La dyslexie

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La dyslexie

Message par Geveil le Lun 5 Mar 2012 - 10:26

Ça y est, j'ai compris pourquoi Sorcière fait des fautes d'orthographe monstrueuses ( Par exemple, elle écrit " difaire" au lieu de " diffère" ).
C'est tout simplement parce qu'elle ne les voit pas, et je l'ai compris car je donne des cours de peinture et j'ai pu constater qu'il y a des personnes qui tout simplement ne voient pas leurs fautes de perspective ou de composition d'un tableau, ils ne les voient pas, ou encore, ils ne trouvent pas seuls que le bleu et le jaune font du vert.
Spoiler:
D'ailleurs, j'en fait aussi et quand je les fais, bien sûr, je ne les vois pas. Ce n'est que quelques temps après que je m'en aperçois et m'exclame " Comment ai-je pu faire cela ?" C'est vrai d'ailleurs aussi pour mes fautes d'orthographe ou de syntaxe.
Ce qui pour moi est évident est pour eux inexistant et sauf s'ils mettent une volonté surhumaine de voir un jour, on ne peut rien faire pour eux, pas plus qu'on ne peut permettre de voir à un aveugle. Cette dernière affirmation est toutefois à prendre avec des pincettes, en effet, la volonté ( Celle qu'a débusquée Schopenhauer ) à l'œuvre a fait naître des chercheurs qui découvrent petit à petit des moyens de recouvrer la vue. Rien n'interdit, par conséquent, de penser qu'on peut aussi guérir la dyslexie, mais il faut le vouloir.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Jipé le Lun 5 Mar 2012 - 11:12

La connaissance des causes de la dyslexie n'est pas très connue, et en particulier la relation entre dyslexie et proprioception.

Les formes de dyslexie sont de 3 types:
- Lexico-sémantique, difficulté de reconnaître et mémoriser la forme visuelle des mots.
- Phonologique, qui ont des difficultés dans la mise en place des correspondances grapho-phonémiques et manipulation des sons du langage.
- La dyslexie mixte, qui touche plus les garçons que les filles, à peu près 3 à 4 garçons pour une fille, et de 5 à 10 % de la population française.

Le rapport avec la proprioception se trouve dans les mauvaises postures, la localisation spatiale des yeux est différente pour percevoir les mots écrits, cette mauvaise posture occasionnant des douleurs musculaires et articulaires également.
Les problèmes d'audition aussi peuvent renforcer la mauvaise perception des mots, ce qui engendre des informations erronées au cerveau.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25747
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par zizanie le Lun 5 Mar 2012 - 11:18

Il est évident que si l'on pouvait voir immédiatement toutes les fautes que l'on fait, on les corrigeraient illico ... Non?
Le daltonien qui voit le rouge et le vert comme des nuances de gris, ne parviendra jamais à opérer de bons mélanges de couleurs, c'est une forme de cécité impossible à corriger pour lui.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Geveil le Lun 5 Mar 2012 - 15:03

Excuse-moi, Zizanie, que j'aime beaucoup, et je crois ne pas être le seul, mais là, tu interviens pour intervenir ou pour dire quelque chose de nouveau, et dans ce cas, quoi donc ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Sorcière le Lun 5 Mar 2012 - 15:17

Vouloir "guérir" sa dyslexie n'est pas simple.

Tu as trois choix,
sois, tu fait des efforts surhumains avec ce que tu sais et fait de ton mieux et écrire le plus souvent possible pour te pratiquer,
sois, tu t'équipe en livres de référence couteux et passe ta vie dedans a tout vérifié,
ou encore, tu va cherché des programmes informatique spécialiser qui non seulement coute une fortune mais sont infantilisant et sont en sont une sorte de béquille donc très vite tu ne peux plus te passé.

Il y en a aussi qui essaye les même médicaments que ceux que l'on donne au enfants en déficite de l'attention, mais ces peu concluent.

Sorcière
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1016
Localisation : Quebec
Identité métaphysique : Wicca
Humeur : le plus possitif possible
Date d'inscription : 15/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par zizanie le Lun 5 Mar 2012 - 15:53

Geveil a écrit:Excuse-moi, Zizanie, que j'aime beaucoup, et je crois ne pas être le seul, mais là, tu interviens pour intervenir ou pour dire quelque chose de nouveau, et dans ce cas, quoi donc ?
Une simple tautologie: On ne peut pas voir ce que nos sens ou nos neurones ne nous permettent pas de voir.
Ainsi le dyslexique ne verra pas ses fautes car il ne peut pas les voir. Comme le daltonien ne verra pas la différence entre le vert et le gris car il ne peut pas voir autre chose dans le vert, qu'une simple nuance de gris.
Cette tautologie, n'en est pas une pour les autres, qui eux peuvent voir les fautes ou les différences de couleurs.
=> Cette remarque complétait ton post précédant
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par zizanie le Lun 5 Mar 2012 - 16:05

Il me semble que la dyslexie porte plutôt sur le décodage, c'est à dire sur la lecture des mots et des phrases.
Ici, il s'agirait de dysgraphie ou de dysorthographie donc porté sur l'écriture ou le codage des mots.
Cela dit, ils sont souvent liés à la dyslexie .
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Sorcière le Lun 5 Mar 2012 - 16:25

Zizanie, la lecture et l'écriture sont lier!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dyslexie

Sorcière
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1016
Localisation : Quebec
Identité métaphysique : Wicca
Humeur : le plus possitif possible
Date d'inscription : 15/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Opaline le Lun 5 Mar 2012 - 23:41

La dyslexie est un problème récent ( plutôt, dont le développement est récent).
Il faut en chercher les causes dans les fonctionnements actuels .

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Sorcière le Mar 6 Mar 2012 - 2:21

Opaline a écrit:La dyslexie est un problème récent ( plutôt, dont le développement est récent).
Il faut en chercher les causes dans les fonctionnements actuels .

Non, c'est un problème que l'on reconnais depuis peu. C'est la même chose pour l'hyperactivité et le déficit de l'attention. Ma grand-mère n'avait jamais entendu parler de ça, elle disait "Quand un enfant avait la bougeotte, ont l'envoyais jouer dehors et le problème était régler."

Sorcière
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1016
Localisation : Quebec
Identité métaphysique : Wicca
Humeur : le plus possitif possible
Date d'inscription : 15/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Anthyme le Mar 6 Mar 2012 - 21:15

Frustration !!!!


Je rédige un texte, et au moment de le déposer ; le sujet est verrouillé !


Eh ben ! Je le dépose ici !!! Na !

=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=

Ces questions orthographiques me mettent très mal à l’aise.

Cependant, je pressens n’avoir aucune chance d’être compris si je ne vous livre au préalable une petite tranche de mon « ressenti » …

… … … …

J’ai toujours été profondément dyslexique et dysorthographique.
Toute ma scolarité en a été pénalisée.

Un souvenir douloureux en particulier … :
Le pilori de l’estrade ; vers la fin du CM2 …

Redoublant déjà attardé (j’avais fait 15 jours de CM2 l’année précédente, puis étais « redescendu » … [la classe de CM2 était à l’étage, le CM1 au RdCh ; « en dessous » ; ce qui donnait à l’expression un « relief » objectif …]
… redescendu au CM1 que j’avais finalement in-extrémis réussi à ne pas tripler …

« Grand » de carrure [à 16 ans, j’en faisais 20 … naturelle carrure d’athlète … et à 11 un déjà crédible 14 ans] ; debout devant la classe en délire après le mot d’esprit de l’instituteur :
« Toi ! … Tu es grand … fort … et bête ! »

Qu’avais-je fait ?
Probablement mis 4 ponts à un « m » …
Piège ultra classique :
Un « n » a deux ponts … un « m » un pont de plus.
En cursive, un « m » a un pont de plus que le « m » d’imprimerie …

Lorsqu’avec la craie, au tableau, il faut écrire le mot « Faim » ! …
… il a un pont de plus que celui qui veut dire « fin » …
… donc il faut mettre un pont de plus …

« Toi ! … Tu es grand … fort … et bête ! »

Avec pour effet de chercher la discrétion dans les rangs, en tentant d’écraser mon cou au creux d’un dos voûté, soucieux de ne pas dépasser du groupe de plus d’une tête …

Je ne vous raconte pas la saga des « p » et des « q » ou celle des « d » et des « b » …
… sans risques en cursive, mais terriblement piégeurs en lecture syllabique.

Je vous fais grâce du redoublement de ma sixième.
Ainsi que de mes claudications vers une « seconde technique ».
[ … le proviseur disait : « le dépotoir du lycée »]

Bref …

Tout ça pour vous dire que vos histoires de tortues me gonflent !!!


======================================

J’ai une proposition à faire …

Lorsqu’un ‘/QUOTE’ est réalisé …
… celui qui le fait devient responsable de son orthographe.

Ça ne mange pas de pain de rattraper les fautes d’accords ou de conjugaison.

… … … …

À ceux qui craignent de passer pour une andouille à cause de leurs fautes, je dis que je préfère trois mots de sagesse en style télégraphique que trois pages de platitudes académiques !

_____________________________________

Ceci dit, cher collègues dyslexiques et dysorthographiques, je vous propose de faire comme moi :

Vous procurer @Word pour rédiger vos messages ‘hors antenne’ … puis …
Avec l’aide d’un bon dictionnaire informatique (~40€ dans tous les bons supermarchés) ; vous « liquiderez » au moins 80% des fautes.

… Et puis peut-être se relire un peu avant de poster …
… un pluriel est facilement repérable … : c’est le petit serpent ! …

… … … …

Pour le reste …
Ne vous laissez pas impressionner :
La grammaire sera toujours la science des sots !


admiration

avatar
Anthyme
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 896
Localisation : Entre deux mondes
Identité métaphysique : Libre
Humeur : À l’écoute du silence …
Date d'inscription : 23/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Anna le Mar 6 Mar 2012 - 21:25

Tu es pas mal gonflant toi aussi avec tes messages alambiqués.

Qui t'oblige à lire ce qui ne te plaît pas ?
avatar
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Opaline le Mar 6 Mar 2012 - 21:37

mdr
Anthyme
Tu reviens de loin , dis donc !
J'espère que tu envoies tout ce que tu écris à tes professeurs !
Pour les scotcher !

Moi on ne m'a jamais dit que j'étais bête , c'est moi qui le pensait et c'était pas mieux !

Très jeune , ( 5 ans , maternelle) j'ai eu un problème avec l'aléatoire .
Il fallait faire des flocons de neige tombant au hasard .
C'était important : pour illustrer la carte pour ma maman adorée.

J'ai pas vraiment compris ce que voulait la maîtresse, Madame Blanc.
Elle m'a sucré une récréation, ouais !
Inutile de préciser que je n'étais pas fière en montrant mon dessin à ma mère !

J'ai toujours le dessin et je ne comprends toujours pas !

.


Dernière édition par Opaline le Mar 6 Mar 2012 - 21:43, édité 1 fois

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Anthyme le Mar 6 Mar 2012 - 21:42

Anna, dans la vie, il faut avoir un minimum de suite dans les idées.
Sans quoi … On perd toute crédibilité.

Votre phrase :
Anna a écrit:Qui t'oblige à lire ce qui ne te plaît pas ?
… se retourne comme une crêpe :

Rien ni personne ne vous oblige à lire mes textes ! …
… donc à les commenter.

Cependant, il est parfaitement légitime qu’ils puissent vous déranger …
Auquel cas ; vous disposez d’un petit point d’exclamation en haut à droite qui contraint un modérateur à l’action.

Avec moi c’est un peu inutile ; car il suffit d’écrire :
« Anthyme tu nous gonfles, nous ! »

Et il se pourrait que je dégage du forum …
… car voyez-vous, dans la vie courante, ce n’est pas dans mes habitudes d’imposer ma présence …
… or … contrairement à vous ; je pense avoir de la suite dans les idées !

=========================

Dans un autre ‘fil’ ; @Jipé voulait une réaction à chaud …


Qu’en pensez-vous, cher Docteur ?

avatar
Anthyme
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 896
Localisation : Entre deux mondes
Identité métaphysique : Libre
Humeur : À l’écoute du silence …
Date d'inscription : 23/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Ladysan le Mar 6 Mar 2012 - 22:44

Les Dyslexique ? Il y a 20 ans, on me les amenait au cours d'alphabétisation, comme si j'étais en mesure de pouvoir les aider alors que je n'avais suivi qu'une petite formation pour mieux cerner leur problème...Jamais je n'aurai imaginé à l'époque, que ma petite fille née 5 ans plus tard en aurait été atteinte. Elle a suivi des cours dans une école spécialisée jusqu'à l'âge de 12 ans et suit actuellement des cours dans une école normale. A 15 ans, elle lit plus ou moins bien, mais elle écrit très mal et très lentement.

Ce ne sont même pas des fautes d'orthographes, (ses copines à l'école en font beaucoup plus qu'elle), elle inverse les mots qu'elle-même ne parvient pas toujours a décoder.

...Mais le texte du docteur Michel Habil vous expliquera mieux que moi quelles sont les cause de la dyslexie.

Docteur Michel Habib, neurologue, professeur Univ d'Aix, neurosciences.

LES CAUSES DE LA DYSLEXIE
Il y a quelques années à peine, on concevait la dyslexie comme une difficulté d'apprentissage en rapport avec un trouble particulier de l'intelligence et favorisé par un contexte psychologique et familial souvent considéré comme déterminant. On sait à présent qu'il n'en est rien. Depuis une quinzaine d'années, en effet, divers travaux de recherche ont permis de préciser les particularités de la structure cérébrale du dyslexique. Et, contrairement à ce qu'on pourrait penser, dans la majorité des cas les résultats de ces recherches tendent à montrer que le cerveau du dyslexique, loin de manquer de substance cérébrale, en particulier de cette "substance grise" qui contient l'origine des neurones, en possède en excès, un excès considérable puisqu'il s'agit de plusieurs millions de neurones supplémentaires!


Trop de “ matière grise” peut nuire !

Des travaux américains ayant étudié au microscope des cerveaux de sujets qui avaient été de leurs vivants dyslexiques, ont mis en évidence des anomalies de la structure du cortex cérébral. Ce cortex cérébral, qui s'étend sur toute la surface du cerveau sous la forme d'un ruban de 3 à 4 mm d'épaisseur, apparaît au microscope comme un amas de cellules organisées en plusieurs couches superposées. Chez le dyslexique, on note dans la couche la plus superficielle des amas anormaux de plusieurs milliers de cellules en excès, réalisant de véritables "verrues" corticales ou ectopies. Ces ectopies prédominent nettement sur l'hémisphère gauche, et plus précisément dans les zones dévolues au contrôle des fonctions du langage (région périsylvienne). Les données disponibles sur le développement normal du cortex permettent de dater au milieu du 6ème mois de gestation le mécanisme anormal ayant abouti à la production de ces neurones en excès et en position atypique.
Des anomalies microscopiques sur les voies visuelles et auditives

Les spécialistes de la microscopie cérébrale ayant analysé ces cerveaux de dyslexiques ont également découvert des anomalies cellulaires non plus au niveau de la surface corticale, mais dans la profondeur des hémisphères, au sein de noyaux appelés les corps genouillés qui servent de relais aux voies auditives et visuelles. Plus précisément, il existe une atrophie des grosses cellules de ces noyaux, dont on présume qu'elles servent à véhiculer un certain type d'informations sensorielles ayant trait à la perception globale et à la transmission rapide de l'information, tant auditive que visuelle. Ces anomalies magnocellulaires ont été rapprochées des constatations citées plus haut d'anomalies de la perception des informations visuelles rapides et à faible contraste chez le dyslexique.

Latéralisation du cerveau et dyslexie : quand la droite et la gauche ne se parlent plus !

Une des particularités les plus étonnantes du cerveau humain est d'être constitué de deux moitiés (hémisphères) reliées par un "pont" de substance blanche, le corps calleux..
Ces deux hémisphères, bien que morphologiquement très similaires, fonctionnent en fait de manière très différente.
Le gauche contient tous les centres et circuits spécialisés dans le langage, alors que le droit est pratiquement incapable de toute activité linguistique mais contient la plupart des circuits permettant l a perception spatiale, en particulier sur le mode visuel, du monde environnant.

Depuis plus d'un siècle, les médecins ayant observé des enfants dyslexiques se sont demandé, sans pouvoir y répondre scientifiquement, si la cause de la dyslexie n'était pas simplement un trouble de l'équilibre entre les deux hémisphères, en particulier une mauvaise répartition des fonctions entre le droit et le gauche, ou une mauvaise communication entre les circuits de chaque hémisphère. Avec l'introduction de l'IRM, il est maintenant possible de répondre à cette question en analysant précisément les différences morphologiques entre les hémisphères cérébraux et en mesurant la taille du corps calleux

Des travaux récents ont ainsi montré deux différences fondamentales entre les cerveaux de sujets dyslexiques et non dyslexiques : d'une part une modification de l'asymétrie entre les parties droite et gauche de certaines zones de la surface cérébrale, et d'autre part une augmentation de la taille du corps calleux Dans les deux cas, ces particularités correspondent à des millions de cellules nerveuses supplémentaires sur le cerveau du dyslexique par rapport au non dyslexique. Qui plus est, il a été montré que ce sont bien ces anomalies qui sont responsables du trouble du dyslexique, puisque leur importance s'est avérée proportionnelle à l'importance du trouble de la lecture.

Une destruction programmée sous l'effet des hormones masculines

Pourquoi et comment est-il possible qu'un cerveau contienne des millions de neurones en trop, on ne le sait pas encore, mais tout laisse à penser que ces cerveaux n'ont pas subi un processus naturel qui, au cours du développement du foetus, se caractérise par la destruction normale, physiologique, de millions de cellules, celles-là même, peut-être, qui persistent chez le dyslexique. On pense en outre que des hormones comme la testostérone (l'hormone mâle) pourrait être un facteur favorisant ou défavorisant selon les cas, de cette destruction programmée.

CONCLUSION

Il est clair que le fardeau psychologique que représentent, tant pour l'enfant que pour son environnement familial, la confrontation quotidienne avec l'échec, le poids de la différence, l'incompréhension générale des enseignants face à un phénomène qui leur échappe, est générateur de tensions et de conflits qui ne pourront parfois être résolus qu'à l'aide d'une psychothérapie.

Il est clair également que les caractéristiques socioculturelles de l'environnement familial pourront jouer un rôle déterminant en prodiguant à l'enfant les encouragements nécessaires et en lui assurant une motivation suffisante pour affronter l'effort supplémentaire que représente pour lui une rééducation orthophonique au moins bihebdomadaire durant parfois plusieurs années.

Il n'en reste pas moins que la démonstration d'un substrat biologique à la dyslexie, faisant entrer du même coup les neurosciences dans le domaine socio- éducatif, représente un espoir considérable d'améliorer la condition d'une minorité qui sans identité n'avait pas d'existence, ce qui ajoutait encore à sa détresse.

Insister à nouveau sur le caractère spécifique de ces troubles, c'est tout à la fois souligner que le domaine déficitaire se doit d'être pris en charge de la manière la plus performante possible et mettre en avant les qualités intactes, parfois supérieures, de ce cerveau " extra-ordinaire " reconnu par la médecine mais pas encore par la société.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Ladysan le Mar 6 Mar 2012 - 23:08

Sorcière a écrit:Vouloir "guérir" sa dyslexie n'est pas simple.

Tu as trois choix,
sois, tu fait des efforts surhumains avec ce que tu sais et fait de ton mieux et écrire le plus souvent possible pour te pratiquer,
sois, tu t'équipe en livres de référence couteux et passe ta vie dedans a tout vérifié,
ou encore, tu va cherché des programmes informatique spécialiser qui non seulement coute une fortune mais sont infantilisant et sont en sont une sorte de béquille donc très vite tu ne peux plus te passé.

Il y en a aussi qui essaye les même médicaments que ceux que l'on donne au enfants en déficite de l'attention, mais ces peu concluent.

On ne guérit pas la dyslexie Sorcière...On progresse un peu à l'âge adulte, mais c'est irreversible.

Je peux me tromper, mais j'ai du mal à croire que tu sois dyslexique.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Anthyme le Jeu 8 Mar 2012 - 0:03

Ladysan a écrit: On ne guérit pas la dyslexie ...
Je pense qu’il est important d’insister sur cela.

Il est capital d’apprendre à coexister avec cet … oui … handicap.

Le sujet qui en est affligé ; parce qu’il devra redoubler de ruses, non pour « masquer » sa dyslexie, mais « s’inventer » des techniques personnelles de décodage/recodage que personne ne pourra lui enseigner …

Son entourage, et surtout ses parents, qui devront accepter de l’accompagner au rythme de ce cheminement …
… en gardant à l’esprit que leur incompréhension transporterait leur enfant sur une « estrade du CM2 » dont il ne redescendrait pas indemne.

Gare à la déroute d’un enfant qui ne comprend pas son propre dessin :
La mésestime de lui qu’il accomplit dans une dépréciation mortifère.


=======================================

Beaucoup d’amour …

avatar
Anthyme
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 896
Localisation : Entre deux mondes
Identité métaphysique : Libre
Humeur : À l’écoute du silence …
Date d'inscription : 23/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Geveil le Jeu 8 Mar 2012 - 11:08

Ladysan a écrit:Je peux me tromper, mais j'ai du mal à croire que tu sois dyslexique.
Ah ? C'est intéressant, pourrais-tu préciser Lady?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Ladysan le Jeu 8 Mar 2012 - 20:12

Geveil a écrit:
Ladysan a écrit:Je peux me tromper, mais j'ai du mal à croire que tu sois dyslexique.
Ah ? C'est intéressant, pourrais-tu préciser Lady?

Avec plaisir Geveil

Parce que malgré ses fautes d'orthographes, Sorcière écris très bien comparée à ma petite fille. (C'est peut-être dû à leurs écart d'âge respectifs) Ma petite fille n'arrive pas à se corriger car elle ne voit pas, qu'elle se trompe dit-elle. Elle n'écrit correctement que si elle recopie un texte, sinon c'est quasiment illisible. Par contre, c'est une vraie artiste, elle fait de la céramique et du dessin depuis l'âge de 8 ans, on dirait du Dali lol!

Je précise qu'elle évite autant que possible d'écrire, car cela la fatigue beaucoup, contrairement à Sorcière qui semble écrire aisement et poste régulièrement des commentaires.

Sorcière n'est peut-être que très peu dyslexique, ne le sommes pas tous un peu ?
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Opaline le Jeu 8 Mar 2012 - 20:41

J'ai connu une jeune fille , amie de ma fille, qui avait une dyslexie très importante , parcours scolaire cahotique, confondant les mots, s'exprimant peu...
Je l'ai revue quelques années après , faisant un exposé devant un public, sans la moindre hésitation, avec assurance et compétence...
J'étais éblouie, ravie, de voir qu'elle avait pu surmonter son handicap .

Je crois qu'il est possible de palier à ce problème mais qu'on n'y met pas les moyens et surtout , on a laissé la situation se dégrader sans réagir !

Il y a un pourcentage très important d'enfants qui arrivent en 6ème sans savoir lire correctement.
Franchement, les enfants d'aujourd'hui sont-ils moins intelligents que ceux d'hier ?

Leur esprit est bien plus ouvert du fait d'un accès facile à la culture par les différents médias .

.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Ladysan le Jeu 8 Mar 2012 - 20:44

Anthyme a écrit:
Ladysan a écrit: On ne guérit pas la dyslexie ...
Je pense qu’il est important d’insister sur cela.

Il est capital d’apprendre à coexister avec cet … oui … handicap.

Le sujet qui en est affligé ; parce qu’il devra redoubler de ruses, non pour « masquer » sa dyslexie, mais « s’inventer » des techniques personnelles de décodage/recodage que personne ne pourra lui enseigner …

Son entourage, et surtout ses parents, qui devront accepter de l’accompagner au rythme de ce cheminement …
… en gardant à l’esprit que leur incompréhension transporterait leur enfant sur une « estrade du CM2 » dont il ne redescendrait pas indemne.

Gare à la déroute d’un enfant qui ne comprend pas son propre dessin :
La mésestime de lui qu’il accomplit dans une dépréciation mortifère.



=======================================

Beaucoup d’amour …


Merci Anthyme, ça m'a fait chaud au coeur de te lire, tu as tout compris. car tu ne peux imaginer à quel point ma fille et mon beau-fils se sont investis dans ce combat, maintenant c'est pour les autres qu'ils se battent.

(Pas envie d'en faire le récit car c'est trop long)

Et oui, il faut beaucoup d'amour, mais elle en a reçus et continue à en reçevoir beaucoup, c'est pourquoi, à son âge c'est une jeune fille épanouie, et pas du tout complexée par sa dyslexie.

Mais je n'ai plus envie d'en parler, car cela me rappelle de mauvais souvenirs. Ce n'est pas évident de découvrir que ta petite fille est dyslexique. Je l'ai découvert la première en jouant au ballon, elle avait 4 ans, et n'arrivait jamais à l"attraper...J'ai eu très peur. Aujourd'hui, je me dis que nous avons de la chance qu'elle ne soit que dyslexique, qu'elle a des bras, des jambes...
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Geveil le Jeu 8 Mar 2012 - 22:47

Beaux témoignages, merci.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Jipé le Jeu 18 Avr 2013 - 9:39

je fais remonter ce fil, car il y a une nouvelle découverte sur la dyslexie...

"Grâce à l'IRM, des chercheurs français ont découvert que l'aire visuelle des mots était beaucoup moins active chez les dyslexiques. Un dysfonctionnement qui prouve que la dyslexie n'a rien à voir avec un manque d'intelligence.

Quelque 5% des élèves français seraient dyslexiques, et donc handicapés au quotidien dans leur apprentissage. Par conséquent, 5% des parents et bon nombre d’enseignants sont eux aussi empoisonnés par ce trouble de l’acquisition de la lecture et de l’orthographe. Autant dire que mieux connaître le cerveau des dyslexiques ne passionne pas qu’une poignée de chercheurs spécialisés dans les troubles de l’apprentissage.

Une difficulté à "voir" les sons

Or, une équipe française du CHU de la Timone à Marseille et du CNRS vient de découvrir que chez les enfants dyslexiques, certaines parties du cerveau n’étaient pas aussi actives que chez les autres enfants. Concrètement, ils ont réalisé des IRM fonctionnelles à des dyslexiques et des non dyslexiques. Résultat : tout se passe dans la partie gauche du cerveau. L’aire visuelle des mots qui s’active normalement au moment de la lecture n’était manifestement pas sollicitée chez les enfants souffrant de dyslexie.

Cette découverte ne bouleverse pas les connaissances sur la dyslexie puisque la piste visuelle était une des hypothèses avancées par les chercheurs. Mais pas forcément la plus privilégiée. La démonstration des chercheurs français, via l’IRM, confirme donc que les enfants dyslexiques ont des difficultés à faire une analyse spatiale des lettres dans le mot.

L'anglais, un casse-tête pour les dyslexiques

Seule exception à la règle : les enfants chinois. D’autres études ont en effet montré que l’aire visuelle des mots était aussi active que chez n’importe qui. L’explication viendrait du fait que les Chinois se servent d’idéogrammes alors que notre alphabet repose davantage sur des sons que des images. Et même des langues reposant sur le même alphabet ne requiert pas les mêmes capacités d’apprentissage. En fait, plus il y a une correspondance entre la façon dont on écrit la langue et celle dont on la prononce, moins le dyslexique a de difficultés. Les langues les plus transparentes sont le serbe et le croates qui ne comportent aucune lettre muette. Dans ce palmarès, le français se situe en milieu de peloton alors que l’anglais est une des langues les plus opaques. Ce qui expliquerait que la prévalence de la dyslexie est plus importante dans les pays anglo-saxons qu’ailleurs.

Pour contourner cette difficulté, des outils ont bien évidemment déjà été mis au point. Une police de caractère a par exemple été créé. Elle joue sur l’espace entre les lettres, sur la taille des ponctuations et des majuscules, ou encore sur une certaines emphase sur le bas des lettres afin de leur donner une sorte de gravité. D’autres outils sont utilisés, et notamment l’association syllabes –couleurs. Malheureusement, l’origine de la dyslexie étant multifactorielle aucune d’entre elles n’est la méthode miracle."

Source

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25747
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Ladysan le Jeu 18 Avr 2013 - 11:55

Un grand merci pour l'info Jipé câlinchat Je fais suivre le lien à l'association des parents d'enfants en difficulté d'apprentissage du langage écrit et oral dont s'occupe ma fille.
Quant à moi, je suis de plus en plus optimiste quant à l'avenir professionnel de ma petite fille. Elle a choisi de devenir décoratrice d'intérieur une activité dont elle excelle. Elle aime préciser à qui veut l'entendre qu'elle a hérité de la "particule bricoleuse" de sa mamy sourire C''est une chance pour elle, car pratiquer une activité physique ne peut que l'aider à stimuler la "fragilité" de certains neurones.
Pour le reste, tous ses autres neurones semblent fonctionner à la perfection, supercontent car il y a quelques mois, elle nous a présenté son petit amoureux. Depuis, elle vit sur un petit nuage...
Il serait peut-être intéressant de savoir, (pour qui cela intéresse) Que je suis moi-même dyscalculique.
Dans les années 80, j'avais acheté un livre pour la compréhension des mathématiques modernes, (je voulais comprendre ce qui n'allait pas chez moi, et comme je suis autodidacte, essayer de résoudre mon problème toute seule. Je n'ai eu aucune difficulté à en assimiler le fonctionnement.
Mais ne me demandes pas de but en blanc, combien font 7x 7 (par exemple) J'ai pourtant enseigné à des apprenants en alphabétisation comment il faut procéder, quel calcul il faut effectuer...alors que moi j'en ai toujours été incapable... mdr



avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dyslexie

Message par Jipé le Jeu 18 Avr 2013 - 11:59

J'ai pensé tout de suite à toi en voyant cette info... Wink

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25747
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum