La réalité et le réel

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La réalité et le réel

Message par Thierry le Ven 17 Fév 2012 - 8:37

On peut faire une distinction entre le monde de la réalité, c'est à dire la dimension dans laquelle nous évoluons, et le monde du réel, c'est à dire la dimension que nous pouvons explorer lorsque l'individu s'est "réalisé". Il s'agit à mes yeux de cet espace dans lequel l'individu s'est extrait des codes et des conditionnements inhérents à son statut.

Si quelqu'un me dit : "Vous êtes instituteur", je me dois de répondre que c'est faux. Je ne "suis" pas instituteur mais j'exerce la profession d'instituteur.

De la même façon, si quelqu'un me dit : "Vous êtes bien Thierry Ledru", je me dois de lui répondre encore que c'est faux. Je ne "suis" pas Thierry Ledru mais juste une forme prise par la Vie. Le concept associé à mon nom n'est qu'une étiquette qui permet à autrui de m'identifier. Si par exemple, je m'étais appelé Théodore Duchmol et que j'ai été élevé par les mêmes parents et que j'ai connu la même existence, je serais toujours le même. Si par contre, je m'étais bien appelé Thierry Ledru mais que j'ai été élevé par d'autres parents et que j'ai connus une autre existence, je ne serais absolument pas le même.

L'étiquette sociale se constitue. Elle n'existe pas à priori. C'est une réalité progressive. Le réel, par contre, existe lorsque je me libère de ces étiquettes. La réalité est un monde conceptuel permettant à l'individu de créer du sens pour son existence. Le risque est que l'individu s'identifie à ce sens alors qu'il n'est qu'une apparence. On pourrait même dire que cette réalité est totalement intellectuelle. Elle s'établit à travers la pensée. Elle n'a aucune existence matérielle. Il s'agit uniquement de costumes associés à des rôles et à des évènements qui s'accumulent et à travers lesquels la pensée prend forme. Mais si on prive l'individu de ces fonctionnements mécaniques et que sa pensée se libère de cette pression, il ne disparaît pas pour autant. C'est une réalité signifiante construite sur l'intellect social institué. Elle n'est pas matérielle étant donné que ce sont les pensées qui lui donnent cette apparence. Je ne suis pas propriétaire d'une maison. C'est totalement absurde. Il ne s'agit que d'un papier administratif. Je ne suis pas propriétaire d'un bout de terre. Je ne suis pas instituteur, je ne suis pas père de trois enfants. Je suis celui par qui la Vie s'est chargée de donner forme à trois existences. Il m'incombe par contre d'accompagner ces trois existences. Mais je ne "suis" pas pour autant père. Je suis une forme prise par la Vie. Dans la réalité, je me suis identifié à des devoirs, des exigences, des rôles, des comportements, des responsabilités. Tout cela ne me constitue pas, ce sont des costumes. Cela ne signifie pas qu'ils ne sont pas importants mais je dois faire une distinction entre cette réalité sociale et le réel.

L'énorme erreur de cette société moderne est d'avoir donné à la réalité une place prédominante et d'avoir par conséquent créé de toute pièce un assemblage disparate dans lequel l'individu perd de vue le réel. C'est une pression constante qui n'a rien à voir avec le phénomène vital. Nous en oublions par conséquent que nous sommes en Vie pour nous attacher uniquement à exister. L'existence est un phénomène social. la Vie est un phénomène originel.

On peut par conséquent établir une distinction entre le "réalisateur" et l'acteur".

Le réalisateur est l'individu qui se réalise à travers l'exploration du phénomène vital.

L'acteur se contente de tenir des rôles auxquels il est parfaitement identifié et qui remplissent son existence. Il n'en est pas toujours heureux d'ailleurs mais il reste malgré tout attaché à ces rôles puisqu'ils lui donnent ce sentiment d'exister. C'est totalement insignifiant mais il prolonge aveuglément les comportements dont il a hérité. Le réel lui est totalement inconnu.

Le monde de la réalité est un monde clos malgré la multitude de voies qu'il propose. Il est clos parce qu'il n'ouvre pas un espace intérieur mais uniquement la multiplication des illusions de la pensée. J'aurais pu être avocat, médecin, ouvrier, maçon, célibataire, Anglais, Belge, Indien, Chinois, pauvre, riche, malade, handicapé, blond, roux, gros, maigre, chauve, barbu etc etc etc...Tout ça n'aurait rien changé au réel en moi mais aurait changé la réalité dans laquelle j'aurais évolué. On pourrait croire que la multitude des voies générées par la réalité propose des horizons immenses mais il n'en est rien étant donné que ces horizons, d'un point de vue spirituel, n'en sont qu'un. L'individu dépense une énergie considérable à explorer des voies illusoires balisées de panneaux variés mais c'est une extension horizontale alors que la voie spirituelle constitue une voie verticale à l'intérieur de l'individu. Victor Hugo, Nietzsche, Baudelaire, tous ont parlé de ce "gouffre" en nous.

De quoi se constitue ce réel ? Selon certain scientifiques, Fritjof Capra par exemple, notre univers physique ne se constitue pas de matière mais d'une force appelée énergie. La matière serait uniquement la forme condensée de cette énergie. Elle existe sous la forme de particules de plus en plus infimes, les unes à l'intérieur des autres pour finalement se réduire à l'état d'énergie pure. D'un point de vue physique, tout ce qui existe serait énergie et l'être humain ferait partie intégrante de cette énergie. Cette énergie émet des vibrations, à des vitesses variées et ces vibrations correspondraient à la qualité même de l'énergie. La pensée elle-même serait une énergie relativement subtile. Une des lois de l'énergie est qu'un niveau vibratoire d'énergie tend à attirer l'énergie de même qualité et de même vibration.

On voit immédiatement que le maintien du fonctionnement de conscience actuel correspond à une énergie commune. Les individus vibrent de façon identique et favorisent l'hégémonie d'une forme de pensée. C'est une aimantation qui s'entretient elle-même. Étant donné que cette forme d'énergie aboutit à des conditionnements planétaires, l'humanité ne parvient pas à s'extraire de cette qualité basse d'énergie. Il faut imaginer un champ énergétique incommensurable à l'intérieur duquel les individus évoluent, tous de façon identique puisqu'ils vibrent tous avec la même "qualité"...

Il est évident que les Kogis, par exemple, ne sont pas inclus dans ce champ énergétique.

Pour notre part, quel que soit, le type d'existence dans lequel nous évoluons, il n'y a aucune liberté spirituelle tant que nous sommes associés à cette énergie basse. Bill Gates n'est pas plus libre que le SDF du pont de l'Alma...Mais le SDF rêve évidemment de la vie de Bill Gates. On ne peut pas lui en vouloir. C'est une "réalité" si parfaite...
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par JO le Ven 17 Fév 2012 - 8:51

Fort bien décrit , merci .Mais il faut bien vivre dans la réalité , avec des gens qui nient le réel . L'incompréhension en découle, d'où les malentendus fréquents , dans tous les sujets de fond . On est automatiquement rejeté du côté réprouvé du religieux, du sectaire , quand ce n'est pas du dérangement cérébral .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22376
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Bulle le Ven 17 Fév 2012 - 10:08

Hello Thierry !
Thierry a écrit:L'énorme erreur de cette société moderne est d'avoir donné à la réalité une place prédominante et d'avoir par conséquent créé de toute pièce un assemblage disparate dans lequel l'individu perd de vue le réel.
Qu'en était-il avant "cette société moderne" ?
Le monde de la réalité est un monde clos malgré la multitude de voies qu'il propose. Il est clos parce qu'il n'ouvre pas un espace intérieur mais uniquement la multiplication des illusions de la pensée. J'aurais pu être avocat, médecin, ouvrier, maçon, célibataire, Anglais, Belge, Indien, Chinois, pauvre, riche, malade, handicapé, blond, roux, gros, maigre, chauve, barbu etc etc etc...Tout ça n'aurait rien changé au réel en moi mais aurait changé la réalité dans laquelle j'aurais évolué
J'avoue ne pas très bien saisir ! La réalité sociale dans laquelle on évolue change tout de même bien notre réel. Ne serait-ce que par la facilité que l'on peut avoir à satisfaire... tout simplement nos besoins primaires.
Pour ma part, il me semble que si j'étais née dans un pays où l'on meurt de faim et où il n'y a les autres visions du monde permises par l'accès à l'éducation de nos "société moderne", ma "réalité intérieure" aurait été largement plus limitée.
On pourrait croire que la multitude des voies générées par la réalité propose des horizons immenses mais il n'en est rien étant donné que ces horizons, d'un point de vue spirituel, n'en sont qu'un.
Le dépassement de soi ?
De quoi se constitue ce réel ? Selon certain scientifiques, Fritjof Capra par exemple, notre univers physique ne se constitue pas de matière mais d'une force appelée énergie.
Tss tss...
La démarche de Fritjof Capra n'a pas grand chose à voir avec la science, elle est très new age. Nous sommes encore en plein dans l'interprétation "mystique" de la mécanique quantique.
Voir à propos de Capra pour les anglicistes : Physics & Psychics de Victor Stenger
Et également en français :
La mécanique quantique pour les non-physiciens

_________________
Hello Invité !  Le du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39953
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Thierry le Ven 17 Fév 2012 - 10:26

Bulle a écrit:Hello Thierry !
Thierry a écrit:L'énorme erreur de cette société moderne est d'avoir donné à la réalité une place prédominante et d'avoir par conséquent créé de toute pièce un assemblage disparate dans lequel l'individu perd de vue le réel.
Qu'en était-il avant "cette société moderne" ?
Le monde de la réalité est un monde clos malgré la multitude de voies qu'il propose. Il est clos parce qu'il n'ouvre pas un espace intérieur mais uniquement la multiplication des illusions de la pensée. J'aurais pu être avocat, médecin, ouvrier, maçon, célibataire, Anglais, Belge, Indien, Chinois, pauvre, riche, malade, handicapé, blond, roux, gros, maigre, chauve, barbu etc etc etc...Tout ça n'aurait rien changé au réel en moi mais aurait changé la réalité dans laquelle j'aurais évolué
J'avoue ne pas très bien saisir ! La réalité sociale dans laquelle on évolue change tout de même bien notre réel. Ne serait-ce que par la facilité que l'on peut avoir à satisfaire... tout simplement nos besoins primaires.
Pour ma part, il me semble que si j'étais née dans un pays où l'on meurt de faim et où il n'y a les autres visions du monde permises par l'accès à l'éducation de nos "société moderne", ma "réalité intérieure" aurait été largement plus limitée.
On pourrait croire que la multitude des voies générées par la réalité propose des horizons immenses mais il n'en est rien étant donné que ces horizons, d'un point de vue spirituel, n'en sont qu'un.
Le dépassement de soi ?
De quoi se constitue ce réel ? Selon certain scientifiques, Fritjof Capra par exemple, notre univers physique ne se constitue pas de matière mais d'une force appelée énergie.
Tss tss...
La démarche de Fritjof Capra n'a pas grand chose à voir avec la science, elle est très new age. Nous sommes encore en plein dans l'interprétation "mystique" de la mécanique quantique.
Voir à propos de Capra pour les anglicistes : Physics & Psychics de Victor Stenger
Et également en français :
La mécanique quantique pour les non-physiciens
Avant la "société moderne", c'est justement ce que j'essaie de saisir...
Pour ma part, Bulle, la réalité n'est pas le réel, quelques soient les conditions de vie. Je ne nie pas le fait évidemment que je préfère amplement "ma" réalité que celle des Soudanais. Ils ne se posent d'ailleurs sans doute pas ce genre de questions; Mes errances sont un luxe.
Pour Capra et la vision new age, tout le monde pensait la même chose avec Alfred Wegener.
Non, il ne s'agit pas pour moi de dépassement de soi, bien au contraire. La réalité est un maintien du moi. C'est quand on en sort qu'on a une possibilité de découverte. Le dépassement de soi, je n'y crois pas d'ailleurs. La découverte de Soi par contre, oui.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Thierry le Ven 17 Fév 2012 - 10:28

La "grande "Histoire...

Je tourne cette idée depuis quelques jours et je cherche une époque correspondant à l'instauration du moi dérivé dans le fonctionnement humain, cette rupture qui a conduit à l'enchaînement des périodes historiques jusqu'à nos jours.

La sédentarisation.

On remonte loin dans le temps.

L'installation des hommes a marqué à mon sens le détachement envers le flux vital. De "chasseurs-cueilleurs", l'humanité est devenue exploitante. Et le sentiment de puissance s'est nourrie de l'idée que l'humain était "différent". Les religions se sont engouffrées dans la brèche. A moins qu'elles soient même responsables du phénomène.

Les enfants de la Terre se sont vus plus puissants que leur Mère.

J'ai le vertige quand j'essaie de mesurer et d'analyser ce que ce changement a généré.

Au regard de l'Histoire, je ne parviens pas à trouver une seule époque ayant contribué à restaurer cette osmose. Des mouvements de pensées ont jailli, des confrontations inévitablement bâties sur le concept du moi encapsulé. J'imagine l'aménagement d'une pièce, le déplacement des meubles, l'agencement euphorique, comme si la disposition et l'emploi des ressources matérielles, technologiques, cognitives pouvaient engendrer un résultat favorable par rapport à l'agencement précédent. Non, il n'en est rien pour la bonne raison que les hommes restaient immanquablement enfermés dans le même concept. le Moi. C'est la pièce qu'il fallait abattre mais ils n'en sont jamais revenus à un travail d'architecte. Juste de l'aménagement intérieur. On ne peut nier le fait que cet agencement a atteint une certaine qualité pour une partie de la planète tandis qu'une autre n'est pas parvenue à suivre le mouvement, dépassée par la force technologique des premiers, dépassée par cette volonté inébranlable d'étendre leur puissance, jusqu'à piller les ressources des voisins. La guerre est devenue le nerf du moi dérivé, la source de son extension.

La sédentarisation contenait en elle la nécessité de multiplier les territoires à exploiter étant donné que les besoins inhérents au moi dérivé ne cessaient de gonfler. Pour renforcer sa puissance, il faut étendre son champ d'action. Pas question de se contenter des cycles naturels et d'attendre que la terre reconstitue son potentiel. L'usage des énergies fossiles comme le pétrole a accéléré le processus.

Rien dans l'Histoire ne permet la moindre ouverture des consciences. La pièce était close, sans fenêtre, des murs immenses. Une prison intérieure que les générations, les unes après les autres, se sont efforcées de décorer. Jusqu'à piller les éléments rapportés par des populations voisines. L'accumulation est devenue le seul mot d'ordre.

Lorsque je vois les milliers de livres historiques cherchant à analyser les causes des conflits, je me dis qu'il y a un regard extrêmement limité sur les évènements. Les historiens identifient non pas les causes mais des conséquences d'un phénomène intérieur. Il faut remonter dans la psyché humaine. Remonter très, très loin. Avant que les murs de la geôle ne soient mis en place par les hommes eux-mêmes. Sinon, rien ne sera jamais réglé. On continuera à observer et à analyser les évènements qui se produisent dans cet espace clos sans jamais chercher une faille dans le mur, sans jamais porter notre regard par-delà les murs.

L'analyse du passé n'apportera aucune solution. Les changements qui surviendront ne seront toujours qu'un angencement de la cellule.

L'extermination des ethnies contribue bien entendu au maintien du paradigme. Les puissants ne peuvent laisser exister un autre regard. Le risque que cela déclenche une crise de conscience est insupportable. Il suffira de faire passer ces peuples pour des "sauvages". Les tenants du modernisme s'exclameront que si on suit cet exemple, on doit revenir à l'époque de la pierre taillée.

Ils devraient essayer de comprendre que d'un point de vue spirituel, nos sociétés modernes en sont à la Préhistoire.

Et que les ethnies des Peuples Premiers sont infiniment plus évolués.



Je sais bien que cette vidéo est issue d'une chaîne commerciale. Je sais bien que se pose le problème des conséquences de ce genre de rencontre. Mais je trouve exaltant de voir que des "Blancs" viennent demander leur avis à des "sauvages".

Et le passage avec la Calas est tellement beau...
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Adryan le Ven 17 Fév 2012 - 11:56

..
Bonjour!

Voilà un sujet très intéressant Thierry, merci de l'avoir inicié.
Je vais relever quelques points qui m'ont particulièrement interpellés:

Thierry a écrit:« La réalité est un monde conceptuel permettant à l'individu de créer du sens pour son existence. »
C'est peut-être une façon de mettre notre existence (ou notre véritable essence) à l'épreuve, de pouvoir la modifier, la façonner ou la faire évoluer en la plaçant dans un environnement stimulant et interactif.

Thierry a écrit:« On pourrait même dire que cette réalité est totalement intellectuelle. Elle s'établit à travers la pensée. Elle n'a aucune existence matérielle. Il s'agit uniquement de costumes associés à des rôles et à des évènements qui s'accumulent et à travers lesquels la pensée prend forme. Mais si on prive l'individu de ces fonctionnements mécaniques et que sa pensée se libère de cette pression, il ne disparaît pas pour autant. »
J'ajouterais que ne devons pas nous résumer à cette réalité. Si nous avons la capacité de voir cette réalité depuis « l'extérieur », de la juger et l'analyser c'est que nous n'en faisons pas réellement parti intégrante. Être dans la réalité c'est un peu comme être à l'intérieur d'une maison, c'est un état temporaire.

Par contre je pense que c'est une grave erreur de vouloir échapper à cette réalité en ne voulant voir que son aspect illusoir. C'est le meilleur moyen de perdre la raison. Il nous ait matériellement impossible de nous déconecter totalement de la réalité. Je pense que la démarche idéale c'est de pouvoir comprendre la substance de la réalité pour pouvoir mieux évoluer à l'intérieur.

Je ne crois pas au hasard donc j'en déduis que si nous sommes plongés dans cette réalité c'est qu'il y a une bonne raison à ça.

..

Adryan
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 59
Localisation : XX
Identité métaphysique : XX
Humeur : XX
Date d'inscription : 15/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Adryan le Ven 17 Fév 2012 - 13:34

..
Je viens de voir la vidéo "Une belle leçon de civilisation". Comment ne pas être touché par cela?! Je me demande pourquoi il y a autant de différences entre eux et nous. Pourquoi eux sont arrivés à vivre en osmose avec leur environnement jusqu'à aujourd'hui alors que nous, nous sommes toujours entrain de lutter contre la nature, essayant de la plier à notre convenance. Et pour quel résultat?! On est vraiment entrain de scier la branche sur laquelle on est assis, ce serait risible si ce n'était pas si destructeur (et pathétique).
On aurait tellement à (ré)apprendre d'eux, au lieu de ça, on va détruire leur civilisation et perdre ainsi un savoir irremplaçable.
..

Adryan
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 59
Localisation : XX
Identité métaphysique : XX
Humeur : XX
Date d'inscription : 15/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par JO le Ven 17 Fév 2012 - 15:29

La réalité, pour moi, c'est un rôle à jouer, le temps d'une ex-istence ( être dehors). D'où l'importance de ne pas le saboter, l'écourter sauf nécessité . C'est donc important et doit mobiliser toutes les ressources de l'être , sans le couper du réel. Selon la formule: ne pas être du monde, mais être dans le monde .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22376
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Thierry le Ven 17 Fév 2012 - 16:30

JO a écrit:La réalité, pour moi, c'est un rôle à jouer, le temps d'une ex-istence ( être dehors). D'où l'importance de ne pas le saboter, l'écourter sauf nécessité . C'est donc important et doit mobiliser toutes les ressources de l'être , sans le couper du réel. Selon la formule: ne pas être du monde, mais être dans le monde .

Oui Jo, ça résume parfaitement ce que j'essaie de traduire. Pas question de me séparer de cette réalité mais sans sacrifier pour autant une dimension essence-ielle...
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Thierry le Ven 17 Fév 2012 - 16:32

Adryan a écrit:..
Je viens de voir la vidéo "Une belle leçon de civilisation". Comment ne pas être touché par cela?! Je me demande pourquoi il y a autant de différences entre eux et nous. Pourquoi eux sont arrivés à vivre en osmose avec leur environnement jusqu'à aujourd'hui alors que nous, nous sommes toujours entrain de lutter contre la nature, essayant de la plier à notre convenance. Et pour quel résultat?! On est vraiment entrain de scier la branche sur laquelle on est assis, ce serait risible si ce n'était pas si destructeur (et pathétique).
On aurait tellement à (ré)apprendre d'eux, au lieu de ça, on va détruire leur civilisation et perdre ainsi un savoir irremplaçable.
..

Alors là, Adryan, c'est bien la question que je me pose depuis que j'ai commencé à écrire sur les Kogis. Tout ce que j'ai découvert avec eux...Je crois qu'en qualité spirituelle, ça ne tiendrait pas dans les dizaines de livres que j'ai la maison. Et qui les connaît ?...
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Thierry le Ven 17 Fév 2012 - 16:44

Existence et essence
Une problématique qui me tourne dans la tête depuis un moment...

L'essence est ce que l'individu porte avant que l'éducation ne vienne y développer une personnalité fluctuante et amovible.

Sartre disait que l'existence précède l'essence, dans ce sens, que rien au ciel n'est écrit...Pourtant, lui comme Heidegger, bien que niant l'idée d'une dimension "à postériori", proposaient de pénétrer au coeur même du "Néant" pour découvrir la source créatrice de "l'être".



Je me demande pour ma part si ces deux dimensions, plutôt que d'être antinomiques, ne seraient pas indissociables et qu'il est absurde de chercher à les opposer. Je vois dans cette lutte intestine bien davantage des conflits d'ego qu'une recherche salutaire... Conflits intellectuels.



L'existence est un chemin proposé aux êtres pour remonter à la source créatrice et par conséquent à l'essence. Il n'est pas question de savoir si l'essence permet l'existence ou si l'existence est primoridale, comme s'il s'agissait d'une course en ligne, mais juste de relier les deux entités, celle de l'esprit et celle du matériel, pour élever l'individu.

En dehors de ce travail, il n'y a qu'une série d'évènements qui relèvent bien cette fois du néant...Ce qui est absurde, c'est de ne pas entamer cette exploration.



Dans le chamanisme, il existe une vision ternaire de l'homme et du monde. Un monde matériel ou physique, un monde inconscient ou souterrain et un monde d'en haut, spirituel et lumineux. L'arbre en est le symbole. Rien en lui n'est séparé, il forme un tout harmonieux et il ne peut se défaire d'une partie de lui-même. Dans cette vision du monde, l'individu est placé au centre, au niveau du tronc et il doit apprendre à saisir ce qui le constitue dans son unité, l'existence tout comme l'essence. L'existence s'étendra dans une dimension matérielle et évènementielle. L'analyse lucide de cette existence génèrera une conscience active entre le monde souterrain de l'inconscient et celui de l'esprit, entre les profondeurs et les cieux.

Sans cette existence physique, il ne peut pas y avoir d'exploration de l'essence. Sans l'essence créatrice, il n'y a pas d'existence possible mais juste une extension horizontale. Une essence à qui aucune existence ne serait attribuée ne serait qu'une entité invisible figée dans l'éternité. Aucun intérêt. Cette entité figée, c'est celle des Dieux. A mes yeux, leur place n'est pas enviable.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Adryan le Ven 17 Fév 2012 - 17:10

Thierry a écrit:Alors là, Adryan, c'est bien la question que je me pose depuis que j'ai commencé à écrire sur les Kogis. Tout ce que j'ai découvert avec eux...Je crois qu'en qualité spirituelle, ça ne tiendrait pas dans les dizaines de livres que j'ai la maison. Et qui les connaît ?...
C'est en effet un sujet passionnant. C'est étrange cette compulsion que nous avons a vouloir coûte que coûte nous éloigner de la nature, notre matrice originelle. Pourquoi agissons nous de cette façon alors que certaines peuplades elles n'ont pas changé de style de vie depuis des millénaires. C'est un peu comme si nous,le monde dit "civilisé", étions inadaptés à cette terre. Comme si toutes les richesses qu'elle pouvait nous offrir ne nous suffisaient pas. Comme si on essayait continuellement de recréer un environnement différent motivés seulement par une frustration que l'on n'arrive même pas à définir précisément. Nous ne savons même plus à communiquer avec la nature tant elle nous fait peur.

..


Dernière édition par Adryan le Ven 17 Fév 2012 - 17:33, édité 1 fois

Adryan
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 59
Localisation : XX
Identité métaphysique : XX
Humeur : XX
Date d'inscription : 15/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Adryan le Ven 17 Fév 2012 - 17:28

..

Thierry, si nous parlons bien de la même chose, je dirais que l'existence n'est que le récipient temporaire de notre essence (notre essence étant notre véritable nature). Un récipient ayant une date limite et voué à disparaître une fois qu'il a été utilisé (jetable et non recyclable!).

..

Adryan
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 59
Localisation : XX
Identité métaphysique : XX
Humeur : XX
Date d'inscription : 15/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par _La plume le Ven 17 Fév 2012 - 17:48

Adryan a écrit:..
Je viens de voir la vidéo "Une belle leçon de civilisation". Comment ne pas être touché par cela?! Je me demande pourquoi il y a autant de différences entre eux et nous. Pourquoi eux sont arrivés à vivre en osmose avec leur environnement jusqu'à aujourd'hui alors que nous, nous sommes toujours entrain de lutter contre la nature, essayant de la plier à notre convenance. Et pour quel résultat?! On est vraiment entrain de scier la branche sur laquelle on est assis, ce serait risible si ce n'était pas si destructeur (et pathétique).
On aurait tellement à (ré)apprendre d'eux, au lieu de ça, on va détruire leur civilisation et perdre ainsi un savoir irremplaçable.
..

La perte du Soi doit remonter à l'apparition des grandes religions et de leur clergé. Quand la bible fait apparaître un dieu extérieur qui dit que l'homme doit dominer la Nature et les animaux, pour moi, c'est une des sources de la rupture qui a été perpétuée par les religions monothéistes puis par la société industrielle, l'illusion du progrès ...

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Thierry le Ven 17 Fév 2012 - 17:53

Oui La plume mais les religions sont nées des hommes. Donc, il fallait bien que ces hommes aient déjà validé en eux cette "rupture"; Pourquoi ?
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Adryan le Ven 17 Fév 2012 - 17:55

La plume a écrit:La perte du Soi doit remonter à l'apparition des grandes religions et de leur clergé. Quand la bible fait apparaître un dieu extérieur qui dit que l'homme doit dominer la Nature et les animaux, pour moi, c'est une des sources de la rupture qui a été perpétuée par les religions monothéistes puis par la société industrielle, l'illusion du progrès ...
Oh! Non! Pas encore une diatribe anti-religieux!! Il y a suffisamment d'espace dans ce forum où le sujet est abordé sous toutes les coutures, pourquoi vouloir glisser ça dans les moindres interstices, n'est ce pas un peu monotone à la fin?? Perso, ça ne m'intéresse pas vraiment.

..

Adryan
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 59
Localisation : XX
Identité métaphysique : XX
Humeur : XX
Date d'inscription : 15/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par _La plume le Ven 17 Fév 2012 - 18:24

Mais ce n'est pas une polémique anti religions, on essaie de comprendre.
Il a bien les peuple de culture linénaire, qui croient au progrès, à la croissance, et qui sont amenés à conquérir toujours plus, et de l'autre côté les peuples dits du cercle qui vivent de la même façon depuis des millénaires et qui ont su rester en harmonie avec la Nature.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Ling le Ven 17 Fév 2012 - 18:25

Et vous venez vous prétendre moniste? croule de rire

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par _La plume le Ven 17 Fév 2012 - 18:27

interroge

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Ling le Ven 17 Fév 2012 - 18:40

On peut faire une distinction entre le monde de la réalité, c'est à dire la dimension dans laquelle nous évoluons, et le monde du réel, c'est à dire la dimension que nous pouvons explorer lorsque l'individu s'est "réalisé". Il s'agit à mes yeux de cet espace dans lequel l'individu s'est extrait des codes et des conditionnements inhérents à son statut.

Est-ce encore du monisme?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Nailsmith le Ven 17 Fév 2012 - 19:11

Vraiment un beau texte Thierry qui porte à réflexion.
Je me pose la question, quand tu joues avec tes enfants, tu leur montres certaines choses, tu leur lis une histoire ou que tu les bordes le soir, de quelle façon ils perçoivent l'individu qui s'appelle Thierry. Est-ce que tes enfants en te regardant voient le réel ou la réalité. Peu importe le nom que tu portes ou le travail que tu fais, il verront toujours le réel en toi parce qu'ils t'aiment.
Çà se gâte en vieillissant. Wink
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1092
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Thierry le Ven 17 Fév 2012 - 20:30

22, 21 et 18 ans pour mes "enfants", ça fait un moment que je ne les borde plus ^^Pour répondre sérieusement, je ne pense pas que la question de la perception des autres est à prendre en compte. Je n'y peux rien. Ce qui m'importe par contre c'est de ne pas m'identifier à la perception qu'ils ont de moi :)
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Bulle le Ven 17 Fév 2012 - 20:57

Thierry a écrit:Pour Capra et la vision new age, tout le monde pensait la même chose avec Alfred Wegener.
Je ne vois pas vraiment le rapport entre une hypothèse scientifique et une dérive philosophique à partir d'une mauvaise interprétation largement discréditée.
Non, il ne s'agit pas pour moi de dépassement de soi, bien au contraire. La réalité est un maintien du moi. C'est quand on en sort qu'on a une possibilité de découverte. Le dépassement de soi, je n'y crois pas d'ailleurs. La découverte de Soi par contre, oui.
Mais justement, bien connaître sa propre réalité est aussi un excellent moyen de s'ouvrir à la découverte... et donc au dépassement de soi : "quand on en sort" comme tu dis...

_________________
Hello Invité !  Le du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39953
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par Thierry le Ven 17 Fév 2012 - 21:04

Bulle a écrit:
Thierry a écrit:Pour Capra et la vision new age, tout le monde pensait la même chose avec Alfred Wegener.
Je ne vois pas vraiment le rapport entre une hypothèse scientifique et une dérive philosophique à partir d'une mauvaise interprétation largement discréditée.
Non, il ne s'agit pas pour moi de dépassement de soi, bien au contraire. La réalité est un maintien du moi. C'est quand on en sort qu'on a une possibilité de découverte. Le dépassement de soi, je n'y crois pas d'ailleurs. La découverte de Soi par contre, oui.
Mais justement, bien connaître sa propre réalité est aussi un excellent moyen de s'ouvrir à la découverte... et donc au dépassement de soi : "quand on en sort" comme tu dis...

Il n'y a aucun rapport entre Capra et Wegener en dehors du fait que je préfère m'abstenir de trancher. On verra ce que ça donnera dans trente ans comme auraient mieux fait de s'y prendre les contemporains de Wegener;
Le dépassement de soi me paraît tout simplement impossible. Il ne s'agit à mon avis que de parvenir à explorer un peu plus loin ce que nous possédons. Il m'est arrivé encore cet hiver l'occasion de le vérifier...Je pense que très, très peu de gens ont conscience de ce qu'ils possèdent. Et je suis encore très loin d'en avoir fait le tour en ce qui me concerne. Et pourtant, des situations "engagées" dans lesquelles on pourrait dire que je me suis dépassé, j'en ai connu quelques-unes. Et bien, non, je ne me suis pas dépassé. J'ai juste exploré un peu plus loin.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité et le réel

Message par casimir le Ven 17 Fév 2012 - 21:55

Thierry a écrit:Oui La plume mais les religions sont nées des hommes. Donc, il fallait bien que ces hommes aient déjà validé en eux cette "rupture"; Pourquoi ?

Une piste ?
Peut-être quand l'homme à pris conscience du temps, qu'il pouvait le planifier, et qu'il a commencé à penser des stratégies.
Quelquechose s'est rompu, séparant passé, présent et futur.
A partir de là, il a cherché à maîtriser son destin, seul et isolé dans une nature intemporelle, mais sur laquelle il pouvait projeter ses calculs, un pouvoir de créer de l'illusion. De l'artificiel sur du naturel.
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum