Le candidat Mélanchon

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Le candidat Mélanchon

Message par troubaadour le Dim 18 Mar 2012 - 18:39

Mais qui est l'homme surprise de la présidentielle ? et qu'est ce le Front de Gauche ?
Un mélange de communiste, trotskiste, staliniste, maoiste, ancien de la LCR.... que du beau monde.

nouvel obs du 18 Mars 2012:
Le succès du Front de Gauche tient en partie à la personnalité et aux qualités d’orateur de Jean-Luc Mélenchon. Le Front de gauche a aussi su trouver des dynamiques convergentes et tenir compte des expériences passées pour instaurer une logique unitaire qui ravive la mémoire d’une partie de la gauche.

Sans évoquer l’Union de la gauche ou le Front populaire, une campagne ébauche de campagne similaire s’est produite en 1988. Peu après son départ du PCF, Pierre Juquin se présente à la présidentielle. Il est soutenu notamment par la LCR et les derniers militants du PSU, par l’hebdomadaire "Politis" (Première formule) et des personnalités comme le cinéaste Bertrand Tavernier ou l’écrivain Gilles Perrault. Par la suite, ces militants animent plusieurs campagnes politiques et sociales : pour l’abolition de la dette des pays du tiers monde en 1989 "ça suffat comme ci" ou encore l’appel des 250 qui donne naissance aux comités antifascistes Ras l’front qui concurrence alors SOS Racisme sur le déclin et les antifascistes radicaux des Sections carrément Anti Le Pen.

Une dynamique unitaire depuis 2009

Le grand moment pour la gauche radicale a été campagne du non au traité constitutionnel de 2005. Les lectures d’un "non de gauche" ont été enthousiastes et ne correspondent pas à la réalité du non, "le non de droite" raflant la mise en milieu populaire. Ce succès a été suivi de l’échec de la candidature antilibérale de José Bové lors des élections présidentielles de 2007. Les différents groupes de la gauche radicale sont allées en ordre dispersé à l’élection. La somme cumulée des candidats donne 9 % (environ 3.600.000 voix) des suffrages à comparer au potentiel de 14 % lors élections de 2002 (environ 4.000.000 de voix).

Depuis 2009, une dynamique nouvelle s’est instaurée. Deux groupes concurrents apparaissent le Parti de Gauche et le NPA. Le Nouveau parti anticapitaliste connaît initialement un certain succès. Il est vite miné par les tensions internes, les logiques contradictoires et la tentation du repli sur soi.

Le Parti de gauche est issu du parti socialiste et agglomère originellement des élus socialistes et écologistes. Très vite, les militants du PG appellent à la fondation d’un Front de gauche pour les élections européennes de 2009. Le départ de Jean-Luc Mélenchon du PS a été calculé.

Le sénateur Mélenchon quitte le groupe socialiste pour rejoindre le groupe communiste, républicain et citoyen au Sénat. La mécanique s’enclenche, il est rejoint par le PCF et par la Gauche unitaire animée notamment par Christian Picquet – un ancien dirigeant trotskiste, qui a traversé différents groupes d’extrême gauche avant d’intégrer la direction de la LCR, il est mis à l’écart lors de la fondation du NPA. C’est la première phase de la dynamique unitaire. Le Front de gauche est capable de rassembler plusieurs courants de la gauche radicale.

L’opération est renouvelée aux élections régionales de 2010. La dynamique du rassemblement des forces de la gauche radicale est encore plus forte. Dans certaines régions, comme le Limousin ou le Languedoc-Roussillon, le Front rassemble la quasi-totalité des forces de la gauche radicale y compris le NPA. C’est dans les régions où le PCF est fort et encore relativement bien implanté que le Front de gauche réalise ses meilleurs résultats. Les élections présidentielles sont préparées très tôt et poursuivent cette dynamique du rassemblement, recréant la mystique et la logique unitaires du Front populaire ou l’Union de la gauche.

Aujourd’hui le Front de gauche rassemble à la fois des organisations qui en sont membres et est soutenu sans qu’elles n’appartiennent à ce cartel par différents groupes. Parallèlement, le Front de gauche propose des ralliements de personnalités via les différents Fronts : luttes, justice, front des femmes, des intellectuels, universitaires. Ce soutien en archipel que propose le Front de gauche lui permet de rencontrer des accords partiels favorisés par les appels frontistes. Cette tactique reprend en grand partie la stratégie qui en son temps avait fait le succès du mouvement communiste international.

1 / Les membres

Les communistes historiques. Ils sont incarnés par le PCF, représentent l’armature et l’appareil du Front de Gauche. Les militants du Parti, d’abord hésitant à soutenir un non communiste qui plus est ancien trotskiste ont été séduits par Mélenchon qui par ailleurs leur a donné de nombreux gages de son attachement à certains principes révolutionnaires. Le PCF réussit à regrouper ses anciens militants qui reviennent à la politique attirer par le dynamisme et cette campagne électorale.

Les socialistes radicaux. Ils s’inscrivent dans la famille politique se réclamant du socialisme historique, exaltant les figures et les mythes de la Révolution française à au Front populaire le régime bolchevique et le massacre de Kronstadt par l’Armée rouge et l’Union de la Gauche. Ils sont représentés par le Parti de Gauche et par les derniers représentants du CERES, regroupés dans Socialisme et République.

Les trotskistes, anciens militants de la LCR et du NPA. Deux sous ensembles participent de cette composante. La Gauche unitaire réunie autour de Christian Picquet constitue l’ancienne minorité de la LCR qui a immédiatement après la fondation du NPA rejoint le Front de gauche. Le deuxième groupe, Convergence et alternative issue de la même tendance dans la LCR mais qui a un temps participé au NPA avant de le quitter.

Les communistes rénovateurs et refondateurs. Ils sont en général membres de la Fédération pour une alternative sociale et écologique dans lesquels se retrouvent les communistes unitaires qui ont quitté le PCF en 2010, comme Roger Martelli et plusieurs élus de la banlieue parisienne ou des anciens ministres comme Marcel Rigout. Rien étant simple : une des composantes de la FASE, les alternatifs – mélangeant d’anciens du PSU et du PCF ayant soutenu Juquin en 1988 – quittent la FASE parce qu’elle soutient Mélenchon et quelques mois plus tard appellent à voter Mélenchon.

Les maoïstes du PCOF (Parti communiste des ouvriers de France). Cette dernière tendance des pro-albanais appartient également au Front de gauche. Si en apparence ce groupe soutient principalement les travailleurs immigrés. Le PCOF appartient à la Conférence Internationale de Partis et Organisations Marxistes Léninistes et se réclame de la figure de Mao et défend la révolution culturelle chinoise et arborant sur le site les portraits de Staline. Les autres groupes maoïstes en France restent à l’écart de la campagne électorale défendent une ligne abstentionniste.

2 / Les soutiens

La campagne séduit dans la gauche radicale au-delà des soutiens initiaux, viennent se greffer d’autres groupes.

Les staliniens orthodoxes incarnés par la coordination des groupes communistes pour la reconstruction d’un parti sont présents dans quatre régions : Nord Pas de Calais, Île de France, Alsace et PACA. Ils ne représentent pas tous les groupes communistes orthodoxes, le pôle pour la renaissance communiste en France ne soutient pas ouvertement le Front de gauche. Néanmoins ils possèdent encore quelques influences locales. Leur soutien s’effectue sur la base de l’antilibéralisme commun, de la logique frontiste qui a en 1936 existé et surtout de la défense des intérêts ouvriers acquis au temps de l’URSS.

Les rénovateurs sont également issus du Parti communiste et l’ont quitté dans les années 1980 au moment des comités Juquin. Alternative démocratie socialisme est principalement incarnée par l’ancien ministre communiste Marcel Rigout possède deux foyers principaux d’implantation : la Haute Vienne et le Val de Marne.

Les organisations satellites du PCF comme Organisation femme égalité et les Jeunes communistes soutiennent le Front de gauche sans en être membre à part entière. Enfin le dernier soutien en date est le mouvement politique d’action populaire (M’PEP) dirigé par l’ancien communiste et président d’ATTAC, Jacques Nikonoff.

L’univers des personnalités soutenant le Front de gauche est plus complexe. Les quatre familles évoquées se retrouvent.

Les socialistes radicaux outre Jean-Luc Mélenchon, le député du Nord Marc Dolez ou l’ancien sénateur socialiste de la Loire Atlantique, François Autain. Des personnalités comme Didier Motchane, l’ancien théoricien du CERES se rallient à la candidature Mélenchon.

Chez les trotskistes, les discutions sont encore minimes, la majorité d’entre eux soutiennent candidat de leur organisation. C’est dans les rangs de l’écologie radicale où les ralliements sont nombreux après le soutien de Paul Ariès, s’adjoint ceux du biologiste Jacques Testart ou Anita Rezenholc l’un des responsables du Comité de rédaction de la revue Ecorev.

Les gros bataillons du soutien au Front de gauche sont formés par les militants issus de l’appareil du PCF et des soutiens traditionnels du PCF. Les syndicalistes enseignant de la FSU comme Gérard Aschiéri, passé par les jeunesses communistes, Nicole Sergent, Pierre Marsaleix ou l’ancien secrétaire de la Fédération CGT des cheminots comme Didier Le Reste.

De même, les sociologues proches du Parti communiste ou anciens communistes sont nombreux comme Bertrand Geay, Gérard Mauger ou Louis Weber.

Enfin de compte, un peu comme un slogan de l’UNEF des années 1970 avait marché, le Front de gauche aura réussi à réunifier les courants communistes, sans pour autant rallier les trotskistes, mais est-ce étonnant pour un ancien lambertiste…

Par Sylvain Boulouque, Historien, décrypteur de la gauche radicale pour "Le Nouvel Observateur"

source

avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _athéesouhaits le Dim 18 Mar 2012 - 20:44

d'après les sondages cil y a beaucoup de cadres superieurs, de classe moyenne, et d'intellos qui votent Mélenchon
seulement 10 % des ouvriers votent pour lui..
120 000 personnes a la bastille
y'en a qui commencent a faire dans leur froc!!

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par Gerard le Dim 18 Mar 2012 - 23:45

troubaadour a écrit:Un mélange de communiste, trotskiste, staliniste, maoiste, ancien de la LCR.... que du beau monde.
Suspect Sans oublier un "ex" - socialiste, Mélenchon lui-même.

rire Il fallait donc bien au moins toutes ces tronches "avec couteau entre les dents" pour nous faire croire que le Front de Gauche veut faire la révolution... Mais ce sont des croque-mitaines empaillés, car son programme est là : Mélenchon ne veut pas sortir de l'Euro, il veut continuer à emprunter aux banques et garder notre triple A.

Wink Alors rassure-toi Troubaadour, "le couteau entre les dents" c'est juste un couteau à beurre. Ce n'est pas Mélenchon qui empêchera les traders de dormir sur leurs deux oreilles.

...


_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8085
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _athéesouhaits le Lun 19 Mar 2012 - 8:22

troubadour tremble pour son patrimoine...
oui troubadour du beau monde avec des valeurs de fraternité...
pas comme les rapaces que tu soutiens!

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par JO le Lun 19 Mar 2012 - 9:03

"C'est bien plus beau lorsque c'est inutile"
Cyrano,que j'aime ! De là à voter pour lui, faut pas pousser ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22666
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par Invité le Lun 19 Mar 2012 - 10:30

Je le trouve séduisant,Jean-Luc Mélenchon ...Il m'attire,au niveau de la personnalité seulement,physiquement pourquoi pas...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par troubaadour le Lun 19 Mar 2012 - 11:01

athéesouhaits a écrit:troubadour tremble pour son patrimoine...
oui troubadour du beau monde avec des valeurs de fraternité...
pas comme les rapaces que tu soutiens!

C'est marrant comment les attaques ad hominem peuvent surgir dès que l'on n'est pas du même avis que certains.... Ce sont souvent les reac de gauche qui ont ce genre de comportement...

Concernant les valeurs de fraternité je pense en avoir moins que ces personnes là.... Pour moi mon but c'est que la France soit plus riche pour qu'il y ait moins de pauvre alors que pour d'autres leur but est qu'il y ait moins de de riche mais tout autant de pauvre pour qu'il y ait moins d'inégalité... ... La fraternité "tous égaux tous pauvre" très peu pour moi.... Enfin à chacun ses combats et à chacun ses valeurs.

Tes leçons de fraternité me font bien rire... Je n'ai aucune leçon à recevoir de gens qui se trompent de combat et qui agissent par rejet plutôt que par analyse.

Ce que tu dois combattre ce n'est pas celui qui réussi mais celui qui échoue, le but n'est pas qu'il y ait moins de gens qui réussissent mais moins de gens qui échouent.......Cela parait incroyable de rappeler ce genre d'évidence... Soit fraternel en tirant les gens vers le haut et non en enfonçant tout le monde vers le bas...

enfin si Mélanchon emmerde des gens ce n'est ni Sarko ni Bayrou mais lepen (car il lui pique des voix populistes) et Hollande en le forçant à aller plus sur sa gauche et donc a abandonner le centre au profit de sarko...

Décidément les naïfs de 2002 n'ont pas compris la leçon.
Jospin était sur d’être élu mais n’était pas assez à gauche alors on s'est retrouvé avec Chirac, et là à force de pousser vers la gauche Hollande (idem qui est quasi sur d'etre élu mais pas assez à gauche) tu vas te retrouver avec Sarko. Les mêmes conneries produisant les mêmes effets....

avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _athéesouhaits le Lun 19 Mar 2012 - 11:31

Ce que tu dois combattre ce n'est pas celui qui réussi mais celui qui échoue,
donc combattons sarko...car pour ce qui est des echecs c'est vraiment le plus fort
allez trouba avoue que sarko a foutu la France dans un sacré pétrin...

tiens va t'instruire un peu pour voir ce qu'on fait chirac et sarko au point de vu pauvreté..
regarde la courbe a partir de 2002 et reviens après me dire que la droite réduit les inégalités et la misère..
c'est un site officiel
http://www.inegalites.fr/spip.php?article270

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _dede 95 le Lun 19 Mar 2012 - 11:43

Troubaadour:
Pour moi mon but c'est que la France soit plus riche pour qu'il y ait moins de pauvre alors que pour d'autres leur but est qu'il y ait moins de de riche mais tout autant de pauvre pour qu'il y ait moins d'inégalité...
Mais la France est riche, regarde son patrimoine historique, scientifique, culturelle etc... !
Ah tu ne parlais pas de ça?
Le problême vois-tu c'est qu'il y a de moins en moins de "riches" mais plus riches et de plus en plus de "pauvres" et plus pauvres!
Cf: rapport de l'UNESCO sur la pauvreté dans le monde!

Quand a ce principe: Il faut glorifier ceux qui réusissent et combattre ceux qui échouent! personnellement je ne mange pas de ce pain là!
Tiens , moi j'aime bien citer des anecdotes vécues:
Sais-tu ce qui a fait la réussite de Citroën: sa suspension pneumatique, tu peux te dire en voila un qui à réussi grace à cela, et c'est en parti vrai! Sauf que!
Celui qui à découvert le principe du "Stradair" cher à Berliet, est un technicien anonyme de la RATP qui grace à cela à bénéficier de...3 jours de congés, ce qui n'a pas empéché la direction de la RATP de vendre le brevet à Berliet.
Ce technicien a été nommé contremaitre, je l'ai eu pendant 5 ans à l'Atelier Central!

Tu vois ou je veux en venir avec cette image de ceux qui "échouent" et ceux qui "réussissent" ?
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par troubaadour le Lun 19 Mar 2012 - 11:57

Disons que le seuil de pauvreté tel définit actuellement à savoir 60% du salaire médian est plus un critère d'inégalité que de pauvreté... En effet pour une personne seule le seuil de pauvreté actuel est de deux fois le RMI.... moi je pensais que l'on était pauvre quand on touchait le RMI.
Auparavant le seuil de pauvreté était de 50% du revenu médian il est passé à 60%....
Ce qui fait que plus ton revenu médian est élevé plus les pauvres sont riches et nombreux....

Qu'est ce que le revenu médian ? C'est le revenu où tu as autant de personnes qui gagne plus que de personne qui gagne moins.

Maintenant reste à savoir quelle définition on apporte à cette notion de pauvre et de seuil de pauvreté.... si demain tu fixes le seuil de pauvreté au salaire médian tu auras 50% de la population qui sera considéré comme pauvre... et tu auras toujours 50% de la population considéree comme pauvre quoi que tu fasses.

Maintenant si tu regardes les chiffres de prés tu constateras qu'il y avait plus de pauvre en 1975 qu'en 2009 (va dire cela à Gérard il croit que les années 1970 etait des super bonnes années) pour une population qui a cru de 50% entre temps.

Et si tu prends les "vrais" pauvre (40% du salire médian) tu constateras qu'il y avait plus de pauvre en 1996 qu'en 2007.

Maintenant il est exacte que quand il y a une crise cela appauvrit la population....et les crises mondiales qu'il y a eu en 2008 - 2010 et 2011 ne sont pas du fait de sarko.

Mais Sarko a fait aussi de mauvaises réformes. J'en conviens. Mais pas que.

le seuil de pauvreté d’aujourd’hui équivaut – une fois l’inflation déduite – au revenu médian des années 1970. Les pauvres de 2010 qui se situent au niveau du seuil disposent donc quasiment du niveau de vie des classes moyennes de cette époque.
Si tu veux en comprendre plus : http://www.inegalites.fr/spip.php?article936&id_mot=30
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _dede 95 le Lun 19 Mar 2012 - 12:01

Maintenant il est exacte que quand il y a une crise cela appauvrit la population....et les crises mondiales qu'il y a eu en 2008 - 2010 et 2011 ne sont pas du fait de sarko.
Pas de Sarko, mais de ses amis! Encore que c'est la faute à un système économique qu'ils défendent bec et ongle!
sourire A moins, mais c'est bien sure, c'est la faute aux "pauvres" qui réclament des augmentations! sourire


Dernière édition par dede 95 le Lun 19 Mar 2012 - 12:13, édité 2 fois (Raison : rajout en vert)
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _athéesouhaits le Lun 19 Mar 2012 - 12:24

Si tu veux en comprendre plus : http://www.inegalites.fr/spip.php?article936&id_mot=30


ce n'est qu'un point de vue...
l'INSEE est quand même plus fiable que le point de vue d'UN individu..





_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _athéesouhaits le Lun 19 Mar 2012 - 12:29

la crise a bon dos ...
c'est bizarre elle n'a pas touché les riches
tu connais le dicton
"quand les riches maigrissent les pauvres meurent"
les pauvres sont en train de crever en France et tu voudrais qu'on élise celui qui est responsable de cela? même s'il n'est pas l'unique responsable il cautionne le mode capitaliste et financier..l'enrichissement des plus riches et la précarisation des plus pauvres ...
Sarko a eu 5 ans pour montrer de quoi il etait capable ...resultat
encore plus de chomeurs encore plus de précarité encore plus d'inégalités..
quel bilan...!!

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par Gerard le Lun 19 Mar 2012 - 13:09

troubaadour a écrit:Décidément les naïfs de 2002 n'ont pas compris la leçon.
Jospin était sur d’être élu mais n’était pas assez à gauche alors on s'est retrouvé avec Chirac, et là à force de pousser vers la gauche Hollande (idem qui est quasi sur d'etre élu mais pas assez à gauche) tu vas te retrouver avec Sarko.
Neutral Ouai, sauf que l'enjeu cette fois n'est pas d'être plus ou moins à gauche, mais d'être plus ou moins euroseptique.

Et ça, Mélenchon et Hollande ne l'ont pas compris. Sarkozy lui, l'a bien compris (avec son idée de sortir de Schengen). Voilà pourquoi Marine LePen va se retrouver au deuxième tour, garantissant ainsi la ré-élection de Sarko, seul rempart républicain face au "nazisme".


troubaadour a écrit:Disons que le seuil de pauvreté tel définit actuellement à savoir 60% du salaire médian est plus un critère d'inégalité que de pauvreté...
dubitatif Je suis plutôt d'accord sur le ridicule de ce sytème de calcul de la pauvreté.

Car en appliquant les mêmes principes à Monaco, celui qui possède une Ferrari est donc un pauvre, comparé à celui qui possèdent deux Rolls...

Et inversement, en Somalie ou le salaire médian est égal à zéro, il n'y a donc aucun pauvre, puisque "60% de zéro", ça fait toujours zéro. (Je caricature un peu, mais c'est l'idée..)

croule de rire

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8085
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _athéesouhaits le Lun 19 Mar 2012 - 13:22

Facile se gausser des chiffres quand ils ne vont pas dans notre sens...
n'est ce pas?
si on ne plus se baser sur les chiffres de l'INSEE sur quoi devons nous baser?
ces chiffres vous déplaisent alors vous les tournez en dérision...hypocrisie flagrante.
donc d'après vous le chomage et la pauvreté ne progressent pas depuis 2002?
Sarko est notre sauveur, son bilan est positif , la finance nous sauvera...
les potes de sarko vont abandonner leurs salaires mirobolants et leurs niches fiscales..
Sarko va retourner sa veste et faire demain le contraire de ce qu'il a fait pendant 5 ans?

Vous défendez un système d'oligarches initiés et corrompus qui méprise les travailleurs et les pauvres...
Et vous pouvez vous regarder dans la glace sans rougir?

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _dede 95 le Lun 19 Mar 2012 - 14:15

Vous défendez un système d'oligarches initiés et corrompus qui méprise les travailleurs et les pauvres...
Et vous pouvez vous regarder dans la glace sans rougir?
Non mais ils voudraient bien faire parti des "initiés", la jalousie les étouffent, et dire qu'ils retournent ce qualificatif contre nous!
Je ne met pas Gérard dans ce cas, car effectivement ni Hollande ni Mélanchon ne sont des "révolutionnaires", mais l'un comme l'autre permettent de franchir un pas vers : "l'Europe... des peuples et socialiste"

Pour ma part SEULE une "révolution" peut résoudre ce dilemme : Socialisme ou Barbarie? (la crise mondiale est une barbarie engendrée par un système qui as fait son temps et qui a montré ses limites)
Mais malheureusement il y en a:
Qui croient que 14/18 c'est à cause d'un huluberlu qui as tué un aristo!
Qui croient que 39/45 c'est à cause d'un peintre en batiment raciste!
Qui croient que la crise actuelle c'est la faute à Ben Laden et consors!
Qui croient que Sarkozy est "lié" à Merkel!
Qui croient que ce système financier est nécessaire!
Qui croient qu'il faut "taper" sur les "patrons" pour résoudre les problèmes!

Le jour ou ceux-là auront compris que tout ceci n'est que de la propagande pour mieux défendre un système économique qui ne sait plus comment faire pour résoudre ses propres contradictions, ce jours là il ne restera plus qu'a concevoir un autre système basé non plus sur la propriété privée de l'économie mais sur la propriété sociale!

"L'Emancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux-mêmes"

Signé Dédé du 95 ou 2B au choix!
Désolé pour ma page de prosélythisme, mais fallait que ça sorte!
confused


avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par Gerard le Lun 19 Mar 2012 - 14:48

athéesouhaits a écrit:si on ne plus se baser sur les chiffres de l'INSEE sur quoi devons nous baser?
ces chiffres vous déplaisent alors vous les tournez en dérision...hypocrisie flagrante.
donc d'après vous le chomage et la pauvreté ne progressent pas depuis 2002?
silent Je n'ai jamais dit ça ! Mais pour constater l'augmentation de la pauvreté, il suffit de comptabiliser les gens dans la rue et les gens qui touchent les minima sociaux, lesquels sont bien en dessous des 900 euros...

Mais établir un seuil de pauvreté calqué sur le salaire median c'est effectivement avoir la conséquence que plus le salaire median augmente, plus il y a de "pauvres". Donc quand Mélenchon fera son SMIC à 1700 euros, il va avoir encore plus de "pauvres" puisque le salaire médian aura augmenté. A l'inverse, quand Sarkozy fera baisser les salaires il "réduira la pauvreté". Alors, méfie-toi de la manipulation des chiffres ou tu finiras par applaudire Sarkozy quand il fera baisser le salaire median...

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8085
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _dede 95 le Lun 19 Mar 2012 - 15:00

Tout à fait Gérard! La pauvreté est un concept TRES relatif!
Les gens qui ne peuvent se loger décemment, qui s'endettent pour avoir la télé "comme tout le monde", qui ne peuvent se payer une voiture parce le commerce le plus proche est à 25 km, parce que leur loyer est insupportable, ceux la sont des "pauvres"!...dans les pays dit développés bien sur! Car je ne parles pas des deux autres tiers de la planète!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par troubaadour le Lun 19 Mar 2012 - 15:20

Il manque la notion de classe défavorisée, en opposition aux classes supérieurs. On pourrait avoir :
Pauvre, classe défavorisée, classe moyenne, classe supérieure, riche.
Cela aiderait à l'analyse et à la compréhension.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _dede 95 le Lun 19 Mar 2012 - 15:31

troubaadour a écrit:Il manque la notion de classe défavorisée, en opposition aux classes supérieurs. On pourrait avoir :
Pauvre, classe défavorisée, classe moyenne, classe supérieure, riche.
Cela aiderait à l'analyse et à la compréhension.

Pour moi il n'y a que DEUX classes sociales, dans lesquelles on peut trouver pour chacune toutes les définitions que tu donnes!
Une fois de plus "appartenir à une classe" n'est pas lié à leur niveau de richesse mais à la place qu'ils occupent dans le système économique!

Peut être veux tu dialoguer sur la notion marxiste de "classe sociale" (seule définition connue à ce jour (?)) Dans ce cas ouvre un sujet, ça peut etre interessant et instructif!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _athéesouhaits le Lun 19 Mar 2012 - 15:54

Gerard a écrit:
athéesouhaits a écrit:si on ne plus se baser sur les chiffres de l'INSEE sur quoi devons nous baser?
ces chiffres vous déplaisent alors vous les tournez en dérision...hypocrisie flagrante.
donc d'après vous le chomage et la pauvreté ne progressent pas depuis 2002?
silent Je n'ai jamais dit ça ! Mais pour constater l'augmentation de la pauvreté, il suffit de comptabiliser les gens dans la rue et les gens qui touchent les minima sociaux, lesquels sont bien en dessous des 900 euros...

Mais établir un seuil de pauvreté calqué sur le salaire median c'est effectivement avoir la conséquence que plus le salaire median augmente, plus il y a de "pauvres". Donc quand Mélenchon fera son SMIC à 1700 euros, il va avoir encore plus de "pauvres" puisque le salaire médian aura augmenté. A l'inverse, quand Sarkozy fera baisser les salaires il "réduira la pauvreté". Alors, méfie-toi de la manipulation des chiffres ou tu finiras par applaudire Sarkozy quand il fera baisser le salaire median...

...
tout ça n'est que rhétorique
moi je préfère des pauvres a 1700 euros...
le reste c'est blablabla..

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _dede 95 le Lun 19 Mar 2012 - 16:00

Oui moi aussi dans ce cas!
Mais 1700 euros net! sourire

Signé: Pauvre Dédé95
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par troubaadour le Lun 19 Mar 2012 - 16:59

dede 95 a écrit:Une fois de plus "appartenir à une classe" n'est pas lié à leur niveau de richesse mais à la place qu'ils occupent dans le système économique!
Je ne suis pas d'accord avec cela.... pas du tout.
Un artisan électricien il est quoi alors ? Entre celui qui réussi très bien et celui qui en bave.... idem pour le cuistot... le boulanger.... le médecin.... tu as des médecins pauvres... des chef d'entreprise pauvre.

La classe sociale n'a rien à voir avec la caste indienne
.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par _dede 95 le Lun 19 Mar 2012 - 17:22

Un artisan électricien il est quoi alors?
Si il est seul c'est un prolétaire car il vit uniquement de sa force de travail!
Si il à des employés il est prolétaire pour son travail perso et bourgeois en ce qu'il "exploite" une main d'oeuvre!
On appelle cela les "classes intermédiaires" et non "moyennes" comme certains aiment à le dire! Le paysan propriétaire est aussi dans ce cas!
Entre celui qui réussi très bien et celui qui en bave.... idem pour le cuistot... le boulanger.... le médecin.... tu as des médecins pauvres... des chef d'entreprise pauvre.
C'est TRES exactement ce que j'ai écrit, leur position sociale n'est pas lié à leurs revenus!

La classe sociale n'a rien à voir avec la caste indienne
Et bien SI, tu t'imagine que ces gens là, je parles du haut de cette classe, laissent se dilapider leur pouvoir économique? , recherche les "antécédents et les aboutissants" des "grands capitalistes", je n'ose même pas te renvoyer à l'affaire Bettancourt, ou .... sourire du fiston à Sarkozy sourire





avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le candidat Mélanchon

Message par troubaadour le Lun 19 Mar 2012 - 17:59

dede 95 a écrit:Si il est seul c'est un prolétaire car il vit uniquement de sa force de travail!
Relis marx ! Tu m'as mis le doute j'ai du vérifier....
Le prolétaire c'est bien celui qui n'est pas propriétaire de son outil de travail et donc est salarié....
L'électricien artisan est propriétaire de son outil de travail c'est donc un capitaliste.


leur position sociale n'est pas lié à leurs revenus!
Attention à ne pas confondre position sociale qui n'est pas liée au revenu avec classe sociale qui elle l'est. Enfin je conçois cela comme ça.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum