La vitesse de la lumière pour les nuls

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par Golem le Ven 9 Mar 2012 - 7:54

La vitesse la plus grande possible pour aller d'un endroit à un autre est C, la vitesse de la lumière dans le vide. L'objet le plus rapide possible parcourt la distance la plus petite possible dans le temps le plus petit possible.

L’unité de temps significative la plus petite est le temps de Planck qui est : Tp = 5,391 21 x 10^-44 s

La longueur significative la plus petite possible est la longueur de Planck qui est : Lp = 1.616 252 x 10^-35 m

Donc C = Lp/Tp

C = 1,616 252x10^-35 m / 5,391 21 x 10^-44 s = 299 793 924 m/s


Donc, la vitesse de la lumière mesurée à 299 792 458 m/s est un peu moins rapide de la vraie vitesse ultime que je viens de calculer devant vos yeux !

Surement parce que le vide de l'espace n'est pas tout à fait vide étant donné qu'il est parcouru de rayonnements électromagnétiques et qu'au lieu d'être vide de température, il se trouve à 3°k, ce qui n'est pas rien.

Attendez vous à un séisme scientifique, maintenant que j'ai lâché l'information (et que le "grand collisionneur de hadrons" fonctionne), dès la semaine prochaine on va commencer à vous informer que C est un peu plus grand que prévu.

avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par _Coeur de Loi le Ven 9 Mar 2012 - 12:37

Tu n'es pas au courant que cette vitesse a été dépassée ?

En matière scientifique "Il n'y a pas de vérités premières, il n'y a que des erreurs premières" Gaston Bachelard.

---

"Selon les mesures effectuées par les spécialistes de l'expérience internationale Opera, des neutrinos - particules élémentaires de la matière - ont parcouru les 730 km séparant les installations du CERN à Genève du laboratoire souterrain de Gran Sasso (Italie) à une vitesse de 300.006 kilomètres par seconde, soit 6 km/s de plus que la vitesse de la lumière."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Ven 9 Mar 2012 - 15:40

Bonjour
Moi qui suis nul, je te pose une question à toi qui semblerait moins nul:

Est-ce que dans ces mesures expérimentales on a tenu compte de la vitesse de déplacement de la Terre dans l'espace ?
En effet la Terre se déplace environ à 28 km/s autour du soleil qui d'autre part doit se déplacer aussi.
Il faut comprendre par là que si on se déplace par exemple à la moitié de la vitesse de la lumière, la lumière qu'on émettra n'ira pas à la même vitesse pour celle qui ira devant, ou derrière nous.

à mon sens, la vitesse C est une vitesse absolue, mais où est le repère stable qui permet de la vérifier ?
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par _Spin le Ven 9 Mar 2012 - 15:46

Hmm... en toute rigueur la relativité ne dit pas qu'on ne peut pas dépasser la vitesse de la lumière, mais qu'à quelque vitesse qu'on aille par rapport à une source de lumière (pour s'en approcher ou pour s'en éloigner), on verra passer sa lumière à la vitesse de la lumière.

Elle dit aussi qu'il n'y a pas de mouvement ni d'immobilité absolus (d'où son nom).

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par _Spin le Ven 9 Mar 2012 - 15:49

tango a écrit:Est-ce que dans ces mesures expérimentales on a tenu compte de la vitesse de déplacement de la Terre dans l'espace ?
C'est justement en tentant de mesurer la vitesse du déplacement absolu de la Terre dans l'espace qu'on s'est rendu compte que c'était impossible (expérience de Michelson et Morley), et qu'il fallait revoir la question, ce qui a donné la relativité.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Ven 9 Mar 2012 - 15:56

Spin a écrit:Hmm... en toute rigueur la relativité ne dit pas qu'on ne peut pas dépasser la vitesse de la lumière, mais qu'à quelque vitesse qu'on aille par rapport à une source de lumière (pour s'en approcher ou pour s'en éloigner), on verra passer sa lumière à la vitesse de la lumière.
C'est là que je ne comprends pas.
Si par exemple on se déplaçait en même temps qu'elle, à la même vitesse, comment serait-il possible qu'elle continue à nous dépasser ?... elle irait à la vitesse 2C ?
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par noureddine2 le Ven 9 Mar 2012 - 17:33

tango a écrit:
C'est là que je ne comprends pas.
Si par exemple on se déplaçait en même temps qu'elle, à la même vitesse, comment serait-il possible qu'elle continue à nous dépasser ?... elle irait à la vitesse 2C ?
pour un observateur terrestre Vfusée = 0.99 C et Vlumiere = 1 C
pour le voyageur son temps est dilaté au lieu d'avoir Vlumiere = 0.01 C
il va mesurer Vlumiere = L/T = 1 C , à cause de la dilatation du temps du voyageur ,
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 462
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par zizanie le Ven 9 Mar 2012 - 17:53

En relativité générale, les temps et les distances sont non-linéaires et donc ne s'ajoutent pas exactement.
La vitesse limite est C, vitesse de la lumière dans le vide, observée dans tous les référentiels quelque soient leurs vitesses relatives de déplacement.
Ainsi, la vitesse relative de la terre par rapport au soleil ou du soleil par rapport au centre de la galaxie, ne change pas C, quelqu'en soient les directions d'observation.

Concernant l'expérience OPERA des neutrinos qui auraient dépassé la vitesse de la lumière, l'annonce a été faite prématurément et reste encore à confirmer ou à infirmer. Actuellement des défaillances d'appareils de mesures ont été relevés ce qui aurait conduit à des résultats faux.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par _Spin le Ven 9 Mar 2012 - 18:15

noureddine2 a écrit:
tango a écrit:
C'est là que je ne comprends pas.
Si par exemple on se déplaçait en même temps qu'elle, à la même vitesse, comment serait-il possible qu'elle continue à nous dépasser ?... elle irait à la vitesse 2C ?
pour un observateur terrestre Vfusée = 0.99 C et Vlumiere = 1 C
pour le voyageur son temps est dilaté au lieu d'avoir Vlumiere = 0.01 C
il va mesurer Vlumiere = L/T = 1 C , à cause de la dilatation du temps du voyageur ,
Attention, la dilatation du temps est réciproque ! Les équations de Lorentz sont strictement symétrique. La relativité est basée sur l'impossibilité de décider qui se déplace et qui est fixe, et sur rien d'autre.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par noureddine2 le Ven 9 Mar 2012 - 20:26

Spin a écrit:
noureddine2 a écrit:
pour un observateur terrestre Vfusée = 0.99 C et Vlumiere = 1 C
pour le voyageur son temps est dilaté au lieu d'avoir Vlumiere = 0.01 C
il va mesurer Vlumiere = L/T = 1 C , à cause de la dilatation du temps du voyageur ,
Attention, la dilatation du temps est réciproque ! Les équations de Lorentz sont strictement symétrique. La relativité est basée sur l'impossibilité de décider qui se déplace et qui est fixe, et sur rien d'autre.

à+
pas de probleme , meme si symetrique
pour l'observateur voyageur Vterre = 0.99 C et Vlumiere = 1 C
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 462
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par gaston21 le Ven 9 Mar 2012 - 22:34

Je confirme ce qu'écrit zizanie au sujet des neutrinos .
Par contre , la vitesse de transmission instantanée entre deux particules intriquées, en mécanique quantique, est pour moi le mystère absolu . Mais je suis un béotien en la matière.
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Ven 9 Mar 2012 - 23:13

gaston21 a écrit:Je confirme ce qu'écrit zizanie au sujet des neutrinos .
Par contre , la vitesse de transmission instantanée entre deux particules intriquées, en mécanique quantique, est pour moi le mystère absolu . Mais je suis un béotien en la matière.
Ne t'inquiètes pas Gaston, c'est l'évidence même qu'il y a un mystère. Rassures-toi ce mystère enveloppe les manifestations depuis toujours. Pourquoi cesserait-il de nous envelopper ?

N'as-tu pas vu dans le lien que tu as mis la dernière fois, que le plus petit devenait plus complexe que le plus grand ?

Il y a un seuil au delà duquel il nous est impossible d'aller. Tout devient exponentiel. Ainsi ce manifeste l'inaccessibilité du mystère. Tu vois tu ne risques rien.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par casimir le Sam 10 Mar 2012 - 0:23

zizanie a écrit:Actuellement des défaillances d'appareils de mesures ont été relevés ce qui aurait conduit à des résultats faux.

Tu m'étonnes, déjà les radars ont 3% de marge d'erreur au delà de 100km/h.
Alors avant de flasher plus vite que la vitesse de la lumière... je sors
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par ruban de moebius le Sam 10 Mar 2012 - 0:38

L'erreur proviendrait d'une mauvaise connexion de fibres optique et un mauvais étalonnage des horloges atomiques censés mesurer le temps de déplacement du flux de neutrinos.

ruban de moebius
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 904
Localisation : france
Identité métaphysique : Athée
Humeur : offensive
Date d'inscription : 18/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par ruban de moebius le Sam 10 Mar 2012 - 0:40

L'erreur proviendrait d'une mauvaise connexion de fibres optiques et un mauvais étalonnage des horloges atomiques censés mesurer le temps de déplacement du flux de neutrinos, a pendre au conditionnel d'autres expériences sont en cours pour affirmer ou infirmer ces hypothèses .

ruban de moebius
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 904
Localisation : france
Identité métaphysique : Athée
Humeur : offensive
Date d'inscription : 18/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par _Spin le Sam 10 Mar 2012 - 7:01

ruban de moebius a écrit:L'erreur proviendrait d'une mauvaise connexion de fibres optiques et un mauvais étalonnage des horloges atomiques censés mesurer le temps de déplacement du flux de neutrinos, a pendre au conditionnel d'autres expériences sont en cours pour affirmer ou infirmer ces hypothèses .
Le problème est que les journalistes ont besoin d'effets d'annonce, et pas le temps d'attendre les vérifications...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Sam 10 Mar 2012 - 9:09

Spin a écrit:Le problème est que les journalistes ont besoin d'effets d'annonce, et pas le temps d'attendre les vérifications...
Oui, les journalistes sont plus rapides que la lumière, ils décrivent les nouvelles avant même qu'elles se produisent. De plus leurs nouvelles sont souvent aléatoires comme la physique quantique. Supermans ces journalistes ! hé bé
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par Golem le Sam 10 Mar 2012 - 9:48

la theorie de la relativité prévoit qu'il existe une vitesse indépassable. Si un objet circule à une telle vélocité, on le mesurera toujours à la même vitesse, qui est indépassable, quel que soit le référentiel.

Par l'exprimentation, on a découvert que la vitesse de la lumière était non relative (selon toute vraisemblance) on a statué que la vitesse de la lumière dans le vide était la vitesse indépassable de la théorie.


Oui je suis au courant de l'expérience des photons en exces de vitesse. C'est peut être une erreur de mesure, mais il y a longtemps que je pense que le poids au repos du photon est non nul et que donc (selon la théorie de la relativité) sa vitesse ne peut pas être la vitesse indépassable (une particule qui circule à la vitesse maxi non relative, que j'appelle la Vitessse de Planck, se doit d'avoir une masse au repose strictement nulle.)
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par _Spin le Sam 10 Mar 2012 - 10:48

Golem a écrit:Par l'exprimentation, on a découvert que la vitesse de la lumière était non relative (selon toute vraisemblance) on a statué que la vitesse de la lumière dans le vide était la vitesse indépassable de la théorie.
Si c'était ça, ça ne s'appellerait pas relativité. Elle dit qu'on ne peut pas mesurer une vitesse absolue, c'est même la conséquence mathématique (par Poincaré avant Einstein, y compris E=mc2) de ce constat. Il est absurde de conclure, à partir d'une théorie qui dit qu'on ne peut pas mesurer quelque chose, que ce quelque chose a une limite.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par _Spin le Sam 10 Mar 2012 - 10:57

Après, bien sûr, si quelque chose s'éloigne à une vitesse (relative) qui s'approche de la vitesse de la lumière, il y a des paramètres, longueurs et durées, qui tendent vers l'infini. Mais c'est dans les mesures qu'on en fait, et de chaque côté pour l'autre côté, et si c'est infini c'est qu'on n'en finit plus de mesurer (surtout une durée !). La théorie ne permet plus de rien dire.

C'est d'abord et avant tout une construction mathématique.

à+


Dernière édition par Spin le Sam 10 Mar 2012 - 10:58, édité 1 fois (Raison : précision)

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Sam 10 Mar 2012 - 11:02

Il est dit que le temps arrête de s'écouler, si je me déplace à la vitesse de la lumière.
J' en déduis que je suis en même temps à la case départ et la case d'arrivée.
Dois-je en conclure que l'espace s'est contracté ? ou que je me suis dédoublé ?

Excusez moi d'être un peu nul, à ne pas pouvoir conceptualiser ce qui se passe. dubitatif

Merci d'avance pour vos lumières, et de les ralentir pour que je puisse les saisir. albino
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par _Spin le Sam 10 Mar 2012 - 12:03

tango a écrit:Il est dit que le temps arrête de s'écouler, si je me déplace à la vitesse de la lumière.
Il s'arrête de s'écouler chez toi vu de l'observateur qui s'éloigne ou se rapproche de toi à la vitesse de la lumière. Mais ni toi ni lui n'avez de vitesse "absolue". Ou alors, il faut changer de théorie et de cadre conceptuel. tongue

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par Golem le Sam 10 Mar 2012 - 16:15

Spin a écrit:
Golem a écrit:Par l'exprimentation, on a découvert que la vitesse de la lumière était non relative (selon toute vraisemblance) on a statué que la vitesse de la lumière dans le vide était la vitesse indépassable de la théorie.
Si c'était ça, ça ne s'appellerait pas relativité. Elle dit qu'on ne peut pas mesurer une vitesse absolue, c'est même la conséquence mathématique (par Poincaré avant Einstein, y compris E=mc2) de ce constat. Il est absurde de conclure, à partir d'une théorie qui dit qu'on ne peut pas mesurer quelque chose, que ce quelque chose a une limite.

à+

J'insiste: Par l'exprimentation, on a découvert que la vitesse de la lumière était non relative (selon toute vraisemblance) on a statué que la vitesse de la lumière dans le vide était la vitesse indépassable de la théorie.

Ce n'est pas parce que tu ne comprends pas que c'est absurde.

À plus.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par noureddine2 le Sam 10 Mar 2012 - 16:30

Golem a écrit:
J'insiste: Par l'exprimentation, on a découvert que la vitesse de la lumière était non relative (selon toute vraisemblance) on a statué que la vitesse de la lumière dans le vide était la vitesse indépassable de la théorie.

Ce n'est pas parce que tu ne comprends pas que c'est absurde.

À plus.
si la lumiere n'est pas relative , alors elle est absolue appartenant à un repere absolue de l'univers , donc tous nos mesures sont des illusions de l'effet dopler , les scientifiques ne sont pas d'accord .
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 462
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par _Spin le Sam 10 Mar 2012 - 17:42

Golem a écrit:J'insiste: Par l'exprimentation, on a découvert que la vitesse de la lumière était non relative (selon toute vraisemblance) on a statué que la vitesse de la lumière dans le vide était la vitesse indépassable de la théorie.
Alors il faut changer de théorie.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum