sens et là on rejoint la croyance religieuse.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Sam 23 Juil 2011 - 9:54

casimir a écrit:Je rejoins Babylone5 dans sa description.
La dépression est la perte de sens consécutive à des contradictions devenues ingérables.
Excellente définition.

Celle ci révèle l'incohérence, l'absurdité de la situation, qui ne laisse plus de place au devenir, à l'inconnu, au non-savoir.
La conscience du moi, l'ego, est alors absorbé dans sa propre projection, dans une certitude d'anéantissement, qui est sa fixation.
Je crois comprendre : la personne est complètement immergée dans la conscience d'un ego qui ne reflète que la certitude de son anéantissement. Cela rejoint ce que j'appelais d'un terme pas tout à fait approprié : "égoïsme". Il y a effectivement repli sur soi, mais sur un "soi" insupportable à la conscience.

Le contact, même si il ne tient qu'à un fil est toujours là, et c'est alors ce qu'on ne voit pas qui soutient notre regard. Alors juste fermer les yeux peut ouvrir ce regard.
J'ai du mal à comprendre. Pourrais-tu expliciter ?

Je pense que dans ce genre d'épreuve il plus question d'arriver à se détendre que d'arriver a se battre.
je pense qu'il s'agirait surtout, comme je disais plus haut, à déplacer son regard, même légèrement, pour sortir de cet enfermement dans un miroir déformant.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Jipé le Sam 23 Juil 2011 - 9:59

Il n'y a pas d’hérédité mais il peut y avoir une vulnérabilité provenant de la famille et de son ambiance.
Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) marchent plutôt bien, elles permettent de re-situer et recadrer le patient, le fonctionnement du cerveau à besoin de réapprendre de façon positive pour se sortir du défaitisme.
Se faire aider pendant qqs temps par des anti-dépresseurs, avoir une bonne hygiène de vie, faire un peu de sport, sortir et voir du monde, essayer de dormir au moins 6 h mais pas trop non plus et renoncer à l'alcool pendant le temps du traitement.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Sam 23 Juil 2011 - 10:01

La plume a écrit:Je ne voudrais surtout pas généraliser mais dans les maladies psy l'auto suggestion peut jouer un rôle important. Une personne frustrée pour se décharger de ses responsabilités peut se penser "ce n'est pas de ma faute, je suis déprimée" et glisser ainsi vers une vraie dépression. L'esprit humain est un domaine tellement complexe et encore mal connu. D'où je pense la nécessité de pratiquer une forme de pensée positive en se disant que tout a un sens et là on rejoint la croyance religieuse.

Paradoxalement, quand on est dans la dépression, on culpabilise énormément : d'où le titre de mon fil de discussion. On dit au contraire "c'est de ma faute". Par contre, j'ose espérer qu'au bout du compte, une fois le fond atteint, on garde la liberté d' arriver à une sorte de solution, ce que tu appelles "pensée positive". Je suis entièrement d'accord que cette nouvelle appréhension de la vie n'est qu'un postulat, une forme de croyance donc. Alors, in fine, oui, cela rejoint une réforme spirituelle. Il s'agirait, comme Alice, tout simplement, en faisant juste un pas de côté de "passer de l'autre côté du miroir".

En tout cas, je tiens vraiment à vous remercier pour vos contributions. Cela m'aide à réfléchir. Et pendant que je réfléchis, que je dialogue avec vous, peut-être que je m'ouvre à ce contact perdu. merci
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par freefox le Sam 23 Juil 2011 - 17:55


Bonjour Babylon,

Ou en êtes vous, un poéme est-il sorti?

Babylon5 a écrit:
Spoiler:
mais, qui sait, cette discussion m'inspirera peut-être un poème...

Amical sourire Wink
avatar
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par maya le Sam 23 Juil 2011 - 18:32

Jipé a écrit:Il n'y a pas d’hérédité mais il peut y avoir une vulnérabilité provenant de la famille et de son ambiance.
Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) marchent plutôt bien, elles permettent de re-situer et recadrer le patient, le fonctionnement du cerveau à besoin de réapprendre de façon positive pour se sortir du défaitisme.
Se faire aider pendant qqs temps par des anti-dépresseurs, avoir une bonne hygiène de vie, faire un peu de sport, sortir et voir du monde, essayer de dormir au moins 6 h mais pas trop non plus et renoncer à l'alcool pendant le temps du traitement.

J'ai vécu une dépression sévère il y a quinze ans et pris des anti-dépresseurs pendant trois années. Sur ma demande j'ai suivi une psychothérapie comportementale pendant plusieurs mois. Elle m'a aidé à voir ce qui était positif dans ma vie et dans ma personnalité qui était écrasée par un mari militaire rigide. J'étais juge et j'avais quitté mon travail pour vivre à la campagne avec lui, parti très tot à la retraite...
Cette dépression était comme un trou noir où je m'enfonçais pour ne pas voir que j'effaçais tout ce qui était mes propres rèves...
La phsychothérapie a été un extraordinaire déclencheur pour reprendre ma propre vie en mains. J'ai divorcé et retrouvé tout ce qui était réellement moi, la recherche spirituelle et artistique, les voyages. Depuis dix ans je me dis tous les jours combien la vie est formidable.

Babylon, quelquefois il est difficile de choisir entre le statu-quo et le changement, je le sais, je l'ai vécu, mais à un moment il y a un déclic...on ne sait pas quand mais il arrive. Je suis sure de cela.
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par casimir le Sam 23 Juil 2011 - 18:49

Babylon5 a écrit:
Je crois comprendre : la personne est complètement immergée dans la conscience d'un ego qui ne reflète que la certitude de son anéantissement. Cela rejoint ce que j'appelais d'un terme pas tout à fait approprié : "égoïsme". Il y a effectivement repli sur soi, mais sur un "soi" insupportable à la conscience.

oui on peut le voir comme un repli sur soi.
Ce qui pour moi se traduit comme un repli sur l'image de soi, l'image de soi étant produit par l'ego.
Ce serait donc plutôt l'ego qui se repli sur lui même et ne voit plus la beauté indéfinissable de la vie, que je nomme ici soi.

Si notre esprit est piégé par l'image qu'il se fabrique lui-même.
Pour que son regard s'ouvre, il doit dépasser cette image.
Pour dépasser cette image, il doit cesser de la regarder comme une réalité et se voir lui-même comme le mirroir qui fabrique cette image.
Ainsi il n'est plus le projecteur mais l'ecran dans lequel se reflète la vie.
Il passe ainsi du rôle d'acteur à celui de spectateur. De la projection à la contemplation.
C'est aussi ce qu'on appelle plus simplement prendre du recul.

Ce n'est pas pour ça qu'il faut abandonner le rôle de l'acteur.
Il a sa fonction, qui est de répondre a des besoins pratiques, logiques, rationnels, et il peut très bien y répondre sans chercher à vouloir maîtriser ce qui le dépasse.

Si ce n'est pas clair, je remettrais le couvert Wink

avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par _Bib le Dim 24 Juil 2011 - 11:54

Que tous ceux qui aiment la depression
lèvent la main en soumission

(Grrr ! ce FreeFox me pique mon expression favorite - je m'en vais faire 1 déprime !)

@Casimir : Si ce n'est pas clair, je remettrais le couvert
Non ! les femmes préfèrent les hommes au fourneau désormais-

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par _La plume le Dim 24 Juil 2011 - 12:04

Babylon8
Mais n'est-ce pas le cas de nombre d'entre nous ?

Oui je crois qu'il y a beaucoup de dépressif qui préfèrent s'oublier dans une hyper-activité plutôt que de faire le point de leur vie.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par _Bib le Dim 24 Juil 2011 - 12:28

La plume c'est un peu abscon ce que vous venez d'affirmer -
Pouvez vous préciser 'l'hyper-activité' chez le sujet dépressif -
Si par ailleurs, vous avez des liens liés au terme quantifié '' beaucoup de depressifs ''
Cela m'intéresse aussi merci -

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum