Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Page 4 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par Tibouc le Lun 30 Jan 2012 - 15:17

L'histoire des sciences montre bien que cette frontière entre raison pure et spiritualité n'a cessée de bouger en faveur de la raison.

Rappeler vous de la terre plate, du soleil qui tournait autour de la terre, de l'humanité au centre de la création, etc ... Toutes ces fadaises ont été balayées par la science.
La terre plate et le soleil qui tourne autour ont été balayé comme tu dis par quelqu'un de profondément croyant.
Ce qui revient au titre du topic.

Actuellement et simplement dans le monde physique qui nous est accessible, nous n'expliquons que 5% de la matière-énergie composant l'univers les 95% répartis entre masse noire et énergie noire restent encore à découvrir. Il reste donc beaucoup de place pour les spiritualistes en attendant que la raison progresse d'avantage.
Sauf qu'il y aura toujours une question que la raison ne pourra pas résoudre, une question d'ailleurs bien plus fondamentale que toutes les questions scientifiques, c'est celle du sens de l'existence.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par _miamol le Lun 30 Jan 2012 - 15:21

@tout le monde, je n'en veux à personne, tout va bien. sourire

Beaucoup de choses ont été dites, alors je me permets de zapper un peu le tout pour revenir à mon idée de déconstruction du sens.
En fait voilà comment j'envisage les choses en ce qui me concerne, je crois que définir les choses à la manière "habituelle" fera tourner en rond même si on en venait à tenter de définir autrement que par la raison.

Il me semble que tenter d'appréhender l'extérieur ne fera pas avancer véritablement, car quoi que l'on fasse on voit le monde avec ses yeux, ses croyances, son orientation inconsciente à croire telle chose plutôt qu'une autre en sorte et à interpréter ce que l'on voit de telle façon plutôt qu'une autre. Je pense donc qu'avant de chercher à définir la conscience, la matière, la normalité etc etc, c'est soi même qu'il faudrait définir mais encore une fois pas de la manière habituelle en répertoriant toutes ses caractéristiques, mais en se déconstruisant. C'est pour ça que dans un premier temps j'ai cru que peut-être Tango n'appréciait pas ce que j'avais dit car "se déconstruire" est difficile, cela fait titiller les mécanismes de défense, transformer sa vision du monde, ses repères équivaut pour l'inconscient à une forme de mort, puisqu'en remettant en question sa perception c'est son identité tout entière qu'on remet en question et déconstruire les piliers de son identité c'est perçu émotionnellement comme sa propre mort. (En vérité ce n'est que son ego que "ça tue" ça transcende.)

Je crois que l'univers parle en terme de mouvement, et je crois que de la même manière il faut savoir réfléchir le monde et son ressenti en terme de mouvement, sachant que quoi qu'on fasse on tend toujours à rétablir un équilibre. Je crois que c'est la loi de Newton "tout action entraîne une réaction de force égale et opposée".
Si on comprend ses propres mécanismes internes, il est logique qu'on comprendra les mécanismes internes de l'univers. Nul besoin d'aller plus loin dans la définition dans un premier temps, avant de chercher et de noter les différences, il faut trouver les points communs et pour trouver ces derniers on ne peut non plus faire abstraction des différences.
Echafauder des hypothèses sur son propre fonctionnement est ce qui me paraît le plus sensé puisque rien de mieux que de réfléchir sur soi pour sentir si on a tort ou raison, vu que l'on devient le terrain de ses propres recherches.
Pour finir, on tourne en rond encore en échafaudant des hypothèses (mais je crois que cette opération est la base de tout questionnement) et on tourne encore en rond en opérant un retour sur soi.
Conclusion; "Connais-toi toi même" (Socrate) devient en terme de mouvement une spirale déconstruisante ou descendante à l'intérieur de soi et permet de trouver son lien avec l'univers car je crois qu'en procédant de la sorte on procède comme lui.
Tourner en rond n'est pas forcément mauvais puisque c'est comme ça que procède l'univers mais il est bon à chaque tour d'agrandir sa perception. (Donc le bonbon de Tango prend tout son sens. lol! )

miamol a écrit: je crois que définir les choses à la manière "habituelle" fera tourner en rond même si on en venait à tenter de définir autrement que par la raison.

Et voilà comment après déconstruction du sens et exploration de soi, une erreur devient une vérité (ou une vérité, une erreur) puisque vue sous un autre regard, son énonciation change toute la donne, au point que le sens des réalités s'inverse. sourire

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par Gepeto le Lun 30 Jan 2012 - 15:34

bravo miamol, je partage ta démarche ainsi que, évidemment celle de Hitori.

On en revient inexorablement à l'axiome alchimique du "solve et coagula" vis à vis de notre personnalité profonde, de la carapace protectrice de notre égo.
Mais cette vision des choses nécessite uns démarche qui, si elle n'a pas été entamée, laisse l'individu sourd et aveugle à de tels arguments...

Gepeto
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 532
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par zizanie le Lun 30 Jan 2012 - 16:00

Je poste ici une réflexion au sujet des transfusion sanguines pour les TJ car elle illustre l'intention et le résultat:
Pour ce qui est du sang, il me semble avoir lu des thèses sur un sang synthétique administrable aux TJ, je ne sais pas si cette voix de recherche à donné des résultats.
An moins, ici, il y a une intention, reste à savoir s'il y a eu un résultat.
Si comme je le pense, les TJ sont spiritualistes, ils se contenterons de l'intention mais s'il tiennent à la vie, c'est le résultat qui fera la différence.


Et pour répondre à Tibouc, avant l'invention de l'athéisme, tout le monde était croyant mais certains de ces croyants, les mieux instruits, se posaient des questions pertinentes au lieu d'avaler sans cesse des couleuvres.
C'est du bon usage des neurones que se réduit les croyances.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par _miamol le Lun 30 Jan 2012 - 16:38

Gepeto a écrit: bravo miamol, je partage ta démarche ainsi que, évidemment celle de Hitori.

On en revient inexorablement à l'axiome alchimique du "solve et coagula" vis à vis de notre personnalité profonde, de la carapace protectrice de notre égo.
Mais cette vision des choses nécessite uns démarche qui, si elle n'a pas été entamée, laisse l'individu sourd et aveugle à de tels arguments...

bravo à ton tour, je me sens en parfait accord avec cette remarque.
Spoiler:
Tiens ça me fait penser à ça, si ça te tente Wink Poème à énigme

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par Invité le Lun 30 Jan 2012 - 17:16

@zizanie :
Tu places le cerveau en maître incontesté de notre identité, en bonne matérialiste que tu es. C’est ta vision des choses et elle en vaut d’autres

Permets moi de ne pas la partager. Pour moi, le cerveau est une interface, importante et même capitale dans notre incarnation, mais en aucun cas le générateur de la conscience. La Conscience Une et Eternelle se manifeste à l’être en justement shuntant le cerveau conceptuel.

Mais pour adhérer à cette interprétation des choses, il faut avoir expérimenté la présence à notre présence. Tant que l’on essayera de vouloir conceptualiser notre démarche, on restera prisonnier du mental et incapable de sentir cette présence et à fortiori, même de l’envisager.

Tu dis qu’à mesure que la science avance elle relègue aux oubliettes les croyances passées ce qui sous entend qu’elle finira par découvrir le Grand Mystère. Permets moi, là aussi d’en douter, car le mental ne pourra jamais se sortir de sa condition de manège de foire tournant sur lui-même, en une ronde sans fin. Certes, la science avancera et fera des découvertes de plus en plus pointues, mais chaque fois qu’elle ouvrira une porte, elle avancera dans un espace inconnu et au bout de cet espace rencontrera une autre porte et ceci ad infinitum.

Dans la manifestation de l’Un, deux forces complémentaires sont à l’œuvre, ce que le Tao nomme le Yin et le Yang. Ces deux forces, s’interpénètrent en fluctuations inversement proportionnelles. Quand le vieux Yang « meurt », il donne « naissance » au jeune Yin et vice et versa. Au bout de l’infiniment grand, il y a l’infiniment petit et au bout de l’infiniment petit, il y a l’infiniment grand, représenté par l’Ouroboros cosmique.

Il n’y a pas de fin et il n’y a pas de commencement. Il y a la danse de Shiva, la danse des particules, dont nous participons, dans un ballet cosmique. Cette danse est rendu possible par la manifestation de l’absolu qui interpénètre tout sans en être affecté, en étant immanent et transcendant à la fois. Et nous sommes cela, cet Absolu, mais nous ne le savons pas…….à moins de cesser de croire que nous sommes autre chose.

C’est cela qu’on essayé de nous dire toutes les traditions ésotériques qui ont jalonnées les âges, mais peu l’ont compris, préférant s’étourdir, en devenant l’esclave de leur mental.

@miamol
Oui, c’est en nous que se trouve les réponses…….mais il ne faut pas oublier que le monde extérieur n’est que le reflet de notre intériorité. Tourner me plait bien, mais……. sur une piste de danse. rire

@Gepeto
Salut Gepeto, heureux de te retrouver.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par _Tan le Lun 30 Jan 2012 - 17:34

Bonjour tout le monde, voila un petit témoignage en passant à propos de ce qui peut se produire au-delà du mental et de la raison :

« Avant tout, j'aimerai vous dire que les textes qui suivent sont le reflet de mon vécu.
Je tente de décrire cela avec des mots qui ne peuvent être qu'un pâle reflet de mon expérience
personnelle et ne prétend aucunement détenir une quelconque vérité.
L'éveil s'est produit alors que je ne l'attendais pas. Après des années de pratiques diverses,
de lectures, de recherches, j'avais fini par tout laisser tomber en me disant que tout cela ne servait
à rien en fin de compte. J'ai cessé de chercher, cessé de pratiquer, cessé d'attendre que
quelque chose se produise et c'est dans cette cessation que ce que je n’attendais plus c'est révélé.
J'étais assis sur une terrasse et j'observais simplement ce qui se passait autour de moi.
Je n'attendais rien.
J'accueillais les images, les sons, les odeurs qui venaient à moi sans les analyser.
Je n'avais rien d'autre à faire que d'être là en cet instant.
Calme et détendu, heureux d'être là.
Je me suis laissé aller à ressentir ce calme.
Je ressentais cette sensation et j'observais toujours ce qui ce passait dans les alentours.
Je n'attendais rien, je ne désirais rien d'autre que d'être là.
Le mental a fait silence, je n'étais plus qu'une présence silencieuse.
J'ai commencé à ressentir la vie couler en moi et en tout ce que je voyais.
La même vie.

Cette même douceur je la ressentais maintenant en chaque personne que j'observais.
La douceur et la paix se manifestaient en arrière plan de l'activité dans laquelle ils étaient.
Je me suis mis à observer les objets, les choses et j'ai ressenti la même douceur en chaque chose.
Une lumière douce, dorée, émanait de tout cela, une lumière que je percevais de l'intérieur.
Ce n'est plus le "moi" qui observait, le "moi" avait disparu et il n'y avait plus que l'observation calme et limpide.
Tout ce que je percevais et ressentais m'apparaissait soudain comme ayant la même origine,
émergeant d'une seule et même source. J'étais cela et cela était moi.
Ce que je ressentais en moi, je le ressentais en toutes choses et en tout être vivant.
C'est la première fois que je me sentais réellement présent dans
l'instant présent, cet instant hors du continuum temps, éternel.
Avant cette expérience, je me disais souvent : oui, il faut profiter du moment présent.
Mais cela n'a rien à voir avec le fait de profiter du moment présent ou de vivre au jour le jour.
Profiter de l'instant présent fait toujours référence au passé et au futur, alors qu'être totalement
présent en cet instant n'y fait aucune référence. Le voile du temps s'est déchiré
et l'instant dans lequel la vie se manifeste est toujours le présent.
La présence rend cet instant lumineux.
»

http://www.eternelpresent.ch/eveil_interieur.html

Certains ressentiront peut-être quelque chose de profond en eux à la lecture de ces quelques lignes de douceur...


PS. Content de te retrouver Hitori. Ta prose est toujours aussi limpide. bravo


Dernière édition par Tan le Lun 30 Jan 2012 - 17:48, édité 2 fois
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par tango le Lun 30 Jan 2012 - 17:37

Hitori
bravo bravo pour ta prestation dans ce magnifique tango.
Tu mérites bien ma révérence, pour le fait d'être parvenu à suffisament t'effacer pour te laisser traverser par ce que je nomme la lumière éternelle.
N'y a-t-il pas dans ce que tu dis ce chacun aurait pu dire ?... N'est-ce pas cela qui ressemblerait au verbe de la conscience universelle ?
Mon ami, entre toi et moi, et entre nous tous, n' y a-t-il pas ce lien qui est plus fort que tout ?
Ton ego mérite les plus grand éloges que d'avoir pu s'effacer.
étonné un
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par zizanie le Lun 30 Jan 2012 - 17:37

Hitori a écrit:
Tu dis qu’à mesure que la science avance elle relègue aux oubliettes les croyances passées ce qui sous entend qu’elle finira par découvrir le Grand Mystère.
Encore faudrait-il qu'il y ait un Grand Mystère et la science n'a pas d'à priori, elle observe et découvre et c'est tout. C'est cette démarche modeste de la science qui la fait avancer à petits pas vers plus de connaissance, inutile de prédire des grand machins fumeux car on est quasi certain dans ce cas d'être dans l'erreur.

Que tu ne sois pas d'accord avec moi? C'est normal:
- tu es dualiste, tu crois à une transcendance et tu t'imagine que la vie a un sens qui reste à découvrir ou que des croyances t'imposent.
- je suis moniste, seul l'immanent suffit au réel et je donne librement le sens que je souhaite à ma vie seul le hasard des rencontres et des événements m'impose son dictat.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par _Tan le Lun 30 Jan 2012 - 17:46

Si je peux me permettre zizanie, dualisme et monisme ne sont rien de plus que des étiquettes arbitraires inventées par le mental.

Par exemple, tu te dis moniste, ben moi aussi : il n'y a que la Conscience. L'univers est une manifestation de la Conscience. La matière est une coloration du pur Regard.

Apparemment, le monisme et le dualisme ne vont pas suffir à définir les différents points de vue...

De plus, il n'y a pas à opposer immanence et transcendance. Comme je l'ai dit dans un autre fil (je copie-colle), il y a là une vérité que le mental ne peut appréhender dans sa totalité, une vérité qui le dépasse complètement, parce qu’effectivement, le mental ne peut pas se représenter « quelque chose » qui ne se distingue de rien.

Cet apparent paradoxe du divin qui descend vers des taux vibratoires de plus en plus bas (s’identifiant ainsi de plus en plus à la forme) tout en restant « en même temps » absolu, « entier » et « au-delà » de la manifestation, est le même paradoxe insoluble pour le mental que le paradoxe apparent entre l’immanence et la transcendance, qui représentent en fait deux aspects de la même réalité. C’est la dichotomie divine.

Seules des paraboles, des images comme celle des gouttes d’eau (ou celle des fractales et des hologrammes) peuvent illustrer cela, et encore, ce seront toujours des perspectives limitées, des formes mentales.


Dernière édition par Tan le Lun 30 Jan 2012 - 17:50, édité 1 fois
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par tango le Lun 30 Jan 2012 - 17:48

Bonjour Tan
merci pour ce texte/témoignage apaisant qui donne bien une représentation de ce que peut être l'éveil.
On retrouve bien la cessation de toutes intentions et de toutes identifications illusoires, qui permet l'accès à cette vraie nature, pure présence que nous sommes.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par _Tan le Lun 30 Jan 2012 - 17:53

Oui, et en plus du témoignage, une telle douceur et une telle paix sont appaisantes.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par tango le Lun 30 Jan 2012 - 17:55

Tan a écrit:Si je peux me permettre zizanie, dualisme et monisme ne sont rien de plus que des étiquettes arbitraires inventées par le mental.

Par exemple, tu te dis moniste, ben moi aussi : il n'y a que la Conscience. L'univers est une manifestation de la Conscience. La matière est une coloration du pur Regard.

Apparemment, le monisme et le dualisme ne vont pas suffir à définir les différents points de vue...
Monisme et dualisme sont des manières différentes de décrire la Réalité. La Réalité est Une, les façons de la peindre pour en donner la description sont infinies.
On peut choisir de se positionner dans la vision du monisme, mais il faudra alors démantibuler la question: Comment se fait-il qu'il y ait des choses qui ne soient pas comme les autres choses ?
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par Tibouc le Lun 30 Jan 2012 - 17:57

zizanie a écrit:Et pour répondre à Tibouc, avant l'invention de l'athéisme, tout le monde était croyant mais certains de ces croyants, les mieux instruits, se posaient des questions pertinentes au lieu d'avaler sans cesse des couleuvres.
C'est du bon usage des neurones que se réduit les croyances.
Si tu veux. Mais même si certes personne n'aurait osé dire publiquement que Dieu n'existait pas, certains étaient moins croyants que d'autres.
Et Galilée était un croyant profondément convaincu.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par zizanie le Lun 30 Jan 2012 - 18:00

@Tan, si tu es moniste, il n'y a pas lieu de parler de transcendance.
Tous les mots sont des étiquettes arbitraires mais il faut bien partir de quelque chose.
Tu veux faire de la métaphysique? Alors utilise le vocabulaire de la métaphysique sinon ça s'appelle de la voltige.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par zizanie le Lun 30 Jan 2012 - 18:04

Tibouc a écrit:
Et Galilée était un croyant profondément convaincu.
C'est pour cela qu'il s'est renié publiquement en ajoutant le célèbre "Et pourtant, elle tourne!"
Giordano Bruno n'a pas eu cette chance de rester en vie en allant au bout de ses convictions.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par gaston21 le Lun 30 Jan 2012 - 18:07

tango a écrit:Bonsoir Hitori

c'est toujours une grande joie de voir tes manifestations sur ce forum.

Toi être, pure substance immatérielle, comment fais-tu pour parvenir à matérialiser une pensée abstraite dans des mots concrets ?
N' y a-t-il pas dans ce simple phénomène la preuve que ce soit l' abstrait qui se condense pour se matérialiser ?

Vois-tu, il m'est concevable que la pensée pratique une sorte de respiration.
Ainsi
en inspirant, elle absorbe des informations tangibles pour les broyer et en faire de l'intangible
et en expirant elle dégluti ce qui de plus intangible se condense en tangible.

N'est-il pas curieux que la grossièreté des mots puissent subtilement me faire entendre ce que ton intimité ne saurait exposer sans l'avoir condensé ?

Hitori a écrit:Un spiritualiste n’a rien à prouver, il laisse cela au matérialiste, il a juste un devoir de témoignage, pour ceux que cela intéresse, car pour ceux que cela indispose et qui assimilent cela à du verbiage et bien, ils n’ont qu’à tout simplement passer leur chemin.
Il me semble que toute stratégie utilisée par la pensée soit imprégnée de la perversité qui consiste à affirmer son intime conviction.
Ainsi autant le spiritualiste que le matérialiste fermera ses yeux sur l'évidence même, et utilisera toutes formes de moyens de persuasion pour convertir son interlocuteur.
Il s'en va de comprendre que cette intime conviction est la dernière bouée à laquelle se raccroche le naufragé, et qu'il lui sera impossible de la lâcher.

Vois-tu Hitori, il est évident que tu n'ais pas besoin de preuves pour affirmer ta couleur spiritualiste, dans la mesure où justement tu as trouvé la preuve dans cette substance même que ne voient pas les matérialistes... Mais à mon avis au lieu de baisser les bras, et pour reprendre le titre du sujet, on pourrait justement faire une tentative de révéler une preuve.

Curieusement, je venais d'écrire une lettre à un ami athée, juste avant de découvrir ce sujet, si d'aventure il y a ici des chercheurs intéressés vous en trouverez une copie
"ICI":
Ah! ah! il me semble bien qu'il n'y ait pas de hasard, et, que nous nous soyons rencontrés pour nous frictionner et malgré tout s'aimer.

Avant même d'y revenir, j'ai parcouru dans une lecture rapide ton document dans lequel j'ai retrouvé ta vivacité pour justifier authentifier et affirmer la personnalité qu'il te semble être. Ce personnage qui d'emblée refuse toute forme de spiritualité et qui ne cesse de clamer son refus en y mêlant une sorte de rationalité pour noyer ses auditeurs, en leur faisant croire que sa conviction est le fruit d'une réflexion et non d'une émotion.

Mais vois-tu Ami , je ne suis pas dupe. Fort de savoir que l'intention originelle prédétermine le parcours de la pensée uniquement pour justifier cette intention , ce n'est pas toi que je responsabilise mais la nature de ton intention.

Par exemple tu ne crois pas en Dieu et tu l'affirmes, là tout le monde te comprend et accepte ton choix, mais quand tu affirmes que Dieu n'existe pas, là tu te comportes comme un croyant qui affirmerait que Dieu existe. Il est aussi nul d'affirmer l' existence que la non-existence. N'est-il pas plus juste de dire qu'on n' en sait rien ?

Ce que je dirais c'est qu'il existe des choses non-manifestées qui malgré tout provoquent des effets. Par exemple la force de gravité est invisible et malgré tout provoque une influence sur la matière. Alors comment dire ?... Il y a comme un plan au-dessus qui impose ses lois au plan du dessous... les lois qui régissent l'univers n'en sont-elles pas la preuve ?... Ce plan au-dessus contient les éléments non-manifestés par eux-même mais qui dirigent le ballet des manifestations.
Ce que je dirais c'est que ton regard s'arrête à ce que tes yeux physiques voient, conformément au comportement de la science matérialiste.
Mais vois-tu le pèlerin qui s'engage sur le chemin de la Vérité doit s'entrainer à porter son regard au-delà des simples manifestations. La Vérité est d'une substance qui n'est pas matérielle, alors il est inutile de continuer à vouloir la trouver dans la matière.
A propos de la matière, la science n'a pas encore prouvé son existence. Ne faut-il pas alors sortir de cette croyance ?

Allez Ami, sans vouloir te taquiner ouvres le troisième oeil. Celui qui permettra à ton regard de traverser les illusions que sont le matérialisme et son outil ratiboiseur qu'est la raison.

Tiens fais la bise à ta femme, et demandes toi en même temps si c'est ta raison qui fait que tu vives avec elle.

L'amour n'est-il pas une chose intangible qui malgré tout arrive à déjouer la raison ?

Bien à toi

La bise à tous.
Je découvre le sujet . Je me retrouve dans ce que dit Hitori, Tango, Tan, la Plume, etc...Je pense que tout peut se
concevoir dans cet ensemble que j'appelle Energie-Conscience , qui n'a que faire des notions d'espace et de temps . Tango, ta lettre à un athée m'a beaucoup plu. Pour information, un article que je puise dans AgoraVox :
http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/notre-galaxie-pourrait-communiquer-108981
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par Tibouc le Lun 30 Jan 2012 - 18:09

C'est pour cela qu'il s'est renié publiquement en ajoutant le célèbre "Et pourtant, elle tourne!"
Je ne comprends pas ce que tu veux dire. En quoi cette citation est-elle un reniement ?!
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par _miamol le Lun 30 Jan 2012 - 18:13

Tan a écrit:Si je peux me permettre zizanie, dualisme et monisme ne sont rien de plus que des étiquettes arbitraires inventées par le mental.

Par exemple, tu te dis moniste, ben moi aussi : il n'y a que la Conscience. L'univers est une manifestation de la Conscience. La matière est une coloration du pur Regard.

Apparemment, le monisme et le dualisme ne vont pas suffir à définir les différents points de vue...

De plus, il n'y a pas à opposer immanence et transcendance. Comme je l'ai dit dans un autre fil (je copie-colle), il y a là une vérité que le mental ne peut appréhender dans sa totalité, une vérité qui le dépasse complètement, parce qu’effectivement, le mental ne peut pas se représenter « quelque chose » qui ne se distingue de rien.

Cet apparent paradoxe du divin qui descend vers des taux vibratoires de plus en plus bas (s’identifiant ainsi de plus en plus à la forme) tout en restant « en même temps » absolu, « entier » et « au-delà » de la manifestation, est le même paradoxe insoluble pour le mental que le paradoxe apparent entre l’immanence et la transcendance, qui représentent en fait deux aspects de la même réalité. C’est la dichotomie divine.

Seules des paraboles, des images comme celle des gouttes d’eau (ou celle des fractales et des hologrammes) peuvent illustrer cela, et encore, ce seront toujours des perspectives limitées, des formes mentales.
Je suis d'accord avec ça dans l'état actuel des choses, mais tu dis cela comme si c'était peine perdue de réussir à faire la disctinction tout en se représentant le tout.
Pourquoi?
La conscience ou sa limite est mouvante nan? L'ego peut se transformer, n'est-ce pas le premier enseignement de la vie?
Quand on grandit, on ne voit plus la réalité de la même manière à cinq qu'à vingt ans et ainsi de suite. Alors en quoi peut-on dire qu'il est réellement besoin d'effacer son ego pour voir au delà de sa perception? Ne suffit-il pas qu'il voit clair en se réinventant?

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par ronron le Lun 30 Jan 2012 - 18:16

zizanie a écrit:@Tan, si tu es moniste, il n'y a pas lieu de parler de transcendance.
Tous les mots sont des étiquettes arbitraires mais il faut bien partir de quelque chose.
Tu veux faire de la métaphysique? Alors utilise le vocabulaire de la métaphysique sinon ça s'appelle de la voltige.
Pas tout à fait puisque monisme s'oppose plutôt à dualisme...

«Le monisme est une notion philosophique métaphysique. C'est la doctrine fondée sur la thèse selon laquelle tout ce qui existe – l'univers, le cosmos, le monde – est essentiellement Un, un tout unique, donc notamment constitué d'une seule substance 1. Le monisme s'oppose à toutes les philosophies dualistes, qui séparent monde matériel ou physique et monde psychique ou spirituel.»
Source

En opposition à transcendance vous retrouvez l'immanence...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par Invité le Lun 30 Jan 2012 - 18:32

@zizanie
Dualisme !!?? Non, non, lis mon identité métaphysique…… Hitorisme. rire

@Tan
Très beau texte. Toujours heureux de te croiser, moi aussi.

@tango :
Et pourtant il est coriace le bougre (mon ego), mais il faudra bien qu’il comprenne que ce n’est pas lui le maître, non mais…......Belle lettre. Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par _Tan le Lun 30 Jan 2012 - 18:44

miamol a écrit:Je suis d'accord avec ça dans l'état actuel des choses, mais tu dis cela comme si c'était peine perdue de réussir à faire la disctinction tout en se représentant le tout.
Pourquoi?
Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris ta question miamol : une distinction entre quoi et quoi ?

miamol a écrit:La conscience ou sa limite est mouvante nan? L'ego peut se transformer, n'est-ce pas le premier enseignement de la vie?
Oui, toutes les formes naissent, évoluent puis meurent. L’ego n’échappe pas à la règle.
Par contre, je n’identifie pas la conscience (la Présence) à l’ego. L’ego est une forme ; la conscience n’en est pas une : elle n’est pas manifestée. Bref, dire que la conscience est « mouvante », je ne sais pas trop ce que ça veut dire. Disons que la conscience est dynamique.

miamol a écrit:Quand on grandit, on ne voit plus la réalité de la même manière à cinq qu'à vingt ans et ainsi de suite. Alors en quoi peut-on dire qu'il est réellement besoin d'effacer son ego pour voir au delà de sa perception? Ne suffit-il pas qu'il voit clair en se réinventant?
Il n’y a rien à effacer. L’ego (le mental, la personnalité) est un outil merveilleux et indispensable pour fonctionner dans un monde physique. C’est juste que l’on fait l'erreur de se prendre pour l’outil : nous sommes identifiés à notre ego, nous croyons être notre personnalité.

Pourtant, nous ne sommes pas notre personnalité, notre ego, qui n’est rien d’autre qu’un amas de pensées et de souvenirs. Nous sommes la Présence, le sujet, le « Je suis ». Cela est intangible : ce n’est pas une forme, ce n’est pas observable.
De plus, la Présence est immuable : c’est le seul facteur constant dans la vie. La Présence, le sentiment d’Être n’évolue pas. C’est le champ de conscience au sein duquel advient toute ta vie. La Présence est sans âge, elle est toujours là, en arrière-plan.
L'espace de la conscience est exactement la même « chose » que l'espace du moment présent. C'est là tout ce qui existe. Ce n'est pas pour rien que la Conscience est parfois appelée Présence...

Lorsque tu dis que tu ne percevais pas la réalité de la même manière il y a 10 ans qu’aujourd’hui, je te comprends, mais tu ne parles pas de ta conscience, de ce que tu es. Tu parles de l’image du monde que tu as. Ce sont tes représentations mentales qui ont évolué, c’est-à-dire tes pensées, jugements, opinions au sujet du monde.
Ce qui n’a par contre pas changé, c’est la conscience au sein de laquelle tes images du monde se sont formées. L’éveil spirituel, c’est réaliser que nous ne sommes pas notre personnalité, mais que nous sommes la Conscience, la Présence. Nous ne sommes pas le penseur, nous sommes l’Être derrière le penseur.
Sans la Conscience, il n’y aurait ni perception, ni pensée, ni monde.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par _miamol le Lun 30 Jan 2012 - 19:11

J'adore ce que tu dis ^^.
Quand je parle de disctinction je faisais référence à tes propres dires, tu dis que le paradoxe "divin" est inconcevable pour le mental si j'ai bien compris;
tan a écrit:il y a là une vérité que le mental ne peut appréhender dans sa totalité, une vérité qui le dépasse complètement, parce qu’effectivement, le mental ne peut pas se représenter « quelque chose » qui ne se distingue de rien.
Si je suis ce que tu viens de dire ça donne;

l'image du monde = ego = reflet = devenir = linéarité
Concience = miroir = Etre = Présence = instant présent
C'est ça en gros?

Si oui, peut-on trouver le lien logique entre les deux? Dans notre conception? afin de se représenter ce "quelque chose" qui ne se distingue de rien au niveau de l'infiniment petit si j'ai bien compris ce que tu dis mais qui se distingue dans la forme.
Bon si je suis complètement à côté de la plaque t'as le droit de me le dire. ^^

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par _Tan le Lun 30 Jan 2012 - 19:39

miamol a écrit:J'adore ce que tu dis ^^.
Merci sourire

miamol a écrit:Quand je parle de disctinction je faisais référence à tes propres dires, tu dis que le paradoxe "divin" est inconcevable pour le mental si j'ai bien compris;
Tan a écrit:il y a là une vérité que le mental ne peut appréhender dans sa totalité, une vérité qui le dépasse complètement, parce qu’effectivement, le mental ne peut pas se représenter « quelque chose » qui ne se distingue de rien.
Oui, en fait, le mental voit un paradoxe là où il n’y en a pas. Il n'y a qu'en prenant conscience de l’Être que l'on peut réaliser qu’en fait il n’y a pas de paradoxe...

miamol a écrit:Si je suis ce que tu viens de dire ça donne;

l'image du monde = ego = reflet = devenir = linéarité
Concience = miroir = Etre = Présence = instant présent
C'est ça en gros?
En gros oui, sauf pour le miroir mais bon, on va pas chipoter. D’un côté (façon de parler), il y a le monde, la manifestation, le temps, la matière, les formes etc.
De l’autre, il y a la Source de tout ça, l’Être, la Vie unique et sans forme, la Conscience, le non-manifesté, l’Inconnaissable, l'intemporel, le sacré.

Mais il n'y a pas de séparation entre la Source et la manifestation, entre le sans-forme et les formes. Quelque part, l'Absolu est en même temps en nous, en chaque forme (jusqu'au moindre atome), et « au-delà ». C'est là qu'il y a un paradoxe apparent. C'est le paradoxe entre immanence (à l'intérieur) et transcendance (« au-delà »).

miamol a écrit:Si oui, peut-on trouver le lien logique entre les deux? Dans notre conception? afin de se représenter ce "quelque chose" qui ne se distingue de rien au niveau de l'infiniment petit si j'ai bien compris ce que tu dis mais qui se distingue dans la forme.
Bon si je suis complètement à côté de la plaque t'as le droit de me le dire. ^^
Non, tu n’es pas à côté de la plaque du tout, au contraire. J’ai lu beaucoup de tes post, et je les trouve d’une grande clairvoyance. Simplement, il me semble que tu intellectualises un peu trop. Je pense qu’il est futile de trop vouloir conceptualiser l’inconceptualisable, parce que c’est impossible, et le résultat est en général assez embrouillé. C’est normal. sourire

Le plus important est de reprendre conscience de l’Être, de ressentir la Présence à soi comme dit Pansemiotix. Cela ne se fait pas avec le mental, mais avec le « toucher intérieur ». Dès que le « contact » est établi, dès lors qu’on ne se prend plus pour notre ego, alors la paix intérieure arrive, et elle grandit, elle grandit de plus en plus. Il y a comme un sentiment de « vastitude », et cet état transcende toutes les questions et interrogations. Le mental fait silence.
C’est difficile à exprimer, mais à un moment, on ne cherche plus à comprendre, seulement à Être, et alors on peut observer avec un grand sourire intérieur la danse des formes se dérouler sous nos yeux.
J’espère ne pas avoir été trop embrouillé…
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment peut-on être équilibré, instruit, intelligent et spiritualiste

Message par _miamol le Lun 30 Jan 2012 - 20:21

Merci, sourire
nan du tout je comprends très bien ce que tu dis et tes propos sur le silence rejoignent ceux de Tango.
Je suis complètement d'accord avec le fait que j'ai tendance à tout intellectualiser et que je suis encore embrouillée dans ma réflexion mais je ne peux pas renoncer à vouloir mettre un lien logique la dedans avec des mots.
J'en suis tout bonnement incapable et dieu sait que j'ai essayé mais ça me parait contre nature justement.
Dans mon ressenti la compréhension comprend justement l'Etre et l'Etre comprend en lui la compréhension.
Quand j'étais dans mon expérience "métaphysique" je comprenais tout comme si c'était évident alors c'est vrai que je n'arrivais pas bien à le dire avec des mots, mais c'était une révélation tu vois et même si les mots ne seront jamais qu'un reflet de cette vérité, cela peut quand même être utile pour qui se reconnaîtra dedans, ça pourrait être perçu comme un fil d'Ariane alors j'ai de la chance je pense avoir fait déjà du chemin et j'ai encore beaucoup de temps devant moi.
Je me dis tu vois que si je pouvais écrire tout ce que je sais maintenant et retourner dans le temps pour le donner à la jeune Miamol ça lui aurait évité bien des souffrances et peut être que quelqu'un d'autre attend de trouver des réponses à sa réalité, je ne vois pas l'intérêt de garder tout ça pour soi, il faut bien essayer de traduire.

Bref, je conçois cette idée de silence mais pour moi le silence c'est accepter le manque, l'injustice de ne pas avoir la perception adéquate.
C'est taire le fait que nous ne sommes jamais que des handicapés en souffrance quand on ne voit pas vraiment les choses.
Ca me révolte en vérité cette idée. furieux Alors bon, je m'aménage des temps de pause sinon je risque d'imploser. lol!

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum