Empreinte écologique humaine

Aller en bas

Empreinte écologique humaine

Message par ruban de moebius le Ven 30 Mar 2012 - 22:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le refrain est connu, mais il n'est jamais mauvais de se le faire répéter: l'avènement de la consommation de masse a profondément transformé le rapport de l'humain aux objets, aux désirs, aux autres, à l'envie,à` l'environnement... Moins libre, plus individualiste, plus angoissé et surtout destructeur aveugle de ressources naturelles, le consommateur est passé en près de 50 ans de l'état de moteur d'une économie en mutation à celui de tare inquiétante dans un système dont la redéfinition serait aujourd'hui inévitable.,. Des fondements de l'American way of life (Le rêve américain), dans les années 1950 et 1960, à la consolidation de la propagande commerciale, dans les années 70, en passant par la vie de banlieue et le syndrome du voisin gonflable, la balade dans les méandres de nos travers et paradoxes humains est plus que fascinante avec ses assemblages de messages publicitaires d'époque, ses rencontres avec des penseurs de la modernité et ses petites vox populi où les citoyens-consommateurs prennent conscience, au milieu d'un centre commercial, de la futilité de leurs désirs. Il y est question de pollution, d'exploitation mondialisante, de l'affaissement des valeurs morales induit par le goût de la propriété, d'irrationnel, mais aussi des centaines de produits qu'un ménage moyen américain possède et dont la nomenclature, débitée en guise d'introduction de ce documentaire, est étourdissante. Il y a aussi des révélations troublantes: actuellement, les humains ont besoin de 1,2 Terre pour répondre à leurs besoins de consommation. Si la planète entière se mettait à vivre et à` consommer comme les Américains, dit Brockhoff, c'est de cinq Terre dont on aurait collectivement besoin. Et bien sûr, toutes ces révélations nous laissent perplexes.
documentaire percutant et efficace de Gene Brockhoff, qui en 50 minutes dresse un portrait sans concession de la crise de la consommation aux États-Unis en disséquant avec méthode, depuis la révolution industrielle, la mécanique culturelle, sociale, économique et surtout publicitaire qui a fait muter lentement et dangereusement les aspirations matérialistes de millions d'humains sur la planète en cauchemar pour tous.

La surconsommation désigne un niveau de consommation situé au-dessus de celui des besoins normaux ou d'une consommation moyenne. Au delà d'un certain seuil, la surconsommation est un facteur de surexploitation de ressources naturelles, pas, peu, difficilement, dangereusement ou lentement renouvelables. Quand une de ces ressources épuisée ne peut plus être remplacée par une autre, des besoins vitaux peuvent ne plus pouvoir être assurés.
Cette notion a notamment induit celle de dette écologique et d'effets différés dans l'espace (déséquilibres nord-sud ou est-ouest) et dans le temps (à l'égard des générations futures)

Certains courants de pensée, notamment écologistes et tiers mondistes puis altermondialistes ou du développement soutenable, estiment que plusieurs pays développés actuels sont en état de surconsommation, ce qui entraînerait via les effets du libre-échange sur l'environnement des effets socio-économiques et écologiques négatifs à échelle planétaire.
La notion de surconsommation comme celle d'empreinte écologique (ou d'empreinte énergétique pour le domaine de l'énergie) commence à intéresser les économistes, notamment depuis le Rapport Stern et le sommet mondial de la Terre de Rio (Rio, juin 1992). Mais dans un contexte de mondialisation et de libéralisation des échanges, elle n'est pas ou faiblement actuellement intégrée au paradigme dominant en sciences économiques car peu de recherches scientifiquement satisfaisantes ont été menées à ce propos.

ruban de moebius
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 904
Localisation : france
Identité métaphysique : Athée
Humeur : offensive
Date d'inscription : 18/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Empreinte écologique humaine

Message par Ludovic le Sam 31 Mar 2012 - 0:51

ruban de moebius a écrit:Et bien sûr, toutes ces révélations nous laissent perplexes.
En effet, car des millions de personnes gagnent leur vie (par exemple dans les usines en Chine) à fabriquer tous ces objets de notre sur-consommation, et de la leur de plus en plus… Je crains que nous nous sommes enfermés dans un cercle vicieux car les mettre au chômage n'arrangerait rien !

Ludovic
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 124
Localisation :  
Identité métaphysique :  
Humeur :  
Date d'inscription : 30/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Empreinte écologique humaine

Message par ruban de moebius le Dim 1 Avr 2012 - 1:48

Ludovic a écrit:
ruban de moebius a écrit:Et bien sûr, toutes ces révélations nous laissent perplexes.
En effet, car des millions de personnes gagnent leur vie (par exemple dans les usines en Chine) à fabriquer tous ces objets de notre sur-consommation, et de la leur de plus en plus… Je crains que nous nous sommes enfermés dans un cercle vicieux car les mettre au chômage n'arrangerait rien !

Non mais nous ne pouvons continuer à exploiter les ressources naturelles de la planète à ce rythme ,d'après les dernières projections nous en sommes 1.8 planète terre en termes de prélèvement et production.
La solution passerait peut être par le partage des richesses et par le changement de notre modèle économique qui favorise la surconsommation à outrance sans aucun respect pour les systèmes écologiques de la planète pour une économie plus raisonnée, moins polluante et certainement par un contrôle des naissances .
Le ressource du globe ne sont pas éternelles et quand elles viendront à manquer que feront les hommes s'ils n'agissent pas maintenant a par s'entre tuer pour contrôler le reste !!!

ruban de moebius
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 904
Localisation : france
Identité métaphysique : Athée
Humeur : offensive
Date d'inscription : 18/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Empreinte écologique humaine

Message par Ludovic le Dim 1 Avr 2012 - 1:58

ruban de moebius a écrit:[…] s'entre tuer pour contrôler le reste !!!
C'est sans doute ce qui arrivera, ainsi qu'une diminution considérable de la population mondiale, car il est hors de question de partager ou de réduire le niveau de vie des privilégiés. L'écrivain de science-fiction Arthur C. Clarke prévoyait (et il le souhaitait) que la population serait réduite à environ 100 millions (si je me souviens bien de cette interview) de personnes : les plus riches et les plus beaux, et ils disposeraient de la haute technologie, d'usines robotisées, d'une santé presque parfaite, de très grands espaces, d'air pur, etc. Un paradis édifié sur des milliards de morts…

Ludovic
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 124
Localisation :  
Identité métaphysique :  
Humeur :  
Date d'inscription : 30/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Empreinte écologique humaine

Message par Passiflore le Dim 1 Avr 2012 - 5:24


La sur consommation, et, des famines, le manque d’eau, la pauvreté...
C’est un fait.


Passiflore
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 102
Localisation : xxx
Identité métaphysique : xxx
Humeur : xxx
Date d'inscription : 20/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Empreinte écologique humaine

Message par Ling le Dim 1 Avr 2012 - 8:07

Source du topic de RdM:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il existe des éléments tendant à montrer que le calcul de l'empreinte écologique n'est pas neutre:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le problème n'est pas l'empreinte l'écologique, mais le gaspillage des ressources par tout une partie du monde.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Empreinte écologique humaine

Message par Ludovic le Dim 1 Avr 2012 - 8:29

Stirica a écrit:Le problème n'est pas l'empreinte l'écologique, mais le gaspillage des ressources par tout une partie du monde.
Oui… J'ai lu l'article d'Imposteurs… On peut faire dire aux chiffres ce qui est nécessaire, c'est bien connu. Bref, le but est atteint : à moins de posséder les compétences en analyse statistique, en comptabilité, en économie, en ingénierie, etc., les citoyens n'y comprennent rien (à ces questions hautement techniques, je veux dire) et votent selon leurs impressions subjectives ou selon ce que leur Parti pense, car il est ardu de se renseigner.

Ludovic
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 124
Localisation :  
Identité métaphysique :  
Humeur :  
Date d'inscription : 30/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Empreinte écologique humaine

Message par ruban de moebius le Dim 1 Avr 2012 - 14:23

Stirica a écrit:Source du topic de RdM:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il existe des éléments tendant à montrer que le calcul de l'empreinte écologique n'est pas neutre:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le problème n'est pas l'empreinte l'écologique, mais le gaspillage des ressources par tout une partie du monde.

C'est faux pour la source du texte de la 2éme vidéo cette dernière est posté sur youtube accompagné de ce commentaire même si vous trouvez la même vidéo sur agora vox les sources d'agora proviennent de youtube ainsi que le texte facile à vérifier en double cliquant sur la vidéo . sourire


Dernière édition par ruban de moebius le Dim 1 Avr 2012 - 14:27, édité 1 fois

ruban de moebius
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 904
Localisation : france
Identité métaphysique : Athée
Humeur : offensive
Date d'inscription : 18/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Empreinte écologique humaine

Message par Ling le Dim 1 Avr 2012 - 14:25

Pas de souci. sourire soutenir

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Empreinte écologique humaine

Message par Millenium le Dim 1 Avr 2012 - 14:59

Notre système montre chaque jour sa skyzophrénie, c'est à dire son identité contre nature, un système qui va à l'encontre de la logique.

L'état de notre civilisation et de notre environnement montrent que les solutions à apporter d'urgence aux différentes crises majeurs, ne viendrons pas de notre système de corruption qui les a créé et les soutient.

La création de richesse, la technologie, les innovations... ne prendrons un réel sens et serons vraiment efficaces que dans le partage, c'est à dire dans la seule identité possible à l'avènement d'un développement humainement et matériellement cohérent.




avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Empreinte écologique humaine

Message par Ling le Dim 1 Avr 2012 - 15:09

Gaspillage alimentaire dans l’UE27 : 89 millions de tonnes par an (soit 179 kg par habitant)
Prévisions pour 2020 (à défaut de mesures) : 126 millions de tonnes (soit une hausse de 40 %)
Origine du gaspillage :
ménages : 42 % (ici, le gaspillage peut être évité à 60%)
industrie agroalimentaire : 39 %
détaillants : 5 %
secteur de la restauration : 14 %

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Responsabilité individuelle, nul ne vous oblige à acheter plus que vous ne mangez.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum