La dépression est-elle une forme de paresse ?

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Jipé le Lun 1 Aoû 2011 - 17:17

Babylon:
J'ai demandé des adresses de praticiens d'hypnose ericksonienne (ou pas, au point où j'en suis....), mais mon toubib est incapable de m'en fournir. Pareil pour les praticiens TCC. Rien dans ma ville, faudrait que je déménage si je comprends bien.
Surtout si tu trouves un hypnothérapeute, qu'il soit Eriksonien !!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Lun 1 Aoû 2011 - 17:24

Jipé a écrit:Babylon:

Surtout si tu trouves un hypnothérapeute, qu'il soit Eriksonien !!
Ah ! Bon ? J'ai bien une adresse à 15 klms de chez moi, mais ça n'est pas précisé si elle est Ericksonienne. Tu peux me dire en quoi c'est mieux (en gros...)
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Jipé le Lun 1 Aoû 2011 - 17:36

L'hypnose de Milton Erickson est douce, non dirigiste comme celle de Freud. Elle est basée sur un dialogue métaphorique et respecte le patient.
Elle n'est pas invasive et culpabilisante, le thérapeute doit accompagner, guider en essayant d'amener de lui-même le patient à trouver les points de blocage, de refoulement etc...
Les séances doivent être espacées d'une quinzaine de jours minimum et il ne doit pas y avoir de nombreuses séances, entre 5 et 10, voire un peu plus si le cas est "lourd" ou s'il y a interpénétration de causalités différentes.
La méthode Freudienne est invasive et dirigiste, l'Eriksonienne est cool et accompagnatrice, en gros...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Lun 1 Aoû 2011 - 19:55

Ca a l'air sympa.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par maya le Lun 1 Aoû 2011 - 21:35

câlinchat J'ai fait beaucoup de pastel pendant mes jours de congés durant des années avant la dépression. Il y donc une vingtaine d'années de cela.
C'était vraiment pour moi de l'art-thérapie car inconsciemment cela m'aidait à tenir sans m'effondrer...jusqu'à ce que cela ne suffise plus à endiguer mes angoisses et j'ai plonger dans la dépression. Bizarrement après la psychothérapie et le retour à la vie "normale" je n'ai presque plus jamais peint sauf l'hiver dernier mais sans envie réelle, pour faire un cadeau à une personne que j'aime beaucoup.

Je suis encore étonnée par certaines peintures faites il y a 20 ans, juste avant cette dépression. C'est pas mal du tout d'après mes proches...mais actuellement, lorsque je les regarde c'est très étonnant...comme si une autre que moi était dans cet esprit-là qui avait réalisé ces pastels. "Je est une autre"...

Je crois, avec la petite expérience que j'ai reçue de cette souffrance, qu' un échange avec un thérapeute avec qui on a une parole vraie sur la vie, l'amour, la mort...sur tout ce qui nous ronge peut débloquer...et les anti-dépresseurs aussi, le temps de remettre les "contacts" mentaux en état de repartir.
Il faut aussi faire le point sur sa propre psyché...et réellement savoir faire le tri de ses propres choix et de ceux que les autres nous imposent et cela n'est pas le plus facile.

Bon courage Babylon...sur le chemin qui n'est pas couvert de roses mais peut etre très serein, malgré tout.
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Mar 2 Aoû 2011 - 10:19

Merci, Maya. Tiens, un poème, il illustre cet aspect "choix", à un moment ou l'autre :

Petit soldat

Tu as choisi…
Quel jour au fait ?
Ton esprit confus
Ne peut s’en rappeler :
Si c’est un combat,
Tu as choisi
De déserter.

Au fond de la chambre,
Dans la moiteur du soir,
Au creux chaud de ton lit
Tu broies l’espoir,
Éructant des sanglots noirs
Et de loin en loin tu n’ouvres les yeux
Que pour mieux les fermer.

Tu as choisi :
Qui donc pourrait t’aider ?
Allons, viens donc te battre,
Allons, le jour s’est levé.
Mais ton corps est sourd
Ton cœur trop lourd :
Comment les soulever ?

Mais oui, c’est de ta faute,
Et tu t’y vautres,
Recroquevillé
Sur quelques rêves enchantés,
Un peu de vin, des cigarettes,
Puni sans doute :
Petit soldat défait.
_________
revu le 27/07/2011
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par maya le Mar 2 Aoû 2011 - 11:35

Merci beaucoup Babylon. Cela me touche et me rappelle un week-end entier de réflexion, il y a une dizaine d'années, juste avant de décider de changer plein de choses de ma vie d'alors...
je n'ai jamais regretter ensuite...petit soldat j'ai déserté.
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Mar 2 Aoû 2011 - 11:46

Si tu as envie de lire d'autres poèmes de moi (qui ne parlent pas QUE de dépression), je te donne l'adresse de mon nouveau blog :
http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.html
J'espère que ces lectures te plairont.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par maya le Mar 2 Aoû 2011 - 11:52

Merci, je vais aller lire tes merci poèmes.
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Dépression

Message par _vadiemma le Mer 2 Nov 2011 - 17:01

Je confirme les dires de la réponse ci-dessus. La dépression est une maladie et ne doit être en rien assimilée à de la paresse. Elle se soigne la plupart du temps avec des psychotropes et il vaut mieux consulter un psychiatre pour cette pathologie.

_vadiemma
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 14
Localisation : Avignon
Identité métaphysique : Croyante
Humeur : Toujours bonne
Date d'inscription : 01/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Magnus le Mer 2 Nov 2011 - 17:06

A Vadiemma :
Changement de titre interdit. Je te l'ai déjà signalé.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Flo.Ureblind le Jeu 3 Nov 2011 - 2:25

Jipé a écrit:Il n'y a pas d’hérédité mais il peut y avoir une vulnérabilité provenant de la famille et de son ambiance.
Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) marchent plutôt bien, elles permettent de re-situer et recadrer le patient, le fonctionnement du cerveau à besoin de réapprendre de façon positive pour se sortir du défaitisme.
Se faire aider pendant qqs temps par des anti-dépresseurs, avoir une bonne hygiène de vie, faire un peu de sport, sortir et voir du monde, essayer de dormir au moins 6 h mais pas trop non plus et renoncer à l'alcool pendant le temps du traitement.

A ce propos, les anti-dépresseurs aident-ils vraiment ? On m'en a proposé il y a une certaine époque et j'ai refusé par peur d'en être dépendant. Je considère ça comme une drogue et un moyen d'échapper à son problème en brumant notre cerveau. Je pense que le meilleur moyen de sortir d'une dépression c'est de l'affronter de plein fouet. Quelqu'un de logique détesterait cet état, donc il fera tout ce qu'il peut pour s'en sortir. Je pense qu'il y a certaines personnes qui se complète dans leur dépression. On s'occupe d'eux, on les plaint, mais comme quelqu'un l'a dit plus haut quand ça va mieux c'est le retour à la vie normale. Je pense qu'il faut faire attention, surtout dans les temps que nous vivons en ce moment avec cette mode de "dépression", de bien distinguer ceux qui en souffre réellement et ceux dont c'est pas si solide.
Rien n'est plus puissant que la volonté. On connait tous des exemples de l'incroyable puissance de la volonté humaine. Il n'y a qu'à prendre deux personnes atteint du même cancer, et comparer celui qui se bat comme un lion et l'autre qui se laisse sombrer, le traitement ne fait pas tout.
Le corps et l'esprit sont liés, tout ce qui touche au corps touche l'esprit et vice-versa.

Flo.Ureblind
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 11
Localisation : Le Mans
Identité métaphysique : Nobody
Humeur : Pensif
Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Jipé le Jeu 3 Nov 2011 - 9:06

Flo:
A ce propos, les anti-dépresseurs aident-ils vraiment ?

bien souvent, les AD aident à stabiliser une situation, ils peuvent éviter une aggravation, font baisser les ressentis anxiogènes. Lorsqu'ils sont donnés par des médecins qui ont bien cerné le cas du patient, il n'y a pas d'effet d'accoutumance à moins de 3 mois. Si certains patients ont la sensation d'être "cassés", ils doivent en parler à leur médecin, et l'AD peut être changé.Il existe de nombreuses classes
Rien n'est plus puissant que la volonté.
c'est vrai...mais le problème de cette maladie (dépression), c'est que la volonté est très amenuisée, voire devenue inexistante.
Des patients prenants des AD, se sentent "soutenus", alors est-ce l'effet des molécules ou l'effet placebo ? Peut-être les deux...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Flo.Ureblind le Jeu 3 Nov 2011 - 9:41

Merci de ton éclaircissement, je ne savais pas qu'il y avait des dosages, enfin tout du moins une certaine échelle de puissance sur les AD.
Il est peut être préférable au médecin de prescrire un placebo au patient en premier lieu, parce que rien que l'idée de prendre des médicaments aide le moral. J'ai l'air d'éprouver une certaine méfiance vis-à-vis des traitements mais j'ai du mal à croire (à tort certainement) que des médicaments puissent régler des soucis psychologiques. A part si les médicaments recouvrent un "état" physique permettant au patient de se sentir mieux dans son corps ainsi que dans son esprit sinon je n'y crois pas tellement même si ma connaissance à ce sujet est assez limité.

Flo.Ureblind
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 11
Localisation : Le Mans
Identité métaphysique : Nobody
Humeur : Pensif
Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Jipé le Jeu 3 Nov 2011 - 10:06

Il est possible d'avoir une démarche, au début des symptômes dépressifs, vers les thérapies cognitives. Elles peuvent, pour certains patients, éviter un traitement par AD (psychotropes) , soit par choix, soit après avoir eu une expérience mal tolérée.
Elles sont en principe bien suivies et évitent très souvent les rechutes, car mieux comprises, mieux analysées. Le fait même de comprendre la causalité aide à ne pas recommencer les mêmes schémas.
Il est nécessaire de faire des recherches physiologiques, car souvent une dépression à une cause de manque.
Manque de sérotonine, d'adrénaline, de dopamine etc...Là, il est nécessaire de passer par la famille ISRS d'AD.
Je suis aussi de l'avis que, si on peut s'en passer ce n'est pas plus mal.
Mais parfois ce n'est pas possible, ou alors au risque d'une aggravation.
Un suivi psychologique accouplé aux traitements est le mieux à mon avis.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Flo.Ureblind le Jeu 3 Nov 2011 - 13:15

Et bien moi qui pensais qu'on pouvait nous donner des AD comme des cachous, je suis tout de suite un peu plus tolérant. Malgré que, je ne sais pas pourquoi, je trouve ça assez dangereux comme médicament.
Il y a certainement plus de personnes que l'on croit qui sont sous AD. Est-il vrai que cela concerne majoritairement les personnes issue des CSP et classes moyennes supérieures ?

Flo.Ureblind
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 11
Localisation : Le Mans
Identité métaphysique : Nobody
Humeur : Pensif
Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Jipé le Jeu 3 Nov 2011 - 14:15

Flo.Ureblind a écrit:Et bien moi qui pensais qu'on pouvait nous donner des AD comme des cachous, je suis tout de suite un peu plus tolérant. Malgré que, je ne sais pas pourquoi, je trouve ça assez dangereux comme médicament.
Il y a certainement plus de personnes que l'on croit qui sont sous AD. Est-il vrai que cela concerne majoritairement les personnes issue des CSP et classes moyennes supérieures ?
Tous les médicaments ont un potentiel dangereux, qu'ils soient chimiques ou naturels, mais c'est surtout l'abus qui amène des problèmes.
C'est bien pour cela qu'ils ne doivent pas être délivrés sans un avis médical ou au moins celui d'un pharmacien.
Je ne parle pas d'un comprimé d'aspirine ou une pastille pour le mal de gorge, bien que l'on puisse faire une allergie, mais c'est autre chose...
S'auto-médicamenter est une erreur, un médicament qui convient à une personne ne conviendra peut-être pas à une autre, ainsi que l’absorption de plusieurs médicaments et leurs effets contradictoires, et/ou d'amplifications des effets, etc...
Je pense que tu veux parler des catégories socio-professionnelles plus enclines à la dépression ?
Pas obligatoirement, je crois que l'on a dit ici que certains ont des antécédents qui "favoriseraient" l'état dépressif, sinon, il y en a dans tous les milieux, en général, les femmes sont plus sujettes, les personnes âgées pour des raisons physiologiques et de mal-être, solitude, et des jeunes aussi avec idée de suicide, scarifications. Les problèmes récurrents amènent à une fatigue physique et psychique et souvent d'une déprime banale de qqs jours, il y a passage à une dépression si elle n'est pas décelée et prise à temps.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Dim 6 Nov 2011 - 8:30

Flo.Ureblind a écrit:
Je pense que le meilleur moyen de sortir d'une dépression c'est de l'affronter de plein fouet. Quelqu'un de logique détesterait cet état, donc il fera tout ce qu'il peut pour s'en sortir. Je pense qu'il y a certaines personnes qui se complète dans leur dépression. On s'occupe d'eux, on les plaint, mais comme quelqu'un l'a dit plus haut quand ça va mieux c'est le retour à la vie normale. Je pense qu'il faut faire attention, surtout dans les temps que nous vivons en ce moment avec cette mode de "dépression", de bien distinguer ceux qui en souffre réellement et ceux dont c'est pas si solide.

Je pense que tu as voulu dire "se complaisent" ? Alors on ne doit pas parler du même état. "On les plaint" ? "On s'occupe d'eux" ? En voilà encore, un beau stéréotype : au contraire, les personnes déprimées font fuir tous leur soit-disant "amis".
Une "mode de la dépression" ? Vraiment, on ne doit encore pas parler de la même chose !
Quant au milieu familial : il y a rapidement usure, on ne prête même plus attention à l'état du/de la malade.... Sans compter que la dépression peut avoir ses sources dans les problèmes relationnels avec le conjoint, pour qui c'est bien facile de dire "mon épouse est une grande malade, regardez comme je suis bon de m'occuper d'elle". Or, c'est parfois la relation qui est toxique, et le "soignant" empoisonne doucement son malade -sans même s'en rendre compte d'ailleurs. Et quel bel effet de miroir, vraiment, pour le conjoint fort, fort attentionné, que tout le monde va plaindre et admirer pour sa patience ! Des bénéfices secondaires ? Ah ! Oui, vraiment ! rire

Rien n'est plus puissant que la volonté. On connait tous des exemples de l'incroyable puissance de la volonté humaine. Il n'y a qu'à prendre deux personnes atteint du même cancer, et comparer celui qui se bat comme un lion et l'autre qui se laisse sombrer, le traitement ne fait pas tout.
Le corps et l'esprit sont liés, tout ce qui touche au corps touche l'esprit et vice-versa.

La dépression et justement une maladie de la volonté. Donc, pas la peine de compter trop sur elle... Quant à la comparaison avec le cancer, comme elle est intéressante : de plus en plus de chercheurs se penchent sur le côté psycho-somatique de cette maladie. Le cancer, parfois, est une réponse alternative de l'organisme à un stress insoutenable par le psychisme. Je ne dirai pas, bien sûr, que c'est mieux de réagir à une situation pathogène en développant un cancer. Mais souvent, les personnes qui luttent le mieux contre le cancer sont des personnes auparavant dépressives : enfin, elles ont un ennemi visible à combattre ! (J'ai un exemple précis, dans mon entourage)
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par JO le Dim 6 Nov 2011 - 8:55

On ne peut pas parler de la dépression en général . Il y en a différentes sortes . Mais , comme le cancer - Bab le souligne à juste titre-, la maladie a aussi des sources psycho-affectives . L'impossibilité de trouver une issue à un stress répétitif entraine des comportements nocifs compensatoires et pathogènes
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par _La plume le Dim 6 Nov 2011 - 10:49

D'accord avec Bab, les gens qui disent il suffit de vouloir l'affronter, d'avoir de la volonté, ne savent pas de quoi ils parlent puisqu'une des caractéristiques de la dépression, est justement l'abattement, la baisse de moral, le manque de motivation, de volonté de lutter, le manque d'envie de sortir, de voir du monde. Il faut apprendre à vivre avec ou se faire soigner par des spécialistes, parfois une rencontre imprévue peut suffire à déclencher une nouvelle motivation.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Dim 6 Nov 2011 - 11:17

Il peut y avoir des dépressions endogènes (si je ne me trompe pas de terme) : des dépressions qui n'ont, en apparence du moins, aucune cause extérieure. Personnellement je ne connais personne dans ce cas.
Pour ma part, je pense qu'une grande majorité de dépressions surviennent quand des coups répétés à l'estime de soi, ou à l'image narcissique ont été portés depuis des années. Ces coups commencent en général dès l'enfance, à un âge ou l'enfant ne peut qu'encaisser les coups (je parle de coups moraux) sans les comprendre et sans aide pour les gérer. cela entraine une inappétence, un manque de combativité qui se perpétue à l'âge adulte : dès lors, la personne risque de e retrouver systématiquement dans des situations où d'autres blessures seront infligées. La personne continuera à survivre, mais dans une irréalité. Vient un moment où la personne peut se sentir entièrement détruite de l'intérieur : plus rien de la raccroche à la vie, elle n'éprouve plus de plaisir, elle se sent isolée, marginalisée, elle n'attend plus rien des autres puisque toutes ses relations depuis le début ont été basées sur le mensonge et / ou la violence. Elle se pense alors au bout du chemin : aucun dépresseur ni molécule chimique ne pourra changer cet état d'esprit. Il faudrait presque une cure de sommeil, un lavage de cerveau, pour nettoyer tous ces souvenirs, toutes ces blessures.
Il faut saluer les dépressifs qui continuent, malgré tout, à garder un semblant de dignité, et à sourire ou simplement apporter leur soutien à d'autres, ou encore plus simplement à essayer de sauver la face pour le / la personne qu'ils peuvent encore aimer. (la dépression étant aussi une maladie de l'amour).
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Jipé le Dim 6 Nov 2011 - 11:19

JO a écrit:On ne peut pas parler de la dépression en général . Il y en a différentes sortes .
C'est vrai...Il y a des dépressions aiguës, mais qui guérissent spontanément en qqs mois, sans ou avec traitements à court terme. Il y a la dépression chronique ou marquée par des rechutes successives séparées d'intervalles à durée variable et pendant lesquels l'humeur est normale.
La dépression peut se manifester sous différentes formes:

- la forme unipolaire majeure, qui se traduit par un épisode isolé ou des épisodes récidivants. Sa forme extrême et relativement rare est la mélancolie, où les troubles psychiques et un délire de culpabilité accompagnée d'idées suicidaires sont au premier plan.
Elle doit être traitée en profondeur en milieu hospitalier très souvent.

- la forme unipolaire mineure, appelée dysthymie, correspond à une humeur triste, perte d'intérêt, perte ou gain de poids, fatigue etc...Elle dure en général deux ans de façon quasi constante.

- la forme avec troubles bipolaires, présente des épisodes d'excitation maniaque avec comportement euphorique et agité, et l'alternance de périodes d'abattements, de tristesse. Il peut y avoir entre les deux une longue période d'humeur normale.
Ces états bipolaires peuvent être eux aussi majeurs (psychose maniaco-dépressive) ou mineurs (cyclothymie).


_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par JO le Dim 6 Nov 2011 - 11:20

la cure de sommeil est efficace, comme recours d'urgence.
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Babylon5 le Dim 6 Nov 2011 - 11:21

La plume a écrit: parfois une rencontre imprévue peut suffire à déclencher une nouvelle motivation.
De mon point de vue il n'y a que ça. La rencontre d'une personne qui vous comprend, qui fasse preuve d'une vraie empathie, ou même, qui ait vécu les mêmes souffrances et a pu les surmonter.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression est-elle une forme de paresse ?

Message par Jipé le Dim 6 Nov 2011 - 11:31

Babylone,

ce que tu décris , peut se nommer "l'impuissance acquise"...
La personne ressent des évènements inévitables, pénibles et aversifs qui entraînent une conception du monde où le sujet se perçoit comme impuissant face à un univers qui agit sur lui.
Il en tire la conclusion qu'agir ou ne pas agir revient au même, car l'action est impuissante à modifier la réalité. C'est un style cognitif négatif...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum