LA COLÈRE

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA COLÈRE

Message par Étudiant de l'Univers le Mar 9 Aoû - 21:17


On racontait dans l’antiquité qu’un père de l’église connu sous le nom de Jérôme  fut un très grand savant. Le problème c’est qu’il enguirlandait tout le monde.  
Un jour, Jésus lui apparût et lui disait :
- Donne moi tout …
- Je t’ai tout donné, répondit Jérôme, mes talents, ma mémoire et toute mon intelligence.
- Mais tu ne pourrais pas me donner quelque chose encore ?
- Mais, je t’ai donné ma vie. Toute ma vie est à toi, tu peux la prendre, je peux être martyr si tu veux ! Tout ce que tu veux, par la grâce… Prends tout!
- J’aimerais autre chose.
- Toutes mes richesses, tout ce que j’avais, mes biens, je t’ai tout donné. Regarde ! Je vis dans une grotte, je n’ai plus rien du tout.
- Tu n’as pas quelque chose d’autre à me donner ?
- Ma colère !
- Alors donne-la moi, donne- la moi, ta colère ! Cette colère, j’en ferai le Royaume des Cieux…! ‘
 
La colère met un blocage au courant de l’amour. Chaque fois que nous nous mettons en colère, l’amour disparaît. Chaque personne est sujette à la colère car elle est très courante dans la vie de tous les jours.
 
Dans la quête de la spiritualité, elle est un des obstacles majeurs  que le chercheur doit travailler et le transcender par des moyens appropriés.
 
Le bouddha historique enseignait dans ses sutras  que le crapaud est le symbole de la colère et que pour en venir à bout , il faut la laisser venir pleinement à la conscience, être vigilant et ne pas s’identifier à elle. En ne réagissant pas à la colère, son énergie diminue puis s’éteint complètement.
 
 L’autre façon pour faire disparaître la colère est plus ardue mais très efficace est de recourir à la puissance de l’ Amour telle qu’enseignée par Jésus.
 
Une autre façon plus pratique est d'utiliser une technique respiratoire de 12 cycles de la boddhisatwa Kuan Yinn, technique spirituelle  des plus performants appelée le médicament des bouddhas permettant de purifier totalement l’énergie de la colère et de la transformer en énergie pure. Cet exercice demande un travail continu quotidien.
 
Il faut comprendre que la colère est un des poisons spirituels   qui indique que nous avons perdu l’équilibre intérieur.
 
La   colère est en réalité une forme d’énergie négative ou impure. Quand notre aura ou champ d’énergie a accumulé  assez de cette forme d’énergie spécifique qu’est la colère, ce vortex d’énergie prend possession de notre esprit. Si nous laissons ce poison atteint un seuil critique, nous sommes piégés et seul un effort décisif de notre part peut nous libérer de cette descente infernale. C’est pourquoi nous voyons certaines personnes devenir progressivement de plus en plus en  colère  à travers toutes leurs vies. Leur colère est devenue une maladie chronique.
 
Donc, le premier travail d’un chercheur spirituel est de purifier l’énergie toxique de la colère et de la transformer en énergie pure, de façon à économiser assez  d’énergie pour un travail spirituel ultérieur.
 

Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par yacoub le Mar 9 Aoû - 21:28

Mahomet aussi a dit 3 fois:
Ne te met pas en colère
Ne te met pas en colère
Ne te met pas en colère

Il était quand même très colère et avait la rancune tenace.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Étudiant de l'Univers le Mer 10 Aoû - 6:08

yacoub a écrit:Mahomet aussi a dit 3 fois:
Ne te met pas en colère
Ne te met pas en colère
Ne te met pas en colère

Il était quand même très colère et avait la rancune tenace.

Même le maître Jésus était lui aussi en colère dans 2 évènements en particuliers :
1)On comprend donc la colère de Jésus. Dans son indignation, il renversa les tables des changeurs d’argent et dispersa leur monnaie. Il prit des cordes, en fit un fouet et chassa tous les animaux hors du temple. Puis il ordonna aux marchands de colombes: ‘Hors d’ici! C’est la maison de mon Père. N’en faites pas une maison de commerce.’
2)Le matin, en retournant à la ville, il eut faim.
Voyant un figuier sur le chemin, il s'en approcha; mais il n'y trouva que des feuilles, et il lui dit: Que jamais fruit ne naisse de toi! Et à l'instant le figuier sécha.
Les disciples, qui virent cela, furent étonnés, et dirent: Comment ce figuier est-il devenu sec en un instant?
Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi et que vous ne doutiez point, non seulement vous feriez ce qui a été fait à ce figuier, mais quand vous diriez à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, cela se ferait.

Il est important de comprendre pourquoi Jésus se mettait en colère lors de ces 2 évènements. Les gens ne comprenaient pas ce qui se passait à l'intérieur de l'âme de Jésus en ces 2 moments là quand il se mettait en colère. Comme les gens ont idolâtré Jésus et qu'ils le voyait comme Dieu incarné et le seul Fils de Dieu , alors ils pensaient et croyaient que Jésus était parfait et donc Jésus ne pouvait possiblement pas faire d'erreur en se mettant en colère . Alors les gens étaient confus à propos de sa colère.

En réalité , Jésus n'était pas né parfait dans le sens qu'Il n'était pas né avec la pleine Conscience Christique . Il doit passer par un processus graduel d'Éveil Christique afin de pouvoir remplir sa mission.Il avait déjà atteint au moment de ces 2 évènements un haut degré de Conscience Christique avec évidemment certains pouvoirs psychiques qui accompagnaient cette nature Christique.
Comme Jésus passait par un processus accéléré de transformation de sa conscience , il n'avait pas le temps de s'ajuster lui-même à l'augmentation de ses propres pouvoirs. Ce qui fait que lorsqu'il avait faim , il s'attendait à ce que le figuier lui fournisse un repas mais le figuier n'avait que des feuilles. Alors déçu et en colère, Jésus lui jeta une malédiction et avec les pouvoirs psychiques que Jésus avait à ce moment là , cette malédiction se réalisa dans la matière instantanément. Le figuier se déssécha.

Ce qu'il faut réaliser ici c'est que l'enregistrement originel de cette histoire n'a pas été fait correctement dans l'Évangile de Mathieu dans le sens que Mathieu a mal compris l'intention originelle de Jésus qui voulait dire non pas la foi mais la haute Conscience Christique Qui est plus que la foi Et quelqu'un qui atteint un haut degré de Conscience Christique peu importe ce qu'il dit , cela va se réaliser immédiatement dans la matière .
On ne peut comprendre cette histoire qu'à travers l'aide du Consolateur.

Ce qu'on peut tirer de cette histoire c'est qu'en fait tant qu' une personne ou un être spirituel aussi avancé qu'un maître spirituel est sur terre, il peut faire des erreurs peu importe son degré d'atteinte spirituelle.

Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Jipé le Mer 10 Aoû - 8:31

La colère est une émotion tout à fait humaine et même si elle est considérée comme négative, elle est bien utile, car elle est un moteur, une énergie et une motivation pour résoudre des problèmes et/ ou atteindre des buts.
Ce sont les excès de colère, ceux qui deviennent hors contrôle qui faut apprendre à maîtriser, ceux qui sont d'une grande gêne pour soi et son entourage.
Une fois que l'on a pris conscience qu'il peut y avoir un danger, on doit essayer de gérer ces excès, il y a des méthodes efficaces pour cela...

Ps: étudiant, il n'est peut-être pas utile de nous faire des cours d'évangélisation pour expliquer un phénomène naturel de la personne humaine...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par _La plume le Mer 10 Aoû - 8:36

Il y a la Sainte colère qui est juste, celle de Jésus, comme par exemple fouetter les marchands du temple, ou mettre des claques aux athées. rire

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par gaston21 le Mer 10 Aoû - 15:33

La plume, tu es bien catégorique avec les athées ! Le sais-tu, mais chez ces êtres dégénérés, il y en a qui sont même masos ! Si tu leur fiches des claques (surtout sur les fesses !), ils vont te dire : " encore, encore, maître...".
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par le lynx le Mer 10 Aoû - 18:42

Jippé
La colère m'a détruit en quelque sorte.
Elle est devenue le moteur de mes angoisses, de ma violence et de mon dégout.
J’hallucinais, tout m’irritait à en devenir mythomane. Insoutenable pour mon entourage.
Mon emportement sous l’apparence de l’horreur ma rendue en quelque sorte ma liberté.
Malgré cela, la petite bête m’a rongé et j’ai contracté une saleté de maladie.
Aujourd'hui, je vie avec celle-ci.
Pourrais tu me donnais des procédés efficaces pour lutter et combattre cette fureur qui n’est autre qu’un sale fléau. La colère, l’exacerbation sont- elles des affections que l’on peux combattre et détruire ?
Merci, Amicalement
Le lynx
avatar
le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : VALENCE
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Variable
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Jipé le Mer 10 Aoû - 19:09

le lynx a écrit:Jippé
La colère m'a détruit en quelque sorte.
Elle est devenue le moteur de mes angoisses, de ma violence et de mon dégout.
J’hallucinais, tout m’irritait à en devenir mythomane. Insoutenable pour mon entourage.
Mon emportement sous l’apparence de l’horreur ma rendue en quelque sorte ma liberté.
Malgré cela, la petite bête m’a rongé et j’ai contracté une saleté de maladie.
Aujourd'hui, je vie avec celle-ci.
Pourrais tu me donnais des procédés efficaces pour lutter et combattre cette fureur qui n’est autre qu’un sale fléau. La colère, l’exacerbation sont- elles des affections que l’on peux combattre et détruire ?
Merci, Amicalement
Le lynx
Salut le Lynx,
je suis désolé sincèrement de ce qui t'arrive...mais je répète que ce n'est pas la colère en soi qui est mauvaise, c'est l’excès de colère. Tout comme un verre de vin pendant un repas quotidien n'est pas nocif, mais une bouteille entière oui.
Autrement dit tout ce qui est excessif et extrême est mauvais...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Étudiant de l'Univers le Mer 10 Aoû - 19:31

le lynx a écrit:Jippé
La colère m'a détruit en quelque sorte.
Elle est devenue le moteur de mes angoisses, de ma violence et de mon dégout.
J’hallucinais, tout m’irritait à en devenir mythomane. Insoutenable pour mon entourage.
Mon emportement sous l’apparence de l’horreur ma rendue en quelque sorte ma liberté.
Malgré cela, la petite bête m’a rongé et j’ai contracté une saleté de maladie.
Aujourd'hui, je vie avec celle-ci.
Pourrais tu me donnais des procédés efficaces pour lutter et combattre cette fureur qui n’est autre qu’un sale fléau. La colère, l’exacerbation sont- elles des affections que l’on peux combattre et détruire ?
Merci, Amicalement
Le lynx

La colère est une émotion qui ne prend pas naissance dans le corps émotionnel . Elle prend sa source sous forme de pensées dans le corps mental, spécifiquement les pensées qui font que les gens pensent que la vie devrait être comme ceci ou cela et que quand les situations extérieures ne correspondent pas aux attentes des gens , alors il y a quelque chose qui ne marche pas.
Ces pensées font que les gens pensent qu'ils devraient être traités d'une telle manière , une injustice a été commise et quelqu'un doit être blâmé. Cela libère l'émotion de la colère qui peut être la cause qu'on cherche à se venger ou tenter de punir l'autre personne.
Lorsqu'on comprend et on réalise comment les émotions suivent automatiquement les pensées, alors on doit apprendre à se connecter au corps mental et ainsi découvrir le processus par lequel les pensées sont formées.
En maitrisant les pensées , on maîtrise les émotions. Il existe différentes moyens d'apprendre à maîtriser nos pensées et émotions comme la prière , la méditation, les techniques respiratoires, les affirmations positives etc....
Il existe aussi d'autres techniques psychologiques ; cependant pour guérir les émotions de la colère , il est important d'examiner nos croyances de base qui sont à l'origine des pensées négatives menant à la colère , au ressentiment etc...
C'est un travail que chacun doit faire concernant le changement de ses propres croyances.

Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Jipé le Jeu 11 Aoû - 11:07

Corps mental ?! oui, lorsqu'on dans l'ésotérisme...mais sinon ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Babylon5 le Jeu 11 Aoû - 12:09

Bonjour étudiant,

Il me semble que tu t'es trompé de rubrique : ici, il s'agit de la rubrique psychologie. Toi, tu viens poster un sujet qui relève de la pure idéologie.
La colère (à ne pas confondre avec la haine) est un moteur qui permet de s'indigner et d'agir sur le monde. Ton modèle semble inspiré par un préchi-précha christo-bouddhique. Si l'on regarde un peu les sociétés vivant selon ce modèle où la colère est bannie, on constate leur côté sclérosé, immobiliste, fataliste, acceptant les injustices et les perpétuant.
Je dirais plutôt vive la colère, indignons-nous ! furieux
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Babylon5 le Jeu 11 Aoû - 12:16

Bonjour le Lynx,

Je ne sais pas de quelle fureur tu parles et je ne veux pas être indiscrète : la fureur peut venir d'un sentiment d'impuissance devant un injustice qui nous a blessé dans notre petite enfance, et dont on n'a pas forcément gardé le souvenir conscient. Dans ce cas-là, il convient d'écouter sa fureur, de lui donner la parole -avec l'aide d'un professionnel éventuellement-, de la laisser exploser dans un lieu et à un moment particulier (la cabinet du psychothérapeute, ça peut être le meilleur endroit).
J'ai remarqué qu'après avoir laissé parler la fureur et la rage, ce sont les larmes qui viennent.... comme pour apaiser cet incendie.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Jipé le Jeu 11 Aoû - 15:46

Babylon5 a écrit:Bonjour étudiant,

Il me semble que tu t'es trompé de rubrique : ici, il s'agit de la rubrique psychologie. Toi, tu viens poster un sujet qui relève de la pure idéologie.
La colère (à ne pas confondre avec la haine) est un moteur qui permet de s'indigner et d'agir sur le monde. Ton modèle semble inspiré par un préchi-précha christo-bouddhique. Si l'on regarde un peu les sociétés vivant selon ce modèle où la colère est bannie, on constate leur côté sclérosé, immobiliste, fataliste, acceptant les injustices et les perpétuant.
Je dirais plutôt vive la colère, indignons-nous ! furieux
je partage ton avis Babylon Wink

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Étudiant de l'Univers le Jeu 11 Aoû - 17:37

Jipé a écrit:Corps mental ?! oui, lorsqu'on dans l'ésotérisme...mais sinon ?

Corps mental = boite mentale

Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Étudiant de l'Univers le Jeu 11 Aoû - 17:48

Babylon5 a écrit:Bonjour étudiant,

Il me semble que tu t'es trompé de rubrique : ici, il s'agit de la rubrique psychologie. Toi, tu viens poster un sujet qui relève de la pure idéologie.
La colère (à ne pas confondre avec la haine) est un moteur qui permet de s'indigner et d'agir sur le monde. Ton modèle semble inspiré par un préchi-précha christo-bouddhique. Si l'on regarde un peu les sociétés vivant selon ce modèle où la colère est bannie, on constate leur côté sclérosé, immobiliste, fataliste, acceptant les injustices et les perpétuant.
Je dirais plutôt vive la colère, indignons-nous ! furieux

Bonjour Babylone,

La colère est un poison toxique lorsque non soigné et non maitrisé amène des problèmes de santé physiques et psychologiques graves. La colère est mauvaise conseillère , et plus on se met en colère plus on perd ses moyens càd sa lucidité à résoudre les problèmes, alors on devient frusté. La frustration peut amener des problèmes cardiaques .
La colère non maitrisée a des effets physiques et psychologiques durables sur notre corps.
Effets physiques : la colère occasionne des blessures, des flux d’adrénaline, de l’hypertension, et un pouls accéléré ; il peut en résulter des incidents cérébraux ou cardiaques.
Effets psychologiques : la colère provoque des sentiments aigus de culpabilité, d’échec, la dépression, d’agitation constante, des états violents de rage, et parfois le suicide.

La colère commence par des petites frustrations qui à la longue devient comme un volcan qui peut exploser n'importe quand. L'antidote de la colère c'est l'appréciation , la gratitude qui nous permet d'apaiser le volcan intérieur.


Étudiant de l'Univers
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Canada
Identité métaphysique : chercheur de Vérité
Humeur : varie selon l'Énergie
Date d'inscription : 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par le lynx le Jeu 11 Aoû - 18:37

Merci,
En réalisé, ma fureur s’explique de par ce que j’ai vécu dans mon passé. J’ai considéré et contemplé non pas dans le sens d’admirer, exaction, viol et massacre… Le comble de la bêtise humaine, mais comme le dicton nous le dit si bien : On ne refait pas l’histoire.

Des explosions dangereuses, perturbations inquiétantes, à en tuer père et mère.
Canaliser, toute cette souffrance, fut une dure bataille. Un combat contre soi-même.

Pourquoi toute cette haine ?
Les coupables, qui sont-ils ?

Les dirigeants de toutes les nations qui n’ont que faire de nos pensées, de nos idées, de nos sentiments. En faits, la mise en action, passer à l’acte ont des enjeux économiques, politiques, financiers et militaires crutiaux. Des investissements sur la machine humaine qui se devait d’adopter sans contester les ordres et obtenir des résultats probants.
À mon époque c’était ainsi, il te fallait réaliser un quota d’ans, puis décrocher une autorisation pour te réinsérer si tu le souhaitais, retrouver un emploi de ton propre chef dans le privé ou au sein de l'une des administrations existantes qui prenaient le temps accompli dans les armées. Bref !

Il est véridique de souligner que ce métier est un choix nullement une obligation !

Malgré-cela, qui abandonnerait gracieusement une dizaine d’années de sa vie, nanti d’avoir exercé un travail à risques et dont l’état ne comptabiliserait aucun trimestres pour le calcul de sa retraite ? Personne !
Auparavant 15 années d’activité étaient nécessaires, pour toucher une pension, sans quoi la nation ne se redevait de rien.

Encore que, aujourd'hui, le parlement a peut-être changé certains droits, apporté un rafraichissement dans la constitution des armées et introduit de nouvelles prescriptions.
Tout du moins je l'éspère.

Douleurs, épreuves, hargnes, consentir à ne pas exister semblablement à monsieur tout le monde. C’est cela le métier d’un combattant. Servir, Admettre, Mourir pour la patrie.
De nos jours, les petits jeunes manquent d’expériences ou en possèdent de trop. Dans ma conception, l’armée est devenue une issue de secours qui endigue une partie de la croissance Insolite du chômage. Attention cependant, ceci n’engage que mon opinion !

Comment imaginer que le passé ne remonte pas parfois à la surface et, que vous le croyez ou non, à une vitesse surprenante. Vos antécédents vous agressent, ne sollicitent pas votre avis et par le biais de subterfuges disparates, variés et panachés, ils vous rattrapent avec la promptitude du cheval de courses.

J’arrête, là ! Penser comme vous le souhaitez, ne raisonner pas en amateur, j’ai encore des prédispositions qui sont maitrisées certes,et involontairement la constatation dilettante d’avoir refait ma carrière d’une façon plaisante, abondamment ingrate mais qui me laisse du temps pour vivre et me faire plaisir, entre autre, dans l’anneau des personnes de ce forum.

Amitié à vous tous
Le lynx



avatar
le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : VALENCE
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Variable
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par maya le Jeu 11 Aoû - 18:46

Babylon5 a écrit:Bonjour étudiant,

Il me semble que tu t'es trompé de rubrique : ici, il s'agit de la rubrique psychologie. Toi, tu viens poster un sujet qui relève de la pure idéologie.
La colère (à ne pas confondre avec la haine) est un moteur qui permet de s'indigner et d'agir sur le monde. Ton modèle semble inspiré par un préchi-précha christo-bouddhique. Si l'on regarde un peu les sociétés vivant selon ce modèle où la colère est bannie, on constate leur côté sclérosé, immobiliste, fataliste, acceptant les injustices et les perpétuant.
Je dirais plutôt vive la colère, indignons-nous ! furieux

Je suis d'accord avec toi Babylon5, je n'aime pas du tout ce genre de préchi-précha qui n'a rien de bouddhiste, puisque dans cette philosophie bien comprise nous devons utiliser les passions dont la colère pour mieux se connaitre.
Je crois que notre étudiant joue au prédicateur...et je n'aime pas cela du tout. harpe

Pour Lynx, j'ai lu avec attention et te comprends. J'ai vécu dans ce milieu pendant longtemps à cause de mon ex. Quitter l'armée après des années, se reconvertir au civil...le passé reste souvent longtemps dans l'esprit de celui qui a vécu dans l'armée. Crying or Very sad
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par le lynx le Jeu 11 Aoû - 18:57

Bonsoir maya,
Ce n'est pas toujours facile d'expliquer ce que l’on a vécu. Parfois, on me prend pour un taré, car je prends trop à cœur mon travail, etc.
Enfin, même en tant que patron on n’est pas insensible aux personnes. Ton petit mot me fait plaisir.
A une autre fois.
soutenir
avatar
le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : VALENCE
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Variable
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par maya le Jeu 11 Aoû - 19:19

le lynx a écrit: Bonsoir maya,
Ce n'est pas toujours facile d'expliquer ce que l’on a vécu. Parfois, on me prend pour un taré, car je prends trop à cœur mon travail, etc.
Enfin, même en tant que patron on n’est pas insensible aux personnes. Ton petit mot me fait plaisir.
A une autre fois.
soutenir

Soyons zen....out pour la colère. lol!
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par JO le Ven 12 Aoû - 8:05

je crois qu'on regarde trop hors de soi et pas assez dedans . Se constater en colère permet d'utiliser cette colère, de l'exprimer de façon adaptée, ou de la calmer, ce qui exploite le flux hormonal du stress sans qu'il soit destructeur, ni dedans ni dehors - ou alors, de façon efficace et non désordonnée, pour les "saintes colères" .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Jipé le Ven 12 Aoû - 8:23

Etudiant:
Effets physiques : la colère occasionne des blessures, des flux d’adrénaline, de l’hypertension, et un pouls accéléré ; il peut en résulter des incidents cérébraux ou cardiaques.
Les sportifs aussi ont des flux d'adrénaline, des accélérations du rythme cardiaque et souvent de manière brutale, et ceci n'implique pas d'incident cérébral de décès prématuré...
Tes raccourcis démontent que tu ne connais pas vraiment ton sujet, tu te sers du thème des émotions et de pseudo-explications, pour arrivez à placer "ta soupe" de prêcheur chrétien...Tu n'es pas le premier Wink

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par JO le Ven 12 Aoû - 8:45

ce qui cause des dégâts physiologiques chez les coléreux "contenus", c'est le reflux inutilisé de l'énergie mobilisée . Mais, au lieu de massacrer son voisin, on peut bourrer un édredon de coups de poings . La colère doit sortir, une fois là ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Babylon5 le Ven 12 Aoû - 9:44

Bonjour le Lynx,

J'ai lu ton message hier, je n'ai pas su trop quoi répondre sur le coup, bien qu'ayant l'envie de te dire quelque chose. Il est vrai que le monde dont tu parles m'est étranger. Cependant, je salue le courage qui te permet de nous en parler, même si des personnes comme moi ne comprennent pas forcément bien.

Amicalement
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par Babylon5 le Ven 12 Aoû - 9:54

Bonjour Maya,

J'ai une certaine méfiance contre le bouddhisme, je pense qu'il a autant d'inconvénients que le christianisme, comme la plupart les "ismes" d'ailleurs qui sont trop souvent des dogmatismes. J'ai cru remarquer ça et là que le bouddhisme ou certaines de ses positions de principe sont récupérés pour d'autres "ismes", y-compris le christianisme.
Personnellement, si des personnes veulent ou ont besoin de donner du sens à travers ces grilles, ça ne ma dérange pas, ce qui me gêne c'est que leurs idéologies essayent de s'imposer, envahissant le mode des pensée des autres au point de les rendre plus ou moins inaptes à utiliser leur esprit critique et leur faculté de discernement.
Le sujet de étudiant est l'illustration de cette façon de regarder le monde avec des oeillères, tout en se présentant comme non idéologique (puisque posté dans "psychologie" et non dans une section religieuse).
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA COLÈRE

Message par maya le Ven 12 Aoû - 11:03

Babylon5 a écrit:Bonjour Maya,

J'ai une certaine méfiance contre le bouddhisme, je pense qu'il a autant d'inconvénients que le christianisme, comme la plupart les "ismes" d'ailleurs qui sont trop souvent des dogmatismes. J'ai cru remarquer ça et là que le bouddhisme ou certaines de ses positions de principe sont récupérés pour d'autres "ismes", y-compris le christianisme.
Personnellement, si des personnes veulent ou ont besoin de donner du sens à travers ces grilles, ça ne ma dérange pas, ce qui me gêne c'est que leurs idéologies essayent de s'imposer, envahissant le mode des pensée des autres au point de les rendre plus ou moins inaptes à utiliser leur esprit critique et leur faculté de discernement.
Le sujet de étudiant est l'illustration de cette façon de regarder le monde avec des oeillères, tout en se présentant comme non idéologique (puisque posté dans "psychologie" et non dans une section religieuse).

Je pense que beaucoup de néo-bouddhistes( une grande partie de ceux qui, en recherche d'une spiritualité différente du christianisme, croit trouver leur bonheur dans une croyance "exotique et de préférence orientale)deviennent rapidement persuadés d'avoir les réponses à tout sur les émotions humaines et croient pouvoir devenir des prophètes pour aider les "ignorants" à comprendre ce que Bouddha a réalisé sur la souffrance et les moyens pour la supprimer.
Comme pour les bouddhistes du Mahayana (zen par exemple) on doit prier ou accomplir les bonnes actions "pour le bien de tous les etres"...on retrouve des adeptes devenus persuadés que leur "mission" dans la vie de tous les jours est de donner des conseils sur la façon de vivre ses sentiments, ses émotions.
Et l'on retrouve ainsi des personnes comme L'Etudiant, apportant ses bonnes paroles...qui sont le B-A- BA de la vie pour tout homme qu'il soit ATHEE ou pas...ou de n'importe quelle religion.

Pour ma part, je suis bouddhiste parce que j'ai pris refuge ( comme un baptème chrétien) et mets en pratique (ou essaye du moins) ce que j'apprends en partant complètement du début (les sutras, la parole de Bouddha) puis tout le reste...jusqu'au plus secret que je ne reçois qu'en oral par celui que j'ai choisi comme enseignant et qui est docteur en philosophie bouddhiste.
Je me considère comme athée, pour moi Bouddha était un homme comme nous tous...je crois pourtant à la force de l'Esprit, notre Nature originelle. Le plus difficile étant de comprendre la vacuité en fin de piste.
J'ai dit ailleurs que les mystiques m'intéressent, chrétiens, soufis etc...pour leur "découverte" de cet esprit...

Ma pratique est très personnelle et je ne suis que très rarement avec la sangha bouddhiste (les pratiquants)et c'est un choix qui s'est décidé assez rapidement parce que je rencontrais trop de personnes persuadées d'avoir la science infuse et préchant...
La méditation sur ce que je lis, la critique permanente dans la solitude sur la véracité de ce que j'applique vraiment dans la vie de tous les jours...voila pour moi le cheminement.
Dire aux autres comment vivre leurs émotions, je ne suis pas capable, toute recherche est personnelle. Je pense avoir "un peu" avancé en sagesse mais la souffrance et les émotions ne disparaitrons pas par enchantement.
"Humain trop humain" secret
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum