La colonisation française en Algérie...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La colonisation française en Algérie...

Message par yacoub le Dim 1 Avr 2012 - 14:07

gaston21 a écrit:Toujours pas digérée, l'Algérie ...Mais oui qu'on était les meilleurs et qu'on est parti là-bas pour éduquer et évangéliser les sauvages...
lol!
Au contraire, l'état français a défendu à l'église d'évangeliser, l'état a respecté l'islam et n'a pas voulu le secouer.

Les écoles coraniques étaient nombreuses.

La laïcité ne s'est jamais vraiment appliquée en Algérie au point que des oulémas comme Ben Badis demandaient son application.

Curieusement, c'est maintenant que des algériens sont en train de se convertir au christianisme mais ce n'est pas le catholicisme qui a leur faveur.



yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colonisation française en Algérie...

Message par Geveil le Ven 20 Avr 2012 - 22:39

Jipé a écrit:
Non je ne suis pas parisien rire Ne peut-on pas parler de l'histoire parce qu'elle dérange certains ?
Bien sûr qu'on peut parler de l'histoire, mais de toute l'histoire. Y en aurait-il une partie qui te dérange et dont nous n'avons pas le droit de parler ?

Courrier adressé au président algérien, Monsieur BOUTÉFLICA, par M. André
SAVELLI, professeur agrégé en histoire au Val de Grâce.


LETTRE à M. BOUTEFLIKA

Président de la République algérienne.




Monsieur le Président,

En brandissant l’injure du génocide de l’identité algérienne par la
France, vous saviez bien que cette identité n’a jamais existé avant 1830. Mr
Ferrat Abbas et les premiers nationalistes avouaient l’avoir cherchée en vain.
Vous demandez maintenant repentance pour barbarie : vous inversez les rôles !

C’était le Maghreb ou l’Ifriqiya, de la Libye au Maroc. Les populations,
d’origine phénicienne (punique), berbère (numide) et romaine, étaient, avant le
VIIIème siècle, en grande partie chrétiennes (500 évêchés dont celui d’Hippone
/ Annaba, avec Saint Augustin). Ces régions agricoles étaient prospères.

Faut-il oublier que les Arabes, nomades venant du Moyen Orient,
récemment islamisés, ont envahi le Maghreb et converti de force, « béçif » (par
l’épée), toutes ces populations. « Combattez vos ennemis dans la guerre
entreprise pour la religion….Tuez vos ennemis partout où vous les trouverez »
(Coran, sourate II, 186-7). Ce motif religieux était élargi par celui de faire du
butin, argent, pierreries, trésor, bétail, et aussi bétail humain, ramenant par
troupeaux des centaines de milliers d’esclaves berbères; ceci légitimé par le
Coran comme récompense aux combattants de la guerre sainte (XLVIII, 19, 20)
.Et après quelques siècles de domination arabe islamique, il ne restait plus rien de
l’ère punico romano berbère si riche, que des ruines (Abder-Rahman ibn Khaldoun
el Hadram , Histoire des Berbères,T I,
p.36-37, 40, 45-46. 1382).

Faut-il oublier aussi que les Turcs Ottomans ont envahi le Maghreb
pendant trois siècles, maintenant les tribus arabes et berbères en semi escla-
vage, malgré la même religion, les laissant se battre entre elles et prélevant la
dîme, sans rien construire en contre partie.

Faut-il oublier que ces Turcs ont développé la piraterie maritime, en
utilisant leurs esclaves. Ces pirates barbaresques arraisonnaient tous les navires
de commerce en Méditerranée, permettant, outre le butin, un trafic d’esclaves
chrétiens, hommes, femmes et enfants. Dans l’Alger des corsaires du XVI ème
siècle, il y avait plus de 30.000 esclaves enchaînés. D’où les tentatives de des-
truction de ces bases depuis Charles Quint, puis les bombardements anglais,
hollandais et même américain…..Les beys d’Alger et des autres villes se main-
tenaient par la ruse et la force, ainsi celui de Constantine, destitué à notre
venue, ayant avoué avoir fait trancher 12.000 têtes pendant son règne.

Faut-il oublier que l’esclavage existait en Afrique depuis des lustres et
existe toujours. Les familles aisées musulmanes avaient toutes leurs esclaves
africains. Les premiers esclavagistes, Monsieur le Président, étaient les négriers
noirs eux-mêmes qui vendaient leurs frères aux Musulmans du Moyen Orient, aux
Indes et en Afrique (du Nord surtout), des siècles avant l’apparition de la
triangulaire avec les Amériques et les Antilles, ce qui n’excuse en rien cette
dernière, même si les esclaves domestiques étaient souvent bien traités.

Faut-il oublier qu’en 1830, les Français sont venus à Alger détruire
les repaires barbaresques ottomans qui pillaient la Méditerranée, libérer les
esclaves et, finalement, affranchir du joug turc les tribus arabes et berbères
opprimées.

Faut-il oublier qu’en 1830, il y avait à peu près 5.000 Turcs, 100.000
Koulouglis, 350.000 Arabes et 400.000 Berbères dans cette région du Maghreb
où n’avait jamais existé de pays organisé depuis les Romains. Chaque tribu faisait
sa loi et combattait les autres, ce que l’Empire Ottoman favorisait, divisant pour
régner.

Faut-il oublier qu’en 1830 les populations étaient sous développées,
soumises aux épidémies et au paludisme. Les talebs les plus évolués qui servaient
de toubibs (les hakems), suivaient les recettes du grand savant « Bou Krat » (ou
plutôt Hippocrate), vieilles de plus de 2.000 ans. La médecine avait quand même
sérieusement évolué depuis !

Faut-il oublier qu’à l’inverse du génocide, ou plutôt du massacre armé-
nien par les Turcs, du massacre amérindien par les Américains, du massacre abo-
rigène par les Anglais et du massacre romano-berbère par les Arabes entre l’an
700 et 1500, la France a soigné, grâce à ses médecins (militaires au début puis
civils) toutes les populations du Maghreb les amenant de moins d’un million en
1830 en Algérie, à dix millions en 1962.
Faut-il oublier que la France a respecté la langue arabe, l’imposant
même au détriment du berbère, du tamashek et des autres dialectes, et a
respecté la religion (ce que n’avaient pas fait les Arabes, forçant les berbères
chrétiens à s’islamiser pour ne pas être tués, d’où le nom de « kabyle » -
j’accepte).

Faut-il oublier qu’en 1962 la France a laissé en Algérie, malgré des
fautes graves et des injustices, une population à la démographie galopante,
souvent encore trop pauvre, - il manquait du temps pour passer du moyen âge au
XX ème siècle - mais en bonne santé, une agriculture redevenue riche grâce aux
travaux des Jardins d’Essais, des usines, des barrages, des mines, du pétrole, du
gaz, des ports, des aéroports, un réseau routier et ferré, des écoles, un Institut
Pasteur, des hôpitaux et une université, la poste….. Il n’existait rien avant 1830.!
Cette mise en place d’une infrastructure durable, et le désarmement des tribus,
ont été capitaux pour l’Etat naissant de l’Algérie.

Faut-il oublier que les colons français ont asséché, entre autres, les
marécages palustres de la Mitidja, y laissant de nombreux morts, pour en faire la
plaine la plus fertile d’Algérie, un grenier à fruits et légumes, transformée,
depuis leur départ, en zone de friche industrielle.

Faut-il oublier que la France a permis aux institutions de passer,
progressivement, de l’état tribal à un Etat nation, et aux hommes de la sujétion à
la citoyenneté en construction, de façon, il est vrai, insuffisamment rapide. Le
colonialisme, ou plutôt la colonisation a projeté le Maghreb, à travers l’Algérie,
dans l’ère de la mondialisation.

Faut-il oublier qu’en 1962, un million d’européens ont dû quitter
l’Algérie, abandonnant leurs biens pour ne pas être assassinés ou, au mieux, de
devenir des habitants de seconde zone, des dhimmis, méprisés et brimés, comme
dans beaucoup de pays islamisés. Il en est de même de quelques cent mille
israélites dont nombre d’ancêtres s’étaient pourtant installés là 1000 ans avant
que le premier arabe musulman ne s’y établisse. Etait-ce une guerre d’indépen-
dance ou encore de religion ?

Faut-il oublier qu’à notre départ en 1962, outre au moins 75.000
Harkis, sauvagement assassinés, véritable crime contre l’humanité, et des
milliers d’européens tués ou disparus, après ou avant, il est vrai, les excès de
l’O.A .S. Il y a eu plus de 200.000 tués dans le peuple algérien qui refusait un
parti unique, beaucoup plus que pendant la guerre d’Algérie.
C’est cette guerre d’indépendance, avec ses cruautés et ses horreurs de part et
d’autre, qui a fondé l’identité algérienne. Les hommes sont ainsi faits !


Monsieur le Président, vous savez que la France forme de bons
médecins, comme de bons enseignants. Vous avez choisi, avec votre premier
ministre, de vous faire soigner par mes confrères du Val de Grâce. L’un d’eux,
Lucien Baudens, créa la première Ecole de médecine d’Alger en 1832, insistant
pour y recevoir des élèves autochtones. Ces rappels historiques vous inciteront,
peut-être, Monsieur le Président, à reconnaître que la France vous a laissé un
pays riche, qu’elle a su et pu forger, grâce au travail de toutes les populations,
des plus pauvres aux plus aisées - ces dernières ayant souvent connu des débuts
très précaires -.
La France a aussi créé son nom qui a remplacé celui de Barbarie.
Personne ne vous demandera de faire acte de repentance pour l’avoir laissé
péricliter, mais comment expliquer que tant de vos sujets, tous les jours,
quittent l’Algérie pour la France ?

En fait, le passé, diabolisé, désinformé, n’est-il pas utilisé pour
permettre la mainmise d’un groupe sur le territoire algérien ? Je présente mes
respects au Président de la République, car j’honore cette fonction.



Un citoyen français,
André Savelli,
Professeur agrégé d’Histoire au Val de Grâce.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colonisation française en Algérie...

Message par Jipé le Sam 21 Avr 2012 - 9:19

Oui Géveil, tu ne fais que confirmer ce que je pense, c'est à dire que tout n'était pas mauvais dans la colonisation de l'Algérie par les Français.
Mais il n'empêche que la valise devait être prête malgré tout, et quoique l'on en pense, les Algériens étaient chez eux, les Français non...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25610
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colonisation française en Algérie...

Message par yacoub le Sam 21 Avr 2012 - 13:09

Les habitants de l'Algérie n'étaient pas dans leur majorité des français souchiens comme dirait Houria Bouteldja.

Avant la colonisation, il y avait une population de 30 000 juifs indigènes environ qui parlaient arabe et en avaient les coutûmes mais un ministre israélite français, Crémieux, sensibles à leurs sorts décida de les naturaliser français en bloc alors que l'indigène musulman pour devenir citoyen français devait prouver qu'il maîtrisait la langue de Molière et qu'il renonçait au statut personnel islamique, qu'il n'était pas polygame.
De plus, l'indigène musulman qui se faisait citoyen français était mal vu par les autres qui le regardaient comme un apostat.

Il était appelé m'tourni, c'est à dire il a préféré Marianne à Mahomet.

Les autres habitants de l'Algérie venaient d'Espagne, d'Italie, de Malte, du Portugal.

Les français de souche venaient de l'Alsace et de la Lorraine.

Avec l'arrivée de Pétain, les juifs d'Algérie ont été défrancisés par abrogation du décret Crémieux et redevenaient sujets français comme les indigènes mahométans.

De Gaulle, en 1945, les rétablit dans la citoyenneté française.

Malgré les appels du FLN, seuls des juifs communistes l'ont rejoint comme Daniel Timsit.

Après l'indépendance, 90% s'exilèrent en France qu'ils ne connaissaient pas, 10% ont choisi Israël.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colonisation française en Algérie...

Message par JO le Sam 21 Avr 2012 - 15:54

Les Algériens sont-ils Français en France ? Si oui, les Français de troisième génération étaient Algériens en Algérie .
Reste à bien voter demain, pour que les valises ne ressortent pas des placards .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22376
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colonisation française en Algérie...

Message par yacoub le Sam 21 Avr 2012 - 15:59

JO a écrit:Les Algériens sont-ils Français en France ? Si oui, les Français de troisième génération étaient Algériens en Algérie .
Les Algériens en France sont de deux sortes, il y en a qui ont choisi la francisation, il y en a qui ne veulent que la nationalité algérienne.

Je connais un cas où la mére et les enfants sont devenus français, et où seul le père refusait de l'être.

Les Français en Algérie deviendraient algériens à une seule condition qu'ils renoncent à leur religion et se convertissent à l'islam.

Daniel Timsit, quoi que porteur de valises du FLN, n'a pas été admis à la nationalité algérienne non parce que juif mais parce que communiste.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colonisation française en Algérie...

Message par yacoub le Sam 21 Avr 2012 - 18:36


yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colonisation française en Algérie...

Message par stana le Jeu 26 Avr 2012 - 20:53

yacoub a écrit:La fraternité franco-algérienne doit s'établir sur une histoire honnête et pas sur une histoire biaisée qui fait la part belle aux escrocs comme Ben Bella ou Boumediene.
Ca ne servirait à rien de dire:les français sont des monstres,ou les algériens sont des monstres...les premiers ont eu beaucoup de tort,personne ayant un minimum de bonne foi ne peut le nier;cela n'enlève rien au fait que l'islamisme a fait,par la suite,de terribles dégats en Algérie,après son indépendance.Les torts ne sont pas partagés-puisqu'ils ont eu lieu à des moments différents-mais èquivalents.Aucun peuple n'est parfait.
Je suis d'accord avec yacoub:la laïcité pourrait être la clé.
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7138
Age : 42
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colonisation française en Algérie...

Message par Jipé le Mer 27 Nov 2013 - 15:55

Je fais remonter un vieux sujet, en rajoutant une vidéo (pas longue 10 mn après pub), qui donne une version historique par des personnes ayant participé et témoigné à la guerre d'Algérie, et surtout pour mettre un terme aux mensonges.

Des passages écrits (jaune sur fond rouge) ne sont utiles en soi, seuls les témoignages sont dignes d'intérêt à mon sens. Au passage, Zemmour devrait apprendre l'histoire au lieu de dire des conneries...


_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25610
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colonisation française en Algérie...

Message par troubaadour le Mer 27 Nov 2013 - 17:49

Plusieurs remarques sur cette vidéo :

Dans la seconde partie de la vidéo : L'horreur de la colonisation.
C'est un fait. On colonise en tuant en opprimant pas en offrant des fleurs. Il serait temps que la France reconnaisse ses actes.
Mais hélas l"horreur et l’inhumanité de l'homme ne date pas du XIX° siècle et la barbarie du militaire a toujours été à ces époques terribles. On reconnait les horreurs de la guerre 14-18, de la seconde guerre mondiale, de la guerre de cent ans. Il serait bon de reconnaître les horreurs de la guerre d'Algérie.

Pour le reste, sur la première partie et la remarque de Zemmour, je ne me fierais pas à quelques citations pour généraliser sur la richesse ou la pauvreté d'un pays. Je ne sais pas si Zemmour a dit juste ou non je n'ai pas d'éléments. Par exemple je sais que l'on pouvait décrire dans les années 50 Calcutta comme étant une ville très belles avec de belles villas, de beaux monuments et entourés de champs cultivés. Cela n'en faisait pas pour autant une ville non misérable.
Tout dépend de ce qu'on voulait y voir et y décrire.

Là c'est pareil ce n'est pas le descriptif de 3 maisons et deux champs qui font que l'Algérie n'était pas un pays misérable mais riche. De plus l'auteur de la vidéo est tellement haineux que l'on se doute qu'il manque totalement d'objectivité.

Je n'ai pas assez d'éléments pour juger si zemmour a dit juste ou non.. Et vu la conclusion je peux difficilement faire appel à mon instruction reçue.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Age : 52
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colonisation française en Algérie...

Message par _dede 95 le Mer 27 Nov 2013 - 18:28

Je rejoins tout à fait l'analyse de Troubaadour!
Ce que je peux témoigner, ayant vécu là bas de Septembre 62 à Novembre 63 (Oui il y a 50  ans j'en revenais)!
C'est que la réalité décrites par des historiens est toujours empreinte d'un esprit partisan, plutot non neutre.
Alors 6 mois après la décision d'indépendance, je me suis baladé à Oran en tenue militaire dans les quartiers dit par les biens-pensants les "quartiers musulmans (sic)", et bien nous en sommes revenu avec quelques petits cadeaux des bistrotiers!
Mes 12 mois à Kenadsa (Sud de Colomb Béchar) ? Je m'y suis fait des amis! Des amis de si longue date que 50 ans après je reçois de leurs petits-enfants un message chaque nouvel an Français comme ils me disent, en respectant la volonté de leur grand père!
Car la colonisation c'est comme toujours un rapport entre les classes sociales!
Il y avait les "prolos" des transports d'Alger que j'ai connu, rapatriés avec un emploi à la RATP, ceux là les algériens ne les ont pas oubliés!
Mais il y avait les Bugeaud et autres propriétaires Terriens, ceux là ils n'étaient pas regrettés, et si il n'y avait pas eu nous les militaires, ils n'auraient pas déposés leurs valises "dans les coffres en Suisse"!

Pour l'Algérie de maintenant, je ne la connais que par ce que me raconte ma camarade Louisa Hanoune bien connue dans son pays!
Mon souhait le plus cher ce serait de retourner là ou j'ai vécu 1 ans! Je m'y emploie avec l'aide d'une association "Les enfants de la Saoura"!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum