Le français en France?

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par -interprete le Jeu 15 Déc 2011 - 12:39

La plume a écrit:Ce sont les québécois qui ont raison, merci de sauvegarder notre langue originelle.

J'admets qu'une langue évolue mais y en a marre des anglicismes ridicules juste pour montrer qu'on est branché. Parfois je ne comprend même pas ce certaines expressions veulent dire dans la bouche des présentateurs télé. Pourquoi toujours copier sur les autres ? la langue française n'est pas assez riche ?
Peut-être que je me trompe, mais il me semble que les présentateurs en question sont surtout le reflet de la génération des jeunes des années 80, qui faisaient leur footing avant d'aller à une surprise party, etc., des expressions aujourd'hui ridicules. C'était une tendance passagère, et les anglicismes "inutiles" sont beaucoup moins nombreux (il me semble) aujourd'hui.

-interprete
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 22/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par Nailsmith le Jeu 15 Déc 2011 - 15:07

Les réunions des conseils d'administration dans la plupart des multinationales françaises se font en anglais. Je ne parle pas de consortium de l'Union Européenne mais de compagnie typiquement française.
Là, il y a danger.
Ma bru qui est japonaise, m'a déjà signalé que la plupart de ses compatriotes ne parlent pas anglais. Allez dans un conseil d'administration de Motorola ou de Sony et dites moi la langue parlée.
Il y a économie versus langage.
Il y a la vie de tous les jours versus langage.
Il y a loisirs versus langage.
Il y a culture versus langage.
Le problème est que l'économie et la technologie atrophie tous les langages et même l'anglais.
On ne parle plus le vrai anglais. Je peux parler l'anglais de façon impeccable à New York et ne pas me faire comprendre.
Bien sûr qu'on ne parle plus la langue de Shakespeare ni la langue de Molières. Pourquoi Molières est obligé de parler à Shakespeare en anglais pour se faire comprendre et Shakespeare parle à Molières en anglais. Wink
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1217
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par -interprete le Jeu 15 Déc 2011 - 15:21

S'agissant des CA et autres types de réunions d'entreprise, je sais bien qu'elles se font souvent en anglais, mais j'ai mes doutes quant aux dangers que cela représente.
La plupart de ces réunions comportent d'ailleurs souvent un ou deux cadres qui ne maîtrisent pas suffisamment l'anglais pour suivre, au point qu'ils font appel à des interprètes.

Enfin, comme tu le relèves, ce n'est pas de l'anglais mais du globish qui y est utilisé, et vu la pauvreté d'expression de ce parler, il y a peu de chances qu'il vienne à supplanter le français dans la communication unilingue...

Je pense que le français doit être défendu, mais dans les frontières qui lui correspondent. Se lamenter du rôle de l'anglais comme langue vernaculaire me paraît utopique et injustifié - il en faut bien une, et les francophones n'ont pas à être jaloux.

-interprete
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 22/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par gaston21 le Jeu 15 Déc 2011 - 17:28

La plume a écrit:Ce sont les québécois qui ont raison, merci de sauvegarder notre langue originelle.

J'admets qu'une langue évolue mais y en a marre des anglicismes ridicules juste pour montrer qu'on est branché. Parfois je ne comprend même pas ce certaines expressions veulent dire dans la bouche des présentateurs télé. Pourquoi toujours copier sur les autres ? la langue française n'est pas assez riche ?
La plume, je partage ton avis . Notre langue s'appauvrit et se réduira bientôt à des onomatopées et à des borborygmes ! Heureusement que Céline Dion et son René sont là pour sauver notre langue ! Pas plus tard que ce matin, j'ai entendu à la
radio un "journaleux" parler du "doing" !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par _athéesouhaits le Jeu 15 Déc 2011 - 18:00

personne n'arrivera en anglosaxonie a égaler notre jojo national
Spoiler:
mais non pas Johnny Haliday mais Georges Brassens

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par Sorcière le Ven 16 Déc 2011 - 3:57

interprete a écrit:
Personnellement, je suis convaincu que ma lecture de Tintin et d'Astérix à l'époque de ma primaire a énormément enrichi mon français. On y lit un français sûrement meilleur que dans bien des bouquins pour "jeunes" commercialisés à l'heure actuelle.

Cela dépend de la BD, mon ainé m'en a ramener une, donc les seules écriture étaient des onomatopées. Rien qui aide a apprendre le français. Ce livre lui avait été prêté par la bibliothèque de l'école...

Sorcière
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1016
Localisation : Quebec
Identité métaphysique : Wicca
Humeur : le plus possitif possible
Date d'inscription : 15/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par _Krinou le Sam 17 Déc 2011 - 1:33

J'aime la langue française... même si je la malmène un peu à l'écrit. Embarassed
Elle est riche et belle.
Je trouve aussi que les gens et pas seulement les enfants et les adolescents, s'expriment de plus en plus mal, usant de raccourcis qui rendent les phrases, de plus en plus illisibles et incompréhensibles.
C'est vraiment dommage.
J'essaie d'utiliser le moins possible les mots anglais, mais c'est vrai que ce n'est pas toujours évident.
Je n'aime pas les hots-dogs, mais si je devais en manger, je me verrais mal demander un "chien-chaud", c'est ridicule.
Autrement, j'aime bien l'anglais pour la musique pop/rock... ça a plus de gueule... même si je comprends rien ! lol!
Et bien sûr l'italien... pour les opéras de Puccini.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par Anna le Sam 17 Déc 2011 - 17:19

Cela fait plusieurs fois quej'entends et je lis le mot "décimer" mal employé.

Récemment, près de chez moi, un accident de voiture a causé la mort de quatre sur cinq membres d'une famille, et le titre du journal était : une famille décimée. Alors que c'était bien pire...

(Au cas où...: décimer, c'est supprimer une personne sur dix.)
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par Magnus le Sam 17 Déc 2011 - 17:23

En fait, par extension, ce verbe a pris un sens plus large, il indique que la majorité a disparu et non pas les 10% de son sens d'origine.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24064
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par _florence_yvonne le Sam 17 Déc 2011 - 17:33

Nonobstant ces termes Abstrus abalourdissent gravement le françois et le rend achancri, mais fini de Tournioler, qu'importe, après tout, peu me chaut vieux


François VILLON - Ballade de bon conseil

"Hommes faillis, bertaudés de raison,
Dénaturés et hors de connoissance,
Démis du sens, comblés de déraison,
Fous abusés, pleins de déconnoissance,
Qui procurez contre votre naissance,
Vous soumettant à détestable mort
Par lâcheté, las ! que ne vous remord
L'horribleté qui à honte vous mène ?
Voyez comment maint jeunes homs est mort
Par offenser et prendre autrui demaine.

Chacun en soi voie sa méprison,
Ne nous vengeons, prenons en patience ;
Nous connoissons que ce monde est prison
Aux vertueux franchis d'impatience ;
Battre, rouiller pour ce n'est pas science,
Tollir, ravir, piller, meurtrir à tort.
De Dieu ne chaut, trop de verté se tort
Qui en tels faits sa jeunesse démène,
Dont à la fin ses poings doloreux tord
Par offenser et prendre autrui demaine.

Que vaut piper, flatter, rire en traison,
Quêter, mentir, affirmer sans fiance,
Farcer, tromper, artifier poison,
Vivre en péché, dormir en défiance
De son prouchain sans avoir confiance ?
Pour ce conclus : de bien faisons effort,
Reprenons coeur, ayons en Dieu confort,
Nous n'avons jour certain en la semaine ;
De nos maux ont nos parents le ressort
Par offenser et prendre autrui demaine.

Vivons en paix, exterminons discord ;
Ieunes et vieux, soyons tous d'un accord :
La loi le veut, l'apôtre le ramène
Licitement en l'épître romaine ;
Ordre nous faut, état ou aucun port.
Notons ces points ; ne laissons le vrai port
Par offenser et prendre autrui demaine."

_florence_yvonne
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par yacoub le Sam 17 Déc 2011 - 17:57

Bonsoir Florence_Yvonne, tu es amatrice de François Villon ?

Où est la très sage Héloise pour qui fut châtré
et puis moine Pierre Abélard ?

Je te le demande.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par -interprete le Sam 17 Déc 2011 - 18:22

Anna a écrit:Cela fait plusieurs fois quej'entends et je lis le mot "décimer" mal employé.

Récemment, près de chez moi, un accident de voiture a causé la mort de quatre sur cinq membres d'une famille, et le titre du journal était : une famille décimée. Alors que c'était bien pire...

(Au cas où...: décimer, c'est supprimer une personne sur dix.)
Je ne pense pas que la défense du français passe par le purisme, bien au contraire. C'est en partie à cause de sa rigidité exagérée que l'Académie ne jouit d'aucune crédibilité chez la majorité des locuteurs...

-interprete
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 22/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par _florence_yvonne le Sam 17 Déc 2011 - 18:29

yacoub a écrit:Bonsoir Florence_Yvonne, tu es amatrice de François Villon ?

Où est la très sage Héloise pour qui fut châtré
et puis moine Pierre Abélard ?

Je te le demande.

Ils reposent tranquillement au cimetière du Père-Lachaise

_florence_yvonne
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par gaston21 le Sam 17 Déc 2011 - 18:37

Très joli poème, que l'on comprend assez facilement . Deux mots pourtant me laissent perplexe : "bertaudé" , un peu comme ma vieille tête aux poils qui se cherchent ?
et "piper" ! Alors, là, j'vois pas du tout ! Si quelqu'un peut m'éclairer...
Pour les glaouis d'Abélard , j'ai entendu dire qu'ils étaient dans le reliquaire du couvent du Saint-Prépuce, baignant dans de l'eau bénite...Mais c'est peut-être la simple invention d'un mécréant bourré...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par _florence_yvonne le Sam 17 Déc 2011 - 19:05

gaston21 a écrit:Très joli poème, que l'on comprend assez facilement . Deux mots pourtant me laissent perplexe : "bertaudé" , un peu comme ma vieille tête aux poils qui se cherchent ?
et "piper" ! Alors, là, j'vois pas du tout ! Si quelqu'un peut m'éclairer...
Pour les glaouis d'Abélard , j'ai entendu dire qu'ils étaient dans le reliquaire du couvent du Saint-Prépuce, baignant dans de l'eau bénite...Mais c'est peut-être la simple invention d'un mécréant bourré...

Hommes faillis, bertaudés de raison

je dirais

Homme faible, dénué de raison

en fait bertauder veut dire couper inégalement les cheveux, à la façon des anciens moines

_florence_yvonne
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par Anna le Mer 21 Déc 2011 - 13:58

interprete a écrit:
Anna a écrit:Cela fait plusieurs fois quej'entends et je lis le mot "décimer" mal employé.

Récemment, près de chez moi, un accident de voiture a causé la mort de quatre sur cinq membres d'une famille, et le titre du journal était : une famille décimée. Alors que c'était bien pire...

(Au cas où...: décimer, c'est supprimer une personne sur dix.)
Je ne pense pas que la défense du français passe par le purisme, bien au contraire. C'est en partie à cause de sa rigidité exagérée que l'Académie ne jouit d'aucune crédibilité chez la majorité des locuteurs...

Peut-être as-tu raison... L'ennui avec l'évolution du sens des mots, c'est que le même mot ne signifie pas la même chose pour tout le monde. Et cela complique donc la compréhension dans les échanges.

Je crois, mais n'en suis pas sûre que beaucoup de mots perdent de leur force. L'exemple le plus courant étant "terrible", souvent employé pour dire "beau" ou "bien"... Comment les remplacer dans leur sens original ?

De plus, dans le cas précis de "décimer", l'évolution va contre l'étymologie du mot, et devient un non-sens.
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par -interprete le Mer 21 Déc 2011 - 15:37

Anna a écrit:


De plus, dans le cas précis de "décimer", l'évolution va contre l'étymologie du mot, et devient un non-sens.
Je ne trouve pas : ce n'est rien d'autre qu'une hyperbole... Dans la langue classique et soignée on souffre toujours de "mille ennuis" et on se pose "mille questions" par exemple. Je ne vois pas la différence.

Je crois, mais n'en suis pas sûre que beaucoup de mots perdent de leur force. L'exemple le plus courant étant "terrible", souvent employé pour dire "beau" ou "bien"... Comment les remplacer dans leur sens original ?
C'est vrai, mais ce phénomène est loin d'être nouveau. Je n'ai pas d'exemple en tête, mais j'ai croisé beaucoup de mots qui étaient beaucoup plus "forts" au 17e siècle que dans la langue soignée du 20e.

L'ennui avec l'évolution du sens des mots, c'est que le même mot ne signifie pas la même chose pour tout le monde.
C'est intéressant.. aurais-tu des exemples d'incompréhension due à ce type d'évolution ?

-interprete
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 22/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par _florence_yvonne le Mer 21 Déc 2011 - 15:37

sans compter les mots obsolètes, il y en a beaucoup

_florence_yvonne
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par Anna le Mer 21 Déc 2011 - 15:53

Eh bien, dans la mesure où le sens des mots évoluent, un enfant de 10 ans peut ne pas comprendre ce que dit son grand-père, et inversement ! A part ce cas, il ne manque pas d'occasions où on ne comprend pas ce que veut dire une personne, parce qu'on n'utilise pas les mêmes mots pour les mêmes choses. Quand il s'agit d'une discussion orale, on peut faire préciser le sens; par écrit, c'est un peu plus compliqué.

L'étendue du vocabulaire n'est pas sans importance. Comment exprimer une pensée si les mots manquent ?

Quant au sens originel du mot "décimer", par quoi le remplacer puisqu'il a maintenant un autre sens ? Il s'agit donc d'une perte (dont je me remets très bien ! Wink )


Ceci dit, je ne suis pas spécialement puriste, je ne fais que constater un fait.
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par Cochonfucius le Mer 21 Déc 2011 - 15:56

florence_yvonne a écrit:sans compter les mots obsolètes, il y en a beaucoup

Citation :

http://lutecium.org/stp/cochonfucius/dico.html

Ainsi, les dictionnaires de notre temps ne mentionnent plus l'andabate, gladiateur que rendait aveugle un casque englobant son visage, ni le binard qui servait à transporter les pierres de taille. Adieu au corroyeur qui assouplissait les peaux, et au détentillon qui relevait la roue des minutes dans les horloges. Les marchands d'enclumes ne proposent plus aucun enclumeau dans leur vitrine. On ne trouve plus nulle part de frangeuses pour faire des franges, ni les garanceries dans lesquelles nos pantalons recevaient leur couleur garance. C'en est fait de l'hyalurgie, qui était l'art du verrier, ainsi que de l'ignivore, mangeur de feu, et du jingoïsme, un genre de chauvinisme. C'est aussi la fin du kjoekken-moedding, qui désignait un amas de débris de cuisine, et de tout ce que nous disions lardeux, aux apparences de lard. Où sont les menettes, ces dévotes prudes ?

Nonidi et Octidi nous ont quittés, comme les autres jours de la décade des sans-culottes. Nous ne pratiquerons plus la pneumatologie, qui fut la science des entités intermédiaires entre le Créateur et ses créatures. Absente, la quartelette, qui valait un quart de tonne de savon noir. Quatorze heures sont deux heures de l'après-midi, et non de relevée. Sans emploi désormais, le sophroniste qui surveillait les éphèbes dans les palestres. Inutile, le bien nommé théâtrophone qui transmettait dans les chaumières la voix des comédiens. Les tortues ne craignent plus qu'on ne les harponne à l'aide de varres. Nul ne navigue en wedelin, barque faite de trois planches, ni ne se joint aux xylolâtres pour adorer le bois.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26281
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par Anna le Mer 21 Déc 2011 - 16:12

Je regrette la "quartelette" lol! bien que je n'en utiliserais pas tant avant la fin de mes jours !
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par _florence_yvonne le Mer 21 Déc 2011 - 17:37

Petit dictionnaire des mots rares et anciens de la Langue Française
http://golfes-dombre.nuxit.net/mots-rares/a.html

_florence_yvonne
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par Cochonfucius le Mer 21 Déc 2011 - 17:39

Excellent.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26281
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par Trouvère le Mer 21 Déc 2011 - 17:45

Les Anglais ont refusé l'euro.. Ils préfèrent la livre "sterling" qui vient d'un vieux mot français.. "esterlin" (d'orfèvrerie, poids de 28, 5 grains..)..
Quand, potache, j'apprenais l'anglais, les profs nous disaient de se méfier des "faux amis".. mots d'origine française dont le sens a évolué..

Par contre on entend dire en France.. un "challenge" au lieu d'un défi..

Je n'kif pas le sens de "meuf", "keum", "keuf" : ça veut dire quoa ? ça vient-y d'l'anglais ?

Trouvère
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1150
Localisation : Terre
Identité métaphysique : Ni dieu ni maître
Humeur : Variable selon la bière
Date d'inscription : 07/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français en France?

Message par _florence_yvonne le Mer 21 Déc 2011 - 18:12

Trouvère a écrit:Les Anglais ont refusé l'euro.. Ils préfèrent la livre "sterling" qui vient d'un vieux mot français.. "esterlin" (d'orfèvrerie, poids de 28, 5 grains..)..
Quand, potache, j'apprenais l'anglais, les profs nous disaient de se méfier des "faux amis".. mots d'origine française dont le sens a évolué..

Par contre on entend dire en France.. un "challenge" au lieu d'un défi..

Je n'kif pas le sens de "meuf", "keum", "keuf" : ça veut dire quoa ? ça vient-y d'l'anglais ?

Les anglais sont dans l'Europe quand il s'agit de recevoir, mais quand il s'agit de donner ou d'obéir à des directives, il n'y a plus personne, c'est leur intérêts personnels avant tout

Les anglais devraient être exclus de l'Union Européenne

_florence_yvonne
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum