En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par dan 26 le Jeu 24 Nov 2011 - 22:14

ronron a écrit:
dan 26 a écrit:Nos différences nous enrichissent
Ça fait cliché.

Peut etre; mais l'on retient toujours quelque chose d'échanges contradictoires, alors que l'on conforte nos idées quand on est tous d'acccord , une forme d'auto-satisfaction .

Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par ronron le Jeu 24 Nov 2011 - 22:27

dan 26 a écrit:
ronron a écrit:
dan 26 a écrit:Nos différences nous enrichissent
Ça fait cliché.
Peut etre; mais l'on retient toujours quelque chose d'échanges contradictoires, alors que l'on conforte nos idées quand on est tous d'acccord , une forme d'auto-satisfaction .
Amicalement
Note que tu confortes également tes idées de nos désaccords, tout autant une forme d'auto-satisfaction.

Que retiens-tu donc des échanges ici?
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par dan 26 le Jeu 24 Nov 2011 - 22:48

ronron a écrit:

dan 26 a écrit:Nos différences nous enrichissent
Ça fait cliché.
Peut etre; mais l'on retient toujours quelque chose d'échanges contradictoires, alors que l'on conforte nos idées quand on est tous d'acccord , une forme d'auto-satisfaction .
Amicalement
Note que tu confortes également tes idées de nos désaccords, tout autant une forme d'auto-satisfaction.

Que retiens-tu donc des échanges ici?

Des arguments que je ne connaissais pas , qui m'ont permi d'aller controler certains points précis . Exemple quelques références de texte vediques , repris dans la Bible . Etc etc . Des théories, des auteurs que j'ignorai, Jesus Pharisien par exemple , quelques explications et arguments de la thèse de Massé . etc etc
La puissance, et le danger de la foi .


Le souligné n'etant pas de l'auto-satisfaction

Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par Téoma le Ven 25 Nov 2011 - 10:47

Déjà , il est impossible de se substituer à la loi de la roue des vies et de la transmigration de l'esprit distinct , l'homme lutte incessamment contre le courant des vents karmiques qui n'ont de soutient effectif qu'une cause parmi tant d'autres; les vicissitudes de l'existence terrestre...Il est donc très facile face à ce dilemme existentielle de demeurer à la fois indifférent et vigilant, ainsi la vision du malheur et du bonheur ne sont plus qu'une illusion passagère qui traverse simplement le temps, le temps de vivre simplement... Arrow
pour le Bouddha.

Téoma
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 17/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par reed_hur le Lun 28 Nov 2011 - 21:39

La vie est mouvement.
Selon le bouddhisme ce qui anime symboliquement ce mouvement est la recherche, la recherche est amorcer par un manque, le manque est une insatisfaction, et l'insatisfaction une souffrance.

Mais les racines de cette souffrance sont l'ignorance qui provoque le désir, terrain sur lequel s'étend la construction de par les dispositions du corps d'une personne investit à cette recherche, qui aboutit à l'identification à la source émotionnelle du plaisir. Ce qui entame un processus de confusion entre ce qui est passager et immuable, c'est à dire que la personne est prit pour le vrai et jugé immuable, et même si le foyer de conscience conceptualise sa permanence il ne la réalise pas, c'est le rôle essentiel jouer par l'observation silence.

Le désir est l'attachement au monde donc à ce mouvement qui est en son contenu souffrance. Se détacher de ses désirs est une discipline, c'est l'application constante de l'attention mais un non-faire, c'est se détacher du monde, si le monde meurt ce qu'il contient projeter en soi de voiles s'apaise et laisse paraitre autre chose, l'état qui a précédé la naissance, le connaissant (voir soufisme).

Cordialement.

reed_hur
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 23/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par dan 26 le Lun 28 Nov 2011 - 22:49

Téoma a écrit:



Déjà , il est impossible de se substituer à la loi de la roue des vies et de la transmigration de l'esprit distinct , l'homme lutte incessamment contre le courant des vents karmiques qui n'ont de soutient effectif qu'une cause parmi tant d'autres; les vicissitudes de l'existence terrestre...

Personne n'est capable de le prouver , c'est un acte de foi, c'est tout .
amicalement


dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par chevalom le Lun 12 Déc 2011 - 6:07

bonjour,
je ne pense pas qu'il faille se détacher du desir, il a son importance, mais aussi ne pas se laisser emporter par lui.
Apres avoir longtemps essayé de controler mon energie sexuel avec des methodes de transformation je me suis apercu que le desir revenait de plus bel!!!!
la solution a alors été de donner une autre voie a cet énergie, l'utiliser sur un autre niveau et la l'alchimie a fait son effet. L'énergie sexuel servant de support a un ideal spirituel est monté jusqu'au centre du coeur rejoignant l'energie superieur en ce point.
Pour vivre cet experience il a fallu accepter que tout desir a une cause et parfois celle ci est un enseignement; accepter que tout est divin. La souffrance vient de l'ego qui veut s'approprié les choses pour lui, en transformant nos desir sur un plan impersonnel comme défini dans le cakra du coeur "unité, altruisme etc" l'énergie n'est plus cause de souffrance, elle coule librement, et le désir devient l'instrument du divin.
Chevalom

chevalom
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 09/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par dan 26 le Dim 1 Jan 2012 - 23:39

chevalom a écrit: L'énergie sexuel servant de support a un ideal spirituel est monté jusqu'au centre du coeur rejoignant l'energie superieur en ce point.

Et ça fait mal ?Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par leonnard le Dim 15 Jan 2012 - 1:15

Ouais! si on veut
Mais tout ça ,ça fait un peu dogmatique, séparé des contingences quotidiennes.
Faut se regarder vivre, un peu, merde!
Vu la condition humaine, on ne peut pas ne pas se sentir insatisfait, parce qu'on en veut toujours plus, si on pouvait tyranniser notre entourage pour le soumettre à notre bon plaisir, nous en priverions-nous? Question ... à ne pas répondre sous peine de commettre un mensonge.
Depuis notre plus tendre enfance nous sommes soumis à la polarité "j'aime/je n'aime pas" et nous n'avons pas le pouvoir sur la faveur des évènements, sur les hasards de notre condition.
Et cette réalité nous avons du l'intégrer très vite et nous y adapter à une époque où nous étions terriblement vulnérable et dépendant. Et cette adaptation s'est faite à l'occasion de situations ressenties comme des dangers majeurs incontournables. Nous nous sommes construits un système de protection et si ce système nous a effectivement protégé des agressions extérieures à un moment, aujourd'hui il constitue un obstacle à notre épanouissement, un empêchement à notre déploiement, à l'expression de nos potentialités
Nous sommes tout simplement névrosés comme tout un chacun et chacun avec sa petite névrose singulière liée à son histoire particulière
C’est là que réside la souffrance, nous sommes restés accrochés à des situations qui ont dépassé la mesure de ce que nous pouvions supporter
Et cette souffrance nous tentons de la gérer, et de faire bonne figure, comme tout le monde autour de nous, dans une vaste foire collective où chacun essaye de faire croire que tout va bien. Et dans ce « tout va bien » on essaye et on y arrive de s’asseoir sur sa souffrance, de faire comme si, on allait réussir à se convaincre avec la complicité générale qu’on s’en sortait finalement pas si mal. C’est une histoire d’économie personnelle, on s’autorise juste la conscience qu’on est prêt à assumer On s’imagine un petit bonheur au rabais pour être tranquille …
c’est là-dedans que tu te promènes homme qui nie la réalité de la souffrance, restes-y bien au chaud
…et il faut surtout pas aller chercher dans les profondeurs, faire remonter des choses nauséabondes.
Et pourtant, un bonheur un peu plus profond, un autre niveau de conscience passe par cette épreuve où pour reconnecter son être il faut traverser les blessures oubliées.
Ça fait partie de tous les programmes de développement un peu sérieux … mais la souffrance ça n’existe pas voyons !

leonnard
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par chevalom le Dim 15 Jan 2012 - 11:30

Souffrance:
Celle ci résulte d'une expérience nécessaire, elle est comme le phénomème de vinification dans lequel d'ailleur ou rajoute du souffre pour qu'il s'opère.
Souffrir permet d'avoir un impact sur la conscience et d'en tirer une expérience.
Combien dans ce monde ont eu une enfance et une vie de souffrance avant de pouvoir enfin etre un phare.
On ne peut pour autant dire que la souffrance doit etre tout le temps necessaire, et cela serai invivable!!!! mais comprendre que celle ci peut etre transformé rapidement et servir la conscience en étant accepté comme support de notre évolution, alors elle n'a plus sa connotation négative.
L'olivier est un arbre qui donnent ces meilleurs fruits lorsque les conditions sont les plus dur!!!!! Oui c'est pour ca que l'huile d'olive est aussi assimilé à un élément sanctifié. Le corps humain subit la meme alchimie, et l' odeur de la sainteté se manifeste lorsque la souffrance a amener le corps à maturité.
Ceci se retrouve dans les textes alchimiques ou effectivement le souffre a son role dans le processus de transformation du plomb en or.
Mais la aussi le vif argent autrement dit le mercure ou mental a son role dans ce processus, permettant au phenomene alchimique de se réaliser. En aucun cas rejeter le processus, mais en tirer l'essence pour que le corps ou la matiere intégre l'esprit et finalement se spiritualise. Ici il est référence de la transformation du plomb "le corps" en or "esprit".

chevalom
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 09/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par Bulle le Dim 15 Jan 2012 - 15:44

chevalom a écrit: Le corps humain subit la meme alchimie, et l' odeur de la sainteté se manifeste lorsque la souffrance a amener le corps à maturité.
Vas faire un tour dans les hôpitaux tu verras comme elle sent mauvais l'odeur de sainteté !

Ceci se retrouve dans les textes alchimiques ou effectivement le souffre a son role dans le processus de transformation du plomb en or.
Quand on est particulièrement nul en orthographe on peut effectivement faire un lien entre le soufre et la souffrance.

Mais la aussi le vif argent autrement dit le mercure ou mental a son role dans ce processus En aucun cas rejeter le processus, mais en tirer l'essence pour que le corps ou la matiere intégre l'esprit et finalement se spiritualise. Ici il est référence de la transformation du plomb "le corps" en or "esprit".
Super, 1/3 d'Harry Potter et 2/3 de Süskind...
Avec un peu de patience on va bientôt avoir la recette de la soupe au potiron ? lol!

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42908
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par _Krinou le Dim 15 Jan 2012 - 16:26

Oh Bulle, comme tu peux être sarcastique quand tu t'y mets... continue, c'est marrant. rire

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par Geveil le Dim 15 Jan 2012 - 17:20

Bulle a écrit:
Vas faire un tour dans les hôpitaux tu verras comme elle sent mauvais l'odeur de sainteté !
Désolé de te contredire, Bulle, mais ils n'y sont pas mûrs, ils sont blets.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par JO le Dim 15 Jan 2012 - 17:43

Quand on vous parle d'alchimie, vous vous moquez et je le comprends .A ce niveau de réception, tout parait ridicule .
Quant à l'odeur de sainteté, wiki nous dit :
La locution odeur de sainteté est attestée après 1650. Elle évoque l'odeur agréable de fleur que serait censé produire le cadavre (relique) de certains saints ou bienheureux immédiatement après leur mort. La personne est alors dite myroblite.

Par métonymie, la locution est devenue quasi-synonyme d'être dans les bonnes grâces d'une personne ou d'une institution, y compris profane.

avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par _Krinou le Dim 15 Jan 2012 - 17:45

Mais non JO, c'est pas méchant, c'est juste pour apporter un peu de légèreté au débat.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par Bulle le Dim 15 Jan 2012 - 18:15

JO a écrit:Quand on vous parle d'alchimie, vous vous moquez et je le comprends .A ce niveau de réception, tout parait ridicule .
Ah il faudrait que tu lises le bouquin de Thurston "Les phénomènes physiques du mysticisme" tu te régalerais JO !
Quant à l'odeur de sainteté qui va avec l'alchimie soufrière : l'odeur de l'H2S il faut aimer sourire

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42908
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par JO le Lun 16 Jan 2012 - 7:59

non: elle est suave, je t'assure .
De toutes les odeurs de sainteté, celle de sainte Thérèse d'Avila, qui mourut à l'âge de soixante-sept ans, fut certainement l'une des plus tenaces. Les bollandistes et ses historiens en témoignent : « L'odeur que l'on avait déjà remarquée à diverses reprises durant sa vie, beaucoup plus pénétrante pendant sa dernière maladie, le devint encore davantage après sa mort, si bien que les religieuses durent laisser la nuit entière la porte et la fenêtre ouvertes malgré la saison. Le lis, le jasmin, la violette, semblaient avoir uni leurs plus suaves senteurs dans cet arôme auquel rien ne pourrait être comparé. ». La foule remarqua tout de suite le parfum merveilleux qui émanait de Thérèse pendant le transport du corps sur un brancard. Le corps fut déposé sans être embaumé dans un cercueil de bois. Il fut descendu dans une fosse très profonde recouverte d'une grande quantité de pierres, de chaux, de terre humide et d'une pierre sépulcrale. Pendant les neuf mois qui suivirent les obsèques, le parfum, traversant l'épaisse couche de pierres et de terre sous laquelle reposait le corps.
Le 1er janvier 1586, les religieuse se rendîrent au monastère des Carmélites et ouvrirent la châsse ... Elles considératent la sainte très attentivement. Son corps était entier, intact, et d'une odeur céleste. Les os étaient si bien joints, les nerfs si bien liés les uns avec les autres, qu'il se tenait debout à l'aide du moindre appui. La chair était si souple, si tendre, si flexible, qu'elle s'abaissait quand on y mettait le doigt, puis se relevait comme si la sainte Mère eût été en vie ; et, bien qu'elle eût conservé son embonpoint, le poids du corps était léger comme celui d'un enfant de deux ans. » Les historiens de la sainte insistent tous sur la suavité de l'odeur que répand son cadavre, sur la fraîcheur des chairs qui semblent encore en vie. En 1598, un monument de pierre fut érigé sur l'emplacement de la sépulture primitive. Le corps de sainte Thérèse fut transféré dans une somptueuse châsse offerte par la duchesse d'Albe.

D'après Hubert Larcher, Lydwyne de Schiedam exhalait sept parfums ; François Forgione,
plus communément appelé Padre Pio, six parfums ; Thérèse d'Avila, quatre parfums ; Trévère, trois parfums ; Basilissa, deux parfums.
Le parfum de sainte Lydwyne, d'après Gerlac, fut sujet à des modifications : « La chambre de sainte Lydwyne sentait si bon que tous ceux qui entraient croyaient qu'on y avait caché diverses espèces d'aromates. Le parfum qui s'en dégageait frappait non seulement l'odorat, mais le goût : c'était comme si on eût mangé du ginmbre, du girofle ou de la cannelle : la saveur ardente et forte mordait la langue et le palais avec douceur. » Par la suite, au parfum des épices succéda celui de la rosé, de la violette, du lis, des fleurs fraîchement coupées. »

http://www.outre-vie.com/croyancereligion/insolite/insolite.htm
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par Bulle le Lun 16 Jan 2012 - 9:46

JO a écrit:non: elle est suave, je t'assure .
Heu... Il faudrait peut-être essayer de ne pas mélanger fiction et réalité non ?
Quand le cercueil a été ouvert, les vêtements étaient pourris.
À son exhumation le 25 novembre 1585, découverte incorrompue alors que les vêtements avaient pourri, on y laissa un bras et le reste du corps fut envoyé à Avila, dans la salle du chapitre du couvent de Saint-Joseph. Le transfert se fit un samedi du mois de novembre de 1585, presque en secret. Les religieuses du couvent d'Alba de Tormes demandèrent à conserver un bras comme relique. Quand le duc d'Alba se rendit compte du transfert, il se plaignit à Rome et entama des négociations pour le récupérer. Le corps fut renvoyé à nouveau à Alba de Tormes, par ordre papal (1586). En 1598, un sépulcre fut édifié. On y transféra son corps, toujours intact, dans une nouvelle chapelle en 1616, puis en 1670, dans une chasse d'argent.
Après ces événements, on ne fit plus d'autres atteintes à ses restes. Ils sont désormais dans plusieurs endroits :
Son pied droit et une partie de la mandibule supérieure sont à Rome.
Sa main gauche à Lisbonne
Son œil gauche et sa main droite à Ronda (Espagne).
Son bras gauche et son cœur dans des reliquaires du musée de l'église de l'Annonciation d'Alba de Tormes.
Ses doigts sont conservés dans divers endroits d'Espagne.
Source Wikipedia
Quand bien même ce corps embaumé fût toujours "intact" (alors qu'il manquait déjà un bras), comment veux tu qu'elle sente la rose et le jasmin alors que les vêtements sont pourris ?
Quant à la porte ouverte toute la nuit, désolée, mais quelle blasphème de laisser sortir une telle odeur de sainteté !
Remarque c'est peut-être de là que vient l'expression : "ça ne sent pas la rose"...lol!

Un peu de sérieux voyons ou tout au moins d'esprit critique : la pauvre fille semble tout à fait hystérique et on a voulu en faire une sainte. Il fallût donc bien trouver des miracles à lui coller.

Le pire étant que la pauvre fille qui fût nommée "docteur de l'Eglise" après avoir pondu les plus stupides analyses bibliques qu'il soit : voir son interprétation de I Cor., 14, 34 : un must qui devrait être relativement facile à trouver sur le net...

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42908
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par JO le Lun 16 Jan 2012 - 9:56

Tu en sais plus que moi . A vrai dire, le cirque aux miracles ne m'intéresse pas . Je ne suis pas allée voir le tombeau d'Arles sur Tech qui suinte une eau "miraculeuse", alors qu'il règne une grande sècheresse dans cette région, proche de chez moi. Je vois que la zététique dit que non, c'est la pluie ... Moi, je veux bien, mais ça fait sept mois qu'il n'a pas plu deux jours de suite et abondamment ...
De là à dire que c'est le saint qui pisse ??? suis pas allée voir secret
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par JO le Lun 16 Jan 2012 - 9:59

Et ça n'a rien à voir avec la vallée de larmes qu'on nous demande d'examiner dans le sujet .
Mon post ne se voulait pas sérieux mais descriptif ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par leonnard le Mar 17 Jan 2012 - 0:18

Là je décroche, ça vole trop haut pour moi.
Mais ... quand vous aurez envie de rigoler rappelez-moi

leonnard
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par _Krinou le Mar 17 Jan 2012 - 0:52

Pas mieux. fluute

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par Bulle le Mar 17 Jan 2012 - 10:20

JO a écrit:Et ça n'a rien à voir avec la vallée de larmes qu'on nous demande d'examiner dans le sujet .
Mon post ne se voulait pas sérieux mais descriptif ...
Ben non le sujet demande de parler de détachement. Et là je parle bien d'un bras détaché non ? sourire

Revenons donc au sujet : il me semble que l'intervention de Cochonfucius
pleine de bon sens
Réflexion à laquelle tu en ajoutais une tout aussi juste : "accepter le malheur et les bonheurs comme "ce qui est", sans ajouter les états d'âme, avouons que ça ôte beaucoup de souffrance inutile".
Par contre, manque le mode d'emploi, d'autant que les malheurs et les bonheurs des uns ne touchent pas que les uns mais aussi les autres. sourire

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42908
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par _Spin le Mar 17 Jan 2012 - 10:26

Bulle a écrit:Ah il faudrait que tu lises le bouquin de Thurston "Les phénomènes physiques du mysticisme" tu te régalerais JO !
Quant à l'odeur de sainteté qui va avec l'alchimie soufrière : l'odeur de l'H2S il faut aimer sourire
Il y a aussi sur le sujet Metanoia d'Aimé Michel. Très documenté, écrit dans une perspective d'observateur pas spécialement croyant.

Sur la conservation anormale du corps des saints, il me semble qu'il y a énormément d'attestations on ne peut plus formelles. Mais peut-être que si on ouvrait systématiquement les tombes on en trouverait bien plus y compris des gens ordinaires voire des ordures. Et d'ailleurs il y a une autre catégorie de défunts dont le corps est supposé rester intact : les vampires.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quoi la vie n'est-elle que souffrance ?

Message par JO le Mar 17 Jan 2012 - 10:39

donc, rien à voir avec la morale, je suis bien d'accord, ni même la religion . Phénomènes bizarres mais non miraculeux .
Quant à accepter ce qui vient comme ça vient, ça se travaille . Pas besoin d'être bouddhiste ou saint.
Je me suis entendue seriner toute mon enfance : "il faut prendre les gens comme ils sont et la vie comme elle vient " par un père optimiste, qui pratiquait ce qu'il disait . Sans doute est-ce pour ça que ça me parait naturel . Quand un des miens m'amène un nouvel acteur de sa vie, j'ouvre les bras, la table et la maison : s'ils l'aiment , ça suffit .
Il m'arrive, en face d'un coup dur de plus, de dire à un improbable interlocuteur céleste :" bon, ça va, j'ai compris : n'en rajoute pas ( on se tutoie, oui)" .Mais après, je retrousse les manches et JE FAIS AVEC la situation . "Faut faire avec", c'est ma devise . Elle évite les "ah, si seulement..." Ben oui, mais non!
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum