L'hypersensibilité

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mar 13 Mar 2012 - 18:37

Bonjour Fred,

Tu crois ? J'ai lu ton lien, mais honnêtement, j'ai dû mal à faire la différence entre les deux.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Nuage le Mar 13 Mar 2012 - 19:42

Krinou a écrit:C'est vrai Opaline, tu as raison, mais j'ai dû mal avec ça, l'idée qu'on puisse être gentil avec moi, me donner des conseils amicaux et ensuite passer à autre chose. Je sais que c'est égoïste comme réaction, mais j'y peux rien, c'est ce que je ressens.

Pour exemple, je suis allée voir une psy une fois et je lui ai énuméré tous mes problèmes, ça m'a pris une bonne vingtaine de minutes même en condensant. Sitôt fini, elle m'a regardé froidement en me disant : "oui ? A part ça ?"
Je venais de lui parler de tout ce qui me fait souffrir, ce que j'ai subi et c'est tout ce que ça lui faisait, elle s'en moquait.
Depuis, je ne suis plus suivie, j'ai plus envie.
Je crois qu'au fond, les gens s'en moquent des autres gens.
Regarde, certaines personnes sont partis de ce forum, qui s'en souci ? Moi j'ai encore leur pseudo et certains de leurs commentaires en tête, je n'oublie rien.
Krinou, c'est normale de penser à plusieurs personnes à plusieurs choses et pas forcément toujours en même temps et en permanence. Cela n'enlève pas les sentiments pour chacun, ni pour chaque choses, ni n'en divise ces sentiments. Ce qui est vécu sur le présent n'enlève pas ce qui est vécu.



Pour ton expérience avec cette psychologue, je te l'ai déjà dit, une psychologue n'est pas le reflet universel de toutes les psychologues, même si l'on peux faire plusieurs mauvaises expériences.

Tu sais, ma mère quand on était en fin de primaire nous avait emmené chez une psychologue mon frère et moi tellement elle n'en pouvait plus qu'on se batte tous les jours. Et à un moment la psy lui a dit que c'était de sa faute parce-qu'on était trop gâté. Ma mère est partie et a décidé que c'était fini, nous ne remettrions plus jamais les pieds chez un psychologue.

Mon frère lui était content car il ne voulait jamais y aller et faisait en sorte de rater des rendez-vous, mais moi j'attendais avec impatience mes rendez-vous , et je venais juste de me rendre compte que j'allais grâce à elle pouvoir faire plein de choses, que ça allait être bien pour moi.
Quand ma mère nous a dit ça, c'était comme une issue qui disparaissait, mais en même temps, si elle (la psychologue) était capable de se tromper et de dire des choses comme cela à ma mère alors ce n'était pas une personne qui pouvait nous aider.

J'ai essayais plusieurs fois auprès de ma mère de dire qu'on pouvait aller voir une autre, mais ma mère n'a jamais voulu. Depuis ce jours elle est fermée comme une huitre, déjà qu'elle l'était, ça été de pire en pire, et rien que d'aborder le sujet, cela est insupportable pour elle, on ne peut rien dire. Et c'est une huitre et une autruche sur toute discussion inabordable sans que ça finisse en drame et en queue de boudin qui me rend folle. Elle prend tout en critique, tout, même quand c'est elle qui aborde un sujet ça tourne en culpabilisation en deux phrases... elle ne peux plus entendre, rien entendre, la moindre phrase anodine c'est le drame ... je n'arrive même pas à comprendre comment elle fait. Elle a trois mécanismes que je connais par coeur, et elle tourne en boucle dessus.

Tout au long de ma vie de temps en temps je lui disais que se serait peut-être bien pour elle qu'elle aille voir quelqu'un pour l'aider. Et ça fait 28 au moins que j'entends "ça servira à rien pour moi, je ne peux pas parler" et "maintenant c'est trop tard pour moi". Ca m'énerve parce-que ça fait 28 ans qu'elle dit c'est trop tard maintenant.

Moi je me suis battue pour sortir de cet enfermement parce-que j'ai compris que sinon je deviendrais et resterais comme elle (alors qu'au départ j'étais plus enfermée qu'elle), je me suis dit aussi que si elle elle n'arrivait pas à entamer la démarche, alors moi je pourrais le faire et qu'ensuite je pourrais l'aider à faire elle aussi cette démarche, de me voir ça l'aiderait à me rejoindre. Mais elle n'a jamais rien fait. Elle ne s'est jamais battue, mais juste battue pour survivre dans ce qu'elle vivait. Et je donnerais n'importe quoi pour qu'elle fasse quelque chose, juste un petit quelque chose qui prenne le chemin.
Elle est malheureuse, et toute sa vie casiment elle a été malheureuse.


Et moi krinou, je voudrais que tu t'en sortes, que tu es envie de t'en sortir. Et que tu ne restes pas enfermée avec tes émotions, mais que tu arrives à les gérer même si ce n'est pas parfait, que tu arrives à faire une chose et puis une autres en y prenant plaisir ou satisfaction. Et que quand tout seul on n'y arrive pas, alors on fasse la démarche de demander de l'aider pour s'en sortir ; la démarche de s'en sortir.



Regarde, certaines personnes sont partis de ce forum, qui s'en souci ? Moi j'ai encore leur pseudo et certains de leurs commentaires en tête, je n'oublie rien.
Tu sais, on peux ne rien dire, et ne rien oublier.


Ha j'ai oublié (je suis très étourdie) ange


Dernière édition par Nuage le Mar 13 Mar 2012 - 20:07, édité 2 fois (Raison : 2 rajouts)
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mar 13 Mar 2012 - 20:03

Bonsoir Nuage sourire

J'ai été très touchée par ton témoignage mais j'ai bien peur d'être comme ta maman. Il y a tellement de choses qui ne vont pas dans ma vie que je ne saurais même pas par où commencer.
De toute façon, tant que je serai dans mon appartement, je n'aurai pas envie de me battre pour aller mieux, je ne prends même plus mes médicaments, j'ai plus envie et je m'en fous.
Paradoxalement, même si je hais mon appartement, je ne le quitte quasiment jamais, je crois qu'avec le temps j'ai développé une sorte d'agoraphobie, j'angoisse s'il y a trop de monde autour de moi mais dans le même temps, je n'ai pas envie de me couper entièrement de ce monde justement, alors je fréquente les forums, mais c'est vrai que j'attends peut-être trop de ce genre de "relation".

Je suis pas une battante moi, je ne l'ai jamais été. J'attends que mon heure vienne c'est tout. C'est la seule chose qui me rassure, car c'est la seule chose qui est sûre, mon heure viendra et vu ma condition physique, j'ai dans l'idée que je n'aurai pas à attendre bien longtemps.


_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Nuage le Mar 13 Mar 2012 - 20:13

Tu sais Krinou, pour s'en sortir, il faut que la démarche vienne de soi.
Nous ne sommes pas des sur-hommes, et on ne nous demande pas d'être des sur-hommes.
On ne devient pas fort du jour au lendemain. La force, c'est juste de faire un pas, ce pas est déjà immense, et même s'il est minime, n'oublie jamais qu'il est là et que tu peux en être fière.

Tu peux attendre des conditions favorables pour t'aider, mais si finalement tu t'aperçois que c'est trop long à venir, tu peux aussi changer d'avis et te dire que finalement tu commences avant, à ce moment là.
Mais ça, c'est toi seule qui peux le faire.



PS. Ma mère n'a jamais eu le soutient de mon père.


Dernière édition par Nuage le Mar 13 Mar 2012 - 20:17, édité 1 fois (Raison : rajout P.S.)
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mar 13 Mar 2012 - 20:16

J'ai essayé, mais pour un pas que je fais, je recule de deux, c'est sans issu.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Nuage le Mar 13 Mar 2012 - 20:18

Alors fais une démarche d'aide. Et ne reste pas bloquée sur ta mauvaise expérience.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mar 13 Mar 2012 - 20:20

Je n'ai plus envie Nuage.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Nuage le Mar 13 Mar 2012 - 20:23

Alors donnes-toi au moins l'espoir d'avoir envie. Ca tu peux, et c'est un pas.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mar 13 Mar 2012 - 20:27

Surtout pas l'espoir !
A chaque fois que je crois ou que j'espère quelque chose ça se dérobe, et je suis encore plus mal. Je préfère ne plus croire en rien, comme ça, lorsqu'il m'arrive une chose agréable, je le considère comme un "bonus", un petit plus. La cerise sur mon gâteau empoisonné.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Nuage le Mar 13 Mar 2012 - 20:38

L'hypersensibilité ce n'est pas toujours facile, je dirais que c'est comme quelque chose qu'il faut apprivoiser.

Au départ c'est comme s'il y avait tout un tas de paramètres supplémentaires ou de nuances beaucoup plus complètes.
Mais sur l'échelle, il y a les bons côtés et les mauvais côtés.
Et les équaliseurs ne sont pas forcément réglés de la même manière ou au bon degré.

Alors comme dans la vie il y a plus de tuiles que de super bons moments, et bien on réception plus en quantité, les mauvais moments. Et du coup le temps de récupérer entre chaque moments, il devient plus difficiles de penser à faire des réglages.
Et tous les moments qui sont bons (mais pas forcément des supers extras bons moment), si si ils existent en plus grands nombre que ces derniers, et bien comme on est en train de récupérer des mauvais moments passés, du coup on ne les voit plus.

Et les équaliseurs, c'est un peu ça, de régler une touche par ci, une touche par là, pour ne pas oublier de regarder s'il y a des bons moments normaux, et aussi d'essayer que les mauvais moments nous soient moins des mauvais moments la prochaine fois, et ainsi de suite.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mar 13 Mar 2012 - 20:52

C'est pas idiot du tout ce que tu dis Nuage, mais je ne sais même pas régler la balance de ma chaîne hi-fi, alors celle de ma vie. rire

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Nuage le Mar 13 Mar 2012 - 21:19

Tu sais Krinou, je m'aperçois que j'ai été très maladroite avec toi. J'suis un boulet des fois sourire

Mais je voulais que tu saches que je ne suis pas très forte, je suis une petite bête toute sensible.
Endurante oui c'est vrai, mais toi aussi, regarde dans quelle mouise on est. sourire

La preuve que je ne suis pas si forte que ça : quand il arrive quelque chose de tellement choquant émotionnellement, quand je veux en parler à mon chéri, j'ouvre la bouche, et là sort une sorte de bafouillage de sons constitués d'aucun mots, alors que j'avais l'intention de parler en phrase. Je re-essaye, pareil ! Il n'y vraiment pas un seul mot, que des sons qui s'enchainent les uns derrière les autres à touts vitesse. Je mets même ma main devant la bouche pour que ça s'arrête.

Mais je suis très contente, parce-qu'avant, quand quelqu'un parlait avec une grosse voix ou une intonation sèche ou faites de réprimandes, je me mettais à pleurer. J'essayais de retenir le flot qui me submergeait, mais il était là sans que je le veuille, je devenais livide.
L'hyperémotivité bordel !

A chaque fois j'essayais que ça ne vienne pas, et essayais encore, et encore .... pour que le flot arrive après mais pas pendant. Essayer de le retenir le refouler comme un rouleau de vague.
Bordel ! j'ai réussie au bout de des années j'ai réussie, en visualisant ce mécanisme de rouleau de vague. Et ça j'en suis très contente de ma petite-grande réussite. Bon après je vais pleurer dans les chiottes, mais pas pendant.
Et puis à force, maintenant les grosses voix sèches ne me font plus forcément devenir livide, donc plus pleurer.

Ce que je veux dire, c'est que quand on ne sait pas par où commencer, il faut se trouver un point sur lequel travailler.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Opaline le Mar 13 Mar 2012 - 21:40

Vous êtes des vraies mères-courage, toutes les deux !
Chacune à sa façon essaie d'apporter une réponse à ses questions .
Avec le sentiment d'une petite victoire sur soi-même !
C'est bien, ça !
A la limite , vous n'avez pas besoin d'être aidées, vous recherchez très bien vous-mêmes et c'est le plus efficace .
mais vous avez besoin de vous épancher , comme tout le monde , finalement !

Il faut admettre qu'il y a des forces contraires, en nous et qu'il nous appartient de les dompter, chacun avec les armes qui lui conviennent !

.


Dernière édition par Opaline le Mar 13 Mar 2012 - 21:57, édité 1 fois

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mar 13 Mar 2012 - 21:44

Maladroite ? Ah non Nuage, pas du tout. Je trouve au contraire que tu as été parfaite, très humaine, gentille, à mon écoute. Aujourd'hui j'avais envie de parler et tu étais là, avec d'autres personnes aussi.
Tu m'as donné de très bons conseils et tu n'es pas responsable si je fais le choix de ne pas les suivre.

Je suis comme toi, lorsque qu'un truc me tracasse, les mots s'embrouillent et je dis n'importe quoi et je vois le Mitou qui me regarde en se disant : "ça y est ! elle a pété un cable", ce qui m'enrage deux fois plus. rire
Ce que je fais maintenant quand j'ai un truc important à lui dire, c'est que je lui écrit un mail, parce qu'un mail on peut le lire, le relire, le rectifier à l'infini et on est sûr de ne rien oublier.

Sinon, je m'entraîne devant la glace à ce que je vais dire, comme De Niro dans "Taxi Driver". pette de rire
Généralement ça marche pas, parce que le moment venu, je perd tous mes moyens. rire

Et bien voilà ! Opaline a bien résumé la situation. Même si je ne résous rien, d'en parler déjà, c'est un poids en moins.

Merci Opaline. copains

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Bénédicte le Mar 13 Mar 2012 - 21:54

Un livre à lire :
"Le courage d'être soi" de Jacques Salomé

Il y parle de restitution symbolique de la violence reçue. Démarche relationnelle (et non réactionnelle) visant à remettre chez le prédateur un objet (représentant l’acte ou le geste qui a fait violence ou la parole qui a été vécue

Bénédicte
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 401
Localisation : ouest
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : belle
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mar 13 Mar 2012 - 21:56

Merci Bénédicte. sourire

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Nuage le Mar 13 Mar 2012 - 22:45

@ Ha bon d'accord.

Prends soins de toi Krinou.
copains



@ Opaline, en faite moi j'ai plus besoin de dire les choses.
C'est pour ça que j'ai ouvert un fil avec mes écris poèmes. Y'a le forum hobbits passions, j'ai mis ça là dedans.
Y'a pas de raison que je ne le dise pas, alors je le dis.

Anthyme à un peu raison quelque part, pourquoi me priver de dire les choses. Ce n'est pas pour moi une manière de m'épancher, mais de Dire.

Après le reste, pour aider, il m'est plus facile de m'appuyer sur des exemples vécus, et pour répondre à des posts autres, ma manière à moi pour que ça soit fluide, et ben c'est vrai qu'il y a beaucoup de détails personnels, mais je ne sais pas faire autrement pour avoir un dialogue fluide. Je n'arrive pas bien a exprimer des concepts sans appuie du présent vivant. D'ailleurs c'est du vivant que sort les concepts en mot pour moi. Sans vivant en support, je n'ai que des sentiments, des ressentis, tout un tas de choses qui fait sa patouille intérieure, mais qui ne pourra s'exprimer en langage de mots pensés ou écris, qu'en vivant en parallèle au présent des situations.

Sinon, ça marche sans mots, sans concept formulée en phrases, mais dans ce cas là, ce n'est pas la peine que j'aille dans un forum métaphysique. Déjà que c'est dure de décrypter des phrases et concepts sans vécu présent d'où elles seraient issues. rire

Ne te m'éprends pas Opaline, j'apprécie ton mot.


La sensibilité, finalement, ce n'est pas qu'une question de dosage ou d'intensité, ni même d'échelle avec ses nuances, mais aussi des supports de langages différents pour pouvoir naviguer.
Ce n'est pas juste une ligne avec ses variations en relief, mais beaucoup plus que cela, c'est un espace en 3 dimensions où différents supports existent qu'on les voit ou pas, qu'on en soit conscient ou pas, qu'on les utilise ou pas, mais qui sont là tous dans cet espace.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Nuage le Mar 13 Mar 2012 - 22:52

Pour les livres, il y a "Ces femmes qui aiment trop".
Je ne sais pas le nom d'auteur, si quelqu'un peut compléter.
Je ne l'ai pas lu, mais je sais que c'est un très très bon livre, une référence.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Opaline le Mar 13 Mar 2012 - 23:18

"Ces femmes qui aiment trop" de Robin Norwood
Quel drôle de titre : trop aimer c'est mal aimer !
Je n'ai pas lu le livre , je ne peux juger !

Je comprends très bien ce que tu exprimes.
Tu as besoin de ton expérience personnelle pour te faire une opinion et l'exprimer.

C'est la meilleure façon pour être très personnel dans son expression .
D'ailleurs, tes créations artistiques et poétiques en sont l'illustration parfaite .

Je te le dis, je le dis à Krinou aussi, il est très rare que les parcours de vie se passent sans cahots, sans difficultés et chacun y répond avec son bagage affectif et culturel.
Ce qui est sûr , c'est que tout est fluctuant dans une personnalité .
On évolue tout le temps, même si on a l'impression de faire du sur-place ,par moment, comme le dit Krinou.
Ca laisse une porte ouverte à des changements plus convenables .

.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Ladysan le Mer 14 Mar 2012 - 17:28

Bonjour Krinou,

J'ai un grand retard de lecture sur le forum, je n'ai pas tout lu, mais j'ai eu le temps de me faire une petite idée sur la controverse que tu as eu avec Jipé.

Ce qui ne m'a d'ailleurs pas du tout étonnée. Je vais essayer de répondre à ta question (si toutefois j'arrive à ne plus être dérangée aujourd'hui)lol!

Krinou a écrit : S'il y a des inconvénients à être hypersensible, il y a aussi des avantages et personnellement, je veux bien payer le prix de ces désavantages pour en garder les avantages.


Je ne vois vraiment pas quels avantages ou quelle grandeur peut procurer une hypersensibilité, sinon celle de m'obliger à peser mes mots pour ne pas risquer de blesser ton amour propre. (C'est de l'humour)

Plus sérieusement. Seule une sensibilité bien gérée peut procurer des avantages, c'est à dirte que si l'on parviens à traiter l'information autrement et en toute objectivité. Crois-moi, cela ne diminue en rien la sensibilité ou l'apathie que l'on peut ressentir envers autrui.

Ce matin mon mari me dit : "Attends avant d’allumer ton PC Il y a eu une catastrophe en Suisse, beaucoup de victimes. Des enfants". Ma première réaction a chaud, (juste un laps de temps) a été la colère, une absurde colère car je ne connaissais pas encore les détails de l’accident ni comment c’était survenu. J’ai accusé le chauffeur (selon moi, probablement ivre), j’ai accusé les parents (inconscients d’envoyer leurs enfants en vacance scolaire), j’ai accusé le mauvais état des routes…j’avais juste besoin d’accuser quelqu’un ou quelque chose pour justifier cette triste réalité qui était trop pénible à accepter, et cela aussi objective que je puisse être. Sur un forum, j'évite d'étaler mes états d'âmes...qui changent tout le temps. Je suis plutôt du genre hyperémotive qu'hypersensible.

J’étais en pleurs quand ma petite fille est arrivée, et nous avons regardés les infos ensemble sur le PC. Nous avons évité les images, et nous en avons parlés. Je pleurais à chaudes larmes, etEt tu sais ce qu’elle m’a dit ? "Mamy, ne crois pas que je sois insensible parce que je ne pleure pas, je suis très triste pour ces enfants et je plains les parents mais toi, tu l’es encore plus parce que tu as peur, tu sais que cela peut arriver à n’importe qui, n’importe quand. Au fait, tu pense que cela pourrait m'arriver à moi". Une belle objectivité pour une gamine de 15 ans, mais elle a été à bonne école.

En fait, si j'ai ouvert ce topic c'est parce que j'ai dû mal à déterminer la place qu'occupe le vécu et le caractère dans cet état émotionnel.


Je crois que tu est arrivée à cet âge et sur ce forum avec un bagage assez lourds a porter et que tu as du mal a gérer, et que cette discussion que tu as eue avec Jipé va t’aider à cerner ton hypersensibilité avec plus d’objectivité. Tu est une fille intelligente, et je te remercie de ne pas avoir quitté le forum parceque tu ne te sentais pas comprise. Jipé, même si parfois il peut être « chiant » on ne peut pas l’accuser d’être insensible, car s’il l’était, il ne se serait pas donné tout ce mal pour essayer de te faire comprendre son point de vue. Je trouve que cette discussion entre vous a été plutôt constructive.

(Entre nous)

Les hommes sont comme les lampes magiques, ils ont l’air brillant, mais il faut les frotter pour en faire sortir le génie et Jipé…Il n’attends que ça, qu’on le frotte.


A bon entendeur lol!
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Ladysan le Mer 14 Mar 2012 - 18:10

Opaline a écrit:Vous êtes des vraies mères-courage, toutes les deux !
Chacune à sa façon essaie d'apporter une réponse à ses questions .
Avec le sentiment d'une petite victoire sur soi-même !
C'est bien, ça !
A la limite , vous n'avez pas besoin d'être aidées, vous recherchez très bien vous-mêmes et c'est le plus efficace .
mais vous avez besoin de vous épancher , comme tout le monde , finalement !

Il faut admettre qu'il y a des forces contraires, en nous et qu'il nous appartient de les dompter, chacun avec les armes qui lui conviennent !

avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mer 14 Mar 2012 - 20:02

Spoiler:
Ladysan a écrit:Bonjour Krinou,

J'ai un grand retard de lecture sur le forum, je n'ai pas tout lu, mais j'ai eu le temps de me faire une petite idée sur la controverse que tu as eu avec Jipé.

Ce qui ne m'a d'ailleurs pas du tout étonnée. Je vais essayer de répondre à ta question (si toutefois j'arrive à ne plus être dérangée aujourd'hui)lol!

Krinou a écrit : S'il y a des inconvénients à être hypersensible, il y a aussi des avantages et personnellement, je veux bien payer le prix de ces désavantages pour en garder les avantages.


Je ne vois vraiment pas quels avantages ou quelle grandeur peut procurer une hypersensibilité, sinon celle de m'obliger à peser mes mots pour ne pas risquer de blesser ton amour propre. (C'est de l'humour)

Plus sérieusement. Seule une sensibilité bien gérée peut procurer des avantages, c'est à dirte que si l'on parviens à traiter l'information autrement et en toute objectivité. Crois-moi, cela ne diminue en rien la sensibilité ou l'apathie que l'on peut ressentir envers autrui.

Ce matin mon mari me dit : "Attends avant d’allumer ton PC Il y a eu une catastrophe en Suisse, beaucoup de victimes. Des enfants". Ma première réaction a chaud, (juste un laps de temps) a été la colère, une absurde colère car je ne connaissais pas encore les détails de l’accident ni comment c’était survenu. J’ai accusé le chauffeur (selon moi, probablement ivre), j’ai accusé les parents (inconscients d’envoyer leurs enfants en vacance scolaire), j’ai accusé le mauvais état des routes…j’avais juste besoin d’accuser quelqu’un ou quelque chose pour justifier cette triste réalité qui était trop pénible à accepter, et cela aussi objective que je puisse être. Sur un forum, j'évite d'étaler mes états d'âmes...qui changent tout le temps. Je suis plutôt du genre hyperémotive qu'hypersensible.

J’étais en pleurs quand ma petite fille est arrivée, et nous avons regardés les infos ensemble sur le PC. Nous avons évité les images, et nous en avons parlés. Je pleurais à chaudes larmes, etEt tu sais ce qu’elle m’a dit ? "Mamy, ne crois pas que je sois insensible parce que je ne pleure pas, je suis très triste pour ces enfants et je plains les parents mais toi, tu l’es encore plus parce que tu as peur, tu sais que cela peut arriver à n’importe qui, n’importe quand. Au fait, tu pense que cela pourrait m'arriver à moi". Une belle objectivité pour une gamine de 15 ans, mais elle a été à bonne école.

En fait, si j'ai ouvert ce topic c'est parce que j'ai dû mal à déterminer la place qu'occupe le vécu et le caractère dans cet état émotionnel.


Je crois que tu est arrivée à cet âge et sur ce forum avec un bagage assez lourds a porter et que tu as du mal a gérer, et que cette discussion que tu as eue avec Jipé va t’aider à cerner ton hypersensibilité avec plus d’objectivité. Tu est une fille intelligente, et je te remercie de ne pas avoir quitté le forum parceque tu ne te sentais pas comprise. Jipé, même si parfois il peut être « chiant » on ne peut pas l’accuser d’être insensible, car s’il l’était, il ne se serait pas donné tout ce mal pour essayer de te faire comprendre son point de vue. Je trouve que cette discussion entre vous a été plutôt constructive.

(Entre nous)

Les hommes sont comme les lampes magiques, ils ont l’air brillant, mais il faut les frotter pour en faire sortir le génie et Jipé…Il n’attends que ça, qu’on le frotte.


A bon entendeur lol!
Bonjour Ladysan sourire

Merci de me dire que je suis intelligente, j'en doute tout le temps au point de poser constamment la question au Mitou.
J'ai besoin de me l'entendre dire, pas par vanité mais parce que j'ai parfaitement conscience de mes lacunes en orthographe, en culture générale et des tas d'autres choses encore. J'ai constamment besoin d'être rassurée sur ça.

Merci également pour ton témoignage.

Tu sais, j'ai bien conscience que parfois je parle peut-être un peu trop sur ce forum mais je suis comme Nuage, j'ai besoin de dire ce que ressens parce que parfois, les gens sur ce forum ont une vision erronée de moi et j'ai horreur de ça.
Comme le dit Nuage, ce n'est pas par mégalomanie ou je ne sais quoi, me concernant, c'est parce j'ai besoin de parler et je n'ai personne avec qui le faire et c'est plus facile de le faire sur un forum.
Alors quand je reçois des messages de soutien, ça me fait plaisir et ça m'aide.


_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Magnus le Mer 14 Mar 2012 - 20:17

Krinou a écrit:j'ai parfaitement conscience de mes lacunes en orthographe
Krinou di diou, va ! si tout le monde sur ce forum avait ton orthographe, seulement !... .

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mer 14 Mar 2012 - 20:26

Tu es gentil Magnus, mais je sais que j'ai des difficultés dans la conjugaison.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par ruban de moebius le Mer 14 Mar 2012 - 22:47

Je partage l'opinion de MAGNUS. sourire

ruban de moebius
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 904
Localisation : france
Identité métaphysique : Athée
Humeur : offensive
Date d'inscription : 18/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum