La vitesse de la lumière pour les nuls

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par freefox le Dim 18 Mar 2012 - 18:50

tango a écrit:
Comme quoi, la science est une croyance, fondée sur des vérités impermanentes. explo
Tango, "croyance" qui pond cot cot cot du concret tout de même, comme votre ordi hihi! rire
avatar
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Dim 18 Mar 2012 - 19:11

freefox a écrit:
tango a écrit:
Comme quoi, la science est une croyance, fondée sur des vérités impermanentes. explo
Tango, "croyance" qui pond cot cot cot du concret tout de même, comme votre ordi hihi! rire
Oui cotcot. Une baffe aussi c'est du concret. rire

Disons qu'on y croit tellement à cette science, qu'il est possible que ce soit la puissance de notre foi qui fasse qu'il y ait des apparitions miraculeuses comme l'ordi par exemple.
Hihi! fluute
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par freefox le Dim 18 Mar 2012 - 19:33

Ce que j'aime dans la science Tango c'est sa modestie: elle sait qu'elle ne sait pas et reconnait la "terra incognita"..........ce qui ne veut pas dire que tous les scientifiques le soient modestes!
Cela rejoint les fondements posés par Siddhartha Gautama (vérifiez par vous même bla bla...).
La science est nullement antinomique des recherches spirituelles, ils sont pour moi comme les deux hémisphères du cerveaux.
Une baffe Tango? Pourquoi tant de violence? Moi je vous fais un bisou sur la fesse gauche (pas la droite évidemment car c'est juste pour les intimes) rire
Ô camarade de jeux Tango, le bac à sable est une arène qui nous fait croire que nous sommes des pourfendeurs de dragons et sauveurs de damoiselles mais nous sommes des enfants qui nous ébattons joyeusement dans nos rêves.....j'en sphonp shpong de joie supercontent
Wink


Dernière édition par freefox le Dim 18 Mar 2012 - 19:47, édité 2 fois (Raison : fautes et ajout d'un mot)
avatar
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par freefox le Dim 18 Mar 2012 - 19:40

Xcusez pour ces ch'tits HS! Embarassed

Revenons sur le vrai thon oops photon et autres neutrinos......

Je n'ai jamais pu intégrer la notion de masse nulle (sauf pour l'exemple de l'onde générée) surtout si cette masse nulle peut donner une particule additionné de son antiparticule.
Si le photon est pur énergie selon la loi d'équivalence masse/énergie rien=rien n'est-il pas?

(Pour Tango: dans mon univers/conscience la masse nulle ne pose aucun problème!)

Comment vous arrivez vous à conceptualiser une masse nulle? dubitatif
avatar
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Dim 18 Mar 2012 - 20:06

freefox a écrit:Xcusez pour ces ch'tits HS! Embarassed

Revenons sur le vrai thon oops photon et autres neutrinos......

Je n'ai jamais pu intégrer la notion de masse nulle (sauf pour l'exemple de l'onde générée) surtout si cette masse nulle peut donner une particule additionné de son antiparticule.
Si le photon est pur énergie selon la loi d'équivalence masse/énergie rien=rien n'est-il pas?

(Pour Tango: dans mon univers/conscience la masse nulle ne pose aucun problème!)

Comment vous arrivez vous à conceptualiser une masse nulle? dubitatif

freefox, ton discours est une véritable provocation. Plouf Plouf 3 ptits cochons.

En effet tu laisses entrevoir que le matérialiste aurait trop de lourdeur dans son cerveau. albino
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par manuramolo le Lun 19 Mar 2012 - 11:27

Si le photon avait une masse non nulle les scientifiques seraient dans la mer...
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par Golem le Lun 19 Mar 2012 - 13:54

freefox a écrit:Je n'ai jamais pu intégrer la notion de masse nulle

Normal, pour intégrer une masse nulle il faudrait que cette masse soit continue sur le segment considéré, or une masse nulle est forcément discrète ...


Le photon est pure énergie, et l'énergie est convertible en matière ... et en anti matière.

Nous savons que la collision de deux photons "peut donner une particule additionnée de son antiparticule".
Nous savons que la collision d'une particule additionnée de son antiparticule peut donner de la lumière, de l'énergie pure, c'est à dire un objet non massique, donc non composé de matière.

Seul le fait que le photon ne soit pas composé de matière peut lui permettre d’être sa propre anti particule. Le photon étant non matériel, il est forcément non massique.

Dans ces conditions, nous avons forcément un symétrique de E=m.c² qui est E=-m.-c²

L'énergie est toujours positive et la masse et la vitesse doivent pouvoir être négatives.

Il faut qu'une masse puisse être négative pour que la masse d'une particule additionnée de la masse de son anti particule puisse donner de l'énergie pure dépourvue de masse.

Pour que l'addition d'une particule de masse positive et une anti-particule de masse négative donne de l'énergie il faut aussi que la vitesse de l'anti particule soit négative pour que l'énergie cinétique de l'anti particule soit positive.

Donc l'origine géométrique de l'univers existe et celui ci est le point zéro.
Ce qui s'éloigne de ce point à une vitesse positive, ce qui y retourne à une vitesse négative.


souriantlunettes








avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Lun 19 Mar 2012 - 17:57

Golem a écrit:

Donc l'origine géométrique de l'univers existe et celui ci est le point zéro.
Ce qui s'éloigne de ce point a une vitesse positive, ce qui y retourne a une vitesse négative.
Et celui qui tourne autour du point zéro ? c'est quoi sa vitesse ?
Si sa vitesse est nulle, comment peut-il tourner ? admiration
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par cana le Lun 19 Mar 2012 - 18:25

Golem a écrit:Donc l'origine géométrique de l'univers existe et celui ci est le point zéro.
Ce qui s'éloigne de ce point à une vitesse positive, ce qui y retourne à une vitesse négative.

ALLELUIA mon ami :)

Ce sont les conclusions de la science dite 'moderne' ?
j'adhére et je signe direct:)
Faut pas désespérer envers la science, faut lui laisser le temps à cette vieille mémére sourire

Je crois même que Pythagore disait exactement la même chose 550 ans av JC. Faut croire qu'on est devenu tous débiles par la suite sourire
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par Golem le Lun 19 Mar 2012 - 20:48

La science actuelle, si on considère le "modèle standard", considère que le centre de l'univers est partout à la fois.

La logique de la science moderne affirme que l'univers était ponctuel à l'origine (instant zéro, au moment précis du big bang), et que ce point à grossis, et que notre univers qui fait au minimum 30 milliard d'années lumière de diamètre est toujours ponctuel et que le centre est partout à la fois. Ben voyons, un point avec des dimensions ...
(j'abuse, le langage scientifique parait un peu moins con, mais traduit en langage courant c'est exactement aussi con que cela).





La science moderne ne veut pas entendre parler de masse négative, de quantité de mouvement négative ou de vitesse négative.
Et ceci est absurde parce que la science moderne accepte l'hypothèse que l'anti matière pourrait générer un champ de gravité négatif, soit de l'anti gravité.
Autrement dit certains à priori (dogmes ?) empêche de travailler sérieusement.


Pour la science toute vitesse en dessous de c est relative, et donc n'existe qu'a l'état d'image et non d'objet.
Pour la science, quand un objet va du point A vers le point B, le vitesse est positive, et quand il revient, la vitesse est toujours positive.

La science additionne et soustrait des vitesses qui sont toutes positives (selon le principe de relativité des vitesse).
Je dis que ce n'est pas naturelle, je ne crois pas que la nature sache soustraire quoi que ce soit en terme de vitesse, la nature sait seulement additionner, et ce sont les vitesses qui savent être positives et négatives.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par gaston21 le Lun 19 Mar 2012 - 21:21

Golem, pas idiot du tout ton raisonnment . Un point de vue original mais intéressant . Après tout, les signes positif et négatif sont conventionnels . Et en maths on apprend à travailler avec les imaginaires . Tango, tu es en train de te faire doubler...Jipé va réviser sa position...Attendons l'avis de zizanie, qui, en la matière, est très érudite. Sourire !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Lun 19 Mar 2012 - 21:34

Bonsoir Gaston
tiens un pti intermède pour patienter=[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Comme quoi dans le tango ya des choses pas comme les autres choses. sourire
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par Golem le Lun 19 Mar 2012 - 21:37

tango a écrit:
Golem a écrit:

Donc l'origine géométrique de l'univers existe et celui ci est le point zéro.
Ce qui s'éloigne de ce point a une vitesse positive, ce qui y retourne a une vitesse négative.
Et celui qui tourne autour du point zéro ? c'est quoi sa vitesse ?
Si sa vitesse est nulle, comment peut-il tourner ? admiration

Ce qui tourne possède une vitesse de rotation.

Il faut donc un sens de rotation positif et un sens de rotation négatif autour d'un point.
Cela peut se concevoir dans un espace à deux dimensions, on ne sait pas le représenter dans un espace à trois dimensions, pourtant, c'est la définition du "spin" des particules.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Lun 19 Mar 2012 - 21:45

Golem a écrit:
tango a écrit:
Golem a écrit:

Donc l'origine géométrique de l'univers existe et celui ci est le point zéro.
Ce qui s'éloigne de ce point a une vitesse positive, ce qui y retourne a une vitesse négative.
Et celui qui tourne autour du point zéro ? c'est quoi sa vitesse ?
Si sa vitesse est nulle, comment peut-il tourner ? admiration

Ce qui tourne possède une vitesse de rotation.

Il faut donc un sens de rotation positif et un sens de rotation négatif autour d'un point.
Cela peut se concevoir dans un espace à deux dimensions, on ne sait pas le représenter dans un espace à trois dimensions, pourtant, c'est la définition du "spin" des particules.

Pt-être bien que le temps pourrait être positif comme négatif.
Parce que si on postule que la vitesse est négative, je vois mal comment des distances pourraient l'être.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par zizanie le Ven 23 Mar 2012 - 22:31

Golem a écrit:La science actuelle, si on considère le "modèle standard", considère que le centre de l'univers est partout à la fois.
Ou plus exactement que l'univers est fini mais sans limites et donc la notion de centre n'a pas de sens. Il n'y a pas de lieu privilégié dans l'univers qui pourrait être qualifié de centre
Golem a écrit:

La logique de la science moderne affirme que l'univers était ponctuel à l'origine (instant zéro, au moment précis du big bang),
C'est un cas limite ou MQ et Th de la relativité sont en contradiction, donc la science n'affirme rien à ce sujet
Golem a écrit:et que ce point à grossis, et que notre univers qui fait au minimum 30 milliard d'années lumière de diamètre est toujours ponctuel et que le centre est partout à la fois. Ben voyons, un point avec des dimensions ...
(j'abuse, le langage scientifique parait un peu moins con, mais traduit en langage courant c'est exactement aussi con que cela).
C'est même très con car totalement non scientifique
Golem a écrit:
La science moderne ne veut pas entendre parler de masse négative, de quantité de mouvement négative ou de vitesse négative.
Et ceci est absurde parce que la science moderne accepte l'hypothèse que l'anti matière pourrait générer un champ de gravité négatif, soit de l'anti gravité.
Quand on aura fabriqué suffisamment d'anti-matière pour la peser, on sera fixé sur ce point mais tout laisse à penser dans l'état actuel des connaissances que la masse de l'anti-matière est positive
Golem a écrit:
Autrement dit certains à priori (dogmes ?) empêche de travailler sérieusement.
Si une théorie prédictive et solide remet en question ces dogmes, ils seront révisés. Einstein a bousculé un certain nombre de dogmes et Bohr également, la science n'est pas obtus, elle demande seulement des preuves et des résultats cohérents.
Golem a écrit:

Pour la science toute vitesse en dessous de c est relative, et donc n'existe qu'a l'état d'image et non d'objet.
Depuis quand, une vitesse serait un objet?
Golem a écrit:
Pour la science, quand un objet va du point A vers le point B, le vitesse est positive, et quand il revient, la vitesse est toujours positive.
La définition de la vitesse est une distance divisée par un temps donc son "module" est toujours positif par contre les "vecteurs" vitesse suivent les lois de composition vectorielles
Golem a écrit:

La science additionne et soustrait des vitesses qui sont toutes positives (selon le principe de relativité des vitesse).
lois vectorielles, ce sont des mathématiques élémentaires, rien de mystérieux la dedans
Golem a écrit:
Je dis que ce n'est pas naturelle, je ne crois pas que la nature sache soustraire quoi que ce soit en terme de vitesse, la nature sait seulement additionner, et ce sont les vitesses qui savent être positives et négatives.
Les projections sur les trois dimensions des vecteurs vitesse sont positifs ou négatifs mais la résultante donne toujours un module vitesse positif avec une direction particulière. On est plus dans les maths que dans la physique.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par manuramolo le Sam 24 Mar 2012 - 23:19

Zizanie,
J'apprécie tes commentaires par leur clarté et leur justesse
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum