savoir ou ignorance ?

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par Africain2 le Sam 3 Déc 2011 - 16:23

dan 26 a écrit:Il me semblait que la quantité d'eau sur notre planettedoit rester au litre près toujours la même, elle fait partie d'un circuit immuable, mer, evaporation, nuages, pluie,neige rivières fleuves, mer etc . Le seul problème que nous pouvons avoir c'est un problème de répartition géographique , si l'homme doit se trouver dans l'incapacité de trouver des solutions à cette distribution, c'est qu'il y aura un sacré problème de logique, et de capacité à trouver des solutions simples !!!
Amicalement

Ce que tu dis dan26 sur la quantité d'eau,sur le circuit immuable etc...paraît vraiment logique lorsqu'on réflechi dessus,car la nature en lui même sait s'adapter.
Mais par contre toi qui est un globe-trotter tu sera quand même d'accord avec moi concernant la mer noire par exemple en ex URSS,que c'est l'action INCONSCIENTE de l'Homme sur cette mer intérieur qui avait accelérer le processus du deséchement de cette etendue d'eau.
Rien que par cette exemple nous pouvons voir le côté néfaste de la science.Disons la mauvaise utilisation de la science sur la nature à cause de:Produisons Plus,Dévéloppons Vite,Dévenons ceci ou cela sans tenir compte de l'environnement.
Nous voyons par cette exemple que la SCIENCE mal utilisé à reussit à briser un cycle naturelle qui alimentait cette mer intérieur...Et nous savons tous les conséquences dans cette région de l'europe.

Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages: 952
Localisation: Ici et Ailleurs
Identité métaphysique: Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur: Observateur-Observer
Date d'inscription: 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par Albert Galaad le Sam 3 Déc 2011 - 17:16

Au sujet des mots : je suis d'accord avec ce que vous dites... je suis loin de croire (ou de vouloir) que notre langue soit totalement objective ! La priver de la poésie reviendrait à en faire une coquille vide. Je ne faisais que m'opposer à la remarque précédente de tango qui semblait faire des dictionnaires des recueils subjectifs et engagées philosophiquement auxquels il serait inutile de se référer. Un dictionnaire tend vers l'objectivité, quitte à donner plusieurs définitions d'un même mot. Bien sûr, les langues sont des systèmes ouverts dont le cœur restent la subjectivité.

Fridolin a écrit:Les mots, origine du mensonge.
Je ne pense pas que l'on ait attendu les mots pour mentir. D'une certaines façon, le mimétisme (visant à procurer l'illusion de l'inexistence), le port de couleurs vives (visant à semblé toxique) et de nombreuses autres astuces naturelles étaient déjà des formes de mensonges. Savoir ce que l'autre ignore, surtout si l'autre croit savoir qu'il ignore, a toujours été un avantage, et il y a toujours eu des gens/des espèces pour s'en servir.

Pour en revenir au sujet :
Vent d'Est a écrit:Après quand on parle d'écologie plus réelle, il y a toujours deux ou trois joyeux trublions pour nous sortir le fameux: alors quoi? Tu nous proposes de retourner à l'âge de pierre? (et d'ajouter des "Haw haw haw !")
Ben rigolez pas les gars! Vous serez sans doute déjà mort quand ça arrivera, mais le retour à l'âge de pierre pourrait bien arriver plus tôt que prévu. Quand on aura pillé toutes nos ressources naturelles et fini de saccager notre environnement...
La science et la technologie moderne, c'est comme donner une arme de destruction massive à un gamin de 5 ans... Un trop grand pouvoir pour une humanité totalement irresponsable et surtout dotée de l'inconséquence la plus juvénile qu'il soit.
L'exemple de l'enfant en possession de la technologie nucléaire est très approprié. Je pense que si il "faudrait" effectivement (dans un certain sens) retourner à l'âge de pierre, c'est parce que la mentalité qui ressort le plus de la masse est effectivement celle d'homme de cro-magnon.
Ceux-ci n'étaient pas "mauvais" ou "inférieur" (d'après Fridolin ils sont même supérieur), mais ils étaient bien entendu totalement inapte à vivre dans le monde que nous nous sommes construits aujourd'hui.

L'évolution des techniques doit être suivit par une évolution des idées, sinon effectivement elle finira par nous détruire en faisant beaucoup de dommage collatéraux... ces derniers temps, la science à réussit à s'affranchir d'idéologies tyranniques et a pu vivre une croissance extrêmement rapide... l'humanité a été pris au dépourvu. Une écrasante majorité d'entre nous ont encore des mentalités primitives incompatibles avec la connaissance, la compréhension et le pouvoir que nous avons désormais. J'estime que c'est la cause de la plupart des problèmes que l'on attribue à notre science en-elle même.

La question est : l'Humain peut-il encore faire évoluer psychologique et socialement aussi vite que scientifiquement et technologiquement ? en d'autre mot, est-il encore possible de comprendre ce que nous savons ? L'humanité au complet, non. La seule chose qui ressort d'un groupe humain est la stupidité cumulé de tous ses membres... Mais (on va me tomber dessus pour le dire) je crois en la possibilité d'une élite. Je rêve d'une "aristocratie ouverte", une caste supérieur à laquelle pourrait accéder ceux qui s'en montrent capable. Je pense que la technologie et la science peuvent très bien se révéler bénéfique si elles sont entre de bonne mains... il faut simplement que des gens soient capable de cesser de séparer la religion de la spiritualité et la politique de la philosophie, et que l'on accepte de laisser notre sort à ces gens.
"Artificiel" est de la même racine que "Art", "Virtuel" est de la même racine que "Virtuose"... nous pouvons faire de notre société un chef-d’œuvre, une magnifique symphonie, un tableau éblouissant, une danse merveilleuse... tout comme nous pouvons en faire une machine auto-destructrice qui se veut "pratique".

Albert Galaad
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages: 157
Date d'inscription: 12/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par dan 26 le Sam 3 Déc 2011 - 18:54

["Africain2"]

dan 26 a écrit:

Il me semblait que la quantité d'eau sur notre planettedoit rester au litre près toujours la même, elle fait partie d'un circuit immuable, mer, evaporation, nuages, pluie,neige rivières fleuves, mer etc . Le seul problème que nous pouvons avoir c'est un problème de répartition géographique , si l'homme doit se trouver dans l'incapacité de trouver des solutions à cette distribution, c'est qu'il y aura un sacré problème de logique, et de capacité à trouver des solutions simples !!!
Amicalement

Ce que tu dis dan26 sur la quantité d'eau,sur le circuit immuable etc...paraît vraiment logique lorsqu'on réflechi dessus,car la nature en lui même sait s'adapter.
Mais par contre toi qui est un globe-trotter tu sera quand même d'accord avec moi concernant la mer noire par exemple en ex URSS,que c'est l'action INCONSCIENTE de l'Homme sur cette mer intérieur qui avait accelérer le processus du deséchement de cette etendue d'eau.


Et alors c'est bien le manque de connaissance par ce pays dans ce domaine qui a crée le problème . Si les dirigeants avaient eu des scientifiques pour les alerter sur ce sujet, nous n'en serions pas là. Preuve que la connaissance , la recherche , la science eput eviter ce type de dérive. C'est l'ignorance qui est la cause de ces catastrophes

Rien que par cette exemple nous pouvons voir le côté néfaste de la science.
Et non c'est le manque de connaissance dans ce domaine, donc de science qui a permi ce type de dérive .

Disons la mauvaise utilisation de la science sur la nature à cause de:Produisons Dévéloppons Vite,Dévenons ceci ou cela sans tenir compte de l'environnement.
Que dis tu là. Certains pays développés scientifiquement l'on bien anticipé . Preuve en est les dechets nucléaires par exemple son traité autrement dans certaines regions du monde. Tu melanges, science , production et developpement ceux sont des choses différentes, le developpement est necessaire, et doit passer par la science afin que la production ne pose pas de problème . .

Nous voyons par cette exemple que la SCIENCE mal utilisé à reussit à briser un cycle naturelle qui alimentait cette mer intérieur..
.C'est l'incurie , le niveau culturel des dirigeants de certains pays il ne faut pas tout melanger .

Et nous savons tous les conséquences dans cette région de l'europe.
Je suis d 'accord mais suis optimiste de la façon dont les hommes, et la nature peuvent trouver des solutions .

Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages: 16096
Date d'inscription: 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par fridolin le Dim 4 Déc 2011 - 16:12

Salut

Les intérêts individuels dépassent et anihilent le bien commun.

C'est L'instinctt primaire du territoire qui resurgit malgré tout le déguisement d'une culture artificielle.

Rejoindre le centre.

Recentrer nos actions pour rendre efficace l’utilisation de l’ énergie dont on dispose. Malgré les apparences, notre époque est un recul et les outils technologiques qu’elle nous offre sont inefficaces. Cela ne se voit pas sur le moment, cela se constate sur une période plus longue. Une des raisons de cette inefficacité est le conditionnement qu’ils induisent chez l’utilisateur, le syndrome du lièvre, qui tellement sûr de courir plus vite que la tortue fini par perdre la course. Les médiateurs que nous utilisons pour soi disant faciliter notre vie, nous inculquent insidieusement un faux sentiment de sécurité qui avec le temps nous fait perdre nos capacités personnelles. Nous devenons alors une société d’individus dépendants de la technologie ou de spécialistes qui prétendent s’occuper de nous mieux que nous mêmes.

Se rapproprier nos pouvoirs passe par reconquérir notre indépendance.

Ce que notre époque dévoile aux yeux de plusieurs dans les villes des pays riches c’est l’incapacité grandissante du système en place d’accomplir ses prétentions . Ils sont fort pour promettre mais en ce qui concerne les services que le citoyen s’attend à recevoir, le système ne peut les fournir qu’en diluant considérablement la qualité de ceux ci. En passant par de nombreux intermédiaires, le produit, qui nous est destiné est finalement une coquille vide qui, aura été par eux, siphonnée au passage.

Nous assistons dans ces lieux de l’extrême à la démesure du gaspillage, des quartiers de maisons toutes pareilles avec de tout petits terrains où une compétition s’installe au niveau des accessoires que l’un peut pavaner pour rendre jaloux ses voisins. Pour les uns ce sont les voitures pour d’autres la tondeuse, ou encore l’épouse qui se fait refaire les seins et qui les promène en même temps que le chien. L’énergie consacrée à cette malsaine compétition est évidement démesurée par rapport au résultat obtenu et la ville fait de même lorsqu’elle investie pour paraître, pour attirer des visiteurs qui éblouit par le spectaculaire vont dépenser dans ses stationnements, restaurants , magasins ou salles de spectacles, de leurs sous.
Puisque ces habitants confinés dans des cages ou des terrains minuscules sont frustrés dans leurs instincts, la télé et sa propagande marchande devient un moyen de s’échapper de la prison qui restreint leur nature. Mais tout comme le fast food tout au sommet de l’alimentation industrielle, les produits culturels de masse font engraisser le cerveau et bouchent les conduits qui permettent de réfléchir adéquatement. La vision des choses devient bornée par les nombreux diktats subliminaux de cette nourriture mentale aux épices savamment concoctées pour titiller le besoin de consommer les produits proposés dans les mise en scène des téléromans présentés aux heures de grande écoute.

La télé au recyclage, encourageons l'imaginaire .

fridolin
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages: 25
Localisation: estrie
Identité métaphysique: Igné
Humeur: joyeuse
Date d'inscription: 18/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par dan 26 le Dim 4 Déc 2011 - 17:29

fridolin a écrit:


La télé au recyclage, encourageons l'imaginaire .

Tu as raison révons !!!! Permets moi d'eviter ce monde là OK ..........celui de l'utopie et du rève. . .

Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages: 16096
Date d'inscription: 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par fridolin le Lun 5 Déc 2011 - 15:49

Salut à tous

La retraite (Touen)

Pour résumer mes interventions, je dirais que ma tentative aura été celle de souligner l’état actuel d’une situation critique et extrême. L’ais je fais de la bonne façon ? A d’autres que moi de le dire. J’ai voulu en même temps proposer des alternatives dans une direction très peu éclairée par les médias modernes, celle d’un retour vers un équilibre situé pour certains dans un passé rétrograde. Rien pour susciter l’adhésion de la foule.
J’ai donc utilisé des images dont celle d’un homme qui malgré qu’il soit muni des armes les plus performantes ne se connaît pas lui-même et de ce fait ne peut les utiliser de manière correcte. Cet homme ne peut alors que détruire par cette méconnaissance qu’il a de sa nature, et par conséquent de la nature. Connaissance qui n’a rien à voir avec l’éducation moderne.

Quant à la lecture que je fais des événements à venir, je ne crois pas que la politique va changer les choses, malgré toute la bonne volonté des gens qui pourraient se trouver au sein des organisations qui y sont déjà. Ce ne sont pas les gens le problème c’est le milieu déconnecté qui les conditionnent malgré eux.

Pour le peuple, puisqu’il se concentre autour de ces lieux très éclairés, à l’image de la bougie qui attire le papillon, il se brûlera les ailes et ce destin est au-delà des tentatives qui pourraient être faites pour l’empêcher. Cela vient de loin, de ce dépassement d’un seuil désormais fort éloigné, dont la cause avait été découverte par ceux à l’origine du livre des transformations alors que l’écriture n’était pas encore inventée. Mémoire d’un autre temps et d’autres peuples qui se sont aussi brûlé les ailes. Dont le mythe d’Icare récupéré de ces archétypes plus tard par les Grecs qui en ont perverti, comme d’autres le sens par des allégories nébuleuses.

J’invite donc ceux pour qui se message fait du sens à emprunter ce sentier cahoteux et peu éclairé, sinon le jour par le soleil et la nuit par la lune, à traverser le désert sur lequel d’abord il débouche, car j’en suis pour ma part aux oasis qui de plus en plus se succèdent au point où c’est la savane qui, je le sais est l’annonce de la forêt abondante qui vient.

Nous avons fait le tour du sujet et en ce qui me concerne j’ai renforcé l’Intuition que j’avais déjà concernant le dépassement du seuil des moyens de communication modernes, de la transformation de celle-ci en incommunication.
IL ne s’agit pas que des communications verbales, mais vous l’aurez compris, de l’ensemble des techniques et des outils que l’homme utilise , ceux qu’il ne peut individuellement reproduire avec ce qu’il trouve à l’état naturel, de la manière élargie d’échanger avec le monde qui l’entoure.

Ce constat ne s’est pas accompagné dans mon cas par l’abandon de toutes ces technologies, car comme vous je suis encore dépendant de plusieurs choses issues de ce monde moderne.
Je puis dire que j’ai fait un bon bout de chemin dans la direction d’abandonner plusieurs dépendances et j’en fais part sur le site de l’organisme dont je m’occupe. J’y présente ce que je nomme le retour, faisant référence au Yi King, une action de décroissance vers une consommation de choses essentielles.

J’ai aussi appris à proposer sans forcer, même si mes propos peuvent susciter des réactions fortes chez certains, il ne s’agit que de l’effet d’un remède amer, mais nécessaire pour faire prendre conscience de la distance qui existe entre notre mode de vie et celui qui serait soutenable pour la nature.

Les oppositions qui me sont présentées par plusieurs sont à l’effet que tous ne pourraient adopter le mode de vie proposé, celui de recentrer le travail autour des besoins essentiels, de délaisser le superflu. C’est une évidence et je ne suis pas là pour la contredire, mais bien pour inviter ceux qui sont prêts à faire le saut et les accompagner au besoin.

Ma présence ici aura-t-elle servi à quelque chose ? J’avais déserté le net depuis cinq ans et y suis revenu depuis peu en m’installant une ligne téléphonique à un kilomètre de chez moi dans une cabane proche du chemin public. J’ai aussi ressuscité l’organisme en dormance depuis tout ce temps pour suivre la vague de ce qui me semblait un réveil de la question écologique chez les jeunes. Mais c’était sans compter que plusieurs de ces jeunes ont l’esprit formaté par cette culture des ordinateurs que leur vision du monde semble désormais binaire, à l’image du codage informatique. Que cela semble influer sur leur engagement, de la rapidité qu’ils ont de changer d’idée. Mais il y a encore beaucoup de ces jeunes qui ne sont pas formatés et parmi ceux qui le sont énormément un trop-plein qui les remet sur la bonne voie. Si je ne parle pas des vieux, c’est qu’ils sont habituellement rigides dans leurs convictions, ancrés dans des habitudes au point de ne pouvoir en sortir. Bien que le fond reste toujours bon, il est désormais enfoui sous des monceaux de certitudes. Je suis moi-même confronté à ce problème et dois continuellement assouplir la vieille peau de ma vision qui cherche inlassablement à se minéraliser. Cela dit il y a de ces vieux qui sont restés souples et ceux-là se reconnaissent. Parmi eux certains détiennent des moyens et des ressources qu’ils doivent mettre au service d’une cause en lien avec ce problème d’abus de la nature.

Je ne perds donc pas confiance, bien que je doive me retirer pour le moment des forums auxquels je participe, n’y trouvant, là comme ici , que l’impression de tourner en rond à partir d’un certain seuil.

Retraite joyeuse, fortune.

Merci donc de votre accueil, j’ai bien apprécié échanger avec vous, le niveau intellectuel est ici très élevé et les gens sont respectueux de ceux qui comme moi ne sont pas des érudits de la langue écrite.

Respectueusement
Fridolin Turlutin

fridolin
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages: 25
Localisation: estrie
Identité métaphysique: Igné
Humeur: joyeuse
Date d'inscription: 18/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par gaston21 le Lun 5 Déc 2011 - 16:55

fridolin ( un pseudo qui me renvoie à mon enfance ! C'est ainsi qu'on appelait les soldats allemands ...), j'ai lu ce que tu as écrit et je l'ai apprécié. Oui, il serait grand temps de revenir à l'essentiel et de ne pas gaspiller les ressources naturelles au gré de nos caprices . Mais l'homme est ainsi fait . On le voit une nouvelle fois à Durban ...De la " "tchatche", de l'hypocrisie et toujours le gros qui bouffe le p'tiot...Et rien ne changera jusqu'au grand plouf ! Reviens nous voir de temps en temps ! Tu n'as quand même pas envie d'hiberner comme les grizzlis de ton pays ? Amitiés !

gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 6875
Localisation: Bourgogne
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: ricanante
Date d'inscription: 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par JO le Mar 6 Déc 2011 - 7:54

La décroissance, on la pratique, involontairement et ça ne fait que commencer . Il faudra revenir à l'entraide, à la solidarité, au collectif et ça, c'est positif . De là à jeter l'ordinateur et la télé, non ...

JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 21430
Localisation: france du sud
Identité métaphysique: ailleurs
Humeur: paisiblement réactive
Date d'inscription: 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par dan 26 le Mar 6 Déc 2011 - 22:13

JO a écrit:La décroissance, on la pratique, involontairement et ça ne fait que commencer . Il faudra revenir à l'entraide, à la solidarité, au collectif et ça, c'est positif . De là à jeter l'ordinateur et la télé, non ...

Es tu d'accord pour venir en aide à la Grèce par exemple , un pays qui n'a strictement rien respecté, et dont tous les habitans , ediles, patrons, organisations sans exception ont triché!!!! J

e ne suis pas d'accord d'etre solidaire avec des ensembles qui n'ont strictement rien respecté !!

La solidarité doit avoir des limites, si non c'est du racket!!! Trop facile de faire payer son incurie aux autres .

Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages: 16096
Date d'inscription: 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par JO le Mer 7 Déc 2011 - 7:43

Je n'étais pas d'accord pour cette Europe indéfiniment extensible , et d'ailleurs j'ai voté non au referendum . Pas parceque je suis contre l'Europe, mais contre cette construction factice-là d'une Europe sans cohésion, sans unité, mais qui ne partage que les contraintes libéralistes .

JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 21430
Localisation: france du sud
Identité métaphysique: ailleurs
Humeur: paisiblement réactive
Date d'inscription: 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par dan 26 le Mer 7 Déc 2011 - 9:10

JO a écrit:Je n'étais pas d'accord pour cette Europe indéfiniment extensible , et d'ailleurs j'ai voté non au referendum . Pas parceque je suis contre l'Europe, mais contre cette construction factice-là d'une Europe sans cohésion, sans unité, mais qui ne partage que les contraintes libéralistes .

Et surtout avoir elargi l'Europe à des Pays qui ne sont pas du même niveau , tout le problème de fond est là . Il faut savoir aller à l'origine des erreurs .

Au même titre que la crise de la dette et le pouvoir enorme des banques et créanciers et du au fait que les pays d'Europe ont été incapables de sortir des bujets en equilibre depuis plus de 30 ans .

Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages: 16096
Date d'inscription: 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par Africain2 le Jeu 8 Déc 2011 - 20:26

dan 26 a écrit:Et alors c'est bien le manque de connaissance par ce pays dans ce domaine qui a crée le problème . Si les dirigeants avaient eu des scientifiques pour les alerter sur ce sujet, nous n'en serions pas là. Preuve que la connaissance , la recherche , la science eput eviter ce type de dérive. C'est l'ignorance qui est la cause de ces catastrophes
Amicalement
Ici j'ai un peu du mal à te suivre.
Je ne pense pas que des scientifiques peuvent réaliser des grands projets tel que celui-là sans que leurs gouvernements soient alerté.Surtout dans un pays comme l'ex-U.R.S.S où les moindres faits et gestes étaient contrôler par l'etat.Je suis sûr et certain que le kremlin savait ce qui se faisait dans cet endroit.Avant même la réalisation de ce projet il y avait eu des études comme cela se fait partout...et surtout le mensonge gouvernementale du type:"Il n'y aura aucun danger pour la population...Nos experts ont bien estimer les risques...nous controlons tous...Soyez rassurez mesdames,messieurs que nous allons crée beaucoup d'emplois avec ce projet...etc..(Psst...Tu parle d'emplois..)
Et les scientifiques russes ont causer cette catastrophe avec la bénédiction du kremlin parce que:
-Le gouvernement et les scientifique croyaient

Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages: 952
Localisation: Ici et Ailleurs
Identité métaphysique: Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur: Observateur-Observer
Date d'inscription: 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par dan 26 le Jeu 8 Déc 2011 - 21:59

[quote="Africain2"]

dan 26 a écrit:Et alors c'est bien le manque de connaissance par ce pays dans ce domaine qui a crée le problème . Si les dirigeants avaient eu des scientifiques pour les alerter sur ce sujet, nous n'en serions pas là. Preuve que la connaissance , la recherche , la science peut eviter ce type de dérive. C'est l'ignorance qui est la cause de ces catastrophes
Amicalement
Ici j'ai un peu du mal à te suivre.
Je ne pense pas que des scientifiques peuvent réaliser des grands projets tel que celui-là sans que leurs gouvernements soient alerté.

les scientifiques ne peuvent faire des projets , mais alerter les autorités sur certains risques . C'est l'ignorance des ediles qui a crée ce problème .

Surtout dans un pays comme l'ex-U.R.S.S où les moindres faits et gestes étaient contrôler par l'etat.Je suis sûr et certain que le kremlin savait ce qui se faisait dans cet endroit.
Vu le niveau scientifique du pays , les dirigeants ignoraient forcement les risques , tous le problème es tlà. .

Avant même la réalisation de ce projet il y avait eu des études comme cela se fait partout...et surtout le mensonge gouvernementale du type:"Il n'y aura aucun danger pour la population...Nos experts ont bien estimer les risques...nous controlons tous...Soyez rassurez
Personne ne peut le dire,

mesdames,messieurs que nous allons crée beaucoup d'emplois avec ce projet...etc..(Psst...Tu parle d'emplois..)
Et les scientifiques russes ont causer cette catastrophe avec la bénédiction du kremlin parce que:
-Le gouvernement et les scientifique croyaient
Je penses surtout que le niveau de connaissance dans ce domaine etait trop limité, exactement comme nous avec l'amiante .
Cela nous ramène au fameux principe "abérrant "de précaution .

Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages: 16096
Date d'inscription: 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par Vent d'Est le Mar 13 Déc 2011 - 22:09

dan 26 a écrit:
fridolin a écrit:
La télé au recyclage, encourageons l'imaginaire .
Tu as raison révons !!!! Permets moi d'eviter ce monde là OK ..........celui de l'utopie et du rève. . .
Amicalement
Amusant de voir quelqu'un comme toi dénigrer le rêve... Venant de la bouche de quelqu'un qui défend une économie virtuelle où la masse monétaire n'a quasiment plus aucun lien avec des biens concrets et réel... :)

Grand rêveur va !

Bref, ça nous vend du pragmatisme 24h/24h et ça n'a même pas un échantillon sur soi Wink

Vent d'Est
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages: 178
Date d'inscription: 23/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par _Esprit de ''Celle'' le Ven 16 Déc 2011 - 17:08

____________Et le Vent d'Est inoculait de souffle tyrannique
Sa vaine froideur philosophique____________

_Esprit de ''Celle''
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages: 104
Localisation: -
Identité métaphysique: -
Humeur: -
Date d'inscription: 08/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: savoir ou ignorance ?

Message par Vent d'Est le Sam 11 Fév 2012 - 2:14

Merci pour l'épitaphe Wink

Vent d'Est
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages: 178
Date d'inscription: 23/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum