Autisme

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Autisme

Message par _Spin le Mar 5 Juin 2012 - 9:10

Et bien sûr, Bruno Bettelheim, considéré un temps comme la référence majeure (y compris pour écraser et culpabiliser les parents...), ça prend l'eau de tous les côtés...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Darwiniste le Lun 9 Juil 2012 - 3:38

Opaline a écrit:
....ont découvert une centaine de gènes en cause dans cette maladie aux multiples facettes et observé qu'un certain nombre d'entre eux induisaient des altérations de la transmission neuronale au niveau du système nerveux central.
Très intéressant !
j'ai toujours pensé que les parents n'étaient pas responsables de l'autisme (ou autres problèmes psy) de leur enfant !
Ceci dit, la question reste quand même :
Qu'est-ce qui perturbe les gènes ( une centaine, c'est pas rien ) dans leur fonctionnement et la transmission des informations ?

.

Voici pour toi:

http://www.epjournal.net/wp-content/uploads/EP092072382.pdf

Darwiniste
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 47
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Incertain
Humeur : neutre
Date d'inscription : 01/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par _Spin le Lun 9 Juil 2012 - 5:42

(puisque ce fil est reparti)
Opaline a écrit:
j'ai toujours pensé que les parents n'étaient pas responsables de l'autisme (ou autres problèmes psy) de leur enfant !
Je ne généraliserai pas à tous les problèmes psy ! Voir tout ce qui tourne autour de la notion de "double bind" ("double contrainte") et ses effets ! Par exemple, si on inculque à son enfant une idée trop élevée, irréaliste, de sa valeur personnelle et de la réussite qui doit en sortir, c'est bien parti pour la paranoïa ! Si on lui inculque une vision de la réalité trop discordante avec ce qu'il peut constater, voici la schizophrénie, etc.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par JO le Lun 9 Juil 2012 - 7:40

Les carences éducatives ne mènent pas toujours à la pathologie, heureusement , même si elles formatent une tournure d'esprit.
Mais le handicap est inné , et l'autisme est un handicap, comme la trisomie . On peut y remédier mais il faut partir du handicap, pas de la carence éducative .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Ven 24 Aoû 2012 - 10:11

Bon voila j'en sais un peu plus sur l'Autisme.

Il y a une notion primordiale à intégrer, c'est que dans le Trouble du Spectre Autistique, il y a des personnes autistes et des personnes autistes + ayant un retard mental.
Autisme ne veut pas dire qu'il y a un retard mental. Le retard mental ne fait pas partie intégrante de l'autisme. Ce sont deux choses différentes et cumulées.

Mais si vous interrogez la plupart des gens sur ce qu'est l'autisme, ils ne donneront en général pas une description de l'autisme, mais celle d'une combinaison autisme-handicap mental.
Or la plupart des caractéristiques décrites par les gens interrogées (comme "un enfant autiste est un enfant qui refuse ou évite le contact avec les autres, n'a pas de contact oculaire, ne parle pas et tourne sans cesse des petites roues") sont d'avantage en lien avec le handicap mental qu'avec l'autisme.

- Alors il y a l'autisme dit de Kanner : autisme avec un retard mental cumulé .

- L'autisme de haut niveau : autisme sans retard mental (mais qui va avoir un retard d'apprentissage au niveau du langage).

- Le Syndrome d'Asperger : autisme sans retard mental et sans retard d'apprentissage du langage.

Au fur et à mesure que l'enfant autiste de haut niveau va grandir, les différences avec un enfant ayant le syndrome d'Asperger vont s'estomper, jusqu'à être très proche une fois adolescent ou adulte.
C'est pour cela qu'aujourd'hui on parle beaucoup d'autisme de haut niveau et du syndrome d'Asperger.


C'est également pour pouvoir mieux prendre en compte les difficultés liées à l'autisme, qui est commun à tous (ces groupes), et aussi au niveau de la recherche scientifique, qu'ils veulent dorénavant tout regrouper sous la même classification (TSA).
D'ailleurs la classification du SDNV (Syndrome de Disfonctions Non Verbales) qui se basait sur la classification de différents points du Syndrome d'Asperger, cumulés avec d'autres points de classifications sur les problèmes dys, va se retrouver dans la merde une fois le DSM-5 en vigueur (elle ne saura plus comment baser sa classification, puisque la classification du Syndrome d'Asperger va disparaitre pour être intégré au TSA).
D'où la "guerre" des spécialistes dont ceux du S. d'Asperger qui disent que ce n'est qu'une variante du S.A. avec des troubles d'apprentissage cumulés, troubles cognitifs). Enfin une grosse m....... quoi, surtout pour le patient et la famille.


Pour en revenir un peu plus haut,
l'autisme peut être associé à tous les niveaux d'intelligence et par conséquent il y a des personne atteintes d'autisme AVEC un handicap mental et d'autres SANS. La limite entre les deux groupes n'est pas strictement définie. L'intelligence se situe sur une courbe, un continuum allant du plus ou moins intelligent.

On a toujours pensé que la majeure partie des personnes atteintes du spectre autistique avaient aussi un handicap mental.
Seulement récemment [vers 2009] des études épidémiologiques ont démontré que le nombre de personnes atteintes d'autisme sans handicap mental pourrait être plus élevé qu'on l'avait estimé. Les chiffres varient entre 35% et 70%.
De plus en plus on estime qu'à peu près la moitié des personnes atteintes d'autisme n'auraient pas d'handicap mental. Ce dernier groupe n'est plus une minorité et leur nombre a été sous-estimé, surtout dans les pays francophones.
L'autisme sans déficience intellectuelle n'est donc plus une exception !


Dans la littérature, on décrit souvent l'autisme sans handicap mental comme "autisme de haut niveau". Ce terme donne l'impression erronée que ce groupe fonctionne à un niveau normal ou élevée. En outre, on utilise le terme à partir d'un QI de 70 et c'est impossible que des personnes atteintes d'autisme et un QI de 70 ne fonctionnent de manière plus élevée s'ils sont moins doués.
"Plus élevé" est une expression relative et indique donc une norme. Cette norme est établie à partir d'une référence interne : les personnes atteintes d'autisme sont comparées à d'autres personnes atteintes d'autisme. Les personnes fonctionnant sur un haut niveau sont comparées à celles d'un bas niveau. C'est trompeur.

Afin de faire une estimation juste des possibilités et des déficits, il est préférable d'employer un cadre de référence externe : celui de développement normal. Autrement dit : faire une comparaison avec des pairs du même âge qui n'ont pas ce handicap.

Les personnes atteintes d'autisme sans retard mental ne donnent pas une perception brouillée par un handicap associé.
En principe, on observe précisément chez elles, contrairement à ce que l'on pense, le prototype de l'autisme. L'autisme type se révèle donc chez des personnes sans retard mental. Ce n'est pas pour elles que nous devons utiliser d'autres termes, bien au contraire. Ce sont celles qui ne parlent pas, évitent le contact et montre des stéréotypies motrices surprenantes, qui ont besoin d'une autre étiquette, c'est à dire : autisme ET handicap mental.

L'autisme sans retard mental est bien l'autisme type, mais il n'est pas toujours bien reconnaissable et visible. C'est dans ce sens qu'avec ce groupe-ci, l'image est brouillée. Elle n'est pas brouillée par un handicap associé, mais par la façon dont leur intelligence est capable de compenser et camoufler leur autisme.
L'autisme devient visible uniquement quand nous portons notre regard au-delà de ce rideau de fumée.


Ce sont les premières raisons pour lesquelles l'autisme est si difficile à déceler chez les personnes qui ont un fonctionnement mental normal. Au contraire d'autistes du même âge moins doués, les personnes autistes sans retard mental utilisent leur intelligence pour compenser leurs déficits. Elles essayent de survivre dans un monde qui n'est pas fait pour elles. Pour être efficaces, elles utilisent tous les registres à leur service. C'est une réaction très humaine.
Sources :
Comprendre les personnes autistes de haut niveau - Le syndrome d'Asperger à l'épreuve de la clinique, de Peter Vermeulen, édition DUNOD, 2009.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Jipé le Ven 24 Aoû 2012 - 15:48

"Une paternité tardive pourrait accroître les risques d'autisme ou de malformations congénitales chez les enfants. Selon une étude publiée mercredi 22 août dans la revue scientifique britannique Nature (en anglais), plus les hommes sont âgés au moment de la procréation, plus le génome qu'ils transmettent à leurs enfants comporte de mutations spontanées, dont certaines passent pour être impliquées dans les troubles autistiques et la schizophrénie".[...]
source

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Ven 24 Aoû 2012 - 17:15

Un documentaire passé sur Arte il y a quelques semaines et retrouvé sur You Tube.

L'énigme de l'autisme : la piste bactérienne.




Mais j'ai lu aussi ensuite quelque part il n'y a pas longtemps, et je ne sais plus où, qu'il y aurait différentes causes qui provoqueraient l'autisme.

Certains naissent avec, et pour d'autres cela arrive par la suite plusieurs mois après la naissance, ou même plus tard.
Il n'y aurait donc pas forcément une cause commune à tous, et cela ne se manifesterait pas non plus tout à fait de la même manière dans l'autisme même si le Spectre autistique est très large, tout comme aucune personne autiste ne ressemble à une autre. Elles ont des points communs de base, mais ensuite ces points vont interagirent d'une manière différentes avec les particularités, points forts et difficultés propre de chacun.
Chaque personne autiste a ses caractéristiques (comme chaque humain), et chacune d'entre elles à des domaines plus ou moins touchés, et des centre d'intérêts et de capacités différentes, et c'est ce mélange, cette alchimie qui en fait que chacun sera différent de l'autre, et chacun aura besoin d'une aide, d'un accompagnement qui lui sera propre, à adapter suivant chaque personne.

(mais là on n'y est pas encore, c'est très loin ça. Faut pas rêver ils sont juste en train de mettre en place le dépistage pour enfant [sans retard mental] et tout juste cela commence pour l'adulte). Une fois dépisté, ça c'est une autre histoire qui n'est pas à l'ordre du jour, et qui n'est pas prêt d'être à jour.
Ce qui intéresse c'est la recherche sur l'autisme et comment la "soigner" ou "l'éviter". Que deviennent les personnes une fois adultes, en France c'est le dernier des soucis ; ce n'est déjà pas au point pour les enfants, retard mental ou sans retard mental, alors les adultes ..... elles auront largement le temps de mourir avant qu'il se passe quelque chose. Non je n'exagère pas, c'est la réalité froide et implaquable.
Faut faire avec ce qu'il y a, mais y'a pas, et le "y'a pas" dit que ce n'est pas son rôle, ou le "y'a pas" ne comprend pas.
Le "y'a pas", c'est le dernier de ses problèmes, car ce n'est tout simplement pas son problème. Et le "y'a pas" aime bien rester cantonné dans son petit monde très fermé ..... C'est le monde à l'envers n'est-ce pas ?)
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Sam 25 Aoû 2012 - 2:13

Je viens de tomber sur un article très intéressant, qui est canadien bien sûr. Ha ces canadiens .... on ne change pas une équipe qui gagne .....



Un retard de développement du langage en bas âge distingue-t-il l'autisme de haut niveau (AHN) du syndrome d'Asperger?

  • Les enfants qui ont reçu un diagnostic ultérieur d'AHN ont prononcé leurs premiers mots à l'âge de 3 ans, tandis que ceux ayant obtenu le diagnostic du syndrome d'Asperger ont franchi cette étape peu après leur premier anniversaire de naissance.
  • Des segments de phrase ont fait leur apparition vers l’âge de 4 ans dans le langage des enfants atteints d'AHN, mais juste après le deuxième anniversaire de naissance chez les enfants atteints du syndrome d'Asperger.
  • Des expérimentations récentes ont démontré que les capacités langagières des personnes atteintes du syndrome d'Asperger sont à peine supérieures à celles des autistes de haut niveau.
  • Cette étude n'a pas permis de conclure que l'autisme de haut niveau et le syndrome d'Asperger sont des affections distinctes.
  • Les résultats de l'étude permettent par contre de conclure que les personnes atteintes d'AHN ou du syndrome d'Asperger ont besoin des mêmes types de soutiens communautaires.

Source (mars 2003)
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Jeu 18 Oct 2012 - 9:02

Un livre dénonce le scandale

Le Dr Pierre Sans rédige actuellement un ouvrage dont le titre, "Autismes : un scandale français", ressemble à un coup de gueule. Il y décrit les différentes formes d'autisme : "de l'Asperger à la mémoire fabuleuse, notamment dans le domaine mathématique", jusqu'au cas grave de déficience (allant jusqu'à l'absence de langage), pour ensuite dénoncer la situation qui est faite aux personnes atteintes par ce handicap. "En France, l'autisme est considéré comme une maladie mentale alors qu'ailleurs dans le monde, il est considéré comme un handicap rééducable et adaptable à la société, la chose allant dans les deux sens car la société doit aussi s'adapter à l'autisme".

Pierre Sans dénonce la mainmise du courant psychanalytique (spécialement lacanien) sur la psychiatrie française : "Pour expliquer l'autisme, ce courant défend une théorie abandonnée par tout le monde depuis vingt ans... Sauf par la France ! Cette théorie affirme que l'autisme est dû à de mauvaises conditions d'éducation de l'enfant provoquées par une mère fusionnelle, castratrice, négatrice du père... En fait, des recherches ont démontré que l'autisme est dû à deux facteurs : soit il s'agit de prédispositions ou d'une vulnérabilité héréditaires, soit la cause réside dans l'environnement (transit intestinal, effets d'une vaccination, métaux lourds...). En tout cas, le fait est, qu'en France, les personnes autistes sont l'objet d'une ségrégation qui se traduit notamment par des formes d'enfermement social".
Source : Midi Libre, le 04/10/12


Le combat sans fin d'une mère et d'un psychiatre pour un autiste

Je suis attentivement le cas de ce jeune autiste carcassonnais, aujourd'hui âgé de 13 ans, depuis 2008, et il n'y a toujours pas de solution. C'est pourquoi, en mars dernier, j'avais déposé plainte au conseil de l'Ordre", rappelle le docteur Pierre Sans (lire nos éditions du 14 mars et 7 avril 2012).

"Et récemment, la mère de l'enfant a déclaré à un éducateur qu'elle avait préparé une boîte de médicaments, pour elle et son fils, afin de mettre fin à leurs jours. Je peux vous dire que ce n'est pas du chantage. Elle est vraiment au bout du rouleau".

Le Dr Sans est psychiatre à l'Afdaim (Association familiale départementale pour l'aide aux personnes handicapées infirmes mentales). Il a également travaillé à l'hôpital psychiatrique de Limoux (géré par l'union sanitaire et sociale Aude Pyrénées : Ussap) de 1989 à 2004.

Sa plainte, déposée en mars, portait sur deux motifs visant deux médecins de l'Ussap qui soignent également le jeune garçon : "Non assistance médicale à personne en danger" et "utilisation abusive de la notion de chambre d'isolement".

Obligé de lui mettre un casque

L'affaire s'est conclue par une conciliation avec l'un des médecins et par une suspension de la procédure avec le second : "Cette procédure impliquait le témoignage des parents du jeune autiste, ce que je refusais d'envisager car, médicalement parlant, cela aurait impliqué pour ce couple un stress supplémentaire inutile".

Actuellement, le cas du jeune autiste n'est toujours pas réglé : "Et son état a empiré : on est obligé de lui mettre un casque car il se cogne la tête dans les angles de meubles, de fenêtres, et il agresse les autres enfants... Ce que je demande, c'est que l'Ussap (qui a une mission de service public en matière de santé) le prenne en charge en lui administrant un traitement adapté, l'Afdaim étant prête, de son côté, à partager la prise en charge de cet enfant qui passe trois jours par semaine à l'IME (institut médico-éducatif) de Pennautier, où j'interviens. Le reste de la semaine, il est chez ses parents".
Source : L'Indépendant, le 04/10/12


Des témoignages comme cela il y en a des tonnes et des tonnes. Que ce soit de la scolarisation ou la déscolarisation, les non attributions ou renouvellements d'auxiliaires de vie scolaire, les non structures adaptées, et le manque de place, les by by l'enfant est majeur, ...... ou même un diagnostic ....., et puis après ? ..... et puis après .....

Ensuite je suis tombée sur cet article : lien (mars 2012)
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Dim 21 Oct 2012 - 11:00

Je rapatrie ici ton post Baptiste.

Baptiste a écrit:Je viens de regarder un reportage sur l'autisme.
Qui pourrait être un cas de figure
L'autisme est le trouble du développement qui se répand le plus vite sur notre planète
Il touche beaucoup d'enfants dans les pays industrialisés, mais les plus touchés sont les migrants venus de pays non industrialisé.
Il y a 50 ans l'autisme était une maladie rare
Hors aujourd'hui en Amérique du Nord il y à 1 cas sur 90 , à ce rythme dans 25 à 40 ans l'autisme sera la norme dans les familles .
Chez nous il s'agit de 1 cas sur 147 et en Corée 1 sur 38
La progression est rapide d'année en année
Nous commençons seulement à comprendre qu'il s'agit peut être d'une bactérie , il est sur que le problème est alimentaire qui occasionne un déséquilibre de la flore l'intestinale et que cette flore influe sur le système nerveux , alors que l'on croyait que l'intestin s'occupait juste des déjections
Sur le même schéma facteur temps , les maladies mentales et l’épilepsie n'ont quasi pas progressé

Actuellement nous sommes incapables de dire à quoi est dû l'autisme.
Il y a serte différentes pistes, mais aussi différents facteurs ; tous les autismes n'ont pas la même cause.
La seule chose dont ont est sûr, c'est que ce n'est pas la cause d'une mère trop fusionnelle ou négligente, comme le disaient les médecins pendant si longtemps.

Dans le premier lien de mon dernier post au-dessus :
En fait, des recherches ont démontré que l'autisme est dû à deux facteurs : soit il s'agit de prédispositions ou d'une vulnérabilité héréditaires, soit la cause réside dans l'environnement (transit intestinal, effets d'une vaccination, métaux lourds...).



Le fiasco de la grande cause nationale 2012 :
Comment mieux prendre en charge les autistes

Alors qu’un rapport sur l’autisme est dévoilé aujourd’hui, des associations et des députés dénoncent une prise en charge des malades inefficace et coûteuse. Pourtant, de vraies solutions existent.

C’est un rapport officiel du Conseil économique, social et environnemental (CESE) dont les associations de parents d’autistes espéraient beaucoup : qu’il chiffre enfin le coût économique de cette maladie; mais aussi qu’il évalue son impact social, avec les terribles conséquences humaines qu’elle fait porter sur des milliers de familles.
Alors qu’aujourd’hui le CESE rend sa copie — dont « le Parisien » - « Aujourd’hui en France » a pris connaissance —, tous ceux (associations ou députés) qui ont bataillé pour que l’autisme devienne « grande cause nationale » pour l’année 2012 estiment qu’il faut aller plus loin encore et révolutionner la prise en charge de l’autisme dans l’Hexagone.

Des milliards d’euros dépensés. Première déception… Alors qu’il est censé dire précisément combien coûte la prise en charge de l’autisme, le rapport du CESE dit ne pas parvenir, faute de « données quantitatives et qualitatives », à effectuer cette addition. Le député UMP du Pas-de-Calais Daniel Fasquelle, qui préside le groupe autisme à l’Assemblée nationale, en a lui une idée très précise : « On sait que 8000 enfants naissent chaque année avec des troubles autistiques, explique-t-il. S’ils sont diagnostiqués à l’âge de 2 ans et qu’ils décèdent en moyenne à 65 ans, on sait exactement qu’ils coûteront 49,71 Mds€ à la société pendant toute la durée de leur vie, si l’on continue la prise en charge dans sa forme actuelle. »

« Un scandale sanitaire ». « Ces milliards sont consacrés à des méthodes qui ne fonctionnent pas! On ne fait que financer le lobby des psychanalystes », s’indigne Gwendal Rouillard, député PS du Morbihan, également en pointe sur le dossier autisme à l’Assemblée. Prise en charge en milieu hospitalier, utilisation du « packing » (enveloppement dans des linges mouillés à l’eau froide), médicaments… « La France est le dernier pays occidental à traiter ses autistes de la sorte! s’insurge Daniel Fasquelle. Au regard de pays tels que le Canada ou la Belgique, nous en sommes encore au Moyen Age! Nous sommes face à un scandale sanitaire, au même niveau que le sang contaminé ou l’amiante… » Là encore, le rapport du CESE ne tranche pas assez clairement, selon Vincent Gerhards, président du collectif Autisme, qui regroupe des associations de parents : « On a l’impression qu’il est complètement en décalage avec la réalité du terrain et qu’il veut ménager tout le monde. »

Les méthodes éducatives plus efficaces et moins chères. Comme l’a recommandé la Haute Autorité de santé en début d’année, les méthodes dites « éducatives » — les plus connues et reconnues — obtiennent d’excellents résultats. Elles reposent sur une stimulation de l’enfant pour développer son langage, son rapport à l’autre, et finalement, son autonomie. « Selon la même méthode de calcul, poursuit Daniel Fasquelle, financer les méthodes éducatives permettrait de faire au moins 16 milliards d’économie! » « Cela coûte moins cher, c’est efficace, alors qu’attend la France pour enterrer définitivement les méthodes psychanalytiques? » renchérit le socialiste Gwendal Rouillard. Les deux députés vont, dès cette semaine, demander une mission d’enquête parlementaire et solliciter la Cour des comptes et l’inspection générale des affaires sociales (Igas) pour chiffrer précisément et définitivement le coût de l’autisme en France. Ils espèrent ainsi nourrir la réflexion de la ministre en charge des Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, qui planche sur un troisième plan Autisme, attendu début 2013.
Source : le Parisien, le 09/10/12


Conclusion, après deux condamnations par le Comité Européen des Droits Sociaux, en 2004 et 2008 pour non respect par la France de ses obligations éducatives à l'égard des personnes autistes, une décision en 2009 de faire de l"Autisme la Grande Cause Nationale 2012 de la France", cette dernière n'a toujours pas effectué D'études épidémiologiques indiquant le nombre de personnes atteintes de Troubles Envahissants du Développement ou de forme classique du syndrome autistique, élément indispensable pour pourvoir mettre en place toute structure, projets, financement, aide aux familles et aux personnes autistiques, de façons adaptées.


Moi ce que j'en pense, c'est qu'aujourd'hui, si rien n'est fait, ce n'est pas un mystère, mais c'est volontaire.
Pas d'argent dans les caisses, et coût trop cher. On va continuer à enfumer le monde comme cela en faisant trainer en longueur, à faire croire que ....
Savez-vous que pour les PCH (prestations compensatrices de l'handicap) qui sont des aides dans la vie quotidienne pour les personnes handicapées, attribuées par la MDPH, tout comme il existe aussi les aides d'une auxiliaire de vie scolaire, le nombre d'heures alloué (quand elles sont allouées), est à se partager avec le nombre totale de personnes qui en font la demande, tout en sachant que le budget annuel financé par l'état est plafonné .....
En gros il faut se partager des miettes, et quand tu reçois des miettes au bout de des années de combats et démarches, tu as de la chance, mais ces miettes ne permettent pas à la personnes de s'en sortir dans sa vie quotidienne, dans des gestes élémentaires de survie, comme se laver, se faire à manger, sortir dehors, démarches administratives ..... .... ....
Et bien entendu l'épanouissement de la personne n'est pas au programme. Ce qui veut dire que non seulement la personne n'arrive pas à s'épanouir, progresser, se débrouiller dans sa vie quotidienne, mais en plus elle régresse !

Tout ça, il n'y a personne qui veut l'entendre, et tout est fait pour que personne ne le sache.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Dim 21 Oct 2012 - 12:41

avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Baptiste le Dim 21 Oct 2012 - 12:49

De selon de mon point de vue la question de l'autisme parle de "rupture" se qui n'invalide pas l'incidence alimentaire
Dans la même continuité les migrants sont les plus touchés.
Donc il y a bien rupture avec les racines

Baptiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 185
Localisation : montpellier
Identité métaphysique : aucune
Humeur : aucun
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Dim 21 Oct 2012 - 12:58

Je ne comprends rien à ce que tu dis.

Tu parles de quoi ? du documentaire ICI ?
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Baptiste le Dim 21 Oct 2012 - 13:05

Oui nuage il s'agit du même documentaire, il est très révélateur
nuage
Tout ça, il n'y a personne qui veut l'entendre, et tout est fait pour que personne ne le sache.
Forme d'autisme
Rupture (il n'y a personne qui veut l'entendre)
avec l'incidence (tout est fait pour que personne ne le sache)
cdl peut être est un cas , mais lui il parle au moins et si tous parlaient et s'imposaient sous cette forme autistique ???
Syndrome de la tourette ??

Il n'y avait pas longtemps tout les cas (syndrômes) étaient placés dans un asile (rupture), comme d' hérésies au monde qu'il fait beau d'être conforme

Baptiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 185
Localisation : montpellier
Identité métaphysique : aucune
Humeur : aucun
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Dim 21 Oct 2012 - 13:41

Baptiste a écrit:Oui nuage il s'agit du même documentaire, il est très révélateur
nuage
Tout ça, il n'y a personne qui veut l'entendre, et tout est fait pour que personne ne le sache.
Forme d'autisme
Rupture (il n'y a personne qui veut l'entendre)
avec l'incidence (tout est fait pour que personne ne le sache)
cdl peut être est un cas , mais lui il parle au moins et si tous parlaient et s'imposaient sous cette forme autistique ???
N'importe quoi !

D'une je ne comprends rien à ce que tu dis.
Et de deux :

D'abord les personnes autistes sans retard mental associé, au moins elles ne passent pas leur temps à faire de l'interprétation sur les paroles des autres, qui au finale se révèle être une mauvaise interprétation.
Oui, les neurotypiques disent qu'eux ils interprètent automatiquement les situations etc ..... Mais au finale moi je trouve qu'elles interprètent ce qu'elles ont envie d'interpréter et ce en fonction d'eux, et non de la situation réelle que l'autre est en train de lui dire. Et ça c'est typiquement neurotypique. Heureusement que tous ne sont pas standardisé neurotypiquement ....... et que quand ils ne comprennent pas ou ne sont pas sûr ils posent la question ......

C'est tout de même bizarre, que tous ces gens qui ont soit disant un système neuronal qui leur permettent l'interprétation automatique des intensions des autres, sont pourtant continuellement dans les quiproquos ou conflits automatiques entre eux !
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Baptiste le Dim 21 Oct 2012 - 15:22

C'est tout de même bizarre, que tous ces gens qui ont soit disant un système neuronal qui leur permettent l'interprétation automatique des intensions des autres, sont pourtant continuellement dans les quiproquos ou conflits automatiques entre eux !
Appelons cela n'importe quoi, inutile de l'argumenter
En ce qui me concerne j'ai un chien où j'arrive à saisir sa ligne rouge et puis un caniche neurotique et le neurotique impossible à le controler.
Donc quelque part , je suis shizo, neurotique, bipolaire et autiste .
Je peux sortir du sujet, appelons cela des hérésies à mettre à l'asile
Pourtant je n'arrive pas à voir se qui me différencie des autres.
Outre une rupture de communication sous différents aspects.
Donc je me rassure
Les autistes sont malades et nous allons controler cette maladie avec des médicaments.

Soyons honnête, nous ne savons pratiquement rien et absolument rien du cerveau .
Nous inventons des molécules nano pour valider des théories.
Et nous commençons à peine à mettre en évidence des syndromes car ils font peur statistiquement parlant.
Le corps humain est un miracle de l'ingénierie; il suffit d'un tout petit disphonctionnement au niveau des reins , du potassium pour perturber l'équilibre et mourir d'un infarctus , par exemple
Notre vie ne tient à rien si pas un fil de rasoir, une poussière d'electrolyse

Et nous savons, dire n'importe quoi, sans tenir compte qu'il y à une incidence dans le comportement qui peut être indicateur de maladie !!!!

Ma femme qui à travaillé 30 ans aux soins intensifs commence à se demander si sont père n'avait pas certaines indications comportementales bien des années avant de finir avec la dégénéréscence d'alzheimer.

Baptiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 185
Localisation : montpellier
Identité métaphysique : aucune
Humeur : aucun
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Jipé le Dim 21 Oct 2012 - 17:24

Baptiste,

je ne comprends rien à ce que tu dis...?
Pourrais-tu t'exprimer de façon plus compréhensible stp, merci Wink

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Baptiste le Dim 21 Oct 2012 - 17:56

Jipé a écrit:Baptiste,

je ne comprends rien à ce que tu dis...?
Pourrais-tu t'exprimer de façon plus compréhensible stp, merci Wink
Que souhaite tu que j'écris pour que tu me comprenne ? Wink

Les autistes sont malades et nous allons contrôler cette maladie avec des médicaments.

Baptiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 185
Localisation : montpellier
Identité métaphysique : aucune
Humeur : aucun
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Dim 21 Oct 2012 - 20:28

Tu ne connais apparemment strictement rien au sujet.

Une personne ne peut pas être schizophrène et autiste. C'est soit l'un soit l'autre.

Et si tu es bipolaire et schizophrène, et bien en faite tu n'es pas bipolaire et schizophrène mais schizo-affectif qui est à cheval en continuum sur chacun des deux troubles.

Quand à l'autisme, tu n'as même pas encore compris que les fonctions cérébrales fonctionnent différemment, et que la personne autiste n'en est pas moins dans une normalité propre à l'autisme.



Edite:

Et ce n'est pas "neurotique", mais "neurotypique".
C'est comme cela que les aspis (les personnes avec le syndrome d'asperger) appellent les personnes dites normales neurologiquement.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Baptiste le Dim 21 Oct 2012 - 20:57

Lien entre autisme et schizophrénie

Info 2010:
Une équipe de chercheurs de l'Université de Montréal a découvert un gène prédisposant à la maladie schizophrénique.
Selon les chercheurs québécois, certaines mutations génétiques pourraient prédisposer des individus à la schizophrénie, ce qui lève un voile sur cette maladie complexe. En effet, des mutations génétiques sur le gène Shank3 seraient à la source d'un nombre significatif de cas de schizophrénie. Fort de cette découverte, l'équipe canadienne ont confirmé la relation gène-schizophrénie par des examens réalisés sur un grand nombre de patients.
Shank3, gène de plusieurs maladies cérébrales.

Des recherches antérieures avaient déjà montré la relation entre l'autisme et ce même gène Shank3. Il existerait donc un lien entre ces deux maladies du neurodéveloppement que sont l'autisme et la schizophrénie. Il se pourrait que le gène Shank3 soit impliqué dans d'autres maladies du cerveau. Les connaissances médicales sur ce gène informent que ce gène participe au maintien de la structe physique des cellules nerveuses. Ainsi des mutations génétiques à ce niveau du génome altèrent la forme des cellules. On a pu mettre en évidence de telles déformations chez les patients schizophrènes.
------
Info 2006: autisme
Extrait
Cette équipe de l’Institut Pasteur s’est depuis intéressée à une région particulière du chromosome 22, appelée 22q13. En effet, des altérations de cette région étaient responsables de retard mental, d’autisme et de trouble du langage, mais le gène en cause n’avait pas été identifié jusqu’à ce jour.
Le groupe de Thomas Bourgeron à l’Institut Pasteur, en collaboration avec l’Inserm, les services de psychiatrie parisiens du Pr. Marion Leboyer (CHU de Créteil) et du Pr. Marie-Christine Mouren-Siméoni (hôpital Robert Debré de l’AP-HP) et en Suède du Pr. Christopher Gillberg (département de psychiatrie de l’université de Göteborg) a identifié dans cette région 22q13 un gène, appelé SHANK3. Ce gène code une protéine connue pour interagir avec les neuroligines et qui joue un rôle crucial pour le développement des synapses.

Les chercheurs ont observé que cinq enfants autistes présentaient des altérations de SHANK3 à des degrés divers, allant de simples mutations à des délétions importantes du gène. Pour deux de ces enfants, les seules altérations mises en évidence dans la région 22q13 étaient des mutations dans SHANK3, faisant de ce gène le responsable des troubles observés. Pour un autre enfant ayant une forme d’autisme moins sévère, une duplication du gène a été observée, suggérant qu’outre son altération, une surexpression de SHANK3 pourrait aussi être impliquée dans ces troubles de la communication.
L’ensemble de ces résultats montre que SHANK3 est le gène qui est à l’origine des troubles observés.

---------
Nous avons deux cas d'autiste dans la famille, ils sont très intelligent seulement fixé et hyper actif ,particilièrement sur l'informatique et repliés sur eux même, communique très peu.

Je lis aussi ,d'où je fais référence à un membre du forum
(Les personnes autistes de haut-niveau et Asperger sont scrupuleuses, honnêtes, toujours à la recherche de la justice et de la vérité.)


Dernière édition par Baptiste le Dim 21 Oct 2012 - 21:18, édité 2 fois

Baptiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 185
Localisation : montpellier
Identité métaphysique : aucune
Humeur : aucun
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Dim 21 Oct 2012 - 21:12

Une équipe de chercheurs de l'Université de Montréal a découvert un gène prédisposant à la maladie schizophrénique.
Et alors .... ?

Tu n'as pas l'air de comprendre qu'un gène mis en question peut se développer dans un sens ou dans l'autre, et ne veut nullement dire qu'une personne va se retrouver schizophrène ET autiste.

Tiens d'ailleurs tu ne sais pas ? Y'a ausi un gène en commun entre la maladie maniaco-dépressive et la schizophrénie (trois de gènes même il me semble).
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Baptiste le Dim 21 Oct 2012 - 21:24

Il ne s'agit pas d'une prise de bec, mais de faire un développement .j'ai sorti ce sujet sur un autre sujet, pour démontrer la fulgurence de l'autisme et qu'une corrélation bactérienne dans l'intestin pouvait influer sur le système nerveux et pourquoi pas influer sur une population complète.
Juste une hypothèse.
Tu a dévié le sujet sur celui de l'autisme, que j'aborde à peine comme sujet d'étude personnel et ici je parle plutôt d'une rupture de communication avec des incidences suite au reportage que j'ai vu.
J'en ai encore d'autres à visionner

Baptiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 185
Localisation : montpellier
Identité métaphysique : aucune
Humeur : aucun
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Dim 21 Oct 2012 - 21:27

Baptiste a écrit:
---------
Nous avons deux cas d'autiste dans la famille, ils sont très intelligent seulement fixé et hyper actif ,particilièrement sur l'informatique et repliés sur eux même, communique très peu.

Je lis aussi ,d'où je fais référence à un membre du forum
(Les personnes autistes de haut-niveau et Asperger sont scrupuleuses, honnêtes, toujours à la recherche de la justice et de la vérité.)
T'as bien fait d'étditer ton dernier post pour faire un rajout.
Là au moins je comprends ce que tu écris.
Et ça adoucie momentanément mon humeur à ton encontre.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Baptiste le Dim 21 Oct 2012 - 21:33

Un cas , nous l'avons décelé assez tôt et il est dans une école privé en Angleterre et l'autre cas s'est trop tard, mais il avait eu à quelques mois après sa naissance des problèmes avec le lait avec une partie des intestins détruit et nous l'avons ensuite mis au lait de soja.
Garçons hyper actif, que j'ai refusé de traité au ritalin, ect et gros probleme scolaire car il semblait y perdre sont temps, ect...très doué pourtant dans les réseaux informatique

Baptiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 185
Localisation : montpellier
Identité métaphysique : aucune
Humeur : aucun
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autisme

Message par Nuage le Dim 21 Oct 2012 - 21:46

Baptiste a écrit:Il ne s'agit pas d'une prise de bec, mais de faire un développement .j'ai sorti ce sujet sur un autre sujet, pour démontrer la fulgurence de l'autisme et qu'une corrélation bactérienne dans l'intestin pouvait influer sur le système nerveux et pourquoi pas influer sur une population complète.
Juste une hypothèse.
Tu a dévié le sujet sur celui de l'autisme, que j'aborde à peine comme sujet d'étude personnel et ici je parle plutôt d'une rupture de communication avec des incidences suite au reportage que j'ai vu.
J'en ai encore d'autres à visionner
Et bien Baptiste, je te souhaite bon sujet d'étude personnel.

Il y a une chose aussi qui est dite dans le documentaire, du fait de l'augmentation significative des personnes autistes aux Etats Unis.
Moi ce que j'aimerais savoir, c'est si l'augmentation touche les personnes avec autisme et retard mental associé, ou l'ensemble de toutes les personnes autistes.

Car il faut savoir qu'il y a un grand nombre de personnes autistes de haut niveau et Asperger, qui n'étaient pas diagnostiquées avant, et qui du coup maintenant le sont lorsqu'elle sont enfants. Et ça c'est sûr que ça fait augmenter le nombre de personnes autistes d'une décennie à l'autre, pourtant avant il y avait bien des personnes autistes sans retard mentale associé, mais elles n'étaient pas comptabilisées en tant que tel, mais en tant que neurotypique.

Après je ne dis pas qu'il n'y a pas une augmentation en pourcentage des personnes autistes. Mais il serait intéressant de savoir si cela touche aussi les personnes autistes avec retard mental associé.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum