La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par _Krinou le Mar 21 Fév 2012 - 19:57

Je la partage sur certains points.
C'est vrai que bien souvent la gentillesse est une façade, souvent pour avoir la paix, se donner bonne conscience ou encore donner une image flatteuse de soi, mais je pense qu'à côté de ça, il y a des gens réellement gentil, des gens pour qui cela est naturel.
Je pense également que la gentillesse peut s'acquérir et même si elle demande un effort de la part de la personne qui n'en est pas dotée naturellement, elle n'en reste pas moins sincère car elle part d'une belle intention, celle d'être agréable avec autrui. Je suis dans cette catégorie.
Cependant, je rejoins Gaston, je te l'ai déjà dit d'ailleurs, mais tu t'en ai défendu et je n'ai pas voulu insister.
C'est vrai que tes propos sont très pessimistes et désabusés, je sais les reconnaître pour être moi-même pessimiste et désabusée, mais je lutte contre ces pensées, je me refuse à croire qu'une personne qui me fait un sourire le fait uniquement parce qu'elle attend quelque chose de moi, j'aime à penser qu'elle le fait tout simplement pour m'être agréable sans arrière-pensée. Si demain je me mettais à penser le contraire, alors je sombrerais définitivement...

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par yacoub le Mar 21 Fév 2012 - 22:12

Krinou a écrit: j'ai dans l'idée que ça devait être très rare et sûrement après une bonne coupe et un bon cigare ou encore un bon dîner.

Hitler était végétarien, ne buvait pas et ne fumait pas.
Et même sur le sexe, il n'en était pas obsédé.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par _Krinou le Mar 21 Fév 2012 - 23:36

Mais non Yacoub ! Pourquoi tu fais ça. Tu viens de casser toute ma théorie. non mais
Enfin, tant pis, c'est pas grave, je reste persuadée que ça devait être très rare dans son cas.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par JO le Mer 22 Fév 2012 - 7:40

La gentillesse, oui, c'est égoïste . Le malheur empêche de vivre content, en paix . Alors, l'égoïste gentil essaie de rendre les gens heureux autour de lui pour pouvoir être en paix . J'ai fait ça toute ma vie : quel boulot! mais aussi, qu'est-ce que c'est bon d'être aimée par tous ces gens intéressés!! Je ne vois pas pourquoi vouloir être aimée "pour soi-même" . Etre aimée parcequ'on rend heureux, c'est mieux et ça dure . Tant pis si c'est égoïste .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par zizanie le Mer 22 Fév 2012 - 12:12

Aimer, c'est égoïste, on aime les autres pour se faire du bien ... ange
Les voir heureux, quelle joie cela procure en soi... supercontent
... Mais ça fait aussi tellement de bien aux autres. soutenir
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par JO le Mer 22 Fév 2012 - 14:55

Tout le monde est ainsi content: que demander d'autre ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par yacoub le Mer 22 Fév 2012 - 18:46

Stirica a écrit:Hannah Arendt démontre qu'il s'agissait de personnes normales.
La banalité du mal.

Hannah Arendt a eu le courage aussi de prévenir Israël lors du procès Eichmann contre la tentation anti-humaniste à cause du conflit palestinien.

Pour les derviches tourneurs, ils ne sont pas considérés comme des vrais musulmans par les sunnites.
Et Omar Khayam et Abou Nouwas ne sont en rien représentatifs de l'islam.
C'est comme si je disais c'est Einstein et Spinoza qui représentent le judaïsme.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par Ling le Mer 22 Fév 2012 - 19:13

Et pourtant d'une certaine manière, ils le représentent. sourire

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par yacoub le Mer 22 Fév 2012 - 21:42

C'est pourquoi des juifs orthodoxes voulaient tuer Spinoza.

Et Einstein a toujours refusé que ses enfants reçoivent une éducation religieuse.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par Ling le Mer 22 Fév 2012 - 21:47

A quoi bon discuter...disons que vous avez raison et que je n'ai pas tort. Un jour, peut-être, comprendrez-vous ce que je veux dire. sourire

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par Sorcière le Mer 22 Fév 2012 - 22:12

yacoub a écrit:C'est pourquoi des juifs orthodoxes voulaient tuer Spinoza.

Et Einstein a toujours refusé que ses enfants reçoivent une éducation religieuse.

Que Einstein ait refusé que ses enfants reçoivent une éducation religieuse, ne veut pas dire qu'il n'était pas croyant. Il est hors de question que mes enfants reçoivent une éducation religieuse, même de ma propre religion, si ils en ont envient, lorsqu'ils seront plus vieux, ils feront se qu'ils voudront.

Sorcière
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1016
Localisation : Quebec
Identité métaphysique : Wicca
Humeur : le plus possitif possible
Date d'inscription : 15/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par _Matoll le Dim 26 Fév 2012 - 18:41

Krinou a écrit:Dans la même lignée que mon topic "Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté".

Comment percevez-vous la gentillesse ?

La gentillesse sous-entend la non-méchanceté c'est à dire la non-volonté de nuire de façon intentionnelle. Elle peut aussi signifier un état d'esprit de candide, de simplet par exemple.

Je perçois la gentillesse d'une personne avec une certaine vigilance, car nul ne sait ce que cela sous-entend. Soit, cela ne sous-entend rien du tout, c'est à dire que la personne est comme cela, une personne agréable qui ne cherche pas à faire du mal aux autres, mais parfois cela peut être une ruse ou une stratégie ("trop poli pour être honnête"), voire de la gentillesse superficielle et que l'on se fait tailler en pointe par derrière.

Je pense d'ailleurs que l'on peut tout à fait dire ce que l'on pense, mais de choisir les mots et le ton pour faire passer un message sans aller chercher le conflit ou de mettre directement son interlocuteur sur la défensive. Bien sûr, ce n'est pas toujours évident.

Il est facile d'être gentil lorsque le contact est bon avec son interlocuteur et que tout se passe bien, mais cela devient plus délicat lorsqu'on a un souci ou un reproche à faire. Et dans notre monde occidental, la fuite ou l'hypocrisie prend souvent le relai, refusant parfois de crever un abcès, et parfois d'attendre que tout éclate à force de cumuler des choses qu'on a voulu cumuler.

Dans un monde où nous serions tous ainsi, il n'y aurait pas de problèmes, nous vivrions dans le pays des Bisounours avec un sourire béat au lèvres... et nous mettrions trois heures pour passer les porte, chacun voulant à tout prix céder la place l'autre..."je vous en prie allez-y", "non, non, vous d'abord", "mais j'insiste", "mais j'insiste plus encore cher monsieur"... on en finirait pas.

C'est justement un des grands reproches que je fais à cette société qu'on veut lisser : on ne peut plus rien dire sans se faire cataloguer de ceci ou cela, où l'on cherche à faire croire que nous sommes dans le pays des bisounours.

La gentillesse dure un temps : si je propose à la personne de s'asseoir et qu'en retour elle me dit "allez-y", eh bien je m'assois. Je prends la remarque pour dit. Si la personne se vexe, elle ne peut s'en prendre qu'à elle-même.

Quelle attitude adopter ? Etre gentil coûte que coûte, quitte à se faire marcher sur les pieds ?
On connait tous le proverbe "trop bon, trop c...".
D'un autre côté, si on est pas gentil, qui le sera pour nous ?

Être gentil ne signifie pas de dire oui à tout.

Il y a un aspect important, savoir s'affirmer et être en mesure de dire non quand la situation l'est pour soi. Ça ne veut pas dire qu'on doit le dire de façon brutale, mais parfois si on ne veut pas, alors il faut le dire simplement et même d'éviter de trouver de fausses excuses. C'est ce que j'appelle être honnête et de savoir fixer des limites.

Si nous adoptons un comportement agressif, il y a de fortes chances que la personne que l'on a en face de soi adopte le même comportement.

Cela voudrait t-il dire, en te lisant, si on doit dire non ou dire quelque chose de peu agréable, de le faire sur un ton agressif ?

Si nous avons un comportement agressif, c'est bien que nous avons été agressés par quelque chose. Parfois, une bonne colère est nécessaire. Si la personne vous prend pour une imbécile, nous allons lui tendre l'autre joue pour continuer ? Si le fait de lui dire posément ce qu'on pense ne lui fait aucun effet, il faut aussi savoir hausser le ton.

Etre gentil peut alors désarmorçer un conflit qui pourrait même dégénérer en bagarre. D'un autre côté, la gentillesse peut être aussi perçue comme une faiblesse dans laquelle votre adversaire s'engouffre allègrement. Que faire ?

C'est ce que la société occidentale nous a inculqué, à savoir qu'il faut un rapport de force pour désigner un gagnant et un perdant, et c'est pour cela aussi que notre société perd ses repères et les citoyens également.

C'est tout le contraire qui peut exister : justement, c'est une marque d'intelligence de l'esprit de pouvoir désamorcer un conflit par des silences, par la compréhension, bref de ne pas entrer dans son jeu. Ça ne veut pas dire pour autant que l'on a perdu la bataille, et ce n'est pas un drame si parfois on en perd. Perdre fait partie aussi de la vie. Et même si c'est difficile, reconnaître ses torts n'est pas un aveu de faiblesse, mais la volonté de rester honnête avec soi-même et avec les autres. Et nous ne serons pas piétinés pour cela.

D'un autre côté, c'est la porte ouverte à tous les manipulateurs, les profiteurs et autres personnes malfaisantes qui eux se disent "cette personne, quelle belle poire !"

Là aussi, il y a la gentillesse du candidat et la gentillesse du caractère où l'un se fait avoir par les belles paroles, l'autre ne se fait pas avoir mais ne cède pas pour se transformer en monstre de la parole.


Ce qui m'amène à une autre question. La gentillesse est-elle innée ou faut-il faire un effort sur soi pour l'être ?

J'ignore si c'est inné mais elle dépend de l'environnement social dans lequel on a grandi.

Faire un effort sur soi pour l'être ? Pourquoi chercher à l'être absolument ? D'un interlocuteur, j'attends bien plus de la loyauté que de la gentillesse. Une personne peut avoir un sale caractère (j'en sais quelque chose, j'en fais partie mais ce n'est pas dans tous les cas de figure) et être loyale. Une personne gentille est agréable certes, mais le manque d'affirmation peut aussi agacer.

La position à adopter est celle dans laquelle on se sent le mieux intérieurement.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par _Krinou le Dim 26 Fév 2012 - 19:30

Matoll a écrit:
Je perçois la gentillesse d'une personne avec une certaine vigilance, car nul ne sait ce que cela sous-entend. Soit, cela ne sous-entend rien du tout, c'est à dire que la personne est comme cela, une personne agréable qui ne cherche pas à faire du mal aux autres, mais parfois cela peut être une ruse ou une stratégie ("trop poli pour être honnête"), voire de la gentillesse superficielle et que l'on se fait tailler en pointe par derrière.
Bonsoir Matoll,

Lorsque je parlais de gentillesse, je parlais de la "vrai" gentillesse, il est évident qu'une personne qui est gentille par intérêt, ne l'est pas vraiment.
Matoll a écrit:Je pense d'ailleurs que l'on peut tout à fait dire ce que l'on pense, mais de choisir les mots et le ton pour faire passer un message sans aller chercher le conflit ou de mettre directement son interlocuteur sur la défensive. Bien sûr, ce n'est pas toujours évident.
Il est facile d'être gentil lorsque le contact est bon avec son interlocuteur et que tout se passe bien, mais cela devient plus délicat lorsqu'on a un souci ou un reproche à faire. Et dans notre monde occidental, la fuite ou l'hypocrisie prend souvent le relai, refusant parfois de crever un abcès, et parfois d'attendre que tout éclate à force de cumuler des choses qu'on a voulu cumuler.
Je suis d'accord avec toi, il est plus facile d'être gentil lorsque la personne que l'on a en face de nous l'est aussi.
Krinou a écrit:Si nous adoptons un comportement agressif, il y a de fortes chances que la personne que l'on a en face de soi adopte le même comportement.
Matoll a écrit:Cela voudrait t-il dire, en te lisant, si on doit dire non ou dire quelque chose de peu agréable, de le faire sur un ton agressif ?
Pas du tout ! C'est même tout le contraire. J'ai dit "si", sous-entendant que c'est justement pas la bonne attitude.
Krinou a écrit:Etre gentil peut alors désarmorçer un conflit qui pourrait même dégénérer en bagarre. D'un autre côté, la gentillesse peut être aussi perçue comme une faiblesse dans laquelle votre adversaire s'engouffre allègrement. Que faire ?
Matoll a écrit:C'est ce que la société occidentale nous a inculqué, à savoir qu'il faut un rapport de force pour désigner un gagnant et un perdant, et c'est pour cela aussi que notre société perd ses repères et les citoyens également.
C'est tout le contraire qui peut exister : justement, c'est une marque d'intelligence de l'esprit de pouvoir désamorcer un conflit par des silences, par la compréhension, bref de ne pas entrer dans son jeu. Ça ne veut pas dire pour autant que l'on a perdu la bataille, et ce n'est pas un drame si parfois on en perd. Perdre fait partie aussi de la vie. Et même si c'est difficile, reconnaître ses torts n'est pas un aveu de faiblesse, mais la volonté de rester honnête avec soi-même et avec les autres. Et nous ne serons pas piétinés pour cela.
Ce n'est pas faux ce que tu dis, cependant, il m'est très difficile de capituler si je sais pertinemment que j'ai raison.
Krinou a écrit:Ce qui m'amène à une autre question. La gentillesse est-elle innée ou faut-il faire un effort sur soi pour l'être ?
Matoll a écrit:J'ignore si c'est inné mais elle dépend de l'environnement social dans lequel on a grandi.
Faire un effort sur soi pour l'être ? Pourquoi chercher à l'être absolument ? D'un interlocuteur, j'attends bien plus de la loyauté que de la gentillesse. Une personne peut avoir un sale caractère (j'en sais quelque chose, j'en fais partie mais ce n'est pas dans tous les cas de figure) et être loyale. Une personne gentille est agréable certes, mais le manque d'affirmation peut aussi agacer.
C'est pas faux.
Matoll a écrit:La position à adopter est celle dans laquelle on se sent le mieux intérieurement.
C'est là où le bât blesse me concernant, je suis tiraillée entre l'envie, je dirai même le besoin d'être gentille, et en même temps, comme ce n'est pas ma nature profonde, je dois fournir un effort pour ça, ce qui me provoque du stress, mais d'un autre côté, si je ne le fais pas, je prends le risque d'entrer en conflit, donc stress aussi.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par gaston21 le Dim 26 Fév 2012 - 21:27

Matoll, tu me parais avoir une position défensive , un peu méfiante .Je pense pour ma part qu'il vaut mieux y aller franco, quitte à se tromper sur la sincérité du vis-à-vis . Il arrive, oui, qu'on se trompe, mais je pense qu'il faut courir le risque .. En règle générale, les gens répondent à la gentillesse par la gentillesse . Si on le faisait en politique, on résoudrait bien des conflits.
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par Anna le Dim 26 Fév 2012 - 21:35

Et pas seulement en politique, mais dans les rapports de tous les jours, en toute sincérité, sans arrière-pensée...
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par Seppia le Mer 28 Mar 2012 - 11:41

Je suis gentille "par défaut" et par nature. Je ne peux m'empêcher de l'être, même avec les personnes qui ne me semblent pas courtoises. Je pense que la gentillesse finit par entrainer la gentillesse.
Pour donner un exemple, j'ai connu une fille qui était avec moi à l'école, d'allure assez froide. Elle n'était pas très amicale mais j'ai réussi à perforer ses barrières en lui parlant. Au final j'ai découvert une sensibilité cachée derrière ses remparts.
Je suis peut-être bisounours sur les bords, j'ai tendance à ne pas répliquer lorsque l'on me fait du mal car je n'ai pas envie de me fatiguer et de m'abaisser au niveau de méchanceté des autres.

Seppia
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 31
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Un tube Spirite
Humeur : Joviale
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par JO le Mer 28 Mar 2012 - 11:42

voui, mais parfois, ça demande un héroïque effort !
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par Seppia le Mer 28 Mar 2012 - 11:43

JO a écrit:voui, mais parfois, ça demande un héroïque effort !

Je te l'accorde! C'est parfois très difficile de se contenir et de ne pas céder à ce qu'attendent les autres. Après tout, nous sommes tous humains.

Seppia
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 31
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Un tube Spirite
Humeur : Joviale
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par Anna le Mer 28 Mar 2012 - 19:10

JO a écrit:voui, mais parfois, ça demande un héroïque effort !

ça dépend du tempérament... il y a des gens qui se maîtrisent bien, d'autres qui partent en flèche ! Pour moi, ça dépend de qui ça vient.
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par Ladysan le Mer 28 Mar 2012 - 19:29

JO a écrit:Je crois que je suis naturellement gentille. Mais ce n'est pas de ma faute .
Rassurez-vous, je sais être très méchante, ponctuellement, mais faut en profiter parceque ça me passe vite.
Pas assez courageuse ou persévérante pour être méchante .Ou alors contre les méchants , oui .

Tu est géniale Jo ! L'absence de rancoeur...La voilà la vraie gentillesse. Prenez-en tous de la graine !
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par JO le Jeu 29 Mar 2012 - 9:07

parles-en à mes contradicteurs sur le sujet "euthanasie"!! Je suis têtue comme la mère des bourricots, mais je réponds rarement aux insultes que je reçois . sourire
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par Anna le Jeu 29 Mar 2012 - 12:01

Jo, être persévérante dans ses convictions n'est pas être têtue ! Ce ne serait pas de la gentillesse que de te renier...
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par Ladysan le Jeu 29 Mar 2012 - 22:32

JO a écrit:parles-en à mes contradicteurs sur le sujet "euthanasie"!! Je suis têtue comme la mère des bourricots, mais je réponds rarement aux insultes que je reçois .

Quand j'ai écrit ça, je venais justement de la bas Jo...Courage, et reste comme tu est Jo
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par Jipé le Sam 31 Mar 2012 - 14:57

Seppia a écrit:
JO a écrit:voui, mais parfois, ça demande un héroïque effort !

Je te l'accorde! C'est parfois très difficile de se contenir et de ne pas céder à ce qu'attendent les autres. Après tout, nous sommes tous humains.
Le tout est de bien évaluer de qui ça provient...Comme tout est relatif, bien souvent le mieux est de laisser "pisser mirza", mais lorsqu'il y a mauvaise foi caractérisée et répétitive, c'est vrai qu'on a envie de donner des "claques".

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gentillesse : qualité ou faiblesse ?

Message par Anna le Sam 31 Mar 2012 - 15:03

Bien d'accord !
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum