Un pas vers l'"immortalité"

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par Jipé le Lun 26 Mar 2012 - 17:04

Passiflore a écrit:
Jipé a écrit: oui, du genre...peut-on grossir ou maigrir lorsqu'on est éternel ? Car alors, manger de tout en quantité énorme (boulimie), ou devenir anorexique, ne sont plus des critères de mort...!

Pas sûr, les enfers aussi sont éternels ! sourire
Voilà qui devrait faire réfléchir ceux qui aspirent à l'éternité...
ok, mais peut-on passer d'un domaine à l'autre ? Si j'arrivais au Paradis en étant quelqu'un de bien, et que je deviens boulimique à mettre ma santé en danger, est-ce que je passerais en enfer parce que mon attitude n'est pas bonne ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25515
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par Passiflore le Lun 26 Mar 2012 - 17:05

chercheur a écrit: Pour ma part, je ne vois pas où est le mal à aspirer à la vie éternelle... si c'est possible, pourquoi pas?

Je n'ai pas dit que c'était mal, je dis que c'est le pire cauchemard que l'on puisse imaginer.
J'espère qu'on aura le choix !

Plus sérieusement, c'est quoi ce concept d'éternité ?
Tu nais, mais tu ne meurs pas ?
Tu voyages ?
Mais quand tu en auras assez des voyages ?
Le mouvement du vivant n'est possible que parce que tout ce qui se lie, se délie.

Passiflore
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 102
Localisation : xxx
Identité métaphysique : xxx
Humeur : xxx
Date d'inscription : 20/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par Passiflore le Lun 26 Mar 2012 - 17:11

Jipé a écrit: ok, mais peut-on passer d'un domaine à l'autre ? Si j'arrivais au Paradis en étant quelqu'un de bien, et que je deviens boulimique à mettre ma santé en danger, est-ce que je passerais en enfer parce que mon attitude n'est pas bonne ?

Tu mets en évidence l'absurdité de ce concept d'éternité, où la souffrance du penseur qui dit le bien ou le mal ne pourrait jamais prendre fin.
Il faut mourir pour qu'autre chose soit, mourir à ses peurs, à ses convictions, etc.

Passiflore
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 102
Localisation : xxx
Identité métaphysique : xxx
Humeur : xxx
Date d'inscription : 20/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par chercheur le Lun 26 Mar 2012 - 17:14

Passiflore a écrit:
chercheur a écrit: Pour ma part, je ne vois pas où est le mal à aspirer à la vie éternelle... si c'est possible, pourquoi pas?
Je n'ai pas dit que c'était mal, je dis que c'est le pire cauchemard que l'on puisse imaginer.
J'espère qu'on aura le choix !
Tu m'as l'air de quelqu'un de bien décidé à en finir un jour avec cette vie!

Plus sérieusement, c'est quoi ce concept d'éternité ?
Tu nais, mais tu ne meurs pas ?
Tu voyages ?
Mais quand tu en auras assez des voyages ?
Le mouvement du vivant n'est possible que parce que tout ce qui se lie, se délie.
Donc, pour toi, la vie n'a de sens que si elle a un commencement et une fin... Dans ce genre de monde, ça fait assez cohérent, je dirais. Mais peut-être bien que dans un autre monde que cela pourrait être différent. Mais, bon, j'avoue que c'est assez difficile à imaginer.

chercheur
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 397
Localisation : Québec
Identité métaphysique : gnostique
Humeur : ... ça dépend ...
Date d'inscription : 11/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par chercheur le Lun 26 Mar 2012 - 17:16

Passiflore a écrit:
Jipé a écrit: ok, mais peut-on passer d'un domaine à l'autre ? Si j'arrivais au Paradis en étant quelqu'un de bien, et que je deviens boulimique à mettre ma santé en danger, est-ce que je passerais en enfer parce que mon attitude n'est pas bonne ?

Tu mets en évidence l'absurdité de ce concept d'éternité, où la souffrance du penseur qui dit le bien ou le mal ne pourrait jamais prendre fin.
Il faut mourir pour qu'autre chose soit, mourir à ses peurs, à ses convictions, etc.
En mon sens, il va de soi que seul le bien pourrait avoir la possibilité de vivre éternelement... pas le mal.. autrement cela serait vraiment absurde.

chercheur
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 397
Localisation : Québec
Identité métaphysique : gnostique
Humeur : ... ça dépend ...
Date d'inscription : 11/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par JO le Lun 26 Mar 2012 - 17:17

Si le temps est juste un tapis roulant , un éternel présent ... pas de raison que ça s'arrête ... ça se transforme, voilà tout
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par Passiflore le Lun 26 Mar 2012 - 17:17

chercheur a écrit: Tu m'as l'air de quelqu'un de bien décidé à en finir un jour avec cette vie!
Je n'ai pas besoin d'en décider, tu sais...

Donc, pour toi, la vie n'a de sens que si elle a un commencement et une fin...

La vie est naissance et mort, oui.

Passiflore
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 102
Localisation : xxx
Identité métaphysique : xxx
Humeur : xxx
Date d'inscription : 20/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par chercheur le Lun 26 Mar 2012 - 17:19

JO a écrit:Si le temps est juste un tapis roulant , un éternel présent ... pas de raison que ça s'arrête ... ça se transforme, voilà tout
Fais-tu allusion à une sorte d'évolution de l'espèce humaine vers l'immortalité, à un moment donné?

chercheur
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 397
Localisation : Québec
Identité métaphysique : gnostique
Humeur : ... ça dépend ...
Date d'inscription : 11/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par Jipé le Lun 26 Mar 2012 - 17:24

chercheur a écrit:
Passiflore a écrit:
Jipé a écrit: ok, mais peut-on passer d'un domaine à l'autre ? Si j'arrivais au Paradis en étant quelqu'un de bien, et que je deviens boulimique à mettre ma santé en danger, est-ce que je passerais en enfer parce que mon attitude n'est pas bonne ?

Tu mets en évidence l'absurdité de ce concept d'éternité, où la souffrance du penseur qui dit le bien ou le mal ne pourrait jamais prendre fin.
Il faut mourir pour qu'autre chose soit, mourir à ses peurs, à ses convictions, etc.
En mon sens, il va de soi que seul le bien pourrait avoir la possibilité de vivre éternelement... pas le mal.. autrement cela serait vraiment absurde.
Ah ? alors il faut mourir en bonne santé pour gagner le Paradis ?
Ce serait une injustice non ? Un bébé qui meurt d'une malformation cardiaque, ne devra pas aller au Paradis parce qu'il était mal foutu dès la naissance ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25515
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par chercheur le Lun 26 Mar 2012 - 17:26

Passiflore a écrit:Je n'ai pas besoin d'en décider, tu sais...
J'en conviens... en effet.

chercheur
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 397
Localisation : Québec
Identité métaphysique : gnostique
Humeur : ... ça dépend ...
Date d'inscription : 11/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par chercheur le Lun 26 Mar 2012 - 17:30

Jipé a écrit:Ah ? alors il faut mourir en bonne santé pour gagner le Paradis ?
Ce serait une injustice non ? Un bébé qui meurt d'une malformation cardiaque, ne devra pas aller au Paradis parce qu'il était mal foutu dès la naissance ?
Ça n'a strictement rien à voir avec le physique, Jipé. Quand je parle du "mal", j'en parle au niveau des comportements humains suscetibles d'engendrer des souffrances à ses semblables.

chercheur
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 397
Localisation : Québec
Identité métaphysique : gnostique
Humeur : ... ça dépend ...
Date d'inscription : 11/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par zizanie le Lun 26 Mar 2012 - 17:33

Si la vie est bien existentiellement absurde, l'éternité en ferait une absurdité absolue.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par Ronin le Lun 26 Mar 2012 - 17:35

zizanie a écrit:Si la vie est bien existentiellement absurde, l'éternité en ferait une absurdité absolue.
Ce n'est pas la vie qui absurde, c'est nous et seulement nous. explo

Ronin
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 184
Localisation : Sud de France
Identité métaphysique : Quatre orients
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par Jipé le Lun 26 Mar 2012 - 17:36

chercheur a écrit:
Jipé a écrit:Ah ? alors il faut mourir en bonne santé pour gagner le Paradis ?
Ce serait une injustice non ? Un bébé qui meurt d'une malformation cardiaque, ne devra pas aller au Paradis parce qu'il était mal foutu dès la naissance ?
Ça n'a strictement rien à voir avec le physique, Jipé. Quand je parle du "mal", j'en parle au niveau des comportements humains suscetibles d'engendrer des souffrances à ses semblables.
ok, mais alors j'en reviens à un comportement "mal" comme tu le dis.
Imagine que tu es au Paradis et que parce que c'est super pour toi, tu entraînes des copains à boire de manière exagérée, si l'un deux devient diabétique et se mette à en souffrir, est-ce que ton comportement qui amène cet homme à devenir malade parce que tu le pousses à l'abus, pourrait te faire basculer en enfer ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25515
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par gaston21 le Lun 26 Mar 2012 - 18:41

JO a écrit:Si le temps est juste un tapis roulant , un éternel présent ... pas de raison que ça s'arrête ... ça se transforme, voilà tout
JO, tous les deux on voit le bout...Imagine ! Dieu t'apparaît et te dit: " Ma brave Jo, toi qui a tant lutté contre l'euthanasie et les affreux qui en font la pub, je t'accorde un privilège exceptionnel, je te fais immortelle ! Si tu acceptes, c'est parti; sinon, tu t'endormiras dans la paix du Seigneur ! " Que réponds-tu ?
Pour ma part, et je me suis déjà exprimé sur le sujet, une vie, c'est bien suffisant ! Pas du tout envie de recommencer ! Je pense que la nature est bien faite et qu'à un certain moment on a envie de poser son sac . Mais je pense que tout ça vient avec l'âge . Jeune, je ne comprenais les gens plus âgés qui tenaient ce raisonnement . Bien sûr qu'on craint la maladie, la souffrance, l'infirmité, l'hébétude, mais pourquoi redouter la mort ? Ce sont les religions qui ont exploité le filon, et ça marche toujours...
Le sommeil éternel, c'est pas mal non ?
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par Ronin le Lun 26 Mar 2012 - 18:47

gaston21 a écrit:
Pour ma part, et je me suis déjà exprimé sur le sujet, une vie, c'est bien suffisant ! Pas du tout envie de recommencer ! Je pense que la nature est bien faite et qu'à un certain moment on a envie de poser son sac . Mais je pense que tout ça vient avec l'âge . Jeune, je ne comprenais les gens plus âgés qui tenaient ce raisonnement . Bien sûr qu'on craint la maladie, la souffrance, l'infirmité, l'hébétude, mais pourquoi redouter la mort ? Ce sont les religions qui ont exploité le filon, et ça marche toujours...
Le sommeil éternel, c'est pas mal non ?
C'est aussi ce que je pense.

Ronin
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 184
Localisation : Sud de France
Identité métaphysique : Quatre orients
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par Ladysan le Lun 26 Mar 2012 - 21:20

zizanie a écrit:Je ne vois pas trop l’intérêt d'être immortel si ce n'est de discuter éternellement de questions comme:
Manger un cervelas ou une boulette d'une main et son pain de l'autre, est-ce normal?

Cela me fait penser à un livre de science fiction, lu il y a plusieurs années où des scientifiques étaient parvenus a conserver des cerveaux humains (encore en activité) en attente de transplantation. Mais afin que les cerveaux ne s'atrophient pas, on les avait dotés d'organes sensoriels et déposés dans une sorte de banque/bibliothèque afin qu'ils puissent communiquer entre eux.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Age : 66
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par Ladysan le Lun 26 Mar 2012 - 21:27

chercheur a écrit:Il n'y a pas si longtemps, je lisais dans une revue scientifique française que des chercheurs avaient vraisemblablement réussi à rajeunir de vieilles cellules de façon à permettre à ces cellules de réparer les organes usés par le temps. Je me demande bien où tout ça va nous mener... vers l'"immortalité", pensent certains scientifiques.

Il arriveront peut-être à prolonger l'échéance de la mort, mais l'éternité ? L'homme bionique peut-être ? Mi-homme mi machine ? Va savoir !
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Age : 66
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par JO le Mar 27 Mar 2012 - 6:40

ce qui est amusant , c'est l'attitude de beaucoup, qui se croient au restaurant , la carte à la main. Je repense à une halte pour déjeûner, où le fou-rire nous avait pris devant un garçon hochant piteusement la tête devant nos choix . N'était disponible que le plat du jour!
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par Passiflore le Mar 27 Mar 2012 - 6:43

La question de l’immortalité est une fausse question, elle est le symptôme de notre refus de faire face à la situation qui est la nôtre.
Nous mangeons de la nourriture empoisonnée, nous respirons un air pollué, nous inventons des "armes" toujours plus destructrices à l’échelle de la planète, chaque génération condamne un peu plus l’avenir de ses enfants, voilà ce à quoi nous tentons d’échapper.
Personne ne peut régler à notre place le désordre que nous faisons, ici et maintenant.


Passiflore
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 102
Localisation : xxx
Identité métaphysique : xxx
Humeur : xxx
Date d'inscription : 20/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par zizanie le Mar 27 Mar 2012 - 12:28

Passiflore a écrit:La question de l’immortalité est une fausse question, elle est le symptôme de notre refus de faire face à la situation qui est la nôtre.
Nous mangeons de la nourriture empoisonnée, nous respirons un air pollué, nous inventons des "armes" toujours plus destructrices à l’échelle de la planète, chaque génération condamne un peu plus l’avenir de ses enfants, voilà ce à quoi nous tentons d’échapper.
Personne ne peut régler à notre place le désordre que nous faisons, ici et maintenant.
Surtout que ceux qui réclament l'immortalité sont souvent les mêmes qui passent leurs vies à la gaspiller dans l'illusoire.
Lorsqu'on vit pleinement dans l'ici et le maintenant comme si chaque seconde était la dernière, on finit pas avoir une vie tellement remplie que l'on n'a nul besoin d'aspirer à une telle immortalité.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par David2012 le Mar 27 Mar 2012 - 13:08

Un film traitant de ce sujet est récemment sorti, si le film en lui même est moyen, l'idée par contre est bien trouvée, à mon avis.


David2012
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 229
Localisation : Milieu-Ouest
Identité métaphysique : Multiple
Humeur : relax
Date d'inscription : 14/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par _Krinou le Mar 27 Mar 2012 - 13:34

J'avais envie d'aller le voir et puis finalement, j'ai changé d'avis.
Tu l'as vu le film David ? Tu en as pensé quoi ?
J'ai reconnu numéro 13. sourire

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par zizanie le Mar 27 Mar 2012 - 13:55

Il est clair que maitriser le temps, c'est maitriser le monde. C'est le plus grand des pouvoirs.
Il suffit de voir comment on nous emmerde avec les changements d'heures, deux fois par an et les rythmes horaires citadins.

Se libérer de l'emprise du temps est la plus grande des libertés.

Vivre, à la campagne, à son rythme, suivant son propre calendrier et hors d'atteinte des marchants de rêves et des prêcheurs d'amour est le luxe suprême. sourire
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pas vers l'"immortalité"

Message par chercheur le Mar 27 Mar 2012 - 16:03

Jipé a écrit:
chercheur a écrit:
Jipé a écrit:Ah ? alors il faut mourir en bonne santé pour gagner le Paradis ?
Ce serait une injustice non ? Un bébé qui meurt d'une malformation cardiaque, ne devra pas aller au Paradis parce qu'il était mal foutu dès la naissance ?
Ça n'a strictement rien à voir avec le physique, Jipé. Quand je parle du "mal", j'en parle au niveau des comportements humains suscetibles d'engendrer des souffrances à ses semblables.
ok, mais alors j'en reviens à un comportement "mal" comme tu le dis.
Imagine que tu es au Paradis et que parce que c'est super pour toi, tu entraînes des copains à boire de manière exagérée, si l'un deux devient diabétique et se mette à en souffrir, est-ce que ton comportement qui amène cet homme à devenir malade parce que tu le pousses à l'abus, pourrait te faire basculer en enfer ?
L'idéal serait qu'il n'y aurait pas d'abus dans le paradis en question, Jipé. De toute façon, ce que je voulais dire, c'est qu'il ne saurait être question de "mérite" dans une perspective purement scientifique quant au désir d'obtenir la "vie éternelle" ou l'"immortalité" sur cette Terre, contrairement à la perspective religieuse (judéo-chrétienne) qui voudrait que seuls les "gens de bien" devraient pouvoir mériter cette immortalité. Pour beaucoup de gens, ceux qui cherchent à permettre à l'homme de parvenir à l'immortalité par le biais de la science (profane) ne font que jouer à "Dieu" ou, tout au plus, à l'"apprenti-sorcier". Et, comme l'ont très bien souligné d'autres intervenants sur ce Forum, il est clair que la possibilité d'obtenir l'immortalité sur cette Terre aurait probablement pour effet d'engendrer beaucoup plus de problèmes que de solutions à la condition humaine, celle-ci étant finalement parvenue à une quête insiatiable du "saint-graal" scientifique susceptible d'engendrer conflits et injustices de tout acabit ici-bas.

chercheur
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 397
Localisation : Québec
Identité métaphysique : gnostique
Humeur : ... ça dépend ...
Date d'inscription : 11/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum