Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par _Krinou le Mer 8 Fév 2012 - 18:12

Bonsoir,

Souvent il nous arrive de ne pas dire ce que l'on pense réellement. Sur ce forum par exemple, cela m'arrive bien des fois.
Le souci, c'est que bien souvent, j'ai dû mal à analyser pourquoi.
Est-ce pour ne pas blesser mon interlocuteur ou est-ce par peur de sa réaction ? Autrement dit, je le fais pour lui ou pour moi ?

Je prends un exemple concret. Si une personne vous demande : "tu me trouves comment aujourd'hui" et qu'il se trouve qu'elle n'est pas à son avantage. Qu'allez-vous faire ?
Vous allez lui dire : "je te trouve bien" en sachant pertinemment que vous ne le pensez pas mais qu'en faisant cela vous allez être agréable et qu'en plus cela aura l'avantage de couper court à toute discussion et évitera une confrontation, ou allez-vous lui dire franco "t'as une tête de déterré" avec toutes les conséquences que cela implique. Bon, là, j'y suis allée un peu fort, on peut y mettre les formes en disant "je trouve que tu as mauvaise mine", mais j'ai dans l'idée que le résultat serait le même. rire

Voilà, j'attends vos commentaires avec impatience. Merci. sourire

J'édite : mince, je me suis plantée, je pense que ce topic aurait plus sa place au rayon "psychologie".
Merci aux modérateurs de faire le nécessaire.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par Nuage le Mer 8 Fév 2012 - 19:20

Bonjour Krinou.

Ben moi quand on me pose une question je réponds. Sinon ça sert à quoi de poser la question.
Bon normalement faut y mettre les formes mais répondre la même chose que ce que l'on pense, tout de même.

Bon moi des fois je ne sais pas mettre les formes, des fois heu même souvent à ce qu'il parait. Mais je ne le fait pas pour être méchante.

En faite quand y' a un truc vraiment raté comme la coiffure, en général on n'a pas besoin de me poser la question, y'a pas le temps pour ça d'ailleurs, ça sort spontanément de ma bouche "Hennn t'as raté ta coiffure chez le coiffeur !!!". Ben tu veux qu'elle me dise quoi la personne ? Si elle le sait elle me dira "oui effectivement" et si elle ne le sait pas ben elle me dira "ha bon tu trouves ? moi j'aime bien pourtant" ou "tant que ça ?".
Bon c'est sûr qu'après je dis "ben si ça et ça et ça, c'est dommage s'il avait fait plus comme ça ... enfin dans quelque semaines ça se rattrapera ou tu peux mette une barrette comme ça ...."
Enfin bon là c'est des trucs simples, c'est plus facile de réagir spontanément sur des trucs simples.

Les trucs compliqués, bon ben c'est compliqué. En tout cas pour moi c'est compliqué.
Mais si on sait quoi qui ne va pas, je pense qu'il vaut mieux le dire ou passer son chemin.
Des fois il faut attendre la bonne occasion, parce-qu'on sent que ce n'est pas le bon moment.
Mais si le bon moment n'est jamais là, c'est que c'est le moment.

Mais faut bien dire les choses, non ? Sinon ben on ne s'en sort pas.
En plus on étouffe avec, après ça fait du poids et puis on ne sait plus comment dire, et plus on attend plus c'est pire et dure.
Le truc de m.... quoi.
Le plus dure je crois quand ça pèse depuis trop longtemps, je crois que c'est de faire le pas ; mais une fois fait, pouff ça va tout de suite mieux et finalement la conversation peut s'installer.
C'est comme quand on est enfant et qu'on a peur de dire aux parents ou à un adulte quelque chose. On croit que c'est la fin du monde, et puis une fois que ça sort et bien ce n'est pas la fin du monde, c'était beaucoup plus facile qu'on pensait et les solutions peuvent se mettre place, et l'adulte ne s'est pas transformé en monstre apocalyptique comme on le croyait (enfin normalement c'est comme ça, après y'a des cons partout, mais même les cons deviennent moins cons dans ces moments là). En faite le plus dure c'est ce qu'on s'était imaginé.

Bon c'est sûr qu'il faut prendre la personne en compte aussi.

Mais si c'est un ami, et bien un ami dit toujours les choses pour le bien de la personne. Mais pas des choses dites pour enfoncer, attention (ni des choses mielleuses d'ailleurs). Elle dit des choses en place (qui peuvent d'ailleurs être dites avec plus ou moins de maladresse, mais qui va les dire).
Et si la personne n'est pas franche avec toi, et bien ce n'est pas un ami, et ce n'est pas une personne droite et claire avec elle-même, donc pas claire avec les autres.
Parce-que pour être clair avec les autres, il faut être clair avec soi-même.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par _La plume le Mer 8 Fév 2012 - 19:46

Souvent il nous arrive de ne pas dire ce que l'on pense réellement. Sur ce forum par exemple, cela m'arrive bien des fois.

Krinou, sur les forums, c'est différent, tu es anonyme, rien ne t'obliges à te dévoiler. Dis toi que les forums sont pleins de manipulateurs. Qui peut rêver d'un meilleurs outil ? Je ne sais pas si c'est un bien ou pas dubitatif


_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par Magnus le Mer 8 Fév 2012 - 19:53

Ah ! si tout le monde disait à tout le monde ce que tout le monde pense de tout le monde, plus personne ne parlerait à personne !

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par Jipé le Mer 8 Fév 2012 - 20:01

Pour ma part, je suis toujours extrêmement prudent pour ne pas choquer. Je mets les formes et arrondis les angles afin de ne pas contrarier ni vexer les personnes... rire

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par Magnus le Mer 8 Fév 2012 - 20:03

croule de rire

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par _Krinou le Mer 8 Fév 2012 - 20:07

Bonsoir Nuage,

Ça c'est une réponse hyper argumentée !

Tu vois, moi, si je prends l'exemple de la coiffure, ma première réaction sera de faire celle qui n'a rien vu en priant pour qu'elle ne me demande rien. rire
Si elle me demande : "comment trouves-tu ma nouvelle coiffure ?", il y deux solutions qui s'offrent à moi. Si c'est une personne avec qui je m'entends très bien, que je sais n'être pas trop susceptible, alors, je prendrai le risque de lui dire la vérité. Dans le cas contraire, je pense que je mentirai et cela pour deux raisons. La première c'est que je n'ai pas envie de me fâcher pour un truc aussi insignifiant et la deuxième, c'est pour éviter de blesser la personne, car je suppose que si elle me pose cette question, c'est qu'elle souhaite que je lui dise que sa nouvelle coiffure est bien, autrement, elle ne demanderait rien. Tu me suis ?

Pour ce qui est des choses plus graves, c'est pareil. Parfois suivant les circonstances, la vérité peut être très douloureuses mais d'un autre côté, la personne a aussi le droit de savoir.
Je vais prendre un exemple concret : une personne psychologiquement fragile a un cancer. On sait qu'un bon moral est primordial dans la guérison, hors, on sait que si cette personne sait qu'elle a un cancer, elle va se laisser aller. D'un autre côté, si on minimise ses soucis en lui faisant croire que ce qu'elle a est bénin, alors, ses chances de survies sont accrues. Que faire dans ces cas-là ?
On est devant un problème éthique qui est que le patient doit savoir de quoi il souffre, mais d'un autre côté, le savoir peut le tuer...

Ensuite, il y a les personnes hyper-honnêtes, qui disent tout ce qu'elles pensent, sans aucune retenue et sans se soucier de savoir si elles vont blesser ou pas. Leur credo : la vérité à tout prix.
D'une certaine façon, ces personnes-là ne sont-elles pas égoïstes ? En faisant cela, elle ne font pas l'effort d'être compréhensive et altruiste. C'est tellement plus facile d'être méchant que d'être gentil. La gentillesse demande un effort.
De plus, dire toute la vérité permet parfois de se décharger d'un poids trop lourd à porter et dans ces cas-là, c'est pour soi-même que l'on est honnête, pas pour la personne à qui on révèle la vérité. Tu es délesté d'un poids, mais désormais, c'est la personne à qui tu as tout révélé qui est chargée de ce poids.
N'est-il pas préférable parfois de garder les choses pour soi, même si c'est dur pour éviter une terrible souffrance à autrui ?

La plume a écrit:

Krinou, sur les forums, c'est différent, tu es anonyme, rien ne t'obliges à te dévoiler. Dis toi que les forums sont pleins de manipulateurs. Qui peut rêver d'un meilleurs outil ? Je ne sais pas si c'est un bien ou pas dubitatif


Bonsoir La Plume,

Je sais bien, mais que tu veux-tu, je suis un peu naïve par rapport à ça.
C'est idiot, mais si une personne me dit des choses gentilles, même si c'est sur le net, j'ai tendance à la croire, tout comme j'ai tendance à croire à ce qu'elle raconte, sauf si c'est tiré par les cheveux bien sûr. rire

Magnus a écrit:Ah ! si tout le monde disait à tout le monde ce que tout le monde pense de tout le monde, plus personne ne parlerait à personne !

Je pense que c'est bien résumé.

Jipé a écrit:Pour ma part, je suis toujours extrêmement prudent pour ne pas choquer. Je mets les formes et arrondis les angles afin de ne pas contrarier ni vexer les personnes... rire

Mais oui Jipé et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu. Même Magnus, il se marre. rire


Dernière édition par Krinou le Mer 8 Fév 2012 - 20:33, édité 1 fois

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par Ling le Mer 8 Fév 2012 - 20:13

Jipé a écrit:Pour ma part, je suis toujours extrêmement prudent pour ne pas choquer. Je mets les formes et arrondis les angles afin de ne pas contrarier ni vexer les personnes... rire

Je fais de même. sourire

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par _Krinou le Mer 8 Fév 2012 - 20:14

La différence Stirica, c'est que toi on sait que c'est vrai, alors que Jipé... rire

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par Magnus le Mer 8 Fév 2012 - 20:19

On ne parle pas nécessairement du forum, ceci dit. Je suis à peu près sûr que le vrai Jipé, celui en chair et en os, est un brave mec. rire

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par _La plume le Mer 8 Fév 2012 - 20:21

Magnus a écrit:Ah ! si tout le monde disait à tout le monde ce que tout le monde pense de tout le monde, plus personne ne parlerait à personne !

Madame Dupneu me disait l'autre jour : "Avec tout ce qu'on entend et tout ce qu'on voit, on est forcé de penser ce qu'on pense mais on n'est pas obligé de le dire" lol!

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par Ling le Mer 8 Fév 2012 - 20:22

Vous pensez que les gens se comportent différement dans la vie? Où est leur vraie nature alors? sourire

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par _La plume le Mer 8 Fév 2012 - 20:24

C'est tout l'intérêt d'internet, un jeu de rôle.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par _Krinou le Mer 8 Fév 2012 - 20:26

J'en suis sûre aussi Magnus.
Mais faut reconnaître que la diplomatie, c'est pas son truc. rire

Stirica,

Je pense qu'il y a les deux. Dans un forum on livre un peu de soi et le reste c'est une sorte de caricature de soi.
On exagère ou on atténue ses défauts selon l'effet recherché.
Pour les cas plus compliqués, je pense qu'un pseudo peut même permettre de s'inventer un autre moi.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par _La plume le Mer 8 Fév 2012 - 20:40

L'avantage d'un forum c'est qu'il n'y a pas les barrières, les préjugés et la force de la présence physique, alors ce sont les idées, les points de vue qui priment. On peut très bien défendre des croyances à la manière d'un avocat sans pour autant y adhérer forcément juste pour le plaisir de plaider ? On a plus de recul que dans la vie (je ne suis qu'un pseudo, un avatar, bof on peut insulter un pseudo, ça ne me touche pas réellement). C'est une expérience intéressante, mais finalement, je ne sais pas si c'est un bien ? Dans la réalité, le Jipé ne se permettrait pas de dire le quart de ce qu'il dit à ses interlocuteurs avant de se prendre une mandale dans la tronche sourire

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par Latronche le Mer 8 Fév 2012 - 20:52

La plume a écrit:Dans la réalité, le Jipé ne se permettrait pas de dire le quart de ce qu'il dit à ses interlocuteurs avant de se prendre une mandale dans la tronche sourire
Qu'ai-je à voir là-dedans, je vous le demande ?!
avatar
Latronche
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 143
Localisation : Dans mes domaines
Identité métaphysique : Traditionnelle
Humeur : Veuillez poser cette question à ma femme
Date d'inscription : 23/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par _Krinou le Mer 8 Fév 2012 - 20:53

Je suis d'accord avec toi La Plume.
Personnellement, je ne perds jamais de vu que derrière les pseudos, il y a de vraies personnes que l'on peut atteindre et cela d'autant plus profondément que les mots s'effacent, pas les commentaires écrits.
Beaucoup de gens, pensent que leurs propos n'ont pas de conséquences, que ce n'est pas réel, mais si, c'est réel.
Comme tu le dis, beaucoup disent des choses qu'ils ne se permettraient pas dans la vie.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par _La plume le Mer 8 Fév 2012 - 20:58

Madame la baronne, je parlais de la tronche de ce faux "nègre" qui ne vous lâche pas de ses assiduités rire

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par zizanie le Mer 8 Fév 2012 - 21:44

La plume a écrit:C'est tout l'intérêt d'internet, un jeu de rôle.
Je préfère y voir un jeu drôle! lol!
Personnellement, je suis directe avec mes interlocuteurs et trices quand ils, elles ont du répondant et des idées, qu'elles soient proches des miennes (les idées pas les trices) ou au contraire éloignées. explo
Pour les autres, je préfère la bienveillance ou le silence. ange minidodo

L'exception, c'est ce pauvre CdL, difficile de l'appréhender correctement, le plus sage serait le silence ... mais .... Suspect
De la tendresse pour Miamol qui s'est perdue sur ce forum (revient nous avez de beaux poèmes ange )
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par Nuage le Mer 8 Fév 2012 - 22:15

Re-bonsoir Krinou

Dans la vie.

Il est vrai que je ne dis pas toujours ce que je pense, car cela n'est pas nécessaire, ni important, ou ne me concerne pas. [je ne suis pas obligée de dire quelque chose].

Effectivement il y a une distinction à faire avec les personnes très proches et avec d'autres.

Avec les personnes très proches, lorsqu'il y a quelque chose qui me chiffonne je le dis plus facilement.

En même temps, même une personne avec qui je ne suis pas proche, s'il y a quelque chose qui me chiffonne me concernant, ou quelque chose qui me choque, peut-être pas directement liée à moi, mais qu'autrui en pâti fortement, si je ne dis rien, cela ne va pas arranger le problème.
Pour moi, il me semble, que ce n'est pas gueuler pour gueuler ou reprocher pour reprocher, mais pouvoir dire les choses quand celles-ci ne vont pas et que cela cause des problématiques.

Mais tout cela est très difficile à décrire, car il y a toutes sortes de situations différentes, et aussi du fait que cela soit pour soi, pour autrui, pour celui en face ....

Il me semble en tout cas, que si quelque part la situation nous pose problème, c'est qu'il y a quelque chose à faire. Pas forcément de dire les choses, mais peut-être sortir de cette situation, et ne pas rester dans une situation qui se répètera. sans rien pouvoir faire.

Pour l'exemple que tu disais sur la coiffure de ton amie, je te suis dans ce que tu dis (je comprends ce que tu dis), mais il y a tout de même un point où je ne suis pas du tout d'accord.
Toi tu penses qu'elle te demande parce-qu'elle s'attend à ce que tu dises quelque chose de flatteur sinon elle ne te le demanderait pas.
Et moi je me dis que peut-être tout simplement elle ne sait quoi en penser, se pose la question et demande un avis.
Parce-que personnellement dans ma logique, si je trouve ma coiffure bien et que je suis toute contente, et bien je le dis plutôt, du style "t'as vu comme c'est bien ? ! Je suis trop contente !! Et toi tu trouves comment ?" (Mais c'est une vrai question que je pose).
Par contre il est vrai que si une amie trouve bien sa coiffure et qu'elle me demande, et que moi je n'aime pas, et bien l'important c'est que ça lui plaise et qu'elle se sente bien, mais je ne suis pas obligée de lui dire que j'adore. (je ne peux pas dire le contraire de ce que je pense, mais je peux lui dire que je n'aime pas trop, mais que si elle ça lui plait c'est très bien. Et en plus je serais contente pour elle).

Pour ton exemple d'une maladie grave, c'est délicat comme exemple, surtout quand on n'est pas dans la situation.
Mais personnellement, j'aime vivre et faire face aux choses, avec ce qu'elles sont. Et j'attends de mon entourage qu'ils fassent pareil. Sinon c'est cela qui va me rendre le plus malade, des situations qui ne sont pas d'équerres, ça ça me flingue. C'est pire que tout pour moi, j'en suis malade, et tant que ça dure ou que ça reste amarrée à mes pieds, je suis écrasée et chaque mouvement est difficile et ensuite je disjoncte par manque d'air.
Pour moi, on ne peux se battre quand les choses ne sont pas en place en face de soi, quand elles sont faussées.


Après pour tout ce qui concerne les forum, ça aussi c'est très particulier et ce n'est pas tout à fait pareil que dans la vraie vie.
Pas que je triche, loin de là, mais je ne suis pas obligée de répondre à tout, ni de tiquer à tout, en plus c'est de l'écrit, et l'écrit n'est pas la même chose que l'oral, ni que la présence physique.
Autant pour la réception, que pour le temps d'écrire et de formuler.
Et puis nous sommes nombreux dans cette conversation, ce n'est généralement pas un duo, ni une exclusivité. Ce que l'un commence, un autre peut poursuivre. Ce qui n'empêche pas les dialogues et les échanges. Et puis aussi nous sommes sous le cadre d'administrateurs et de modérateurs, dont il y a des choses qui sont de leur domaine.

Mais je partage ton avis quand tu considères qu'en face de toi, il y a une personne à par entière et non un pseudo sans identité. Mais qu'on le veuille où non, ce n'est pas tout à fait pareil que si la personne était vraiment là en face de toi en chair et en os.


L'important il me semble, pour tous ses exemples, c'est de faire au mieux pour soi et pour l'autre, en essayant que l'un ne bouffe pas l'autre.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par _Krinou le Mer 8 Fév 2012 - 23:05

Rebonsoir Nuage,

Je sais que me concernant, j'ai tendance à intérioriser et ne pas dire réellement ce que je pense. Résultat, j'attends que ça devienne étouffant et là j'explose comme une cocotte-minute, ce qui n'est pas la meilleure méthode, car lorsque je suis en colère, c'est là que les mots dépassent ma pensée et que je dit des horreurs, alors qu'à la base, je gardais le silence, justement, pour éviter ça. Beau paradoxe !

Je sais aussi que lorsque je suis témoin d'un conflit entre deux personnes qui me sont proches ou pas d'ailleurs, j'évite de m'en mêler parce j'estime que cela ne me regarde pas et aussi parce que si je ne sais rien ou peu de choses de la dispute, je peux prendre parti pour la mauvaise personne.
Ceci dit, parfois je sais pertinemment qui a tort ou raison, mais je ne dis rien pour ne pas être prise entre deux feux. D'ailleurs, dans ces cas-là, je préfère m'éclipser discrètement.

Curieusement, j'arrive plus facilement à le dire sur un forum quand je trouve qu'un membre est injuste ou trop dur avec un autre.

Pour en revenir à l'exemple de la coiffure, je suppose au contraire que si la personne a adopté un style de coiffure, c'est qu'il lui plait. Je part du principe que si la personne me demande mon avis, c'est que quelque part, elle veut que je lui confirme qu'elle à fait le bon choix en lui disant que je trouve ça joli.
Généralement, on demande un avis avant d'entamer une chose, pas après qu'elle soit faites, auquel cas, l'avis, n'a plus grand intérêt.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par Nuage le Mer 8 Fév 2012 - 23:57

Pour l'exemple de la coiffure, si t'es coiffeuse de métier, effectivement elle peut te demander ton avis avant (si elle en a envie).
Mais franchement tu arrives à savoir toi objectivement comment va exactement rendre la coiffure sur la personne par apport à sa physionomie (visage-yeux-cheveux). C'est comme pour les lunettes un peu, tant que tu ne les as pas essayé tu ne te rends pas vraiment compte. Les vêtements aussi, tu crois que ça va t'aller et puis une fois essayé, ben non, pas sur ta morphologie à toi, ni sur ton teint. Le maquillage pareil.

Déjà que quand le coiffeur te dis que cela va t'aller et que tu ressors et que ça ne va pas, parce-qu'il a mal estimé les vagues que tes cheveux font plus on les coupe, etc .... pour peu que tu sois pas tombée chez un coiffeur qui là ne t'a carrément pas contredis dans ton choix ou qui n'a pas la main si verte agile que ça ....

Tu demandes à des amies avant d'acheter des vêtements ? Moi non.

Ce qui n'empêche en rien de demander l'avis du résultat de la coiffure à des proches une fois fait.

Mais toi Krinou, est-ce-que tu demandes l'avis de ta coiffure à tes proches ? avant, après ? Et tu veux quoi comme réponse ?
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par _Krinou le Jeu 9 Fév 2012 - 0:10

Nuage a écrit:
Mais toi Krinou, est-ce-que tu demandes l'avis de ta coiffure à tes proches ? avant, après ? Et tu veux quoi comme réponse ?

Heu... je ne vais jamais chez le coiffeur, j'ai la même coupe, ou plutôt, je n'ai pas de coupe depuis toujours. Pas de couleur non plus. Mes cheveux sont mi-longs, sans frange, je ramène tout en arrière avec une queue de cheval et basta !
Donc, j'ai pas besoin de l'avis d'une tierce personne et en plus, je me moque de ce qu'on peut penser de mes cheveux. rire

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par Opaline le Jeu 9 Fév 2012 - 2:02

. Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ??
Intéressante , ta question, Krinou !

diplomatie ou lâcheté ? : c'est la base de toutes relations humaines .
Les deux me semblent incontournables.
Diplomate souvent , on peut l'être jusqu'à l'hypocrisie!
Après tout , tous les goûts et toutes les idées sont dans la nature !
Pour ma part, je fais très attention de ne pas faire de peine.
L'intéressant est de voir avec quelle facilité on fait sauter les verrous , sur internet .
Je n'y déroge pas et ça me surprend beaucoup !
Sauf quand je plaisante et que je force le trait, je suis, en général, assez franche, surtout quand le sujet me tient à coeur . Tant pis si je déplais !
Je ne peux pas ne pas être honnête avec moi-même !
Ma'ame Dupneu a écrit:"Avec tout ce qu'on entend et tout ce qu'on voit, on est forcé de penser ce qu'on pense mais on n'est pas obligé de le dire"
Il est aussi grave de penser que de dire , Ma'ame Dupneu, demandez à Victor Hugo !
------------------dubitatif
Et puisque la coiffure semble avoir beaucoup d'importance,
l'occasion est belle de secouer le brush de la Baronne :

En paroles :
harpe Ma'ame La Baronne, votre brush est une réussite totale, cela vous rajeunit
d'au moins ......Oh oui !
Pouvez-vous me donner le nom de votre gyn.....coiffeur ?
Tout vous va , de toutes façons, je ne vous ai jamais connue autrement que bien mise !
Vous devez faire sensation à Paris, Ma'ame la Baronne ! lechebotte rire

En pensées :
je cache toujours mes pensées:
affraid Ben alors , ma vieille, qu'est ce qui t'arrive ?
Tu t'es trompée de porte, Twisted Evil t'es arrivée chez le tondeur de chiens ?
t'as eu droit à la coupe caniche, clown c'était une promotion ?.
Ou bien on t'a refilée la moumoute à Barbie croule de rire ?
[y a au moins 60 ans qu'elle est coiffée comme ça !]

.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Message par Latronche le Jeu 9 Fév 2012 - 9:58

Il devrait être interdit de mettre tout haut dans un spoiler ce qu'on pense tout bas en-dehors d'un spoiler !
avatar
Latronche
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 143
Localisation : Dans mes domaines
Identité métaphysique : Traditionnelle
Humeur : Veuillez poser cette question à ma femme
Date d'inscription : 23/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum