L'hypersensibilité

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mer 14 Mar 2012 - 22:54

Merci beaucoup Ruban. sourire

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Ladysan le Mer 14 Mar 2012 - 23:03

Krinou a écrit :Tu sais, j'ai bien conscience que parfois je parle peut-être un peu trop sur ce forum mais je suis comme Nuage, j'ai besoin de dire ce que ressens parce que parfois, les gens sur ce forum ont une vision erronée de moi et j'ai horreur de ça.

Si j'ai dit que tu étais intelligente, c'est justement pour que tu ne puisse pas en douter. L'hyperémotivité n'a rien à voir avec l'intelligence, apprendre à la gérer n'est qu'une faculté comme une autre.

Si tu penses que les gens du forum ont une idée erronée de toi, il ne faut pas leur donner le pouvoir de te juger. On ne réagit qu'à ce que tu écris, et si dans tes écris tu expliques tes états d'âmes il ne faut pas t'étonner d'avoir des réactions qui divergent des tiennes, car tout est discutable sur un forum, et en particulier sur celui-ci.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mer 14 Mar 2012 - 23:24

Ce n'est pas par rapport à mon hyperémotivité ou hypersensibilité (du coup je sais plus trop ce que je suis), que je doute de mon intelligence, c'est à cause de ma scolarité chaotique et aussi comme je l'ai dit à Jipé parce que ma mère me rabaissait tout le temps.
J'aurais bien aimé faire des études, avoir un langage plus élaboré, ce genre de choses. C'est pour ça qu'au tout début de mon inscription je voulais aussi partir, parce que j'avais l'impression que je n'étais pas à ma place ici.
Il y a des endroits où je ne m'aventure jamais parce que je ne comprends rien à ce qui s'y dit, comme la métaphysique par exemple, ou alors, il y a des sujets qui m'intéressent et j'ai une opinion, mais je n'ose pas poster parce que j'ai peur de ne pas savoir argumenter convenablement ou encore je n'arrive pas à mettre par écrit toutes mes pensées dans des phrases cohérentes.
Il y a aussi les commentaires que je ne comprends pas, soit parce la personne à une façon très personnelle de s'exprimer, soit parce que je ne maîtrise pas le sujet qui est traité.
Donc, en fin de compte, si je fais le total, il y a les 3/4 de ce forum qui me sont inaccessibles par ma seule ignorance.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Opaline le Mer 14 Mar 2012 - 23:34

Krinou a écrit:Donc, en fin de compte, si je fais le total, il y a les 3/4 de ce forum qui me sont inaccessibles par ma seule ignorance.
Tiens ! comme pour moi !
J'aimerais tellement poster dans le Forum " Sciences, Biologie.. " mais j'ai tellement de lacunes que je n'ose pas , non plus !
Pourtant , j'ai des petites idées qui tournicotent et j'aimerais bien les dire .
Je me dis : "Laisse tomber, c'est de la poésie, pas de la science" et tu vas te faire sonner les cloches par Tiel !
C'est que je n'ai pas l'estomac de CDL, moi ! pette de rire

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Mer 14 Mar 2012 - 23:40

Si tu savais comme ça me rassure de savoir que je ne suis pas la seule Opaline. sourire

Bah justement Coeur de Loi, je comprends rien quand il écrit des trucs sur le Soutra du Lotus. rire

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Opaline le Jeu 15 Mar 2012 - 0:08

Krinou a écrit:Si tu savais comme ça me rassure de savoir que je ne suis pas la seule Opaline. sourire
Bah justement Coeur de Loi, je comprends rien quand il écrit des trucs sur le Soutra du Lotus. rire
Bravo ! tu as déjà pu les lire !

Personnellement , je n'ai jamais éprouver le besoin de comprendre ce qu'écrit CDL !

Je ne vise pas CDL, en disant cela mais le contenu de ce qu'il dit : j'ai le grand souci de ne pas me laisser enfermer dans des théories qui sont prédigérées et qui sont une fin !

Je préfère quand il y a des petits points de suspension... qui sont autant de portes ouvertes !

.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Jeu 15 Mar 2012 - 0:21

Pour adhérer à ce qu'il dit, faudrait déjà que je comprenne où il veut en venir. rire
Je ne lis pas tout, mais certains passages. A vrai dire, c'est surtout les réactions des autres qui m'amusent, même si parfois j'ai de la peine pour lui.
Même si je ne comprends pas tout, j'aime bien lire les uns et les autres, leur tournure de phrase, les sentiments qu'ils laissent transparaître, les conflits, les réconciliations, les remerciements, les vannes plus ou moins vaches. Ce forum, c'est un peu comme un microcosme, il y a de tout, de tous les âges, de toutes les confessions, de toutes les cultures, de tous les niveaux, c'est ça que j'aime.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Fred973 le Jeu 15 Mar 2012 - 0:28

Krinou a écrit:Bonjour Fred,

Tu crois ? J'ai lu ton lien, mais honnêtement, j'ai dû mal à faire la différence entre les deux.

L'hypersensibilité, comme son nom ne l'indique pas, est parfois considérée en psychologie, comme la réponse comportementale :

- d'une personnalité très centrée sur elle-même, dont la caractéristique est un besoin excessif de valorisation ;
- d'une personnalité « susceptible » au besoin démesuré de considération et d'approbation.

Je n'ai pas l'impression que tu correspondes à cette définition... (mais je ne te connais pas assez pour l'affirmer sourire )

En revanche, tu ressemblerais plus à cette définition :

On distingue deux formes d'hyperémotivité.
La première, celle des personnes introverties, qui s'expriment peu. Les émotions trop fortes sont aussitôt éteintes, « avalées ». Le contact est refusé car trop perturbant. Le sujet « prend » sur lui-même, et se rend malade. Il réagit parfois violemment, sous la pression d'un trop-plein.

Qu'en penses-tu ?

Fred973
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1055
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles...
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Attentif - Calme
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Jeu 15 Mar 2012 - 0:55

Bonsoir Fred sourire

C'est difficile à dire, d'ailleurs même dans ton lien il est précisé qu'il y a des caractéristiques communes à ces deux états émotionnels.
Pour ce qui est de l'hypersensibilité, il y a un point que je partage, c'est ce besoin presque obsessionnel chez-moi d'être constamment rassurée sur mes capacités, intellectuelles notamment. Donc, en ce sens, on pourrait dire que oui, je suis un peu centrée sur moi-même, non par égoïsme ou mégalomanie, mais parce que je doute énormément de moi, alors j'ai besoin qu'on me motive, qu'on me dise : "tu vas y arriver, tu en es capable !!", sinon, j'abandonne.

Pour ce qui est de l'hyperémotivité, je me retrouve aussi. Je fais sur ce forum l'exact contraire de ce que je fais dans la vie.
Mon caractère est le même, je m'exprime de la même façon, mais c'est vrai, j'ai tendance à intérioriser, même lorsque je souffre physiquement, je ne dis rien. J'attends que ça passe. Parfois le Mitou s'en rend compte et il enrage, il ne comprends pas pourquoi je ne dis rien, moi-même je ne sais pas pourquoi.
En revanche, je ne lui cache rien de mes états d'âme, c'est même un besoin chez-moi mais il est le seul, je veux dire physiquement, si j'exclu les membres de ce forum.
Pour ce qui est des contacts avec les gens, c'est simple, je n'en ai pas car ils me font peur, je n'accorde ma confiance à personne et je fuis l'amitié, la vraie, pas celle des forums, parce que je fini toujours par être déçue. Etant très fidèle en amitié et j'ai dû mal à accepter que ce ne soit pas réciproque. J'en suis arrivée à la conclusion que l'amitié n'existe pas ou alors, elle est intéressée.
Autrement, j'ai peut-être l'air douce comme ça sur le forum, mais lorsque je suis excédée, je suis horrible, je peux dire les pires horreurs, des choses très blessantes, je me surprends moi-même d'en être capable. Après je regrette, mais c'est trop tard.

Donc, tu vois Fred, c'est difficile de me situer, je ne sais pas à quelle catégorie j'appartiens, peut-être les deux.

Et toi, au vu de ce que j'ai écrit, tu me situerais dans quelle catégorie ?

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Fred973 le Jeu 15 Mar 2012 - 3:54

Tu es centré sur toi même, mais pas dans le sens où l'entend l'explication du lien que je t'ai donné. Je pense qu'eux parlent d'une personne égocentrique et narcissique avec "un besoin excessif de valorisation" que je comprend dans la flatterie "tu es le meilleurs, le plus beau, le plus intelligent".

Ce n'est pas cela que tu recherches, mais plutôt d'être rassuré, ce qui n'est pas du tout la même chose.

Peut-être que je me trompe, mais tu n'as pas l'air susceptible non plus. Tu aurais plutôt des tendances à t'engouffrer dans la critique.

C'est pourquoi je te juge (au premiers abords....) plus émotive qu'hypersensible. Ce qui ne veut pas dire que tu ne l'es pas un peu tout de même.

Fred973
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1055
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles...
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Attentif - Calme
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Jipé le Jeu 15 Mar 2012 - 10:03

Ladysan a écrit:
Si tu penses que les gens du forum ont une idée erronée de toi, il ne faut pas leur donner le pouvoir de te juger. On ne réagit qu'à ce que tu écris, et si dans tes écris tu expliques tes états d'âmes il ne faut pas t'étonner d'avoir des réactions qui divergent des tiennes, car tout est discutable sur un forum, et en particulier sur celui-ci.
Parfois la personne qui se dit "victime" par victimisation ou parce qu'elle est vraiment une victime, cherche à métaboliser le ressenti, l'émotion par la confrontation afin d'exprimer sa souffrance, douleur, colère, ainsi que ses peurs, voire une forme de haine envers l'autre, celui qui ne pourrait pas comprendre. Ce n'est pas fait la plupart du temps d'une manière volontaire.
Où il y a confusion, c'est lorsque la personne qui se dit victime confond entre "malheur d'être victime" et "avoir le statut de victime"...Et dans ce dernier cas, le statut de victime entraine une attitude vis-à-vis des autres, revendicatrice de droits à cette reconnaissance et très retissant à toutes aides extérieures.
On arrive parfois même à une véritable valorisation narcissique de ce statut de victime, à se mettre en position pathogène chronique et/ou incurable...

Je ne parle pas là de Krinou bien sûr, ne pouvant juger sur ces simples écrits ici.






_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Opaline le Jeu 15 Mar 2012 - 12:35

Jipé a écrit:On arrive parfois même à une véritable valorisation narcissique de ce statut de victime, à se mettre en position pathogène chronique et/ou incurable...
Il y a victimisation parce qu'il n'y a pas de coupable défini .
Alors tout est "coupable potentiel" et c'est l'isolement !
Seul contre tous (les hostiles, les impuissants, les indifférents..), on devient un Héros ;
N'est-ce pas une compensation (indispensable)?
.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Jipé le Jeu 15 Mar 2012 - 12:58

Opaline a écrit:
Jipé a écrit:On arrive parfois même à une véritable valorisation narcissique de ce statut de victime, à se mettre en position pathogène chronique et/ou incurable...
Il y a victimisation parce qu'il n'y a pas de coupable défini .
Alors tout est "coupable potentiel" et c'est l'isolement !
Seul contre tous (les hostiles, les impuissants, les indifférents..), on devient un Héros ;
N'est-ce pas une compensation (indispensable)?
.
Pas obligatoirement, car même si le coupable est identifié et reconnu, c'est le statut aux yeux des autres qui est recherché en priorité...J'ai un statut de = j'existe.
C'est ce qu'on appelle le bénéfice secondaire dont je parlais à Krinou et qui m'a répondu :
Et bien même s'il est secondaire, ça me va comme avantage. rire
CQFD !
Autrement dit, il y a valorisation de la conséquence en reléguant au second plan la cause.
D'où la potentialité d'ancrage pathogène chronique, car la résolution du problème ne se fera pas.
Je rajoute que ceci est la plupart du temps complètement inconscient...(avant de me faire couper en morceaux rire)


Dernière édition par Jipé le Jeu 15 Mar 2012 - 13:03, édité 1 fois

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Ling le Jeu 15 Mar 2012 - 13:02

En général, il suffit de relativiser, regarder autour de soi pour comprendre que d'autres vivent pire.
Toujours sur le mode de la généralite, l'hypersensibilité peut être le signe d'un égo par trop développer.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Jipé le Jeu 15 Mar 2012 - 13:15

Stirica a écrit:En général, il suffit de relativiser, regarder autour de soi pour comprendre que d'autres vivent pire.
Toujours sur le mode de la généralite, l'hypersensibilité peut être le signe d'un égo par trop développer.
Reconnaître un égo hypertrophié, donc un narcissisme, serait paradoxal, non ? sourire
D'ailleurs, les narcissiques se disent souvent victimes des autres...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Jeu 15 Mar 2012 - 14:44

Fred973 a écrit:Tu es centré sur toi même, mais pas dans le sens où l'entend l'explication du lien que je t'ai donné. Je pense qu'eux parlent d'une personne égocentrique et narcissique avec "un besoin excessif de valorisation" que je comprend dans la flatterie "tu es le meilleurs, le plus beau, le plus intelligent".

Ce n'est pas cela que tu recherches, mais plutôt d'être rassuré, ce qui n'est pas du tout la même chose.

Peut-être que je me trompe, mais tu n'as pas l'air susceptible non plus. Tu aurais plutôt des tendances à t'engouffrer dans la critique.

C'est pourquoi je te juge (au premiers abords....) plus émotive qu'hypersensible. Ce qui ne veut pas dire que tu ne l'es pas un peu tout de même.

Bonjour Fred sourire

Je ne comprends pas bien la phrase que j'ai mise en gras.
Veux-tu dire que je réagis au quart de tour à la critique, que je la pratique ou que je la recherche ?
A moins que ce ne soit un peu de tout ça à la fois.
Sinon, je suis horriblement susceptible, le Mitou pourrait te le dire. rire

Sinon, j'ai suivi la conversation, les propos sont vraiment très intéressants.
Jipé, tu as raté ta vocation, tu aurais du faire psy, tu parles comme eux. pette de rire

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Jipé le Jeu 15 Mar 2012 - 15:02

Krinou a écrit:
Sinon, j'ai suivi la conversation, les propos sont vraiment très intéressants.
Jipé, tu as raté ta vocation, tu aurais du faire psy, tu parles comme eux. pette de rire
Ce n'est pas ce que je suis qui est important, c'est même tout à fait secondaire, mais plutôt si, de cette conversation, tu en tires quelque chose de positif pour toi, une envie même ténue de sortir d'un schéma auto-destructeur ? Si tu te donnes la peine de comprendre le "pourquoi", tu te donneras la possibilité du "comment"...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Jeu 15 Mar 2012 - 15:10

En discuter déjà, ça me soulage, de là à dire que ça va m'aider à m'en sortir... et puis, je ne suis pas sûre que ce soit ce que je veux, je veux juste discuter.
Le pourquoi je le connais déjà.
Tu me trouves auto-destructrice ?

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Jipé le Jeu 15 Mar 2012 - 15:25

Krinou a écrit:En discuter déjà, ça me soulage, de là à dire que ça va m'aider à m'en sortir... et puis, je ne suis pas sûre que ce soit ce que je veux, je veux juste discuter.
Le pourquoi je le connais déjà.
Tu me trouves auto-destructrice ?
C'est bien toi qui a écris:
De toute façon, tant que je serai dans mon appartement, je n'aurai pas envie de me battre pour aller mieux, je ne prends même plus mes médicaments, j'ai plus envie et je m'en fous.
Je suis pas une battante moi, je ne l'ai jamais été. J'attends que mon heure vienne c'est tout. C'est la seule chose qui me rassure, car c'est la seule chose qui est sûre, mon heure viendra et vu ma condition physique, j'ai dans l'idée que je n'aurai pas à attendre bien longtemps.
A lire ceci, je ne pense pas que cela soit d'un optimisme à tout crin, non ?
Tu dis savoir le "pourquoi", mais tu refuses quelque part le "comment", à croire que c'est peut-être un côté masochiste, va savoir ? sourire
Aurais-tu peur qu'en devenant bien dans ta peau et ta tête, tu en arrives à être comme tout le monde, donc simplement banale ? Tandis que là, tu te distingues par un comportement qui te personnalise...Autrement dit, tu te sens exister ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Jeu 15 Mar 2012 - 15:36

Punaise ! Je me souvenais plus que j'avais écris ça.
Je ferai plus attention la prochaine fois.

Si je refuse de m'en sortir ce n'est pas pour me distinguer, c'est parce que je sais d'avance que c'est peine perdue.
J'ai bien essayé et cela à plusieurs reprises.
J'ai vu un psychiatre, j'ai pris des antidépresseurs, rien à faire.
Il faut se rendre à l'évidence, je n'ai plus la motivation, c'est comme ça.
Et puis à chaque fois que je fais quelque chose pour aller mieux, que j'ai espoir, il m'arrive un truc et je retombe encore plus bas.
Alors maintenant, je me dis que le mieux c'est de rester par terre, au moins, là, je tomberai pas plus bas.
Et oui, peut-être effectivement qu'il y a de ça, peut-être que j'ai appris à vivre ainsi et que je serai démunie si tout d'un coup je me mettais à être heureuse. Le bonheur me fait peur parce qu'il est éphémère.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Fred973 le Jeu 15 Mar 2012 - 15:40

Krinou a écrit:
Fred973 a écrit:Peut-être que je me trompe, mais tu n'as pas l'air susceptible non plus. Tu aurais plutôt des tendances à t'engouffrer dans la critique.

Bonjour Fred sourire

Je ne comprends pas bien la phrase que j'ai mise en gras.
Veux-tu dire que je réagis au quart de tour à la critique, que je la pratique ou que je la recherche ?

Disons, que si on te fait une critique, tu ne vas pas forcément t'en défendre, mais plutôt te victimiser en amplifiant la critique.... dis-moi si je me trompe ?

Fred973
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1055
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles...
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Attentif - Calme
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Jeu 15 Mar 2012 - 15:50

Alors là, je tombe des nues ! Si c'est le cas, c'est vraiment involontaire.
J'ai pourtant le sentiment de me défendre lorsque je suis critiquée.
Et puis pourquoi je ferai ça ? J'ai horreur des conflits et des critiques, bien au contraire même, je préfère les rapports amicaux et sereins.
Rien ne m'a fait plus plaisir que les commentaires des membres me disant qu'ils m'appréciaient et qu'ils ne voulaient pas me voir partir.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Jipé le Jeu 15 Mar 2012 - 15:52

Krinou a écrit:
Et oui, peut-être effectivement qu'il y a de ça, peut-être que j'ai appris à vivre ainsi et que je serai démunie si tout d'un coup je me mettais à être heureuse. Le bonheur me fait peur parce qu'il est éphémère.
Ben voilà ! On arrive à un point très important sourire C'est ce que souhaitais t'entendre dire...
Tu préfères rester dans un état d'insatisfaction et anxiogène, mais connu, plutôt que d'apprendre à te battre pour atteindre une forme de satisfaction, voire de bonheur de vie, mais inconnue jusqu'alors...
Tu me fais penser aux enfants qui préfèrent avoir des parents qui le battent, plutôt que ne pas avoir de parents... Neutral
Peut-être que si tu retrouvais un peu l'envie de te "battre", tu pourrais apporter une satisfaction à ton compagnon Mitou, non ? Après tout, si tu ne le fais pas pour toi, tu pourrais essayer de le faire pour lui...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par _Krinou le Jeu 15 Mar 2012 - 16:03

Je sais que c'est dur pour lui de me voir comme ça, mais même pour le Mitou je n'ai plus envie.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'hypersensibilité

Message par Fred973 le Jeu 15 Mar 2012 - 16:18

Krinou a écrit:Alors là, je tombe des nues ! Si c'est le cas, c'est vraiment involontaire.
J'ai pourtant le sentiment de me défendre lorsque je suis critiquée.
Et puis pourquoi je ferai ça ? J'ai horreur des conflits et des critiques, bien au contraire même, je préfère les rapports amicaux et sereins.
Rien ne m'a fait plus plaisir que les commentaires des membres me disant qu'ils m'appréciaient et qu'ils ne voulaient pas me voir partir.

Ok, alors je me suis trompé.... désolé ! Tu colles donc bien à cette définition :

- d'une personnalité très centrée sur elle-même, dont la caractéristique est un besoin excessif de valorisation ;

Fred973
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1055
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles...
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Attentif - Calme
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum