La théologie fondamentale et dogmatique

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

La théologie fondamentale et dogmatique

Message par le lynx le Mer 17 Aoû 2011 - 15:12

Bonjou Tango,
Pour faire suite à ta demande, j'ai ouvert ce sujet.
Ce que tu prétends est Exact, mais il serait difficile de dire s'il s'agit d ' immanence ou de transcendance... à mon sens l' au-delà ne pourrait être dépendant de l'espace, aussi il est possible de dire que Dieu se situe à l'intérieur de chacun, comme on pourrait dire inversement qu'on le capterait dans l'espace.

Je pense que ce n’est pas à toi ni à d’autre érudits sur ce forum que je donnerais un cours sur le sens de la théologie qui est en quelque sorte une science. Je sais en parti ce que certains diront : Ton Dieu peut-il être l’objet d’une science ? N’est –il pas le tout-autre, l’au-delà absolu, insaisissable, transcendant tout langage et toute représentation ?
N’y a t-il pas le risque qu’à vouloir l’analyser, on en fasse une notion parmi d’autres, au même titre que l’arbre, la cellule ou l’électron. Avant toute chose concevoir que nous sommes face à l’inconnu, à ce qui restera toujours au-delà de nos capacités d’appréhension intellectuelle, au mystère. Ne te semble t-il pas qu’il puisse y avoir d’autre voie d’approche qu’infirmée : dire ce que Dieu n’est pas, écarter toute fausse image, toute représentation à partir de l’expérience humaine, tout ce que la bible appelle idole. En fin de compte, le silence ne serait –il pas la façon préférable de parler de DIEU ?

Pourtant du peu que je sache, la tradition chrétienne ne peut pas en rester à cette position apophatique, muette. Elle reconnaît que Dieu reste caché, elle confesse aussi que Dieu lui-même a parlé dans l’histoire de l’humanité, qu’il s’y est lui même révélé, qu’il s’y est pareillement incarné, puisqu’il a pris figure humaine en Jésus de Nazareth, qu’elle confesse comme Dieu identiquement. J’ai déjà soutenu comme l’apôtre Jean que personne n’a jamais vu Dieu, cependant Dieu fils unique qui est dans le sein du père nous a été divulgué. Dans l’évangile de jean 1 verset 18: Personne ne vit jamais Dieu ; le Fils unique qui est au sein du Père, est celui qui nous l'a révélé. Si la représentation visible reste toujours problématique, admets-tu qu’une certaine parole soit possible, à condition qu’elle procède de l’écoute d’une parole, que l’évangile nous transmet ?

La réflexion théologique se distingue par conséquent des sciences religieuses en ce, qu’elle se reconnaît anticipé par une foi, ouverture confiante à l’altérité, qui en fonde le propos. Néanmoins cette foi, est-elle nécessairement la confession chrétienne manifestée ?
Je ne me hâte pas de répondre à cette question comme tu le constates. Pourquoi ? La confession chrétienne implique, selon-moi, une doctrine élaborée au cours des siècles dans des contextes culturels, entre autre particuliers et distincts. D’autre par, la théologie est une occupation critique sur ses contenus. Comme lorsqu’on se rend compte que les éléments contenus sont devenus inadéquates dans un autre contexte culturel. Je conclurais ainsi pour l’instant, c’est le cas par exemple, dans la culture moderne ou dans des cultures non européennes. Par la suite, je verrais s’il est vital d’exposer les quatre temps de la conception théologique.
Le lynx
avatar
le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : VALENCE
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Variable
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par JO le Mer 17 Aoû 2011 - 15:25

jusque là, pas d'objection
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22667
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par _La plume le Mer 17 Aoû 2011 - 15:48

C'est un peu compliqué mais j'arrive encore à suivre. Pour moi, sans vouloir en référer comme à un dogme, le Mystère tient justement dans le fait que "Dieu" serait à la fois transcendant, immanent et intrinsèque. Tiens, n'est-ce pas une Trinité ? J'accepte ce Mystère, maintenant pour l'expliquer ... mais peut-on expliquer un Mystère, c'est peut être le rôle des théologiens.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par ronron le Mer 17 Aoû 2011 - 16:36

La plume a écrit:C'est un peu compliqué mais j'arrive encore à suivre. Pour moi, sans vouloir en référer comme à un dogme, le Mystère tient justement dans le fait que "Dieu" serait à la fois transcendant, immanent et intrinsèque. Tiens, n'est-ce pas une Trinité ? J'accepte ce Mystère, maintenant pour l'expliquer ... mais peut-on expliquer un Mystère, c'est peut être le rôle des théologiens.
La transcendance est comme un voile...
Mais qu'y a-t-il de l'autre côté?
...
Enlevons le voile...
Que reste-t-il?
...
Un côté?
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par le lynx le Mer 17 Aoû 2011 - 16:47

Bonjour la plume,
Il est parfaitement avéré et important de signifier que ce n'est pas un sujet courant et simple.
N'allons pas trop vite !

Examinons tranquillement le premier des temps
de mon exposé qui présentent la signification, l’histoire du mot et de la matière dans un contexte récent.

Le deuxième temps ira en profondeur dans la réflexion. Mais me direz-vous qu’allons nous aborder ?
Une pensée ! Aujourd’hui dénommé la théologie fondamental qui prend en compte le fait que la croyance en Dieu n’est pas si éloignée de soi au sein de la culture moderne. Cependant, si le mot Dieu n’est pas soutenu par une ambiance religieuse, le mot en soi, peut gagner de nouvelle signification. Cela nous conduit comme tu nous en faisais part en une trinité mais d’une façon différente. En fait ce n’est pas un attribut spécifique ou singulier du divin ; c’est le cœur même de la révélation évangélique.

La redécouverte de cette notion est selon ma perception l’un des apports de la théologie contemporaine.

Ce sera l'objet du troisième temps
En fait, tu vois, si Dieu n’est pas solidaire en lui-même, il ne reste pas non plus enfermé dans sa communion trinitaire ; ou plutôt, l’amour des trois, ne peut que diffuser largement et généreusement.
Dieu crée le monde, un monde différent de lui, et pourtant destiné à entrer avec lui en communication d’amour, malgré l’obstacle du mal.

En réalité les notions de création et de salut, même si elles représentent des instants dissemblables dans notre représentation de l’histoire du monde, ne peuvent toutefois pas être séparées.

Ces symboles feront l'objet du quatrième temps
avatar
le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : VALENCE
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Variable
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par le lynx le Mer 17 Aoû 2011 - 17:48

Cher Ronron,
La transcendance est comme un voile.
Un dépassement de l’entendement n’est-ce pas une forme d’excès, une condition initiatique ou plutôt comme disait notre ami une énigme problématique ?
Dans le contexte, là, je pense que tu fais allusion à une certaine forme de philosophie, cependant laquelle ?
1. Celle de l’étude théorique des rapports entre la pensée au moyen de concepts unificateurs ;
2. Une discipline de compréhensions humaines enseignées dans les établissements scolaires ;
3. Ou un ensemble de principes directeurs, une forme d’avis, de prudence face aux épreuves de l’existence
Un voile transparent te permettra toujours de discerner les courbes d’une silhouette néanmoins, si ton voilage est opaque, il excitera ta curiosité. Attendu que tu ne pourras pas percevoir quoi que ce soit et ce, identiquement après avoir retiré ce paravent. L’esprit à la fâcheuse tendance à s'attarder sur ce qui se voit et bien peu possède l’aptitude de scruter leur intérieur. Pourquoi ? Ce phénomène révèle bien souvent des éléments qui engendrent la peur. Se détacher de toute combinaison, c’est aller au-delà de toutes craintes, que tu n’imagines même pas. Tu vois, tu sens, tu entends cette substance fugitive.
Le dépassement de soi-même, extérieur à la matière, au monde naturel.
Peux- tu distinguer ce qui est au dessus d’une autre nature, d’une force ou d’une réalité intelligente et créatrice ? Non ! L’examen, parfois, peut être trompeur, ceci je l’admets, peut être significatif ou le déclencheur d’un coté dissimulé de sa personnalité.


avatar
le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : VALENCE
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Variable
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par ronron le Mer 17 Aoû 2011 - 20:05

le lynx a écrit:Cher Ronron,
La transcendance est comme un voile.
[...]
Dans le contexte, là, je pense que tu fais allusion à une certaine forme de philosophie, cependant laquelle ?
1. Celle de l’étude théorique des rapports entre la pensée au moyen de concepts unificateurs ;
2. Une discipline de compréhensions humaines enseignées dans les établissements scolaires ;
3. Ou un ensemble de principes directeurs, une forme d’avis, de prudence face aux épreuves de l’existence
Le petit aphorisme est le fruit cueilli à même une expérience d'immanence qui a fait fondre la transcendance et l'immanence en tant que concepts. Et donc au seul profit de l'immanence... Quasi de trop elle aussi au sens de ''Lors que la dualité disparaît, l'unité est de trop.»
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par tango le Mer 17 Aoû 2011 - 20:33

Bonjour le lynx, et bonjour à tous les chasseurs de l'anguille.
"recette de la chasse à l'anguille":
pour attrapper l'anguille il suffit de se laisser prendre par elle. rire
Tu me dis ne pas avoir de cours sur la théologie à me donner, et quand je vois tout ce que tu déballes, je me considère comme un novice... en effet tu utilises beaucoup de concepts qui certes ne me sont pas étrangers, par contre il est fort probable que tu seras contraint de me canaliser dans les définitions conventionnelles.

A première vue il pourrait sembler que notre échange ne serve à rien, mais je reste persuadé qu'entre tes concepts et ma conviction il puisse jaillir des étincelles qui nous laisseraient entrevoir la lumière éternelle... Nous partagerions donc l'intention de rationaliser l' irrationnel, de matérialiser l'intangible... Bref cette quête est celle de toutes les doctrines... il me semble difficile de la faire sans y être vraiment impliqué.

Dans ce que tu as écrit, on voit bien que le sujet est délicat à aborder par la difficuté de se poser comme un véritable observateur qui serait totalement neutre. Aussi il faudrait parvenir à l'attitude de pure vacuité dénuée d'intention préliminaire, et se laisser parler comme si c'était l' Absolu lui-même qui parlait. Mais n'est-ce pas justement ce que faisait Jésus qui tantôt disait que Dieu c'était son Père, et, tantôt disait qu'il était lui-même Dieu?
Cet exercice ne me semble possible que par les grands mystiques. La grande difficulté me semble être de tomber de cet Absolu dans le relatif.

Pour ma part, je suis convaincu de l'existence de ce Grand Mystère qui nous enveloppe comme se retourne dans chaque singularité... quant à poser des mots pour le décrire, cela me semble impossible... il m' apparait évident qu'il ne puisse s'appréhender que par sa propre expérience.

De même je reste convaincu qu'il n'y ait pas de hasard aussi pour continuer, je voudrais savoir ce qui te motive vraiment à ouvrir ce débat...
Connaîtrais-tu déjà ce que tu veux nous dire ? ou espères-tu que par nos frictions puisse jaillir quelque chose ?

Gassho
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par le lynx le Mer 17 Aoû 2011 - 21:17

Cher Tango,
Je serais bref. Je suis fatigué, malade comme je l'ai déjà dit sur un autre sujet.
Ce soir, je m'en vais me coucher, je suis exténué, cependant je ne négligerais pas de faire une répartie de ton commentaire demain.
Bonne soirée
Le lynx
avatar
le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : VALENCE
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Variable
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par gaston21 le Mer 17 Aoû 2011 - 22:37

Le Lynx, je partage en partie ton avis, mais pourquoi tout d'un coup cette apparition d' un Dieu incarné en Jésus de Nazareth ? Tu quittes le raisonnement objectif pour entrer dans la simple croyance . Tout le reste est ensuite biaisé et tu vas poursuivre dans cet axe .
Moi, je pose une question de simple bon sens : Si Dieu est simplement intelligent et un minimum clément, il ne va quand même pas se livrer à un acte aussi stupide que celui mentionné dans les évangiles. Accordons-lui au moins un QI normal et une tendance à
l' affection disons...moyenne ! Le sort de Jésus dans les Evangiles est tout simplement épouvantable et c'est faire injure à Dieu
que d'oser lui attribuer un forfait aussi atroce . Amis croyants, osez donc un jour voir la vérité "vraie" . Ce refus de voir est du même ordre que celui du musulman devant le mode d' abattage des animaux . C'est écrit, donc c' est d'ordre divin...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par tardekantaf le Jeu 18 Aoû 2011 - 7:36

J'aimerais partager mon opinion malgré mon nombre tres petit de message :)
Si j'ai bien compris gaston21 ton commantaire voici le mien: En generale les religions de ce monde demande de ``quitter`` les préoccupation du monde, ces attachements de la chairs, du pouvoir, bref d'arreter les jugements de la parts des cinqs sens pour vivre en ``esprit``. L'orsque le jugement tombe sur toi le fais de seulement savoir que le sang du christ versé est plus puissant que toute les erreurs que tu as fais est tres ``apaisant`` pour l'esprit.
En passant dans tous les domaines du monde professionnel le prerequis pour reussir est dabord d'y CROIRE et dans chaque cas il faut y croire sans preuve puisque la réussite est a venir!!!!! Alors peut etre que le lynx a force de se frayer un chemin a travers la forest a trouver un chemin déjà déboisé et plus facile d'accès!!

tardekantaf
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 5
Localisation : Canada
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par Lila le Jeu 18 Aoû 2011 - 8:56

Le Lynx et Tango, je vous lis avec attention: continuez !...


Gaston et tardekantaf: merci de ne pas écraser ce sujet vers l'éternelle partie de ping pong entre "croyants" et "incroyants": ça va quand même un peu plus loin, non ? Est ce que vous avez lu les textes précédents, ou juste accroché une phrase ou deux avec le mot "Jésus" dedans ?

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par _La plume le Jeu 18 Aoû 2011 - 9:24

Amis croyants, osez donc un jour voir la vérité "vraie" .

Mais tu ne sais pas plus ce qu'est la vérité vraie. Pourquoi la logique de Dieu devrait-elle obéir à celle des hommes qui sont ballottés dans la dualité et l'ignorance ?

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par le lynx le Jeu 18 Aoû 2011 - 12:15

Cher Tango,
J’ai ouverts ce débat pour alléger le sujet précédent qui allait certainement nous conduire en un Hors sujet. Que faire continuer à gêner les autres par notre discussion en ignorant la charte. Non ! C’est au devant de ta question que j’ai créée ce thème, assurément en harmonie avec tes règles et celle du site. Si dérapage, il y avait, je t’aiderais à contrôler le véhicule pour un temps.



Se rabaisser devant l’homme, est quelque part fortuit, et ce n’est pas toujours simple de faire une démarche, remodeler son discernement, en opposition à ses notions. Prenons cet exemple tout simple. Finalement si l’allumette amenée au contact du grattoir par friction fait jaillir la lumière, néanmoins, cela nécessitera de concentrer toute notre attention afin de distinguer ce que la lumière nous permet de voire puisque l’éclairage est éphémère.

@gaston21

Rien n’est stupide dans ton commentaire, seulement des lacunes, qu’ils te vaudraient corriger. La remarque n’engage que ma personne.
Brève histoire de la théologie. Ce mot n’est pas d’origine chrétienne ni d’ailleurs biblique. Mais quel est sa signification, que veut-il dire ? En fait, il n’a pas d’usage technique, il apparaît si ma mémoire est bonne, au cours de l’ère Platon dans le cadre d’un dialogue qui porte sur la représentation du DIVIN. De ce fait, nous pouvons induire au sens général que c’est un discours sur les dieux. Aristote associe ce mot à la mythologie, pour critiquer cette dernière au profit d’une approche rationnelle du divin qui est celle de la philosophie. De ce que je sais, c’est que certains passages de la Métaphysique parlent d’une philosophie théologique en conséquence une intelligence, une théorie, un principe, une doctrine, un système abstrait. Sais-tu cher Gaston ce que cela signifie ? C’est en réalité la plus haute des sciences théorétiques et oui imaginaire, spéculative après les mathématiques et la physique. Le livre lambda expose sa conception du divin comme un moteur immobile de l’univers vivant sempiternellement parfait. Dieu aurait commis un infanticide ? Bien sûr ! Il est devenu un assassin pour la bonne cause je ne vais pas te donner un cours. Les politiciens sont-ils des assassins ? Bien entendu, toutefois n’est-ce pas pour une bonne cause ? Va savoir ! Dans la bible la réponse est simple L’espérance qui fait de Dieu la créature la plus puissante un tueur pour quoi ? En tant qu’humain, tu ne comprends pas cet acte épouvantable. La bible l’explique. Œil pour œil c’est moi qui souligne. On traite aussi dans une section du forum de l’euthanasie. Dieu est le médecin du monde et j’approuve ce qu’il a fait comme je saisis, parfaitement, ce que le christ nous dit. Luc 23.34: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Et ayant fait le partage de ses vêtements, ils tirèrent au sort.

C'est la première des sept paroles de la croix, précieux joyau conservé par Luc seul, manifestation de la plus sublime et la plus émouvante de l'amour divin qui s'oublie lui-même dans les souffrances les plus atroces pour ne penser qu'au salut des pécheurs.
Pour qui Jésus fait-il cette prière ? Ce n'est pas seulement, comme on l'a pensé, pour ces soldats romains qui en le crucifiant ne faisaient qu'obéir aveuglément aux ordres de leurs chefs.
Jésus prie pour ses ennemis, les vrais auteurs de son supplice. Mais ceux-ci ne savaient-ils pas ce qu'ils faisaient ?
Assurément, ils savaient qu'ils mettaient à mort un innocent ; mais non que cet innocent fût leur Messie, le Fils du Dieu ‘‘vivant’’. Et toute volontaire et coupable que fût leur ignorance, elle atténuait la culpabilité de leur crime.
Telle est la pensée de Pierre, (Actes 3.17) aussi bien que celle de Paul. (1Corinthiens 2.8)

La prière de Jésus trouva son exaucement dans les quarante années de sursis accordées à son peuple et dans la prédication de l'Evangile qui lui fut adressée et amena la conversion d'un grand nombre de Juifs. C’est symbolique, débile et ridicule ce que le CRÉATEUR fait, prends du recule et tu comprendras que nous venons en partie de lever le voile du mystère trinitaire doctrine de salut.


@ tardekantaf Effectivement, j’ai trouvé un passage rempli d’écueil, cependant cela ne me dérange pas. J’ai plusieurs représentation de Dieu Dieu mystère hors des prises de l’intelligence, Dieu communiqué entre autre par la bible Dieu en moi, Dieu pour tous, une distinction certes qui n’est pas sans soulever des questions, cependant dans la perspective de connaître Dieu, Jésus le Christ, leurs puissances distinctives et comment elles se communiquent.

D’autre part, prétendre et exprimer que jésus est Dieu, ce n’est pas exact. L’expression que j’emploie n’est qu’une reproduction qui n’a pas été comprise. La puissance de DIEU et de JÉSUS sont combinées et controversées pour rien.



Le meilleur des joueurs au monde qui ne parvient pas au sein de l’équipe nationale à s’intégrer et développer un esprit de solidarité pour être en synergie avec ses coéquipiers et l’entraineur sera relégué au rang de remplaçant. Jésus est l’image vivante de Dieu, son père incorporel, qu’il souhaitait nous faire connaitre.

Le lynx

avatar
le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : VALENCE
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Variable
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par MrSonge le Jeu 18 Aoû 2011 - 12:46

«La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu'il n'existe pas.» (Baudelaire)
N'est-ce pas refuser de faire la part du diable, justement, lorsque l'on considère, comme gaston21 par exemple, que Dieu est l'unique responsable de la mort de Son Fils ? N'y a-t-il pas là une énorme contradiction puisque le rachat des péchés de l'humanité est subordonné à ces mêmes péchés, que ces péchés sont subordonnés au libre-arbitre de l'humanité et, accessoirement, à la tentation du serpent, à laquelle font échos les Tentations du désert ? Ainsi, si l'on peut considérer Dieu comme responsable de la mort du Christ, c'est uniquement parce qu'Il aura en effet offert à l'homme la liberté de choix. Et je crois qu'il faut également faire attention à ne pas confondre le fait que Dieu sait que Son Fils va devoir mourir, et le fait qu'Il approuve, voire prenne du plaisir à cette fatalité sacrificielle... Encore une fois, si l'homme n'avait pas désobéi, l'Incarnation n'aurait jamais eu lieu.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par le lynx le Jeu 18 Aoû 2011 - 12:53

Monsieur Songe,
Merci, pour vos précisions qui sont parfaitement exactes.j'ai relevé entre autre le fait, que Dieu sait que Jésus va mourir, mais, ce n'est pas pour cela qu'il approuve. Grande sagesse et belle déduction.
avatar
le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : VALENCE
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Variable
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par _Coeur de Loi le Jeu 18 Aoû 2011 - 12:54

Si on t'écoute, on dirait :
"Ne faites pas des enfants, puisque vous savez qu'ils vont mourir."

---

Matthieu 13.25 :
Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire : "Seigneur, n'as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie ?"
13.28
Il leur répondit : "C'est un ennemi qui a fait cela".

---

Le problème de croire la Bible à moitié, c'est que Dieu devient le coupable et le sauveur en même temps.

C'est contradictoire d'être un chrétien-athée.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par MrSonge le Jeu 18 Aoû 2011 - 12:58

CdL a écrit : Si on t'écoute, on dirait :
"Ne faites pas des enfants, puisque vous savez qu'ils vont mourir."
Heu... ça s'adresse à qui ? Cool

EDIT : je crois que c'était à toi, Gaston21. rire


Dernière édition par MrSonge le Jeu 18 Aoû 2011 - 13:24, édité 1 fois

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par _Coeur de Loi le Jeu 18 Aoû 2011 - 13:17

Vraiment si on ne croit pas au Diable, le croyant accuse Dieu dans sa folie.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par tango le Jeu 18 Aoû 2011 - 14:14

Coeur de Loi a écrit:Vraiment si on ne croit pas au Diable, le croyant accuse Dieu dans sa folie.
Dieu est Un dans l'Absolu non manifesté.(le Non-Duel)
Pour se manifester il tombe dans le relatif(la Dualité)... en effet l'être se distingue alors de ce qu'il n'est pas... aussi si Dieu se manifeste par le bien, il faudra que le mal soit...
la manifestation exige le contraste.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par _Coeur de Loi le Jeu 18 Aoû 2011 - 14:40

Tu as raison, ne parlons pas du résultat du fruit de la connaissance du Bien et du Mal.

Car c'est subjectif.

---

Qui a rendu l'humain mortel pour les vrais croyants ?

Adam et Éve avec le peché originel tenté par le serpent, une ruse du Diable.

---

Qui est croyant pour accuser Dieu ?

Si les athées accusent Dieu, ils se contredisent dans leur athéisme.

Pourquoi être chrétien-athée ?

C'est ridicule et contradictoire.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par le lynx le Jeu 18 Aoû 2011 - 15:16

Help CDL
L’introduction de concepts nouveaux inconnus de l’écriture, comme nature ou substance qui ont posé bien des difficultés a certains gardent-ils la priorité en tant que symbole ou au croire (DIEU, PÈRE FILS, ESPRIT) sur le croire que le contenu de la doctrine, confession de foi d’un engagement qui marque l’appartenance à un corps social, l’Église, reste l’attente d’une réalité nouvelle.

Explique-moi comment confesser la vraie foi ?
Explique-moi comment démontrer la bonne nouvelle de l’Évangile ?

Les divergences d’interprétation, ces hérésies, qui obligent à préciser un certain nombre de formulation ?
La spéculation sur le divin reste, par rapport à la confession, comme secondaire.

Ensuite, CDL, je t’invite à nous fournir une explication sur le traité des principes. Tu n’en es pas capable pourtant, dans ma bienveillance, je vais t’enseigner une chose très importante, c’est la première élaboration de la foi.

Je te prie à l’avenir dans tes élucubrations comme dans tes oracles d’indiquer, tout du moins sur ce thème, à qui tu t’adresse.

C'est avec une grosse dose d'altruisme que je te remercie.
Le lynx


Dernière édition par le lynx le Jeu 18 Aoû 2011 - 15:20, édité 1 fois
avatar
le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : VALENCE
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Variable
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par tango le Jeu 18 Aoû 2011 - 15:18

le lynx
si je comprends bien tu as ouvert ce sujet en suivant l'inertie de ma question qui toutefois t'a animé....
On peut effectivement comparer notre rencontre à celle d'une allumette et d'un grattoir... espérons que nous saurons voir dans une étincelle la lumière éternelle.
Tu dis=
"Le livre lambda expose sa conception du divin comme un moteur immobile de l’univers vivant sempiternellement parfait."
Je suis d'accord, "Dieu" est Un dans l'Absolu... Une seule Vérité Parfaite.... jusque là ça va...
Dieu aurait commis un infanticide ? Bien sûr ! Il est devenu un assassin pour la bonne cause je ne vais pas te donner un cours.
Peu importe la façon de le dire, mais la manifestation exige de tomber dans le relatif . Ainsi pour que la Perfection Une de Dieu soit manifestée elle tombe dans la multitude de toutes ses formes. Or pour qu'une forme soit mise en relief elle a besoin de son creux. Ainsi Dieu pour manifester ce qu'il est, est obligé de manifester aussi ce qu'il n'est pas.
Sans creux une montagne n'aurait pas de relief, et il n'y aurait pas de montagne.

Ensuite je te vois chercher dans les textes une explication à cela... alors que pour moi c'est évident... mais bon continuons...
D’autre part, prétendre et exprimer que jésus est Dieu, ce n’est pas exact.
Les chrétiens considèrent que Jésus est la manifestation de Dieu... son Père est alors Dieu dans l' Absolu, et Jésus est Dieu incarné dans le relatif... on peut voir alors le Saint Esprit comme le souffle qui du plus Absolu inspire les paroles relatives de Jésus.
Mais en fait rien ne prouve que Jésus soit vraiment ce Dieu incarné, ou un inspiré voir même un illuminé... le choix n'appartient qu'à chacun.
Pour ma part, que Jésus ait existé ou pas ne change rien à ma position. Je trouve dans cette histoire une illustration servant de support pour exprimer le cheminement spirituel propre à chacun. Ces textes me semblent avoir été écrits pour désigner une voie. Que les faits relatés soient historiques ou pas ne changent rien au message qu'ils veulent faire passer.
Jésus est l’image vivante de Dieu, son père incorporel, qu’il souhaitait nous faire connaitre.
A mon humble avis, on peut regarder aussi le message des textes, comme s'adressant directement à notre mental. On peut voir en Jésus notre propre corps, et en le Père notre vraie nature intangible.
Le Saint Esprit serait alors l'attitude mentale à adopter pour que les deux fusionnent.

Gassho
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par _Coeur de Loi le Jeu 18 Aoû 2011 - 15:35

le lynx a écrit:
Explique-moi comment confesser la vraie foi ?

C'est le crédo : http://fr.wikipedia.org/wiki/Symbole_des_ap%C3%B4tres

Sinon, on spécule sur la métaphysique de Dieu et on le rend coupable de tous les pechés.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théologie fondamentale et dogmatique

Message par _La plume le Jeu 18 Aoû 2011 - 15:47

Si CDL met les pieds dans le plat, c'est foutu. Neutral

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum