Michael Jackson pour les nuls.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par _Krinou le Mer 22 Fév 2012 - 19:46

Fred Astaire, inspirateur de Michael :



Michael dans son autobiographie :

"Le lendemain de la diffusion du " Motown 25 ", Fred Astaire me téléphona. Il me dit très précisément : " T'es vraiment un as et tu bouges comme un fou. Tu les as laissé sur le cul hier soir..." C'est comme ça qu'il m'a parlé, Fred Astaire. Je l'ai remercié et il a ajouté :
" T'es un danseur hargneux, moi j'suis pareil. Je faisais la même chose avec ma canne. "

"C'est le plus grand compliment que j'aie reçu de ma vie et le seul auquel j'aie eu envie de croire. Venant de Fred Astaire, ce compliment était plus que tout ce que les autres pouvaient me dire. Ma performance fut nominée plus tard pour un Emmy, mais c'est Leontyne Price qui a gagné. Peu importe. Fred Astaire m'avait dit des choses que je n'oublierai jamais. C'était ça, mon Emmy. Par la suite, il m'a invité chez lui et il a continué à me complimenter à tel point que j'en ai rougi. Il m'a reparlé de ma performance dans "Billie Jean " en commentant chaque pas. Le grand chorégraphe Hermes Pan, qui avait dirigé Fred dans tous ses films et ses numéros, est venu, et je leur ai montré quelques pas qui les ont intéressés. Peu de temps après, Gene Kelly est venu me rendre visite, et lui aussi m'a dit qu'il aimait ma façon de danser. Ce show a donc été pour moi une expérience fantastique, car je sentais que j'avais été intronisé dans la fraternité des danseurs ; je me sentais très honoré, car ce sont les gens que j'admire le plus au monde".

" La meilleure éducation au monde est de regarder les maitres à l'œuvre "
M.J.


_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par zizanie le Jeu 23 Fév 2012 - 2:12

Sais-tu que le mime Marceau à inspiré le moonwalk à MJ?



zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 7436
Localisation: France
Identité métaphysique: Matérialiste
Humeur: Taquine
Date d'inscription: 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par _Krinou le Jeu 23 Fév 2012 - 10:35

Non Zizanie, le Moonwalk ne lui a pas été inspiré par le mime Marceau mais par Jeffrey Daniel qui l'utilisa pour la première fois lors de l'émission "Top of the Top" en 1982.

Michael a ensuite voulu l'utiliser pour le 25ème Anniversaire de la Motown, il a demandé à des gamins de lui apprendre à le faire, il s'est entraîné durement, l'a perfectionné, l'a renommé "moonwalk" et se l'est en quelque sorte approprié, même si Michael n'a jamais démenti ne pas en être l'inventeur. Jeffrey Daniels ne lui en tiendra pas rigueur puisqu'il deviendra son chorégraphe. Aujourd'hui, le Moonwalk est irrémédiablement associé à Michael.


_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par zizanie le Dim 26 Fév 2012 - 21:01

Krinou a écrit:Non Zizanie, le Moonwalk ne lui a pas été inspiré par le mime Marceau mais par Jeffrey Daniel qui l'utilisa pour la première fois lors de l'émission "Top of the Top" en 1982.
En fait ce pas de danse est bien plus ancien, il a été créé par Etienne Decroux dans les années 1950 aux US. et Marcel Marceau était élève d'Etienne Decroux.
Ce pas fut exécuté pour la première fois en public par Bill Bailey durant une représentation de claquettes en 1955
MJ en tant que danseur en connaissait bien l'origine. Mais c'est bien lui qui l'a nommé "Moonwalk".


zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 7436
Localisation: France
Identité métaphysique: Matérialiste
Humeur: Taquine
Date d'inscription: 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par _Krinou le Dim 26 Fév 2012 - 23:47

Bien sûr que MJ connaissait l'origine du Moonwalk, mais il eut l'idée de l'utiliser qu'une fois qu'il vit Jeffrey Daniels l'accomplir dans Top Of The Top, qui lui-même s'inspira du Mime Marceau comme on peut le constater dans la vidéo.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par _Krinou le Lun 26 Mar 2012 - 17:14

HOMMAGE D'UNE "NON-FAN" A MICHAEL :

Un sentiment étrange m’envahit ce soir, une semaine exactement après ce Vendredi 26 Juin tragique où l’immense Michael Jackson nous a quittés ! Ce sentiment, je n’arrive pas à l’exprimer, tellement de choses se bousculent dans ma tête : je le vis, c’est tout.
Si je choisi de faire partager ce que je ressens au plus profond de moi sur le net, c’est parce-que j’espère que le fait que ce soit lu (et j’espère compris) par des milliards de personnes constituera une thérapie au mal qui me ronge : la sensation de te comprendre, Michael, tout en ayant le sentiment de ne pas te connaître, restera pour moi une éternelle frustration.
Ce paradoxe, je vais tenter de l’expliquer ici, en rêvant que, par miracle, tu puisses l’entendre depuis le ciel où tu as maintenant pris place parmi les plus belles étoiles.
Je tiens tout d’abord à préciser que mon hommage n’aura jamais la même valeur que celui d’un véritable fan, un de ceux que tu aimais tant et qui te le rendaient bien, et qui, je crois, sont nombreux à s’exprimer aujourd’hui. Et oui, je mentirais si je disais que j’ai été une admiratrice constante de ta carrière et du merveilleux personnage que tu étais du début à la fin…en réalité, je ne suis qu’une fille en colère contre elle-même et contre son ignorance, qui réalise à quel point tu valais la peine d’être connu seulement au moment où elle apprend que tu n’es plus. Cette émotion sincère, je crois que je ne l’ai pas ressenti tout de suite, au moment même où j’ai appris ta disparition :
Vendredi 26 Juin, 7H30 du matin, je me lève comme à mon habitude dans mon appartement prêt à être déménagé mais qui garde encore les traces de la fête de la veille organisée à l’occasion de notre départ de l’IUT, où nous avions d’ailleurs bizarrement parlé musique et artistes ayant révolutionné leur genre. Etait-ce un signe qui me préparait à apprendre que le monde venait juste de perdre le plus grand show-man de tout les temps ? Toujours est-il que, sans me douter une seconde que ce que j’allais bientôt entendre allait sans doute changer beaucoup de choses dans ma vie, je m’en vais prendre ma douche en écoutant la radio. L’annonce de cette nouvelle tragique me fit l’effet d’une douche glacée : ainsi donc tu étais mort durant la nuit ! N’y croyant pas, j’ai immédiatement coupé l’eau pour me concentrer sur les propos de cette journaliste, que je prenais pour une blagueuse de mauvais goût tellement cela me semblait irréel. Ce n’est qu’après confirmation à la télé et ces terribles images te montrant sur un brancard, inanimé, que j’ai commencé à prendre conscience de cette terrible nouvelle.
A partir de ce moment-là, tu n’es plus jamais ressorti de mon esprit : à peine arrivé chez moi, je crois que mon excitation m’a poussé à me renseigner en profondeur sur la personne que tu étais et que tu demeureras dans le cœur de beaucoup de gens : j’ai donc naturellement commencé par regarder les informations expliquant tant bien que mal les circonstances de ton décès. Prenant davantage conscience du vide abyssal que tu venais de laisser au monde, je m’intéressai peu à peu aux chansons et aux clips légendaires que tu n’as eu de cesse d’offrir tout au long de ta vie à ton public.
C’est alors que je découvris un homme habité par le génie de la musique : dans tes chansons, ta voix semble résonner du plus profond de toi-même, avec une sincérité extrêmement palpable, plus que touchante. La justesse de ton timbre satiné et rocailleux ne fait que se rajouter à toute l’étendue de ton talent, jusqu’ici incontesté et à mon avis incontestable. Mais c’est sans doute dans tes clips vidéo, véritables chef-d’œuvre de l’époque, que tu m’as le plus ému : je ne sais si ce ne sont pas tant tes mises en scène à couper le souffle que l’énergie folle dont tu faisais preuve, qui m’ont autant fait voyager. Bien que je te trouvais adorable et, déjà si petit, extrêmement talentueux sur scène avec tes frères à la grande époque des Jackson Five, je ne pouvais m’empêcher de ressentir un malaise en visionnant ces images, pour moi liées à l’enfer que te faisait vivre ce père tyrannique que tu n’as eu de cesse de pourchasser durant ta vie. Par la suite (je m’excuse par avance pour le désordre dans lequel je vais les énoncer), je me suis rendu compte que la quasi-totalité des chansons que tu as interprété avec tant de justesse sont véritablement des Monuments, des tubes immortels comme tu l’est toi-même devenu désormais : cette prise de conscience, encore une fois, je l’ai eu lors du visionnage de ces vidéos où tu apparais une fois si angélique et gracieux (Rock with you, We are the world, Heal the world, Ben…), l’autre comme possédé par le dieu du rythme et du groove avec des danses à couper le souffle, défiant parfois les règles de la gravité (Billie jean, Smooth Criminal, Beat it, The way you make me feel…). Je crois que c’est pour cela que mes chansons préférées sont Black or White et Dirty Diana, parce qu’elles allient émotion et rythmes endiablés. Ton audace et ta grande générosité sur scène ont évidemment aussi, à mon avis, contribuées à te faire accéder au rang de légende vivante, rôle que tu assumais avec tant de classe, de charisme et de beauté.
En parlant de « beauté », j’ai récemment pu lire que tu appréciais les belles choses : je crois que c’est à partir de là que s’arrête l’admiration incommensurable que j’ai pour toi et que débute ma réelle sensation de te comprendre et (en espérant ne pas aller trop loin) de te ressembler par certains cotés. Tout d’abord, je sais combien tu étais sensible à l’art et à tout ce qui touche à l’esthétique : je pense ressentir aussi les même sensations quand je me trouve face à un chef d’œuvre (c’est sans doute pour cela que je t’aime tant). Crois bien que si j’avais les moyens, je ne me gênerais pas.^^ Mais surtout, contrairement à ce que je pensais avant , je suis à présent convaincue que, tout le long de ta vie, tu as parfaitement saisit le sens de ce mot, « beauté » : au niveau de l’aspect extérieur, je ne peux évidemment qu’être subjective, mais je te trouvais rayonnant, illuminant…et pas seulement au début de ta vie ou tu correspondais point par point à la définition que l’on peut se faire du « beau gosse », voire même de « l’homme idéal » (je ne m’étonne pas que tes traits fins, ton sourire ravageur, ton corps élancé en aient fait craquer plus d’une,…à commencer par moi). Cet aspect plus qu’agréable à regarder, à mon sens, tu l’as toujours eu, même lorsque tu t’es fait refaire le visage ou que ta peau a changé de couleur…et il y a une raison très simple à cela : je crois que beaucoup de gens seront d’accord avec moi si je dis que tu étais un homme profondément bon, doté d’un cœur immense. Cette bonté, tu ne l’as pas seulement mis au service de grandes causes, non : tu l’as aussi offerte entièrement à tes admirateurs sur scène, dans tes clips et dans tes chansons. Tu ne donnais pas seulement beaucoup de toi-même, tu te livrais littéralement corps et âme à ton public…cette sincérité, tes fans y ont toujours été sensible, ils la ressentaient, la vivaient avec toi, dans un pur moment de partage. Bien sûr, on trouvait toujours des gens pour dire que ce changement de couleur et ces opérations chirurgicales constituait un affront pour le peuple noir…sans vouloir entrer dans des débats scientifiques sur le vitiligo, cette maladie de peau, ou encore sur ton désir profond de ne plus ressembler à ton père qui t’as tant fait souffrir (ce que je comprend tout à fait), il me semble que tu n’as jamais vraiment quitté le cœur des gens pour autant, qu’ils soient « black or white ». Même si ça ne peut évidemment que rester hypothétique, pour moi, le fait que tu ais changé de peau montrait aussi que tu ne voulais pas appartenir à une « race » en particulier mais bien au genre humain, son hétérogénéité au service de son rassemblement. Comme tu l’as souvent répété dans tes chansons, peu importe la couleur de peau et la position sociale : ce qui compte c’est que nous soyons tous frères et que nous nous entraidions les uns les autres.
Même si cela se paye au prix de nombreuses larmes depuis ton décès, je sais aujourd’hui à quel point tu voulais aider les autres pour faire de ce monde un monde meilleur. (Tes magnifiques chansons à but humanitaire en sont le plus illustre reflet). Je partage profondément ce sentiment et je ne pense pas mentir quand je dis que, si par bonheur je deviens richissime, je mettrais tout mon cœur au service d’associations humanitaires : ce désir que j’ai en moi depuis toujours, tu l’as tout simplement fait renaître en me faisant comprendre que l’on gagne tellement plus en donnant qu’en recevant. A mon sens, les pays développés devraient tous se mobiliser pour aider les plus démunis : la solidarité est pour moi, le plus beau témoignage d’amour qui existe. Cette solidarité, tu l’as démontrée à plusieurs reprises, et pas seulement en envoyant de l’argent comme certains se contenteraient de le faire, mais en allant sur le terrain et en essayant de vivre aux cotés de ces gens auxquels la vie n’a jamais fait de cadeaux, en les écoutant et en les comprenant. Si tous les habitants de cette terre réussissaient à sortir de leur petit confort, à oublier leurs vieilles rancœurs et donnaient (dans les deux sens du terme) ne serait-ce que le quart de ce que tu as donné aux plus pauvres, alors je reprendrais peut-être foi en l’être humain car le monde serait alors tellement plus beau.
C’est aujourd’hui avec un profond regret que j’avoue que je ne t’ais pas toujours cru innocent dans cette affaire de pédophilie qui a détruit ta vie. Pour moi, il était parfaitement plausible qu’une icône comme toi ait dérapé, sous l’influence de l’argent ou de la gloire, et sois devenu un « salopard de première » (les criminels sexuels, qu’ils s’en prennent aux enfants ou aux adultes, me répugnent au plus haut point, ils me donnent envie de vomir !). Je tiens à m’excuser sincèrement d’avoir envisagé cette hypothèse, je me rends compte maintenant de mon erreur et tout ce que je peux ressentir par rapport à ça, c’est de la honte. A présent que je suis convaincu de ton innocence, je ne peux que m’en vouloir profondément d’avoir douté de toi, de t’avoir jugé à tort, sans prendre le temps de connaître les détails de l’affaire. Depuis, je me suis renseigné sur les rebondissements du procès et je me suis rendu compte que tout ça n’était en réalité qu’une vaste conspiration organisée par les médias et par des gens jaloux de ta réussite. La véritable victime dans cette affaire n’était autre que le présumé coupable, j’en suis persuadée : ils ont abusé de toi, de ta naïveté, de ta gentillesse et de ta confiance : ils t’ont manipulés pour arriver à leur fin dans le seul et unique but de faire de l’argent.
La vérité c’est qu’ils n’ont jamais compris que tu avais gardé une âme d’enfant, ce qui, je le pense, est tout à ton honneur. Tu voulais juste recréer cet univers innocent et insouciant dont tu as été si durement privé lorsque tu étais petit …où est le problème ? A l’image de Peter pan, tu ne voulais pas grandir : il était donc tout à fait naturel que tu joues avec d’autres enfants, sans le moindre calcul et encore plus sans la moindre arrière-pensée. Quoi de plus normal, dans ces circonstances, que de partager son lit avec des êtres aussi purs et innocents que toi ? Oui mais voilà, il a fallut que cela choque l’Amérique puritaine et bien-pensante de l’époque, ce monde impitoyable d’adultes où aucun cadeau n’est fait à personne et où la moindre occasion de saisir des propos qui ne rentrent pas dans les normes constitue un prétexte pour en faire un scandale. Encore une fois, si la recherche de la justice n’a pas souvent été prioritaire lors de cette affaire, c’est parce-que certaines personnes étaient trop contentes d’assister à la déchéance d’une star, par pure jalousie et méchanceté. Seulement voilà, lorsque les juges ont enfin compris que tu étais innocent, il était déjà trop tard, ta réputation était déjà entachée. Je pense que c’est à partir de là que les gens ont véritablement changé de regard sur toi, oubliant totalement tes qualités artistiques et humaines (ô combien exceptionnelles) au profit du doute sur ta culpabilité et donc de ta probable « monstruosité ». J’espère aujourd’hui que tous ces gens, comme moi, (même si je ne peux me dépêtrer de ce sentiment « d’arriver en retard »), ont pris conscience de leur erreur et du mal que l’on peut faire à un homme en l’accusant à tort et en atteignant ainsi sa dignité et son honneur. Je pense que le récent aveu du petit garçon (lui aussi manipulé par ses parents pour une sordide histoire d’argent) qui clame à présent ton innocence aura « cloué le bec » à beaucoup de personnes et surtout, leur aura fait comprendre qu’il faut se renseigner avant de juger, et encore plus lorsqu’il s’agit d’affaires aussi graves.
Michael, tu as été, tu es et tu resteras dans le cœur de beaucoup de gens, un grand parmi les grands. Je reconnais à présent ce sentiment étrange qui me tords les tripes depuis ta disparition : celui d’être orpheline, celui d’avoir perdu un être dont je me sens maintenant si proche, comme un frère, un ami. Ne doute jamais de l’amour que te portent les « vrais » gens, c’est-à-dire ceux qui ont un cœur, et qui n’auront de cesse de perpétuer ta mémoire, en prenant bien soin à ce que personne ne se permette de la salir. Car oui, ta vie, si folle et dure fût-elle, t'as fait accéder au rang de l'immortalité, aux cotés de ces êtres qui ne seront jamais complètement morts.

Puisse le monde évoluer dans la direction où tu l’as toujours voulu, où l’amour et la paix triomphent de la guerre, et où la perfidie et la méchanceté des gens n’existe pas.

Même si j'ai la curieuse impression d'avoir écrit suffisamment pour remplir un roman (^^), cela m'aura au moins permis de "vider mon sac" à ma façon, et surtout de faire mon deuil. Tous les mots ne suffiront jamais à t’exprimer ma reconnaissance, pour l’héritage formidable que tu laisses à la musique, mais aussi pour l’Homme exceptionnel que tu as sû être. Nous avons tous à gagner à suivre ton exemple : Merci !

Je t’aime Michaël, du plus profond de mon cœur, et je ne t’oublierai jamais ! Paix à ton âme…

Miliou04


Dernière édition par Krinou le Lun 26 Mar 2012 - 17:39, édité 1 fois

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par _Krinou le Lun 26 Mar 2012 - 17:21

Bonjour Magnus sourire

Serait-il possible de mettre ce topic dans "Culture générale" dans la rubrique "musique" ?
Je trouve que MJ mérite quand même mieux que d'être au "bistrot" même si c'est moi qui l'y ait mis. rire
Si Magnus n'est pas disponible et que Bulle ou un modérateur a la possibilité de le faire, ce serait gentil.

Merci.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par Jipé le Lun 26 Mar 2012 - 17:30

Krinou a écrit:Bonjour Magnus sourire

Serait-il possible de mettre ce topic dans "Culture générale" dans la rubrique "musique" ?
Je trouve que MJ mérite quand même mieux que d'être au "bistrot" même si c'est moi qui l'y ait mis. rire
Si Magnus n'est pas disponible et que Bulle ou un modérateur a la possibilité de le faire, ce serait gentil.

Merci.
tu peux encore faire un copié/collé, tu vas l'ouvrir dans la section musique et ensuite tu reviens le supprimer ici en cliquant sur la croix en haut à droite. Wink

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés
Cervantes

Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages: 21378
Localisation: sud est
Identité métaphysique: Athée, Anticlérical et pour 2014 ; "Le mourant dit qu'il va aller compter les étoiles et qu'il reviendra quand il les aura toutes comptées" Proverbe tahitien
Humeur: Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription: 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par _Krinou le Lun 26 Mar 2012 - 17:35

Tout le topic ? C'est impossible Jipé.
Mes messages sont trop anciens, je ne peux plus les éditer pour récupérer les images, de plus je ne peux pas accéder aux commentaires des membres (ce qui est normal).
Le plus simple est le transfert de mon topic.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par Jipé le Lun 26 Mar 2012 - 17:38

Krinou a écrit:Tout le topic ? C'est impossible Jipé.
Mes messages sont trop anciens, je ne peux plus les éditer pour récupérer les images, de plus je ne peux pas accéder aux commentaires des membres (ce qui est normal).
Le plus simple est le transfert de mon topic.
je croyais que tu parlais de ton dernier post ...Désolé!
Mets une alerte ( point d'exclamation en haut) et Bulle le mettra dans musique.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés
Cervantes

Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages: 21378
Localisation: sud est
Identité métaphysique: Athée, Anticlérical et pour 2014 ; "Le mourant dit qu'il va aller compter les étoiles et qu'il reviendra quand il les aura toutes comptées" Proverbe tahitien
Humeur: Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription: 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par _Krinou le Lun 26 Mar 2012 - 17:40

Merci beaucoup Jipé. sourire
Heu... on ne peut pas faire de rapport sur ses propres messages.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par Jipé le Lun 26 Mar 2012 - 17:44

Krinou a écrit:Merci beaucoup Jipé. sourire
Heu... on ne peut pas faire de rapport sur ses propres messages.
je te fais moi sur le premier post du thread.

édit: ayé et elle supprimera nos hs du coup.


Dernière édition par Jipé le Lun 26 Mar 2012 - 17:46, édité 1 fois

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés
Cervantes

Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages: 21378
Localisation: sud est
Identité métaphysique: Athée, Anticlérical et pour 2014 ; "Le mourant dit qu'il va aller compter les étoiles et qu'il reviendra quand il les aura toutes comptées" Proverbe tahitien
Humeur: Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription: 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par _Krinou le Lun 26 Mar 2012 - 17:45

Merci beaucoup Jipé, c'est vraiment gentil à toi. copains

J'édite : Merci aux modérateurs ( ou Bulle ?) d'avoir transféré mon topic. accueil

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par Fred973 le Lun 26 Mar 2012 - 20:39

Krinou a écrit:La vérité c’est qu’ils n’ont jamais compris que tu avais gardé une âme d’enfant, ce qui, je le pense, est tout à ton honneur. Tu voulais juste recréer cet univers innocent et insouciant dont tu as été si durement privé lorsque tu étais petit …où est le problème ? A l’image de Peter pan, tu ne voulais pas grandir : il était donc tout à fait naturel que tu joues avec d’autres enfants, sans le moindre calcul et encore plus sans la moindre arrière-pensée. Quoi de plus normal, dans ces circonstances, que de partager son lit avec des êtres aussi purs et innocents que toi ? Oui mais voilà, il a fallut que cela choque l’Amérique puritaine et bien-pensante de l’époque, ce monde impitoyable d’adultes où aucun cadeau n’est fait à personne et où la moindre occasion de saisir des propos qui ne rentrent pas dans les normes constitue un prétexte pour en faire un scandale.

Je suis musicien et j'ai un très grand respect pour l'artiste.... et bien avant sa mort.
En revanche tes propos me choque lorsque tu écrits "Où est le problème ?". Même s'il n'est pas responsable de l'attitude des ses parents par rapport à son éducation, il y a quand même un problème, un traumatisme psychologique qu'il aurait peut-être fallu traiter... Avait-il un psy ? Suivait-il une thérapie ?
De même cette phrase "Quoi de plus normal, dans ces circonstances, que de partager son lit avec des êtres aussi purs et innocents que toi ? ". Je me pose en tant que parent, et je te dis que ce n'est pas normal. Je ne sais pas si tu as des enfants, mais imagine un homme de 40 ans dans le même lit que ton enfant mineur : Mickeal Jackson ou pas, il prendra, dans un premier temps, mon poing dans la gueule !

Après, je ne discute pas de sa culpabilité ou non dans ces affaires. Ici, ce sont tes propos (à toi) que je juge.

Fred973
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1055
Localisation: Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles...
Identité métaphysique: Athée
Humeur: Attentif - Calme
Date d'inscription: 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par _Krinou le Lun 26 Mar 2012 - 20:50

Bonjour Fred,

Cet écrit n'est pas de moi mais d'une "non-fan", ce qui explique que comme beaucoup de personnes, elle pense qu'il dormait dans le même lit que les enfants, hors, c'est faux.
Il faut savoir qu'à Neverland, sa chambre n'en était pas vraiment une, c'était une pièce immense composée de plusieurs étages. En haut se trouvait une pièce avec son lit mais également un grand écran où il visionnait des films ou des dessins animés.
En bas, se trouvait une salle de jeux.
Michael ne partageait pas son lit avec les enfants, il dormait soit dans des sacs de couchages, soit sur des couvertures superposées et il laissait son lit aux enfants.
Lors du documentaire de Martin Bashir, Michael s'est "grillé" lui-même en disant qu'il partageait sa chambre avec des enfants, ce que les gens ont traduit par "lit".
Personnellement, je trouve que c'était une très mauvaise idée, mais cela n'enlève rien au fait qu'il n'était pas pédophile.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par Fred973 le Lun 26 Mar 2012 - 20:58

Krinou a écrit:Bonjour Fred,

Cet écrit n'est pas de moi mais d'une "non-fan", ce qui explique que comme beaucoup de personnes, elle pense qu'il dormait dans le même lit que les enfants, hors, c'est faux.
Il faut savoir qu'à Neverland, sa chambre n'en était pas vraiment une, c'était une pièce immense composée de plusieurs étages. En haut se trouvait une pièce avec son lit mais également un grand écran où il visionnait des films ou des dessins animés.
En bas, se trouvait une salle de jeux.
Michael ne partageait pas son lit avec les enfants, il dormait soit dans des sacs de couchages, soit sur des couvertures superposées et il laissait son lit aux enfants.
Lors du documentaire de Martin Bashir, Michael s'est "grillé" lui-même en disant qu'il partageait sa chambre avec des enfants, ce que les gens ont traduit par "lit".
Personnellement, je trouve que c'était une très mauvaise idée, mais cela n'enlève rien au fait qu'il n'était pas pédophile.

Excuses-moi pour le quiproquo, je n'avais pas fait attention que cet écrit n'était pas de toi.
Mais cela n'enlève rien à mes propos, sauf qu'ils ne s'adressent pas à toi Wink

En tous cas, pédophile ou non, je ne trouve pas normal que quelqu'un trouve "normal" qu'un adulte partage son lit avec un mineur, que cela est eu lieu ou non....

Fred973
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1055
Localisation: Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles...
Identité métaphysique: Athée
Humeur: Attentif - Calme
Date d'inscription: 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par _Krinou le Lun 26 Mar 2012 - 21:01

On est bien d'accord là-dessus. sourire

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par _mister am le Mer 11 Avr 2012 - 4:26

Human nature version tarus risley mémorial de bob marley.... trop bon! n'empéche que l'original de Michael Jackson est meilleur


http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=s8cic0kL9EU

admiration

_mister am
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages: 869
Localisation: dk
Identité métaphysique: .
Humeur: .
Date d'inscription: 15/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par Trouvère le Mer 11 Avr 2012 - 10:11

Je resterai "néophyte" sur la vie de Mickael Jackson.. car seules ses chansons, voire ses prestations m'intéressent..
Je ne lis jamais un magasine "people"..
S'il a été pédophile, c'est du ressort de la Justice américaine..

J'ai un intérêt plus grand pour les chanteurs, les artistes qui mettent leur vie privée à la porte.. J'ai toujours préféré Eddy Michel à Johnny Hallyday pour cette raison..

Trouvère
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1150
Localisation: Terre
Identité métaphysique: Ni dieu ni maître
Humeur: Variable selon la bière
Date d'inscription: 07/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michael Jackson pour les nuls.

Message par _Krinou le Mer 11 Avr 2012 - 14:44

Human Nature façon reggae. rire
J'aime bien parce qu'il n'a pas trop dénaturé la chanson d'origine mais c'est clair que la version de Michael est bien plus belle.
Et je dis pas ça parce que je suis fan, mais parce que c'est vrai. non mais
En tout cas, merci Mister Am pour cette version que je ne connaissais pas, pas plus que le chanteur d'ailleurs, je l'avoue. Embarassed

Trouvère, je suis sûre que vous ne l'avez pas fait exprès mais je pourrais être vexée par vos propos.
Je ne lis jamais la presse "people", tout ce que je sais de Michael, viennent des diverses biographies à son sujet et encore, je sélectionne.
Avec le temps j'ai appris à faire la différence entre un bon biographe et un type venu de nulle part qui surfe sur un évènement.
Je ne compte plus les biographies qui sont sorties dans les six mois qui ont suivi son décès.
Si je m'intéresse également à sa vie, ce n'est pas par curiosité déplacée mais parce que je suis fan et comme tout fan qui se respecte j'aime également connaître sa personnalité et celle de Michael était hors-norme et fascinante.
De plus, il faut savoir que la frontière est très mince entre son oeuvre et sa vie, beaucoup de ses chansons sont autobiographique et je le soupçonne même de n'avoir plus vraiment su faire la différence entre son personnage le "King of Pop" et l'homme Michael Jackson, cela étant renforcé par le fait que son nom même était celui de sa naissance, pas un pseudonyme.
Il est d'ailleurs assez intéressant de constater que dans plusieurs de ses clips ou films, son personnage s'appelle Michael : Thriller, Moonwalker...
Pour ce qui concerne sa présumé pédophilie, il y a longtemps qu'il a été jugé... et acquitté !
Si Michael a pu jouer avec les médias dans les années 80, notamment avec l'histoire du caisson hyperbare, il faut savoir que par la suite, il n'a eu de cesse de vouloir s'en protéger.
Ah oui, Michael avec un H. Merci.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 2395
Date d'inscription: 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum