Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

11% 11% 
[ 2 ]
74% 74% 
[ 14 ]
15% 15% 
[ 3 ]
 
Total des votes : 19

Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par Tibouc le Mar 13 Déc 2011 - 19:39

Un projet de loi prévoyant de pénaliser les clients des prostituées a été déposé à l’Assemblée nationale française. Qu'en pensez-vous ?
Je suis pour ma part absolument contre. Tous les prostitué(e)s sont contre. Le gouvernement prétend les défendre mais ne tient pas contre de leur avis. C'est quand même incroyable ! Car ce sont bien eux qui sont les mieux placés pour dire ce dont ils ont besoin.
Voici le point de vue d'un travailleur du sexe, publié sur le site du nouvelobs.

La liberté sexuelle comme prétexte, assortie de raccourcis non pertinents

Les deux députés Bousquet et Geoffroy sont bien conscients des critiques contre une mesure jugée moraliste, car elle pénalise la sexualité entre adultes consentants. Ils se justifient en prenant en exemple la Suède, pays qu’ils jugent progressiste car il a légalisé le mariage des couples de même sexe l’an dernier.

Il faut donc leur rappeler que les droits LGBT ne sont en rien un gage de liberté sexuelle en eux-mêmes. Les pays nordiques ne sont pas les seuls à accorder l’égalité des droits aux couples de même sexe. La Hollande qui a une politique bien différente sur le travail sexuel a été en fait le premier pays au monde à le légaliser en 2001, tout comme elle a légalisé l’usage de drogues dites douces.

En matière de libertés individuelles, la Suède n’est pourtant pas le meilleur exemple. C’est un pays qui criminalise les séropositifs quand ils ne déclarent pas leur statut à leurs partenaires sexuels. C’est également un pays qui refuse d’appliquer des politiques d’échanges de seringue ou qui a stérilisé les handicapés jusque dans les années 1970, en tentant justement de limiter leur liberté sexuelle.

Des chiffres faux, exploités sans vergogne

Les deux parlementaires parlent de 90% de prostituées étrangères pour sous-entendre, sans le prouver, qu’elles sont toutes victimes de la traite : or, ce chiffre se base sur les arrestations de la police pour racolage, arrestations qui visent en priorité les personnes étrangères... S’il est vrai que ce chiffre peut correspondre aux réalités observées par nos associations de santé communautaires dans certaines grandes villes, il ne peut être repris sans aucune preuve pour l’ensemble de la France.

Les travailleuses du sexe étrangères sont beaucoup moins présentes, voire absentes, de nombreuses villes moyennes ou des campagnes. De plus, en se basant sur le travail sexuel exercé uniquement dans la rue, les autorités ne se concentrent que sur l’aspect le plus visible de l’industrie du sexe, et celui des personnes les plus précaires.

Ils le confirment implicitement en ne parlant que de 20 000 prostituées en France, quand il y en a plus de 400 000 officiellement en Allemagne. La majorité des travailleurs du sexe en France n’exerce pas dans la rue et est donc invisible et non comptabilisée. Il suffit de se rendre sur différents sites d’annonces pour constater que nous sommes des dizaines voire des centaines de milliers.

On peut observer par exemple, sur un des sites les plus populaires, qu’il recense plus de 10 000 annonces basées en France, soit à lui seul la moitié du chiffre officiel utilisé par les politiciens dans leur rapport parlementaire. En ignorant l’immense majorité des travailleurs du sexe, et ne sachant rien de nous, comment peuvent-ils dans ces conditions affirmer sans sourciller que plus de 90% des prostituées en France seraient victimes de la traite ?

En comparaison, l’Allemagne compte moins de 1% de victimes de la traite [2], tandis que la police du Royaume Uni les estime à 2600 pour au moins 80 000 travailleurs du sexe, soit moins de 4%.[3] C’est pourtant sur ces chiffres faux que les députés français basent l’ensemble de leur argumentaire et refusent d’écouter la parole des travailleurs du sexe.

Je ne suis pas la propriété d'autrui, et je ne vends pas mon sexe

A défaut de la réalité, nous avons droit à de grands principes. Ils nous parlent de la "non-patrimonialité du corps humain, la garantie de son intégrité et l’égalité entre les femmes et les hommes".

Ce sont des concepts intéressants, car l’usage de notre sexe nous réduirait soudainement à devenir la propriété de nos clients, et d’être réduits à un corps semble-t-il sans intelligence, peut être même sans âme.

Que notre corps soit réduit à être la propriété d'autrui, cela signifie être un esclave et donc avoir un maitre. Mais si le client est notre maître, comment se fait il qu’il abandonne sa propriété à chaque fois, après le service sexuel ? Etre pénétré sexuellement ne fait pas de moi la propriété de celui qui me pénètre, quand bien même je reçois de l’argent pour ça. C’est toute la différence entre le travail et l’esclavage, l’esclave ne recevant en général pas de rémunération comme le travailleur libre qui dispose ensuite de ses revenus.

Mon consentement existe, et mon client n'est pas un violeur

Le législateur ne peut pas décider à ma place de ce que constitue le respect de mon intégrité physique. Si nos parlementaires ne se soucient guère de mon consentement, je leur réponds que contrairement à eux, mes clients eux s’en soucient : un client n’est pas un violeur. C’est quelqu’un qui, au contraire, respecte nos conditions et donc notre consentement.

A l’inverse, un homme qui refuse de nous payer est un violeur, et ne devrait pas être appelé un client, quand bien même il aurait essayé de se faire passer pour tel. Vendre un service sexuel n’a rien de comparable avec la vente d’un organe ou de son corps : nous ne nous séparons pas de notre sexe quand nous nous en servons avec nos clients.

S’agissant d’égalité entre les femmes et les hommes, c’est une conception très particulière de la sexualité de considérer que c’est quelque chose que les hommes font aux femmes. La proposition de loi parle des clients comme d’hommes qui ont "le droit de disposer quand ils le souhaitent du corps des femmes". En réalité, nous ne sommes pas à la disposition sexuelle de nos clients, à n’importe quel moment.

Contrairement aux rapports dits gratuits, il y a un dialogue avec le client avant de baiser. Parfois même, il n’y aucun rapport sexuel du tout. Etre travailleur du sexe ne nous prive pas de la capacité de dire quelles sont les pratiques sexuelles que nous proposons ou pas, même quand on est une femme. La preuve en est que nous sommes une des populations qui est la plus capable d’imposer le port du préservatif. Tout le monde ne peut pas en dire autant, et bien des mouvements féministes auraient beaucoup à apprendre de nous pour se faire respecter des hommes.

La loi de pénalisation fera des prostitué(e)s des personnes privées de tout pouvoir

Paradoxalement, la proposition de loi, en voulant réduire le nombre de nos clients, risque de nous faire perdre de notre pouvoir. Plus j’ai de clients, plus je peux les sélectionner selon mes conditions. Les personnes les plus précaires qui travaillent dans la rue et qui ont déjà le moins de pouvoir seront celles qui en seront le plus affectées, car c’est dans la rue que la répression s’effectuera le plus, là où le travail sexuel est le plus visible.

La proposition de loi n’a rien d’émancipateur pour les femmes travailleuses du sexe, car elle renforce notre stigmatisation en nous définissant comme des victimes par essence, et l’occasion n’est nullement saisie d’abroger notre statut d’inadaptée sociale qui pourtant nous exclut du droit commun depuis les ordonnances de 1960.

Des dispositions parfois aveugles, qui nient les prostitué(e)s

Concernant les articles de la proposition de loi eux-mêmes, les articles 1 et 2 créent la sanction contre les clients et instaurent un "stage de sensibilisation aux conditions d’exercice de la prostitution". Ces stages seraient organisés par les associations agréées, donc on comprend abolitionnistes. Il est intéressant que les députés jugent les personnes abolitionnistes plus expertes sur les conditions d’exercice de la prostitution que les travailleurs du sexe eux-mêmes.

L’exposé des motifs prévoit cependant que "pourraient notamment intervenir au cours de ces stages des personnes prostituées ou anciennement prostituées". On est presque soulagés par ce conditionnel, mais il reste à savoir comment ces personnes seront sélectionnées : par les travailleurs du sexe eux-mêmes, qui ont déjà l’habitude d’élire leurs propres représentants dans un cadre syndical ? Ou par les associations abolitionnistes agréées par l’Etat, et qui ne sont pas dirigées par des travailleurs du sexe mais par des professionnels de la réhabilitation ?

L’article 3 offre un titre de séjour aux victimes de la traite et du proxénétisme. On s’en réjouit, mais il le fait "sous réserve que les conditions prévues pour sa délivrance continuent d’être satisfaites". Les conditions étant que la victime doit obtenir la condamnation au moins en première instance de son proxénète. Ceci est intéressant, mais les députés ne comprennent pas que beaucoup de travailleurs du sexe migrants ne sont en fait pas des victimes de la traite, et qu’ils et elles ne considèrent pas du tout les personnes qui les ont aidées à franchir les frontières comme des proxénètes, surtout quand elles font partie de leur propre réseau familial, ou d’amis. Cet article risque donc d’avoir une portée très limitée.

L’article 4, similaire, prévoit d’accorder le RSA aux victimes de la traite et du proxénétisme. Il pose donc le même problème que les conditions de l’article 3 pour les étrangers qui ne sont pas victimes de la traite. Il ne parle d’ailleurs que de personnes étrangères et semble donc exclure les travailleurs du sexe français qui voudraient arrêter le travail sexuel. Aussi, les revenus du RSA sont très limités et ne risquent pas de dissuader la plupart d’entre nous d’arrêter le travail sexuel.

Les articles 5 et 6 ouvrent un droit aux réparations pour les victimes de la traite ainsi qu’un droit de se constituer partie civile pour les associations. Il n’y a rien à y redire.

Application de la loi : une probable manipulation politique

Enfin, les articles 7 et 8 sont les plus intéressants. Ils parlent de l’application de la loi dans les 6 mois après son vote, et d’une évaluation de la loi à faire dans les 18 mois après son vote. C’est intéressant car on se souvient qu’après la loi de sécurité intérieure de 2003 qui pénalise le racolage, Sarkozy nous avait aussi promis une évaluation de la loi qui n’est jamais venue. L’article 8 parle justement du racolage et dit que "Cette évaluation se matérialise par la remise d’un rapport au Parlement, qui doit également dresser un bilan de la mise en œuvre du délit de racolage".

Nous comprenons donc que contrairement à ce que les personnes abolitionnistes avaient annoncé, la pénalisation des travailleurs du sexe va continuer, et que celle des clients va non pas la remplacer, mais s’y ajouter. Nous aurons peut-être la chance de la voir disparaitre, mais 18 mois seulement après le vote de la loi, selon l’évaluation que feront les parlementaires. Pourquoi ne pas le faire directement ?

Je soupçonne les députés de vouloir vérifier que la pénalisation des clients permette de faire disparaitre le travail sexuel de rue avant de dépénaliser le racolage : ils ne voudraient pas prendre le risque de voir le travail de rue augmenter parce que nous serions soudainement dépénalisés. Cela montre que le souci des parlementaires n’est pas le pauvre sort des putes, mais bien de rendre le travail sexuel invisible et de satisfaire les demandes des riverains.

Cette loi ne nous apportera concrètement aucun avantage, même pas la possibilité d’être décriminalisés. En maintenant la criminalisation des travailleurs du sexe, ce n’est même pas le modèle suédois dont ils parlent, mais bien plus le modèle Étatsunien. Il ne s’agit pas d’abolitionnisme, mais de prohibitionnisme.

Faut faire gaffe, l'ordre moral est en train de gagner... affraid

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par _La plume le Mar 13 Déc 2011 - 19:52

Non il ne faut pas les pénaliser, ça devrait être pris en charge par la sécu. rire

Une épouse c'est une prostituée légale, le jour où t'as plus de fric, faut pas se faire d'illusion, elle se casse. muet

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 5987
Localisation: au sud du sud
Identité métaphysique: hérétique
Humeur: c'est selon avec qui
Date d'inscription: 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par Magnus le Mar 13 Déc 2011 - 19:55

La plume a écrit:Non il ne faut pas les pénaliser, ça devrait être pris en charge par la sécu. rire
J'ai coché "Non" pour la même raison.
Et parce que c'est complètement idiot et débile, j'ai même pas envie d'expliquer pourquoi.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil.

Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages: 21496
Localisation: Wallonie
Identité métaphysique: Atypique
Humeur: Lunatique
Date d'inscription: 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par athéesouhaits le Mar 13 Déc 2011 - 20:27

j'ai voté non
on ne sait jamais ce que reserve l'avenir!!! vieux

athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 6507
Date d'inscription: 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par yacoub le Mar 13 Déc 2011 - 21:19

Non

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 5292
Localisation: france
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: ironique
Date d'inscription: 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par Tibouc le Mar 13 Déc 2011 - 22:20

laplume a écrit:Non il ne faut pas les pénaliser, ça devrait être pris en charge par la sécu.
Pour ma part, je suis favorable à la création de maisons closes où l'hygiène et la prévention des maladies sexuellement transmissibles seraient respectés.
Dans le même temps, il faut lutter contre le proxénétisme. Mais qu'on lâche la grappe aux clients qui ne sont pas responsables du trafic humain.
Le droit de disposer de son corps est un droit inaliénable, si deux adultes consentent à une relation sexuelle tarifée, ça ne regarde pas l'Etat.

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par ACourvoisier le Mar 13 Déc 2011 - 22:44

Tibouc a écrit:
Pour ma part, je suis favorable à la création de maisons closes où l'hygiène et la prévention des maladies sexuellement transmissibles seraient respectés.

Mais qu'on lâche la grappe aux clients qui ne sont pas responsables du trafic humain.

Le droit de disposer de son corps est un droit inaliénable, si deux adultes consentent à une relation sexuelle tarifée, ça ne regarde pas l'Etat.

-Moi j'ai voté "Je suis imbécile", heu... "-indécis".

-D'un côté, j'ai envie de dire qu'il faut pénaliser les clients.
Pour la raison élémentaire qu'on sait très bien qu'il s'agit occasionnellement - pour ne pas dire régulièrement - de relations plutôt conflictuelles que romantiques.

-De l'autre, si on proscrit ceci, il faudra effectivement distribuer par prévention à tous les hommes, des abonnement anonymes aux films X.

-Enfin, je crois effectivement qu'avant de lutter contre ceci, il faudrait autoriser les maisons closes... comme en Suisse.

Ah tiens, puis faire une Europe fédérale... comme la Suisse (bon rien à voir, c'est pour déconner).

ACourvoisier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 2040
Age: 30
Localisation: Suisse
Identité métaphysique: protestant et capricorne ascendant scorpion... ça va faire mal !
Humeur: bonne - sur l'avatar, peut-être que c'est la ''couleur'' qui dérange.
Date d'inscription: 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par _Krinou le Mer 14 Déc 2011 - 0:37

Oui, parce que sur le nombre, je ne suis pas sûre que toutes soient heureuses de faire ce "métier".

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par Sorcière le Mer 14 Déc 2011 - 3:10

Je suis ambivalente.

Pour moi, il y a deux genre de prostitution. Une ou les prostituées sont victimes et un autre ou elles ne le sont pas.

Dans le cas de la prostitution-victimes alors oui le client devrait être criminaliser. Dans l'autre cas, c'est totalement inutile. Malheureusement, il est extrêmement compliquer voir impossible, de faire la différence entre les 2.

Sorcière
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages: 1016
Localisation: Quebec
Identité métaphysique: Wicca
Humeur: le plus possitif possible
Date d'inscription: 15/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par Tibouc le Mer 14 Déc 2011 - 3:31

Ok Sorcière. Une question : dans le cas d'une prostituée victime, en quoi le client est responsable d'après toi ?

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par Sorcière le Mer 14 Déc 2011 - 3:52

Dans le cas de la prostituée victime, le client encourage les mauvais traitement qu'elle (ou même qu'il) subis. C'est comme le client qui demande des filles toujours plus jeune. Il fini par tomber sur des mineurs même si ce n'est pas ce qu'il voulait.

Sorcière
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages: 1016
Localisation: Quebec
Identité métaphysique: Wicca
Humeur: le plus possitif possible
Date d'inscription: 15/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par Tibouc le Mer 14 Déc 2011 - 4:56

Que je sache, on ne condamne pas celui qui achète des produits "made in china" comme responsable du mauvais traitement des ouvriers chinois.
Et bien, là c'est la même chose.

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par gaston21 le Mer 14 Déc 2011 - 10:05

Le retour à l'ordre moral ! Ca me rappelle 1940...Et les socialos qui votent pour par crainte de perdre les voix des bien-pensants ...Nos voisins belges, allemands , espagnols, suisses sont-ils des débauchés ?
Il faut lutter contre l'exploitation des femmes, bien sûr, mais ne pas laisser croire que toutes sont forcées à regarder le ciel pendant que...
Quelques heures de ahanements pour gagner autant que l'étripeuse de poulets à Louhans pendant un mois...Quelle hypocrisie ! Je note que ce sont les prostituées qui protestent le plus contre cette menace de pénalisation . Pour avoir parfois été prêcher la bonne parole chez ces dames, je puis vous assurer qu'elles le font par libre choix, sauf rares execeptions...Peut-être même un apostolat pour donner aux âmes égarées un avant-goût du paradis...

gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 6874
Localisation: Bourgogne
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: ricanante
Date d'inscription: 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par JO le Mer 14 Déc 2011 - 11:30

Le proxénète est le seul à poursuivre , et encore ... Il y a d'autres urgences à traiter... d'urgence . Le cher président nous amuse ... que couve-t-il ?

JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 21118
Localisation: france du sud
Identité métaphysique: ailleurs
Humeur: paisiblement réactive
Date d'inscription: 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par Jipé le Mer 14 Déc 2011 - 13:05

Gaston:
Pour avoir parfois été prêcher la bonne parole chez ces dames, je puis vous assurer qu'elles le font par libre choix, sauf rares execeptions...
Quand cela, en 1950 ou 60 ? Les filles de l'Est viennent seules d'après toi, volontairement ? Elles ne sont pas maquées ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés
Cervantes

Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages: 21192
Localisation: sud est
Identité métaphysique: Athée, Anticlérical et pour 2014 ; "Le mourant dit qu'il va aller compter les étoiles et qu'il reviendra quand il les aura toutes comptées" Proverbe tahitien
Humeur: Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription: 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par athéesouhaits le Mer 14 Déc 2011 - 13:53

pour DSK
s'il avait du payer une amende a chaqu e fois qu'il a eu un rapport tarifé, il aurait coulé le FMI.croule de rire

athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 6507
Date d'inscription: 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par _Krinou le Mer 14 Déc 2011 - 14:08

J'avais oublié de voter, c'est hallucinant ! Je suis la seule à avoir voté "oui". Je n'en reviens pas !

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par gaston21 le Mer 14 Déc 2011 - 14:20

Jipé a écrit:Gaston:
Pour avoir parfois été prêcher la bonne parole chez ces dames, je puis vous assurer qu'elles le font par libre choix, sauf rares execeptions...
Quand cela, en 1950 ou 60 ? Les filles de l'Est viennent seules d'après toi, volontairement ? Elles ne sont pas maquées ?
Que certaines soient maquées, sans doute ; on trouve des oies blanches dans beaucoup de poulaillers...Ce qu'il faut incriminer, c'est la misère dans ces pays qui les poussent à partir. Si elles sont un peu prévoyantes, elles reviennent avec le pactole et construisent leur propre poulailler . A mon premier voyage en Roumanie, j'avais été surpris par les poulettes qui attendaient dans le hall de l'hôtel, mais mon épouse veillait au grain ! Pas question pour le coq de picorer...

gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 6874
Localisation: Bourgogne
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: ricanante
Date d'inscription: 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par JO le Mer 14 Déc 2011 - 14:59

Faut-il pénaliser? Faut-il interdire ?

Dans quel monde sécuritaire nos dérives dites "libérales" nous entrainent-elles ? Il est loin le slogan magnifique : "Il est interdit d'interdire !" Liberté chérie ...

JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 21118
Localisation: france du sud
Identité métaphysique: ailleurs
Humeur: paisiblement réactive
Date d'inscription: 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il pénaliser les clients de prostitués ?

Message par gaston21 le Mer 14 Déc 2011 - 18:24

Un article que je lis sur rue89 . A ces prix-là, qui donc se fait plumer ?
Allons, qui va-t-on pénaliser ? Le pauvre type qui demande un peu d'affection le soir parce qu'il est loin de chez lui et qu'il s'ennuie ? Le forumiste tape www.vivastreet.fr et il a tous les choix , et sans aucun risque, à part la vérole ...Et la poulaille change constamment...C'est mieux que la camionnette du bois de Vincennes...

http://www.rue89.com/rue69/2011/12/14/un-client-aller-aux-putes-toujours-comporte-une-part-de-risque-227461

gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 6874
Localisation: Bourgogne
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: ricanante
Date d'inscription: 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum