Les Français sont heureux dans la vie...

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par dan 26 le Mar 25 Oct 2011 - 22:39

[quote]
Lila a écrit:je suis aussi certaine que la majorité des indignés voient plus loin que leur petit bonheur personnel égoïste, plus loin que les frontières de LEUR pays: ils s'indignent aussi des dégradations de l'environnement, de la misère dans les pays trop lointains que pour qu'on puisse rencontrer ces esclaves qui fabriquent les objets qu'on a acheté pas cher, et qui contribuent à notre confort et aussi à notre superflu. Ces enfants qui s'intoxiquent à trier nos rebuts de l'hyper-consommation, ou à vivre dedans, et que certains osent encore traiter de paresseux ...
Il n'est pas question de voir ou de se plaindre mais detrouver des solutions , ras le burnous des y a qu'à!! Ou il falalit que !!

Ils ont moins d'oeillères que ceux qui proclament que tout va bien et qu'on n'a pas à se plaindre ou à "larmoyer ".
Il voient pour pleurer, pour s'indigner , pour larmoyer, au lieu de proposer des solutions réalistes .

Ils rêvent moins, sont plus réalistes que les bourgeois bouffis de "bonne conscience" préoccupés par l'évolution de leurs actions et trouvant (forcément) que nous n'avons pas le droit de nous plaindre.
Et alors quelles solutions intelligentes et réalsites proposent ils , que tout le monde il soit beau et gentil, et apres!!!

amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par dan 26 le Mar 25 Oct 2011 - 22:41

Tibouc a écrit:
Rien n’empêche d’agir dans le lâcher-prise, mais l’action ne provient plus du petit moi malheureux en réaction à une situation qu’il juge navrante ; l’action émerge d’elle-même, dans une grande joie, et elle est toujours parfaitement adaptée à la situation
Ce que je ne comprends pas c'est que dans ton message d'avant, tu disais qu'il ne faut pas considérer que la situation devrait être différente que ce qu'elle est. Or, il me semble qu'une telle idée ne peut mener qu'à l'inaction.
Mais maintenant tu dis que rien n'empêche d'agir. Mais c'est contradictoire car pour agir il faut à priori considérer que la situation devrait être différente.

La lâcher prise, prendre du recul sur les choses, relativiser je suis d'accord. Mais l'inaction non.

effectivement il y a qu'à mais quoi ?

amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par JO le Mer 26 Oct 2011 - 9:14

"Si je suis ton raisonnement JO, plus on est riche, plus on est heureux, et vice versa."
Non, Tan, tu ne le suis pas . On peut être heureux dans la pauvreté, pas dans le malheur. Je ne suis pas riche, mais je n'ai ni froid, ni faim, un toit, de l'amour familial . Ces biens-là devraient être la base pour tout homme :" Aujourd'hui, on n'a pas le droit, ni d'avoir faim, ni d'avoir froid" . Voilà : c'est un droit, pas un privilège, pas un superflu .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par maya le Mer 26 Oct 2011 - 10:52

La plume a écrit:"Celui qui voit l'action dans l'inaction et l'inaction dans l'action, en vérité voit"
C'est quand on a abandonné tout intérêt pour les fruits le l'action que l'action devient juste, efficace et en parfaite harmonie avec le tout.

D'accord avec cela câlinchat
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par JO le Mer 26 Oct 2011 - 11:20

l'arbre sans le fruit ... on juge pourtant l'arbre à ses fruits , mais il se contente de les offrir . La recette des confitures ne lui incombe pas . Autrement dit :"fais ce que dois, advienne que pourra"
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par _Tan le Mer 26 Oct 2011 - 12:02

Tibouc a écrit:
Tan a écrit:Rien n’empêche d’agir dans le lâcher-prise, mais l’action ne provient plus du petit moi malheureux en réaction à une situation qu’il juge navrante ; l’action émerge d’elle-même, dans une grande joie, et elle est toujours parfaitement adaptée à la situation
Ce que je ne comprends pas c'est que dans ton message d'avant, tu disais qu'il ne faut pas considérer que la situation devrait être différente que ce qu'elle est. Or, il me semble qu'une telle idée ne peut mener qu'à l'inaction.
Mais maintenant tu dis que rien n'empêche d'agir. Mais c'est contradictoire car pour agir il faut à priori considérer que la situation devrait être différente.
Non, ce n’est pas nécessaire, tu confonds vouloir et agir. Je m’associe à la réponse de La plume :
"Celui qui voit l'action dans l'inaction et l'inaction dans l'action, en vérité voit"
C'est quand on a abandonné tout intérêt pour les fruits le l'action que l'action devient juste, efficace et en parfaite harmonie avec le tout.
Lorsque nous sommes libérés, nous ne poursuivons plus nos objectifs avec l’inflexible acharnement sous-tendu par la peur, la colère, le mécontentement ou le besoin de devenir quelqu’un. Nous ne restons pas non plus figé devant la peur de l’échec qui, pour l’ego, représente la perte du moi.

Lorsque le sens profond du moi émane de l’Être, lorsque nous sommes libéré du besoin psychologique de devenir, ni le bonheur ni le sens profond de notre moi ne dépendent du résultat et nous sommes libéré de la peur. Nous ne cherchons plus la permanence là où elle n’existe pas, c’est-à-dire dans le monde de la forme, du gain et de la perte, de la naissance et de la mort. Nous n’exigeons pas que les situations, les circonstances, les lieux ou les gens nous rendent heureux pour ensuite souffrir s’ils ne répondent pas à nos attentes.

Tout est honoré, mais rien n’a d’importance. Les formes naissent et meurent, et pourtant nous sommes conscient de l’éternel qui les habite. Lorsque tel est notre mode d’être, l’action est parfaite car elle émerge directement de la Source.

Tibouc a écrit:La lâcher prise, prendre du recul sur les choses, relativiser je suis d'accord. Mais l'inaction non.
Nous sommes d’accord.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par _Tan le Mer 26 Oct 2011 - 12:16

JO a écrit:"Si je suis ton raisonnement JO, plus on est riche, plus on est heureux, et vice versa."
Non, Tan, tu ne le suis pas . On peut être heureux dans la pauvreté, pas dans le malheur. Je ne suis pas riche, mais je n'ai ni froid, ni faim, un toit, de l'amour familial . Ces biens-là devraient être la base pour tout homme :" Aujourd'hui, on n'a pas le droit, ni d'avoir faim, ni d'avoir froid" . Voilà : c'est un droit, pas un privilège, pas un superflu .
Je comprends ce que tu dis JO, mais tu continues à parler des situations, des circonstances. La vraie liberté n’est-elle pas que le bien-être soit indépendant des situations ? Tant que les humains considèreront qu’un certain nombre de circonstances doivent être réunies pour que leur bien-être s’actualise, les humain continueront à souffrir, parce qu’il est impossible de contrôler ce qui est.
Les situations sont telles qu’elles sont. Que l’on soit d’accord ou non, qu’elles nous satisfassent ou non, elles sont toujours telles qu’elles sont. Toute résistance à ce qui est génère de la souffrance. C’est incontournable. L’être humain résiste à l’instant présent depuis des milliers d’années. Peut-être est-il temps de changer.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par JO le Mer 26 Oct 2011 - 15:14

Pour être heureux, il faut se savoir heureux, Tan . Un sage, un être évolué, un bouddhiste, peut considérer, non qu'il est heureux, mais que "cela est" et ça suffit . Par nature, je ne me demande jamais si je suis heureuse, je prends ce qui vient et je fais avec .Je comprends donc bien ce que tu soutiens et c'est vrai pour un saddhu, un bonze, un SDF philosophe ( il y en a). Pas pour un père de famille émigré qui survit à peine, n'a pas choisi sa situation, craint l'expulsion et tout à fait incapable du lâcher prise que tu évoques .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par _Tan le Mer 26 Oct 2011 - 16:03

JO a écrit:Pour être heureux, il faut se savoir heureux, Tan . Un sage, un être évolué, un bouddhiste, peut considérer, non qu'il est heureux, mais que "cela est" et ça suffit . Par nature, je ne me demande jamais si je suis heureuse, je prends ce qui vient et je fais avec .Je comprends donc bien ce que tu soutiens et c'est vrai pour un saddhu, un bonze, un SDF philosophe ( il y en a). Pas pour un père de famille émigré qui survit à peine, n'a pas choisi sa situation, craint l'expulsion et tout à fait incapable du lâcher prise que tu évoques .
Oui, pour être heureux, il faut se savoir heureux, et cela, c’est un cri du cœur !

Si je regarde le monde, les hommes, franchement, je ne vois pas ce cri du cœur. Je vois plutôt une grande misère, une grande souffrance (je précise que je m’inclus là-dedans).
Et lorsque des gens me disent qu’ils sont heureux (comme dans le sondage par exemple), à part quelques rarissimes exceptions, je ne les crois pas. Je crois qu’ils se racontent une histoire, l’histoire selon laquelle ils sont heureux.

Il y a une différence abyssale entre être heureux et se raconter l’histoire selon laquelle on est heureux. Lorsqu’on est heureux, c’est une telle évidence que la question de savoir si l’on est heureux ne se pose pas.
Mais lorsque l’on n’est pas heureux (ce qui à mon avis est le cas de 99.9% de l’humanité), il est souvent très difficile de se l’avouer, et donc de l’avouer aux autres. En général, nous préférons continuer à nous raconter l’histoire selon laquelle nous sommes heureux…
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par Jipé le Mer 26 Oct 2011 - 16:29

Tan:
La vraie liberté n’est-elle pas que le bien-être soit indépendant des situations ?
propos complètement égocentrique!!
Si une personne seule décide d'aller vivre au sommet d'une montagne et manger des racines, boire de l'eau de pluie pour être heureux, grand bien lui fasse de vouloir vivre une "bonzitude"...Mais lorsqu'on décide d'avoir une famille, des enfants, on ne leur propose pas cette manière de vivre, sous prétexte que le bien-être doit s'éloigner du matérialisme.

Des enfants, dans la mesure des possibilités de leurs parents, veulent comme les autres, ils ne souhaitent pas être en décalage, marginalisés. Si les copains, ont des portables, des I phone, des consoles de jeux etc...(la liste serait trop longue...), ils le désirent aussi. Ils comprendront que peut-être ce ne sera pas possible de tout avoir, mais un minimum oui.
Idem pour l'épouse, une machine à laver, un robot de cuisine, etc...
Les loisirs aussi, les sorties...peut-on refuser tout ceci, parce qu'il faut être un illuminé qui se contente d'une pseudo vraie liberté, se détacher du monde matériel, en l'imposant à une famille qui n’en a peut-être rien à cirer.

Je respecte celui qui fait en sorte d'aller jusqu'au bout de ses convictions, qui se prend par la main seul et qui mène la vie qu'il veut, qui ne l'impose pas et qui n'en parle même pas.
Mais les petits rigolos qui se la joue inspiré, transcendant, détaché de ce bas monde ou règne que des athées, matérialistes puants et consuméristes, me font doucement marrer devant leur ordinateur, le portable à côté d'eux, la voiture dans le garage, avec la télé écran plat pour regarder le foot! Ils crachent dans la soupe qu'ils mangent autant que les autres, s'inscrivent sur des forums (zen, ça fait vachement mieux rire) et font de la méditation le dimanche matin, histoire de bien se la raconter, de s'auto-persuader qu'ils se relient aux forces supra naturelles cosmologiques.
Et ça vient essayer de donner des leçons de bien-être rire


_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26447
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par Tibouc le Mer 26 Oct 2011 - 17:55

Tan a écrit:Non, ce n’est pas nécessaire, tu confonds vouloir et agir.
Non je ne les confonds pas, je dis que vouloir est une condition d'agir.
Explique-moi comment on peut agir si on a aucune raison d'agir ?! dubitatif

La vraie liberté n’est-elle pas que le bien-être soit indépendant des situations ?
Tout à fait d'accord à condition d'être libéré de toute matérialité. Et la seule solution à celà est le suicide. Qu'on le veuille ou non, nous sommes (plus ou moins) dépendants des conditions matérielles.
Je rejoins Jo, il n'est pas nécessaire d'être riche à millions pour être heureux. Mais il y a des besoins fondamentaux (manger à sa faim, avoir un toit, des relations sociales etc) sans lesquels le bonheur n'est pas possible.

avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par _La plume le Mer 26 Oct 2011 - 19:00

Jipé a écrit:Tan:
La vraie liberté n’est-elle pas que le bien-être soit indépendant des situations ?
propos complètement égocentrique!!
Si une personne seule décide d'aller vivre au sommet d'une montagne et manger des racines, boire de l'eau de pluie pour être heureux, grand bien lui fasse de vouloir vivre une "bonzitude"...Mais lorsqu'on décide d'avoir une famille, des enfants, on ne leur propose pas cette manière de vivre, sous prétexte que le bien-être doit s'éloigner du matérialisme.

Des enfants, dans la mesure des possibilités de leurs parents, veulent comme les autres, ils ne souhaitent pas être en décalage, marginalisés. Si les copains, ont des portables, des I phone, des consoles de jeux etc...(la liste serait trop longue...), ils le désirent aussi. Ils comprendront que peut-être ce ne sera pas possible de tout avoir, mais un minimum oui.
Idem pour l'épouse, une machine à laver, un robot de cuisine, etc...
Les loisirs aussi, les sorties...peut-on refuser tout ceci, parce qu'il faut être un illuminé qui se contente d'une pseudo vraie liberté, se détacher du monde matériel, en l'imposant à une famille qui n’en a peut-être rien à cirer.

Je respecte celui qui fait en sorte d'aller jusqu'au bout de ses convictions, qui se prend par la main seul et qui mène la vie qu'il veut, qui ne l'impose pas et qui n'en parle même pas.
Mais les petits rigolos qui se la joue inspiré, transcendant, détaché de ce bas monde ou règne que des athées, matérialistes puants et consuméristes, me font doucement marrer devant leur ordinateur, le portable à côté d'eux, la voiture dans le garage, avec la télé écran plat pour regarder le foot! Ils crachent dans la soupe qui mangent autant que les autres, s'inscrivent sur des forums (zen, ça fait vachement mieux rire) et font de la méditation le dimanche matin, histoire de bien se la raconter, de s'auto-persuader qu'ils se relient aux forces supra naturelles cosmologiques.
Et ça vient essayer de donner des leçons de bien-être rire


La libération n'est pas pour les matérialistes, ballottés dans les soucis du monde matériel, tiraillés par des désirs insatiables, ils sont envieux, et jamais ils ne peuvent trouver la paix du mental. Ils pensent qu'en possédant le dernier objet à la mode ils seront heureux, en réalité, ils sont les plus pauvres, car tout ce qu'ils croient posséder est périssable.
Le spiritualiste ne fait pas dépendre son bonheur des objets extérieurs, il n'a pas besoin non plus de vivre en ermite, même en vivant en famille dans le monde, le spiritualiste peut tendre à la libération, en fixant des limites à ses désirs, en faisant son devoir de chef de famille, sans s'attacher à l'action, c'est à dire que les résultats ne dépendent plus de nous, une fois qu'on a fait ce qu'il fallait de son mieux. Le détachement est intérieur, car renoncer aux objets extérieurs tout en souffrant de leur manque, en gardant le mental attaché, serait un faux renoncement.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par Jipé le Mer 26 Oct 2011 - 19:54

Ben La plume, tu devrais commencer à te détacher de ton ordinateur, tu donnerais au moins l'exemple que tu n'en souffres pas.
Là au moins à mes yeux tu commencerais à devenir crédible Wink

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26447
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par Bulle le Mer 26 Oct 2011 - 20:39

Tan a écrit:
Bulle a écrit:Tu demandes pourquoi des gens s'indignent aussi en France ?
Peut-être pour : CELA
La question de la dette des Etats est très importante (entre 80 % et 90 % du PIB en France et en Allemagne), mais au lieu de bloquer les retraites et de couper dans le financement de la santé ou de l'éducation, ne faut-il pas utiliser tous les leviers fiscaux possibles pour récupérer une bonne part de la "dette des marchés", ces 150 % du PIB que les 0,2 % les plus riches doivent aux peuples de nos pays, si on considère que le partage entre salariés et actionnaires était juste et efficace dans les années 1970 ?
Je me mêle rarement de politique, mais il me semble qu’il y a une contre-vérité dans le passage que tu cites Bulle. Sauf erreur de ma part, le problème actuel n’est pas seulement le fait des dérives du système financier. Le problème actuel est aussi le fait des Etats qui se sont endettés inconsidérément depuis plus de 20 ans.

Il est normal que les gens qui prêtent de l’argent aux Etats s’inquiètent de savoir s’ils vont être remboursés… et il est donc normal que les Etats cherchent à réduire leur dette. Or pour cela, il n’y a que deux solutions : gagner plus et/ou dépenser moins.

A moins de considérer qu’il vaut mieux laisser l’Euro (et éventuellement tout le système économique) s’écrouler, il est cohérent de chercher des sources d’économies (comme l’âge de la retraite) plutôt que de continuer à vivre au-dessus de nos moyens.
Je ne vois pas où le passage que je cite analyse la cause, il ne fait que dénoncer la solution.

Bulle a écrit:Je suis tout à fait heureuse, mais... tout à fait indignée également.
Et tu n’y vois aucune contradiction ?...
Bien sûr que non voyons. Je ne manque de rien, ni de santé, ni d'amour, ni de joies etc... Je suis une femme heureuse et comblée et consciente de l'être. Devrais-je bouder mon bonheur ?
Je suis douée pour l'empathie mais pas pour la compassion qui ne sert strictement à rien.

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42905
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par _Tan le Mer 26 Oct 2011 - 20:51

Jipé a écrit:
Tan a écrit:La vraie liberté n’est-elle pas que le bien-être soit indépendant des situations ?
propos complètement égocentrique!!
Je vois que tu es de bonne humeur aujourd’hui JP… je me reprends un procès d’intention dans la figure, c’est toujours agréable.

Jipé a écrit:Si une personne seule décide d'aller vivre au sommet d'une montagne et manger des racines, boire de l'eau de pluie pour être heureux, grand bien lui fasse de vouloir vivre une "bonzitude"...Mais lorsqu'on décide d'avoir une famille, des enfants, on ne leur propose pas cette manière de vivre, sous prétexte que le bien-être doit s'éloigner du matérialisme.
Où ai-je dit que « le bien-être doit s'éloigner du matérialisme » ? Nulle part.
J’ai dit que la vraie liberté est que le bien-être soit indépendant des situations. Tu as le droit de ne pas être d’accord, mais tu n’as pas le droit de me faire dire ce que je ne dis pas.

Jipé a écrit:Des enfants, dans la mesure des possibilités de leurs parents, veulent comme les autres, ils ne souhaitent pas être en décalage, marginalisés. Si les copains, ont des portables, des I phone, des consoles de jeux etc...(la liste serait trop longue...), ils le désirent aussi. Ils comprendront que peut-être ce ne sera pas possible de tout avoir, mais un minimum oui.
Idem pour l'épouse, une machine à laver, un robot de cuisine, etc...
Les loisirs aussi, les sorties...peut-on refuser tout ceci, parce qu'il faut être un illuminé qui se contente d'une pseudo vraie liberté, se détacher du monde matériel, en l'imposant à une famille qui n’en a peut-être rien à cirer.

Je respecte celui qui fait en sorte d'aller jusqu'au bout de ses convictions, qui se prend par la main seul et qui mène la vie qu'il veut, qui ne l'impose pas et qui n'en parle même pas.
Mais les petits rigolos qui se la joue inspiré, transcendant, détaché de ce bas monde ou règne que des athées, matérialistes puants et consuméristes, me font doucement marrer devant leur ordinateur, le portable à côté d'eux, la voiture dans le garage, avec la télé écran plat pour regarder le foot! Ils crachent dans la soupe qui mangent autant que les autres, s'inscrivent sur des forums (zen, ça fait vachement mieux ) et font de la méditation le dimanche matin, histoire de bien se la raconter, de s'auto-persuader qu'ils se relient aux forces supra naturelles cosmologiques.
Et ça vient essayer de donner des leçons de bien-être
Tu peux manifester ton désaccord sans sortir la grosse Bertha et piétiner ton interlocuteur. Pourquoi tant de haine ? Je ne t’ai pourtant rien dit JP, je ne parlais pas de toi, ni de personne en particulier… j’ai juste donné mon avis, et je suis d'accord avec, comme dirait l'autre. Crime de lèse-Jipé ?

Tibouc a écrit:
Tan a écrit:Non, ce n’est pas nécessaire, tu confonds vouloir et agir.
Non je ne les confonds pas, je dis que vouloir est une condition d'agir.
Il n'est pas nécessaire de vouloir pour agir. L'action peut naître sans y penser. C'est ça la véritable création artistique : elle ne vient pas du mental. Elle vient de quelque chose en nous qui est plus profond que le mental.

Tibouc a écrit:Explique-moi comment on peut agir si on a aucune raison d'agir ?!
Je ne joue plus avec mon petit camion rouge de pompiers avec lequel je jouais avec quand j’étais enfant. Je ne joue plus avec, et pourtant, ce n’est pas une volonté de ma part. C’est juste que ça ne me viens plus.
L'action détachée, le non-agir, c'est cela : ça me vient, ou ça ne me vient pas. Sans effort, sans que l'action n'émerge d'un champ de résistance à ce qui est.

Les animaux n’ont pas besoin de vouloir manger pour aller se nourrir : ça leur vient tout seul. Ca ne vient pas en réaction à une situation.
Agir en réaction à une situation, ce n’est pas agir : c’est réagir. Ce n’est pas du tout la même chose.

Pour la survie, nous n’avons pas besoin de contrôle : l’instinct de survie est là pour ça. Les animaux n’ont pas besoin de penser pour vivre. Quand on arrive devant un trou, on arrête et on le contourne. C’est une évidence : pas besoin d’y réfléchir, pas besoin d’y penser, pas besoin de le vouloir. L’action se fait d’elle-même, naturellement.

Tibouc a écrit:
Tan a écrit:La vraie liberté n’est-elle pas que le bien-être soit indépendant des situations ?
Tout à fait d'accord à condition d'être libéré de toute matérialité. Et la seule solution à celà est le suicide. Qu'on le veuille ou non, nous sommes (plus ou moins) dépendants des conditions matérielles.
Je rejoins Jo, il n'est pas nécessaire d'être riche à millions pour être heureux. Mais il y a des besoins fondamentaux (manger à sa faim, avoir un toit, des relations sociales etc) sans lesquels le bonheur n'est pas possible.
Je ne suis pas de ton avis. La souffrance est intimement liée au temps, non à une quelconque situation. La souffrance et le temps viennent ensemble : il ne peut pas y avoir de souffrance s’il n’y a pas une durée, avec l’idée d’un passé et d’un futur.

Comment es-tu, maintenant, si tu ne construis pas l’idée d’un futur ? Vois comment tu te sens bien, tout de suite.
La souffrance est liée au temps. Le temps, lui, est lié à quoi ? A nos images. Ces images sont des fabrications, de complètes fabrications. Pour fonctionner dans la vie de tous les jours, elles sont non seulement fort utiles, mais indispensables. Si on n’a pas une image visuelle, auditive ou tactile du monde, comment le corps peut-il se déplacer ? Mais nous nous sommes perdus dans ce réseau complexe d’images mentales.

Pourquoi sommes-nous venus dans ce « monde » ? Que sommes-nous venus y faire ? Nous sommes venus jouer, explorer. C’est comme un enfant qui se lève tôt, le samedi matin, et qui ouvre la porte, sort dehors et veut aller voir, avec étonnement, ce que la journée lui réserve. Nous avons tous connu cet espace, au moins quand nous étions enfants. Se lever de bon matin et aller explorer le monde : c’est cela que nous sommes venus faire. En fait, c’est plus clair le matin et quand on est enfant.

Pour jouer et explorer, il fallait le corps, il fallait tout ce qu’on appelle le monde, la création. Sinon, qui va jouer ? Avec quoi ? Avec qui ? Nous avons créé cela, le monde. Quand je dis « nous avons créé le monde », ce n’est pas à partir d’un individu, à partir d’une volonté mentale, non. C’est la Vie (on pourrait aussi dire la Conscience) qui a « créé » le monde. Mieux : elle ne l’a pas créé, mais elle le crée, maintenant. De la même manière, le rêveur crée tout son monde onirique.
Tant qu’on est en train de penser sa vie, on ne joue pas. Quand on pense sa vie, on crée la durée, on alourdit l’image de soi-même. On ne joue plus, on ne s’amuse plus. Ca devient pesant et ça finit même par passer dans la structure corporelle. On devient malade parce qu’on ne joue plus et que l’énergie ne circule plus librement.

La vie est une observation tranquille. C’est comme si tu imagines deux joueurs d’échecs se livrer une lutte sur l’échiquier. Tu es là, profondément tranquille, et tu observes avec passion. Tu observes !
C’est comme ça qu’il convient de faire avec sa vie : c’est passionnant. Comment est-ce que je réagis quand on me dit que je suis brillant ou idiot, quand on me coupe la route en voiture ? Qu’est-ce qui se passe en moi quand les choses me déplaisent ?
C’est de voir, à chaque moment, comment je suis en train d’essayer de sauver mon image, le moi. C’est un cirque ! Tout le monde joue dans ce cirque, mais très peu le voient. Quand on le voit, c’est très peu souvent et pas très longtemps, et on se dépêche d’y retourner. C’est étonnant, c’est fascinant.

En même temps, c’est très beau. C’est du grand art. Mais tant qu’on ne le voit pas ainsi, on souffre. Dès que le cirque nous apparaît dans toute son évidence de cirque, la beauté de tout apparaît aussi. Quand on observe des enfants s’amuser, parfois se chamailler, en prenant cela au sérieux sur le coup et en oubliant tout deux minutes plus tard, il apparaît une grande beauté. Nous sommes ces enfants et aussi celui qui les observe. C’est beau la vie !
Quand on s’appesantit sur soi-même, on ne vit plus cette beauté clairement. Etant obnubilé par l’image mentale qu’on a de nous-mêmes, on vit la lourdeur. A partir de cette lourdeur, on veut tout contrôler et on vit dans la peur et la restriction. On finit par avoir un corps de restriction.

L’art de vivre, c’est l’art de sentir les choses telles qu’elles sont, sans constamment faire appel au commentaire mental ou au jugement mental. C’est l’art de laisser la vie être ce qu’elle est, sans constamment réagir et intervenir dans les éléments de « sa vie » au nom de ce qu’on n’est pas.
Au nom de qui prétendons-nous ainsi intervenir ? Au nom de ce que nous ne sommes pas. Au nom de cette image mentale fabriquée. Au nom de moi.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par Vent d'Est le Mer 26 Oct 2011 - 22:36

Sérieusement, je ne vois pas grand monde répondre: non j'ai totalement raté ma vie, je suis un gros looseur...
Les gens ont un certain honneur, surtout ceux qui ont le coq pour emblème (comme disait Coluche: le seul animal qui chante avec les pieds dans la merde).

Et puis vous rendez-vous compte des répercutions?
"Je ne suis pas heureux" pour celui qui vît en couple, c'est limite une insulte à son conjoint...

En bref, je n'accorde aucune crédibilité à ce sondage ^^

Vent d'Est
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 23/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par Tibouc le Mer 26 Oct 2011 - 22:59

Sérieusement, je ne vois pas grand monde répondre: non j'ai totalement raté ma vie, je suis un gros looseur...
Les gens ont un certain honneur, surtout ceux qui ont le coq pour emblème (comme disait Coluche: le seul animal qui chante avec les pieds dans la merde).

Et puis vous rendez-vous compte des répercutions?
"Je ne suis pas heureux" pour celui qui vît en couple, c'est limite une insulte à son conjoint...
Il n'y a pas de répercutions puisque le sondage est anonyme.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par Vent d'Est le Mer 26 Oct 2011 - 23:03

Ca revient quand même à admettre pour soi ce constat là, ce qui n'est pas sans conséquences.

Vent d'Est
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 23/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par dan 26 le Mer 26 Oct 2011 - 23:43

JO a écrit:"Si je suis ton raisonnement JO, plus on est riche, plus on est heureux, et vice versa."
Non, Tan, tu ne le suis pas . On peut être heureux dans la pauvreté, pas dans le malheur. Je ne suis pas riche, mais je n'ai ni froid, ni faim, un toit, de l'amour familial . Ces biens-là devraient être la base pour tout homme :" Aujourd'hui, on n'a pas le droit, ni d'avoir faim, ni d'avoir froid" . Voilà : c'est un droit, pas un privilège, pas un superflu .

Sauf si l'on ne veut pas travailler , et vivre des aides . 30 à 40 % des chomeurs ne veulent plus travailler, le différenciel entre travail et aides etant trop faible . Chiffre de Mission locale, (avec les données de pole emploi) dont je suis administrateur .

amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par dan 26 le Mer 26 Oct 2011 - 23:53

[quote]
La plume a écrit:La libération n'est pas pour les matérialistes, ballottés dans les soucis du monde matériel, tiraillés par des désirs insatiables, ils sont envieux, et jamais ils ne peuvent trouver la paix du mental. Ils pensent qu'en possédant le dernier objet à la mode ils seront heureux, en réalité, ils sont les plus pauvres, car tout ce qu'ils croient posséder est périssable.
Encore une fois tu parles de ce queu tu ne connais pas !!! Les matérialistes si ils le peuvent sont heureux en profitant de la vie à leur façon, en utilisant les biens qui leurs conviennent, et en faisant beneficier le leur largesses à ceux qu'ils aiment . Tu t'imagine le pire pour te réconforter dans ton attitude de réveur.

Le spiritualiste ne fait pas dépendre son bonheur des objets extérieurs, il n'a pas besoin non plus de vivre en ermite, même en vivant en famille dans le monde, le spiritualiste peut tendre à la libération, en fixant des limites à ses désirs, en faisant son devoir de chef de famille, sans s'attacher à l'action, c'est à dire que les résultats ne dépendent plus de nous, une fois qu'on a fait ce qu'il fallait de son mieux. Le détachement est intérieur, car renoncer aux objets extérieurs tout en souffrant de leur manque, en gardant le mental attaché, serait un faux renoncement.
Si j'ai bien compris le spiritualiste, ne mange, ni ne bois, ni ne baise, ni ne profite des joies de la vie , c'est peut etre pour cela qu'il parle tant de la mort, la vie lui est insoutenable!!! J'ai horreur de ce type de jugment c......(pardon), il y a des gens heureux dans les deux cas , restons sérieux si tu le veux bien .

amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par dan 26 le Mer 26 Oct 2011 - 23:57

Vent d'Est a écrit:Sérieusement, je ne vois pas grand monde répondre: non j'ai totalement raté ma vie, je suis un gros looseur...
Les gens ont un certain honneur, surtout ceux qui ont le coq pour emblème (comme disait Coluche: le seul animal qui chante avec les pieds dans la merde).

Et puis vous rendez-vous compte des répercutions?
"Je ne suis pas heureux" pour celui qui vît en couple, c'est limite une insulte à son conjoint...

En bref, je n'accorde aucune crédibilité à ce sondage ^^

Donc le fait que tu penses (espère) que nombreux sont les français qui ne seraient pas heureux, cela te réconforte. Ne serais tu pas un pisse vinairgre par hasard ?

Omicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par JO le Jeu 27 Oct 2011 - 7:42

L'assistanat mal géré, pillé, détourné,escroqué est un scandale français, je suis d'accord . J'ai pour voisins un couple avec deux enfants, qui nourrit aussi trois chiens, ont une voiture ( sont en vacances en ce moment)... et sont logés en "logement social", ne travaillant ni l'un ni l'autre ( moins de quarante ans, chacun). Pourquoi chercher du boulot, hein ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par Bulle le Jeu 27 Oct 2011 - 10:51

Vent d'Est a écrit:Ca revient quand même à admettre pour soi ce constat là, ce qui n'est pas sans conséquences.
D'autant qu'il n'y a pas de remède contre la prise de conscience ! Plus qu'à faire un choix : stop ou encore, tenter de mesurer les effets et prendre ce que l'on appelle "ses responsabilités"...

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42905
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par dan 26 le Jeu 27 Oct 2011 - 18:47

JO a écrit:L'assistanat mal géré, pillé, détourné,escroqué est un scandale français, je suis d'accord . J'ai pour voisins un couple avec deux enfants, qui nourrit aussi trois chiens, ont une voiture ( sont en vacances en ce moment)... et sont logés en "logement social", ne travaillant ni l'un ni l'autre ( moins de quarante ans, chacun). Pourquoi chercher du boulot, hein ?

Et malheureusement ils sont nombreux , comme cela!! Au travers des missions locales, et de pole emploi, je pense qu'il y a entre 30 et 40 % des chomeurs qui sont dans ce cas là . Exemple il est inconcevable qu'il y ait des chomeurs dans les metiers en tension comme le service, le batiment,et les metiers de bouche !!! Il arrivera un moment où les francais qui travaillent ne voudront plus payer pour ceux qui ne le veulent pas , et ils auront raison . Pour information 700 000 emplois techniques sont à pourvoir dans notre pays !!! Je trouve régulièrement du travail à ce type de cas, je n'ose dire les methodes qu'ils utilisent pour eviter d'aller aux entretiens!! C'est une honte

Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français sont heureux dans la vie...

Message par dan 26 le Jeu 27 Oct 2011 - 18:54

Il y a un autre élement qu'il faut prendre en compte et qui plombe notre pays , "la misère crée des emplois indirectes," et oui!!! et cela est un chancre pour notre société . Entre les aides exagérées , et les personnes qui vivent bien, en distribuants ces aides , nous sommes dans une spirale infernale !!! C'est une raison fondamentale pour laquelle je m'investis dans ces organisations cela me permet de témoigner de l'interrieur !!! Savez vous par exemple qu'une directrice de pôle emploi est payée en fonction du personnel qui est sous ses ordres!! Quel interet a t' elle de s'investir pour faire baisser le chomage? Et des cas comme cela ils sont tres nombreux!!!

Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum