Le néant est plein

Page 6 sur 16 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant

Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par _Tan le Mar 1 Nov 2011 - 15:37

casimir a écrit:
Tan a écrit:On ne peut pas affirmer que le monde extérieur a une existence objective, indépendante de l’observateur. On peut le croire, mais personne, absolument personne, n’a jamais réussi à prouver que le monde « extérieur » existait en lui-même.
Ce n'est parceque son existence est fonction de l'observateur, qu'il n'y a pas un monde indépendament de l'observateur. Ce n'est pas parceque je dors que l'être disparaît, c'est seulement l'existence d'une réalité qui disparaît.
Tu veux dire qu’il y a un monde matériel qui est de façon objective et indépendante de toute observation ?

casimir a écrit:Il y a quand même une nuance entre le monde tel qu'il existe pour l'observateur, c'est à dire dans la relation qu'il a au monde, et le monde tel qu'il est réellement.
- Qu’est-ce que « le monde tel qu'il est réellement » ?

- Qu'est-ce que tu entends par « observateur » ? Le corps physique (avec tout ce qu'il comprend, notamment le système cognitif) ou la conscience ?

casimir a écrit:Pour le reste il est vrai que j'aurais dû dire" pour qu'existe un univers...". Je ne nie pas que l'univers EST indépendament de l'observateur, mais je persiste à dire qu'il n'existe pas sans observateur, aussi rudimentaire soit-il.
C'est toute la différence entre l'univers tel qu'il existe, selon la conscience relationnelle de l'observateur, et variable selon les observateurs, et l'univers tel qu'il est réellement.
Même question posée autrement : l’univers « tel qu'il est réellement » est-il matériel selon toi ?

L’argument récurrent pour défendre l’idée d’un univers existant (ou étant…) indépendamment de toute observation consiste généralement à dire que la Terre existait (ou était) déjà avant que la moindre forme de vie n’existe.
Cette façon de voir les choses pose problème, car elle part du principe que le temps aussi aurait une existence objective, ce qui est loin d’être une évidence. On peut aussi voir l’univers comme le rêve de la Conscience : il n’y a que la Conscience, il n’y a que l’éternel présent (c’est la même chose), au sein duquel se déroule la danse de la forme. De ce point de vue, la Conscience a toujours été là, qu’il y ait ou non des formes de vie dans le monde du rêve (l’univers).

De plus, ce que tu appelles « existence », beaucoup l’appellent « manifestation » : est manifesté ce qui est tangible, ce qui est mesurable, ce qui est observable.
Vu comme ça, c’est beaucoup plus simple et intuitif (à mon sens) : il y a l’absolu, l’Être, qui est non manifesté, et qui engendre la manifestation en son sein, de la même manière que le rêveur engendre le rêve. Finalement, l’Être est dans chaque forme, mais aucune forme n’est l’Être. Il n’y a que l’Être qui existe (ou qui est, selon ta terminologie), tout le reste n’est que manifestation fugace.
Ainsi, il n'y a que l'Être qui est (qui existe, parce que je n'utilise pas ta terminologie). Les formes, l'univers, ne sont pas (n'existent pas). Rien d'irréel n'existe. La manifestation n'est pas réelle, parce qu'elle est temporaire. Est réel ce qui a toujours été, et ce qui sera toujours.

C’est moins complexe, ça fait moins de nœuds dans le cerveau, et il n’y a pas besoin d’avoir un doctorat pour comprendre. De plus, nous faisons tous chaque nuit l’expérience du rêve, nous savons donc empiriquement bien ce que c’est.


Finalement, ce qui me gêne un peu dans l’ensemble de tes posts sur ce fil casimir, c’est que tu n’envisages (semble-t-il) l’existence que sous la forme d’une relation, ce qui implique la dualité, ce qui implique la notion d’autre. Le concept d’autre est un concept horrible…

Or il n’y a que l’Etre, il n’y a rien d’autre. Bien-sûr, dans la manifestation, il semble y avoir une infinité de choses différentes. Mais finalement, toutes ces « choses » sont Une : elles ont toutes la même essence fondamentale, elles sont toutes des manifestations de l’Être.
L'univers, comme toute manifestation, ne sont que des images, nos images. Ces images sont une coloration de la conscience, une coloration du regard. Nous croyons à ces images, nous croyons en leur existence, mais en fait il n'y a rien... il n'y a que nous, c'est-à-dire la Vie, la Conscience, l'Être...

A quoi bon se focaliser ainsi sur la relation alors que cette relation n’est autre que l’Être qui s’observe lui-même à travers la forme ? Pourquoi ne pas se focaliser sur ce qui est à la base du monde et de toute relation ? Pourquoi ne pas remonter directement à la Source ?

Bref, « le monde tel qu'il est réellement » n’est pas le monde. « Le monde tel qu'il est réellement », c’est l’Etre. Il n’y a pas de monde matériel objectif. Il n’y a pas de manifestation indépendamment de la source de toute manifestation : la Conscience, la Vie.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par tango le Mar 1 Nov 2011 - 18:24

Bonjour les danceurs !
il ne s'agit plus d'un simple tango mais d'une véritable farandole. albino
Tan pour casimir a écrit:De plus, ce que tu appelles « existence », beaucoup l’appellent « manifestation » : est manifesté ce qui est tangible, ce qui est mesurable, ce qui est observable.
Exact, "existence" a pour sens l'authentification d'une réalité, mais cette réalité n' a pas pour autant l'obligation de se manifester en permanence.
Par exemple on peut dire que la pluie existe, mais elle ne se manifestera que lorsqu'il y aura des goutes d'eau.
Vu comme ça, c’est beaucoup plus simple et intuitif (à mon sens) : il y a l’absolu, l’Être, qui est non manifesté, et qui engendre la manifestation en son sein, de la même manière que le rêveur engendre le rêve.
Exact, l'être a un potentiel infiniment plus grand que les manifestations qu'il produit pendant son existence.
Finalement, l’Être est dans chaque forme, mais aucune forme n’est l’Être.
Je dirais que la forme est un reflet de l'être.
Le potentiel infini de l'être absolu "tombe" dans une singularité relative pour se manifester.
Il n’y a que l’Être qui existe (ou qui est, selon ta terminologie), tout le reste n’est que manifestation fugace.
On ne peut pas dire que les manifestations n'existent pas... mais, je comprends, que tu veux dire que l' être prime sur son existence.
Ainsi, il n'y a que l'Être qui est (qui existe, parce que je n'utilise pas ta terminologie). Les formes, l'univers, ne sont pas (n'existent pas). Rien d'irréel n'existe. La manifestation n'est pas réelle, parce qu'elle est temporaire. Est réel ce qui a toujours été, et ce qui sera toujours.
Tu utilises le mot réalité d'une façon un peu olé olé... il me semble que tu veux dire qu' il faut soulever le voile des manifestations pour porter notre attention sur ce qui les soutient.
La difficulté étant que ce qui nous est tangiblement observable, ne retient pas ton attention.
A quoi bon se focaliser ainsi sur la relation alors que cette relation n’est autre que l’Être qui s’observe lui-même à travers la forme ? Pourquoi ne pas se focaliser sur ce qui est à la base du monde et de toute relation ? Pourquoi ne pas remonter directement à la Source ?
Tu nous montres bien être en recherche de cette Source Absolue, mais vois-tu je crains fort que notre existence dans notre monde relatif ne puisse pas nous permettre de voir directement cette Source...
Comment voudrais-tu que l' éternité se manifeste autrement que dans l'écoulement de fugacités ?
Mais fort de l' appréhension que tu peux avoir de cet Absolu, tu peux avoir les oreilles suffisament sensibilisées pour entendre le son de l' éternité dans un simple coup de gong.

Il n’y a pas de manifestation indépendamment de la source de toute manifestation : la Conscience, la Vie.
La conscience n'est pas la source, elle est le réceptacle. Ce qui apparaît dans notre conscience n'est pas seulement le fruit de notre volonté consciente.
Mais peut-être quand tu utilises le mot Conscience avec une majuscule, c'est pour désigner Dieu sans vouloir le nommer...

Tiens, une ptite gourmandise, pour la route...
«Je veux connaître les pensées de Dieu ; tout le reste n'est que détail.»
[ Albert Einstein ]
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par casimir le Mar 1 Nov 2011 - 18:30

Tan a écrit:
- Qu’est-ce que « le monde tel qu'il est réellement » ?

Je n'ai pas la réponse a cette question (sous-entendu qu'elle soit formulable), si je savais la nature la plus essentielle du monde je serais de tous les mondes.
Hors il s'agit à mon niveau du domaine de l'inconnaissable (hors co-naissance).

Tan a écrit:- Qu'est-ce que tu entends par « observateur » ? Le corps physique (avec tout ce qu'il comprend, notamment le système cognitif) ou la conscience ?

Les deux, c'est indissociable à mon sens. De même que toute mémoire est à la fois physique et virtuelle, deux face d'une même médaille.


Globalement, la différence de nos propos c'est que tu considère que la manifestation est négligeable parce seul l'être est.

Tu survalorise un aspect (l'être statique) pour dévalorisé l'autre (l'existence dynamique), alors que j'entends que les deux sont nécéssaires à la conscience, un pieds dans l'un et un pieds dans l'autre.
Si je me trompe, alors toutes communications est donc inutile puisque ce n'est seulement qu'une illusion. Tu savais déjà ce que je viens d'écrire puisque nous sommes le même, bien que ce forum n'existe pas...?

Il ne s'agit pas pour autant de se focaliser sur la relation, ou sur la manifestation, ou sur l'être.
Mais les trois à la fois comme combinaison indissociable d'exister.
Pas de partit pris, mais entrer dans la perspective de l'inconnu, en laissant derrière soi les certitudes.
Parceque devenir il y a, et si j'oubli cette notion alors je ne fait que reproduire et répéter un même shéma comme un disque rayé.
Toutes vérités est biodégradables.
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par Invité le Mar 1 Nov 2011 - 22:42

Le néant est plein ! Ben oui, même si nous avons affaire à un paradoxe, mais qui est en fait uniquement un paradoxe pour notre mental. Immanquablement, si on nomme une chose, on va penser à son contraire et cette chose ne va se définir que par rapport à son contraire, par rapport à une relation (Yin/Yang ). Pour le mental, si elle n’a pas de contraire la chose n’existe pas, ou du moins elle n’aura pas de qualificatif propre. Sans Diable pas de Dieu.

Dire ce qu’est une chose c’est dire implicitement ce qu’elle n’est pas. Ainsi on va opposer à l’Etre le Néant. Alors que l’Etre et le Néant sont une seule et même chose. L’Etre étant le Tout, il n’a pas d’extérieur à lui. L’Esprit, la conscience est le tout et donc est infini par définition.

Il n’y a de réel que le moment présent, mais le moment présent n’a aucune réalité temporelle, il n’a aucune existence palpable, aucune « densité », c’est une non manifestation, une non réalité….et pourtant, il n’y a que lui de réel…..l’éternel présent de l’Etre.

Mais l’Etre étant infini est illimité et subséquemment ….. ne peux exister, car pour avoir une existence il faut obligatoirement être limité et définissable. Conséquemment, l’Esprit est donc Néant….. nous sommes Néant. Nous sommes l’infini inexistant, contenu dans la nullité du zéro manifesté.

Dieu Est et n’Est pas …….Nous existons et n’existons pas tout à la fois. Ouais, je sais ça fout la trouille….et pourtant. pale

Spoiler:
PS : Casimir et Tan, j’adhère à vos propos et j’ose penser que mon post est un pont jeté sur les berges de vos pensées, en conciliant …….. l’inconciliable. Wink

PPS : Oui, oui, toi aussi tango…je suis en phase…. mais tu le sais….bises à Sylvie.

PPPS : Tiens, pendant que j’y suis, bises à Jo et Lila……ça va les filles ? I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par Leleu le Mer 2 Nov 2011 - 1:44

Hitori,
l’Etre et le Néant sont une seule et même chose.
dubitatif
L’Etre étant le Tout, il n’a pas d’extérieur à lui.
Certes, mais est-ce bien de cela dont il s’agit ? Ne serait-ce pas davantage une question portant sur Être/non-Être, Être occupant la "place" de non-Être que serait le néant ?
Dire qu’il y a quelque chose plutôt que rien, signifie bien que le néant n’est pas, justement parce que l’Être est. C’est certainement leur seule différence mais elle est de taille : l’Etre d’Imprononçable se prononce par sa manifestation tandis que le néant de ne pas être ne se manifeste évidemment jamais. rire
Il serait moins faux de penser que l’Être serait une négation positive du néant dont pour autant il n’est pas extrait car il n’y a pas de préalable possible à l’Être qui est depuis toujours et à jamais puisque hors Temps et hors Espace donc sans commencement et sans fin.
Être/non-Être est un miroir perpétuel qui articule la dynamique créatrice de la Pensée.
L’Être est la Pensée qu’il décompresse par sa Création au moyen de cette Pensée que l’Être exerce sur Lui-même ; le Verbe de l’Être. Je, je Suis, je Suis celui qui Est.

L’Être et le non-Être s’ils sont les mêmes en tant que l’Être se comparant intérieurement à ce qu’il ne peut-être, ne peuvent pour autant être les mêmes en cela que le néant ne peut se comparer, lui à rien, tant que ce n’est pas lui qui pense de fait qu’il ne soit pas.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par pansemiotix le Mer 2 Nov 2011 - 8:53

Mentalement, j'adhère assez à toutes les conceptions métaphysiques décrites ci-dessus, mais la vraie question est qu'en faites-vous? A moins de devenir soi-même sa propre antithèse, la Réalité qui transcende l'Etre et le Non-être ne peut se manifester et reste un dogme. La Vérité ne se trouve que dans le démasquage du faux et par conséquent toutes les constructions du mental seront un jour réduitent à néant, car la Réalité est au-delà du mental. Revenir à sa source est admettre que finalement hormis notre présence à nous-même qui est le seul point objectif auquel nous accrocher, nous ne savons rien et nageons en pleine subjectivité. Tout est faux, hormis notre présence à nous-même (La Maya des orientaux).

pansemiotix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 197
Localisation : 74520 CHENEX
Identité métaphysique : LIBRE PENSEUR
Humeur : COOL
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par Leleu le Mer 2 Nov 2011 - 10:26

Salut pansemiotix.
Tout est faux, hormis notre présence à nous-même
Donc tout est vrai puisque la présence à moi-même est la manifestation de la conscience que j’en ai. Que pour cette conscience soit, il lui faut bien le processus qui la permet quand bien même, comme certains se le disent, nous nous rêverions.
La Conscience est le Témoin. C’est elle qui rend Réel ce qui ne serait pas. Le Tout, l’univers, le monde existent parce qu’ils sont animés de cette seule Energie de cette seule substance possible or toute chimie. Les cristaux, les chimies, les alliages lui sont consécutifs et constituent par cette Présence densifiée multipliées par la réflexion, la Pensée concrétisée ; ce que nommons la réalité.
Sans l’Être qui se pense être pour être rien ne pourrait être même le faux.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par _L'Olivier le Mer 2 Nov 2011 - 10:33

Wouah ...
donc si rien n'était .. serait le rien ...
si je pense "je suis rien", je ne suis pas rien.
Mais si rien est, alors il y a quelque chose ... rien
c'est quoi "rien" ?
ca vaut "rien" ....
mdr

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par Leleu le Mer 2 Nov 2011 - 10:44

or toute chimie
Malheureux de moi. Hors toute chimie évidemment. Ceci dit ce jeu de mot involontaire est drôle, l’Or est bien dans le métal la réalisation parfaite de la Pensée.

Et oui l’Olivier tout cela tient à peu mais ce peu est tout !
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par Invité le Mer 2 Nov 2011 - 12:01

Leleu :
L’Être et le non-Être s’ils sont les mêmes en tant que l’Être se comparant intérieurement à ce qu’il ne peut-être, ne peuvent pour autant être les mêmes en cela que le néant ne peut se comparer, lui à rien, tant que ce n’est pas lui qui pense de fait qu’il ne soit pas.
Le Néant est la seule réalité, puisque il n’est soumis à aucune cause et par conséquent n’a aucune obligation de justification. Mais l’Etre est manifesté et étant manifesté, il est le tout. Etant le Tout il est infini. Etant infini, il est obligatoirement nul, obligatoirement Néant. Donc Etre=Néant. CQFD !

Le zéro contient l’infini. Le Néant, nul par définition contient l’Etre infini puisque étant le Tout, nécessairement nul, puisque infini.

Il n’y a pas de comparaison à faire entre ce qui Est et ce qui n’Est pas, puisque nous avons affaire à la même chose ; la Plénitude du Vide. Etre et non Etre, indissociables en Essence manifesté dans le Néant.

La question : « Pourquoi quelque chose plutôt que rien ? » n’a pas de sens métaphysique, puisque « Quelque chose » et « Rien » sont blanc bonnet et bonnet blanc. Mais l’angoisse du Vide, le refus du mental devant l’infini solitude ontologique, font que nous nous accrochons à l’illusion consolatrice du film projeté sur l’écran de nos projections.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par _L'Olivier le Mer 2 Nov 2011 - 12:09

Leleu a écrit:Et oui l’Olivier tout cela tient à peu mais ce peu est tout !
là, je te rejoins
Le Tout tient à si peu ...
Qu'il est difficile de l'accrocher.
Une fois ce peu attrapé , il faut tendre pour accorder.
Et sortir un "son" limpide.
L'harmonie sera de mettre tout ces petits rien ensemble pour faire un grand Tout.
La musique de la Vie a besoin de tous ses instruments pour jouer une grande symphonie orchestrée.
La musique naît de rien
L'arrêt de la musique est un vide.
La musique n'est que dans l'instant où elle est jouée.
et là, le vide se remplit et le rien devient tout.
La cacophonie est aux oreilles non averties.

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par pansemiotix le Mer 2 Nov 2011 - 13:27

Leleu, ce n'est pas la conscience d'être présent à soi-même qu'il faut remettre en question, mais son contenu. Hors le fait d'être présent à soi-même, le contenu de notre conscience est le résultat de notre acquis et cet acquis est discutable, car partiel et ne pourra jamais nous donner une compréhension totale de l'univers qui nous entoure. Cette compréhension restera subjective, quoi que nous fassions. Le Réel n'est pas ce que nous percevons, mais ce qui rend la perception possible. Le Réel n'est pas l'Univers, mais ce qui le rend possible. La Conscience ne rend pas réel ce que nous percevons, elle montre simplement les apparences de l'illusion. La Lumière de la Conscience ne rend pas le film de notre vie réel, mais lui donne une apparence qui peut se projeter sur la toile de notre mental individuel. Lorsque notre vie cesse, la Lumière ne projette plus, le film s'est arrêté et le mental redevient obscur. Seul Ce qui a offert cette possibilité reste, car ce Principe est au-delà du temps et de l'espace et les transcende tous deux. Notre erreur est de croire que ce qui est projeté sur la toile du mental reflète la Réalité. Le fait d'être présent à soi-même est notre seul lien avec cette Réalité et opére la transcendance dans la mesure où ce qui est reflété par le mental est reconnu comme faux. Pas faux dans le sens péjoratif, mais comme le moyen de découvrir le Vrai qui sied en nous.

pansemiotix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 197
Localisation : 74520 CHENEX
Identité métaphysique : LIBRE PENSEUR
Humeur : COOL
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par pansemiotix le Mer 2 Nov 2011 - 13:41

L'Olivier, Ne confond pas "rien" où le "néant" avec l'Abslolu. L'Absolu est tellement tout qu'il nous paraît être rien, car il n'a besoin de rien, ni lieu, ni temps, mais il reste ce qui rend tout possible. Ce tout possible ne Lui est pas nécéssaire et cette manifestation ne le change en rien. Cela reste un mystère insondable, mais nous avons la possibilité d'en partager la manifestation sur plus d'un plan à commencer par voir que notre Univers n'a que l'empreinte du Réel, mais n'est pas le Réel. Nous sommes le lien avec ce qui est plus réel que nous-même, car c'est ce qui nous a rendu possible.

pansemiotix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 197
Localisation : 74520 CHENEX
Identité métaphysique : LIBRE PENSEUR
Humeur : COOL
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par casimir le Mer 2 Nov 2011 - 18:55

Hitori a écrit:.Nous existons et n’existons pas tout à la fois. Ouais, je sais ça fout la trouille….et pourtant. pale


Cela n'est valable que parceque nous pensons-existons dans une réalité virtuelle.
Donc oui, dans cette réalité nous n'existons pas non plus.

Et je rejoins Leleu, si Etre et non-Etre peuvent s'égaler sur le principe.
C'est l'Etre qui produit le non-être, alors que la réciproque n'est pas vrai.

Le non-être, le néant, est le mirroir de l'Etre, l'esprit-témoin, son ultime résultante virtuelle, qui lui permet d'être conscient de sa relation à lui même.
Tout ce qui existe et cesse d'exister, se produit dans le mirroir, donc dans le néant.
Mais ce sont quand même des reflets de l'être qui lui ne cesse jamais d'être.
C'est lui qui produit, pas le mirroir; et c'est lui qui produit aussi le mirroir.
Si je m'identifie au mirroir, alors je m'identifie au néant.
Alors que l'être est en déça du physique (subconscient) et non pas au delà de l'esprit témoin (surconscient).
Il n'y a pas d'au-dela de l'esprit puisque il est la conséquence finale, la nullité.
Mais il y a un en deça de l'esprit qui est l'être, la totalité.
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par tango le Mer 2 Nov 2011 - 20:07

Le néant est plein.

La source en elle-même est néante.

Son existence ne devient réelle que par sa manifestation: l'eau qui en surgit.

Ainsi, l'être dans sa quête de se voir lui-même ne pourra que se désillusionner .

"Hitori":
Hitori, Sylvie a été très émotionnée par la bise que tu lui as faite. secret
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par casimir le Jeu 3 Nov 2011 - 0:06

tango a écrit:
Ainsi, l'être dans sa quête de se voir lui-même ne pourra que se désillusionner .

Quelquechose me dit (mais peut être que je me trompe), que tu confonds encore l'être et le mirroir.
Parceque c'est la quête du mirroir à se voir lui même qui est une illusion, et pour cause le rien ne peut voir le rien.
Mais l'être tu peux au moins le voir dans toutes ses manifestations, dans tout ce qui existe, et qui est inévitablement. Il n'y a que lui partout, en tout, comment ne pourrais tu pas le voir ?
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par pansemiotix le Jeu 3 Nov 2011 - 7:19

D’un point de vue ésotérique le Non-être (le non-manifesté, Brahman, le1er Logos) et l’Etre (le manifesté, Brahmâ, le 2eme Logos) sont les deux aspects de la même source, l’Absolu, (Parabrahman, Aïn-Soph, Bythos, Tao). Cette vision apporte une ouverture intéressante, car elle permet de mettre ce qui est absolu en dehors de ce qui est manifesté et de ce qui ne l’est pas (ou plus). Le Non-manifesté et le Manifesté sont donc conjoints et opèrent dans un mouvement incessant qui va de la courte existence d’une particule subatomique aux âges, qui nous semblent interminables, des univers. Mais, la Source commune reste l’Absolu qui est partout et nulle part à la fois. Il est donc aussi l’arrière plan de notre existence, le Réel qui demeure même lorsque La Lumière de notre conscience, le film de notre vie et la toile de notre mental ont cessé de fonctionner. Pour moi, la vraie connaissance est donc de comprendre que l’Etre et le Non-être peuvent être transcendés par ce qu’il y a d’Absolu en moi. Le point de départ étant ma présence à moi-même, l’aspect de la personnalité le plus distant de la subjectivité du Manifesté.

pansemiotix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 197
Localisation : 74520 CHENEX
Identité métaphysique : LIBRE PENSEUR
Humeur : COOL
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par Leleu le Jeu 3 Nov 2011 - 9:59

Absolument d'accord avec vous.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par Leleu le Jeu 3 Nov 2011 - 10:09

pansemiotix,
Avant de lire votre dernier message je vous avais préparé cette réponse :

Je pense que nos propos sont en décalage de plans. Nos êtres, s’ils sont à l’Image du Principe, ne valent pas pour autant l’Être dans sa pureté d’Origine-principe. Nous sommes relatifs, Lui absolu.
L’Entité humaine, Adam, par sa durée d’existence développe sa réflexion au moyen d’un combat qu’il se mène à lui-même des cavernes vers un état « cristal » de sa Conscience., un mental purifié. Ce combat consiste à séparer sa part d’Être de ses ténèbres, de son néant.

Lorsque dans la réponse que je vous faisais je disais « je » ce « je » est principe et donc concernant l’Être, l’acquis pour Lui est lui-même parce que le concernant il n’a rien à acquérir venant d’un extérieur vu qu’il n’en a pas aussi s’en trouve-t-il qu’un possible se pensant en miroir de Lui-même. C’est la Conscience dans sa définition même : conscience de soi, connaissance de soi, science de soi.

Le Témoin dont je parle n’est pas une perception comme perçoivent nos sens, mais de l’origine des sens qu’est la Conscience universelle bien avant qu’elle ne se concrétise. Dans « je Suis celui qui Est » l’Être se verbalise Témoin de Lui et cette affirmation le densifie (la Création).
Ceci est le Réel et je suis bien d’accord que l’univers n’est pas là mais de là est possible, car par le fil tendu de la Conscience (ce Saint-Esprit) jusqu’aux tréfonds de l’Être qui de cette Réflexion-principe entre Lui et son non-Lui révélera jusqu’à la moindre seconde de son Eternité.

Mise à part cette confusion de Plans, je serai globalement d’accord avec vous.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par Leleu le Jeu 3 Nov 2011 - 10:25

Hitori,

Le Néant est la seule réalité, puisque il n’est soumis à aucune cause et par conséquent n’a aucune obligation de justification.
Mais enfin comment pouvez-vous dire que néant = réalité çà ne tient pas la route un instant. Si la réalité est néant il n’y a pas de réalité, il n’y a rien voilà tout, cependant que nous sommes là pour en parler, donc…
Ne confondez-vous pas Abstrait et néant ?
Mais l’Etre est manifesté et étant manifesté, il est le tout.
Avant d’être manifesté il est non manifeste et avant l’infini il y a l’absolu. C’est là que se porte le débat sur le néant, c’est là que se compare l’Être à son non-Être, c’est à partir de là qu’il y a manifestation par Réflexion, Pensée, Conscience que l’Imprononçable porte sur lui-même et comme cela se situe hors Temps cela n’a pas de commencement et à la différence d’un néant présupposé l’Imprononçable est sa propre Cause tandis qu’effectivement le néant n’a, ni ne peut avoir de causalité étant négation d’être donc négation d’un lui-même impossible.
Ne confondez-vous pas Concret et manifesté ?

Etant le Tout il est infini. Etant infini, il est obligatoirement nul, obligatoirement Néant. Donc Etre=Néant. CQFD !
CQFD ? Ce qu’il faudrait par le raisonnement pouvoir démontrer !

Je pense Hitori que vous faites confusion entre le vide des orientaux et l’idée du néant des occidentaux, ce qui n’est pas la même chose du tout. Par le Babel généralisé d’une mondialisation lénifiante, les concepts sont souvent manipulés par des traducteurs ou interprétateurs peu scrupuleux puis ensuite réemployés aux grés des désirât de chacun. La métaphysique bouddhiste ne porte pas jusqu’à l’Origine ce que fait la métaphysique occidentale (encore que l'Hindouisme !) qui part de beaucoup plus loin, de l’Être.
L’Être n’est pas formulé en toute distinction chez les bouddhistes mais d’avantage un Tout sans précision interne ; le Vide, la vacuité. Nous y trouvons l’Être mais bien plus bas, déjà relatif sous forme de Bouddha. L’imprononçable judéo-chrétien est situé beaucoup plus en amont au Principe des principes soit là où nous essayons d’en débattre : à ce qui Est, tangent par la Pensée à ce qui n’est pas ; ce néant impossible puisqu’il y a, duquel avoir le néant est nommable en toute relativité de notre pensée tandis que nié par l’affirmation d’être de l’Être dans son unicité absolue.
Ne voyez pas dans mes propos un quelconque rejet de la pensée bouddhiste qui selon moi se justifie pleinement correspondant à une certaine réalité psychologique du Levant.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par Leleu le Jeu 3 Nov 2011 - 10:28

casimir,
Si je m'identifie au mirroir, alors je m'identifie au néant.
Je vois pas pourquoi. Se réfléchir c’est se voir hors de soi, d’en face, c’est se Penser. Si le Miroir est produit par la réflexion il ne peut être néant puisque le néant étant néant ne réfléchie même pas rien. Le Miroir n’est-il pas un déplacement en l’Esprit ?
C’est l’image que génère le Miroir qui nous identifie, dans le sens nous consciencialise.
Non ?
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par JO le Jeu 3 Nov 2011 - 10:29

Mais on peut penser que l'Etre n'est que très partiellement manifesté et qu'il en reste la majeure partie virtuelle et très au-delà de notre compréhension rase bitume . Cette composante, on la baptise neant , par commodité , comme naguère sur les cartes de geographie du Moyen âge , les terrae incognitae
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22717
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par Leleu le Jeu 3 Nov 2011 - 10:39

Mais Jo, l’Être qu’il soit non manifeste ou/et manifeste, est depuis toujours et à jamais.
Il n’est pas en cours de manifestation, il Est absolument non-manifeste et manifeste en ce seul instant qui soit.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par JO le Jeu 3 Nov 2011 - 11:28

oui : ai-je dit le contraire ? Que je parle ou me taise, je suis . Mais on peut distinguer ces deux manifestations de mon etre
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22717
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le néant est plein

Message par pansemiotix le Jeu 3 Nov 2011 - 12:09

Je ne peux m'empêcher de rappeller que l'important n'est pas seulement la compréhension que nous avons de ces sujets et qui restera toujours limitée, mais ce que nous en faisons pour nous rapprocher de la Source qui gît en nous. Car finalement n'est-pas ce qui compte?

pansemiotix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 197
Localisation : 74520 CHENEX
Identité métaphysique : LIBRE PENSEUR
Humeur : COOL
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 16 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum