Druidisme pour les nuls

Aller en bas

Druidisme pour les nuls

Message par _La plume le Ven 30 Sep 2011 - 11:41

Le titre n'est pas péjoratif, c'est une tradition complexe, et je ne suis pas un spécialiste. Mais il m'a paru intéressant de faire partager quelques notions de base que l'on retrouve dans d'autres religions.

Je partage beaucoup de points de vue de ce qu'on rapporte aujourd'hui du druidisme, qu'on peut appeler un néo-druidisme ?
par exemple :
Les Druides de l'antiquité ne voulaient pas écrire la doctrine sacrée.
Cette volonté ouvertement affichée avait notamment pour objet de ne pas figer le Verbe dans des mots humains. Ainsi seul le philosophe, l'Initié, était capable d'interpréter le sacré. Nul ne pouvait accéder à la puissance du Verbe sans avoir été initié oralement par un Maître.

C'est une grande vérité que les Ecritures figent le Verbe. Elles sont destinées à des peuples d'une époque et d'une culture, et les prendre au pied de la lettre ne peut que conduire à l'intégrisme. Chaque Ecriture sainte contient des vérités transcendantes, verticales et d'autres qui sont temporelles, horizontales qui s'adressent à une culture du passé. Tout n'est pas à jeter, c'est à chacun de savoir faire le tri, et de trouver ce qui peut nous inspirer pour notre époque. Je pense qu'il est préférable de rencontrer le Maître éveillé contemporain qui nous enseignera ici et maintenant, que d'essayer d’interpréter aveuglément des Ecritures du passé et de s'égarer. Ceci dit, reconnaissons que c'est grâce à l'Ecriture que certaines religions anciennes se sont maintenues et ont su s'adapter et inspirer de grandes philosophies universelles et toujours très vivantes.

Je suis étonné de la ressemblance du druidisme et du Védanta de l'Inde voire du bouddhisme tibétain et de la doctrine du trikaya. La Trinité n'a rien d'exclusivement chrétien, elle est universelle. Ces voies de connaissance sont des branches parentes issues de la Tradition primordiale et dont l'une a survécu et est bien vivante. Quant au néo druidisme, j'avoue que je ne sais pas ce qu'il en est quant à son authenticité. On dit que l'enseignement aurait été préservé dans certaines loges maçonnique écossaises ?
Aucun rituel druidique ne nous est parvenu car les Druides refusaient de transcrire leur savoir par écrit. Toutes les reconstitutions modernes sont donc au mieux approximatives)
.

Le problème quand on veut étudier le druidisme, ce sont les noms qui sont inter changeables selon les traditions locales (Gaule, Irlande, Galle, etc...) donc il ne faut pas s'y arrêter mais considérer qu'on a bien une Trinité qui représente Dieu, et de nombreuses triades.

Voici quelques fondements du druidisme (selon A. Lanspurg).

Dans l’enseignement druidique, Dieu est Lumière des lumières, la Vie de la vie, le Bien du bien, le Tout de tout. Notre terre n’est qu’un point dans l’immensité de l’espace et les étoiles sont d’autres soleils éclairant d’autres humanités dans l’immensité des cieux. La notion d’enfer n’existe pas pour le druidisme pas plus que la notion de paradis.

Dans la tradition druidique la trinité se compose de Esus, Celui qui règne tout seul au-delà du cercle infranchissable et infini de l’immensité de Keugant (l'Absolu).
La seconde personne divine Hu-Kardrn, fils de Dieu, soleil spirituel, est symbolisé par notre soleil physique.
La troisième personne, Koridwen, mystiquement considérée comme épouse de Hu-Kadarn, est symbolisée par la vierge noire, la Déesse-Mère.
La Trinité divine est représentée par trois spires indéfinies partant d’un centre unique.
Le druidisme reconnait trois cercle d’existence :

Keugant, le cercle de l’infini, ou n’existe que Dieu en tant que lumière ; Abred, le cercle des transmigrations que l’homme traverse et où tout procède de la mort ; et enfin Gwynfyd, le cercle de la félicité où tout procède de la vie. L’homme l’habitera dans la nef de lumière. Dans la nuit d’Anwn ou Annoufin, la nuit de l’abîme, Dieu emplit le cercle de Keugant d’une infinité de particules de lumière. Ces particules contiennent toutes l’esprit de Dieu et aspirent à la vie. Avant d’atteindre Gwynfyd ou Keugant, les âmes doivent transmigrer sans répit de vie en vie à travers le cercle d’Abred jusqu’à ce qu’elles soient assez purifiées pour atteindre le cercle de Gwynfyd.
Dans la croyance drudique, l’âme étant une parcelle de Dieu ne peut être anéantie. L’homme commence son existence en Annoufin, l’abîme, puis acquiert sa liberté dans le stade humain en Abred, pour enfin atteindre le bonheur et la félicité en Gwynfyd.
Dans la croyance druidique, l’homme qui n’a pas aspiré à la connaissance, ou qui aura eu une préférence pour le mal, retombera dans le cercle d’Abred, et recommencera ses pérégrinations. Après la mort, selon qu’il ait été orgueilleux ou qu’il ait manqué d’altruisme, l’homme pourra retomber jusqu’en Annoufin, où il sera obligé de transiter à nouveau vers le stade humain en passant par le règne animal. Après avoir acquis la connaissance universelle lors de ses vies humaines, et transmigré dans le cercle d’Abred, l’homme arrivera dans le cercle de Gwynfyd avec toutes les expériences et les souvenirs de ses vies passées en Abred et même ceux d’Annoufin.
Arrivé en Gwynfyd avec le souvenir et les expériences passées dans les vies antérieures, l’âme de l’homme pourra transmigrer à travers tous les états d’existence avec le pouvoir de passer à volonté dans les stades antérieurs en vue de faire avancer la science. Le druidisme issu de la tradition primordiale, ou Révélation primitive, (comme l’hindouisme) peut facilement s’adapter à toutes les croyances et religions.

Chez les celtes, on distingue trois classes sociales :
- La classe sacerdotale qui possède le Savoir et fait la Loi ; elle administre le sacré et le religieux et se compose à son tour des druides proprement dit (prêtres) des ovates (astronomes, médecins, mages) et des bardes (poètes, conteurs, historiens).
- La classe guerrière qui gère les affaires militaires sous le commandement du roi.
- La classe des producteurs (artisans, agriculteurs, éleveurs, etc.) qui doit subvenir aux besoins de l’ensemble de la société et en priorité ceux des deux autres classes.

L’année celtique (marquée d’une saison sombre et d'une saison claire) comporte quatre grandes fêtes religieuses lunaires : Samain, Imbolc, Beltaine et Lugnasad, et quatre fêtes solaires, les solstices et les équinoxes :

Samain dont le sens est « réunion » a lieu le 1er novembre. C'est la fête la plus importante du calendrier celtique, elle inaugure une période de noirceur et d'épreuves. Plus que le nouvel an, c’est le passage d’une année à l’autre, sa célébration dure une semaine qui est hors du temps, ce qui favorise les contacts avec l'Autre Monde, le moment où les vivants et les morts se rapprochent. Elle se caractérise par des festins et des beuveries rituelles.
le solstice d’hiver : C’est la nuit la plus longue, la nuit qui porte le germe de la Lumière car c’est à partir du Solstice que les jours rallongent. C’est le symbole de la Lumière au cœur des Ténèbres.
Imbolc qui signifie « lustration » est le 1er février. C’est la purification qui marque la fin de la période hivernale. Cette fête évoque l'éveil, le printemps, temps de la régénération, la fécondité, le renouveau. On fête la Déesse mère sous l’aspect de Brighid, déesse de la lumière, qui accompagne le retour de l’enfant divin.
Ostara, l’équinoxe du printemps. On vénère la Déesse sous son aspect de jeune fille et d’amante.
Beltaine les « feux de Bel » au 1er mai est une fête sacerdotale en rapport avec Belenos et de sa parèdre Belisama, qui marque le passage de la saison sombre à la saison claire.
le solstice d’été : le 21 juin est le jour le plus long de l’année. Il marque l’Apogée du soleil, de la Lumière.
Lugnasad est l' « assemblée de Lug » le 1er août. Cette fête, associée à la moisson, aux bénéfices, à l'abondance était consacrée au dieu de la lumière Lug, dans son rôle de distributeur des richesses et de protecteur.
l’équinoxe d’automne : C’est le jour de la partition entre la partie claire et la partie obscure de l’année. C’est un jour de remerciement à la Déesse-mère pour les cadeaux de la moisson et les fruits de la terre. C’est une période de réflexion et d’intériorisation, de bilan.





_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druidisme pour les nuls

Message par Shidorian le Ven 30 Sep 2011 - 12:29

La plume a écrit: [les écritures] sont destinées à des peuples d'une époque et d'une culture, et les prendre au pied de la lettre ne peut que conduire à l'intégrisme. Chaque Ecriture sainte contient des vérités transcendantes, verticales et d'autres qui sont temporelles, horizontales qui s'adressent à une culture du passé.

100% d'accord avec toi. comme on le dit souvent "la lettre peut tuer l'esprit". C'est pour cela que je conseille également la recherche de personnes plus avancés pour recevoir un enseignement vivant car en conformité avec l'époque dans laquelle on vit. Ensuite, quand certaines vérités ont cristallisées sous l'action d'un enseignement et surtout d'une pratique claire et orientée, la lecture des textes anciens devient bien plus aisée, la discrimination entre le folklore culturel et les phrases aptes à révéler une essence en est facilitée. On as parfois d'ailleurs des surprises car, au début, un être sensé aura une approche tempérée d'un certain matérialisme qui est nécessaire pour éviter de s'égarer dans les abîmes de la superstition et la fuite du réel ( combien de théories fumeuses sur la résurrection des corps, la négation de la science, de l'évolution, les extraterrestres qui nous gouvernent etc...). Quand les différents niveaux de réalité commencent à communiquer et à se féconder les uns les autres, certaines connaissances que l'on trouvais "délirantes" peuvent prendre un sens nouveaux (pour ma part le symbolisme des 4 éléments ou l'astrologie par exemple... des outils qui se sont révélés à moi tardivement, lorsque j'ai arrêter d'avoir un avis sur la question)

Merci beaucoup pour cette présentation du druidisme, c'est tout à fait passionnant. Tu peut nous conseiller des livres ? des liens web ?
Ce genre de spiritualité, outre son unicité possible en tant que voie, est pour moi d'autant plus enrichissante par son aspect féminin et une vision qui n'oppose pas la matière et l'esprit. Ce fut vraiment un drame que ces religions qui ont diabolisé la matière, l'incarnaton, et le féminin en chacun de nous pour faire de l’existence matérielle un purgatoire destiné à nous faire mériter une place dans un hypothétique royaume, et qui ont fait de Dieu un lointain impersonnel non-impliqué dans le jeu de la manifestation.
avatar
Shidorian
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 399
Localisation : içi et maintenant... what else ?
Identité métaphysique : <= pléonasme
Humeur : En Joie
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druidisme pour les nuls

Message par _Spin le Ven 30 Sep 2011 - 12:51

Sur le néo-Druidisme, il me semble que c'est une reconstitution largement artificielle du dix-huitième siècle, quand la liberté de conscience est devenue effective en Grande-Bretagne. Les druides antiques n'écrivaient rien (en tout cas pour leur religion), et d'après César ils pratiquaient des sacrifices humains.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druidisme pour les nuls

Message par _La plume le Ven 30 Sep 2011 - 14:06

C'est bien possible que le néo druidisme ait été ré-initié par les milieux maçonniques écossais du 18ème siècle et il est impossible de savoir quelle est la part d'authenticité ? Il n'est pas impossible non plus qu'une transmission orale ait perdurer jusqu'au 18ème siècle en Ecosse et ait été reprise par les francs-maçons, l'Ecosse étant un des berceaux de la FM à cette époque.
mais il y a une bonne vision.

Les trois cercles d'existence, je les retrouve dans les 3 corps du Bouddha, dans les 3 mondes des védas, les 3 états de conscience de l'hindouisme moderne. La Trinité aussi est universelle et traduit le passage du Un, non manifesté au monde du multiple, de la création par l'intermédiaire du Verbe, le dieu manifesté.

Je suis venu à découvrir le druidisme par l'intermédiaire de la géo biologie. Est-ce à dire que les druides connaissaient l'influence des courants telluriques, les lieux vibratoires ? Il semble bien puisque que les premières chapelles ont été construites sur des lieux de culte druidiques, où l'on adorait des vierges noires, ou sur l'emplacement de mégalithes. La civilisation des mégalithes semble encore plus ancienne que le druidisme. Par la suite, il a été facile pour les moines irlandais, d'y transposer le culte marial sans brusquer les croyances païennes. Peut être même que les premiers moines irlandais ont partagé les deux religions un certain temps.

Difficile de dire quels sont les sites sérieux ou plus ou moins fantasques.

Un site assez complet sur les anciennes religions, et les légendes

http://site.yunasdestiny.net/web/index.php?option=com_content&task=view&id=69&Itemid=101

Philosophie druidique et réincarnation

La vision ésotérique celte est représentée par trois cercles :

• Le cercle extérieur correspond au monde du Dieu OIV, seul celui-ci peut y vivre. C'est Keugant, le cercle de l'infini ou rien ne peut exister excepté Dieu.
• Le cercle suivant, Abred, représente le monde de la mort, le cercle des transmigrations des âmes ou tout procède de la mort. L'homme le traverse. C'est notre vie sur terre. Les Celtes croyaient en la réincarnation, l'homme doit passer par plusieurs étapes, chacune de celles-ci étant un apprentissage. La mort est donc une renaissance.
• Le troisième cercle, Gwenwed, le monde blanc, est le cercle de la félicité, où l'homme, retrouvera le souvenir de ses nombreuses transmigrations. Il pourra alors être le guide des hommes errants en Abred.

Le druidisme reconnaît donc trois cercles de l'existence :

• Le commencement dans Annouim (l'abîme)
• La transmigration et l'évolution en Abred
• La plénitude en Gwenwed

La vie s'éveille dans le règne Minéral, de la roche au métal, se développe dans le monde Végétal jusqu'a l'Instinct. Elle prend conscience chez l'Animal, acquiert une Âme chez l'Homme qui devient alors responsable de ses actes et s'efforce de s'élever vers la spiritualité, en se dégageant de la Matière et de l'Instinct primitif. Le parcours de l'homme en Abred, par le biais de ses différentes transmigrations doit donc aboutir à ces trois raisons d'être :

• La nécessité de recueillir le fruit de chaque existence et de chaque état de vie.
• La nécessité d'apprendre pour connaître toute chose.
• La nécessité de se créer la force morale afin de triompher de toute haine.

sinon ce lien
http://www.arbre-celtique.com/approfondissements/druidisme/druidisme.php

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druidisme pour les nuls

Message par _Spin le Ven 30 Sep 2011 - 14:27

La plume a écrit:La civilisation des mégalithes semble encore plus ancienne que le druidisme.
En tout cas antérieure à l'arrivée des Celtes. S'il y a encore des bribes de traditions des constructeurs de mégalithes, c'est du côté des Basques...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druidisme pour les nuls

Message par Nailsmith le Ven 30 Sep 2011 - 19:27

Je suis nul dans ce domaine, mais je trouve cela très intéressant.
La philosophie Navajo est très intéressante aussi.
Le suprême vent sacré s'éleva dans l'obscurité pour animer et donner un sens au peuple sacré dans les trois mondes inférieurs. Tous avaient été créés spirituellement dans le temps qui précède la création de la Terre et l'aspect physique de l'homme n'existait pas encore, mais sa dimension spirituelle était créée....
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1226
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum