Déclinaisons sur le thème de la dépression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Déclinaisons sur le thème de la dépression

Message par Babylon5 le Mar 26 Juil 2011 - 12:03

Peut-être avez-vous aussi des textes qui parlent de ça ?

Ces soupirs qu’on étrangle pour la dignité
Le barrage des yeux qui a déjà cédé
La douleur et la peine, sans le secours des mots
Sans raison d’être là, comme un enfant de trop
Le poids du corps qui ploie sous tant d’inanité
La gorge qui se serre et ne peut respirer
Ce tremblement des lèvres annonçant le sanglot
Ce courage inutile pour porter le fardeau
La chambre trop étroite où l’on va étouffer
Le cœur qu’on entend battre en machine affolée
Aucun être à chérir, on a rien à donner
Cet esprit qui vacille derrière les barreaux
Ces gestes qu’il faut faire et qui ont l’air idiots
La mort qui vous épèle et ne sait prononcer
Tout ce qui aurait dû être et qui n’a pas été,
Cet oreiller qu’on cache et qui a bu nos maux
Cette invisibilité de ceux qui sont là-haut
Ces lénifiants alcools pour vous faire oublier.
La poésie enfin, qui vous laisse tomber.
___________
Samedi 11 décembre 2010
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déclinaisons sur le thème de la dépression

Message par Cochonfucius le Mar 26 Juil 2011 - 14:29

Et l'on se dit "pourquoi ne suis-je déjà mort?"

Ne pouvant plus parler, contemplant le ciel vide,
L'homme de cinquante ans, dont le coeur est limpide,
Bestiau pour l'abattoir, se résigne à son sort.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22821
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déclinaisons sur le thème de la dépression

Message par casimir le Mar 26 Juil 2011 - 17:14

"Dans ta mort, comme dans toute disparition, il y a de l'inconnu et du souffrant.
Jour après jour, je sépare l'un de l'autre : ils ne se confondent pas.
La souffrance sécrète du noir, l'inconnu engendre de la lumière"

C.Bobin
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déclinaisons sur le thème de la dépression

Message par Babylon5 le Mar 26 Juil 2011 - 17:46

C'est très beau, ça.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déclinaisons sur le thème de la dépression

Message par casimir le Mar 26 Juil 2011 - 18:23

oui

"Veux tu savoir ce que je fais de mes journées, toi qui, patientant sous quelques mètres cubes de terre, n'accroches plus ton coeur à la girouette des soleils et des lunes ?
C'est très simple : j'apprends à aimer les vivant comme je t'aime aujourd'hui, d'un amour calme et blessé, délivré du chaos des demandes."

Ce sont des extraits de "autoportait au radiateur",
qui ne "parle" que de cet insondable silence.
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déclinaisons sur le thème de la dépression

Message par Babylon5 le Mar 26 Juil 2011 - 19:06

Faudrait que je le lise. Et toi ? es-tu poète à tes heures ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déclinaisons sur le thème de la dépression

Message par casimir le Mar 26 Juil 2011 - 20:16

Il fût un temps...mais non, je ne sais pas assez me laisser habiter du silence pour que les mots jaillissent et coulent de source.
Heureusement d'autres sont moins sourds que moi, et j'aime les entendre. Wink
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déclinaisons sur le thème de la dépression

Message par Babylon5 le Mar 26 Juil 2011 - 20:52

Eh ! Bien, j'aurai plaisir à lire des citations aussi profondes et belles que celles que tu m'as offertes. blabla
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déclinaisons sur le thème de la dépression

Message par casimir le Mar 26 Juil 2011 - 20:59

Chouette ! tu va te régaler.

accueil
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déclinaisons sur le thème de la dépression

Message par Babylon5 le Mer 27 Juil 2011 - 12:05

Tiens, j'ai réécrit un ancien texte sur ce thème :

Petit soldat

Tu as choisi…
Quel jour au fait ?
Ton esprit confus
Ne peut s’en rappeler :
Si c’est un combat,
Tu as choisi
De déserter.

Au fond de la chambre,
Dans la moiteur du soir,
Au creux chaud de ton lit
Tu broies l’espoir,
Éructant des sanglots noirs
Et de loin en loin tu n’ouvres les yeux
Que pour mieux les fermer.

Tu as choisi :
Qui donc pourrait t’aider ?
Allons, viens donc te battre,
Allons, le jour s’est levé.
Mais ton corps est sourd
Ton cœur trop lourd :
Comment les soulever ?

Mais oui, c’est de ta faute,
Et tu t’y vautres,
Recroquevillé
Sur quelques rêves enchantés,
Un peu de vin, des cigarettes,
Puni sans doute :
Petit soldat défait.
_________
Texte revu le 27/07/2011
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum