Autisme

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Autisme

Message par Anna le Jeu 9 Fév 2012 - 12:41

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/02/08/17243-autisme-neurobiologie-discredite-psychanalyse

Qu'en pensez-vous ? Là, il est question de jumeaux, mais dans une fratrie "classique", on peut aussi se poser des questions...
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Opaline le Jeu 9 Fév 2012 - 15:17

....ont découvert une centaine de gènes en cause dans cette maladie aux multiples facettes et observé qu'un certain nombre d'entre eux induisaient des altérations de la transmission neuronale au niveau du système nerveux central.
Très intéressant !
j'ai toujours pensé que les parents n'étaient pas responsables de l'autisme (ou autres problèmes psy) de leur enfant !
Ceci dit, la question reste quand même :
Qu'est-ce qui perturbe les gènes ( une centaine, c'est pas rien ) dans leur fonctionnement et la transmission des informations ?

.


Dernière édition par Opaline le Jeu 9 Fév 2012 - 16:20, édité 2 fois (Raison : une petite virgule (indispensable))

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par orthon7 le Jeu 9 Fév 2012 - 15:56

Opaline a écrit:
....ont découvert une centaine de gènes en cause dans cette maladie aux multiples facettes et observé qu'un certain nombre d'entre eux induisaient des altérations de la transmission neuronale au niveau du système nerveux central.
Très intéressant !
j'ai toujours pensé que les parents n'étaient pas responsables de l'autisme (ou autres problèmes psy) de leur enfant !
Ceci dit la question reste quand même :
Qu'est-ce qui perturbe les gènes ( une centaine, c'est pas rien ) dans leur fonctionnement et la transmission des informations ?

?

j'ai toujours pensé que les parents n'étaient pas responsables de l'autisme (ou autres problèmes psy) de leur enfant !
Idem.

Pour l'autisme je pense que c'est plus un problème
de génétique qu'autre chose.

Amicalement
avatar
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4676
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Opaline le Jeu 9 Fév 2012 - 16:26

Orthon a écrit:Pour l'autisme je pense que c'est plus un problème de génétique qu'autre chose.
OK mais ça ne répond pas à la question : qu'est-ce qui perturbe les gènes et la transmission de l'information ?
Et surtout , comment empêcher et/ou réparer, le plus tôt possible, les dégradations !

.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Jeu 9 Fév 2012 - 20:33

Ce n'est pas nouveau que l'on sait que ce n'est pas la faute du comportement de la mère, que l'on faisait bien culpabiliser à une époque. Cela fait longtemps que l'on sait cela, mais en france certains non spécialistes perduraient cette 'tradition".

Qu'est-ce-qui perturbe la transmission des informations au niveau neuronal ?
Ceux sont certains chemins des connectiques qui ne sont pas tracés.
Des liaisons qui ne sont pas raccordées, et un chemin lorsqu'il est créé, qui s'efface régulièrement comme s'il n'avait pas assez de consistance et qu'il faut toujours reconstruire, et qui devient consistant par étapes à force de le recréer continuellement du début, mais qu'il faut entretenir sinon il s'évapore par morceaux.

Oui mais pourquoi ? Ben on ne peux pas répondre, puisque les scientifiques ne le savent pas encore, non ?
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par gaston21 le Sam 10 Mar 2012 - 17:27

Un article du Nouvel Obs. sur l'autisme . Pauvre Freud...Mais que le divan était confortable...Un nid à fantasmes, où on devait se retrouver souvent avec la bourse vide ( le porte-monnaie, bien entendu...)

http://tempsreel.nouvelobs.com/laurent-joffrin/20120310.OBS3461/traitement-de-l-autisme-une-nouvelle-defaite-de-la-psychanalyse.html
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Jipé le Sam 10 Mar 2012 - 17:36

Il était enfin temps de reconnaître que la psychanalyse n'était pas la réponse appropriée à l'autisme...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25747
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Anna le Sam 10 Mar 2012 - 20:10

Jipé a écrit:Il était enfin temps de reconnaître que la psychanalyse n'était pas la réponse appropriée à l'autisme...

Il y a bien d'autres cas où elle n'est pas appropriée ! Un "bon" analyste se rend compte assez vite s'il peut apporter quelque chose à son patient, et surtout si le patient est apte à profiter de ses soins. Il y a malheureusement des échecs dramatiques dans lesquels l'analyste a présumé de son "pouvoir", à moins que ce ne soit une question de fric, c'est possible. Il y a aussi des réussites, bien sûr.


Dernière édition par Anna le Sam 10 Mar 2012 - 20:13, édité 1 fois (Raison : oubli d'un mot)
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Geveil le Dim 11 Mar 2012 - 0:02

J'ai lu énormément de livres sur la psy, et je n'y ai pas encore trouvé d'exemples de réussites, notamment en psychanalyse, ça reste des généralités " Si ça réussit, le patient retrouvera la joie de vivre, s'adaptera facilement, aura plus d'énergie, etc ". Avez-vous des exemples vécus ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par JO le Dim 11 Mar 2012 - 6:44

Daniel Tammet, autiste de haut niveau décrit l'autisme "de l'intérieur", dans, entre autres, "je suis né un jour bleu" .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Anna le Dim 11 Mar 2012 - 8:06

Daniel Tammet a une forme d'autisme rare, et une grande intelligence. Il a eu aussi des parents très attentifs. "Je suis né un jour bleu" est vraiment passionnant.

Ce n'est pas récent, mais "Les mots pour le dire" de Marie Cardinal sont un bon exemple d'une analyse "réussie".
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Geveil le Dim 11 Mar 2012 - 11:46

J'ai lu " Les mots pour le dire" et ai beaucoup aimé. Ceci dit, ce livre ne me dit rien quant à la réussite de la psychanalyse de MC, je ne me souviens pas d'ailleurs qu'elle y fasse référence.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Anna le Dim 11 Mar 2012 - 12:01

Il y a si longtemps que j'ai lu le livre de MC que j'ai oublié, mais je me souviens qu'il m'avait vraiment convaincue de la réussite de son analyse. Elle avait pu prendre conscience de beaucoup de "choses" oubliées, refoulées, qui expliquaient son mal être.
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par gaston21 le Dim 11 Mar 2012 - 16:27

J'ai lu je ne sais où que notre Carla faisait quatre heures de psychanalyse par semaine depuis des années...Qu'en conclure? Une meilleure perspicacité dans ses choix ? Eclairez-moi...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Anna le Dim 11 Mar 2012 - 16:37

Quatre heures, c'est beaucoup ! Mais une analyse dure souvent plusieurs années, c'est normal.
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Lun 12 Mar 2012 - 12:18

Bonjour,

Dans le lien de l'article du Figaro que tu as mis Anna (et je t'en remercie, ainsi qu'à Gaston), lors du premier post d'ouverture de ce thread, il y a tout un tas d'articles extrêmement intéressants, que l'on accède en cliquant sur les liens en bas d'articles (Lire aussi), un article débouchant sur de nouveaux liens que l'on n'a pas forcément dans le précédant article.

[J'ai pu en imprimer 10 ; pour quelque uns autres, la fonction d'impression a été oublié d'être mise, donc non fonctionnelle, et un article qui tenait sur deux pages d'impressions, n'imprime que la première page.]

Il y a beaucoup de choses que je pourrais citer, non pas sur le trouble lui-même, mais ce que l'on en fait en France, les enfants, les familles, les adultes .... le dépistage, la scolarité, l'insertion sociales, les structures, l'aide, la mise en place .... enfin tout qui est n'est pas existant, et tout ce qu'il reste par conséquence et qui lui est bien existant : la détresse, l'abandon, l'absurdité ... le gâchis ....




Source : Autisme : la France fait figure de mauvais élève
«La France, aux côtés de quelques pays d'Amérique latine, fait encore figure de mauvais élève dans le monde, avec une prise en charge de l'autisme qui n'a pas évolué depuis quarante ans», regrette Gloria Laxer, maître de conférence à l'université Lyon-II. Le Conseil consultatif national d'éthique soulignait, dans un avis rendu en 2007, la situation dramatique dans laquelle des familles se trouvent malgré les nombreux rapports, recommandations, circulaires et lois apparus depuis dix ans. Les querelles d'écoles font encore rage et ralentissent la mise en application de ces textes.

Depuis les années 1980, les syndromes autistiques sont classifiés comme des troubles envahissants du développement, ce qui élimine définitivement la notion de psychose autistique. Mais en France, la théorie psychanalytique est encore largement défendue et la prise en charge repose souvent sur un traitement purement psychiatrique.

Depuis les années 1970, de nombreuses études ont démontré l'intérêt d'une approche éducative et comportementale, à tous les âges. La résistance du corps médico-social français provoque encore de nombreuses erreurs de diagnostic, un recours trop fréquent à l'hôpital psychiatrique et une exclusion sociale complète à l'âge adulte.
... /...


Source : Autisme : un parcours du combattant pour les parents
Que ce soit dans un milieu scolaire ordinaire ou dans une classe d'intégration, placer son enfant autiste relève la plupart du temps de la gageure. Témoignages.

Pour les parents d'un jeune au­tiste, faire accepter son enfant à l'école ou l'inscrire dans un établissement spécialisé relève souvent du parcours du combattant. «Cette rentrée a été particulièrement chaude, soupire Mireille Lemahieu, présidente d'Autisme France, une association qui regroupe plus de 10 000 familles. On a dû intervenir pour aider une cinquantaine de familles à obtenir une AVS (auxiliaire de vie scolaire, NDLR) pour accompagner leur enfant en milieu scolaire ordinaire ou dans une classe d'intégration.»

Face à l'incompréhension des administrations, certains se trouvent dans des situations aussi dramatiques qu'ubuesques. C'est le cas de Chantal Pignal (Lyon), dont le fils de 20 ans est autiste et reconnu comme tel depuis un an et demi seulement. Jusque-là, il était dans un établissement pour sourds avec troubles associés.

Quand elle a appris le diagnostic, cette mère a souhaité mettre en place un accompagnement spécifique pour son garçon au sein du même établissement. Sur ses propres deniers, elle a fait réaliser un bilan par une psychologue afin de l'organiser, et elle a sélectionné une étudiante qu'elle était prête à payer pour cette prestation.

«J'ai travaillé pendant huit mois pour amener le dossier sur un plateau, j'avais la loi pour moi, et les éducateurs étaient très partants. Mais la Ddass a refusé, sous prétexte qu'il s'agissait d'une prise en charge individuelle dans un établissement collectif», raconte-t-elle.

Écœurée, elle a repris son fils à domicile en septembre 2008, interrompant son activité professionnelle pour s'occuper de lui, avec l'aide d'étudiants «formés». «Cette année, j'ai repris mon travail et coordonné une prise en charge de 40 heures par semaine. Toute ma paye y passe», continue Chantal Pignal, qui attend désormais une réponse à sa demande de «prestation de compensation du handicap». Un exemple frappant, mais loin d'être isolé.

«J'ai l'impression de tourner en rond»
... / ...


Source : Autisme : la prise en charge reste un problème majeur
Le dépistage précoce de cette terrible maladie a beaucoup progressé depuis dix ans.

Qu'est-ce que les avancées de la recherche ont changé dans la prise en charge de l'autisme, ou plutôt des autismes, tant ce «trouble envahissant du développement», dont on ne connaît pas encore précisément les causes, revêt des formes diverses ? Pour les patients, mais aussi pour leurs parents et leurs proches, toujours en quête d'espoir, la question est cruciale, urgente même. «La recherche apporte des réponses sur le long terme, mais pour un parent dont l'enfant est malade, c'est le court terme qui compte avant tout», rappelait vendredi à Paris, lors du colloque «Autisme : de la recherche aux pratiques» organisé par la Fondation de France, une jeune femme atteinte du syndrome d'Asperger, forme particulière d'autisme marquée par un handicap social plus léger.

Face à cette impatience ô combien légitime, les médecins et les scienti­fiques venus dresser le bilan du programme de recherche lancé en 1999 par la Fondation de France, ont clairement annoncé la couleur. «Les prises en charge ont été améliorées, mais elles n'ont pas radicalement changé la vie des malades, reconnaissait humblement le Pr Bruno Falissard, psychiatre (Faculté de médecine Paris-Sud/Inserm) et président du Comité autisme et développement de la Fondation de France. Il reste beaucoup à faire y compris pour évaluer ce que nous faisons aujourd'hui

Pourtant, certains acquis sont irréversibles. Le «tout-psy» des années 1970, auquel des générations de mères (suspectées d'être, par leur attitude, à l'origine des troubles de leur enfant) ont payé un lourd tribut, a été totalement remis en question. Y compris par les psys eux-mêmes. «Nous savons maintenant qu'il y a une corrélation statistique entre certains marqueurs génétiques et l'autisme, et que le cerveau d'un autiste est très différent du nôtre. En outre, nous sommes capables aujourd'hui de dresser des tableaux cliniques beaucoup plus fins qu'il y a vingt ans», poursuit le Pr Falissard.
... / ...


Source : Autisme : plus de 2 000 places crées par le gouvernement
La secrétaire d'État à la Famille, Nadine Morano, dévoile le bilan à mi-parcours du plan 2008-2011.

Situation «catastrophique», «difficultés considérables», «parcours du combattant»… Depuis des années, les critiques se succèdent - dans les rapports du Comité consultatif national d'éthique ou de la députée UMP Cécile Gallez par exemple - pour dénoncer la prise en charge de l'autisme en France. C'est donc dans un contexte toujours tendu que Nadine Morano fait ce mercredi le point à mi-chemin du plan autisme 2008-2011 du gouvernement.
... / ...


Etc .... Etc ....



Suite à quelques recherches ses derniers jours, je vous joints une petite vidéo de 7 minutes, extrait d'un dvd de 70 min, à ne pas manquer :

Lien : "le permis de se conduire en pays autiste"
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Lun 12 Mar 2012 - 12:57

Allez, ne nous en privons pas, encore une petite couche.

Ce que je trouve extraordinaire, c'est que d'une semaine à l'autre, les vidéos augmentent sur dailymotion et un peu sur you tube. Cela fait deux ans que je regarde régulièrement ce qu'il y a, et rien ou casi rien, à part bien sure tout ce qui est en anglais.
Un an et demi avec que dal, des petits rajouts de temps en temps ces dernier mois, et là le boum explosif. Mais qu'est-ce-qu'on se marre .... !




Etre né autiste en France




PS. Je ne sais pas pourquoi la vidéo ne s'affiche pas dans le post, j'ai fait la bonne opération, mais le lien marche. En plus c'est mieux pour lire avec le plein écran.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Mer 14 Mar 2012 - 14:31

Je vous ai déniché une petite vidéo (28 min) , dont j'ai beaucoup aimé.



La situation actuelle de la scolarisation en France


Et puis avec cette vidéo, ce qu'il y a de bien, c'est que pour toutes les autres personnes qui ont vécu des difficultés à l'école, que ça soit d'ordre dys, attentionnel ou autres, ainsi que les parents ou familles, Faites vous plaisir !
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Opaline le Mer 14 Mar 2012 - 15:33

gaston21 a écrit:J'ai lu je ne sais où que notre Carla faisait quatre heures de psychanalyse par semaine depuis des années...Qu'en conclure? Une meilleure perspicacité dans ses choix ? Eclairez-moi...
Avec la vie de galérienne qu'elle a menée , famille défavorisée, difficulté à trouver un job rémunérateur, et un physique ingrat , on comprend très bien la démarche !
j'te jure !, dès qu'il y a un peu d'argent qui dépasse, c'est fou ce qu'on se sent mal !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par zizanie le Mer 14 Mar 2012 - 16:27

Opaline a écrit:
Avec la vie de galérienne qu'elle a menée , famille défavorisée, difficulté à trouver un job rémunérateur, et un physique ingrat , on comprend très bien la démarche !
La pôvre! croule de rire
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Mer 30 Mai 2012 - 18:02

Origine du citer.
Bulle a écrit:
Nuage a écrit:... / ...
En faite, je pense qu'il y a du bon et du mauvais de chaque côté, mais il serait peut-être bon de reconnaitre la déficience aussi du côté du neurotypique, comme il serait bon de reconnaitre aussi la bonne qualité du côté autistique. Ca ça serait pas mal. sourire
Ah mais il n'était nullement question pour moi de discuter du mal ou du bien fondé de la classification de l'autisme mais simplement de faire remarquer que non, il n'y a pas d'erreur dans l'article : l'autisme est bien classifié comme étant une maladie sourire


J'ai trouvé un article qui est récent ici : L’Autisme et la querelle des classifications nosographiques.

Il y a peut-être la réponse au chimibililique.

... / ...
Que reproche-t-on à la CFTMEA à propos de l’autisme et dont le député s’est fait l’écho ?

De ne pas clairement distinguer l’autisme des psychoses infantiles voire d’inclure l’autisme dans le cadre des psychoses infantiles.

Le terme de psychose sonne aux oreilles des détracteurs de la CFTMEA comme voulant dire pathologie mentale d’origine psychogénétique, relevant prioritairement ou exclusivement de la psychanalyse. Donc rien de commun avec l’autisme défini comme handicap et non comme pathologie par la loi de 2005 et dont l’origine« prouvée » est neurodéveloppementale. ... / ...

Bon j'avoue, je n'ai pas tout lu, et tout compris non-plus, parce-que là pour le coup j'ai saturée, je viens déjà de me taper un journée de clavier pour mise à jour urgente, alors bon heu bon ..... En tout cas ça a l'air intéressant sourire et super compliqué ! lol!



En plus du coup, je ne suis pas sûr si ils parlent du Trouble du Spectre Autistique (c'est le nouveau nom, parce-qu'ils mettent tout dedans en différents types d'autismes, dont celui qu'on appelait avant l'autisme [tout court]), ou si ils parlent seulement de certains types d'autisme, enfin bref c'est un grand caffouillit pour s'y retrouver, entre l'Autisme et l'autisme ou l'Autisme ....
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nailsmith le Mer 30 Mai 2012 - 20:40

Opaline a écrit:
Orthon a écrit:Pour l'autisme je pense que c'est plus un problème de génétique qu'autre chose.
OK mais ça ne répond pas à la question : qu'est-ce qui perturbe les gènes et la transmission de l'information ?
Et surtout , comment empêcher et/ou réparer, le plus tôt possible, les dégradations !
.
Je connais quelqu'un qui a le syndrome d'Asperger, c'est un type d'autisme de haut niveau. Il a enlevé le gluten de son alimentation et les effets sont vraiment positifs point de vue comportement et physique. Il y a en général des personnes qui réagissent mal au gluten. Ceux qui sont autistes, les effets sont amplifiés.
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1102
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Jeu 31 Mai 2012 - 8:22

JO a écrit:Daniel Tammet, autiste de haut niveau décrit l'autisme "de l'intérieur", dans, entre autres, "je suis né un jour bleu" .
Anna a écrit:Daniel Tammet a une forme d'autisme rare, et une grande intelligence. Il a eu aussi des parents très attentifs. "Je suis né un jour bleu" est vraiment passionnant.
Nailsmith a écrit:Je connais quelqu'un qui a le syndrome d'Asperger, c'est un type d'autisme de haut niveau.
En faite d'après ce que j'ai compris, l'Autisme de haut niveau et le syndrome d'Asperger ne sont pas tout à fait la même chose, même si les deux sont rapprochés suivant le thème que l'on veut aborder dans le Spectre autistique.
J'avoue que ce n'est pas très clair dans les explications que l'on peut trouver, moi-même je n'ai pas encore tout saisi.

De ce que j'ai compris, l'autisme de haut niveau se situerait dans le type d'autisme qu'on appelait avant "autisme", mais avec beaucoup moins de difficultés à inter-agir avec ce qui l'entoure, atteignant donc un niveau supérieurs de capacités. Il est donc classé comme tel. Mais je ne pourrais pas en dire beaucoup plus sur le sujet.

Le syndrome d'asperger quand à lui, est classé dans le spectre autistique, dans la catégorie syndrome d'Asperger. Il n'y a pas de retard de langage chez l'apprentissage de l'enfant.
Il est appelé aussi l'autisme savant, car majoritairement ces personnes ont de hautes capacités cognitives. Mais ce n'est pas le cas pour tous.
Ils sont souvent comparés à de véritables petites encyclopédies vivantes, sur le thème qui les passionne.
C'est effectivement une forme d'autisme rare. Et encore plus rare chez les filles (bien que celles-ci ayant la capacité de se camoufler beaucoup plus que les garçons, elles arrivent plus à se fondre dans le paysage, et il est très difficile, même pour des spécialistes, de le détecter chez elles [tout en gardant tout de même ses difficultés, ses caractéristiques du S. d'Asperger]).

Pour en revenir à juste avant, il est prévu dans la futur Classification du DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ; c'est la classification américaine), que le S. d'd'Asperger soi retiré de sa propre classification, d'après ce que j'ai compris, afin que tout soi regroupé dans le "Trouble du Spectre Autistique" [TSA] (dénomination pour la france). "A peine reconnu à part entière, qu'il va disparaitre de la classification".

Daniel Tammet a le syndrome d'Asperger, mais il a aussi une autres particularité, la Synesthésie.
Toutes les personnes ayant le S. d'Asperger, ne sont pas synesthètes. Ce n'est pas n'ont plus propre au S. d'Asperger, même s'il y a un pourcentage qui le sont, tout comme des personnes ayant été épileptiques le sont, ou des personnes autres.
D'ailleurs il me semble avoir entendu, que Daniel Tammet, avait été épileptique étant enfant.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par _Spin le Mar 5 Juin 2012 - 8:04

(je découvre ce fil)
Geveil a écrit:J'ai lu énormément de livres sur la psy, et je n'y ai pas encore trouvé d'exemples de réussites, notamment en psychanalyse, ça reste des généralités " Si ça réussit, le patient retrouvera la joie de vivre, s'adaptera facilement, aura plus d'énergie, etc ". Avez-vous des exemples vécus ?
Ben je prétends m'être très bien trouvé d'un passage par Jung (analyse face à face et non sur un divan).

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par _Spin le Mar 5 Juin 2012 - 9:08

Et à propos de l'autisme, je suis tombé à deux reprises sur des données suggérant qu'on peut au moins dans certains cas le surmonter, ou le contourner, en recourant non au langage verbal mais à un langage gestuel, classiquement celui des sourds. Voir par exemple ici (en l'occurrence, celui qui a trouvé le truc a jugé plus important de s'occuper ensuite d'autre chose...).

J'ai aussi entendu parler d'une famille qui avait un enfant autiste, qui a pu le traiter avec le truc suivant : à chaque fois qu'il faisait un geste quelconque, toutes les personnes présentes faisaient le même geste. De fil en aiguille, il a pu non seulement en sortir mais traiter à son tour d'autres autistes. Je n'ai pas plus de références, je le donne pour ce que ça vaut, il n'empêche que les deux se recoupent...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum