La vitesse de la lumière pour les nuls

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par manuramolo le Mer 14 Mar 2012 - 16:26

zizanie a écrit:
manuramolo a écrit:
il ne s'est pas passé 10 minutes pour le cosmonautes!!
Et pourquoi pas? S'il s'agissait d'un photon faisant l'allée-retour, il ne se passerait aucun temps de son point de vue et le cosmonaute-photon n'aurait pas vieillit d'une seconde (un photon ne vieillit pas). Mais c'est un cas limite.

D'accord

Pour ne revenir à ce qui se passerait à la vitesse de la lumière, les équations ne peuvent pas le prédire :
immortalité ou destruction ?
masse infini ?
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par zizanie le Mer 14 Mar 2012 - 17:02

manuramolo a écrit:
Pour ne revenir à ce qui se passerait à la vitesse de la lumière, les équations ne peuvent pas le prédire :
immortalité ou destruction ?
masse infini ?
Non, c'est une singularité mais on peut s'en faire une idée aux limites. Et le photon, comme le neutrino sont des particules bien étranges car sans masse, sont elles encore des particules? Les physiciens parlent d'état excité du vide pour le photon.
Mais au fait, qu'est-ce que la masse? De l'énergie (E=M²) oui mais qu'est-ce qui détermine la masse d'une particule (sans laquelle elle serait comme le photon, condamnée à errer à la vitesse C)?
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par Golem le Mer 14 Mar 2012 - 17:21

En mathématique, dans l'ensemble des réels, un nombre peut approcher l'infini, mais il ne peut pas l'atteindre.

Dans la réalité, l'infini est également inaccessible, on peut s'en approcher mais pas l'atteindre.
Si une particule voyage strictement à la vitesse lumière, son temps personnel est ralentit à l'infini.
Je n'y crois pas.

Je crois qu'une particule peut approcher la vitesse lumière et voir l'univers extérieur accélérer, mais elle ne peut pas atteindre cette vitesse sinon l'univers extérieur disparaît. Or nous savons que les photons ne traversent pas l'espace de façon rectiligne mais en suivant les lignes de champs gravitationnelles (photons déviés par les amas de matière formant des lentilles gravitationnelles).
Si les photons sont détournés par les objets massifs immobiles, alors ces objets massifs existent pour le photon.

Un objet qui voyagerait exactement à la vitesse lumière sortirait de l'espace et n'y retournerait pas, il passerait a travers tout sans s'arrêter.


avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par freefox le Mer 14 Mar 2012 - 17:54

Golem a écrit:Merci pour la masse du photon.

En supposant que la masse du photon est nulle et que la vitesse du photon dans le vide est une constante, alors l'intervalle de temps personnel du photon est nul entre son point d'émission et son point d'arrivée.
Sachant que le photon n'existe pas avant d'être émis et qu'il n'existe plus après être arrivé, a quel moment le photon a-t-il le temps d'exister ?

Cela n’empêche pas que le photon soit considéré comme une particule stable et qu'il en existe qui voyagent depuis plus de 14 milliard d'années.
Qu'est-ce que le point d'arrivée d'un photon? Une autre particule? Si oui, n'ayant pas de masse comment peut il interagir avec cette autre particule (avec masse)? Energie? Energie=masse multipliée non?

Les premiers photons émis après le big bang sont tous toujours visibles? A partir de quand seront ils tous HS?

Peut être le photon n'existe pas puisque pas de masse mais n'est qu'une onde se propagant à l'instar d'une ondulation à la surface de l'eau, parfois déviée par un rocher et qui ne s'arrête que sur la rive.....mais l'univers n'en a pas oops!

avatar
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par ruban de moebius le Mer 14 Mar 2012 - 18:30

zizanie a écrit:Que se passerait-il si nous pouvions voyager à la vitesse de la lumière?
En approchant de la vitesse de la lumière (C) les distances se raccourcissent, le temps se ralenti. En conséquence, au moment d'atteindre c, le temps se figerait et les distances s'annuleraient! L'univers disparaitrait tout bonnement! Mais toute l'énergie de l'univers serait concentré en un seul point. N'est-ce pas formidable? sourire

Zizanie c'est bien ça je vous en donne ma vision. sourire
Eh bien, si vous avez utilisé toute l'énergie dans l'Univers pour propulser votre vaisseau spatial, vous pourriez probablement obtenir des vitesses incroyablement proches de la vitesse de la lumière.
La vitesse de la lumière est exactement 299.792.458 mètres / seconde. Et si vous pouviez obtenir jusqu'à environ 99.9999 % de cette valeur et au cas ou vous l'avez obtenu , que se passerait'il?
Eh bien tout d'abord, l'Univers tout entier se contracterait en un point inférieur à une année-lumière! Pas réjouissant tout ça. sourire Tiens ça me rappelle quelque chose.
Deuxièmement, le temps ralentirait tellement, l'Univers serait alors littéralement âgé de plusieurs milliards d'années en espace de quelques secondes.
Les Galaxies fusionneraient,les étoiles naîtraient et exploseraient en un clin d'œil devant vos yeux .
Vous pourriez assister au déroulement du destin de l'Univers aux premières loges.
Dans le cas ou l'Univers aurait une supposé fin, le temps serait tellement ralenti vous pourriez non seulement le voir, mais y assister .Bof !pas très enchanteur.

Donc, en conclusion, on ne peut pas se déplacer à la V de la lumière pour les raison cités ci dessus. sourire


Dernière édition par ruban de moebius le Mer 14 Mar 2012 - 19:34, édité 1 fois

ruban de moebius
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 904
Localisation : france
Identité métaphysique : Athée
Humeur : offensive
Date d'inscription : 18/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par Golem le Mer 14 Mar 2012 - 19:31

freefox a écrit:Qu'est-ce que le point d'arrivée d'un photon?

Le point d'arrivée d'un photon c'est quand il s'arrête sur un obstacle matériel et qu'il disparaît, son énergie étant transformée en chaleur ou en énergie mécanique.

Les premiers photons émis quelque 380 000 années après le big bang sont toujours visibles. Nous ne connaissons pas de masse au photon et nous ne lui connaissons pas non plus de "demie vie", si l'état actuel de nos connaissances sur le photon reflète la vérité du photon alors les photons du fond diffus qui existent depuis plus de 14 milliard d'années existeront toujours, leur durée de vie est infinie, ils ne seront jamais HS.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par zizanie le Mer 14 Mar 2012 - 23:21

Un photon est absorbé par un atome dont un de ses électrons passe dans un état excité. Le proton interagit avec la matière, ce n'est pas le cas du neutrino qui passe quasiment à travers toute matière.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par freefox le Jeu 15 Mar 2012 - 9:27

Bon matin et merci pour votre explication Golem.

Cependant chaque réponse soulève un tas de questions, Ziz en a soulevé quelques unes pertinentes dans mon opinion et cette "affaire" photon j'ai beau eu la retourner dans tous les sens et malgré vos réponses il reste un je ne sais quoi qui coince.

avatar
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Jeu 15 Mar 2012 - 11:57

Bonjour renard
freefox a écrit:Bon matin et merci pour votre explication Golem.

Cependant chaque réponse soulève un tas de questions, Ziz en a soulevé quelques unes pertinentes dans mon opinion et cette "affaire" photon j'ai beau eu la retourner dans tous les sens et malgré vos réponses il reste un je ne sais quoi qui coince.

Ce qui coince est ton obstination à vouloir comprendre. Si tu veux atteindre la compréhension, il faut te laisser aller à la vitesse de la lumière, et pour cela t' alléger jusqu'à ne plus rien peser du tout. Alors tu dois jeter au loin toutes tes préoccupations. albino

De toutes façons une fois que t'as atteint la vitesse de la lumière, le temps s'arrête, l'instant devient l'éternité, et tu es en même temps au départ et à l'arrivée. Ainsi tu n'auras plus le temps de te poser des questions, et t'auras tout le temps pour y répondre. Ce qui veut dire que la réponse arrivera en même temps que la question.
étonné un
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par zizanie le Jeu 15 Mar 2012 - 13:18

tango a écrit:Bonjour renard
freefox a écrit:Bon matin et merci pour votre explication Golem.

Cependant chaque réponse soulève un tas de questions, Ziz en a soulevé quelques unes pertinentes dans mon opinion et cette "affaire" photon j'ai beau eu la retourner dans tous les sens et malgré vos réponses il reste un je ne sais quoi qui coince.

Ce qui coince est ton obstination à vouloir comprendre. Si tu veux atteindre la compréhension, il faut te laisser aller à la vitesse de la lumière, et pour cela t' alléger jusqu'à ne plus rien peser du tout. Alors tu dois jeter au loin toutes tes préoccupations. albino

De toutes façons une fois que t'as atteint la vitesse de la lumière, le temps s'arrête, l'instant devient l'éternité, et tu es en même temps au départ et à l'arrivée. Ainsi tu n'auras plus le temps de te poser des questions, et t'auras tout le temps pour y répondre. Ce qui veut dire que la réponse arrivera en même temps que la question.
étonné un
bravo Tango, tu es irresistible! croule de rire
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par freefox le Jeu 15 Mar 2012 - 16:46

Ah mais vi you are rigth somewhere,

Il faut que nous tachyons de ne pas lambiner en deçà de moins C,
Je l'ai toujours dis à moins C, t'es coincoin C!

Vous en connaissez un rayon en lumière Tango
Je suis fier de vous connaitre (répétition c'est pô grave).

Vous êtes un phare, que dis-je un lampadaire pour moi Oh c'est zoli, à la lumière de votre aura supra lumineuse tous les faux thons sont devenu des vrais! Miracleeeeeeeeeeeeeeeee Fiat lux! cyclops

Amical sourire Tango to somewhere Wink
avatar
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par casimir le Ven 16 Mar 2012 - 1:39

Tango bravo

Dans un espace-temps courbé, que du bon-sens giratoire.

Spoiler:





avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par Golem le Ven 16 Mar 2012 - 4:52

Ce qui atteste avec beaucoup de fiabilité que le photon n'a pas de masse, c'est que sa vitesse est invariante quel que soit le référentiel.

Ce qui atteste avec encore beaucoup plus de fiabilité que le photon n'a pas de masse, c'est qu'il est sa propre anti-particule.

Que la vitesse soit réellement invariante, je peux mettre en doute la précision non absolue de la mesure de vitesse, par contre, je ne peux pas nier que l'anti-photon est un photon.

Ça m'ennuis mais c'est ainsi ... le photon est doté d'une énergie cinétique tangible et variable bien que sa masse soit toujours identique à 0 et sa vitesse toujours identique à C. C'est la fréquence variable de ce truc non matériel qui lui confère son énergie cinétique.

L'impulsion du photon, la façon dont il a été généré, lui confère sa fréquence, et son énergie.
Par exemple, un photon produit par un électron qui descend d'un niveau peut, en percutant un autre electron, le faire monter d'un niveau (atome et niveau électronique de l'électron qui reçoit le photon comparables à l'atome et niveau électronique de l'électron après avoir émis le photon ).

Le photon serait donc de l'énergie pure.
En vertu de l'équivalence énergie-matière, Il est convertible en matière. Deux photons qui se percutent peuvent disparaître en faisant apparaître un couple particule + antiparticule de masse non nulle. Par exemple électron+positron.

Je veux bien que le photon soit de masse nulle à la seule condition que les anti particules aient une masse négative, sinon c'est intolérable, il faudra refaire l'univers et pis c'est tout .


Comme les photons sont des anti photons et qu'ils sont le vecteur du magnétisme, il n'y a pas d'anti magnétisme.
C'est pratique, cela permet de confiner des anti particules (par magnétisme) dans des enceinte sous vide et de les conserver.

Le plus gros paquet d'anti particules réalisé à ma connaissance fut environ 100 000 atomes d'anti hydrogène (anti protons+positrons, on devient bon, on fait des anti-atome).

Malheureusement cette quantité d'anti matière n'a pas suffit à mesurer si le champ produit par la "masse" des ces objets est de la gravité ou de l'anti gravité.

La question reste ouverte, il est possible que l'anti-matière produise de l'anti-gravité, ce qui serait cool.

avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par Jipé le Ven 16 Mar 2012 - 9:57

tango a écrit:
Ce qui coince est ton obstination à vouloir comprendre. Si tu veux atteindre la compréhension, il faut te laisser aller à la vitesse de la lumière, et pour cela t' alléger jusqu'à ne plus rien peser du tout. Alors tu dois jeter au loin toutes tes préoccupations. albino

De toutes façons une fois que t'as atteint la vitesse de la lumière, le temps s'arrête, l'instant devient l'éternité, et tu es en même temps au départ et à l'arrivée. Ainsi tu n'auras plus le temps de te poser des questions, et t'auras tout le temps pour y répondre. Ce qui veut dire que la réponse arrivera en même temps que la question.
étonné un
Tango,
tu es un maître dans l'art du "parler pour ne rien dire"...Si tu n'existais pas, il faudrait t'inventer lol!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26375
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Ven 16 Mar 2012 - 10:56

Bonjour
merci à tous pour vos applaudissements, mais voyez-vous, ce texte n'est pas vraiment mien. Disons que je me suis laissé traverser par la Lumière.
Il y a bien dans cette acceptation du Grand Mystère qui nous enveloppe, une libération infinie qui nous ouvre les portes de la Source.
Jipé a écrit:Tango,
tu es un maître dans l'art du "parler pour ne rien dire"...
Oui Jipé, ma difficulté est de parler de ce "rien", ce vide intangible qui contient le potentiel infini.
On ne peut pas dire que je suis un maître, ce n'est pas moi qui maîtrise, je serais plutôt maîtrisé par ce vide en moi qui recevrait des éclairs du Grand Mystère.
Si tu n'existais pas, il faudrait t'inventer lol!
Ben justement, vois-tu, mes manifestations sont la preuve de mon existence. Mais curieusement c'est quand j'oublie que j'existe que les manifestations me traversent.
Tu me flattes en me disant qu' "il faudrait m'inventer"; mais qui pourrait le faire si ce n'était le "Grand Mystère" ? secret ?
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par manuramolo le Ven 16 Mar 2012 - 13:52

Ben justement, vois-tu, mes manifestations sont la preuve de mon existence. Mais curieusement c'est quand j'oublie que j'existe que les manifestations me traversent.

Excellent !!
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par gaston21 le Ven 16 Mar 2012 - 17:55

zizanie a écrit:
tango a écrit:Bonjour renard
freefox a écrit:Bon matin et merci pour votre explication Golem.

Cependant chaque réponse soulève un tas de questions, Ziz en a soulevé quelques unes pertinentes dans mon opinion et cette "affaire" photon j'ai beau eu la retourner dans tous les sens et malgré vos réponses il reste un je ne sais quoi qui coince.

Ce qui coince est ton obstination à vouloir comprendre. Si tu veux atteindre la compréhension, il faut te laisser aller à la vitesse de la lumière, et pour cela t' alléger jusqu'à ne plus rien peser du tout. Alors tu dois jeter au loin toutes tes préoccupations. albino

De toutes façons une fois que t'as atteint la vitesse de la lumière, le temps s'arrête, l'instant devient l'éternité, et tu es en même temps au départ et à l'arrivée. Ainsi tu n'auras plus le temps de te poser des questions, et t'auras tout le temps pour y répondre. Ce qui veut dire que la réponse arrivera en même temps que la question.
étonné un
bravo Tango, tu es irresistible! croule de rire
Je me répète, mais j'aime bien le point de vue de tango .Il nous transporte dans une autre planète, nous fait rêver à la manière d'un poète décalé, mais j'y vois beaucoup de sagesse.
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par Jipé le Sam 17 Mar 2012 - 11:30

Gaston:
Je me répète, mais j'aime bien le point de vue de tango .Il nous transporte dans une autre planète, nous fait rêver à la manière d'un poète décalé, mais j'y vois beaucoup de sagesse.
La sagesse des personnes sous hallucinogènes, c'est vrai... cyclops

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26375
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Sam 17 Mar 2012 - 11:48

Jipé a écrit:Gaston:
Je me répète, mais j'aime bien le point de vue de tango .Il nous transporte dans une autre planète, nous fait rêver à la manière d'un poète décalé, mais j'y vois beaucoup de sagesse.
La sagesse des personnes sous hallucinogènes, c'est vrai... cyclops
Toujours aussi aimable ce Jipé.
Coincé comme tu es, la moindre fantaisie te semble être hallucinatoire.
Figures-toi que je n'ai pas besoin de drogues pour m'élever au dessus de tes considérations rase-mottes.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par manuramolo le Sam 17 Mar 2012 - 13:14

Ce matin, je tronais sur mon bidet, quand soud ain je me suis mis à léviter au dessus. Plus je m'élévais et plus la vérité m'éclaboussait : on a beau s'élever au dessus de la merde on a toujours le trou du cul au même endroit lol!
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par ruban de moebius le Sam 17 Mar 2012 - 23:16

Au fait verdict on ne peut aller plus vite que C de la lumière les chercheurs d'OPERA sont victimes d'un mauvais calibrage de la chaîne des mesures .
Einstein et sa théorie tient toujours .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ruban de moebius
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 904
Localisation : france
Identité métaphysique : Athée
Humeur : offensive
Date d'inscription : 18/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par Golem le Dim 18 Mar 2012 - 0:41

Le fait qu'une expérience n'ait pas montré qu'on peut aller plus vite que la lumière ne prouve pas qu'on ne pourra jamais le faire.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par ruban de moebius le Dim 18 Mar 2012 - 0:54

Golem a écrit:Le fait qu'une expérience n'ait pas montré qu'on peut aller plus vite que la lumière ne prouve pas qu'on ne pourra jamais le faire.
C'est vrai mais pour l'instant c'est le cas .

ruban de moebius
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 904
Localisation : france
Identité métaphysique : Athée
Humeur : offensive
Date d'inscription : 18/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par manuramolo le Dim 18 Mar 2012 - 13:57

ruban de moebius a écrit:
Golem a écrit:Le fait qu'une expérience n'ait pas montré qu'on peut aller plus vite que la lumière ne prouve pas qu'on ne pourra jamais le faire.
C'est vrai mais pour l'instant c'est le cas .

Demain, une nouvelle théorie pourrait tout balayer.
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitesse de la lumière pour les nuls

Message par tango le Dim 18 Mar 2012 - 16:59

manuramolo a écrit:
ruban de moebius a écrit:
Golem a écrit:Le fait qu'une expérience n'ait pas montré qu'on peut aller plus vite que la lumière ne prouve pas qu'on ne pourra jamais le faire.
C'est vrai mais pour l'instant c'est le cas .

Demain, une nouvelle théorie pourrait tout balayer.
Comme quoi, la science est une croyance, fondée sur des vérités impermanentes. explo
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum