Notion du temps dans la mort

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Notion du temps dans la mort

Message par Doudou37 le Mer 7 Déc 2011 - 19:32

Bonjour,

Le temps existe-t-il dans la mort. Je me suis toujours demandée si, ce qui reste après la mort, l'âme, la conscience ou l'énergie ou je ne sais quoi, peut voyager dans le temps et l'espace. Je comprends que ce sont des dimensions perceptibles par notre cerveau de part différents 'pathways' chimiques. Toutefois, ce sont nos seuls repères. Peut-on les 'appliquer' dans l'au delà, ou n'ont-ils pas de 'valeur' dans un concept absolu.

Est-ce que la mort est le passage du relatif (système marié à l'enveloppe, la terre, la pesanteur), à l'absolu, qui ne répond à rien qu'on puisse comprendre, ou percevoir, tant qu'on est pris dans cette enveloppe.

Quelles sont les marques réelles de notre passage dans cette relativité ? Celles qu'on pourra voir ou sentir de l'au delà. Celles qui s'inscrivent dans l'absolu.

Personnellement, je pense à l'amour.

Je me suis égarée un peu...mais je serai interessée de lire vos opinions :-)

Qu'en pensez-vous ?

L.

Doudou37
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 38
Localisation : Canada
Identité métaphysique : Crépuscule
Humeur : Vivre et laisser vivre
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Thomas2 le Mer 7 Déc 2011 - 20:14

Tango ?

Thomas2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 552
Date d'inscription : 02/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par _La plume le Mer 7 Déc 2011 - 20:55

Personne n'est revenu pour le dire. Alors à chacun ses croyances. Cool

Perso, je crois que la conscience continue pour les êtres suffisamment éveillés, qui ont développé leurs sens spirituels, car elle ne dépend pas du cerveau qui n'est que son interface dans le monde physique, mais ce n'est pas encore le passage du relatif à l'absolu, sauf pour les êtres les plus évolués spirituellement qui sont libérés. Mais qui peut parler de l'Absolu ? Personne.

Pour les êtres suffisamment éveillés, qui ont commencé un processus spirituel, c'est le passage à d'autres dimensions nombreuses et subtiles du relatif, d'autres mondes plus éthérés, avec un espace-temps complètement différent.

Pour les êtres les plus matérialistes, dont la conscience était essentiellement attachée au corps et à la matière, c'est l'anéantissement.

Je reviens toujours aux trois catégories d'êtres, ceux qui tiennent de l'esprit, ceux qui tiennent de l'âme et ceux qui tiennent du corps.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Opaline le Mer 7 Déc 2011 - 21:30

Doudou a écrit:Le temps existe-t-il dans la mort. Est-ce que la mort est le passage du relatif à l'absolu,
Qu'est-ce qui pourrait nous le faire admettre ?
- L'obstination qu'a la vie à vouloir perpétuer son patrimoine ?
- L'importance que nous accordons à la vie ?
- L'amour que nous portons à nos proches ?
Tout cela est la conséquence d'une réflexion mais pas d'une observation !
Laplume a écrit:je crois que la conscience continue pour les êtres suffisamment éveillés, qui ont développé leurs sens spirituels
Quelle injustice ! c'est inacceptable, ne serait-ce que l'idée !
Si un "éveillé" t'empêchait de développer tes sens spirituels, tu trouverais normal que sa conscience, à lui, continue ?
J'ai tendance à penser que le spirituel n'a rien à voir avec une quelconque survivance, âme ou conscience !(même si une recherche spirituelle se défend)
Si survivance il y a, elle est ailleurs !


.


Dernière édition par Opaline le Mer 7 Déc 2011 - 21:59, édité 1 fois

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Invité le Mer 7 Déc 2011 - 21:41

le temps n’existe pas intrinsèquement et n’est qu’une subjectivité du mental permettant l’expérience de l’incarnation. C’est le fondement qui autorise l’existence des phénomènes dans le monde manifesté de la dualité.

A la mort du corps, qui est aussi celle du mental, le temps disparaît, puisqu’il n’était qu’une illusion. Ce qui faisait la personnalité, ce à quoi nous nous identifions, le Moi, disparaît avec son support matériel le corps physique et ne reste que la Conscience, qui elle, est en dehors de l’espace temps et de toutes causalités et n’a besoin de rien d’autre qu’elle-même pour être.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Doudou37 le Mer 7 Déc 2011 - 21:52

Hitori a écrit:le temps n’existe pas intrinsèquement et n’est qu’une subjectivité du mental permettant l’expérience de l’incarnation. C’est le fondement qui autorise l’existence des phénomènes dans le monde manifesté de la dualité.

A la mort du corps, qui est aussi celle du mental, le temps disparaît, puisqu’il n’était qu’une illusion. Ce qui faisait la personnalité, ce à quoi nous nous identifions, le Moi, disparaît avec son support matériel le corps physique et ne reste que la Conscience, qui elle, est en dehors de l’espace temps et de toutes causalités et n’a besoin de rien d’autre qu’elle-même pour être.



Je comprends.

Mais comment expliquer que la mort s'inscrit dans le temps. Bien qu'elle signifie sa disparition...

L.

Doudou37
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 38
Localisation : Canada
Identité métaphysique : Crépuscule
Humeur : Vivre et laisser vivre
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par dan 26 le Mer 7 Déc 2011 - 21:54

La plume a écrit:
Je reviens toujours aux trois catégories d'êtres, ceux qui tiennent de l'esprit, ceux qui tiennent de l'âme et ceux qui tiennent du corps.
tu veux plutot dire ceux qui aimeraient tenir de.........., je pense . Car ce n'est qu'un espoir un simple espoir
amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par gaston21 le Mer 7 Déc 2011 - 22:10

Gereve m'a prédit un destin de scarabée . Pas tellement marrant, mais, ma foi ! Du haut du Cantal, la vue porte loin ! Un petit scarabée au bord du Saint-Laurent, ça me fait quand même rêver...La plume sera lama...Quitte à faire, je n'attraperai pas mal à la tête à trop réfléchir...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Doudou37 le Mer 7 Déc 2011 - 22:21

Je ne sais pas si ce scarabée au bord du Saint-Laurent survivrait à la bordée de neige prévue pour ce soir... :-) du coup je mets ma cabeza à off pour me perdre dans la tombée élégante des flocons...il parait qu'aucun flocon ne ressemble à un autre. De quoi méditer encore..
Décidément..
L.

Doudou37
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 38
Localisation : Canada
Identité métaphysique : Crépuscule
Humeur : Vivre et laisser vivre
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Geveil le Mer 7 Déc 2011 - 22:34

Bonsoir Doudou,
J'ai déjà pondu un texte qui propose une réponse à ta question ICI.

Gaston, j'ai entendu tout-à-l'heure, au " Téléphone sonne" sur FranceInter des spécialistes dire que la terre est vraiment déjà très mal en point et que si on ne fait rien de drastique, c'est dans dix ans que nous verrons ( Toi et moi peut-être) des changements considérables dans le climat.
Or, comme tu renaîtras sous forme d'un scarabée, moi peut-être d'un goujon, et que l'air sera devenu irrespirable, l'eau imbuvable, etc, je te dis pas l'enfer que nous allons connaître. affraid
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Invité le Mer 7 Déc 2011 - 23:07

Doudou37 :
Je comprends.
Mais comment expliquer que la mort s'inscrit dans le temps. Bien qu'elle signifie sa disparition...
Ce que nous appelons mort s’inscrit dans une perception des choses forcément limitée et inhérente à notre condition d’être incarné, dans un contexte qui a pour principe immuable la causalité et où tout début a une fin.

Chacun va donc réagir en fonction de ces lois universelles auxquelles nous sommes soumis et va considérer sa vie comme ayant commencé à la naissance ( le début) et comme se terminant à la mort (la fin).

Mais nous, mourons-nous ? L’enveloppe physique et le mental, le Moi, la personnalité que nous avons construite, vont disparaître. Mais sommes-nous ce corps et ce mental auxquels nous nous identifions ? Je ne le pense pas. Nous sommes la Conscience qui expérimente l’incarnation. Ce que nous appelons mort n’est qu’une étape, une transformation, un passage, car la Conscience est éternelle sans début ni fin et nous sommes cette Conscience.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Doudou37 le Jeu 8 Déc 2011 - 0:48

La plume a écrit:Perso, je crois que la conscience continue pour les êtres suffisamment éveillés, qui ont développé leurs sens spirituels, car elle ne dépend pas du cerveau qui n'est que son interface dans le monde physique, mais ce n'est pas encore le passage du relatif à l'absolu, sauf pour les êtres les plus évolués spirituellement qui sont libérés. Mais qui peut parler de l'Absolu ? Personne.

Bonsoir Plume,

Quelle est votre définition d'un être suffisamment éveillé ?

L.

Doudou37
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 38
Localisation : Canada
Identité métaphysique : Crépuscule
Humeur : Vivre et laisser vivre
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Doudou37 le Jeu 8 Déc 2011 - 1:02

Bonsoir Hitori,

Que pensez-vous être le sens de tout cela ? Pourquoi l'incarnation? que sommes-nous censés en faire, de cette limitation?

Entre ce scénario et celui de mort-anéantissement, mon angoisse est égale.


L.


Doudou37
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 38
Localisation : Canada
Identité métaphysique : Crépuscule
Humeur : Vivre et laisser vivre
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Opaline le Jeu 8 Déc 2011 - 1:19

Hitori a écrit:A la mort du corps, qui est aussi celle du mental, le temps disparaît, puisqu’il n’était qu’une illusion. Ce qui faisait la personnalité, ce à quoi nous nous identifions, le Moi, disparaît avec son support matériel le corps physique et .
Tout disparait, je suis d'accord !
ne reste que la Conscience......
C'est quoi, cette conscience ?
Je ne pense pas qu'elle soit limitée à notre moralité ? (nos règles morales sont importantes pour nous, mais vivants) , à la conscience d'être ? ( mais si nous ne sommes plus, c'est inutile !).....

Ce qui pourrait subsister, c'est l'expérience de la vie à travers l'évolution; le processus qui permet de changer de règne (végétal, animal, humain...) par ex. .
Une mémoire qui ne serait ni Opaline, ni Hitori....mais qui en garderait l'originalité (utile) qui les caractérise.
Je crois que nous ne pouvons pas encore imaginer ce qu'est cette conscience-mémoire qui pourrait perdurer, tout ce qui a été proposé jusqu'à présent ne peut être retenu !
L’enveloppe physique et le mental, le Moi, la personnalité que nous avons construite, vont disparaître. Mais sommes-nous ce corps et ce mental auxquels nous nous identifions ?
Mais voui !!! je ne me connais pas autre chose !
Je regrette, mais cette conscience, que tu supposes, s'en ira sans moi et sans toi !

Donc, cette conscience , elle emporte quoi, de nous ?
.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Doudou37 le Jeu 8 Déc 2011 - 1:37

Opaline a écrit:
Donc, cette conscience , elle emporte quoi, de nous ?
.

Bonsoir Opaline,

Je pense qu'elle emporte le capital amour. Car c'est tout ce que je connais qui puisse résister au relatif et à l'absolu.Et c'est tout ce qui engage les différentes parties du Moi : le corps, l'âme, l'esprit.

Comment avons nous aimé? Quels échanges avons nous eu avec d'autres consciences?

Apprendre à aimer, une évolution!

L.

Doudou37
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 38
Localisation : Canada
Identité métaphysique : Crépuscule
Humeur : Vivre et laisser vivre
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par SEPTOUR le Jeu 8 Déc 2011 - 1:54

La conscience.
"la personnalite" construite depuis notre naissance a partir de nos experiences et de nos apprentissages est "doublee" par notre personnalite veritable, celle de tjrs, celle que nous confere notre ame partie de DIEU/VIE. La personnalite acquise "COMMANDE" et la personnalite de tjrs "INFLUE".
A la mort, la personnalite acquise MEURT, se dissout, reste la personnalite de tjrs, celle qui donnait la vie au corps.











SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Doudou37 le Jeu 8 Déc 2011 - 2:04

SEPTOUR a écrit:La conscience.
"la personnalite" construite depuis notre naissance a partir de nos experiences et de nos apprentissages est "doublee" par notre personnalite veritable, celle de tjrs, celle que nous confere notre ame partie de DIEU/VIE. La personnalite acquise "COMMANDE" et la personnalite de tjrs "INFLUE".
A la mort, la personnalite acquise MEURT, se dissout, reste la personnalite de tjrs, celle qui donnait la vie au corps.


La mort serait donc anéantissement et continuité en même temps.

Dans quelle mesure ces deux personnalités se nourrissent l'une de l'autre. Parce qu'en fait, je m'interroge sur le sens de l'incarnation. Qu'est ce que la conscience de toujours est censée aquerir sur terre?

L.

Doudou37
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 38
Localisation : Canada
Identité métaphysique : Crépuscule
Humeur : Vivre et laisser vivre
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Doudou37 le Jeu 8 Déc 2011 - 2:08

Gereve a écrit:Bonsoir Doudou,
J'ai déjà pondu un texte qui propose une réponse à ta question ICI.

Merci Gereve. Lu avec délice.

Bonne nuit.
L.

Doudou37
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 38
Localisation : Canada
Identité métaphysique : Crépuscule
Humeur : Vivre et laisser vivre
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Opaline le Jeu 8 Déc 2011 - 2:21

Doudou a écrit:Je pense qu'elle emporte le capital amour
Bonsoir Doudou
C'est encore autre chose !
L'amour existe déjà, avant nous, sans nous et hors de nous, donc nul besoin , à cette conscience, de se servir de notre expérience de l'amour .
D'autant plus que cet amour a un mal fou à s'exprimer chez les z'hommes (surtout ! rire )
Je dirais même plus : nous sommes fous de non-amour !
hé bé
Qu'on se le dise , je ne le répèterai pas :
" L'Amour est important, vital mais pour nous , ici, sur terre !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Doudou37 le Jeu 8 Déc 2011 - 3:04

Bonsoir Opaline,

Je ne suis pas tout à fait d'accord. Personnellement, ne vois pas l'amour comme une chose exterieure. Je pense que la conscience de toujours carbure à l'amour.

Je suppose que c'est ce qui fait qu'elle s'élève ou pas.

Et oui, l'homme a plus de mal à l'exprimer mais n'en ressent pas moins. Source de conflits, de problèmes de communication et d'incompréhension.

Mon humble avis :-)

L.

Doudou37
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 38
Localisation : Canada
Identité métaphysique : Crépuscule
Humeur : Vivre et laisser vivre
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par Nailsmith le Jeu 8 Déc 2011 - 6:07

Si un type apprend seulement à faire de l'argent durant sa vie, pour se faire, il lui faudra du temps. Quand il passera d'un monde temporel à un monde où le temps n'existe pas, alors tout ce qu'il aura appris ne sera que futilité et tristesse parce qu'il a besoin du temps conséquent à sa raison de vivre.
Si un autre type apprend à aimer tout au long de sa vie, quand il passera d'un monde temporel à l'autre, alors son changement de "vie" ne l'affectera pas, au mieux, il apprendra à aimer de plus en plus.
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1166
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par JO le Jeu 8 Déc 2011 - 7:26

je trouve le texte de Gereve très complet . Rien à ajouter .
Partant de ce qu'il a écrit, je rejoins aussi Nailsmith : ce qui nous marque le plus est ce qui a mobilisé notre affect, pas ce que nous pensons, sans compter que la part consciente de l'intellect est infime . Ce que nous avons ressenti nous marque, j'imagine, durablement, essentiellement .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22666
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par _La plume le Jeu 8 Déc 2011 - 9:32

Doudou37 a écrit:
La plume a écrit:Perso, je crois que la conscience continue pour les êtres suffisamment éveillés, qui ont développé leurs sens spirituels, car elle ne dépend pas du cerveau qui n'est que son interface dans le monde physique, mais ce n'est pas encore le passage du relatif à l'absolu, sauf pour les êtres les plus évolués spirituellement qui sont libérés. Mais qui peut parler de l'Absolu ? Personne.

Bonsoir Plume,

Quelle est votre définition d'un être suffisamment éveillé ?

L.

Bonjour
Il n'y a pas une limite, mais déjà le fait de croire à l'existence d'autres mondes après la vie physique, me semble être le signe d'une intuition, d'un éveil de nos corps subtils a ces autres mondes qu'on ne peut pas appréhender avec nos sens physiques.

Quant à l'Absolu, on ne peut pas en parler. Un absolu dont on peut parler n'est pas l'Absolu pour parodier le Tao.


_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par _La plume le Jeu 8 Déc 2011 - 9:37

Opaline a écrit:
Laplume a écrit:je crois que la conscience continue pour les êtres suffisamment éveillés, qui ont développé leurs sens spirituels

Quelle injustice ! c'est inacceptable, ne serait-ce que l'idée !
Si un "éveillé" t'empêchait de développer tes sens spirituels, tu trouverais normal que sa conscience, à lui, continue ?
J'ai tendance à penser que le spirituel n'a rien à voir avec une quelconque survivance, âme ou conscience !(même si une recherche spirituelle se défend)
Si survivance il y a, elle est ailleurs !

mais non, c'est le contraire qui serait une injustice.
Un matérialiste athée croit que tout s'arrête à la mort, libre à lui, après tout c'est sa forme d'espérance à lui.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notion du temps dans la mort

Message par gaston21 le Jeu 8 Déc 2011 - 11:09

Nous sommes dans l'inconnaissable absolu et nous ne faisons travailler en ce domaine que notre imagination . La question fondamentale est : qu'est-ce-que la conscience dans sa nature intime, dans sa substance ? On ne pourra jamais la définir que par ses effets et son ressenti .La frontière pour la saisir est autrement plus épaisse que le mur de Planck. Je pense donc que nous ne savons strictement rien sur l'après.Par contre, si nous observons le monde qui nous entoure, nous constatons que tout être vivant meurt et disparaît, de l'homme au moustique...Pourquoi donc l'homme aurait-il un destin différent ? Les animaux ont eux aussi une conscience ; dites-moi pourquoi mon épagneul mourra ( et j'en souffre vraiment ) et pourquoi j'aurai un sort différent ( et là je m'en fous complètement !) . Je pense que nous sommes tous condamnés à retrouver l'indifférencié; notre moi disparaîtra dans la grande marmite, et c'est bien comme cela !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum