Le déni de réalité

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Dim 5 Fév 2012 - 16:58

miamol a écrit:Tu crois ça toi? Si les cycles d'involution sont générés par soi et malgré soi alors ils peuvent être évités, nan?

La perception de la réalité induit à mon sens la perception de ses enérgies qui nous font nous mouvoir et mouvoir sa conscience.
Et peut-être qu'un déni serait le fruit de cette involution alimentée malgré soi.
Je ne crois pas que ce soit tant que ça important de se demander s'il existe une réalité en dehors de soi, je crois que ce qui est important, est de se demander si déjà on sait tout de sa réalité (intérieure) par le fait.
Les cycles de la vie sont générés par tout l’univers. Il y a là une logique qui dépasse complètement les limites de notre entendement. La manifestation est soumise à l’impermanence des choses. La caractéristique première d’un cycle, c’est qu’il a un début et une fin. Celui qui n’accepte pas qu’un cycle d’évolution soit fini, va à l’encontre du courant de la vie. Les cycles d’involution ne sont pas « mal » ; il n’y a pas de bien et de mal. Il n’y a que le Bien supérieur, l’amour qui embrasse tout.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par zizanie le Dim 5 Fév 2012 - 17:03

Tan a écrit:
zizanie a écrit:
Tan a écrit:Permets-moi d’en douter : on peut tout autant dire que l’Être est la réalité. De ce point de vue, il n’y a donc pas de réalité extérieure à l’Être.
Bien sûr que l'être fait parti de la réalité mais en même temps, il est spectateur de cette réalité extérieure à lui-même et cela même s'il y a en lui une réalité intérieure qui lui est propre et intime
Tu as mal lu. Je n’ai pas dit que l’Être faisait partie de la réalité ; j’ai dit que l’Être est la réalité. Autrement dit, il n’y a pas de réalité en-dehors de l’Être.

zizanie a écrit:
Tan a écrit:
zizanie a écrit:L’autiste fait-il un déni de réalité?
Je constate en tout cas que ton arrogance, elle, est bien réelle.
Comme le dit si justement Stirica: "Toute réalité est réinterprèté par le prisme de la conscience individuelle." Et c'est ce prisme qui te fait me voir arrogante.
La question sur l'autisme est une vrai question, elle ne te vise nullement. Si tu l'as prise comme te concernant, c'est qu'il y a un problème est de ton coté, Tan?
Bien-sûr, j’ai dû rêver. Tu te fous du monde à longueurs de pages avec hypocrisie et condescendance, et tu viens encore la ramener. Une bonne paire de baffes, c’est ça qui te manque. diable au fouet
Ce n'est pas moi Tan, c'est ta réalité, tu vas de faire du mal à ton être lol!
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Dim 5 Fév 2012 - 17:06

zizanie a écrit:Ce n'est pas moi Tan, c'est ta réalité, tu vas de faire du mal à ton être lol!
C’est pas de ma faute, ma copine venait de me mettre un coup de polochon en pleine poire, faut que j’me venge !
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par zizanie le Dim 5 Fév 2012 - 17:12

Tan a écrit:
zizanie a écrit:Ce n'est pas moi Tan, c'est ta réalité, tu vas de faire du mal à ton être lol!
C’est pas de ma faute, ma copine venait de me mettre un coup de polochon en pleine poire, faut que j’me venge !
Mais, tu n'as pas de copine voyons, juste ton être et lui seul! et ce polochon n'existe que parce que ton être en a décidé ainsi et c'est toi qui t'autoflagelle avec ce polochon que ton être crée.
Ne rejettes pas la faute, il n'y a que toi, toi, toi ... d'ailleurs les autres personnes du forum ne peuvent-être temoins de notre conversation car ils n'existent que par ton être et n'ont pas de réalités propres. mdr
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Dim 5 Fév 2012 - 17:21

zizanie a écrit:Mais, tu n'as pas de copine voyons, juste ton être et lui seul! et ce polochon n'existe que parce que ton être en a décidé ainsi et c'est toi qui t'autoflagelle avec ce polochon que ton être crée.
Ne rejettes pas la faute, il n'y a que toi, toi, toi ... d'ailleurs les autres personnes du forum ne peuvent-être temoins de notre conversation car ils n'existent que par ton être et n'ont pas de réalités propres. mdr
Oui, en fait c'est un peu comme la matière, hein : puisque je peux la toucher, ça ne peut pas être une illusion ! Je n'y avais pas pensé...

Le paradigme spiritualiste est un tout petit peu plus subtil que ça, mais comment veux-tu l'expliquer à quelqu'un qui ne veut pas le savoir ? dubitatif
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Dim 5 Fév 2012 - 17:27

Tan a écrit:Les cycles de la vie sont générés par tout l’univers. Il y a là une logique qui dépasse complètement les limites de notre entendement. La manifestation est soumise à l’impermanence des choses. La caractéristique première d’un cycle, c’est qu’il a un début et une fin. Celui qui n’accepte pas qu’un cycle d’évolution soit fini, va à l’encontre du courant de la vie. Les cycles d’involution ne sont pas « mal » ; il n’y a pas de bien et de mal. Il n’y a que le Bien supérieur, l’amour qui embrasse tout.
Pourquoi on pourrait pas élargir son entendement pour comprendre la logique de l'univers?
Et puis un cycle, c'est circulaire et continu de sorte que le début se confond avec la fin et ainsi de suite. Donc rien n'est jamais vraiment fini. Tu parles comme Tango avec ton impermanence des choses, mais pourquoi on ne pourrait pas intégrer ça à son entendement?

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par Jipé le Dim 5 Fév 2012 - 17:30

Tan:
Bien-sûr, j’ai dû rêver. Tu te fous du monde à longueurs de pages avec hypocrisie et condescendance, et tu viens encore la ramener. Une bonne paire de baffes, c’est ça qui te manque.
Où est la légendaire zénitude des disciples des Maîtres spirituels ? dubitatif

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par Jipé le Dim 5 Fév 2012 - 17:37

Tan:
En ce qui me concerne, je n'ai aucun doute quant au fait que nos problèmes ne sont pas dus aux situations (qu'elles soient extérieures ou non), mais qu'ils sont dus à notre refus compulsif de ce qui est. Si je suis malade et que je refuse cet état de choses, je crée ma souffrance. La souffrance n'est pas du à la maladie, mais au refus d'être malade.
Mais qu'est-ce que c'est encore ces inepties à la mord moi le noeud !!!
Si tu acceptes ta maladie en ayant un cancer des os, tu crois que tu ne souffriras pas ? Faut arrêter ce genre de propos de suite Tan !!!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Dim 5 Fév 2012 - 17:38

miamol a écrit:Pourquoi on pourrait pas élargir son entendement pour comprendre la logique de l'univers?
Et puis un cycle, c'est circulaire et continu de sorte que le début se confond avec la fin et ainsi de suite. Donc rien n'est jamais vraiment fini. Tu parles comme Tango avec ton impermanence des choses, mais pourquoi on ne pourrait pas intégrer ça à son entendement?
On peut intégrer ça à son entendement, mais ça n’est pas une compréhension mentale. C’est l’entendement mental qui est dépassé. Le fait de l’intégrer à son entendement signifie avant tout l’acceptation des cycles d’involution. Il s’agit aussi de ne pas vouloir tout maîtriser en permanence. On ne peut pas tout contrôler, ni tout comprendre, mais ça n’est pas nécessaire heureusement. Le lâcher-prise me semble plus indiqué. La compréhension vient ensuite, en son temps, petit à petit. Il faut laisser le temps à la graine de germer.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Dim 5 Fév 2012 - 17:43

Jipé a écrit:
Tan a écrit:En ce qui me concerne, je n'ai aucun doute quant au fait que nos problèmes ne sont pas dus aux situations (qu'elles soient extérieures ou non), mais qu'ils sont dus à notre refus compulsif de ce qui est. Si je suis malade et que je refuse cet état de choses, je crée ma souffrance. La souffrance n'est pas du à la maladie, mais au refus d'être malade.
Mais qu'est-ce que c'est encore ces inepties à la mord moi le noeud !!!
Si tu acceptes ta maladie en ayant un cancer des os, tu crois que tu ne souffriras pas ? Faut arrêter ce genre de propos de suite Tan !!!
Fais attention à la crise d'apoplexie Jipé… sourire A ton âge, c'est dangereux de s'énerver comme ça.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par Jipé le Dim 5 Fév 2012 - 17:44

JO a écrit:oui, mais il est schizophrène!
Tan, tu as raison de dire que la souffrance vient de la résistance au changement plus que de la réalité du traumatisme . Je me souviens d'avoir conspué le gynécologue qui prétendait nous faire avaler ça en préparation à l'accouchement ! On ne peut nier qu'une crampe fait mal, et l'utérus en travail , c'est un muscle qui travaille, c'est douloureux, mais la relaxation/respiration rend ce travail intense mais sans douleur . Inoui ? Non . C'est vrai que la douleur se maitrise et que ça s'apprend .
Mais Jo, bien sûr que certaines douleurs se contrôlent, mais ça dépend de quelles souffrances et maladies, faut pas tout mélanger et laisser croire comme Tan le voudrait, que tout vient du mental, va calmer par la pensée une crise de coliques néphrétiques, tiens!...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par Jipé le Dim 5 Fév 2012 - 17:49

Tan a écrit:
Jipé a écrit:
Tan a écrit:En ce qui me concerne, je n'ai aucun doute quant au fait que nos problèmes ne sont pas dus aux situations (qu'elles soient extérieures ou non), mais qu'ils sont dus à notre refus compulsif de ce qui est. Si je suis malade et que je refuse cet état de choses, je crée ma souffrance. La souffrance n'est pas du à la maladie, mais au refus d'être malade.
Mais qu'est-ce que c'est encore ces inepties à la mord moi le noeud !!!
Si tu acceptes ta maladie en ayant un cancer des os, tu crois que tu ne souffriras pas ? Faut arrêter ce genre de propos de suite Tan !!!
Fais attention à la crise d'apoplexie Jipé… sourire A ton âge, c'est dangereux de s'énerver comme ça.
mais oui, c'est ça, noie bien le poisson au lieu de répondre...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _La plume le Dim 5 Fév 2012 - 17:53

Il faut l'accueillir gentiment et lui dire "bonjour ma maladie, que vient tu m'enseigner que je n'ai pas vu ? " parce qu'avant qu'elle ne se manifeste sur le plan physique elle était déjà présente dans le mental ... c'est à ce moment là qu'il eut fallu agir.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Dim 5 Fév 2012 - 17:58

Jipé a écrit:mais oui, c'est ça, noie bien le poisson au lieu de répondre...
Loin de moi cette funeste idée cher ami ; je t’explique simplement que c’est toi qui crée tes maladies. La preuve : en ce moment, tu es en train de te fabriquer un bon cancer. Trop de stress, trop de colère…
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par Jipé le Dim 5 Fév 2012 - 18:08

Tan a écrit:
Jipé a écrit:mais oui, c'est ça, noie bien le poisson au lieu de répondre...
Loin de moi cette funeste idée cher ami ; je t’explique simplement que c’est toi qui crée tes maladies. La preuve : en ce moment, tu es en train de te fabriquer un bon cancer. Trop de stress, trop de colère…
lol! merci docteur, combien je vous dois ?
Tu confonds beaucoup de choses, mais bon...a quoi ça sert de vouloir t'expliquer ?
Juste une question...un bébé qui nait avec un lymphome, est-ce lui qui l'a créé ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Dim 5 Fév 2012 - 18:12

Jipé a écrit:Si tu acceptes ta maladie en ayant un cancer des os, tu crois que tu ne souffriras pas ?
Oui !

Jipé a écrit:Juste une question...un bébé qui nait avec un lymphome, est-ce lui qui l'a créé ?
Evidemment. Il ne faut pas se leurrer Jipé : tout ce que nous vivons, nous le vivons parce que nous avons choisi d'en faire l'expérience. Tu as choisi tes parents, ton code génétique etc. Je sais que ça va à l'encontre du misérabilisme ambiant et de la culture de la victimite, mais c'est comme ça. affraid
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par Jipé le Dim 5 Fév 2012 - 18:28

Tan a écrit:
Jipé a écrit:Si tu acceptes ta maladie en ayant un cancer des os, tu crois que tu ne souffriras pas ?
Oui !

Jipé a écrit:Juste une question...un bébé qui nait avec un lymphome, est-ce lui qui l'a créé ?
Evidemment. Il ne faut pas se leurrer Jipé : tout ce que nous vivons, nous le vivons parce que nous avons choisi d'en faire l'expérience. Tu as choisi tes parents, ton code génétique etc. Je sais que ça va à l'encontre du misérabilisme ambiant et de la culture de la victimite, mais c'est comme ça. affraid
ben voyons lol! tu nous fais du Septour là croule de rire

Ps: tu as donc choisi d'être aussi euh...... comment dire euh....... (bip)

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par Geveil le Dim 5 Fév 2012 - 18:41

 par Millenium

Voila, j'ouvre se sujet car je pense ,que seul la confrontation avec la réalité forge une vision du potentiel humain à se libérer des croyances qui emprisonnent notre évolution harmonieuse commune.
C'est exactement ce que dit ma signature.

C'est cette confrontation qui révèle à mon sens, notre identité d'acteur de l'évolution.(responsabilité)
Pourquoi confrontation et pas acceptation ?

 par JO
Le déni est difficile, dans la réalité matérielle : si je me jette par la fenêtre , je tombe, je ne vole pas . Si je le fais, il y a pathologie mentale .

Donc, la réalité est faite de lois ?

 
par Shidorian
Une perception peut être considérée comme venant de l'"extérieur" à la limite, encore que ce qui vient de l'extérieur ce ne sont que des photons (vue), des molécules (odorat, gout), un déplacement (ouïe) etc... donc techniquement la perception est nécessairement interne car déjà interprétée.
Exact, et tu as raison de mettre « extérieur » entre guillemets. Voir mon texte intérieur et extérieur

Quand au "traumatisme" là pour le coup c'est net et précis: rien d'extérieur n'est traumatisant, c'est le vécu subjectif qu'on en as qui l'est. Tuer et voir mourir des gens déchiquetés par un fusil d'assaut n'est pas traumatisant pour tous, certaines choses très agréables sont traumatisantes pour un enfant (cf le post sur "les frontières sexuelles")...
Sans doute, s'il y a un extérieur, et comme tu le dis avec justesse, tout est intérieur.

Dans un deuxième temps c'est

....ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.

 
par Tan Aujourd'hui à 12:49

Il y a une réalité extérieure ? Extérieure à quoi ?
Excellente question

 par zizanie Aujourd'hui à 13:13
Extérieure à soi, extérieure à l'être, extérieure à ses croyances ... ça va sans dire!
Soi, l'être, il faut choisir, à moins que dans la tête de l'extérieur de Geveil nommé Zizanie, le soi et l'être soient la même chose.

L'autiste fait-il un déni de réalité?
Bonne question, réponse ci-dessous par JO et Miamol.

 
par Tan Aujourd'hui à 14:04

Permets-moi d’en douter : on peut tout autant dire que l’Être est la réalité. De ce point de vue, il n’y a donc pas de réalité extérieure à l’Être.
Je trouve ce raisonnement correct.
 par Stirica Aujourd'hui à 14:08

Toute réalité est réinterprétée par le prisme de la conscience individuelle. En ce sens parler de "déni de la réalité" est stupide.
Millenium veut sans doute parler de la question «  Y-a-t-il une réalité extérieure ?»
Et cette question n'est pas stupide
 
par zizanie Aujourd'hui à 14:51

Tan a écrit:
zizanie a écrit:
Extérieure à soi, extérieure à l'être, extérieure à ses croyances ... ça va sans dire!

Permets-moi d’en douter : on peut tout autant dire que l’Être est la réalité. De ce point de vue, il n’y a donc pas de réalité extérieure à l’Être.
Oui, mais il y a une autre réalité dont personne ne parle, c'est le néant, je préciserai ci-dessous.
Bien sûr que l'être fait partie de la réalité mais en même temps, il est spectateur de cette réalité extérieure à lui-même et cela même s'il y a en lui une réalité intérieure qui lui est propre et intime.
« Faire partie de » implique que quelque chose englobe l'être, ce qui est en contradiction avec « l'Être est la réalité ».
Par ailleurs, dire qu'il est spectateur de la réalité c'est dire qu'il lui est extérieur, et du coup, il n'est pas la réalité à lui tout seul. Cette contradiction est levée par la concept de séparation dont je parlerai plus loin.

@Stirica, malgré ce prisme individuel qui réinterprète toute réalité, le déni de réalité a une existence clinique objective.
Soit, mais nous sommes alors en psychologie et non en métaphysique.
 
par Tan Aujourd'hui à 15:04

zizanie a écrit:

Tu as mal lu. Je n’ai pas dit que l’Être faisait partie de la réalité ; j’ai dit que l’Être est la réalité.
Autrement dit, il n’y a pas de réalité en-dehors de l’Être.
Voilà!
 par JO Aujourd'hui à 15:16

L'autiste souffre, je crois, d'un manque de parception de la réalité psychique d'autrui . Lire les livres de Daniel Tammet ( dont : je suis né un jour bleu"), autiste Asperger de haut niveau .C'est saisissant .
Sans avoir ce degré de "coupure" avec la réalité "extérieure", beaucoup de gens souffrent de se sentir isolés dans une gangue imperméable à autrui .Il n'y a pas déni mais non perception .
 par miamol Aujourd'hui à 15:18
pour l'autisme car je trouve que c'est une question judicieuse, les autistes sont des genies qui s'ignorent à mes yeux car je pense qu'ils sentent que quelque chose débloque dans "la réalité" acceptée de tous.
En effet, et ce qui débloque, c'est la séparation; j'expliquerai ci-dessous.
Pour moi le déni de réalité, c'est l'inconscient.
C'est un éclairage intéressant, qui implique que la seule réalité serait le conscient ?
C'est en interaction continue, de sorte que l'intérieur et l'extérieur communiquent.
Il y a un intérieur et un extérieur à cause de la séparation.

Et je suis d'accord avec tout ce qu'à dit Millenium, la réalité extérieure ou le choc qu'elle produit est une réminiscence d'une réalité ou d'un traumatisme intérieur.
En toute logique, il faut bien séparer les niveaux conceptuels, la réalité «  extérieure » et «  le choc » ne sont pas du même niveau, l'un est une conséquence possible de l'autre, idem pour traumatisme. Ceci dit, le choc est une réalité ainsi que le traumatisme en ce sens qu'ils sont vécus. Nous en revenons donc à cette question fondamentale: existe-t-il quelque chose qui provoque le vécu et ne soit pas ce vécu ?

Voilà mon point de vue pour faire synthétique parce que sinon je vais faire taper sur les doigts par Geveil.
Tes doigts sont peut-être fins comme une porcelaine de Saxe et je ne me permettrais pas de taper dessus.

 
par JO Aujourd'hui à 15:31

dénier la réalité,c'est dire le contraire de ce qui est admis comme tel par le plus grand nombre, depuis longtemps et que l'expérience confirme .Mais ça ne veut pas dire que la réalité n'aura pas changé de consensus plus tard . L'évolution est aussi la réalité : tout change.
Oui, mais ça ne répond pas à la question « fondamentale » que j'ai posée ci-dessus.
 par miamol Aujourd'hui à 15:39

C'est "par le plus grand nombre" et "consensus" qui me gène dans ta définition JO. Comme si la réalité était arbitraire... ???
Il n'y a qu'à moi que ça pose problème?
Non, à moi aussi

 par Stirica Aujourd'hui à 15:41

Elle n'est pas arbitraire dans l'absolu. Elle le devient quand elle est perçue.
Pourrais-tu préciser ce que tu entends par «  arbitraire » ?

 par JO Aujourd'hui à 15:53

tout le monde s'accorde sur des points évidents : une table est une table à peu près pour tous ... sauf pour les peuples qui vivent sans table et ignorent le mot .
Parler de «  tout le monde » c'est admettre implicitement qu'il existe une réalité «  extérieure », or c'est le déni d'extérieur qui me paraît en question.

Voici maintenant mon explication d'intérieur/extérieur:
L'Être est un et à ce titre ne peut se connaître lui-même, pas plus qu'un œil ne peut se voir ou une épée se couper. Pour se connaître, il a besoin de relation, car nous en faisons tous l'expérience, c'est dans la relation, à la nature, à autrui, à son corps, à ses rêves que nous nous connaissons. Pour se connaître, l'Être a donc besoin de l'Autre, or l'autre il l'obtient en se morcelant ( Comme c'est écrit dans la Genèse, pour créer, Dieu s'est annulé en un point de lui-même ). En résulte une myriade d'étincelles d'être, chacune ne pouvant se connaître elle-même mais dans la rencontre avec d'autres étincelles. Toutefois, si chaque étincelle est un sujet, cette séparation fait d'une autre étincelle un objet pour l'une. Comme aucune étincelle n'accède à l'intériorité d'une autre, sinon elles ne feraient qu'une, l'autre est perçue comme un objet pour l'une, comme extérieure. Donc, tout est intérieur à l'Être, tout se passe dans l'Être, mais pour chaque étincelle d'être, tout est extérieur.Ce qui débloque, comme le disait ci-dessus Miamol, c'est le traumatisme de la séparation. Mais sans ce traumatisme, nulle vie ne serait possible.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par Millenium le Dim 5 Fév 2012 - 18:59

Tan a écrit:
miamol a écrit:Pourquoi on pourrait pas élargir son entendement pour comprendre la logique de l'univers?
Et puis un cycle, c'est circulaire et continu de sorte que le début se confond avec la fin et ainsi de suite. Donc rien n'est jamais vraiment fini. Tu parles comme Tango avec ton impermanence des choses, mais pourquoi on ne pourrait pas intégrer ça à son entendement?
On peut intégrer ça à son entendement, mais ça n’est pas une compréhension mentale. C’est l’entendement mental qui est dépassé. Le fait de l’intégrer à son entendement signifie avant tout l’acceptation des cycles d’involution. Il s’agit aussi de ne pas vouloir tout maîtriser en permanence. On ne peut pas tout contrôler, ni tout comprendre, mais ça n’est pas nécessaire heureusement. Le lâcher-prise me semble plus indiqué. La compréhension vient ensuite, en son temps, petit à petit. Il faut laisser le temps à la graine de germer.

C'est le bien être dans l'inconscience que tu prônes, c'est je pense à l'opposé de l'identité humaine qui est celle d'acteur de l'évolution.

Pour être acteur libre , il est indispensable de prendre conscience de la réalité de la condition humaine, c'est indispensable pour Être ,c'est à dire pour acquérir une vision de notre identité commune en évolution et forcément une vision de son potentiel à se libérer.

L'homme n'est pas fait pour croire au fond d'un temple ,mais pour savoir et être acteur.









avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par Millenium le Dim 5 Fév 2012 - 19:42

Geveil
C'est exactement ce que dit ma signature.

Je l'avais déja remarqué. sourire

Pourquoi confrontation et pas acceptation ?

Je pense que c'est une confrontation car ,elle ne peut vraiment être accepté que dans une vision du potentiel et donc après la confrontation avec nos croyances.
avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Dim 5 Fév 2012 - 20:17

Suite à un commentaire de Tango dans la non-dualité, je me dis que je suis potentiellement moi-même dans un déni de réalité donc je viens me confesser ici en toute sincérité.

Depuis que j'ai eu mon expérience métaphysique, j'ai vu/su tout ce que tout le monde ou presque semble chercher par ici, je m'evertue innocemment et gentillement (parfois moins je l'avoue) à tenter de faire prendre conscience de cette réalité à qui veut bien l'entendre.
Il faut que les gens sachent que je me fiche d'avoir raison ou pas, je me fiche de détenir la vérité absolue ou pas. Je ne cherche pas le pouvoir, je ne cherche pas la reconnaissance, je ne cherche rien d'autre qu'à tenter davantage comprendre cette réalité, tout en la partageant avec les autres. Mais je ne rencontre que des murs, tout le monde croit en une vérité mais quand on la leur tend sur un plateau, il la rejette...
Pourquoi? Pourquoi?
Pourquoi les gens ne voient que ce qu'il veulent voir?
Je ne suis pas un maître spirituel je ne suis que moi, mai je sais des choses il semblerait...
Pourquoi personne ne semble me croire? Qu'est-ce qui va pas dans ma démarche pour inspirer méfiance?
Alors je me dis que je dois être dans un déni de réalité qui fait que je crois que les gens vont me croire parce que je suis innocente et que je ne veux partager. Mais ça ne marche jamais... Je suis toute seule avec ma vérité. Les gens veulent-ils vraiment être heureux? Est-ce si bien que ça de se mentir à soi-même?
Je ne comprends pas, je ne comprends pas, je vous le jure du plus profond de mon coeur, je ne comprends pas... Qu'est-ce qui va pas chez moi? Qu'est-ce qui va pas?... Crying or Very sad


_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Dim 5 Fév 2012 - 20:25

Je crois que je vais arrêter ce forum, je suis à bout de nerfs... J'en peux plus, personne ne me voit vraiment, ça ne rime à rien.
Autant se taper la tête contre un mur.
J'en peux plus de cette misère, je sais pas ce que je dois faire, je sais plus. Ca me bouffe... je suis désolée de ce déballage. C'est que je sais plus...

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par Ling le Dim 5 Fév 2012 - 20:44

Mais que vois-je? Des larmes?Il ne faut pas pleurer petite fille sourire . Soyez patiente, écoutez ce que les autres vous disent et restez vous-même et dites ce que vous avez dire. Ne cherchez pas à faire plaisir à vos interlocuteurs: ils vous disent quelque chose qui ne vous plait pas ou ne vous semble pas pertinent...dites le avec force... et poèsie. Engrangez les critiques, faites-les votre pour progresser, servez-vous de ces critiques pour vous interroger sur vous-même, pour aiguiser votre pensée. Les critiques sont là pour vous aiguillonner.
Soyez courageuse mais ne vous endurcissez, gardez votre douceur. Votre ton déplait, c'est qu'il dérange. En quoi dérange-t'il? Que réveille-t'il?Et surtout ne laissez pas vos idées être écrasées dans le fracas des égos. Gardez la pureté du diamant.
Maintenant, vous allez prendre un mouchoir, essuyez ces larmes. S'ils vous embêtent, vous m'appelez. sourire
Bonne soirée à vous et courage.


Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Dim 5 Fév 2012 - 20:45

diable pleure

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par freefox le Dim 5 Fév 2012 - 20:47

miamol a écrit:Je crois que je vais arrêter ce forum, je suis à bout de nerfs...
Mais non Miamol, accordez vous une cht'ite pause............respirez, respirez, respirez..... sourire
avatar
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum