L'hypersensibilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'hypersensibilité

Message par Flo.Ureblind le Mer 2 Nov 2011 - 4:23

Bonsoir à tous et à toutes, enfin la majorité sont sûrement dans les bras de Morphée mais pour moi c'est l'heure du goûter.

Aujourd'hui je voudrais que l'on discute de l'hypersensibilité. Cet état qui concerne entre 15% et 20% de la population mondiale.

Cet "état" qui, face à la société, est totalement incompris, me touche personnellement. Moi même étant un hypersensible, j'ai créé ce sujet afin que les hypersensibles qui sont conscients de l'être puissent interagir avec ceux qui peut être ne le savent pas encore. Et puis, pour que cela soit encore plus enrichissant pour nous tous, dialoguer, construire et mélanger des expériences ainsi que nos pensées et états d'esprit avec ceux qui ne se sentent pas concerné mais qui jouiront de la curiosité de s'intéresser à ce sujet.

Tout d'abord, il me semble normal de mettre une définition sur cet "état" :
Notez que je ne suis pas un scientifique, ni un psychologue et que je vous demanderai de bien vouloir m'excuser d'avance pour les diverses maladresses que je pourrais commettre (ou que j'ai déjà commises).
Je me suis par ailleurs appuyé sur un article paru dans "Le Figaro" : La force des hypersensibles
Ainsi que sur un article consacré au livre d'une psychologue américaine Elaine Aron, "Ces gens qui ont peur d'avoir peur."


Pour commencer, je dirais que c'est un grand soir pour moi. J'ai enfin réussi à mettre un mot sur tout ce que je pouvais ressentir jusqu'à présent. Je ne suis pas non plus au point de sabrer le champagne et à courir un peu partout en jetant des confettis mais savoir que nous ne sommes pas seul à ressentir des choses est vraiment rassurant.
C'est très difficile à expliquer ou alors je cherche trop compliqué mais je dirais que depuis toujours je vis dans une sorte d'explosion de sensations, de sentiments et de pensées.
Je suis un garçon et ceux-ci me comprendront, nous sommes tous poussés à assurer notre virilité. Et dans mon cas ainsi que dans celui de ceux qui se reconnaîtront c'est très difficile et "handicapant" parfois. Être à fleur de peau tout le temps, pleurer (pas de tristesse) mais résultant d'émotions, comme devant des films, des reportages, ou même en parlant avec un ami alors que nos amies ne ressentent rien ça peut être sujet au mal-être.
Enfin pour être plus clair, c'est l'ensemble de toutes les émotions perceptibles par l'Homme qui sont décuplées chez nous.
Pour m'adresser aux croyants de ce forum qui liront les deux articles vous découvrirez qu'il y a une partie spirituelle à cet "état". Ce serait vraiment intéressant de partager vos points de vue. Je me rangerais dans la boîte des sceptiques mais avoir des points de vues de tout le monde serait idéal.

L'Hypersensibilité n'est pas un fardeau, quand elle est apprivoisée elle peut devenir quelque-chose d'incroyable je pense.

J'espère que nous pourrons débattre activement sur ce sujet et que j'ai été assez cohérent pour vous.


Bien à vous,
Flo.Ureblind.

Flo.Ureblind
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 11
Localisation : Le Mans
Identité métaphysique : Nobody
Humeur : Pensif
Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Lila le Mer 2 Nov 2011 - 6:07

Bravo pour ta démarche.
Tu as tout à fait raison, à chaque "défaut" est associé une tonne de qualités, le tout est d'arriver à "dompter le cheval", pour que ce soit toi qui le dirige te non pas l'inverse.

Pour ma part, j'ai toujours été attirée par des hommes sensibles, même s'ils cachent souvent cette sensibilité dans une "carapace" un peu macho... Rien de plus "viril" qu'un homme qui s'attendri devant un bébé ou un coucher de soleil, ou qui est capable de laisser couler ses larmes...

Pour l'hyper-émotivité, fais quand même attention qu'elle ne devienne pas trop forte: la méditation ou la sophrologie peuvent énormément t'aider à gérer cela. C'est un long travail mais tu n'en n'auras que des bénéfices, parce que justement tu apprendras à utiliser cette force sans en être affecté.

Ne l'alimente pas. Wink

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par JO le Mer 2 Nov 2011 - 7:40

J'ai connu un ancien hypersensible, fils de militaire, devenu parachutiste et agent des forces spéciales. Une fois dompté le cheval, ce fond de tendresse est un charme incomparable. Utilise-le, ne te laisse pas dominer par lui . Les femmes adorent les fausses brutes au coeur tendre .
Autre exemple: mon second fils agaçait beaucoup son père, qui rêvait d'en faire "un homme" et trouvait une "mauviette" . J'ai eu le tort de protéger ce côté faible et il est , à ce jour, enfin un peu réconcilié avec lui-même, mais toujours " en frottement" avec le réel . Lui a compensé ça par le goût de la solitude, la vie de l'esprit, et le goût délibéré de surtout ne pas "réussir" dans la vie .

Je crois que chacun doit faire avec ce qu'il est, d'une façon ou de l'autre . Inutile de se juger: faut faire avec, de la façon la meilleure pour soi .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum